les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Interview René De Witte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7615
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Interview René De Witte   Jeu 29 Nov 2007 - 9:02

René De Witte a accepté de répondre à une interview pour le site http://tueriesdubrabant.googlepages.com/lestueriesdubrabant

René De Witte est un journaliste flamand qui connaît très bien le dossier. Il travaille actuellement pour P-magazine. Il a également travaillé par le passé pour la Gazet van Antwerpen et pour le Financieel-Economisch Tijd. René De Witte se trouvait également par hasard au Delhaize d'Alost durant l'attaque de novembre 1985.

Il serait donc intéressant de poser des questions à ce journaliste qui a peut être une optique différente des journalistes francophones.

Chacun est donc invité à m'envoyer une ou plusieurs questions par message privé ou via e-mail michel1511@gmail.com Je récolte les questions jusque mi-décembre. Elles seront ensuite transmises à M.De Witte.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7615
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Mer 12 Déc 2007 - 13:48

Je récolte les questions pour M.De Witte jusque ce vendredi 14 décembre. Il n'est donc pas trop tard pour me faire parvenir vos questions par mail ou par message privé.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7615
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Mer 9 Jan 2008 - 8:16

L'interview de René De Witte est en ligne à l'adresse suivante :

http://tueriesdubrabant.googlepages.com/interviewren%C3%A9dewitte

Ce fil de discussion est donc à nouveau ouvert pour permettre à chacun d'y poster ses commentaires et réflexions.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1364
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Mer 9 Jan 2008 - 22:38

michel a écrit:
L'interview de René De Witte est en ligne à l'adresse suivante :

http://tueriesdubrabant.googlepages.com/interviewren%C3%A9dewitte

Ce fil de discussion est donc à nouveau ouvert pour permettre à chacun d'y poster ses commentaires et réflexions.

Vient de lire l'interview. Super bravo pour ce genre d'initiative qui fait avancer la réflexion et l'information. Je transmettrai en MP deux demandes de compléments d'information à partir de ce qui s'est échangé avec René De Witte.
Revenir en haut Aller en bas
B.R.



Nombre de messages : 1874
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Jeu 10 Jan 2008 - 2:02

michel a écrit:
L'interview de René De Witte est en ligne à l'adresse suivante :

http://tueriesdubrabant.googlepages.com/interviewren%C3%A9dewitte

Ce fil de discussion est donc à nouveau ouvert pour permettre à chacun d'y poster ses commentaires et réflexions.
Bien vu cet interview et surtout les réponses pondérées d'un témoin direct des faits, qui n'essaie pas d'en rajouter à tout prix et qui reste près des faits et constatations!
Et ce, malgré qu'il soit aussi un journaliste. Preuve sans doute qu'il en existe de sérieux de temps en temps!
C'est de ce genre de témoignage dont le forum a le plus besoin!
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7615
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Jeu 10 Jan 2008 - 10:50

Pas mal de choses intéressantes dans cette interview.

Je note pour commencer que M.De Witte est passé au moment de l'attaque et a entendu les coups de feu. Il signale que dès ce moment il y avait trois véhicules de police ou de gendarmerie à proximité. Ils sont certes intervenus mais avec du retard. Si la réaction avait été plus rapide, les tbw n'auraient-ils pas pu être interceptés? Difficile évidemment de trancher et de se mettre dans la peau des flics qui ont peut-être hésité vu leur équipement vétuste.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
B.R.



Nombre de messages : 1874
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Jeu 10 Jan 2008 - 11:12

michel a écrit:
... Difficile évidemment de trancher et de se mettre dans la peau des flics qui ont peut-être hésité vu leur équipement vétuste.
Des flics qui avaient peut-être tout simplement peur car ils ont choisi le métier de flics, comme certains choisissent d'être postier, histoire de trouver la sécurité de l'emploi et le prestige de l'uniforme. (Encore que maintenant, même postier, c'est devenu dangereux!)
A lire la description de René De Witte, c'est quand même cette impression qui domine!
Evidemment, les amateurs de complots y verront plutôt des flics qui "laissent faire ou même protègent le repli des tueurs..." affraid
Revenir en haut Aller en bas
undercover

avatar

Nombre de messages : 2165
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Jeu 10 Jan 2008 - 12:05

Cela existe quelques fois, vous en savez quelques choses ?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7615
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Jeu 10 Jan 2008 - 12:17

B.R. a écrit:
michel a écrit:
... Difficile évidemment de trancher et de se mettre dans la peau des flics qui ont peut-être hésité vu leur équipement vétuste.
Des flics qui avaient peut-être tout simplement peur car ils ont choisi le métier de flics, comme certains choisissent d'être postier, histoire de trouver la sécurité de l'emploi et le prestige de l'uniforme. (Encore que maintenant, même postier, c'est devenu dangereux!)
A lire la description de René De Witte, c'est quand même cette impression qui domine!
Evidemment, les amateurs de complots y verront plutôt des flics qui "laissent faire ou même protègent le repli des tueurs..." affraid

Il ne faut pas oublier qu'il y a eu une intervention des forces de l'ordre puisqu'un policier communal à ouvert le feu sur les tueurs à une distance de 30 à 40 mètres. Le "tueur" fut-il tué à ce moment?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
B.R.



Nombre de messages : 1874
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Jeu 10 Jan 2008 - 13:27

michel a écrit:
....Il ne faut pas oublier qu'il y a eu une intervention des forces de l'ordre puisqu'un policier communal à ouvert le feu sur les tueurs à une distance de 30 à 40 mètres. Le "tueur" fut-il tué à ce moment?
Heureusement! C'est quand même un minimum avec tout le dispositif qui était là...
Cela dit, l'hypothèse d'un des auteurs tués est assez récente dans l'enquête, si je ne me trompe pas. Et il n'y a finalement, sauf à voir les secrets de l'enquête, aucune preuve matérielle de cela.
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2257
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Jeu 10 Jan 2008 - 13:50

30 ou 40 M, c'est énorme avec une arme de poing si c'est bien le cas et de plus les "tueurs" devaient certainement avoir des protections individuelles.
Revenir en haut Aller en bas
undercover

avatar

Nombre de messages : 2165
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Jeu 10 Jan 2008 - 16:09

Si le flic possédait une arme non zeroté, peu probable qu'il ait fait mouche à cette distance.
Avec un gp de service, voir un 7.65, pour faire mouche à 30 ou 40 m, c'est pas à la portée de tous.
Revenir en haut Aller en bas
undercover

avatar

Nombre de messages : 2165
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Jeu 10 Jan 2008 - 16:25

Personnellement, je ne vois rien d'anormal aux comportements sur place des flics. Ils ont fait un choix, sans plus.
D'ailleurs, avant de les accuser de quoi que se soit, il faudrait aller relire certaines notes de l'Etat Major.

L'histoire de la douille, et de l'emprise non relevée n'est pas "anormale". Il s'agit d'amateurisme voir, d'incompétence. Rien de plus, selon moi.
Enfin, s'il n'y a que cela, bien sur.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7615
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Jeu 10 Jan 2008 - 16:26

undercover a écrit:
Si le flic possédait une arme non zeroté, peu probable qu'il ait fait mouche à cette distance.
Avec un gp de service, voir un 7.65, pour faire mouche à 30 ou 40 m, c'est pas à la portée de tous.

Dans un des Rp, il est écrit que l'arme du policier n'avait certainement cette portée (!?). Pourtant, les fouilles du bois de la Houssière faites il y a quelques années ont été réalisées suite au nouvel interrogatoire de ce policier qui se disait certain d'avoir atteint le tueur...

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
undercover

avatar

Nombre de messages : 2165
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Jeu 10 Jan 2008 - 19:09

C'était quoi comme arme ?
Le souci , ce n'est pas la portée de l'arme mais son entretien et les qualités du tireur
Avec un gp 9 mm para, vous pouvez toucher la tete d'un individu à 40 metres sans probleme, mais il faut etre un bon tireur et surtout bien connaitre son arme.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7615
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Jeu 10 Jan 2008 - 19:30

Une arme assez ancienne mais je ne sais plus laquelle. Le policier était moniteur de tir.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
rob1



Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Jeu 10 Jan 2008 - 20:27

Le policier est généralement décrit comme "bon tireur". Il est donc possible que son arme était bien "zérotée". Mais tant qu'on lui demande pas c'est de la branlette de cerveau.

L'arme réglementaire n'était-elle pas encore le 7,65 à l'époque ?


30 à 40 mètres ca fait loin pour une arme de poing... surtout quand on se retrouve plongé en condition de stress.

Faudrait un témoignage plus complet du policier : expérience du tir, la situation au delhaize, état de l'arme, ce qu'il pense de son tir, pourquoi il pense avoir touché sa cible et à quel endroit (en "center mass shot", surtout si c'est du 7,65, je doute que le gars ait eu beacoup de dégats s'il portait un pare-balle), pourquoi il pense que le touché est le tueur et pas le troisième (décrit comme "le vieux" 17 ans plus tard), etc.

Pourquoi n'a-t'on fouillé le bois que récement ?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7615
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Ven 11 Jan 2008 - 9:59

Voici quelques réponses à vos question rob1.


_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2257
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Ven 11 Jan 2008 - 10:37

C'est beaucoup plus précis, 15 M et un canon de 4 pouces, ok, c'est parfaitement plausible.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7615
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Ven 11 Jan 2008 - 11:03

René de Witte donne un commentaire sur les victimes d'Alost :

Sur le site flamand circule depuis peu la hypothèse que Palsterman était UNE des cibles de la tuerie. A ce stade je préfère ne pas donner de commentaire sur cette piste, mais disons que je ne l'exclu pas tout à fait. L'homme qui a développé cette hypothèse, et que j'ai longuement rencontré, n'est en aucun cas un fabulateur mais il m'est impossible de donner des détails sans prendre le risque de diffamation à l’égard de certaines personnes et familles. Je pense que les enquêteurs font erreur à ne pas attacher plus d'attention aux liens que l'homme a trouvé entre certaines victimes d'Alost. Ce sont des liens indirects, mais quand même...

Il existe donc un homme qui a fait des liens entre certaines victimes d'Alost. Liens qui ne sont certainement pas anodins. Le hasard ou existe-t-il quelque chose d'exploitable. René De Witte ne s'avance pas. Mais la piste des cadavres exquis resurgit aussi à Alost...

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
undercover

avatar

Nombre de messages : 2165
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Ven 11 Jan 2008 - 11:52

Ca ne tient pas, pour moi.
Pourquoi avoir attendu 20 ans pour comprendre que le "chef" serait mort, faire des fouilles, ne rien trouver?
Ensuite, on ramasse les armes et on les jette à l'eau?
Pas toutes? Pourquoi ? Pourquoi la ?
Pourquoi ne pas les avoir trouvé la première fois ?

Je sais, je sais,...on n'a pas le droit de réfléchir.

Donc allons vers la thèse officielle.
Les méchants truands se sont arrétés car le chef est mort.
Amen.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Ven 11 Jan 2008 - 12:22

undercover a écrit:
Ca ne tient pas, pour moi.
Pourquoi avoir attendu 20 ans pour comprendre que le "chef" serait mort, faire des fouilles, ne rien trouver? ....Amen.
Malgré que vous avez le don de m'irriter quelques fois, Undercover, je vous donne raison sur ce point !

De plus si l'on dispose de traces ADN de « tueur présumé », il devait sans doute y avoir moyen de faire des analyses comparatives avec des suspects recensés, quitte à pratiquer l'une ou l'autre exhumations.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7615
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Ven 11 Jan 2008 - 12:28

undercover a écrit:
Ca ne tient pas, pour moi.
Pourquoi avoir attendu 20 ans pour comprendre que le "chef" serait mort, faire des fouilles, ne rien trouver?
Ensuite, on ramasse les armes et on les jette à l'eau?
Pas toutes? Pourquoi ? Pourquoi la ?
Pourquoi ne pas les avoir trouvé la première fois ?

Je sais, je sais,...on n'a pas le droit de réfléchir.

Donc allons vers la thèse officielle.
Les méchants truands se sont arrétés car le chef est mort.
Amen.

Il n'est pas impossible que le tueur soit mort et que cela ait provoqué la fin. Je ne partage pas cette optique mais il ne faut rien exclure.

Car il faudrait aussi trouver une réponse : pourquoi les tbw se sont-elles arrêtées en novembre 1985?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7615
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Ven 11 Jan 2008 - 12:29

Au sujet des armes de Ronquières, voir ce que dit De Witte :

Pendant le deuxième commission parlementaire on a développé la thèse que la cellule Delta a été manipulée. Le gendarme qui a retrouvé le procès verbal relatif à la première fouille n'était à la cellule que depuis quelques jours. Il avait été envoyé par le lieutenant-colonel L'Host. Les parlementaires se demandaient si le gendarme n'avait pas été envoyé pour qu'on attache à nouveau de l'attention au canal et qu'on trouve absolument les armes. Grâce aux armes on a pouvait faire le lien entre les deux séries, mais en même temps les choses devenaient très compliquées.


Les armes pour brouiller les pistes ? Voilà une question importante.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
undercover

avatar

Nombre de messages : 2165
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Interview René De Witte   Ven 11 Jan 2008 - 12:54

CharlyN a écrit:
undercover a écrit:
Ca ne tient pas, pour moi.
Pourquoi avoir attendu 20 ans pour comprendre que le "chef" serait mort, faire des fouilles, ne rien trouver? ....Amen.
Malgré que vous avez le don de m'irriter quelques fois, Undercover, je vous donne raison sur ce point !

De plus si l'on dispose de traces ADN de « tueur présumé », il devait sans doute y avoir moyen de faire des analyses comparatives avec des suspects recensés, quitte à pratiquer l'une ou l'autre exhumations.

Il y en a eu si j'ai bon souvenir.

PS : Est un don ?

Il n'y a pas que monsieur De witte qui se pose des questions sur ce sujet.
Un accord à l'époque avait eu lieu entre différentes instances, qui n'a pas été respecté. Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview René De Witte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview René De Witte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Capables de Dieu par le Père René-Luc (vidéo KTO)
» Débat sur René Descartes l'esprit critique et lescepticisme
» INTERVIEW DE BERNARD THOUANEL / 5 NOVEMBRE 2009
» Questions & ideas for a filmed interview.
» Interview Daniel Ange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: BIBLIOGRAPHIE ET INTERVIEWS :: Interviews :: Interview René De Witte-
Sauter vers: