les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 E.S.R.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: E.S.R.   Sam 15 Déc 2007 - 18:09

Introduction
Notre unité a pour mission essentielle la surveillance et le renseignement.

Elle peut être déployée sur différents théâtres d’opérations, en temps de paix, de crise ou de guerre et à n’importe quels moments dans des délais très brefs et n'a qu'une devise "Far Ahead" (loin devant).

Cette unité est ouverte à tout militaire belge de toutes armes avec minimum 4 années d'expérience.

Elle a aussi pour mission de former les agents de sécurité employés dans les Ambassades Belges
(DAS : détachement d’agents de sécurité).

Pour des raisons de sécurité envers notre personnel vous remarquerez tout au long de votre visite que beaucoup de photos sont à visages cachés.
Notre unité vous souhaite une très bonne visite.
Historique
Entraînement en janvier 1942 des premiers parachutistes belges à RINGWAY. En juillet 42, l'unité prend l'appellation de "Belgian Independent Parachute Compagny" et est commandée par le Capitaine E.BLONDEEL, remplaçant le Commandant J.THISE blessé.

Le 04 février 1944, l'unité est affectée à la Special Air Service Brigade et prend le nom de Belgian SAS Squadron. Les SAS effectueront 14 opérations SAS derrière les lignes ennemies, en France, en Belgique et en Hollande. Convertie en escadron SAS sur Jeeps blindées, l'unité opère dans les Ardennes belges à partir de décembre 44. Devenu régiment de parachutistes SAS, ils prendront part à partir d'avril 45 aux campagnes de Hollande et d'Allemagne. Après la cessation des hostilités, le régiment participe à une mission de "counter intelligence" consistant à rechercher et à arrêter les anciens nazis et les criminels de guerre.


1955: création du SOE (Special opsporingseenheid - Unité spéciale de recherche). L'unité comprend des équipiers issus de toutes les armes de la Force Terrestre et des opérateurs radio, elle est rattachée au 1(BE) Corps et est commandée par le Capitaine J.BYL puis par le Major Tagnon.

1961: la compagnie ESR (Equipe Spéciale Reconnaissance) est officiellement constituée et le Major R. TAGNON en devient le premier Chef de Corps. La compagnie se compose, dans un premier temps, d'équipiers interarmes (non Para) travaillant au profit des divisions et d'un détachement Para-Commandos oeuvrant au profit du 1(BE) Corps.

Cette compagnie sera stationnée à :

* WEIDEN du 01.09.61 au 02.07.69
* EUSKIRCHEN du 02.07.69 au 15.09.76
* SPICH du 15.09.76 jusqu'à sa dissolution le 30.06.94


Suite à la restructuration de l'armée, le peloton puis le détachement LRRP (Long Range Recce Patrol) succédera à la 1 Cie ESR. Ce détachement comprendra 4 équipes de 4 hommes pour un total de 30 personnes. Il sera rattaché à la Brigade Para-Commandos et stationnera à HEVERLEE jusqu'à sa dissolution en avril 2000.

Avril 2000 : création de la Compagnie Special Forces au sein du 3 Régiment de Lanciers Parachutistes et déplacement vers FLAWINNE. Cette compagnie remplacera un des deux escadrons de reconnaissance sur jeeps.

Février 2003 verra la dissolution du 3L Para et l'indépendance de l'unité, celle-ci deviendra le Special Forces Group, rattaché au COMOPSLAND. Elle mettra dans le futur, 11 équipes de 6 personnes en oeuvre avec une capacité de pouvoir travailler sur deux théâtres d'opérations. Elle alignera au total, 115 personnes.

Le souvenir

En 1991, initié par le Major J. DESLE et par le comité de la Plaine Sapin, les ESR et la Fraternelle de l’armée secrète vont resserrer les liens existants déjà.

Chaque année ils se retrouveront, en septembre, dans la région de SOMME-LEUZE, sur la plaine ayant servi de zone de parachutage durant la guerre, pour célébrer une cérémonie se voulant apolitique, patriotique et pluraliste en mémoire des glorieux prédécesseurs opérationnels.

Depuis l’année 2000, un ancien SAS ou agent SOE parraine un équipier SF ayant terminé son stage et lui remet le brevet tant attendu.

Ces parrains et filleuls se retrouvent régulièrement tout au long de l’année, partageant, presque pudiquement, souvenirs et expériences.

Organisation

Comdt : COMMANDEMENT

DO : DETACHEMENT OPERATIONNEL

CDO : CHEF DU DETACHEMENT OPERATIONNEL

Comms : COMMUNICATIONS

Cel Inst : CELLULE INSTRUCTION

Det Eq : DETACHEMENT EQUIPE

Air : TEAM AIR

Mer : TEAM MER

Terre : TEAM TERRE

EM & Sv : ETAT-MAJOR ET SERVICE

S1 : GESTION DU PERSONNEL

CSM : COMPAGNIE SERGEANT MAJOR

Srt : SECRETARIAT

Br 2 : BRANCHE SECURITE

Br 3 : BRANCHE OPERATION

Br 4 : BRANCHE LOGISTIQUE

Br 5 : BRANCHE DEVELOPPEMENT

Sec Pers : SECTION PERSONNEL

Rav : RAVITAILLEMENT

Maint : MAINTENANCE
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: E.S.R.   Sam 15 Déc 2007 - 18:18

Missions :

1991
Alors que le Régiment Para-Commando commence à se retirer du ZAIRE suite à son opération BLUE BEAM, 02 équipes ESR vont pénétrer dans le pays et y rester 2 mois pour assurer la protection de l'Ambassadeur de Belgique, de l'ambassade et des biens y attenant.

Une équipe y restera bloquée durant 6 mois, faute d'obtention de visas pour la relève. Cette mission se terminera en 1993.
1993
De mars 1993 à décembre 1993, 03 équipes de 4 hommes et un état-major seront déployés, par périodes de 4 mois en SOMALIE dans le cadre des opérations RESTORE HOPE, UNOSOM II et III.

Ils seront les yeux et les oreilles de la brigade dans la zone de responsabilité belge. Ils y effectueront de nombreuses actions "cœur et âme" en délivrant soins médicaux, formation des éléments de la nouvelle police … 02 équipiers y seront gravement blessés lors d'une embuscade.
1993
De août 93 à janvier 94, 02 équipiers ESR participeront à la mission UNPROFOR à SARAJEVO, ils y assureront la protection rapprochée du Général BRIQUEMONT.


1994
Opération SILVER BACK, 3 équipes ESR se rendent au RWANDA après la mort des 10 Commandos, ils mèneront des opérations d'évacuation : des allemands de la Deutche Welle à KIGALI, des belges de la coopération technique militaire à GISENYI en y effectuant un atterrissage d'assaut et de plusieurs autres expatriés disséminés dans la ville.
1995
Début des mission DAS (détachement d'agents de sécurité) à BUJUMBURA (BURUNDI). A l'origine effectuées par le détachement LRRP, elles se poursuivent encore à l'heure actuelle et sont maintenant exécutées par des éléments interarmes. Une équipe du LRRP y vivra le coup d'état de 1996 et sera bloquée durant 5 mois.

1997
Mars 1997, recommenceront les missions DAS interrompues en 93 à KINSHASA, une équipe vivra l'arrivée de KABILA et de ses troupes dans la capitale.
1998
En janvier, début des missions DAS à KIGALI (RWANDA). Cette mission, toujours d'actualité, comporte maintenant du personnel interarmes.

1999
Une équipe LRRP part pour les Balkans (KOSOVO) en 1999 (BELKOS I et II) puis en 2000 (BELUKOS III), elle travaillera au profit du battle group belge puis belgo-luxembourgeois, dans la zone de responsabilité NORD et ce, pour des mandats de 4 mois.

2001
Participation d'un détachement SF à BELUKOS VII également pour un mandat de 4 mois, ce détachement stationné à LEPOSAVIC, travaillera en collaboration avec les français à MITROVICA et au profit des allemands dans la zone de responsabilité SUD.

2002
Verra le départ de personnel vers les Balkans afin d’assurer la protection d'un ambassadeur durant 6 mois.

2003
Continuation de la mission des Balkans jusqu’en décembre.


2004
Opération "FST" à ABIDJAN en COTE D'IVOIRE de mars à mai.
Opération "AVENIR" à KISANGANI en RDC CONGO.
Opération "EVAL 1 Bde Intégrée" à ITURI en RDC.
Opération "ISAF" à KABOUL en AFGHANISTAN depuis fin juillet.

Formation

Pré-requis Special Forces


CONDITIONS :

1. Bonne condition physique, supporter les efforts prolongés.
2. Grande motivation et disponibilité.
3. Pouvoir prendre des initiatives et travailler en petits groupes isolés.
4. Apte para-commando (psivcame min : 22223322) et réussir la formation et le stage.
5. Avoir ou être en mesure d’obtenir le certificat de sécurité ‘SECRET OTAN’

FORMATION : de janvier à juin.

MUTATION : début juin.

Stage de spécialisation jusque fin juin de l'année suivante.

Spécialisation belge


Différentes spécialisations suivies par les équipiers SF en Belgique

Parachutistes HA / VHA

8 semaines au centre d'entraînement parachutiste (CE Para).
Spécialisation d'infiltration par voie aérienne (ouverture manuelle).
HA : High Altitude (Haute altitude).
VHA : Very High Altitude (Très Haute Altitude).



Nageur de combat

13 semaines à l'école de plongée de la Composante Maritime à ZEEBRUGGE ainsi qu'à l'unité.
Spécialisation d'infiltration et d'extraction amphibie.


Cours pathfinder

3 semaines au centre d'entraînement des parachutistes (CE Para).
Celui-ci donne aux candidats toutes les notions afin de pouvoir effectuer des reconnaissances de zones aéroportées (hélicoptères, avions) afin de permettre un parachutage (hommes, matériel,...).



OA : observateur d'artillerie

1 semaine à l'école d'artillerie de BRASSCHAAT.
Ce sont les yeux de l'artillerie pour l'observation et la correction de tir.


Sniper

6 semaines au centre d'entraînement commando (CE Cdo).
Pratique de tir, camouflage, progression, navigation de jour et de nuit avec cartes et photos aériennes, estimation de distance, observation, identification et transmission du renseignement, OA,...


Instructeur ou aide instructeur commando

8 semaines au CE Cdo (4 semaines de cours et 4 semaines de stage à la Compagnie Camp).
Installations avec cordes et câbles pour franchissement de coupures verticales, horizontales, sèches ou humides. Installation rapide et en sûreté (quel que soit le site), de cordes d'escalade, de rappel, des échelles, ferry, death-rides et pouvoir évacuer avec rapidité, efficacité et en toute sécurité un blessé en terrain difficile ou en site rocheux).

Premier de cordée

5 semaines au CE Cdo (3 semaines en falaise et 2 en montagne (CHAMONIX-FRANCE)).
Capable d'évoluer de façon autonome (en cordée) aussi bien en falaise qu'en montagne (rocher, neige, glace) et capable d'équiper des passages au profit d'unité de combat (aide au franchissement). Conseiller technique pour une mission en milieu montagneux.


Instructeur ou aide instructeur combat sans arme

4 semaines au CE Cdo.
Techniques de bases de judo, karaté, boxe, self défense et escrime baïonnette.


Aidman : Cours spécifique de premiers soins (typiquement militaire)

2 semaines à HEVERLEE + 5 jours au CE Cdo pour les techniques de base d'évacuation en terrain accidenté ou en paroi.


Cours DAS


TACP : Tactical Air Controler Party

2 semaines à l'école d'artillerie à BRASSCHAAT.
Aide au contrôleur aérien avancé (FAC).

source :http://www.mil.be
Revenir en haut Aller en bas
 
E.S.R.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Organisations-
Sauter vers: