les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Dubois, Claude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
AuteurMessage
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Mer 7 Avr 2010 - 15:48

michel a écrit:
Assises - Deuxième journée du procès Claude Dubois On a maquillé le meurtre
ROBERT,FRANCOIS
Mercredi 21 avril 2004
Assises - Deuxième journée du procès Claude Dubois
On a maquillé le meurtre
FRANÇOIS ROBERT
L'étau se resserre sur Claude Dubois, cet Ixellois de 60 ans, accusé du meurtre de Menaouer Mafgherbi, dit Nar, un Algérien de 32 ans dont le corps découpé en morceaux a été retrouvé le 22 octobre 2001 dans le canal de Charleroi.
Aux assises, une partie de la journée d'hier fut consacrée à auditionner témoins et enquêteurs. On a ainsi fouillé le passé de l'inculpé. On y a trouvé pas moins de 14 condamnations correctionnelles en plus d'un non-lieu en 1983 pour l'assassinat d'une de ses anciennes locataires dont le cadavre avait été repêché en morceaux dans la Meuse.
Le témoignage d'une ancienne amie de Dubois n'a pas plaidé en sa faveur. Elle l'a dépeint comme un être violent qui la terrorisait, la poussant à la prostitution dans un club échangiste.
On a pu aussi prendre connaissance d'extraits de rapports d'experts psychiatres et psychologues, certes contradictoires, mais qui reconnaissent chez l'accusé une personnalité psychotique. Pas de psychose, néanmoins ont conclu ceux-ci : Claude Dubois n'est pas un être malade mentalement et tout indique qu'il ne l'était pas non plus au moment des faits. L'inculpé a été décrit comme un homme impulsif et agressif, vouant une solide rancune pour la justice.
Le moment fort de la journée fut le passage à la barre de l'expert en balistique et du médecin légiste. L'analyse balistique a démontré que la victime était morte de trois balles de revolver de calibre 7,5 mm. Il s'agit vraisemblablement d'un revolver de modèle ancien au vu des balles de plomb utilisées. D'après le médecin légiste, l'une a été tirée dans la nuque et deux dans le dos, perforant les poumons pour aboutir au thorax. Dans quel ordre ont-elles été tirées ? Impossible de répondre à cette question. La victime était-elle à genoux ? S'agissait-il d'une « exécution sommaire » ? Mêmes types de réponses. Le tueur a-t-il agi seul ? Plausible, a répondu le médecin qui a insisté sur l'absence d'éléments déterminants.
Par ailleurs, le découpage du corps (la tête, les membres, le tronc à hauteur de l'abdomen) ne semble pas être le fait d'un spécialiste (chirurgien ou boucher). Outre un cutter, une scie a été utilisée. Il a fallu plusieurs heures pour découper puis jeter le corps au canal.
Par ailleurs, il semble évident que l'on a tenté d'effacer les traces menant à l'identité de la victime (un produit caustique a été déversé sur le corps). De même, la date de la mort de la victime, trop longtemps immergée, demeure bien floue. Apparemment, le corps serait resté cinq jours dans l'eau.·

Intéressant à deux titres au moins.
1. Dans le cas de 1983, l'une des caractéristiques reprochées à charge était le caractère 'professionnel' de la découpe du corps. Ici c'est le contraire. On peut supposer que DUBOIS n'a pas voulu signer une 2eme fois de la même manière sa "découpe' en évitant que l'on puisse (re)connaître son 'expertise'.
2. Pousser son ex à l'échangisme via la prostitution...tiens, tiens on reste dans le même milieu glauque style De Rycke, Jonathan et consort...
Il faut creuser sur ce dancing qui a cramé, le 'top ten'. Un gars de Vilvoorde sur le forum où en chercher un chez nos collègues de l'autre site VL.
3. DUBOIS reste selon moi un possible auteur pour les TBW (profil psy + hésite pas à tuer) ou au moins un informateur car il évolue dans dans un milieu potentiel extrême-droite partouzeur.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7024
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Jeu 8 Avr 2010 - 18:19

Claude Dubois est mort il y a quelques mois en prison.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Jeu 8 Avr 2010 - 20:14

another one bites the dust...

circomstances?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7024
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Lun 12 Avr 2010 - 11:23

Assises - Troisième jour du procès de Claude Dubois Un être violent et colérique
ROBERT,FRANCOIS
Jeudi 22 avril 2004
Assises - Troisième jour du procès de Claude Dubois
Un être violent et colérique
* Un meurtre particulièrement odieux : la victime, tuée de trois balles, a été découpée puis jetée dans le canal. L'accusé jure pourtant de son innocence.
FRANÇOIS ROBERT
Troisième journée du procès de Claude Dubois, consacrée à l'audition des témoins, ce mercredi.
Pour rappel, Claude Dubois, un Ixellois de 60 ans, est accusé d'un crime particulièrement odieux : le 22 octobre 2001, en effet, on repêchait dans le canal de Charleroi, à hauteur de Lot, le corps en plusieurs morceaux de Menaouer Megherbi, un Algérien de 32 ans. Au cours des deux premières journées du procès, l'étau s'est resserré sur Claude Dubois.
Il s'est avéré en effet que le meurtre qui a précédé le dépeçage de la victime a vraisemblablement eu lieu dans l'annexe d'une épicerie (rue Vanderkindere à Uccle) tenue par son amie Leila B., annexe dont Claude Dubois est propriétaire. Un meurtre exécuté de trois balles tirées par un revolver 7,5 mm selon l'analyse balistique. Des traces de sang trouvées dans l'annexe de l'épicerie et dans le coffre du véhicule de l'accusé, ainsi que des tests ADN, ont mis en cause Claude Dubois qui n'explique pas les découvertes faites par les enquêteurs. Par ailleurs, trois jours avant le repêchage du corps de la victime, on a vu Claude Dubois se rendre à l'AZ-VUB pour soigner une méchante blessure à l'arcade sourcilière.
Autre fait désormais avéré : Claude Dubois connaissait parfaitement sa victime pour l'avoir engagée (sans aucun contrat de travail) comme homme à tout faire, quelques mois plus tôt. Leurs relations ne semblaient pourtant pas mauvaises. Menaouer Megherbi, selon Claude Dubois, s'était porté candidat à la location de l'annexe de l'épicerie pour en faire un car-wash.
Depuis le début de son procès, Claude Dubois s'obstine à nier sa culpabilité. Pour se disculper, il a affirmé lors de son audition de lundi que, selon lui, « Nar » (diminutif de Menaouer) était un trafiquant de drogue et qu'il avait probablement été exécuté par le milieu.
Hier, le juge Luc Maes a continué à auditionner les témoins afin d'éclairer la lanterne des jurés sur la personnalité de Claude Dubois. A une exception près, faits concordent : la victime était un être doux et serviable et elle ne se droguait pas. Quant à Claude Dubois, il a été décrit comme un être colérique, emporté, parfois violent (les psychiatres parlent d'une personnalité aux traits psychotiques).
Il semble qu'il ait eu une enfance difficile (absence du père). Sans études, il a vécu d'expédients et de petits trafics divers, se spécialisant dans quelques affaires immobilières. Son passé n'est pas sans taches : 14 condamnations correctionnelles et un non-lieu pour l'assassinat d'une de ses anciennes locataires dont le cadavre avait été repêché... en morceaux dans la Meuse ! Le juge Luc Maes s'est également beaucoup intéressé hier à la nature des relations entre l'accusé et Leila. Celle-ci, nettement moins âgée, fut un moment suspectée du meurtre de Menaouer avant que les soupçons ne s'orientent vers Claude Dubois.
Étrange couple au dire des témoins. Leila avait 18 ans quand elle quitta sa famille pour vivre (contre l'avis de celle-ci) avec Claude Dubois, bien plus âgé qu'elle. Subjuguée, elle s'était mise à boire et présentait, en tout cas vers la fin de sa relation avec l'accusé, les stigmates de femme battue.
Le procès reprend aujourd'hui.·

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
maximenicolai



Nombre de messages : 146
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Dim 4 Juil 2010 - 4:31

Je crois en effet qu'il faudrait plus exploiter bons nombres d'informations dont cette piste ...



billbalantines a écrit:
dim a écrit:
Citation :
la défense assurée par Anne Krywin
Krywin = un nom cité dans le dossier Atlas >> "La Nébuleuse"

J'ai de plus en plus l'impression que Claude Dubois ouvre l'une des portes qui mène à la vérité.
Il faut beaucoup plus s'intéresser à ce type.
Son parcours, j'en connais une petite partie.
Mais son rôle à la ville de bruxelles, avec l'immobilier. Ses relations à cette époque...?
Le gars est très discret sur son passé même aux assises ! Alors que là normalement on fait jouer tout son passé pour tenter de démontrer son innocence, on cite des témoins de moralité, etc...
Et puis, il a menti à plusieurs reprises sur son passé.
Un policier namurois m'avait renseigné qu'en 1983, ils étaient certain que c'était lui. Mais c'est un alibi de Ronald Rossignol qui lui a permis de s'en sortir !!!
Ces deux là sont liés à d'étranges affaires du passé (années 70-80) et cela part de la banque Van Loo, la banque spécialisée dans les boucheries aux abattoirs d'anderlecht.
Le policier m'avait dit que DUBOIS avait fait l'école de boucherie à Ostende ! D'où la 'découpe' très professionnelle de la victime de 1983.
Rien de cela n'apparaît dans le procès récent de 2004 aux assises?
Pas d'école de boucherie? Un passé de 'docker' en Allemagne (Hambourg).
J'ai un filon à exploiter. Une personne qui l'a connu lorsqu'il tenait une dancing à Vilvoorde qui a fini par bruler. Le 'Top Ten'! Là aussi qui a fréquenté ce club dans sa jeunesse? Clientèle?
ET puis le passé criminel de Dubois ne concerne pas que des homicides. DEs escroqueries. Et des brutalités, coups et blessures. Bref un gars dangereux sous des dehors respectables aux assises.
Revenir en haut Aller en bas
maximenicolai



Nombre de messages : 146
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Dim 4 Juil 2010 - 4:34


Circonstances plus que douteuses, preuves de son innocence acquise, avait par ailleurs connaissance de certaines choses sur les TBW dont une partie a été révélée à son avocat tenu par le secret professionnel ...


dim a écrit:
another one bites the dust...

circomstances?
Revenir en haut Aller en bas
maximenicolai



Nombre de messages : 146
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Dim 4 Juil 2010 - 4:37

circonstances douteuses , ...plus que douteuses
Revenir en haut Aller en bas
maximenicolai



Nombre de messages : 146
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Dim 4 Juil 2010 - 5:03

De manière très synthétique et incomplète, pour tout ceux qui reproduisent des articles de presse sur Claude Dubois pour accréditer sa culpabilité du chef de meurtre de Menouar Megherbi en 2001 et extrapole même et en concluent sa culpabilité pour l'affaire de 1982, quelques précisions :

5 éléments à charge motivent cette condamnation :

1. Une poussière de sang de la victime retrouvé dans le coffre du véhicule qu'il utilisait. Faux 3 rapports d'expertise au contraire concluent à l'impossibilité de déterminer quoi que ce soit sur cette poussière ayant réagit à la fluorécine faute d'assez de matière. Le rapport indiquant que c'est du sang de la victime comprend une erreur de report de numéro d'écouvillon et n'est pas signé. En outre cette poussière ne démontre rien.

2. L'expertise de découpe de corps concluant que les outils employés pour découper le corps sont de telle type soit les mêmes que ceux trouvés dans l'entrepôt de Dubois. Cette expertise a été pratiquée sur un mauvais cadavre...outre le fait que vu qu'une disqueuse faisait partie des outils de Dubois pourquoi aurait il employé une scie manuelle.

3. Il y a des traces de sang de la victime qui laissent penser qu'elle est morte dans l'entrepôt de Dubois. Il y a aussi de la terre des berges du canal ou a été retrouvé la victime en dessous de ses ongles ce qui laisse penser qu'il était vivant sur cette berge. De plus les traces de sang de la victime dans cet entrepôt n'ont pas pu être identifiée et ont nécessité un second prélevement alors que les scellés avaient été brisés à un moment où Dubois était déjà détenu...

4. Le mobile du meurtre serait 60.000 BEF du par Dubois à la victime pour des travaux de peinture. Les travaux de peinture ont été réalisé par la victime dans le cadre de sa future exploitation ce que confirme une consultation d'avocat de la victime mise sous scellés vu le secret professionnel. Les travaux de peinture ne vallent jamais 60.000 BEF. On ne tue pas pcq on doit cette somme encore moins quand on dispose d'un patrimoine important£. La victime avant d'être tuée a été torturée, ce qui est caché et pas révélé par le parquet. Dubois n'est pas poursuivi du chef de circonstance aggravante de torturre et pourquoi torturer quelqu'un avant de le tuer pour éviter de lui payer ce qu'on lui devrait.

5. Le temoin a charge qui donne le mobile tout a fait ridicule au meurtre est un indicateur qui a deux identités. Il ne peut témoigné comme témoin a charge en étant indicateur sans révéler cette qualité.

6. Dans la thèse de la culpabilité de Dubois, si on s'attarde à l'expertise balistique on remarque que les éléments de celle ci sur lesquels on ne s'est pas attardé ou qu'on a pas développé démontrent de tout évidence qu'il y avait deux armes...Dubois a t il tiré successivement sur la victime avec une arme puis une autre ou y avait il deux tireurs,...

Tout les éléments qui précède peuvent être démontrés sur pièces justificatives incontestables, et il y en a d'autres, donc il faudrait que ceux qui continuent à décrire Claude Dubois comme un meurtrier en reproduisant des articles de la DH ou autres prennent un minimum de recul....
Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 547
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Dim 4 Juil 2010 - 23:24

maximenicolai a écrit:
De manière très synthétique et incomplète, pour tout ceux qui reproduisent des articles de presse sur Claude Dubois pour accréditer sa culpabilité du chef de meurtre de Menouar Megherbi en 2001 et extrapole même et en concluent sa culpabilité pour l'affaire de 1982, quelques précisions :

5 éléments à charge motivent cette condamnation :

1. Une poussière de sang de la victime retrouvé dans le coffre du véhicule qu'il utilisait. Faux 3 rapports d'expertise au contraire concluent à l'impossibilité de déterminer quoi que ce soit sur cette poussière ayant réagit à la fluorécine faute d'assez de matière. Le rapport indiquant que c'est du sang de la victime comprend une erreur de report de numéro d'écouvillon et n'est pas signé. En outre cette poussière ne démontre rien.

2. L'expertise de découpe de corps concluant que les outils employés pour découper le corps sont de telle type soit les mêmes que ceux trouvés dans l'entrepôt de Dubois. Cette expertise a été pratiquée sur un mauvais cadavre...outre le fait que vu qu'une disqueuse faisait partie des outils de Dubois pourquoi aurait il employé une scie manuelle.

3. Il y a des traces de sang de la victime qui laissent penser qu'elle est morte dans l'entrepôt de Dubois. Il y a aussi de la terre des berges du canal ou a été retrouvé la victime en dessous de ses ongles ce qui laisse penser qu'il était vivant sur cette berge. De plus les traces de sang de la victime dans cet entrepôt n'ont pas pu être identifiée et ont nécessité un second prélevement alors que les scellés avaient été brisés à un moment où Dubois était déjà détenu...

4. Le mobile du meurtre serait 60.000 BEF du par Dubois à la victime pour des travaux de peinture. Les travaux de peinture ont été réalisé par la victime dans le cadre de sa future exploitation ce que confirme une consultation d'avocat de la victime mise sous scellés vu le secret professionnel. Les travaux de peinture ne vallent jamais 60.000 BEF. On ne tue pas pcq on doit cette somme encore moins quand on dispose d'un patrimoine important£. La victime avant d'être tuée a été torturée, ce qui est caché et pas révélé par le parquet. Dubois n'est pas poursuivi du chef de circonstance aggravante de torturre et pourquoi torturer quelqu'un avant de le tuer pour éviter de lui payer ce qu'on lui devrait.

5. Le temoin a charge qui donne le mobile tout a fait ridicule au meurtre est un indicateur qui a deux identités. Il ne peut témoigné comme témoin a charge en étant indicateur sans révéler cette qualité.

6. Dans la thèse de la culpabilité de Dubois, si on s'attarde à l'expertise balistique on remarque que les éléments de celle ci sur lesquels on ne s'est pas attardé ou qu'on a pas développé démontrent de tout évidence qu'il y avait deux armes...Dubois a t il tiré successivement sur la victime avec une arme puis une autre ou y avait il deux tireurs,...

Tout les éléments qui précède peuvent être démontrés sur pièces justificatives incontestables, et il y en a d'autres, donc il faudrait que ceux qui continuent à décrire Claude Dubois comme un meurtrier en reproduisant des articles de la DH ou autres prennent un minimum de recul....


B A R A T I N
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
maximenicolai



Nombre de messages : 146
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Mer 7 Juil 2010 - 0:51

Chacun est libre de penser ce qu'il veut et de considérer que les éléments relatifs à l'innocence de Claude Dubois sont du "baratin" pour reprendre le terme employé par celui qui répond à ma publication. Le fait est que je dispose de l'ensemble des preuves des éléments relevés et mis en avant.

Et qu'il est relativement facile non pas d'exprimer un avis différent ou divergent construit et développé mais de taxer de baratin ce que je développe et suis à même de démontrer sans apporter une once d'éléments contradictoires aux éléments relevés.

Ce n'est pas très constructif et ca n'a aucun intérêt ce genre de considération gratuite.
Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 547
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Mer 7 Juil 2010 - 12:38



vous venez avec des phrases qui non que pour but de faire culpabiliser un jury ou des personnes normalement constituées, alors que ce psychopathe a au minimum découper deux personnes.

Normalement il mérite a la guillotine.
Ci il à réussi a prendre Trente ans à la justice Belge ces qu'il y a suffisamment de preuves .
vous espérer le faire sortir pour qu'il continue à découpé ceux et celles qu'il ne lui revienne pas?

Ce n'es que mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Mer 7 Juil 2010 - 22:59

maximenicolai a écrit:

Circonstances plus que douteuses, preuves de son innocence acquise, avait par ailleurs connaissance de certaines choses sur les TBW dont une partie a été révélée à son avocat tenu par le secret professionnel ...


dim a écrit:
another one bites the dust...

circomstances?


Si connaissances sur les TBW révélées à son avocat, c'est gravissime que celui-ci continue à se taire. Son client est mort et il y a bien des façons de faire connaître la vérité tout en étant correct avec sa conscience et sa déontologie.
Ici on parle de 28 morts avec des femmes et des enfants !!! Alors le secret professionnel...il me fait penser au secret du confessionnal chez Danneels et consort.
Dans la vie, 5 minutes de courage peut faire changer pas mal de choses.
De grâce, dites même en MP ce que vous savez si vous n'avez pas confiance en la justice. Pour ce qui me concerne, j'ai aussi pas mal hésité. Et j'ai fini par lâcher le morceau. Allez lire le fil 'Petite balade à Liège'
Revenir en haut Aller en bas
maximenicolai



Nombre de messages : 146
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Lun 12 Juil 2010 - 6:35

Non Pierre, je ne viens pas avec des phrases qui cherchent à faire culpabiliser un jury, en étiez vous pour vous préoccuper de ce que des considérations sur ce forum pourrait être lues et faire culpabiliser ce jury. Si oui, vous pouvez bien culpabiliser,

Je ne viens pas avec des phrases, je synthétise par des phrases les éléments les plus importants à l'appui de son innocence. J'ai en ma possession l'ensemble des éléments et pièces qui démontrent la réalité de ce qui est affirmé par ces phrases et qui en font des preuves.

Vous n'y croyez pas très bien donner moi votre email et dites moi de quelle preuve de sa culpabilité désirez vous la preuve contraire incontestable, de quelle preuve de son innocence souhaitez vous la preuve. Voulez vous la synthèse des éléments à l'appui de son innocence et le scan des pièces qui le démontrent ou consulter celles-ci ? Rien de tout celà me pose problème.

Je n'espère plus le faire sortir comme vous l'imaginez, je me suis battu de toute mes forces pour celà et il est mort en prison.

Vous croyez que si il a été condamné il est forcément coupable, il y a indéniablement les preuves. Alors il n'existe pas d'erreur judiciaire, il n'en existe jamais, or ce n'est pas le cas, la justice n'est pas infaillible.

Vous pensez que forcément des preuves existaient, oui des éléments ont été mis en avant et suivi aveuglément, certains de ceux ci etaient faux, d'autres inexistants, d'autres sans rapport, le jury avait le dossier en sa possession. L'a t il ouvert ?,l' a t il lu et analyser ? , ou le jury a t il juste, uniquement vérifié et pris connaissance des éléments de preuves vantés par l'accusation présent au dossier ? NON

Pas d'armes, pas d'aveux, pas de témoins, un mobile ridicule, des invraisemblances à profusion, des éléments prêtant à interrogations tellement illogique qu'un néophyte n'y croirait, ce jury peut bien culpabiliser, je lui enverrai le livre que j'écris qui contient en pièces annexés à la fin de celui-ci certaines pièces qui démontrent la vérité.

Mais d'ores et déjà je le dis, l'affirme, ce jury n'a pas pris connaissance du dossier, n'a pas vérifié et lu les pièces mises en avant présenté à charge de Claude Dubois.

Le jury a condamné Claude Dubois sans ouvrir ce dossier et prendre la peine de lire les pièces à charge, ou alors 12 personnes savent pas lire et reflechir....

Dubois a tué seul avec une arme, pourquoi y a t il un trou de 7mm et un autre de 8mm dans le dos de la victime.

Dubois a tué pcq il devait de l'argent a la victime pour des travaux de peintures, Mr Dubois explique que les travaux ont été effectués pcq la victime allait louer le garage et donc pour son compte ce qui est confirmé par une consultation de Me Beauthier qu'on ne retrouve pas. Que fait on des consultations d'avocat protégé par le secret professionnel on les met sous scellés au dossier. Y a t il qqchose sous scelés au dossier, oui, quoi, la consultation. Et puis aussi si la victime est tuée pour éviter de le payer pourquoi est elle torturée, pourquoi Dubois n'est pas poursuivi du chef de cette circonstance aggravante, pourquoi personne ne parle de celà. Il y a des photos de la victime, son oreille a fondu et son sexe est brulé, ...diodes électriques...on a regardé ces photos....

Ce sont le même type d'outils que ceux qui ont été trouvés dans l'entrepôt appartenant à Dubois qui ont servis à la découpe du corps et il reagissent à la fluorescine. Le test fluorescine reagit aussi a la rouille et les outils sont dans l evier. Y a une disqueuse pourquoi scier avec une scie à metal ? L'expertise de decoupe de corps est effectuée sur pied de radioscopie du cadavre référenciée. Le medecin expert requis d'un devoir complémentaire d'autopsie informe le juge que ces radioscopies sous cette référence sont celles d'un autre cadavre mort un mois plus tôt. Bravo.

Y a une poussiere dans le coffre. A 4 reprises insuffisanse de matière pour determiner quoi que ce soit disent 4 rapports et bien entendu à chaque fois il y a moins de matière. Lors de la detention a 3 reprises l'expertise adn de cette poussiere demontrant qu'il s'agit du sang de la victime n'est pas au dossier mais motive la confirmation de la detention, A trois reprises Me François interpelle le Juge d'instruction sur celà.

Soudain va apparaître au dossier un rapport qui lui a suffisament de matière pour dire que cette poussiere est du sang et celui de la victime, il n'est pas même signé et les correspondances ne clopent pas...L'autorisation de procéder à contre expertise de cette poussiere pour la revision avec des moyens plus avancés d'analyse a été refusée par le parquet.

Voilà pour un début, il suffisait de lire.....et ce n'est qu'un début.

Que les jurés et ceux qui se permettent de l'être dans l'ame culpabilisent seulement.









Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Lun 12 Juil 2010 - 8:27

Je me permet d'intervenir dans ce fil en tant "qu'expérimentateur" de ce commerce à grand spectacle que Maximenicolai continue à nommer "justice".

Tout d'abord les jurés. Ces personnes sans connaissances juridiques et "choisies au hasard" n'ont de connaissance du dossier que ce que les acteurs principauxveulent bien leur transmettre. Si à l'occasion des proçès banaux le rituel se déroule sans entraves, il n'en va plus du tout de même en cas de proçès suivis en hauts lieux. Cas spécifiques dans lesquel l'orientation de l'affaire sera fonction de la façon dont est préparé le déroulement (scénario ?) du procès... du degré de résistance du président aux pressions... de même que les éventuels "conseils" dont peuvent bénéficier, justement, les "conseils"... du prévenu.

Voir un avocat marron lâcher son client pour obtenir un poste au ministère grâce à coreligionnaire haut plaçé... pour se retrouover "jeter" quelques mois plus tard pour cause d'incompétence trop manifeste n'a rien d'une "hallucination"... d'un cas d'allergie chronique à la "justice".

Les "grandes figures" de la basoche ne manquent quand même pas à l'inventaire pour approcher d'une "vérité" dérangeante, certes, mais n'ayant rien d'extraordinaire... Et pourquoi donc cette frange de la fonction publique abusivement nommée "justice" serait-elle d'un naturel moins corrompu... que ceux qui la dirigent, la promeuvent, la médaillent, l'augmentent ou la mutent en fonction des aléas et des besoins de l'échiquier politique du moment ?

En langage "judiciaire" de prévenus, les jurés portent le nom de "jambons" (supsendus à... ) ou de "fromages" (dégoulinants ou fermes en fonction de la "température" de la salle. Leur "rôle primordial" dans la démocratie judiciaire est d'autant plus mis en exergue que les limites de cette "démocratie" sont ressérées... Or, si ce n'est pas véritablement dans un régime dictatorial de type militaire que nous vivons, il s'agit bel et bien d'une dictature du "pognon" et de la corruption... du mercantilisme chronique et de la défense d'intérêts personnels ou, au mieux, claniques.

Oui... et aux dires mêmes d'enquêteurs revisitant certains dossiers APRES proçès, une procédure peut être "ficelée" aussi bien de manière à blanchir l'inculpé qu'à celle de le voir "assommé" par un verdict hors de proportions avec le "crime".

Entrer dans des détails précis exigerait trop de temps... mais sur volonté supérieure, avec complicité de la presse "aux ordres" (ne serait-ce que pour des nécessités de "survie", d'obtention d'informations, de "paratonnerre" contre les controles fiscaux) d'un parquet général lui même inféodé à la volonté du ministre en poste ; "Selon que vous soyez misérable ou puissant la justice de cour vous rendra noir ou blanc" ! Telle est la seule et réelle vérité judiciaire.

Quant aux "expertises"... "PTDR" écrirait la jeune génération rien qu'à la connaissance de certains cas "autoproclamés" (en armes, ballistique et mèdecine légale) ou nommés en fonction d'appuis quelconques, mais hors toute formation spécifique... car aussi extraodinaire qu'il puisse y paraitre; cherchez donc les critères effectifs du grade "d'expert" et tentez donc de les retrouver dans le cursus des plus beaux fleurons de ces affidés des cours d'assises !!
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Mar 13 Juil 2010 - 18:35

Comme il m'arrive rarement d'intevenir sur un sujet auquel je n'ai jamais eu à réfléchir par le passé... et qu'il m'est tout aussi fréquent de revisiter des avis exprimés à mes moments perdus, un exemple connu, interpellant,incontestable m'est revenu en mémoire pour offrir aux convaincus de l'existence d'une "justice infaillible" en cours du même nom:

DREYFUS !

Et que personne n'invoque l'aspect "militaire" de cette infamie savamment élaborée et tout obstinément poursuivie par une cohorte maladivement imbue de sa supériorité intellectuelle sur le commun des mortels ("tous coupables, sauf nous !") et indécrottablement imbue de son infaillibilité.

Cette classe socio-professionnelle persuadée d'appartenir un l'élite, et prête à tous les compromis pour s'y hisser lorsqu'il ne s'agit pas d'un privilège acquis au berceau, est totalement imperméable à l'autocritique.

Donc... à moins d'être con-vaincu d'office du grand bienfait des battes de base-ball (sport de + en + mondialisé) qu'on tente de vous enfourner en guise de sondage, et pour vous remercier de la voix dont on vous dépouille sitot engloutie par l'urne électorale, la méfiance envers toutes les institutions vaut aussi (et surtout !) pour celle sensée garantir... " l'EGALITE " en droit !
Revenir en haut Aller en bas
maximenicolai



Nombre de messages : 146
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Mer 14 Juil 2010 - 3:38

Si l'on veut resoudre ce dossier il y a tout pour ce faire au dossier...Claude Dubois était innocent et a été condamné à perpétuité et est décédé en prison alors que tout les éléments étaient réunis pour la révision de sa condamnation.

Il a, vu le travail de son conseil et ce qu'il avait réussi à réunir comme preuve de son innocence expliqué à ce dernier certaines choses dont il avait connaissance en raison de circonstances particulières dont le fin mot de la mallette à son conseil...et bien plus d'ailleurs.

Le parquet avait connaissance des éléments relatifs à son innocence pour ne dire plus.

Il a refusé de suivre la révision.

Il a refusé d'autoriser plusieurs contre expertise.

Et après une forte médiatisation de la révision et du fait que Claude Dubois pourrait être innocent soudainement la dh a publier un article expliquant que de sources du parquet le psychopate qu'etait Dubois avait demandé à pouvoir récupérer sa scie (considérée comme pièces à conviction) et avait aussi vanté connaître certains éléments de dossiers importants.

Dubois n'a jamais fait telle demande ou alors que le parquet exhibe sa lettre. Que ferait il en prison d'une scie qu'on ne peut lui remettre !!! De qui se moque t on ?

Claude Dubois avait demandé qu'une action en diffamation soit introduite contre cet article mais est décédé un peu après.

Alors là dessus, ceux qui veulent savoir ce qu'il a dit sur les TBW, qu'il regarde dans cette lettre de Dubois par laquelle i demande qu'on lui restitue sa scie, ca doit être autant écrit que la demande de restitution de la scie.

Et que ceux qui croient pouvoir jouer les moralistes pour l'une ou l'autre raison bidon en exprimant leur affabulation, oui oui je parle de toi brillantines, et font des lecçons de morale au conseil de Dubois, il ferait mieux de se taire et de retourner regarder les experts que de s'exprimer sur ce forum en se vantant d'avoir osé parler d'un bout de pare choc vu au bois d'hennuyere....

Et en tout etat de cause, qu'il sache que leur avis sur ce que devrait faire l'avocat de Dubois , ca n'interesse personne
Revenir en haut Aller en bas
maximenicolai



Nombre de messages : 146
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Mer 14 Juil 2010 - 3:45

Etats-Unis. Peine de mort. Un rapport exhaustif révèle la profonde perversion de la justice dans les jugements aboutissant à la condamnation suprême.

Une justice assassine

Une enquête menée par l'université de Columbia portant sur l'ensemble des condamnations à la peine capitale révèle que dans plus des deux tiers des cas une erreur judiciaire a été commise. Décryptage.

Quelques 68 % des 5 760 condamnations à mort prononcées aux Etats-Unis entre 1973 et 1995 ont dû être annulées en appel du fait d'erreurs judiciaires. C'est la conclusion à laquelle est parvenu un rapport explosif publié lundi par l'école de droit de l'université new-yorkaise, Columbia.

Le rapport intitulé "Un système brisé" a été réalisé par une équipe dirigée par le professeur James S. Liebman est le résultat d'une enquête menée durant neuf ans sur la base des dossiers de l'ensemble des 5 760 condamnés à la peine capitale durant la période concernée. Si jusqu'en 1995, "seulement" 5 % des détenus des couloirs de la mort ont été exécutés, ce taux va en s'accroissant rapidement : en 1995, cinquante-six personnes ont été victimes de l'assassinat légalisé (dont sept avaient abandonné tout espoir et demandé à être exécutées) alors qu'en 1999 ils ont été au nombre de quatre-vingt-dix-huit. 75 % des condamnés dont le procès a été révisé ont vu leur peine commuée, 7 % été acquittés, et 18 % de nouveau condamnés à mort.

"Il ne s'agit pas seulement de cas isolés, ni dans un seul Etat. Mais des erreurs de niveau épidémique ont été trouvées à travers tout le pays", constate James Liebman. Il indique que les causes essentielles des "erreurs" sont l'incompétence profonde des avocats (37 %) - dans la plupart des cas de réquisition de peine capitale, les défenseurs sont commis d'office et recrutés parmi les moins habiles - et la partialité du procureur (16 %) qui vont souvent jusqu'à retenir des preuves à décharge et en fabriquer d'autres, à charge. Dans de nombreux Etats les équipes d'avocats spécialisés dans ce domaine n'obtiennent plus de subventions publiques. La police est aussi dénoncée notamment pour fabrication de faux témoignages. Le système judiciaire américain est fondé sur le système accusatoire. Partant de là, le pouvoir public, en l'occurrence l'accusateur, recherche en priorité les preuves à charge. La défense, quant à elle, devra compter sur ses propres moyens pour tenter de prouver l'innocence de l'accusé.

Le rapport cible également des juges qui ont fait de la peine de mort leur "spécialité", choisissant des jurés à leur convenance pour pouvoir mieux les influencer. Notons qu'aux Etats-Unis, un candidat juré qui n'est pas favorable à la peine de mort est légalement récusable.

L'enquête menée par Columbia n'est pas une dénonciation de la peine de mort, mais il est d'autant plus un terrible réquisitoire contre la pratique de cette forme de châtiment définitif, puisqu'il démontre qu'il n'est pas possible d'arriver à une absence totale d'erreur. Ce qui a d'ailleurs conduit le gouverneur républicain de l'Illinois à prononcer un moratoire, car en cas de peine de mort, une seule erreur est "une erreur de trop". Il est évident que lorsque la condamnation n'est pas la mort, le jugement peut toujours être révisé.

Commentant le rapport, le porte-parole de George W. Bush, le sénateur texan candidat à l'investiture présidentielle républicaine, Ari Fleischer a cru pouvoir affirmer que le nombre important de révisions engagées "montre qu'il y a un taux de vigilance particulière dans les cas de condamnations à mort". D'ailleurs, a-t-il estimé, il ne s'agit pas d'une "question d'innocence ou de culpabilité mais du choix de la punition appropriée"...

Un argument réduit à néant par le rapport qui montre que le taux de révision est lui-même aléatoire. Ainsi, 100 % des condamnations capitales ont été annulées pour erreur judiciaire au Kentucky, dans le Maryland et au Tennessee. Ce taux est de 91 % au Mississippi et seulement de 18 % en Virginie, un Etat qui se situe au deuxième rang, après le Texas, du palmarès de la mort, avec 75 exécutions. Ce qui conduit James Liebman à souligner que l'enquête "révèle qu'un système où la vie et la mort sont en jeu a produit davantage d'erreurs que nous ne tolérerions dans n'importe quel autre champ d'activités moins important". Et ajoute-t-il, "l'étude montre l'énorme inconsistance, une justice soumise aux aléas de la géographie et du hasard, qui caractérise la nature du système de la peine de mort".

Le rapport confirme aussi un fait déjà empiriquement connu : l'application de la peine de mort n'a pas d'effet sur le taux de criminalité. Au contraire, alors que le taux général américain de meurtre est de 9 pour cent mille habitants, il s'élève à 9,3 % dans les Etats qui pratiquent le meurtre légal.

A l'inverse, les condamnations à mort ne sont pas proportionnelles au nombre de meurtres commis. Ainsi au Wyoming, 6 % de tous les meurtres commis dans l'Etat se traduisent par une peine de mort, soit quatre fois plus que dans tous les autres Etats assassins, alors que ce taux n'est que de 0,6 % dans le Maryland. De même le nombre de peines capitales prononcées dans des affaires d'homicide varient largement selon les Etats. Les Etats les plus assassins ne sont pas ceux qui prononcent le plus de peines capitales, en revanche ce sont eux qui exécutent le plus rapidement et le plus facilement des condamnés, sans attendre qu'ils aient épuisé tous leurs droits à recours.

Dernier point, mais pas le moins scandaleux, le rapport souligne que la loi sur l' "application effective de la peine de mort" approuvée en 1996 par le président Bill Clinton pour soi-disant, abréger le temps qui sépare la condamnation et l'exécution, ne fait qu'accroître le nombre d'erreurs non détectées à temps pour empêcher la mort du supposé coupable. "Si un hôpital avait un taux de deux tiers d'erreurs chirurgicales, combien de temps cela prendrait-il pour le fermer ?" Cette apostrophe du sénateur démocrate Patrick J. Leahy est symbolique du trouble qui frappe depuis quelque temps l'opinion publique américaine quant à la peine de mort. Le nombre de ses partisans est passé 80 % en 1994 à 66 % au printemps 2000.

Michel Muller

Que ceux qui osent dire que chez nous ca n'existe pas l'exprime avec à l'appui des éléments réfléchis ou se taisent surtout, oh oui surtout


michel-j a écrit:
Comme il m'arrive rarement d'intevenir sur un sujet auquel je n'ai jamais eu à réfléchir par le passé... et qu'il m'est tout aussi fréquent de revisiter des avis exprimés à mes moments perdus, un exemple connu, interpellant,incontestable m'est revenu en mémoire pour offrir aux convaincus de l'existence d'une "justice infaillible" en cours du même nom:

DREYFUS !

Et que personne n'invoque l'aspect "militaire" de cette infamie savamment élaborée et tout obstinément poursuivie par une cohorte maladivement imbue de sa supériorité intellectuelle sur le commun des mortels ("tous coupables, sauf nous !") et indécrottablement imbue de son infaillibilité.

Cette classe socio-professionnelle persuadée d'appartenir un l'élite, et prête à tous les compromis pour s'y hisser lorsqu'il ne s'agit pas d'un privilège acquis au berceau, est totalement imperméable à l'autocritique.

Donc... à moins d'être con-vaincu d'office du grand bienfait des battes de base-ball (sport de + en + mondialisé) qu'on tente de vous enfourner en guise de sondage, et pour vous remercier de la voix dont on vous dépouille sitot engloutie par l'urne électorale, la méfiance envers toutes les institutions vaut aussi (et surtout !) pour celle sensée garantir... " l'EGALITE " en droit !
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Mer 14 Juil 2010 - 7:43

Les travers de l'appareil judiciaire découlent surtout et avant tout du soucis permanent des magistrats d'apparaître infaillibles en matière de répression... alors que l'injustice effraye plus que la justice !

Le déséquilibre de nos "sociétés évoluées" repose tout entier sur ce paradoxe ; d'un côté suffisament rassurer une opinion publique pour légitimer l'accaparement des pulsions de légitime vengance, d'un autre conserver à tout prix une image (trop souvent fallacieuse) de champion de respect des Droits de l'Homme.

Or, pour "rassurer" le populo toujours friand de jeux d'arènes (attrait du morbide sensé réconforter le quidam sur a position "pas trop dégueu"), quoi de plus captivant qu'un procès à grand spectacle... avec mise à mort à la clef ?

Avant que les bonnes âmes ne crient au cynisme; réfléchissez froidement à cette analyse sans concession !

Savez-vous pourquoi les exécutions publiques furent supprimer en France ?... A cause de la conduite écoeurante de femmes du monde (ou du demi-monde) qui trempèrent leurs mouchoirs, bas de robe et autres fanfreluches dans le sang de Wiedman... Tout simplement ! Pourtant, pour scandaliser les députés de la IV°, il en fallait !... Et Wiedman était loin d'être un Dutroux !

Il existe des juges intègres... c'est vrai (j'en ai même rencontré plusieurs, c'est dire !) mais le public non informé des arcanes judicaire doit impérativement connaitre cette notion de droit appliquée, et surtout applicable ; "si la plume est libre, la main est serve".

Autrement dit, à moins de vouloir sacrifier d'office son plan de carrière, le magistrat à tout intérêt d'assimiler sa robe à une voile de bateau afin de voguer dans la direction soufflée par la hiérarchie !

Le problème de l'analyse d'un dossier criminel tient en premier lieu à la connaissance des méthodes (ou de l'intégrité psychologique) du juge qui l'a échaffaudé (pas de lapsus dans cette expression )...
Poussé par le procureur, trompé par ses pulsions (j'ai connu le cas
de juges invertis extrêmement compréhensifs envers les déviants sexuels... imaginez-vous en tant que préjudicié dans un tel proçès et vous comprendrez la signification du mot "injustice !"), le magistrat qui s'aperçoit avoir commis une boulette n'aura d'autre cesse que de la gommer... en en créant d'autres... quitte à provoquer l'effet "boule de neige" qui verra son action annulée pour cumul d'erreurs... ou un innocent condamné par souocis de dissimuler cette incompétence... Vous constaterez que je n'ai pas inclu dans cette analyse la volonté délibérée de fabriquer un coupable.

Raison ?

Dans les années 70 un ténor du barreau Lillois plaide un dossier très lourd... Pas une horreur à laquelle nous ont rodés Dutroux et Fourniret, mais une saloperie ayant quand même ulcéré la population... à juste raison.

La culpabilité de l'inculpé "ne faisait aucun doute"... il avait avoué à plusieurs reprises en donnant des détails connus du seul coupabe... et des enquêteurs. Mais si ces aveux furent répétés, c'est qu'il les contesta tout autant de fois dès qu'il échappait à la main des enquêteurs.

Bref, en cloture d'un proçès émaillé de cris de mises à mort immédiate, notre batonnier pépère atomisa littéralement l'accusation, laissant le jury et les magistrats bouche bée.

Il se trouve que le ténor et le président étaient amis depuis les bancs d'école. Ils déjeunent ensemble et le président tient à peu près ce langage (si je ne puis certifier la justesse de tous les mots, j'assume tout à fait la réalité exacte du disours); " Jean, tu m'as convaincu. Mais voilà, pour la chancellerie, ton client est coupable. Tout ce que je peux faire, c'est éviter la peine de mort. A ce résultat tient ma nomination à la cour de cassation (avec grand appartement de fonction, celà allant de soi !). UNE NOMINATION VITALE POUR MOI car l'année prochaine mon fils et ma fille entrent à l' université et je n'ai pas les moyens de leur payer un appartement à Paris ou une chambre à chacun."

Le prévenu a été condamné... il a effectué 19 ans de prison sur une peine de perpétuité... Toutes les démarches en révision de proçès de son avocat sont restées vaines.

Je ne connais absolument pas le dossier évoqué par maximenicolai... par contre des exemples de dossiers "arrangés" (au profit ou au préjudice) j'en connais par dizaines !... Dont certains figuraient aux ouvrages de M° Denis Langlois, avocat de la ligue des Droits de l'Homme... ruiné en proçès (qu'il gagna tous; ironie judiciaire !) pour avoir écrit "Les dossiers noirs..."... de la Justice, puis de la Police française.

Je connais aussi le cas d'un avocat (et pour cause !) à qui il était reproché de défendre trop habilement un client que l'appareil judiciaire voulait "assommer"... Pendant plus d'un an, dès qu'il quittait son véhicule il en retrouvait le pare-brise couvert de P.V... même parfois félé... et un jour où il avait traversé le pays pour une plaidoirie... il se retrouva poursuivi pour avoir reçu une "gâterie" d'une prostituée... Il n'écopa d'aucune peine, bien entendu... à part le plomb que son mariage prit dans l'aile !

Le systême judiciaire est une comédie parfaitement orchestrée dans laquelle, fait inacceptable, d'éventuels coupables de malversations auraient à se juger... entre eux !... Symbole du droit régalien, de la domination corporatiste s'il en est !... en tout cas; inadmissible sur un plan logique.

Ce sont AUSSI ces égarements qui expliquent le fiasco des grandes enquêtes des années de plomb... ne l'oublions pas ! Le jour où les magistrats cultiveront l'honneur, les politique se mettront à celle de l'honnêteté... et la société se portera beaucoup mieux !

Bien amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Mer 14 Juil 2010 - 23:33

maximenicolai a écrit:
Si l'on veut resoudre ce dossier il y a tout pour ce faire au dossier...Claude Dubois était innocent et a été condamné à perpétuité et est décédé en prison alors que tout les éléments étaient réunis pour la révision de sa condamnation.

Il a, vu le travail de son conseil et ce qu'il avait réussi à réunir comme preuve de son innocence expliqué à ce dernier certaines choses dont il avait connaissance en raison de circonstances particulières dont le fin mot de la mallette à son conseil...et bien plus d'ailleurs.

Le parquet avait connaissance des éléments relatifs à son innocence pour ne dire plus.

Il a refusé de suivre la révision.

Il a refusé d'autoriser plusieurs contre expertise.

Et après une forte médiatisation de la révision et du fait que Claude Dubois pourrait être innocent soudainement la dh a publier un article expliquant que de sources du parquet le psychopate qu'etait Dubois avait demandé à pouvoir récupérer sa scie (considérée comme pièces à conviction) et avait aussi vanté connaître certains éléments de dossiers importants.

Dubois n'a jamais fait telle demande ou alors que le parquet exhibe sa lettre. Que ferait il en prison d'une scie qu'on ne peut lui remettre !!! De qui se moque t on ?

Claude Dubois avait demandé qu'une action en diffamation soit introduite contre cet article mais est décédé un peu après.

Alors là dessus, ceux qui veulent savoir ce qu'il a dit sur les TBW, qu'il regarde dans cette lettre de Dubois par laquelle i demande qu'on lui restitue sa scie, ca doit être autant écrit que la demande de restitution de la scie.

Et que ceux qui croient pouvoir jouer les moralistes pour l'une ou l'autre raison bidon en exprimant leur affabulation, oui oui je parle de toi brillantines, et font des lecçons de morale au conseil de Dubois, il ferait mieux de se taire et de retourner regarder les experts que de s'exprimer sur ce forum en se vantant d'avoir osé parler d'un bout de pare choc vu au bois d'hennuyere....

Et en tout etat de cause, qu'il sache que leur avis sur ce que devrait faire l'avocat de Dubois , ca n'interesse personne

Sorry mais si cette partie du message s'adresse à moi. Je ne comprends pas l'allusion au pare-choc d'Henuyère dont je n'ai jamais entendu parler.
Par contre, j'assume pleinement mon avis concernant l'avocat de Dubois qui a sans doute son 'intime conviction' mais qui se trompe de combat...
Car il ne s'agit plus de réhabiliter son client qui est mort! Mais bien d'essayer de redonner espoir à des familles meurtries par les tueries.
El là je dis que si DUBOIS vous a livré même un demi % de vérité sur ces affaires et ce qui s'y rapporte... il est de votre devoir de livrer ces informations. ET là vous réussirez peut-être à nous expliquer pourquoi la justice se serait injustement acharnée sur votre client.
ET par la même occasion, en livrant ses confidences vous lui rendriez service aussi : 'à titre posthume' CQFD
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Jeu 15 Juil 2010 - 8:14

Je partage votre déception sur les silences de l'avocat concernant d'éventuelles pistes, Billbalantines, sur -peut-être- la possibilité pour des parents affligés d'entamer le deuil après avoir compris... mais ceci ne réduit en rien le respect du à la motivation pour réhabiliter la mémoire d'un accusé à tort qui plus est, mort en prison. Quelle que fut sa vie.

Faute de connaitre le dossier, je ne puis en aucune manière présumer de l'innocence (ou pas) du client de maximenicolai... mais une chose est certaine; cette obstination mérite un grand respect... puisqu'elle se poursuit AU DELA du simple devoir de défense. Et si je devais choisir un défenseur contre une accusation illégitime, nul doute n'existerait sur l'implication totale de celui-ci... Je pense que nous dépassons là le cadre de la conscience professionnelle... A preuve; la machine à broyer judiciaire en est tellement consciente aussi qu'elle persécute cet empêcheur de trucider en rond !

Ce combat est foutrement respectable ! Tout comme notre obstination collective à vouloir retrouver les coupables, tous les coupables, d'autres "victimes colatérales" d'un dysfonctionement.

Si des preuves existent que la machine judiciaire peut fabriquer délibérément des coupables, il est du devoir collectif de lutter pour éradiquer cette tare... propre aux dictatures... qui nous concerne tous car nous en sommes tous, et nos familles de même, des victimes potentielles.

L'erreur judiciaire dans ce cas précis ne peut en aucun cas être retenue... puisqu'il s'agit d'un assassinat prémédité, orchestré par une bande de malfaiteurs conscients de leur crime... et ceci; dans le strict respect éthymologique des termes employés et du sens de la loi !

Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Jeu 15 Juil 2010 - 23:20

michel-j a écrit:
Je partage votre déception sur les silences de l'avocat concernant d'éventuelles pistes, Billbalantines, sur -peut-être- la possibilité pour des parents affligés d'entamer le deuil après avoir compris... mais ceci ne réduit en rien le respect du à la motivation pour réhabiliter la mémoire d'un accusé à tort qui plus est, mort en prison. Quelle que fut sa vie.

Faute de connaitre le dossier, je ne puis en aucune manière présumer de l'innocence (ou pas) du client de maximenicolai... mais une chose est certaine; cette obstination mérite un grand respect... puisqu'elle se poursuit AU DELA du simple devoir de défense. Et si je devais choisir un défenseur contre une accusation illégitime, nul doute n'existerait sur l'implication totale de celui-ci... Je pense que nous dépassons là le cadre de la conscience professionnelle... A preuve; la machine à broyer judiciaire en est tellement consciente aussi qu'elle persécute cet empêcheur de trucider en rond !

Ce combat est foutrement respectable ! Tout comme notre obstination collective à vouloir retrouver les coupables, tous les coupables, d'autres "victimes colatérales" d'un dysfonctionement.

Si des preuves existent que la machine judiciaire peut fabriquer délibérément des coupables, il est du devoir collectif de lutter pour éradiquer cette tare... propre aux dictatures... qui nous concerne tous car nous en sommes tous, et nos familles de même, des victimes potentielles.

L'erreur judiciaire dans ce cas précis ne peut en aucun cas être retenue... puisqu'il s'agit d'un assassinat prémédité, orchestré par une bande de malfaiteurs conscients de leur crime... et ceci; dans le strict respect éthymologique des termes employés et du sens de la loi !

Bien cordialement.

Suis prêt à suivre ce raisonnement. Mais pas sur le silence devant l'innommable. Si je détiens une parcelle de vérité je tente de la faire passer! Ou alors je ne comprends plus rien...
On n'est pas ici pour jouer à cache-cache!
Seul argument que j'accepte, la nécessité de protéger sa vie.
Mais alors il faut le dire et s'arranger pour divulguer les choses par la ruse.
Personnellement j'ai été confronté à ce dilemne pour moi et ma famille. J'ai donc fait preuve de prudence. Mais pas de rétention d'informations capitales! Hors DUBOIS savait des choses importantes!
Revenir en haut Aller en bas
maximenicolai



Nombre de messages : 146
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Sam 17 Juil 2010 - 0:12

Encore une fois, je ne suis pas du tout d'accord avec Brillantines, je suis même scandalisé par ce qu'il ose écrire.

Ainsi il a mis sa vie en péril et osé donner des informations qu'il avait et au nom des victimes, il estime que si le conseil de Dubois a des informations par rapport à certaines choses qui lui ont été dites, moralement, humainement il doit les révéler.

D'abord j'aimerais savoir quel information Brillantine avait et a donné sur les TBW a ce point importante pour qu'il mette sa vie en péril mais pas assez pour faire avancer l'enquête. Je me permets d'être sceptique. Je le suis encore plus vu que Brillantine est certain que c'est vers Dubois que toute la vérité est alors qu'il ne connait de lui que ce qu'il a lu sur ce site soit le lien avec Rossignol, l'histoire de la mallette et l'établissement rue d'arschott, quelques autres informations sur lesquelles on extrapole tel le travail de Dubois pour l'Etat, quelques affabulations ou raccourcis sur sa soi disant appartenance à un mouvement d'extrême droite...et ce qu'il croit pouvoir tenir pour acquis quant au profil délinquant de Dubois.

Or dans ces informations, certaines ont une base de vérité mais totallement transformées, certaines sont fausses, d'autres ont une explication et il m'étonnerait que Brillantine sache dire lesquelles et donc ce qu'il croit savoir sur la vérité que détient Dubois est trop précipité.

En ce qui concerne les victimes des TBW et le respect de la douleur des familles qui commande de révéler une quelconques informations qui pourrait faire avancer les choses, je partage cette valeur.

J'ai publié deux fois sur ce site des informations qui laissaient entendre que certaines informations étaient en ma possession en relatant certaines choses qui ont permis de comprendre à ceux qui connaissent réellement ce dossier que c' était exploitable et pas de l'affabulations d'autoproclamé justicier qui pourrissent plus qu'autre chose ce dossier.

Après le premier élément, un membre de la famille d'une victime m'a contacté par message privé, nous avons abordé la chose et elle a demandé à me rencontrer, ce qui fut fait dans mon cabinet. Nous avons échangé les informations que j'avais contre d'autre qu'elle detenais aussi sur l'affaire Dubois vu le lien entre ces dossiers.
Ca ne lui a posé aucun problème vu que Dubois est aussi une victime ou pourrait l'etre e a droit a ce que certains ont sur son dossier.

A cet égard, Brillantine avait de son côté publier sur ce forum des posts laissant penser qu'il avait des éléments sur Dubois pouvant m'intéresser. Je lui ai demandé par message privé et il me les a refusé pcq il avait pris des heures à récolter ceux-ci et travailler sur ce dossier et n'entendait pas donner le fruit de son travail pour Dubois...Je peux publier son message privé si Brillantine s'en souvient pas, mais à partir ou il refuse à un innocent ou qqun pouvant l'être les infos qu'il détient en s'indifférent de son calvaire, il est tellement déplacé de se mettre en avant en vantant son comportement et donner des leçons de morales au nom des victimes...

Claude Dubois est mort aujourd'hui en détention et était innocent. Les circonstances de sa mort, de cette affaire sont plus qu'anormales, et si donc Brillantine dans les informations qu'il détenait en avait une digne d'intérêt, ce que je ne pense pas,...un bout de pare choc dans le canal qui sait...et bien il fallait les donner et surtout arreter de faire la leçon...

La discussion que j'ai eu avec la famille d'une victime et le constat d'une manière de travailler et analyser les dossiers sur lesquels je travaillais et certaines pistes oubliées que j'aurais suivie plus que d'autres qui me semble être de la perte de temps (je pense au ballet rose par exemple) à amener cette victime à me demander de prendre ce dossier. Ce que j'ai accepté pour autant qu'elle obtienne, ce à quoi elle a droit, la copie numérique sur dvd du dossier (qui existe mais qui contient des éléments confidentiels n'ayant pas à s'y trouver ce qui amène le parquet à en refuser de donner une copie au partie civile contrainte de travailler sur des copies du dossier "papier" en raison d'erreur du parquet ce qui est un comble. J'ai expliqué que cette exigence etait un droit et que dès après avoir obtenu le respect de celui-ci et être en possession de ce dvd je prennais ce dossier. Il étais exclu que ce dossier à cette époque d'un million de pages entre dans mon cabinet sauf en support numérique. Autrement ce n'est pas exploitable...

Cette personne devait revenir vers moi après avoir obtenu par l'intermédiaire de son conseil cette copie numérique. Ce ne fut pas le cas.

Lorsque j'ai publié récemment cette seconde information relative à d'autres confidences de Dubois obtenues plus tard (et dont il s'est réservé un élément malheureusement) les circonstances ont changées, Dubois est mort, j'avais les preuves de son innocence et de la construction volontaire d'un dossier à charge et de la violation des droits de Dubois et la teneur des éléments communiqués sont d'une autre nature.

Je n'ai d'abord jamais dit que ces éléments seraient refusés en tout ou partie à la famille d'une victime les demandant. La demande n'a pas été formulée et je gage que la même personne que j'ai rencontré la formulera. Il est évident que je lui donnerai en tout les cas une partie de ces éléments, quant à une autre il y a lieu auparavant qu'un élément au dossier soit vérifié par ceux ayant un accès à celui-ci et dès après cet élément sera aussi communiqué ou n'aura plus d'intérêt.

Il est par contre exclu que ces éléments soient donnés au parquet ou à ses enquêteurs. Et le publier sur ce forum revient à la même chose. Il y a bien entendu des raisons à ce refus, la première a trait au dossier Dubois à ce qu'il a vécu dans des circonstances anormales, à cette condamnation obtenue en violation des droits de Claude Dubois au niveau de la procédure et sur pied d'éléments falacieux et contraire à la réalité à ce qu'il n'ait pas été possible d'obtenir sa libération à un certain stade, qu'il eut été préféré le laisser crever en prison . Et la deuxième est commune au dossier TBW et Dubois, elle a trait aux raisons qui peuvent expliquer que ca puisse se passer, qu'un innocent soit privé de ses droits et la procédure violée à des multiples reprises, que cet innocent soit condamné sur pied de faux éléments, que toutes ses demandes soient rejetées, même celle d'obtenir la gratuité d'une copie intégrale de son dossier et ce qui explique que depuis 28 ans, une douzaine d'actes criminels des TBW différents, ayant fait plus de 20 morts aient permis de recueillir un million de pages d'enquête mais pas une pièce à conviction, pas un témoignage intéressant, pas une information SIC exploitable, pas un aveu une confidence d'un repentis, pas une piste permettant de s'approcher ni des exécutants ni des commanditaires.

Quels que soient la piste qu'on suit dans l'une ou l'autre de ces affaires, le constat sur cette carence du parquet et des enquêteurs laisse plus supposer un acte volontaire décidé qu'une incompétence involontaire.

Et si tel est le cas, que la vérité est protégée par l'obstruction, la barrière mise à certaines voies, il est évident que la dernière chose à faire est de donner des éléments permettant d'établir ce fait à ceux qui tirent les ficelles qui auront aussi tôt fait de les rendre poussière.

Une chose à cet égard m'interpelle encore, une partie civile ayant droit à l'intégralité du dossier TBW se voit refuser ce dvd en contenant la copie numérique pcq il y aurait des éléments confidentiels qu'elles n'a pas le droit d'obtenir dedans. Lesquels ? Les éléments confidentiels d'un dossier sont mis sous scellés faut il en conclure que ces scellés que seuls un juge d'instruction peut briser ou autoriser à briser l'ont été ? Y a t il une ordonnance de ce Juge ? Non evidemment, les exécutants qui ont scannés le dossier auraient donc brisé le fil de fer du scellé par erreur ? . Vu qu'il y a un inventaire qu'est ce qui empêche ds ce cas d'autant qu'on a connaissance de ce problème d'effacer de qq clics de souris ces éléments qui ne doivent pas être nombreux.. Dans le dossier Dutroux, les parties civiles et la defense a eu ce dossier en integralité pas dans les TBW, pourquoi ?

Pcq je le dis et le répète, aucun élément ou investigation complémentaire ne permettra ni de confondre les exécutants ni les commanditaires, la majorité de nouvelles investigations ne mèneront à rien sauf à perdre son temps et quelques éléments donneront justes un peu plus de crédit à une piste, alimenteront le crédit qu'on lui donne, sans plus.

Les enqueteurs vont sans doute retourner à un autre endroit du bois d'hennuyere, faire qq fouilles de plus, pour trouver quoi ?

Il y a un et un seul endroit où les solutions à cette affaire se trouvent sur les executants et peut être les commanditaires, c'est le dossier d'un million de page. La solution est là mais on ne la voit pas, on est passé à côté. Mais qui peut la voir, pourquoi refuse t on cette copie du dossier numérique, qui a une copie de ce dvd, je pose la question ? Qui a l'integralité du dossier "papier" en copie ? Qui l'a juste consulté/lu en son intégralité, même dans les enquêteurs, personne (1 million de pages, 3 min pour lire une page, il leur faudrait plus de dix ans de lecture..., a t on commencé un résumé, non, Y a t il une partie civile qui a l'inventaire complet ?...

Tout est simple avant d'être compliqué.

Lisons ce dossier, lisez ce dossier, ...

Au lieu de rajouter des pages à ce dossier, il faut le lire, se poser les bonnes questions, en sélectionnant un seul mobile le plus logique et ne suivant que celui là, excluant tout les autres qui polluent le dossier.

Et je conclus sur mon avis personnel sur ce mobile que moi je suivrais et considère comme étant le plus logique, peut être insuffisamment exploité, je l'ignore vu que je n'ai pas accès au dossier, mais qu'on évoque et dont on discute à peine dans même ce forum.

Qu'à mon humble avis sans prétendre detenir l'unique verité ce mobile c'est L'argent. L'argent nécessaire à payer les exécutants , à faire disparaitre toutes traces. L'argent que ca rapporte aux commanditaires.

L'argent qui gouverne le monde.

Je développe quelque peu.

Quand plusieurs personnes commettent ensemble des délits à plusieurs reprises, il n'y a jamais eu de tout temps que ce mobile le profit qu'on en recueille. A l'exception d'un combat pour une cause ou une valeur alors revendiquée et annoncée.

Alors à qui profite ces crimes ?

Quel est le butin ? Si manifestement l'objectif des attaques n'est pas dans la recherche d'un butin, qui paie, qui bénéficie des attaques, pourquoi mettre à chaque fois en scene un cambriolage d'un delhaize ou colruyt. Pourquoi uniquement la grande distribution ? pourquoi ces enseignes ? Pourquoi deux phases ? L'une avec une violence encore contenue, et une seconde d'une violence inouie. Que ce passe t il entre les deux et après la seconde pour que ca s'arrête.

La seule piste un peu sérieuse, d'ailleurs en rapport avec Dubois et sa mallette contenant le document reprenant le nombre d'actions d'un directeur de delahaize, (250.000) a amené à développer la piste du racket de delhaize qui ne peut pas être la bonne, elle n'aurait pu restée cachée...

Alors puisque on veut tant parler de Dubois et de ce que la vérité est de son coté, de son côté on parle de 250.000 actions,...la grande distribution génere des milliards, il y a GIB, leader du marché, delhaize et colruyt ... des milliards , et des actions représentatives du capital, des actionnaires particuliers, et les évenements affectent fortement la valeur de ses actions, des dividendes distribués,...enfin pas pour tout le monde, certains sont miraculeusement épargnés.

Prenons quelques hypotheses avec humour ...Le Stay Behind et Gladio dans notre pays plutot qu epouser une pseudo action de revolutionnaires et mettre des bombes, s'attaquent aux delhaizes et colruyt pas au gb, ils y font leur courses ? la gendarmerie et autres barbouzes non plus pas les gb, peut être que leurs fonds de pension contient il des actions GIB ? Les membres de ballets roses qu'on aurait voulu executer ne font quant à eux jamais leur courses dans des gb, ...

Moi personnellement, je trouve qu'il n'y a pas un seul des mobiles avançés sur ce site quels que soit les éléments à l'appui qui ne perd pas toute logique à un moment au vu du contexte et en devient totalement improbable.

Et je trouve par contre que retenir comme mobile l'argent et en particulier le bénéfice qui peut être retiré des conséquences des attaques du fait de la fluctuation des valeurs des actions, des recettes et dividendes de celles-ci, de la prise de contrôle qui peut résulter de la diminution des cours, du crédit qu'on peut retirer de l'augmentation de ceux ci, des sommes incroyables qu'il est possible de générer en spéculant à la hausse ou à la baisse sur ces actions....

Evidemment bien des investigations sont difficiles de part la transmission au porteur de celles-ci à l'époque, le fait que c'est sur les actions d'holding que des mouvements significatifs peuvent avoir lieu, du fait de la qualité de certains actionnaires, ....

Un petit parallèle s'impose, en 2001, et ceci ne fait pas parties des theses complotistes en tout genre trouvées sur internet , la SEC et le FBI ont constatés que des investissements plus que suspect notamment portant sur les actions représentatives de la compagnies aérienne touchée par les attentats avaient eu lieu et trouvaient origine dans des sociétés ecrans liées à Al Kaida....

Al Kaida a utilisé pour les attentats du 11/9 des avions d'une seule compagnie aerienne ou trois avions d'une compagnie et un d'une autre , à vérifier, et des investissements massifs sur les actions de cette compagnie ont eu lieu pour profiter de leur baisse....

Les TBW ont principalement attaqué des delhaize et colruyt, aucun GB, a t on regardé les mouvements d'action de ces 3 enseignes ? avant (lors de la loi cadena sur laquelle s'interroger en même temps est une bonne idée, après la première vague...lors de la seconde et après celle-ci. A t on regardé aussi les modification de contrôle, de CA et de politique d'expansion tant qu'a faire,...Moi c'est cette piste, ce mobile que je privilégie... et dans ce contexte, plutot que les confidences de Dubois sur cette mallette ou Rossignol, je dirais sans vouloir donner de leçon moi non plus, qu'en ce qui concerne la mallette et son lien avec les TBW supposé, il reside dans cette indication sur un des patrons de delhaize et son nombre d actions, alors qu'on s'interesse a ce qu'elles sont devenues...les mouvements sur celles ci,...et pour Rossignol et Dubois, il y a un rapport enfin plusieurs dans les documents parlementaires en commission du senat du Comite R qui dit tout. Il y a d'autres rapports aussi sur certaines theses des TBW qui explique en quoi elles ne tiennent pas ou sont pertinentes, a part certains, ces rapports sont publiés....je conseille à tout ceux qui investiguent serieusement de les lire




Moi j'en voix une bien plus importante...
















[



















quote="billbalantines"]
michel-j a écrit:
Je partage votre déception sur les silences de l'avocat concernant d'éventuelles pistes, Billbalantines, sur -peut-être- la possibilité pour des parents affligés d'entamer le deuil après avoir compris... mais ceci ne réduit en rien le respect du à la motivation pour réhabiliter la mémoire d'un accusé à tort qui plus est, mort en prison. Quelle que fut sa vie.

Faute de connaitre le dossier, je ne puis en aucune manière présumer de l'innocence (ou pas) du client de maximenicolai... mais une chose est certaine; cette obstination mérite un grand respect... puisqu'elle se poursuit AU DELA du simple devoir de défense. Et si je devais choisir un défenseur contre une accusation illégitime, nul doute n'existerait sur l'implication totale de celui-ci... Je pense que nous dépassons là le cadre de la conscience professionnelle... A preuve; la machine à broyer judiciaire en est tellement consciente aussi qu'elle persécute cet empêcheur de trucider en rond !

Ce combat est foutrement respectable ! Tout comme notre obstination collective à vouloir retrouver les coupables, tous les coupables, d'autres "victimes colatérales" d'un dysfonctionement.

Si des preuves existent que la machine judiciaire peut fabriquer délibérément des coupables, il est du devoir collectif de lutter pour éradiquer cette tare... propre aux dictatures... qui nous concerne tous car nous en sommes tous, et nos familles de même, des victimes potentielles.

L'erreur judiciaire dans ce cas précis ne peut en aucun cas être retenue... puisqu'il s'agit d'un assassinat prémédité, orchestré par une bande de malfaiteurs conscients de leur crime... et ceci; dans le strict respect éthymologique des termes employés et du sens de la loi !

Bien cordialement.

Suis prêt à suivre ce raisonnement. Mais pas sur le silence devant l'innommable. Si je détiens une parcelle de vérité je tente de la faire passer! Ou alors je ne comprends plus rien...
On n'est pas ici pour jouer à cache-cache!
Seul argument que j'accepte, la nécessité de protéger sa vie.
Mais alors il faut le dire et s'arranger pour divulguer les choses par la ruse.
Personnellement j'ai été confronté à ce dilemne pour moi et ma famille. J'ai donc fait preuve de prudence. Mais pas de rétention d'informations capitales! Hors DUBOIS savait des choses importantes![/quote]
Revenir en haut Aller en bas
maximenicolai



Nombre de messages : 146
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Sam 17 Juil 2010 - 0:24

Desolé de le rappeler mais devant l'innommable un innocent condamné à perpétuité, enfermé à tort, Vous avez refusé de donner les éléments que j'ai demandé par post privé pcq vous aviez passé bcp de temps a les reunir....je vais allé faire un copier coller du message de brillantine pour montrer comme il dit comment lorsqu'"il detient une parcelle de vérité (il) je tente de la faire passer...

aussitôt dit aussitôt fait voici donc une partie du message de Brillantine en réponse à une demande communiquer des éléments sur Dubois que j'etais sur qu'il n'avait pas mais le contraire etait pretendu avec un refus de communiquer ;

"...Désolé, mais si j'ai des infos, je ne souhaite pas travailler pour alimenter à fond perdu. J'ai bossé là-dessus des années, ce n'est pas pour offrir sur un plateau d'argent des infos à des gens qui ne les méritent pas...
Passer des heures à prendre des notes dans des tribunaux de commerce, cela m'a pris des mois de ma vie...."

Ceci étant, comment n'y a-t-on pas penser, surtout moi qui ai tant fréquenter les tribunaux du commerce...c'est evidemment dans ces affaires commerciales soumises aux tribunaux du commerce qu'il fallait chercher pour trouver au péril de sa vie des indices sur les TBW et Dubois....

Brillantine tu te repose parfois ? Pas intéressé par un diner un de ces jours ?
Revenir en haut Aller en bas
maximenicolai



Nombre de messages : 146
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Sam 17 Juil 2010 - 4:38

Je reviens sur mes précédentes publications relatives au mobile à rechercher dans l'argent et ou je développe vu l'insuffisance de butin d'autres interets patrimoniaux qui auraient pu être recherché.

J'etais resté sans vérifié sur ce butin ridicule qui ne justifiait pas les cambriolages et prend connaissance des montants volés. Pour moi ils suffisent à tout justifier au regarde leur montant
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Sam 17 Juil 2010 - 8:04

Merci pour le cours magistral... Il est des matinées dont le réveil est plus agréable que d'autres... je prends contact avec une personne pour lui demander son accord et je vous fais parvenir le nom pour une piste à creuser... au bulldozer !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dubois, Claude   Aujourd'hui à 23:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Dubois, Claude
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 15Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» NOISOT (Claude) Capitaine GARDE IMPERIALE Fixin 21
» Claude Poher : "Les ovni ? Les scientifiques s’en moque
» La propulsion des ovnis et les thèses de Claude Poher- Auguste Meessen
» DALLEMAGNE (Claude) - Général de division - Nemours (S-et-M)
» Méditation de Claude Artur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: