les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ADN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: ADN   Sam 30 Juin 2012 - 22:28

On l'imagine ou ose l'espérer.

Depuis le temps..

Ca ne devrait plus tarder maintenant si on reprend le timing dont parle presse...
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: ADN   Dim 1 Juil 2012 - 19:08

Bende van Nijvel









DNA-spoor rond Bende van Nijvel


13 Maart 2012


Op de vernieuwde politiesite van de Bende van Nijvel staan nog slechts zes robotfoto's van verdachten. Oorspronkelijk waren er dat een dertigtal. Drie foto's hebben te maken met de hold-up in Temse op 10 september 1983. Er is ook een nieuwe foto bij.

De eerste robotfoto is een van de drie daders van de overval op wapenhandel Daniël Dekaise in september 1982. Bij die overval werd een politieman doodgeschoten. Drie van de zes robotfoto's die overblijven, hebben te maken met de overval in Temse. Bij die feiten werd de conciërge van een textielbedrijf doodgeschoten en raakte zijn vrouw zwaargewond.vrouw zwaargewond.

De verdachten op de robotfoto's zijn wellicht de 'reus' van de bende (zeker 1,90 meter groot volgens getuigen) en de 'killer' die op alles schoot wat bewoog. Van die man zijn twee tekeningen gemaakt. Eentje met een scherp gezicht, een tweede met een voller gelaat. Op de twee andere foto's staan de dader van de diefstal van een Volkswagen Golf in 1983 en de dader van de diefstal van een Austrin Allegro op 10 mei 1982 in Elsene.Golf in 1983 en de dader van de diefstal van een Austrin Allegro op 10 mei 1982 in Elsene.

Het gerecht heeft ook een DNA-profiel gevonden aan de binnenkant van een kogelwerende vest, zo raakte gisteren bekend. Het zou afkomstig zijn van de 'killer'. Als de theorie van de onderzoekers klopt, is de 'killer' na de overval van Aalst in 1985 doodgeschoten.
Revenir en haut Aller en bas
FAITESVITE



Nombre de messages : 989
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: ADN   Lun 2 Juil 2012 - 21:55

Si j'ai bien compris (désolé je ne parle pas le flamand, merci mon ami google!) on aurait trouvé de l'ADN dans un gilet pare balle.
On suppose que ce serait celui de 'killer' et qu'il aurait pris une balle à Alost (si il avait un gilet pare balle et vu la distance à laquelle a eu lieu le tir, j'ai du mal à croire qu'il en soit mort, mais bon il a pu toucher la tete).
Par contre tout çà date de mars 2012, on est en juillet...vous pensez que c'est un délai normal?

J'ai bien peur que l'adn ne match pas, tout simplement...
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: ADN   Lun 2 Juil 2012 - 22:55

FAITESVITE a écrit:
Si j'ai bien compris (désolé je ne parle pas le flamand, merci mon ami google!) on aurait trouvé de l'ADN dans un gilet pare balle.
On suppose que ce serait celui de 'killer' et qu'il aurait pris une balle à Alost (si il avait un gilet pare balle et vu la distance à laquelle a eu lieu le tir, j'ai du mal à croire qu'il en soit mort, mais bon il a pu toucher la tete).
Par contre tout çà date de mars 2012, on est en juillet...vous pensez que c'est un délai normal?

J'ai bien peur que l'adn ne match pas, tout simplement...

C'est bien entendu "un dossier" que tout le monde suit de près chez ceux qui sont passionnés par le sujet...
Revenir en haut Aller en bas
FAITESVITE



Nombre de messages : 989
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: ADN   Mar 3 Juil 2012 - 0:34

on est d'accord mais ce que je ne comprend pas c'est qu'ils on annoncé à l'époque que l'adn avait matché avec quelqu'un connu dans le dossier (on ne sait pas qui), puis quelques jours après on nous a dit que finalement ce n'était pas certain et depuis plus rien.
Or maintenant çà fait 6 mois.
Au début j'ai eu l'espoir qu'ils avaient vraiment un nom et que l'info avait filtrée trop vite dans la presse et qu'elle a été démentie pour permettre à la cellule d'aller au bout, mais 6 mois???

Franchement je trouve tout çà très bizarre, wait & see
Revenir en haut Aller en bas
stoukette69



Nombre de messages : 184
Age : 47
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: ADN   Mar 3 Juil 2012 - 8:38

Un élément intéressant en tout cas dont je n'avais pas eu vent jusqu'à présent
On parlait d'ADN sur 2 chapeaux et sur des mégots de cigarette. Je n'avais jamais rien lu ou entendu de relatif à un gilet pare balles.
Il m'est d'avis que si l'ADN avait matché avec une personne encore en vie, le nom aurait déjà filtré.

La CBW toucherait-elle au but et nous préparerait-elle des révélations avant la prescription des faits? Pour les divers exécutants, c'est possible. Pour les commanditaires, j'y crois moins.

CS1958 a écrit:
Het gerecht heeft ook een DNA-profiel gevonden aan de binnenkant van een kogelwerende vest, zo raakte gisteren bekend. Het zou afkomstig zijn van de 'killer'. Als de theorie van de onderzoekers klopt, is de 'killer' na de overval van Aalst in 1985 doodgeschoten.
Revenir en haut Aller en bas
FAITESVITE



Nombre de messages : 989
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: ADN   Mar 3 Juil 2012 - 18:48

visiblement çà date de mars, je ne l'avais jamais lu non plus, mais visiblement les infos en neerlendais sont differentes ou plus completes qu'en français.


Dernière édition par FAITESVITE le Mer 4 Juil 2012 - 0:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: ADN   Mar 3 Juil 2012 - 21:39

J'en reviens à ce sujet à une suggestion qui date d'environ un an. Je ne suis pas assez calé sur le plan scientifique pour déterminer si les ADN sont exploitables pour déterminer l'haplogroupe, faute de pouvoir faire des comparaisons avec l'ADN de personnes nomément recensées ou de leur famille.

Voir à ce sujet:

www.eupedia.com › Guide d'Europe

On peut avoir peut-être une idée de l'origine ethnique. Je pense par exemple aux haplogroupes assez rares dans nos contrées qui nous amèneraient à des groupes comme les Tziganes ou des populations subsahariennes.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: ADN   Mar 3 Juil 2012 - 21:44

A contrario R1b1b2a1a par exemple ne nous serait guère utile car majoritaire chez nous. Une indication néanmoins. Qui plus est, ce type de test est d'un coût modeste faute de pouvoir faire un lien avec les protagonistes et les membres de leur famille.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: ADN   Mar 3 Juil 2012 - 21:59

Introduction à la généalogie génétique.


Cet article a été écrit pour Généasens par Jacques Ladyjensky.

Jacques Ladyjensky, qui a été enseignant à l'Université de Liège, en a conservé le goût d'écrire des articles de vulgarisation scientifique. Il a également participé à une dizaine d'émissions TV en ce domaine, concernant la physique et la chimie. De formation "Sciences Appliquées" (ingénieur civil, spécialisé en matériaux synthétiques) il exerce professionnellement une fonction de Consultant indépendant, et pratique la généalogie génétique comme hobby.

L’ADN.

Les cellules des êtres humains contiennent ce ruban d’ADN (acide désoxyribonucléique) qui est la fameuse « double hélice » constituée par la succession de nos gènes. Cet ADN est logé dans le noyau de la cellule, et aussi dans de petits organites distincts du noyau et appelés mitochondries.

Dans le noyau de la cellule, l’ADN ne constitue pas une longue unité continue, mais est formé de 46 parties distinctes et clairement identifiables, les chromosomes. Parmi eux, le chromosome Y se voit transmis tel quel, intégralement, depuis le père vers le fils mâle, de génération en génération. C’est donc à lui qu’on fait appel pour les études de généalogie génétique ayant trait à la transmission patrilinéaire. On le désigne par le sigle « Y-DNA ».

L’ADN présent dans les mitochondries contient, lui, un chromosome X transmis tel quel depuis la mère vers la fille. Cet ADN est donc utile pour les examens de transmission par voie matrilinéaire et est désigné comme « mtDNA ».

Dans le cadre de ce texte volontairement abrégé, nous parlerons principalement de Y-DNA, étant donné le recours massif et généralisé qui s’opère pour le moment en matière de recherche généalogique patrilinéaire qui en fait usage. Certes, on peut aussi faire appel aux examens de mtDNA, pour de la recherche matrilinéaire, mais en ce domaine on n’en est qu’aux balbutiements. Pour l’avenir, l’espoir est permis d’obtenir par ce moyen l’héritage qu’on a reçu depuis les mères et grand’mères, mais les scientifiques ont encore du travail devant eux avant d’arriver aux résultats assez fascinants obtenus dès aujourd’hui par l’examen de Y-DNA.

Mutations durables de l’Y-DNA : les Haplogroupes.


Nous disions que le chromosome Y se transmet intégralement au fils. Pas toujours tout-à-fait intégralement ! Parfois, il s’est trouvé un père pourvu d’un Y-DNA qui avait « muté » en un point de la chaîne de gènes qui le constitue, - une grosse mutation qui s’est maintenue de manière durable au fil des siècles. La lignée issue d’une telle mutation est nommée « haplogroupe ». L’humanité se compose ainsi d’environ 25 haplogroupes auxquels on a donné les lettres de l’alphabet : A, B, C, etc. Pareilles mutations n’arrivent qu’après des périodes de plusieurs milliers d’années, mais pendant ces périodes il peut s’opérer des mutations moindres qui donnent alors lieu à la naissance de sous-groupes. Comme exemple, prenons l’haplogroupe R1b1, le plus répandu en Europe occidentale. La mutation de départ, donnant naissance à la lignée R, s’est opérée chez un homme vivant il y a 28 000 ans. Après quelques milliers d’années, un de ses descendants a muté, d’où séparation en deux groupes R1 et R2 (ensuite peuvent apparaître R3, R4…). Au sein de R1, nouvelle mutation après d’autres millénaires, et scission en R1a, R1b, etc. Et ainsi de suite en alternant lettres et chiffres.

Quelques mots sur la distribution des haplogroupes :

- Haplogroupe R : issu il y a 28 000 ans d’un homme vivant en Asie Centrale, il est surtout répandu en Europe de l’Ouest sous forme de son sous-groupe R1b, qui domine (jusqu’à 90% de la population en certains endroits de France). R1a et R1b étaient sans doute les « Indo-Européens » (dont nous parlons les langues). R1a se situe principalement en Grèce, Balkans, pays slaves et baltes. Il en reste évidemment, énormément, en Asie. Ces Indo-Européens, à la base de la domestication du cheval, et autres innovations majeures, ont progressivement supplanté des Haplogroupes I, soit pacifiquement, soit hélas plutôt par violence, - disons les deux. Les familles royales de nombreux pays d’Europe sont souvent des R1b. Quant au sous-groupe R2, il est très important en Asie.

- Haplogroupe I, qu’on vient de citer au passage, se trouvait dans nos régions d’où il est originaire, et il en reste un peu. Il fut relégué progressivement en Scandinavie, Grande-Bretagne, Danemark, Espagne notamment. Il s’agissait de descendants directs des Cro-Magnon. Ce sont eux qui ont bâti les fameux mégalithes.

- Haplogroupe G est un petit groupe (20-30 millions pour le monde) mais s’est glissé un peu partout. Il a pris naissance d’une mutation survenue il y a 10-15 milliers d’années appelée M-201. On trouve des G en Europe, en Asie occidentale, autour de la Méditerranée. Il y en a une forte concentration en Ossétie du Nord (la moitié de la population). De nombreuses hypothèses, dont aucune ne domine, ont été avancées pour justifier cette dispersion. (On a même été jusqu’à invoquer comme piste, la disposition à toutes les frontières de l’empire romain, de mercenaires issus d’une même peuplade…)

- Haplogroupe J, avec ses deux sous-groupes J1 et J2, est souvent appelé le groupe sémite. Il est majoritaire chez les Arabes, et on le trouve chez environ la moitié des Juifs. (Petite parenthèse : Parmis les Juifs J1, existe une descendance « Cohen », chez ceux qui portent ce nom (ou Kahan, etc.), laquelle, on l’a prouvé, s’est transmise de père en fils depuis plus de 3000 ans. On remonte ainsi à l’ancêtre biblique, Aron, frère de Moïse. Les Cohen sont en charge d’une fonction de prêtrise qui, justement, est transmise de père en fils comme le chromosome Y. Dans ce cas-ci, une des déductions qu’on peut faire, est que leurs épouses, au fil de 120 générations successives, n’ont pas eu d’aventure extra-maritale.) Bien qu’associé avec le vocable Sémite, on trouve beaucoup de J dans les pays européens voisins de la Méditerranée comme la Grèce (22% de la population) ou l’Italie (25%).

- Haplogroupe E représente la dernière migration majeure depuis l’Afrique vers l’Europe, il y a 26 000 ans. Le sous-groupe E1b1 est particulièrement représentatif ; on le trouve assez bien en Grèce, Albanie, Kosovo, Proche-Orient, Moyen-Orient, Maroc (groupe berbère). Il domine au Levant et pourrait être partiellement associé aux ascendants Phéniciens et Israélites. Le haplogroupe E, au demeurant, présente des sous-groupes dont l’histoire se révèle bien complexe.

- Haplogroupe T est rare (en Europe, moins de 1% de la population) mais se voit curieusement concentré dans quelques poches comme à Sciacca, Sicile (18%), Ibiza (17%), Serbie (7%), Estonie (4%).

- Haplogroupe N, parfois appelé « Finnois » ou de « langues Ouraliques » s’étend de la Finlande à la Sibérie et se voit particulièrement bien représenté dans les pays baltes (34 à 58%). Il s’y trouvait sans doute avant l’arrivée des Indo-Européens R1a avec lesquels il a fusionné (plus ou moins moitié-moitié).

- Haplogroupe Q est celui des Huns, qui envahirent l’Europe au 5e siècle. Il en reste notamment un peu en Hongrie (2%). Il est surtout représenté en Asie Centrale d’où il est originaire, avec une migration intéressante vers l’Amérique (les Amérindiens indigènes Q3).

- Haplogroupe C semble être associé aux Mongols de Gengis Khan. Il en reste quelques traces en Europe. Il est aussi, en Australie, Polynésie, Asie du Sud-Est, très bien représenté.

- Haplogroupe P est celui qui s’est subdivisé en Haplogroupes Q et R, et comme tel, a presque disparu.

- Haplogroupe H semble être celui qui domine chez les Gitans, Tziganes (50%). On trouve assez bien de H en Inde et au Pakistan.

- Haplogroupe L est typique du sous-continent Indien.

- Haplogroupe A est le plus ancien, avec sa mutation d’origine datée d’au moins 70 000 ans, en Afrique. Ses porteurs très nombreux sont des personnes de peau noire vivant sur ce continent, mais il existe cependant des porteurs A européens qui pourraient être des descendants d’esclaves Nubiens (ou gladiateurs) enlevés d’Afrique par les Romains.

- Haplogroupes L et O sont Asiatiques. On pourrait aussi en citer d’autres, très lointains géographiquement, comme K, M, O.

En Belgique


Les chiffres suivants ont été avancés pour la Belgique, mais sont encore sujets à caution.

- R1b, 63-65%.

- R1a, 4-5%.

- Le reste, une trentaine de pourcents, se répartissant entre E1b1, G, J, N, T, et peut-être d’autres à l’état de traces.

Les marqueurs.


Chacun des haplogroupes dont nous venons de parler s’est vu soudainement issu, il y a des milliers d’années, d’une grosse mutation dans le génome d’un individu (qui était jusqu’alors membre d’un autre groupe). On appelle « SNP » ce genre de mutation ; elle n’arrive qu’une fois et est définitive.

Un autre phénomène peut concerner, de manière moins définitive, l’un ou l’autre endroit (locus) du génome. C’est une petite mutation dite « STR », se produisant à fréquence bien plus rapide que les SNP (on compte ici en siècles, non en millénaires) et pas toujours très stable. En principe le père la transmet à son fils, mais il arrive qu’elle s’annule, ou qu’elle prenne une autre valeur lors de la transmission. La détection en est très précieuse comme on va le voir, mais leur prise en compte conduit davantage vers des « probabilités » que vers des certitudes.

Lorsqu’on teste une population d’un haplogroupe donné, on voit donc ainsi apparaître la possibilité d’en faire un classement selon des catégories plus fines. A ce jour, on utilise sur le génome, 67 loci abritant ces petites mutations qui nous distinguent l’un de l’autre. Chaque individu peut ainsi se voir pourvu d’une cotation en forme d’un tableau de 67 valeurs, les « marqueurs ». Si vous avez les mêmes valeurs qu’un autre mâle pour chacun des 67 marqueurs (exact match) c’est un parent extrêmement proche. La probabuilité d’un même grand’père dépasse largement les 80%, celle d’un même arrière-grand’père flirte avec les 90%.

On est allé plus loin, en introduisant la notion de « distance génétique ». Prenons en exemple. Vous vous comparez avec un candidat cousin, du même haplogroupe (et sous-haplogroupe) et découvrez avoir la même valeur pour tous vos 67 marqueurs, sauf deux. Pour l’un d’eux, vous avez par exemple la valeur « 12 », et lui « 14 », et pour l’autre, vous avez « 18 » et lui « 19 ». On dira que vous êtes à distance génétique 3 (soit 2 + 1). Des déductions intéressantes en sont tirées, comme par exemple les suivantes (du moins dans l’état présent des connaissances, qui évoluent très vite) :

- A une distance génétique 2 de quelqu’un du même sous-haplogroupe, à 67 marqueurs, vous avez une probabilité de 97% d’avoir un ancêtre commun à 16 générations d’aujourd’hui (environ 400 ans).

- A une distance génétique 4, la probabilité est encore de 94%. Elle serait de 98% pour l’ancêtre commun à 500 ans.

- A partir d’une distance génétique 9, vous n’êtes plus considéré comme parent.

En pratique:


En se faisant tester, on peut se borner à demander 12 marqueurs, c’est le minimum, afin de débourser le moins possible. Cela permet notamment de savoir à quel haplogroupe, et sous-groupe, on appartient. Et aussi de pouvoir, entre autres, conclure à l’exclusion d’un candidat-cousin (qui serait, par exemple, porteur du même nom de famille, lequel, comme le chromosome Y, se transmet aussi patrilinéairement), en constatant qu’il n’y appartient pas.

Pour faire des comparaisons sérieuses avec des candidats-cousins (que vous trouverez en grand nombre) et tenter de bâtir un arbre généalogique génétique, il ne faut pas hésiter à demander le test sur 67 marqueurs.

Ci-dessous, une liste de sociétés pratiquant les tests génétiques à connotation généalogique. Il faut leur envoyer un échantillon de salive et prévoir un budget de minimum 200 euros. (Ce budget peut être partagé, puisque plusieurs mâles parents sont impliqués.) On peut se faire tester à 12 marqueurs pour commencer, puis demander des upgrades plus tard, moyennant un supplément qui sera modique, car la société conserve votre échantillon initial.

Une fois des groupes de « cousins » repérés, il est évidemment nécessaire de prendre réellement contact avec eux pour examen des documents de généalogie classique. C’est, bien entendu, celle-ci qui aura le dernier mot. Les examens génétiques sont là pour ouvrir des pistes à la généalogie classique, - d’énormes pistes au demeurant.

Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: ADN   Dim 29 Juil 2012 - 21:00

Rien de neuf a priori sur cette piste pourtant prometteuse.... Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
CS1960



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: ADN   Lun 20 Aoû 2012 - 23:00

Leur ADN a été prélevé pour être comparé à celui des tueurs Tueries: Latinus et Simeone exhumés
HAQUIN,RENE
Page 15
Mardi 22 septembre 1998
Leur ADN a été prélevé pour être comparé à celui des tueurs Tueries: Latinus et Simeone exhumés
En charge avec le président Jean-Claude Lacroix des enquêtes en cours sur les tueries du Brabant, le juge d'instruction Jean-Pol Reynal a fait exhumer vendredi les corps de Paul Latinus, le chef du très mystérieux groupe néo-nazi Westland New Post, retrouvé pendu à 34 ans dans sa cave de Court-Saint-Etienne, le mardi 24 avril 1984, et inhumé au cimetière de la commune. A Saint-Gilles, le juge a fait procéder à l'exhumation du corps d'un truand sicilien originaire de Boussu, Agnello Simeone, trouvé mort dans sa cellule à la prison de Saint-Gilles le 2 décembre 1993, trois jours après avoir été condamné à 9 ans de prison pour extorsion de fonds, vols avec violences et faits de moeurs.
Samedi, le Dr Beauthier, médecin légiste carolorégien, a procédé à des prélèvements dentaires et d'os, tissus et cheveux pour les comparer aux tests génétiques déjà pratiqués sur des indices matériels ainsi que sur plusieurs dizaines de témoins, victimes ou suspects.
Les deux corps ont été réinhumés dans les cimetières lundi.
Des tests ADN visant des personnes décédées de mort violente ou ayant fait l'objet d'autopsies ont déjà été effectués, pour l'ex-gendarme Martial Lekeu, décédé depuis en Floride, Michel Baudet ou Josiane Debruyne, ex-acquittés de la filière boraine. Avec Latinus et Simeone, ce sont les toutes premières exhumations ordonnées dans le cadre de cette enquête. D'autres sont programmées.
Latinus, meurtre ou suicide? A la veille de sa mort, Latinus parlait d'implications possibles de membres du WNP dans les tueries du Brabant. Sa mort fit l'objet d'une longue enquête au terme de laquelle la thèse du suicide fut retenue, sans convaincre tout le monde. Il y eut exhumation et autopsie en 1984 mais il n'en restait aucun prélèvement utilisable.
Latinus avait «balancé» le WNP au lendemain des arrestations de Barbier et Libert à l'automne 1983. Il impliquait des agents de la Sûreté. Ces dossiers d'instruction ont (volontairement?) été mal qualifiés et ont été menés jusqu'à la prescription par la justice tant civile que militaire à la fin des années 80. Sans que la lumière soit faite sur ces pages sombres de l'histoire criminelle du pays.
A la même époque, des pièces du dossier du WNP ont été saisies à la Sûreté de l'Etat par le juge Hennart, alors en charge de l'instruction du dossier Mendez. Elles n'ont donné lieu qu'à un débat parlementaire concluant au manque de tranparence des services secrets.
Quant à Agnello Simeone, son pedigree de truand violent correspondait à un profil précis décrit par des témoins dans le cadre de l'enquête. L'homme, cité par les Borains à propos des tueries, avait déjà un lourd passé à l'époque de son décès à l'âge de 37 ans: vols avec effraction, hold-up, trafic de chèques, règlements de comptes... Son nom fut aussi associé à des bandes criminelles basées à Bruxelles et dans le Borinage.
Les deux exhumations s'inscrivent donc dans deux grands axes définis par la commission parlementaire «bis» sur les tueries du Brabant: les enquêtes liées à la nébuleuse du Westland New Post et aux connotations politiques des tueries, et les enquêtes ciblées sur le grand banditisme, visant les bandes criminelles des années 80.
Les enquêteurs ne disposeront des résultats des premiers tests de comparaison que dans quelques semaines. A charge pour le magistrat instructeur de voir si, par comparaison aux autres éléments du dossier, il y a lieu de considérer que ces indices sont «durs» et importants.
RENÉ HAQUIN
Revenir en haut Aller en bas
CS1960



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: ADN   Lun 20 Aoû 2012 - 23:10

Qui sont les autres qui ont fait l objet du meme traitement ?
Vittorio ?
Des sudistes DCD dont Alain V...?
Estievenart ?
M. Blanchard ?
Bruno VD ?
Louvaert ?
Maroun Hage ?
Haemers ?

Parmi les vivants ?
PDS ?
Certains sudistes ?
Cocu ?
Eddy du Jura Suisse ?
Stereo P ?
................................................. scratch
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: ADN   Mer 5 Sep 2012 - 0:12

CS1960 a écrit:
Qui sont les autres qui ont fait l objet du meme traitement ?
Vittorio ?
Des sudistes DCD dont Alain V...?
Estievenart ?
M. Blanchard ?
Bruno VD ?
Louvaert ?
Maroun Hage ?
Haemers ?

Parmi les vivants ?
PDS ?
Certains sudistes ?
Cocu ?
Eddy du Jura Suisse ?
Stereo P ?
................................................. scratch


On sait pas ????................. afro
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: ADN   Mar 16 Oct 2012 - 0:03

1 Seul et même adn pour le goulot de la bouteille dans le canal et sur le gilet pare-balles ? (page 284) du ML&PF) ???
Mégots du taxi d'Angelou un autre donc ??? Sad
Pourquoi la bouteille ne figure pas sur le site de la CBW ? J'imagine qu'elle n'a rien d'extraordinaire. On aimerait quand même savoir. Bouteille de bière ? D'eau ? Gourde ? De quoi au juste ?
Revenir en haut Aller en bas
Merovingien



Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 23/06/2011

MessageSujet: Re: ADN   Mer 17 Oct 2012 - 0:51



D'après l'article de Dupont ci-dessus, il s'agit d'une fiole contenant un liquide bleu-vert. Dans le même sac se trouvait également un briquet vert 'Made in France' de marque Bic. Pour flamber les voitures?

La fiole , ça doit être quelque chose de ce genre:



Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: ADN   Mer 17 Oct 2012 - 1:01

Oui mais l'ADN serait pour le goulot de la bouteille...
Vous vous voyez boire ce genre de truc ?
Et j'en reviens à ma question : amphétamine de guerre ?
Revenir en haut Aller en bas
Kranz



Nombre de messages : 743
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: ADN   Mer 17 Oct 2012 - 21:36

Merovingien a écrit:


D'après l'article de Dupont ci-dessus,

Pas facile à lire cet article, trop petit format.

Où peut-on le trouver svp ?
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: ADN   Dim 21 Oct 2012 - 10:57

Merovingien a écrit:


D'après l'article de Dupont ci-dessus, il s'agit d'une fiole contenant un liquide bleu-vert. Dans le même sac se trouvait également un briquet vert 'Made in France' de marque Bic. Pour flamber les voitures?

La fiole , ça doit être quelque chose de ce genre:




Après analyse, qu'est-ce-que c'était ce liquide bleu-vert ?
Revenir en haut Aller en bas
AlPot



Nombre de messages : 121
Date d'inscription : 18/10/2012

MessageSujet: Re: ADN   Sam 10 Nov 2012 - 15:54

Un cheveu avait été trouvé dans la Saab Turbo après l'attaque au Colruyt de Nivelles.
Ce cheveu a-t-il été analysé, avait-il un bulbe ?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7025
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: ADN   Sam 10 Nov 2012 - 16:08

AlPot a écrit:
Un cheveu avait été trouvé dans la Saab Turbo après l'attaque au Colruyt de Nivelles.
Ce cheveu a-t-il été analysé, avait-il un bulbe ?

C'est important?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
AlPot



Nombre de messages : 121
Date d'inscription : 18/10/2012

MessageSujet: Re: ADN   Sam 10 Nov 2012 - 16:40

michel a écrit:
AlPot a écrit:
Un cheveu avait été trouvé dans la Saab Turbo après l'attaque au Colruyt de Nivelles.
Ce cheveu a-t-il été analysé, avait-il un bulbe ?

C'est important?
Je crois qu'avec le bulbe, ils peuvent avoir une empreinte d'ADN.
Sans bulbe, l'analyse était impossible jusque récemment. Avec les nouvelles techniques d’empreintes d’ADN mitochondrial on peut obtenir des résultats aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
RB



Nombre de messages : 263
Date d'inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: ADN   Sam 10 Nov 2012 - 16:47

AlPot a écrit:
michel a écrit:
AlPot a écrit:
Un cheveu avait été trouvé dans la Saab Turbo après l'attaque au Colruyt de Nivelles.
Ce cheveu a-t-il été analysé, avait-il un bulbe ?

C'est important?
Je crois qu'avec le bulbe, ils peuvent avoir une empreinte d'ADN.
Sans bulbe, l'analyse était impossible jusque récemment. Avec les nouvelles techniques d’empreintes d’ADN mitochondrial on peut obtenir des résultats aujourd'hui.
Ne nous emballons pas !
Dans certains appartements, nous avions déposé des cheveux récoltés hors de notre cercle "consipratif" ainsi que des mégots de cigarettes, alors que nous ne fumions pas !.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lederniermensonge.com
AlPot



Nombre de messages : 121
Date d'inscription : 18/10/2012

MessageSujet: Re: ADN   Sam 10 Nov 2012 - 18:43

Je ne m'emballe pas, je lis petit à petit tous les nombreux fils de ce forum et lorsqu'il me passe une idée par la tête ou un questionnement, je questionne avant d'oublier.
RB lorsque vous dites "nous", c'est qui ? Laughing
Dans la Saab, je suppose que cela n'étais pas vous ? -> il y a peu de chance qu'ils aient voulu brouiller les pistes !
De plus, au départ, il devaient supposer qu'ils allaient rentrer la Saab au bercail pour bien supprimer toutes les traces compromettantes. Pour une fois qu'un véhicule est retrouvé non brulé...
Revenir en haut Aller en bas
RB



Nombre de messages : 263
Date d'inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: ADN   Dim 11 Nov 2012 - 10:13

AlPot a écrit:
Je ne m'emballe pas, je lis petit à petit tous les nombreux fils de ce forum et lorsqu'il me passe une idée par la tête ou un questionnement, je questionne avant d'oublier.
RB lorsque vous dites "nous", c'est qui ? Laughing
Dans la Saab, je suppose que cela n'étais pas vous ? -> il y a peu de chance qu'ils aient voulu brouiller les pistes !
De plus, au départ, il devaient supposer qu'ils allaient rentrer la Saab au bercail pour bien supprimer toutes les traces compromettantes. Pour une fois qu'un véhicule est retrouvé non brulé...
N'en déduisez rien. C'était juste une façon de dire que même avec un ADN (à l'époque on ne savait même pas comment les isoler sans les contaminer) on ne peut pas encore crier victoire. Evidemment, cela peut toujours servir de piste, surtout quand on a rien.
"Nous" : MD et moi et d'autres qui n'ont jamais été identifiés dans les enquêtes et donc, dont il n'y a pas lieu de parler.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lederniermensonge.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ADN   Aujourd'hui à 9:51

Revenir en haut Aller en bas
 
ADN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: LES TUEURS: INDICES, PROFILAGE, PORTRAITS ROBOTS... :: Eléments matériels , indices :: Autres éléments matériels-
Sauter vers: