les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Van Deuren, Bruno

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26, 27  Suivant
AuteurMessage
malvira



Nombre de messages : 243
Localisation : jette 1090
Date d'inscription : 30/05/2013

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 16:08

vandeurenmichele a écrit:
bonjour, de quel informateur on parle ???
déjà en 82 et le même en 87, ceci m'interpelle?? vous dites qu'il se cachait en 82 chez un autre suspect cette information n'est pas exacte Bruno s'est évadé le 15 septembre 82 et à été arrêté chez moi le 1  octobre 82Qui est ce membre de sa famille qui aurait déclaré que Bruno était nerveux à l'époque de l'attaque?
un témoin potentiellement important était introuvable avez vous une idée de son idendité????
Je vous met içi un extrait du blog de Bultot ou il reparle encore de bruno:

Lors d'une interruption d'audience, Claude m'appelle et me serre la main.
A ma stupéfaction, il me chuchote à l'oreille que le lendemain il me remettra un document qui va m'aider dans mes recherches !
Et effectivement, le lendemain, quelle n'est pas ma surprise de recevoir pendant une interruption d'audience, un dossier ultra-secret de la B.S.R. (Brigade Spéciale de Recherche) de la Gendarmerie, écrit par le sous-officier Balfroid, et ce, au nez et à la barbe des gendarmes de faction !!
Il faut dire qu'il règne une ambiance très relax et que les gardiens sont très discrets. Claude n'est pas trop tracassé : une partie des magistrats qui le jugent est aussi Franc-Maçon !
De retour chez moi, ma stupeur s'agrandit à la lecture du dossier.
Il s'agit d'un dossier sur les dessous de l'affaire Dekaise !
On peut notamment y lire ce qui ne fut jamais publié : la façon précise dont l'agression s'est déroulée !
C'est ainsi que, complètement assommé, j'y redécouvre exactement ce que Bruno Van Deuren m'avait expliqué et qu'il n'avait absolument pas pu lire dans la presse, à savoir, par exemple, qu'il était venu récupérer du matériel sous forme d'expédition punitive car Dekaise n'a pas respecté son contrat. Voici donc le troisième élément de la culpabilité de Bruno Van Deuren dans l'attaque de l'armurier !!
Je prends aussitôt contact avec Francis Dossogne pour lui faire part de cette découverte ! Je lui remets une copie du dossier.


Il se pourrait qu'en 87 le témoin potentiellement important,introuvable soi Bultot lui même.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 16:19

C'est probable.
Mais si ma mémoire est bonne, le jour de Wavre, VDR n'avait-il pas des armes dans son coffre pour Bultot, à convoyer jusqu'à la place Flagey ?
Revenir en haut Aller en bas
malvira



Nombre de messages : 243
Localisation : jette 1090
Date d'inscription : 30/05/2013

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 16:35

CS1958 a écrit:
C'est probable.
Mais si ma mémoire est bonne, le jour de Wavre, VDR n'avait-il pas des armes dans son coffre pour Bultot, à convoyer jusqu'à la place Flagey ?
Je crois que vous confonder avec Bouhouche et Beier,mais je peut me tromper également.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 16:45

VI. 1.1.2.2. L'assassinat de Vandeuren
Il ressort clairement du dossier que les recherches se
sont concentrées pendant un certain temps sur Bruno
Vandeuren, et ce, de novembre 1982 à mars 1987.
Tout de suite après l'attaque de l'armurerie Dekaize,
Vandeuren a été suspecté d'être impliqué d'une manière ou
d'une autre dans cette attaque et a même été arrêté sur la
base de ces soupçons. Les pièces ne permettent pas de dire
sur quoi reposaient ces soupçons. En 1982, un informateur
affirme en tout cas que Vandeuren pouvait avoir été impliqué.
(422) Mais Vandeuren nie formellement. Il l'a également
fait en 1984 devant des membres du service de recherche
de la police de Bruxelles. Il a toutefois reconnu au
cours de son audition avoir emporté une voiture en 1983
pour quelqu'un qui a également été soupçonné de cette
attaque et qu'une autre personne lui avait dit par la suite
que le coffre de cette voiture contenait des armes. Cet autre
suspect a toutefois contredit en tous points les déclarations
de Vandeuren. (423)


Et, p.149:


Enjanvier 1988, on a procédé à l'audition de Vandeuren.
Il a déclaré à cette occasion que tout ce qu'il avait déclaré
jusqu'à présent à l'un ou l'autre service de police était
inexact. Il a à nouveau expliqué où il se trouvait au moment
de l'attaque de l'armurier Dekaize. Et - cela revêt de
l'importance - il a déclaré sans ambages [u]qu'il n'avait été
en contact avec Bultot que lorsqu'il était incarcéré à la
prison de Saint-Gilles. Il avait en effet déclaré auparavant
avoir effectué un transport d'armes pour Bultot (491).
Le juge d'instruction Lacroix a cependant estimé nécessaire
d'à nouveau contrôler la déclaration de Vandeuren,
en particulier son alibi (492). Avant que cette mission ait pu
être menée à bien, parvint l'information que Vandeuren
avait été abattu à Ostende le 24 décembre 1988. Un suspect
y fut appréhendé. Le verbalisateur a fait observer à cet
égard qu'il était souhaitable de suivre de près l'enquête
concernant cet assassinat (493) :
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 16:49

Par ailleurs, on a également vérifié de manière approfondie
s'il y avait eu des contacts entre Bultot et Vandeuren
en septembre-octobre 1982. C'est ainsi que l'on a vérifié
minutieusement à quelle période de l'année 1982 Vandeuren
était détenu à la prison de Saint-Gilles (496). On a
également vérifié ce qui avait déjà été réalisé à Nivelles au
niveau de l'enquête sur ce point (497). En enfin, le 21 décembre
1990, on a également entendu Bultot au sujet de
ces deux points. A cette occasion, il a notamment déclaré ce
qui suit (498) :
« En ce qui concerne l'affaire Dekaise, j'ai effectivement
admis avoir les confidences d'un détenu lorsque j'étais directeur
de la prison de St. Gilles sans toutefois dévoiler son
identité et cela essentiellement parce que je ne tenais pas à
ce qu'un lampiste « paie pour les autres» aussi parce que
j'avais été singulièrement « refroidi» par le traitement qui
m'avait été réservé par la justice belge en 1985. A l'époque,
j'ai donné une information précise relativement à ce détenu
à Monsieur Van Lisbeth et deux heures plus tard j'étais
placé sous mandat d'arrêt. Actuellement, je consens à vous
dire que ce détenu était Vandeuren B. Je tiens à vous
préciser que les enquêteurs qui se sont rendus au Parquet
savaient très bien qu'il s'agissait de lui. C'est spontanément
que Vandeuren Bruno m'a confié qu'il était l'un des auteurs
de l'agression de Dekaise précisant que c'était lui-même qui
avait frappé Dekaise et qu'ils étaient venus chez lui pour
récupérer quelque chose sans toutefois préciser de quoi il
s'agissait. Je me souviens fort bien que Vandeuren donnait
l'impression de ressentir une véritable haine à l'égard de
Dekaise. Il a dit textuellement que c'était un fumier et qu'il
avait reçu de l'argent pour faire un travail et qu'il ne l'avait
pas fait. Suite à ces confidences, je m'en suis entretenu avec
Madame Weiss laquelle était directrice à l'époque d'lnfo-
Justice. Nous avons convenu garder cela pour nous d'une
part parce que les confidences avaient été faites à titre
personnel, et d'autre part parce que nous avions estimé l'un
et l'autre que Vandeuren Bruno était un peu mythomane. Il
sera possible de déterminer l'époque où Vandeuren m'a fait
ces confidences par l'examen des registres de la prison,
celles-ci en effet ont été faites à l'occasion de l'interpellation
de Vandeuren pour des motifs disciplinaires alors qu'il se
trouvait à l'aile A où il avait fait du racket. C'est par des
journalistes que j'ai appris début avril de cette année en
Afrique du Sud, que Vandeuren Bruno avait été abattu.
Mais personnellement je ne sais rien de plus que ce qui m'a
été dit par les journalistes. »,
Plus tard, finjanvier 1991, Bultot s'est encore étendu au
cours d'un interrogatoire sur ces déclarations relatives à
Vandeuren. Il a déclaré en particulier que, par l'entremise
d'un beau-frère de Dekaize, on avait également appris
dans les milieux d'extrême droite le rôle joué par Vandeuren
lors de l'attaque de l'armurerie. Il a également déclaré
qu'en 1985, il avait communiqué toutes ces informations à
ce sujet à un substitut et à un commissaire de la police
judiciaire à Bruxelles; à cette occasion, il a constaté que ces
informations avaient déjà été transmises à la justice par
un membre des milieux d'extrême droite (499).
En septembre 1991, un autre témoin a donné une tout
autre version des faits, la version que Vandeuren lui-même
avait racontée précédemment. Elle a déclaré que (500) :
«Je ne garde pas souvenir que Vandeuren m'ait fait part
de confidences à Bultot en rapport avec l'affaire Dekaise.
Personnellement, il est bien exact que j'ai eu confidences de
Vandeuren en rapport avec l'affaire Dekaise. A ce sujet je
puis vous dire qu'il m'a déclaré que les armes de l'affaire
Dekaise auraient été transportées dans la voiture de Bultot
jusque la Place Flagey pour être déposées dans un autre
véhicule.
Vandeuren m'a même précisé qu'il avait expliqué
cela en détails, en montrant les itinéraires qui semblaient
(499)
déjà connus par l'Adjudant Gaffinan. Je puis vous dire que
Vandeuren faisait état d'endroits en rapport avec les faits
qui auraient été montrés à Goffinon, alors que ce dernier
semblait déjà les connaître. Vandeuren aurait été extrait de
la prison de Si-Gilles durant 2 à 3jours consécutives pour
l'Adjt Gaffinan. J'ai pu confirmer la chose à au moins une
reprise par le biais du Greffe de Si-Gilles, Je suis formelle
pour vous dire que je n'ai jamais eu d'entretiens avec Bultot
au sujet des confidences de Vandeuren. Je ne me souviens
pas que Bultot m'ait entretenu sur des confidences que
Vandeuren aurait pu lui faire
. »,
A la fin de cette année - 1991- , on a encore vérifié s'il
l'on ne pouvait pas, peut-être par la voie ballistique, établir
de lien entre le meurtre de Vandeuren - en particulier un
pistolet qui avait été retrouvé à proximité de son corps -
et (armes utilisées lors des) les attaques commises par les
tueurs du Brabant. Cette enquête n'a toutefois pas non
plus eu de résultats positifs. Néanmoins, plus tard, à la
lumière des nouvelles constatations du Bundeskrirninalamt
à propos de certaines armes des tueurs, une nouvelle
enquête s'est révélée nécessaire. Mais, cette nouvelle expertise
n'a pas non plus fait progresser l'enquête. En 1993,
elle se trouvait donc, tout comme d'autres enquêtes partielles,
dans une impasse (501).
En guise de conclusion, il faut encore souligner que dans
le courant de l'enquête sur Vandeuren, un avocat a aussi
fait son apparition; celui-ci aurait raconté à des tiers ce
qu'un de ses clients lui aurait dit à titre confidentiel sur le
rôle de Vandeuren dans l'attaque de l'armurerie Dekaise.
Après nombre de tergiversations, cet avocat a toutefois
déclaré, le 18 mars 1993, au juge d'instruction Hennuy
qu'il s'agissait pour sa part (502) :
« (.. .) de pure invention de sa part. Depuis des années
cette personne, par vengeance féminine, tente de me nuire en
déposant diverses plaintes à mon égard, qu'il s'agisse des
autorités judiciaires ou du Barreau. Elle a également tenté
de soutirer des sommes d'argent.
Vous me demandez également si, de son vivant, Bruno
Vandeuren m'aurait fait quelques confidences touchant à
quelque fait des Tueries du Brabant Wallon.
Suite au décès de Vandeuren, j'étais personnellement
d'avis que je pouvais m'estimer délié du secret professionnel,
mais suite à mon audition par Monsieur le Premier
Substitut Leysens, je m'en suis ouvert à Monsieur le Bâtonnier
de Bruxelles, lequel m'a rappelé que le décès d'un client
ne déliait pas dans tous les cas du secret professionnel. Je
n'ai rien d'autre à déclarer. »,
Par cette voie non plus, cette enquête partielle ne pouvait
donc être activée.

Revenir en haut Aller en bas
vandeurenmichele



Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 24/01/2014

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 17:52

bruno en 82 n'a pas été incarcéré a St gilles en septembre-octobre
jusqu'a son évasion il était depuis quelques semaines a st hubert et après son arrestation le 1/10/82 a Forest
Dans mes souvenirs bruno n'a jamais été a l'aile A de st gilles mais bien à l'aile C dans des conditions de détention imposé par bultot tellement inhumaines que bruno a entamé une grève de la faim, quelles raisons avaient bultot de lui imposer de telles conditions à cette époque il est rentré a st gilles après avoir été condamné à une peine de 2 ans par le conseil de guerre a plusieurs reprises j'ai sollicité un entretien avec bultot toutes mes demandes ont été refusé POURQUOI Qui est cet avocat qui a fait son apparition DELHUVENNE??? Madame WEISS rendait souvent visite à mon frère a cette époque , c'est elle la personne qui prétend n'avoir jamais eu de confidence de bultot De qui parle t on qui aurait déposé des plaintes et contre qui?? qui aurait tenter de soutirer des sommes d'argent et à qui???
Revenir en haut Aller en bas
vandeurenmichele



Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 24/01/2014

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 17:55

pourrait on me dire qui est claude
Revenir en haut Aller en bas
malvira



Nombre de messages : 243
Localisation : jette 1090
Date d'inscription : 30/05/2013

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 18:01

vandeurenmichele a écrit:
pourrait on me dire qui est claude
CLAUDE LEROY, premier substitut du Procureur du Roi, ex-conseiller au cabinet de JEAN GOL
Revenir en haut Aller en bas
malvira



Nombre de messages : 243
Localisation : jette 1090
Date d'inscription : 30/05/2013

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 18:37

vandeurenmichele a écrit:
pourrait on me dire qui est claude
Vous avez connue son avocate de l'époque Maître CARINE COUQUELET ?
Revenir en haut Aller en bas
pami75



Nombre de messages : 428
Date d'inscription : 23/04/2013

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 18:38

CS1958 a écrit:
VI. 1.1.2.2. L'assassinat de Vandeuren

Il ressort clairement du dossier que les recherches se
sont concentrées pendant un certain temps sur Bruno
Vandeuren, et ce, de novembre 1982 à mars 1987.
Tout de suite après l'attaque de l'armurerie Dekaize,
Vandeuren a été suspecté d'être impliqué d'une manière ou
d'une autre dans cette attaque et a même été arrêté sur la
base de ces soupçons. Les pièces ne permettent pas de dire
sur quoi reposaient ces soupçons. En 1982, un informateur
affirme en tout cas que Vandeuren pouvait avoir été impliqué.
(422) Mais Vandeuren nie formellement. Il l'a également
fait en 1984 devant des membres du service de recherche
de la police de Bruxelles. Il a toutefois reconnu au
cours de son audition avoir emporté une voiture en 1983
pour quelqu'un qui a également été soupçonné de cette
attaque et qu'une autre personne lui avait dit par la suite
que le coffre de cette voiture contenait des armes. Cet autre
suspect a toutefois contredit en tous points les déclarations
de Vandeuren. (423)

Début janvier 1987, cette enquête a reçu une nouvelle
impulsion, grâce peut-être à l'intervention de l'informateur
qui s'était déjà signalé en novembre 1982
. Il déclarait cette
fois tenir de bonnes sources qu'alors qu'il se cachait chez
l'autre suspect mentionné ci-avant, Vandeuren aurait reçu
de celui-ci une arme qui avait été volée lors de l'attaque de
l'armurerie de Dekaise.
Cette information a immédiatement
été contrôlée de plusieurs manières, également par
ordre de Schlicker. L'un des membres de la famille de
Vandeuren a confirmé que ce dernier était très nerveux à
l'époque de cette attaque. Il avait également appris par
Vandeuren lui-même que celui-ci avait été chargé par
l'autre suspect de conduire une voiture à un certain endroit
- une voiture dans laquelle se trouvaient des armes,
comme cela est apparu par la suite. (424)

Une apostille du 2 février 1987 révèle que Schlicker
était disposé à poursuivre cette enquête, mais celle-ci s'est
rapidement enlisée car un témoin potentiellement important
était introuvable
(425).

En sait-on plus à ce sujet ?

Pour éclairer les débats.
Des passages sont importants.
Je les souligne en "rouge" dans le texte ci-dessus.
Bruno a convoyé une voiture pour quelqu'un... avec des armes dans le coffre. Mais le "suspect" a contredit cette version.
Qui est ce suspect? Van Cutsem?

Bruno VDR aurait reçu une arme??? venant de chez Dekaise. De la part du "suspect" chez qui il aurait été hébergé? Pas très clair...
Reçu du "suspect" le même que celui qui a contredit la version de Bruno pour la voiture je suppose? Un autre?

Il est aussi question dans le dossier d'un certain "Guy" qui aurait servi d'alibi pour le jour de Dekaise. Mais les enquêteurs ne l'auraient pas
identifiés??? Vrai-faux?
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 19:01

BVN :
Deux employés de l’usine de Tamise ont affirmé que cet individu était venu à l’usine en compagnie d’un autre homme. On retrouva chez lui des baffles identiques à ceux volés sur la Saab par les tueurs. Van Cutsem est décédé (assassiné ?). Daniel Van Cutsem est décédé le 02/12/1986 à Louvain.
Gekend bij het gerecht voor diverse diefstallen waaronder autodiefstallen met Kapllan Murat. Hij werd door bedienden van de weverij Wittock-Van Landeghem in Temse herkend als zijnde de jongste van de twee mannen die kort vóór de inbraak de kogelwerende vesten zijn komen bekijken. Bij Van Custem werden gelijkaardige autoluidsprekers gevonden als deze die geïnstalleerd waren in de gestolen Saab en die door de daders gedemonteerd werden uit de auto. Deze luidsprekers zouden afkomstig zijn van een auto gebruikt door Kapllan Murat.
In Le Soir van 17 oktober 1988 laat journalist Alain Guillaume Murat Kapllan aan het woord :

Pour montrer qu'il n'est pas un monstre, Kapllan nous raconte sa dernière anecdote, acceptant du bout des lèvres qu'on la raconte dans le journal. C'était un soir, à Bruxelles, où il préparait un cambriolage de magasin ou d'usine avec son ami Daniel Van Cutsem. Les deux hommes avaient décidé de voler une superbe et puissante BMW garée dans une rue. A peine assis dans la voiture, ils entendirent les cris stridents d'une dame âgée à la fenêtre de son appartement. "Un cri qui nous a glacé le sang. On est partis avec la bagnole. En roulant, Daniel et moi on s'est regardés. On n'a rien dit. On a refait le tour du bloc... et on lui a ramené sa voiture."
Jean-Pierre Steinbach (07.07.57) receleur de Murat et Van Cutsem. Lors d'une perquisition en son domicile, il a été trouvé divers objets provenant de vol, et une cagoule bleu-foncé a été saisie » www.scribd.com
Revenir en haut Aller en bas
pami75



Nombre de messages : 428
Date d'inscription : 23/04/2013

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 19:19

CS1958 a écrit:
BVN :
Deux employés de l’usine de Tamise ont affirmé que cet individu était venu à l’usine en compagnie d’un autre homme. On retrouva chez lui des baffles identiques à ceux volés sur la Saab par les tueurs. Van Cutsem est décédé (assassiné ?). Daniel Van Cutsem est décédé le 02/12/1986 à  Louvain.
Gekend bij het gerecht voor diverse diefstallen waaronder autodiefstallen met Kapllan Murat. Hij werd door bedienden van de weverij Wittock-Van Landeghem in Temse herkend als zijnde de jongste van de twee mannen die kort vóór de inbraak de kogelwerende vesten zijn komen bekijken. Bij Van Custem werden gelijkaardige autoluidsprekers gevonden als deze die geïnstalleerd waren in de gestolen Saab en die door de daders gedemonteerd werden uit de auto. Deze luidsprekers zouden afkomstig zijn van een auto gebruikt door Kapllan Murat.
In Le Soir van 17 oktober 1988 laat journalist Alain Guillaume Murat Kapllan aan het woord :

Pour montrer qu'il n'est pas un monstre, Kapllan nous raconte sa dernière anecdote, acceptant du bout des lèvres qu'on la raconte dans le journal. C'était un soir, à Bruxelles, où il préparait un cambriolage de magasin ou d'usine avec son ami Daniel Van Cutsem. Les deux hommes avaient décidé de voler une superbe et puissante BMW garée dans une rue. A peine assis dans la voiture, ils entendirent les cris stridents d'une dame âgée à la fenêtre de son appartement. "Un cri qui nous a glacé le sang. On est partis avec la bagnole. En roulant, Daniel et moi on s'est regardés. On n'a rien dit. On a refait le tour du bloc... et on lui a ramené sa voiture."
Jean-Pierre Steinbach (07.07.57) receleur de Murat et Van Cutsem. Lors d'une perquisition en son domicile, il a été trouvé divers objets provenant de vol, et une cagoule bleu-foncé a été saisie » www.scribd.com

Attention, les choses se compliquent...il y a homonymie. Daniel Van Cutsem et un certain Willy Van Cutsem qui est celui qui a été entendu en relation avec Vandeuren. Cela nous mène près de l'aéroport de Zaventem à deux pas où la camionnette de Zwarts a été abandonnée... Lien avec "De Pomp"... Avec une question non résolue actuellement Daniel et Willy sont-ils apparentés?
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 19:38

Patron du café "De Pomp" à Diegem.
Willy Van Cutsem avait eu une petite amie asiatique (Hung Chu).
BvN:

Willy Van Cutsem is overleden op 17/10/2005 en werd geboren in 1947.
Willy Van Cutsem was de uitbater van het café De Pomp in Diegem In de periode van de overval in Waver had de brigade van Vilvoorde een speciale reden om Van Cutsem extra in de gaten te houden. Op 25 oktober 1982, een maand na de overval op wapenhandel Dekaise, was de vijfentwintigjarige Sabena-veiligheidsagent Francis Zwarts ontvoerd op de luchthaven van Zaventem terwijl hij een kostbare zending met een verzekerde waarde van 90 miljoen frank afhaalde van een vlucht uit Zürich en naar Brucargo bracht.

Zwarts was van het tarmac geplukt door vier figuren in slecht passende rijkswachtuniformen en nadien is er nooit meer iets van hem vernomen. In 1994 werd de vroegere rijkswachter Madani Bouhouche door het assisenhof van Brabant veroordeeld voor zijn aandeel in deze roofmoord, hoewel het lijk van Francis Zwarts nooit werd gevonden. De drie andere daders werden niet geïdentificeerd.

Van Cutsem zat er niet bij op de beklaagdenbank, maar de luchthavenpolitie had hem vlak na de verdwijning van de veiligheidsagent op een lijst van zeven mogelijke verdachten gezet. Ze baseerde zich op het profiel van die bajesklanten, en niet op specifieke informatie die wees op hun betrokkenheid, maar bendespeurder Lionel Ruth stelde later vast dat "er geen enkel ernstig onderzoek naar de betrokkene gevoerd werd", hoewel er in de bestelwagen van Zwarts vier punten van een vingerafdruk werden aangetroffen die klopten met die van Van Cutsem.

Als er veertien karakteristieke punten overeenstemmen, is er zekerheid dat het raak is. Vier punten zijn niks. Tenzij het om een persoon gaat met een speciale morfologie, een litteken op die plek bijvoorbeeld. Had een van de deskundigen Ruth ervan overtuigd dat dit het geval was? Tegen mij zei een specialist dat dit niet het geval was, en Ruth was sinds hij begin 2010 geschorst werd incommunicado.

Bron: Beetgenomen | Hilde Geens

In Nijvel was de belangstelling voor café De Pomp niet echt overweldigend. Maar in Brussel was dat wel even anders. Hier dook een derde bron op, die alweer niet werd vermeld. "Il est revenu à nos services... [We hebben vernomen dat...]" Zo begon een proces-verbaal van de stedelijke politie voor onderzoeksrechter Jean-Michel Schlicker, die Wezel was opgevolgd in het dossier-Dekaise. Willy Van Cutsem zou een van de daders van de overval in Waver geweest zijn. Vandeuren werd niet genoemd, geen enkele medeplichtige trouwens.

De politie van Brussel-Stad liet het er niet bij. In 1984 stuurde commissaris Lucien Vermeir een proces-verbaal van meer dan twintig bladzijden naar Nijvel over de betrokkenheid van Vandeuren. Het accent werd hierin verlegd. Het ging niet meer over de overval zelf, maar over het transport van de buit. Vandeuren zou op de dag van de roofmoord bij Dekaise de wapens in een vermoedelijk gestolen blauwe BMW 520i vervoerd hebben in opdracht van Willy Van Cutsem. De commissaris had zijn mouwen opgestroopt en op basis van een vage bron had hij een uitvoerig proces-verbaal opgesteld.

Bron: Beetgenomen | Hilde Geens

Tegenover Hilde Geens en Raf Sauviller verklaarde advocaat Delhuvenne het volgende over Vandeuren:

"Vandeuren was de dag na de moord op agent Haulotte al weer opgepakt voor BMW-diefstallen. Hij was een autodief en hij was gek op BMW's. Ik heb hem in de gevangenis van Vorst opgezocht op verzoek van Piavaux. Vandeuren vertelde me uitgebreid wat er bij Dekaise gebeurd was. Hij had een vriend leren kennen in een jeugdinstelling. Die vriend was zot, zei hij, hij had op een goeie dag een jonge vrouw vermoord in de buurt van het Hilton-hotel."

"Vandeuren had de overval op de wapenhandel samen met hem gedaan. Die kerel werkte in café De Pomp in Diegem. Tijdens hun vlucht na de moord bij Dekaise waren ze gebotst op een versperring, maar ontsnapt en door een rood licht gevlamd. Ze hadden de buit boven het café opgeslagen. Daar hadden de wapens één dag gelegen en daarna werden ze verspreid onder meer in de parkeergarage Beau Site, waar zijn BMW stond.
Revenir en haut Aller en bas
vandeurenmichele



Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 24/01/2014

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 19:43

en effet pami pas tres clair tout ca
Je n'ai jamais entendu mon frere parler de daniel van cutsem mais de WILLY VAN CUTSEM patron du café " de pomp"
de plus en 82 il a été hébergé par personne a part chez moi
comme je l'ai deja dit il a été arreté le lendemain de l'affaire de l'armurie soit 1/10/82 très tot le matin à mon domicile ( je ne dis pas pour autant qu'il y a participer)
Revenir en haut Aller en bas
vandeurenmichele



Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 24/01/2014

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 19:47

oui malvira j'ai connu carine couquelet qui 'était son avocate à l'époque pourquoi cette question ???
il me semble normal qu'étant sa soeur et la seule avec qui il avait des contact, avoir des contacts aves son avocate tout comme j'en ai eu avec son autre avocat qui était chevalier
Revenir en haut Aller en bas
vandeurenmichele



Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 24/01/2014

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 19:50

dommage que l'article posté par cs1958 soit en néerlandais je ne parle pas ni ne comprend pas hélas cette langue car il me semble qu'il y aurait peut être des choses intéressantes dans cet article
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 19:53

vandeurenmichele a écrit:
dommage que l'article posté par cs1958 soit en néerlandais je ne parle pas ni ne comprend pas hélas cette langue car il me semble qu'il y aurait peut être des choses intéressantes dans cet article

Utilisez Google traduction  Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
vandeurenmichele



Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 24/01/2014

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 19:58

oui cela semble évident quand on sait comment faire 
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 20:07

vandeurenmichele a écrit:
oui cela semble évident quand on sait comment faire 


Je ne dis pas que...... Rolling Eyes 

Willy Van Cutsem est décédé le 17/10/2005 et est né en 1947.
Willy Van Cutsem était le propriétaire de la pompe de café à Diegem Dans la période du vol à Wavre brigade Vilvoorde eu une raison particulière d'aimer. Van Cutsem oeil supplémentaire Le 25 Octobre 1982, un mois après l'attaque de Dekaise des armes, l'ancien 25 années agent de sécurité Sabena Francis Black a été enlevé à l'aéroport de Zaventem en faussaire une cargaison précieuse avec une valeur assurée de 90 millions de francs un vol de Zurich à Brucargo appliqué.

Black était le tarmac choisi par quatre chiffres en uniforme mal ajusté gendarmerie et puis il n'a jamais été entendu parler de lui. En 1994, l'ancien gendarme Bouhouche Madani a été condamné par la cour d'assises du Brabant pour son rôle dans le vol, bien que le corps de Francis Noir de n'a jamais été retrouvé. Les trois autres auteurs n'ont pas été identifiés.

Van Cutsem n'était pas là sur le quai, mais la police de l'aéroport lui avait mis peu de temps après la disparition de l'agent de sécurité sur une liste de sept suspects possibles. Ils s'appuient sur le profil des condamnés, et non sur des renseignements précis qui a fait de leur participation, mais un gang détective Lionel Ruth plus tard rappelé que "il n'y a aucune recherche sérieuse sur le sujet a été menée", bien que dans le van Zwarts quatre points d'une empreinte digitale n'a été trouvée qui étaient en accord avec ceux de Van Cutsem.

Si il correspond quatorze points caractéristiques, on a la certitude qu'il est touché. Quatre points sont rien. Sauf si une personne va à une morphologie particulière, une cicatrice à cet endroit par exemple. Eu l'un des experts Ruth convaincu que c'était le cas? Pour moi, un spécialiste a dit que ce n'était pas le cas, et Ruth eu depuis qu'il a été suspendu au début de 2010 au secret.

Source: morsure | Hilde Geens

En Nivelles intérêt pompe café n'était pas vraiment écrasante. Mais à Bruxelles que c'était différent. Voici esquivé une troisième source, qui encore une fois n'a pas été mentionné. "Il Est Revenu A nos services ... [Nous avons entendu dire que ...]" Ainsi a commencé un rapport officiel de la police qui enquête métropolitaine juge Jean-Michel Schlicker, belette a été remplacé dans le fichier-Dekaise. Willy Van Cutsem aurait été l'un des auteurs du vol de son Wavre. Vandeuren n'a pas été mentionné, pas complice de toute façon.

Police Bruxelles sont pas content avec elle. En 1984, le commissaire Lucien Vermeir envoyé un record de plus de vingt pages à Nivelles sur la participation des Vandeuren. L'accent a été mis ici. Il n'était plus sur le vol lui-même, mais sur le transport du butin. Vandeuren serait le jour du vol à Dekaise ont transporté les armes à un présumé vol bleu BMW 520i commandée par Willy Van Cutsem. Le commissaire avait ses manches retroussées, et sur ​​la base d'une source vague qu'il avait rédigé un rapport écrit détaillé.

Source: morsure | Hilde Geens

En face Hilde Geens et Raf Sauviller Delhuvenne avocat a déclaré ce qui suit à propos de Vandeuren:

"Vandeuren a été le lendemain de l'assassiner de la direction Haulotte été de nouveau arrêté pour des vols de BMW., Il était un voleur de voiture et il était fou de BMW., Je l'ai regardé dans la prison de givre à la demande de Piavaux. Vandeuren dit moi de développer ce arrivé à Dekaise., qu'il avait rencontré dans un établissement pour mineurs. ami qui était fou, un ami, il a dit qu'il avait une bonne journée, une jeune femme assassinée près de l'Hôtel Hilton ".

"Vandeuren avait fait le raid sur le commerce des armes avec lui. Ce gars a travaillé à la pompe rouge à Diegem. Pendant leur vol après l'assassiner à Dekaise ils avaient percuté une barrière, mais il s'est échappé et brûlé par un feu rouge. Ils avaient piller stocké au-dessus du café. Là, les armes un jour trouve et puis ils ont été distribués plus dans le Beau Site du garage, où sa BMW était.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7257
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 20:11

.


Dernière édition par K le Jeu 21 Aoû 2014 - 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
malvira



Nombre de messages : 243
Localisation : jette 1090
Date d'inscription : 30/05/2013

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 20:16

vandeurenmichele a écrit:
oui malvira j'ai connu carine couquelet qui 'était son avocate à l'époque pourquoi cette question ???
il me semble normal qu'étant sa soeur et la seule avec qui il avait des contact, avoir des contacts aves son avocate tout comme j'en ai eu avec son autre avocat qui était chevalier
En effet comme vous êtes la soeur de Bruno ma question est un peu ridicule....cependant pourriez vous confirmer ou infirmer le fait que Bruno avait une relation avec son avocate?
Et quand vous dites que Bultot vous à refuser toutes vos demandes,etiez vous obliger de passer par lui d'office ou ne pouviez vous pas passer par Perain?
Merçi d'avance pour les réponses Wink
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7257
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 21:55

.
Revenir en haut Aller en bas
vandeurenmichele



Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 24/01/2014

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 23:22

Malvira
Rien dans le comportement de cette avocate n'a pu supposer une telle relation et bruno ne m'en a jamais parler ni même fait allusion, accusation de bultot
je voulais aussi préciser que bruno n'était pas mythomane ni racketteur, encore accusations de bultot
A l'époque, j'ai rencontrer plusieurs assistants sociaux de st gilles, l'aumonier, mme Weiss, tout le monde evitait le sujet, raison pour laquelle j'ai solliciter a maintes reprises une entrevue avec bultot pour tenter un dialogue et un début d'explications sur les conditions de détention imposé par ce monsieur à mon frère, demande tout rejetée.
Que pensez quand vous vous présentez à 8 h du matin pour la visite de 15 h et que un quart avant la visite prévue on vous annonce visite supprimée il est au cachot??????
et cela en moyenne deux fois semaine
Que pensez, que deux inspecteurs de la BSR toujours les mêmes, venait l'extraire de la prison en moyenne deux à trois fois semaine pour interrogatoire et que chaque fois ces inspecteurs me proposait de venir le voir à leur bureau pendant en moyenne une heure à chaque fois
Revenir en haut Aller en bas
vandeurenmichele



Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 24/01/2014

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Lun 21 Juil 2014 - 23:28

une question l'assassinat de la direction de Haulotte date de quand
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7257
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Mar 22 Juil 2014 - 9:18

.


Dernière édition par K le Jeu 21 Aoû 2014 - 10:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Van Deuren, Bruno   Aujourd'hui à 11:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Van Deuren, Bruno
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 24 sur 27Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26, 27  Suivant
 Sujets similaires
-
» consolidation des schistes, question pour Bruno
» C'est divin : Bruno Rigutto
» Bruno de Bretagne
» FREVOL de LACOSTE André-Bruno
» 6 Octobre : Saint Bruno

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: les suspects-
Sauter vers: