les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Service d'action civique (SAC)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 11983
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Service d'action civique (SAC)   Sam 18 Fév 2017 - 17:56


Tout cela réveille des souvenirs et des pistes qui n'ont pas encore été creusées sur le forum.

L'une d'elles pourrait concerner le roi Hassan II car on retrouve le Maroc à plusieurs moments. André Moyen (qui connaissait Irving Brown) avait des liens forts avec la famille royale marocaine et il a formé la gendarmerie de ce pays (ainsi qu'une filiale de Securitas à Casablanca, sauf erreur de ma part). Il avait aussi été envoyé en Chine (Taïwan) et là également, il a pu observer des réseaux occultes de trafic de drogue.

L'idée qui germe derrière tout cela, c'est que Paul Vanden Boeynants et le général Beaurir pourraient avoir été liés à des trafics de ce genre. En tout cas, Paul Vanden Boeynants a été souvent soupçonné. Si le colonel Gérard Lhost a menacé le gendarme François Raes, c'est peut-être pour le dissuader de chercher trop haut. Faire sauter (gentiment) le commandant François suffisait. Pourquoi ne pas poser directement la question à Gérard Lhost ?

On peut noter que Jean-François Etienne des Rosaies était proche d'une princesse marocaine. Il y aurait peut-être des choses à trouver là-derrière.

_ _ _ _ _

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-cadavres-dans-le-placard-de-169483

(...)

Surprise : Tarditi, à peine arrêté mouille le dirigeant syndical Irving Joseph Brown, le représentant en chef à l’étranger de la Fédération du Travail américain de 1945 jusqu'en 1962. En mai 1962, un autre agent du FBN réussit à joindre les deux histoires : "Andrew Tartaglino avait lancé une enquête sur Irving Brown. « Et grâce à une vérification des antécédents de routine, Tartaglino avait appris que Brown (qui était alors pour la Confédération internationale des syndicats libres le représentant commercial de l'Organisation des Nations Unies) fréquentait un restaurant appartenant à George Bayon à Paris. Tartaglino avait appris ultérieurement qu’Irving Brown était l'ami de Bayon ; et que Bayon utilisé l'alias "Mueller" ; et que le restaurant de Bayon était utilisé par les trafiquants de drogue pour « recruter » des diplomates, comme le malheureux ambassadeur Rosal, comme courriers pour leurs entreprises de trafic de drogue (cela fait penser au personnage d'Henri Ferré surnommé "Le Nantais" dans le film "Razzia sur la chnouf" de 1955, avec Gabin). Ces faits ont alimenté la curiosité de l'agent, et son enquête de Brown a été élargie ; et après vérification avec d'autres organismes gouvernementaux, Tartaglino a alors appris que Brown bénéficiait de privilèges portuaires à New York (ce qui signifie que ses bagages n’étaient jamais vérifiés par les douanes) ; que sa femme, Lilly, était une secrétaire pour Carmel Offie, un agent de la CIA qui possédait une entreprise d'import-export à Manhattan ; et qu'il y avait "une possibilité" que Brown lui-même soit "relié d'une certaine manière avec la CIA" écrit en 2010 Douglas Valentine. Bref, les « narcos » américains venaient de découvrir que la CIA trafiquait, comme le faisait le SAC au même moment. Les mêmes agents du FBI se voyant notifier une fin de non recevoir pour enquêter sur deux autres personnes ; "Jean Jehan et Jacques Mouren, dans le cas de connexion française, pour les mêmes raisons, liées au renseignement.. » (...)

_ _ _ _ _

L'occasion aussi de relire le rapport Godbille (il est beaucoup question de lui ces temps-ci !)





Note : l'implication de Claude Nitelet dans les tueries du Brabant fait à mon avis peu de doutes.

Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1431
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Service d'action civique (SAC)   Sam 18 Fév 2017 - 19:03

Brown n'était pas "relié d'une certaine manière" à la CIA... s'il n'y était pas directement affilié, il en était l'un des hommes liges... puisque c'est par son intermédiaire que la CIA (OSS, alors ?) fit éclater l'énorme machine de "guerre sociale" qu'était la CGT en finançant la dissidence FO.

La relation de la dictature monarchie chérifienne avec la drogue ("H") est assez ambiguë dans la mesure où des cultures se trouveraient dans la "zone interdite"... une province où toute circulation non "autorisée" s'expose à un tir direct de "sommation"... une zone dans laquelle Giscard d'Estaing (père propriétaire à 51% des phosphates du Maroc) possédait sa "villa" (aux tailles d'un Palais) avant d'avoir pour "voisin d'en face" un certain Jacques Chirac... bénéficiaire du palais du frère du roi tombé en disgrace après un soupçon de velléité putschiste.

Ces données sont bien évidemment très difficiles à établir de façon certaine... la moindre allusion contraire au bon plaisir du monarque exposant, en cette saine contrée, à un incarcération d'office en des lieux indéterminés pour une période... non définie... cette mesure étant à fortiori applicable à l'encontre de tout ressortissant au service de l'état... comme flic, militaire, procureur ou notaire.... Les anciens "serviteurs du royaume" qui ôtèrent de la babouche royale le caillou nommé Ben Barka furent protégés durant des années, avec possibilité d'ouvrir et de tenir des commerces, jusqu'à ce qu'une lettre de cachet ne les fasse disparaître corps et biens; Georges Boucheseiche et consorts.

"Le bon vieux temps des colonies", comme chantait Sardou, a laissé des stigmates difficiles à effacer du fait "d'intérêts supérieurs"... un peu comme en France-à-fric où les anciens affiliés du gaullisme et des réseaux Foccard ou Pasqua conservent de tels atômes crochus avec le pouvoir en place que leur extradition n'est même pas... recevable par les services secrets français bien trop heureux de conserver d'honorables correspondants en place.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11983
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Service d'action civique (SAC)   Sam 18 Fév 2017 - 20:16


Voir notamment

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-cadavres-dans-le-placard-de-169483

notamment sur Condemine, Medico ... et Vanden Boeynants ...

François Raes était manifestement un enquêteur qui dérangeait !

Il en a été bien mal récompensé.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11983
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Service d'action civique (SAC)   Jeu 13 Juil 2017 - 16:02


Un livre récent :

Claude Guéant, un préfet en eaux troubles
Par Francis Christophe


https://books.google.be/books?id=tqarCwAAQBAJ&pg=PT21&lpg=PT21&dq=pasqua,+stay-behind&source=bl&ots=qp9l4PBFhb&sig=O1TWtAGuI7DFMV9acwJkaPq48P8&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiPk_rOrIbVAhVGLVAKHQnTBhoQ6AEIQDAE#v=onepage&q=stay-behind%2C%20Pasqua&f=false







Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11983
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Service d'action civique (SAC)   Lun 24 Juil 2017 - 15:16


Pour information :

https://books.google.be/books?id=4rilCgAAQBAJ&dq=drogue,+%22%C3%A9tat+de+d%C3%A9pendance%22,+DEDD,+%22service+d%27action+civique%22&hl=fr&source=gbs_navlinks_s

Cher pays de notre enfance. Enquête sur les années de plomb de la Ve République

Étienne Davodeau, Benoît Collombat

Futuropolis - 224 pages





Prix du Public 2016 au festival d'Angoulême ! Assassinats de magistrats, de journalistes, de syndicalistes, et même de ministres : il n’y a pas que l’Italie qui a connu des "années de plomb" dans les années 70. La France aussi ! En partant à la rencontre des témoins de cette époque, en nous faisant visiter les archives enfin ouvertes sur le SAC, la milice du parti gaulliste, Étienne Davodeau et Benoît Collombat nous emmènent là où la vie politique d’une grande démocratie s’est parfois égarée... C’est la mort du juge Renaud, à Lyon, le 3 juillet 1975, premier haut magistrat assassiné depuis la Libération. Ce sont des braquages de banques, notamment par le fameux gang des Lyonnais, pour financer les campagnes électorales du parti gaulliste au pouvoir. Ce sont les nombreuses exactions impunies du SAC (le Service d’Action Civique), la milice du parti gaulliste, dont la plus sanglante fut la tuerie du chef du SAC marseillais et de toute sa famille à Auriol en 1981 (ce massacre aura bouleversé la France entière, et aura entraîné la dissolution du SAC par le parlement en août 1982). C’est l’assassinat de Robert Boulin, ministre du Travail du gouvernement de Raymond Barre, maquillé en suicide grossier dès la découverte du corps dans cinquante centimètres d’eau, le 30 octobre 1979, dans un étang de la forêt de Rambouillet. Ce sont 47 assassinats politiques* en France sous les présidences de Georges Pompidou et Valéry Giscard d’Estaing ! Avec, en arrière plan, le rôle actif joué par le SAC, la milice gaulliste engagée alors dans une dérive sanglante. C’est une page noire de notre histoire soigneusement occultée, aujourd’hui encore. En nous faisant visiter les archives sur le SAC, enfin ouvertes, en partant à la rencontre des témoins directs des événements de cette époque – députés, journalistes, syndicalistes, magistrats, policiers, ou encore malfrats repentis –, en menant une enquête approfondie et palpitante, Étienne Davodeau et Benoît Collombat nous font pénétrer de plain-pied dans les coulisses sanglantes de ces années troubles et nous convient à un voyage étonnant, instructif et passionnant à travers les heures sombres de la Ve République.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Service d'action civique (SAC)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Service d'action civique (SAC)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» URGENT DEMAIN - L'application des droits communautaires
» Service Civique
» Le Service Civique ...
» service civique
» service civique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Organisations-
Sauter vers: