les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ADN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
rob1



Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: ADN   Ven 16 Nov 2007 - 23:25

Dans le taxi de Constatin Angelou tué début 1983, on retrouva des mégots de cigarettes dans le cendrier deu véhicule. Dans les années 90, on put extraire une empreinte ADN de la salive restée dessus. Cette empreinte fut comparée à celle de plusieurs suspects, notamment Paul Latinus. A l'heure actuelle, pas d'identification positive connue.

Le problème majeur est que rien ne dit que ces cigarettes furent fumées par le ou les tueur(s) d'Angelou.


Sait-on à qui d'autre l'ADN a été comparé ?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7025
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: ADN   Sam 17 Nov 2007 - 18:16

Je l'ignore. Mais j'imagine que certains suspects ont dû accepter de passer le test comme ils ont accepté de passer au détecteur de mensonges.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Dimitri



Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: ADN   Ven 14 Déc 2007 - 17:28

faut voir si ils ont eu le budget pour faire les comparaisons ADN, 400 euros par analyses ca peut vite chiffrer...
Revenir en haut Aller en bas
rob1



Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: ADN   Dim 20 Jan 2008 - 23:38

L'ADN aurait aussi été comparé à celui du Claude Delperdange, d'après le 4e message de cette discussion : http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/les-portraits-robots-f7/portrait-n19-t14.htm
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: ADN   Lun 21 Jan 2008 - 11:26

Dimitri a écrit:
faut voir si ils ont eu le budget pour faire les comparaisons ADN, 400 euros par analyses ca peut vite chiffrer...

Ne peut on pas grouper les tests ?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7025
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: ADN   Dim 14 Juin 2009 - 20:13

HAQUIN,RENE
Mardi 14 avril 1998
Tueries: l'enquête soumet ses résultats à la génétique Des Borains et d'autres ont été testésà l'ADN. Aux suivants: gendarmes et militaires. Enquêteurs et victimes se voient le 24 à Charleroi.

Dans la foulée du rapport de la commission parlementaire «bis» sur les tueries du Brabant, les responsables de la cellule de Jumet ont réorienté en décembre leur plan de bataille et ont obtenu en février l'accord des procureurs généraux pour détacher 65 hommes en renfort, de la gendarmerie et de la P.J.

La diffusion de dix portraits-robots en janvier 1996, dressés sur base d'auditions de victimes et de témoins (dont certains sous hypnose) ainsi que d'une masse d'informations venues de l'extérieur, a permis en deux ans de dresser une liste d'une trentaine de suspects potentiels.

Ce travail titanesque n'est pas terminé. C'est ce qui explique que plusieurs autres portraits-robots prêts à être diffusés ne l'ont pas encoré été.

Parallèlement, les analyses d'échantillons tels que les traces de salive sur les mégots de cigarettes trouvés dans les cendriers du taxi d'Angelou (abattu le 12 janvier 1983), un ruban adhésif saisi sur la Saab après l'attaque de Tamise en 1983, des traces sur deux chapeaux récupérés l'un après l'attaque du Colruyt de Hal en 1983, l'autre après l'attaque au Delhaize d'Alost en 1985, un cheveu trouvé sur un des chapeaux, ont permis aux scientifiques de la KUL de dégager une vingtaine d'empreintes génétiques de base, sans certitude cependant que toutes correspondent à l'empreinte d'un tueur. Le professeur Cassiman dit avoir aussi dégagé des indices de comparaison à confronter à d'autres éléments d'enquête, notamment les ADN de suspects correspondant aux portraits-robots.

Des comparaisons entre ces empreintes-base et celles d'une série de suspects sont déjà en cours depuis plusieurs mois. Elles concernent les inculpés de la filière boraine (on a prélevé l'empreinte ADN de Michel Baudet et celle de Josiane Debruyne après leurs décès). Michel Cocu et d'autres, dont les noms revenaient dans le dossier des Borains ou dans d'autres affaires criminelles des années 80, ont aussi accepté le test. Ils sont une trentaine.

En 1997, des prélèvements ont été effectués sur le corps de l'ex-gendarme Lekeu après son décès à Orlando. L'ex-gendarme Christian Amory, ancien du groupe Diane, inculpé avec Beijer - et Bouhouche, s'est aussi soumis à la prise de sang, qui n'est pas obligatoire.

En principe, on pourrait tester tous les gendarmes et militaires en activité au début des années 80. Plutôt que de paralyser l'enquête en ratissant trop large, les enquêteurs sélectionnent les noms cités dans les dossiers sensibles, ou qui ont eu un parcours suspect, en procédant par groupes. Par exemple des anciens de l'escadron Diane, des gendarmes ayant collaboré à l'ARI de Beijer - Bouhouche, ou des membres de groupes extrémistes tels Marbaix, l'armurier du WNP de Latinus, des para-commandos ou des anciens de services spéciaux.


source : Le Soir

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7025
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: ADN   Dim 14 Juin 2009 - 20:15

La génétique n'a pas débusqué de tueur Les expertises de la KUL ne visent actuellement qu'à une sélection négative, précise le juge Lacroix.

HAQUIN,RENE
Mercredi 15 avril 1998
La génétique n'a pas débusqué de tueur Les expertises de la KUL ne visent actuellement qu'à une sélection négative, précise le juge Lacroix.

Le juge Lacroix, qui avec le juge Raynal, dirige l'enquête de la cellule «tueries du Brabant», a démenti hier, après sa publication dans le «Morgen», l'information selon laquelle la cellule connaît l'identité d'un auteur d'une des attaques attribuées à la bande.

Pour Jean-Claude Lacroix, annoncer qu'un contrôle ADN pratiqué sur un des éventuels suspects se serait révélé positif est prématuré. Car nous n'avons procédé jusqu'ici qu'à une sélection négative, explique-t-il. A ce stade, il s'agit d'écarter ceux dont le profil ADN ne correspond pas au matériel génétique examiné au laboratoire du professeur Cassiman, de la KUL.

Ce matériel génétique est cons -titué d'une vingtaine d'empreintes ADN («Le Soir» de mardi) dégagées d'échantillons (notamment de salive) ayant imprégné des indices saisis après les tueries, tels des mégots, un adhésif, deux chapeaux, etc.

En démentant l'information du «Morgen», le juge Lacroix avance aussi une explication: une personne qui s'est récemment soumise au test sanguin (NDLR: l'ex-gendarme Christian Amory qui avait confié vendredi à des confrères s'y être volontairement soumis) s'est montrée inquiète du résultat. Le juge suppose qu'en contactant la presse elle espère obtenir une indication sur le résultat du test.

D'une interview du professeur Cassiman, diffusée ce week-end, on a pu déduire que des résultats significatifs venaient d'être dégagés par l'équipe de la KUL. Mais le professeurestime que ses propos ont été mal interprétés et se retranche pour le reste derrière le secret de l'instruction.

Depuis des mois, on pose et repose la question de savoir si les identifications faites sur base des portraits-robots, comparées aux tests ADN déjà pratiqués, ont permis d'enfin confondre un membre de la bande. La réponse des responsables de l'enquête est invariable: Non. Et tout le monde peut comprendre que, si nous avions une seule indication positive, la rendre publique équivaudrait à saborder la suite de nos enquêtes.

Officiellement, donc, pas de rebondissement dans l'enquête, même si des développements sont attendus, grâce aux techniques affinées ces dernières années, telles que les entretiens sous hypnose (pour l'établissement de portraits-robots), les comparaisons d'empreintes ADN, le travail des analystes criminels et le scannage du dossier prévu pour mai.

Hier, un des condamnés (en liberté après avoir purgé sa peine) de la bande De Staercke, nous «annonçait» que son empreinte ADN était aux mains des enquêteurs depuis son arrestation en... 1986 à Termonde. Il avait accepté des prélèvements de cheveux, de salive et de sang. Aucun résultat ne lui ayant été communiqué depuis douze ans, il suppose que le test était négatif...

RENÉ HAQUIN


source : Le soir

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Ungern



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 11/04/2010

MessageSujet: Re: ADN   Mar 13 Avr 2010 - 18:00

Pour ceux que ça intéresse ,
j'ai fait ce travail (très sérieux) :

http://pourquoietcomment.site.voila.fr/b.textes.pdf/Scientifique/scientific.adnenpdf.pdf
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7025
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: ADN   Sam 9 Oct 2010 - 8:46

Selon le commissaire Vos, de nouvelles analyses adn des pièces à conviction par un laboratoire belge a permis de déterminer trois profils génétiques qui doivent être comparés maintenant avec des banques de données existantes.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7025
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: ADN   Mar 24 Mai 2011 - 18:44

A lire au sujet de l'ADN :

http://www.atlantico.fr/decryptage/adn-police-scientifique-enquete-dsk-fiabilite-104616.html

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: ADN   Mer 8 Juin 2011 - 3:25

1. RAPPEL :
HAQUIN,RENE


Mardi 14 avril 1998

Tueries: l'enquête soumet ses résultats à la génétique Des Borains et d'autres ont été testésà l'ADN. Aux suivants: gendarmes et militaires. Enquêteurs et victimes se voient le 24 à Charleroi.



Dans la foulée du rapport de la commission parlementaire «bis» sur les tueries du Brabant, les responsables de la cellule de Jumet ont réorienté en décembre leur plan de bataille et ont obtenu en février l'accord des procureurs généraux pour détacher 65 hommes en renfort, de la gendarmerie et de la P.J.



La diffusion de dix portraits-robots en janvier 1996, dressés sur base d'auditions de victimes et de témoins (dont certains sous hypnose) ainsi que d'une masse d'informations venues de l'extérieur, a permis en deux ans de dresser une liste d'une trentaine de suspects potentiels.



Ce travail titanesque n'est pas terminé. C'est ce qui explique que plusieurs autres portraits-robots prêts à être diffusés ne l'ont pas encoré été.



Parallèlement, les analyses d'échantillons tels que les traces de salive sur les mégots de cigarettes trouvés dans les cendriers du taxi d'Angelou (abattu le 12 janvier 1983), un ruban adhésif saisi sur la Saab après l'attaque de Tamise en 1983, des traces sur deux chapeaux récupérés l'un après l'attaque du Colruyt de Hal en 1983, l'autre après l'attaque au Delhaize d'Alost en 1985, un cheveu trouvé sur un des chapeaux, ont permis aux scientifiques de la KUL de dégager une vingtaine d'empreintes génétiques de base, sans certitude cependant que toutes correspondent à l'empreinte d'un tueur. Le professeur Cassiman dit avoir aussi dégagé des indices de comparaison à confronter à d'autres éléments d'enquête, notamment les ADN de suspects correspondant aux portraits-robots.



Des comparaisons entre ces empreintes-base et celles d'une série de suspects sont déjà en cours depuis plusieurs mois. Elles concernent les inculpés de la filière boraine (on a prélevé l'empreinte ADN de Michel Baudet et celle de Josiane Debruyne après leurs décès). Michel Cocu et d'autres, dont les noms revenaient dans le dossier des Borains ou dans d'autres affaires criminelles des années 80, ont aussi accepté le test. Ils sont une trentaine.



En 1997, des prélèvements ont été effectués sur le corps de l'ex-gendarme Lekeu après son décès à Orlando. L'ex-gendarme Christian Amory, ancien du groupe Diane, inculpé avec Beijer - et Bouhouche, s'est aussi soumis à la prise de sang, qui n'est pas obligatoire.



En principe, on pourrait tester tous les gendarmes et militaires en activité au début des années 80. Plutôt que de paralyser l'enquête en ratissant trop large, les enquêteurs sélectionnent les noms cités dans les dossiers sensibles, ou qui ont eu un parcours suspect, en procédant par groupes. Par exemple des anciens de l'escadron Diane, des gendarmes ayant collaboré à l'ARI de Beijer - Bouhouche, ou des membres de groupes extrémistes tels Marbaix, l'armurier du WNP de Latinus, des para-commandos ou des anciens de services spéciaux.



source : Le Soir



2. ET DONC , DEPUIS LORS ?



Qui y est passé ?



A.V.décédé ?

Nardella ?

Rauwens ?

La Bande de Baasrode ?

MB décédé en 2002 ?

R.B. ?

Les Sudistes ?

Van Duren ? Smaers ? Haemaers ?

Van Camp ? délicat, c'est vrai mais pourquoi pas sa fille ? )

Quelqu'un a-il la réponse ?

Merci d'avance.

Bien cordialement à toutes et à tous !

................................................................??????
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: ADN   Dim 31 Juil 2011 - 17:12

Tueries du Brabant : des résultats prometteurs
Un ADN isolé au départ d’un vêtement de la tuerie d’Alost. Et une comparaison…
CHARLEROI
Selon nos infos, l’analyse par des procédés innovants, pratiqués depuis peu par le laboratoire de Gosselies Bio.be, d’une pièce à conviction trouvée en 1985 sur les lieux de la tuerie du Delhaize d’Alost a permis d’isoler une empreinte génétique suspecte. Cet ADN, comparé aux autres répertoriés dans les bases de données, a fourni comme premier résultat l’identification – d’abord annoncée comme formelle – d’un suspect, faisant espérer que le mystère des tueries du Brabant était en passe d’être élucidé. L’info est confirmée par le procureur du Roi de Charleroi, Christian De Valkeneer : “On a eu en effet ce grand espoir d’une avancée très importante dans l’enquête sur les tueries.”
Pour rappel, les tueries du Brabant ont fait 28 victimes en Belgique entre 1982 et 1985. Après coup, le directeur de Bio.be, M. Olivier Froment, a fait subitement part d’une “incertitude” . Cette marche arrière a considérablement refroidi l’enthousiasme que l’annonce du match found avait provoqué chez les enquêteurs et le fol espoir d’élucider ce dossier avant la prescription – le 9 novembre 2015 est la date ultime – avec, pourquoi pas, des possibilités réelles d’arrestations encore cette année. Mais selon le procureur du Roi toujours, les résultats écrits de l’analyse ADN ne sont toujours pas transmis au parquet de Charleroi, de sorte qu’un “certain espoir subsiste” ! Le fait qu’on ait pensé à un match found implique que, dans l’enquête sur les tueries, un nouvel ADN a donc récemment pu être isolé par Bio.be au départ d’un vêtement conservé depuis la tuerie d’Alost, la dernière en date, le 9 novembre 1985, lors de laquelle 8 personnes furent tuées. Dans le premier temps, cet ADN conduisait à un suspect, selon nos infos toujours, dont le nom se trouve déjà dans le dossier. En matière d’analyses ADN, tout est question de taux. Bio.be doit encore communiquer par écrit le taux de probabilité qu’il estime devoir retenir entre ce nouvel ADN et celui du suspect auquel il est comparé. “On verra à ce moment”, temporise Christian De Valkeneer. Foin des hypothèses et grandes théories : cet espoir, même fragile, conforte en tout cas la juge d’instruction en charge, Mme Martine Michel, à utiliser les quatre dernières années et demie d’enquête avant 2015 à travailler prioritairement sur les indices matériels. Gilbert Dupont - La Dernière Heure 05/05/2011
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: ADN   Lun 1 Aoû 2011 - 10:14

J'ai évoqué dans un autre message les propos tenus par le juge interrogé par Jacques Pradel dans son émission sur Europe 1 "Café crime", à savoir un ADN complet sur la base des sept mégots retrouvés dans le taxi de la victime Angelou.Je ne suis pas un scientifique mais il se trouve que féru de généalogie, je m'y suis un peu (beaucoup) intéressé. Ainsi, un labo suisse IGENEA, vous permet de découvrir l'haplogroupe des ancêtres en remontant à 4000 ans. Vous recevez ensuite les résultats sous la forme d'un tableau avec une série de DYS et d'alleles et une référence donc à des peuples plus ou moins bien déterminés. Idem pour l'ADN MT. Vous êtes ensuite classifié par exemple R1b1b2a1a etc...Certaines classifications sont plus rares que d'autres en Europe de l'ouest. Si par exemple, on trouve dans le résultat un haplogroupe rare en Belgique, mais en revanche majoritaire dans un autre pays, cela peut être intéressant. Je dis cela parce que certains ont évoqués des TBW "retournés dans leur pays" après leurs forfaits ainsi que des individus comme les gitans sédentarisés qui à mon avis, dans cette optique de recherche, pourraient présenter une référence à un haplogroupe bien particulier comme une prédominance "indiens" et non comme beaucoup "celtes" et surtout "germain", subclades S21, S 28. C'est difficile à expliquer et il vaut mieux aller sur le site IGENEA pour comprendre ce que je veux dire.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: ADN   Mar 9 Aoû 2011 - 11:09

Les tests ADN
Lorsqu'en 1983, le corps d'un chauffeur de taxi grec est retrouvé dans le coffre de son véhicule, le laboratoire de la police judiciaire retrouve des mégots de cigarettes qui auraient été laissés là par les tueurs. Ces mégots seront conservés dans des conditions qui n'étaient sans doute pas idéales. A l'époque, on ne connaissait pas encore l'analyse d'ADN. Ce n'est que durant les années 90 que des spécialistes sont parvenus à extraire des traces d'ADN à partir de la salive laissée sur les cigarettes. L'ADN de plusieurs suspects sera prélevé et comparé à l'ADN retrouvé. Les enquêteurs allèrent même jusqu'à déterrer les cadavres de plusieurs individus décédés dont le nom revenait dans le dossier. Cela n'a toujours rien donné mais cet ADN de référence est-il bien celui d'un tueur ? Rien ne le prouve.
La génétique n'a pas débusqué de tueur Les expertises de la KUL ne visent actuellement qu'à une sélection négative, précise le juge Lacroix
HAQUIN,RENE
Mercredi 15 avril 1998

La génétique n'a pas débusqué de tueur Les expertises de la KUL ne visent actuellement qu'à une sélection négative, précise le juge Lacroix. Le juge Lacroix, qui avec le juge Raynal, dirige l'enquête de la cellule «tueries du Brabant», a démenti hier, après sa publication dans le «Morgen», l'information selon laquelle la cellule connaît l'identité d'un auteur d'une des attaques attribuées à la bande. Pour Jean-Claude Lacroix, annoncer qu'un contrôle ADN pratiqué sur un des éventuels suspects se serait révélé positif est prématuré. Car nous n'avons procédé jusqu'ici qu'à une sélection négative, explique-t-il. A ce stade, il s'agit d'écarter ceux dont le profil ADN ne correspond pas au matériel génétique examiné au laboratoire du professeur Cassiman, de la KUL. Ce matériel génétique est cons -titué d'une vingtaine d'empreintes ADN («Le Soir» de mardi) dégagées d'échantillons (notamment de salive) ayant imprégné des indices saisis après les tueries, tels des mégots, un adhésif, deux chapeaux, etc.En démentant l'information du «Morgen», le juge Lacroix avance aussi une explication: une personne qui s'est récemment soumise au test sanguin (NDLR: l'ex-gendarme Christian Amory qui avait confié vendredi à des confrères s'y être volontairement soumis) s'est montrée inquiète du résultat. Le juge suppose qu'en contactant la presse elle espère obtenir une indication sur le résultat du test. D'une interview du professeur Cassiman, diffusée ce week-end, on a pu déduire que des résultats significatifs venaient d'être dégagés par l'équipe de la KUL. Mais le professeur estime que ses propos ont été mal interprétés et se retranche pour le reste derrière le secret de l'instruction. Depuis des mois, on pose et repose la question de savoir si les identifications faites sur base des portraits-robots, comparées aux
tests ADN déjà pratiqués, ont permis d'enfin confondre un membre de la bande. La réponse des responsables de l'enquête est invariable: Non. Et tout le monde peut comprendre que, si nous avions une seule indication positive, la rendre publique équivaudrait à saborder la suite de nos enquêtes. Officiellement, donc, pas de rebondissement dans l'enquête, même si des développements sont attendus, grâce aux techniques affinées ces dernières années, telles que les entretiens sous hypnose (pour l'établissement de portraits-robots), les comparaisons d'empreintes ADN, le travail des analystes criminels et le scannage du dossier prévu pour mai. Hier, un des condamnés (en liberté après avoir purgé sa peine) de la bande De Staercke, nous «annonçait» que son empreinte ADN était aux mains des enquêteurs depuis son arrestation en... 1986 à Termonde. Il avait accepté des prélèvements de cheveux, de salive et de sang. Aucun résultat ne lui ayant été communiqué depuis douze ans, il suppose que le test était négatif... RENÉ HAQUIN

Un profil génétique complet dressé dans les tueries du Brabant
25/11/09 07h56
Le laboratoire bio.be de Gosselies serait parvenu à isoler de l'ADN sur un mégot de cigarette retrouvé sur les lieux des tueries du Brabant wallon et à établir un profil génétique complet d'une personne, rapporte mercredi La Dernière Heure. Ce profil génétique complet a été réalisé au départ d'un des mégots trouvés dans le cendrier à l'arrière du taxi de Constantin Angelou, tué en janvier 1983 entre Bruxelles et Mons. Cet assassinat est lié aux Tueries du Brabant qui ont fait 28 victimes entre 1982 et 1985. (belga)

Tueries du Brabant : des résultats prometteurs - Un ADN isolé au départ d’un vêtement de la tuerie d’Alost. Et une comparaison…
CHARLEROI

Selon nos infos, l’analyse par des procédés innovants, pratiqués depuis peu par le laboratoire de Gosselies Bio.be, d’une pièce à conviction trouvée en 1985 sur les lieux de la tuerie du Delhaize d’Alost a permis d’isoler une empreinte génétique suspecte. Cet ADN, comparé aux autres répertoriés dans les bases de données, a fourni comme premier résultat l’identification – d’abord annoncée comme formelle – d’un suspect, faisant espérer que le mystère des tueries du Brabant était en passe d’être élucidé. L’info est confirmée par le procureur du Roi de Charleroi, Christian De Valkeneer : “On a eu en effet ce grand espoir d’une avancée très importante dans l’enquête sur les tueries.”
Pour rappel, les tueries du Brabant ont fait 28 victimes en Belgique entre 1982 et 1985. Après coup, le directeur de Bio.be, M. Olivier Froment, a fait subitement part d’une “incertitude” . Cette marche arrière a considérablement refroidi l’enthousiasme que l’annonce du match found avait provoqué chez les enquêteurs et le fol espoir d’élucider ce dossier avant la prescription – le 9 novembre 2015 est la date ultime – avec, pourquoi pas, des possibilités réelles d’arrestations encore cette année. Mais selon le procureur du Roi toujours, les résultats écrits de l’analyse ADN ne sont toujours pas transmis au parquet de Charleroi, de sorte qu’un “certain espoir subsiste” ! Le fait qu’on ait pensé à un match found implique que, dans l’enquête sur les tueries, un nouvel ADN a donc récemment pu être isolé par Bio.be au départ d’un vêtement conservé depuis la tuerie d’Alost, la dernière en date, le 9 novembre 1985, lors de laquelle 8 personnes furent tuées. Dans le premier temps, cet ADN conduisait à un suspect, selon nos infos toujours, dont le nom se trouve déjà dans le dossier. En matière d’analyses ADN, tout est question de taux. Bio.be doit encore communiquer par écrit le taux de probabilité qu’il estime devoir retenir entre ce nouvel ADN et celui du suspect auquel il est comparé. “On verra à ce moment”, temporise Christian De Valkeneer. Foin des hypothèses et grandes théories : cet espoir, même fragile, conforte en tout cas la juge d’instruction en charge, Mme Martine Michel, à utiliser les quatre dernières années et demie d’enquête avant 2015 à travailler prioritairement sur les indices matériels. Gilbert Dupont - La Dernière Heure 05/05/2011.


Revenir en haut Aller en bas
FAITESVITE



Nombre de messages : 989
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: ADN   Mer 10 Aoû 2011 - 0:44

très interressant votre hyothèses sur la généalogie et l'ADN...surtout qu'en 85 l'ADN etait inconnu des criminels, y'a peu de chance que les megots aient été mis là sciamment, en revanche je minquiète sur autre chose, dans un taxi on reçoit des clients, et en 85 on était as si hostile à la cigarette quaujourd'hui. Coment être sur que ces cigarrettes nont pas étaient tout simplement fumées ar les clients du taxis?

N'empèche que je suis moi aussi curieux de savoir si les ADN sont classique ou au contraire caractéristique d'un pays. Qui sait peut-être que personne n'a évoqué ceci et que votre idée sera récupérée et exploitée par les enqueteurs.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: ADN   Mer 10 Aoû 2011 - 9:10

Vous avez raison mais si ma mémoire est bonne, ces cigarettes au nombre de 7 sont de la même marque. Il est probable que c'est le même ADN pour les 7. Le tueur fume les 7 entre Bruxelles et Mons. Je pense que Angelou devait vider son cendrier à chaque course. Donc, cendrier vide avant la prise en charge du meurtrier. Il est 2 heures 15. Le perspective de faire une longue route, pour le taximan devait s'expliquer soit par la menace d'une arme, soit par la promesse d'un bon pourboire.Avant cette dernière course, il va chez un restaurateur grec. Aucune information sur l'identité de ce restaurateur. Un PV à ce sujet existait-il ? Souvenons-nous du crime d'autres Becker dont la victime est un taximan. Donc, quel haplogroupe pour le tueur...?
Revenir en haut Aller en bas
romeo



Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: ADN   Dim 13 Mai 2012 - 17:29

Un laboratoire de rotterdam à mit au point un test génétique décodant la couleurs des yeux.
Objectif: L'utiliser pour faire un portrait robot,à plus long terme l'analyse ADN pourrait donner des informations sur la morphologie du visage.[b]
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: ADN   Dim 13 Mai 2012 - 21:13

merci

le nom du restaurateur est écrit qqs part
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: ADN   Dim 13 Mai 2012 - 21:18

haq&mottardpag 179
avenue hippodrome ixelles 1h30 , tenu par son ami Themi........ Christo.....

parti à 02h00
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: ADN   Dim 13 Mai 2012 - 23:12

Qu'est devenu ce restaurateur ? On dit qu'il a subitement disparu...
Par ailleurs, j'ai lu quelque part que R. Beijer aurait dit ce soir-là à une femme qu'il avait fait une "grosse connerie".
Même si un lien est difficilement imaginable, celui-ci peut-il dire ce qu'il en pense ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: ADN   Lun 14 Mai 2012 - 11:30


je ne l'ai jamais lu en tout cas que ce monsieur auraut disparu , car Haquin&Mottard l"aurait écrit ds son pocket "les tueries du brabant" 1990;(Enq. parlementaire)

je ne sais pas placer cette histoire de grosse connerie de b

il faut qu'on lui demande car il peut en avoir fait beaucoup ou peu ? quid à ce les rémémoriser .
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: ADN   Mar 15 Mai 2012 - 21:24


http://www.lameuse.be/342592/article/regions/charleroi/actualite/2012-03-06/charleroi-une-nouvelle-piste-pour-les-tueurs-du-brabant

Citation :
Charleroi: une nouvelle piste pour les tueurs du Brabant?

Photo Belga/Lefour
Opération de communication ou avancées réelles dans l’enquête? Beaucoup de l’un, un peu de l’autre pour cette réunion d’information hier entre les autorités judiciaires et les familles des victimes de cet innommable carnage...
an.D.
Publié le Mardi 6 Mars 2012 à 16h37
Une rencontre qui a permis à la juge d’instruction Martine Michel de présenter le nouveau site internet consacré aux tueries du Brabant wallon. Avec, en frontispice, une citation qui montre sa détermination “ A tous ceux qui pensent qu’il n’y a plus d’espoir, que l’enquête piétine, que les auteurs ne seront jamais démasqués, je leur réponds qu’un combat perdu d’avance est un combat qu’on ne mène pas. Notre force de travail est intacte et nous sommes animés d’une volonté de réussite sans faille ”.
Le nouveau site est très complet: sur www.killersbrabant.be, on peut redécouvrir chaque fait, avec des photos des lieux et des pièces à conviction, des liens avec les faits connexes, les portraits robots... De quoi réveiller peut-être un souvenir, une hypothèse? D’autant que la récompense offerte à l’époque par Delhaize est toujours d’actualité, 250.000€.
Depuis un an maintenant, ce sont de nouveaux enquêteurs qui jettent un œil neuf sur cette énorme enquête, a encore précisé la juge d’instruction, “ On ne fait pas fi du passé, mais on cherche autrement ”. Et elle a notamment évoqué les récentes perquisitions dans les milieux d’extrême droite: “ On travaille toujours dessus ”
Pendant près de 2 heures, le procureur du roi de Charleroi, le procureur général de Mons, la ministre de la justice et la juge d’instruction ont rencontré les familles, expliqué leurs avancées et ont répondu à leurs questions.
Au chapitre des “ bonnes nouvelles ”, on retiendra cette bouteille repêchée à Ronquières après la tuerie d’Alost (7 morts et 8 blessés le 9 novembre 1985): on y a bu au goulot et un ADN masculin a pu être isolé, avec l’espoir d’une identification. Et, insiste la ministre, cette enquête bénéficie de tous les moyens nécessaires, humains et matériels.


j'avais lu qu'on avait trouvé une petite bouteille avec un contenu inconnu.
mais j'avais penser a une bouteille de huile pour les armes


si ce journaliste ne nous memenpas en barque on a donc
le mégot,
le veston pareballe-taché de sang et

ce bouteille de "cognac" ,, santé!
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: ADN   Ven 29 Juin 2012 - 20:49

Du neuf dans le dossier des Tueries du Brabant
(05/03/2012)

© BELGA
La piste de l'extrême-droite est actuellement suivie et un nouveau site internet vient d'être mis en ligne
CHARLEROI Lors de leur rencontre de lundi avec les proches des victimes des Tueries du Brabant, les enquêteurs de la Cellule de Jumet ont précisé qu'un profil ADN masculin avait été isolé. La piste de l'extrême-droite est actuellement suivie et un nouveau site internet vient d'être mis en ligne.

Six ans après leur dernière réunion, les enquêteurs de la Cellule de Jumet ont rencontré lundi les proches des 28 victimes des Tueries du Brabant wallon, au palais de justice de Charleroi.
Le procureur du Roi, Christian De Valkeneer, et la juge d'instruction Martine Michel, ont précisé qu'un profil ADN masculin avait pu être isolé sur une pièce à conviction repêchée à Ronquières, après la tuerie d'Alost de 1985. Ce profil est actuellement comparé aux banques de données belges et européennes et pourra être confronté à tout prélèvement effectué sur des suspects.
La juge d'instruction Martine Michel précise que la piste de l'extrême-droite est suivie, que des techniques particulières d'enquête sont utilisées et que des auditions sont en cours.
Le site internet www.killersbrabant.be a par ailleurs été mis en ligne. Il relate les différents faits selon leur chronologie et présente les pièces à conviction.
Interrogée sur l'allongement de la prescription, qui prendra cours le 10 novembre 2015, la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom, a déclaré "que la priorité devait être donnée à l'enquête, mais qu'elle n'était pas opposée à une réflexion".
© La Dernière Heure 2012

Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: ADN   Ven 29 Juin 2012 - 21:55

"La juge d'instruction Martine Michel précise que la piste de l'extrême-droite est suivie, que des techniques particulières d'enquête sont utilisées et que des auditions sont en cours".

Nous sommes presque en juillet et visiblement, rien ne filtre.
Du coté des enquêteurs, cela parait logique mais aucune fuite par ailleurs.
Ces individus ont pourtant des relations, de la famille, des voisins, des ennemis etc
Qui plus est, l'extrême droite cultive la spécialité des chapelles qui se tirent dans les pattes.
Certains membres sont médiatisés et bien connus de la presse.
En-sait-on un peu plus à ce jour ?
Le message trouve plutôt sa place dans un autre chapitre mais je rebondis sur l'article précédent et en outre, PH parlait d'une "organisation de fous" à peu de choses près.

Bien entendu, il y a aussi l'intérêt primordial du résultat des analyses ADN où là encore, nous ne disposons pas d'informations.

Des rebomdissements prochainement ?
Un nouveau pétard mouillé ?
Revenir en haut Aller en bas
Frédéric



Nombre de messages : 522
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: ADN   Sam 30 Juin 2012 - 21:23

Les suspects sont probablement surveillés étroitement, si vous voyez ce que je veux dire...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ADN   Aujourd'hui à 9:49

Revenir en haut Aller en bas
 
ADN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: LES TUEURS: INDICES, PROFILAGE, PORTRAITS ROBOTS... :: Eléments matériels , indices :: Autres éléments matériels-
Sauter vers: