les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 le Soir, 8/10/2007

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7209
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: le Soir, 8/10/2007   Mar 9 Oct 2007 - 8:22

Les faits de 1982 et 1983 réexaminés. Le travail de Danièle Zucker a amené les enquêteurs à auditionner des témoins qui ne l'avaient pas encore été. Fin de la première étape et première conclusion : la profileuse Danièle Zucker peut poursuivre sa mission. La justice carolo en charge du volumineux dossier des tueries du Brabant – 28 morts entre 1982 et 1985 – a confirmé ce lundi avoir reçu en août le premier rapport de « profiling » demandé à la spécialiste belge. « Il porte sur les faits de 1982 et 1983 », précise un chef d'enquête. Soit les premiers vols de véhicules (1982) et le vol d'armes de septembre 1982 à Wavre chez l'armurier Dekaise au cours duquel un policier fut tué.
« Le premier bilan de Danièle Zucker a permis de nouvelles investigations », estime le seul juge d'instruction encore en charge du dossier à Charleroi, Jean-Pol Raynal. Depuis le début de sa mission en janvier dernier, la profileuse s'est penchée sur une première série de faits, qui n'étaient pas nécessairement les plus graves ni les plus meurtriers. Elle a parcouru les rapports d'experts et elle a réentendu les témoins.
« Contrairement à ce qu'on pourrait penser, les souvenirs ne s'estompent pas nécessairement avec l'ancienneté des témoignages », précise le juge.
Le débriefing des premiers travaux, en août, a permis, selon le juge Raynal, « des recommandations » de type psychologique qui ont été suivies et qui ont fait resurgir des informations qui n'avaient peut-être pas été exploitées, ou ne l'avaient pas été suffisamment, lors d'une autre lecture du dossier.
C'est donc fort logiquement que des devoirs d'enquête complémentaires ont été ordonnés. Comme l'audition de témoins qui parfois n'avaient pas encore été sollicités par les enquêteurs.
« C'est un outil à l'enquête, ajoute un chef d'enquête. On verra après si ça apporte quelque chose mais, en tout cas, certains profils ressortent mieux que d'autres. Un simple exemple : on pourrait par exemple avoir un homme qui aurait approché de très près les tueurs mais en ne prenant part qu'aux vols de voitures et jamais aux tueries. »
Expertises médico-légales
Quoi qu'il en soit, Danièle Zucker a toute la confiance des magistrats puisqu'elle poursuit sa mission. Elle va continuer ses travaux en examinant une autre série de faits reprochés aux tueurs du Brabant. En analysant notamment les scènes de crime et les comportements observés à ces occasions par les auteurs, ainsi que les expertises médico-légales.
« Certains des faits commis peuvent sembler secondaires, comme des vols de véhicules, commente le juge Raynal, mais la manière dont les auteurs ont agi peut être révélatrice, bien plus que le butin emporté. » Elle devrait donc rendre son deuxième rapport d'ici la fin de l'année. Ce qui pourrait encore déboucher sur de nouveaux devoirs d'enquête.
De quoi compléter un dossier déjà épais de plusieurs dizaines de milliers de pages.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
 
le Soir, 8/10/2007
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Discours de Sarkozy ce soir
» Prières du soir à Jésus...à Dieu...
» PLEURS DU SOIR BEBE DE 3MOIS
» Bilan Hiver 2007-2008
» le ciel de se soir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: DOCUMENTATION SUR LES TUERIES DU BRABANT :: Documentation :: Articles de presse-
Sauter vers: