les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Beersel, 23 décembre 1982

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage
michel-j



Nombre de messages : 1885
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 12 Nov 2017 - 14:18

Tahchak a écrit:
pourquoi 6 balles? Pour venger 6 victimes, ou une famille de 6 personnes, ou une personne parent de 6 enfants...Ou bien les cambrioleurs étaient 6.
Que signifie le chiffre 6 ?

Que le barillet du revolver comportait six alvéoles, peut-être ?... bien sur, il ne s'agit que d'une supposition. Certains gros calibres ne contiennent que 5 alvéoles pour réduire le volume et faire preuve de plus de discrétion portés en holster sous l'aisselle... comme des 22LR peuvent abriter 8 cartouches.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3171
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 12 Nov 2017 - 14:28

michel.j, quelque soit l'arme utilisée, la question ne serait-elle pas plutôt: pourquoi une tel acharnement ? Avec une première balle dans la tête, à mon avis, vous n'avez plus grand chose à révéler.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3171
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 12 Nov 2017 - 14:32

Par curiosité, qui est allé sur place et a vu la configuration des lieux ? Une grande salle, un escalier et 4 à 5 portes sur ce qui ressemble à une mini-mezzanine. Pas trop compliqué à trouver ce malheureux concierge. Pas d'annexes.
Revenir en haut Aller en bas
glen



Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 11/12/2008

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 12 Nov 2017 - 14:35

Frédéric a écrit:
C'est une autre possibilité effectivement. Reste que le fait de tirer autant de balles sur un concierge relève de la pathologie lourde, si elle n'est pas motivée par un motif de vengeance.
Ne perdez pas de vue que si vous penchez pour la piste "vengeance espagnole", ils ont (en supposant que c'est la même bande)perpétrer un vol 3 semaines auparavant dans la dite auberge.Et en présence de Vanden Eynde,qui n'avait rien entendu ce jour là.Si ils avaient l'ordre de le tuer pourquoi pas ce jour là et pourquoi 3 semaines plus tard? Pour moi,simplement parce qu'ils ont été surpris par notre homme.Et comme je suppose qu'ils ne portaient pas de masque,aussi la peur d'être reconnu (peut être d'anciens clients du resto)
Revenir en haut Aller en bas
glen



Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 11/12/2008

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 12 Nov 2017 - 14:40

CS1958 a écrit:
Par curiosité, qui est allé sur place et a vu la configuration des lieux ? Une grande salle, un escalier et 4 à 5 portes sur ce qui ressemble à une mini-mezzanine. Pas trop compliqué à trouver ce malheureux concierge. Pas d'annexes.
En tant qu'enfant j'ai passer des années en "colonie du jour" a Beersel et a jouer au chateau presque tout les jours et parfois dormir la bas pour des "jeux de nuit".Je peut vous affirmer que l'endroit,le soir ou la nuit est très désert,loin du plus proche d'un voisin,et qu'effectivement le resto,et l'espace au 1er étage n'est pas très grand.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3171
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 12 Nov 2017 - 14:44

glen a écrit:
Frédéric a écrit:
C'est une autre possibilité effectivement. Reste que le fait de tirer autant de balles sur un concierge relève de la pathologie lourde, si elle n'est pas motivée par un motif de vengeance.
Ne perdez pas de vue que si vous penchez pour la piste "vengeance espagnole", ils ont (en supposant que c'est la même bande)perpétrer un vol 3 semaines auparavant dans la dite auberge.Et en présence de Vanden Eynde,qui n'avait rien entendu ce jour là.Si ils avaient l'ordre de le tuer pourquoi pas ce jour là et pourquoi 3 semaines plus tard? Pour moi,simplement parce qu'ils ont été surpris par notre homme.Et comme je suppose qu'ils ne portaient pas de masque,aussi la peur d'être reconnu (peut être d'anciens clients du resto)


Lors des précédents vols, le concierge n'était pas là. Il n'avait pas encore été embauché. Et c'est suite aux vols à répétition qu'il fallait quelqu'un sur place.  Donc, il y a des antécédents. D'où la logique de certains d'une crapulerie qui passe de basse intensité à haute intensité. Et l'éternel retour que certains comprennent très bien d'une psychopathie clanique (inhérente en réalité à un meneur) dont la dangerosité est égale à zéro faute d'élément déclenchant. La capacité du concierge à établir le PR ou à reconnaitre un ou plusieurs acteurs est déterminante. Quid d'un certain déplacement en Suisse et d'une relation avec le personnel d'entretien de l'établissement (sœur ?).
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3171
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 12 Nov 2017 - 14:51

glen a écrit:
CS1958 a écrit:
Par curiosité, qui est allé sur place et a vu la configuration des lieux ? Une grande salle, un escalier et 4 à 5 portes sur ce qui ressemble à une mini-mezzanine. Pas trop compliqué à trouver ce malheureux concierge. Pas d'annexes.
En tant qu'enfant j'ai passer des années en "colonie du jour" a Beersel et a jouer au chateau presque tout les jours et parfois dormir la bas pour des "jeux de nuit".Je peut vous affirmer que l'endroit,le soir ou la nuit est très désert,loin du plus proche d'un voisin,et qu'effectivement le resto,et l'espace au 1er étage n'est pas très grand.


D'accord avec vous mais selon mon expérience. Le restaurant en lui-même est de taille moyenne, pas hors norme dans un sens ou dans un autre. Ensuite vous connaissez cette fameuse mini-mezzanine et pour les chambres sauf mémoire défaillante, c'est pentu à cause du toit de chaume. Mais en quoi cela peut-il changer mon raisonnement ?
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1885
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 12 Nov 2017 - 15:12

glen a écrit:

Ne perdez pas de vue que si vous penchez pour la piste "vengeance espagnole", ils ont (en supposant que c'est la même bande)perpétrer un vol 3 semaines auparavant dans la dite auberge.Et en présence de Vanden Eynde,qui n'avait rien entendu ce jour là.Si ils avaient l'ordre de le tuer pourquoi pas ce jour là et pourquoi 3 semaines plus tard? Pour moi,simplement parce qu'ils ont été surpris par notre homme.Et comme je suppose qu'ils ne portaient pas de masque,aussi la peur d'être reconnu (peut être d'anciens clients du resto)

Comme vous le faites judicieusement remarquer; cette scène est un bis repetita concernant le vol (limité, puisque la cave à vin représentant surement plus que le fond de caisse a été laissée intacte) mais pas du tout au niveau de la violence.

Si le concierge n'a rien entendu... c'est qu'il était présent. Détail que n'ont pas songé à vérifier les cambrioleurs de la première expédition.

Par contre il y a une chose que je peine à comprendre c'est l'interrogation sur "l'acharnement", six balles, qui clos une... séance de torture !

Il est clair que les seconds visiteurs étaient mus par une volonté assassine et qu'ils "fignolèrent" leur besogne... quant à la raison de ce déchaînement de violence... sinon une crise aiguë de psychopathie, toutes les hypothèses restent ouvertes quant à la torture.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3171
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 12 Nov 2017 - 15:41

"Si le concierge n'a rien entendu... c'est qu'il était présent. Détail que n'ont pas songé à vérifier les cambrioleurs de la première expédition".
Présent mais à l'étage, la cuisine est un réduit à l'extérieur du bâtiment principal, il lui colle mais n'est absolument pas sécurisé.
Pour les visites "impromptues" précédentes, il n'y avait pas de concierge.
Vous parlez de deuxièmes visiteurs mais j'ai bien l'impression que cela ne se résumait pas à cela, des antécédents pluriels et non un seul antécédent.
Reste comme vous dites la torture et c'est une bonne question : où est la caisse ?
Revenir en haut Aller en bas
CQB241



Nombre de messages : 201
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 12 Nov 2017 - 16:21

Je reposte un article de la DH de 2003 pour se rafraîchir la mémoire.

http://www.dhnet.be/actu/faits/tueries-nos-revelations-51b7ce47e4b0de6db98f44c4
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3171
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 12 Nov 2017 - 16:43

CQB241 a écrit:
Je reposte un article de la DH de 2003 pour se rafraîchir la mémoire.

http://www.dhnet.be/actu/faits/tueries-nos-revelations-51b7ce47e4b0de6db98f44c4


Merci beaucoup car je me suis beaucoup documenté sur le phénomène rexiste. Avouez que de la part d'un Français, c'est quand même assez exceptionnel. Je n'imagine pas un rexiste au milieu du gué. Sans corrélation avec une logique qui constitue l'essence même de la personne de Léon Degrelle. Cet homme, d'un charisme indéniable, était un tribun hors norme que je compare à Jacques Doriot. Mais les prémices de leurs carrières respectives sont incompatibles. Radicalement. A supposer crédible la thèse post-rexiste, quel intérêt ? Quel enjeu ? Degrelle savait à qui s'adresser pour faire passer des messages. Quel intérêt d'établir un enjeu au travers d'une supposée querelle (toute relative) qui remonte à Mathusalem ? Quel intérêt d'établir des liens en matière d'invitation et de ne pas suivre une logique qui mène à une certaine forme de négation et au-delà d'une confidence pas forcément recevable. Quelle drôle d'idée de faire part à un homme au milieu du gué de quelque chose de plus radical ? Posez vous plutôt la question du nombre de cadets de l'Armée Royale en Espagne, pas uniquement pour un WE Paella.
Revenir en haut Aller en bas
CQB241



Nombre de messages : 201
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 12 Nov 2017 - 17:09

Ce qui m interpelle concernant le meurtre du concierge, c est l acharnement envers sa personne. Comme le chien de chez Jadot, et l exécution de Mendez.
Mais également le fil du téléphone, comme pour Latinus.

Autre chose, pourquoi abandonner la banquette de la Golf sur le parking ?
Je ne vois aucune raison pratique.
Une sorte de signature ?
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3171
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 12 Nov 2017 - 17:16

Non vraiment, et je reprends l'histoire de la banquette, nous sommes dans l'erreur totale. Personne n'a le monopole par ailleurs de la crapulerie et de la faculté d'acharnement. Etablir un parallèle entre le sort d'un chien et celui d'une victime, c'est déjà une réponse et vous avez très bien compris la logique des choses.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1885
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 12 Nov 2017 - 17:37

CQB241 a écrit:

Une sorte de signature ?

"Mission accomplie"
Revenir en haut Aller en bas
CQB241



Nombre de messages : 201
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 12 Nov 2017 - 17:38

michel-j a écrit:
CQB241 a écrit:

Une sorte de signature ?

"Mission accomplie"

Comme à Overijse, je pense
Revenir en haut Aller en bas
CQB241



Nombre de messages : 201
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 12 Nov 2017 - 19:06

CS1958 a écrit:
Non vraiment, et je reprends l'histoire de la banquette, nous sommes dans l'erreur totale. Personne n'a le monopole par ailleurs de la crapulerie et de la faculté d'acharnement. Etablir un parallèle entre le sort d'un chien et celui d'une victime, c'est déjà une réponse et vous avez très bien compris la logique des choses.

J'ai du mal à saisir le sens de votre réflection
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3171
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 12 Nov 2017 - 19:50

Nous sommes dans une logique tristement simple qui consiste à analyser le mode opératoire et une certaine forme de sauvagerie dans le nombre de tirs dans la tête. Cela me parait essentiel dans notre raisonnement car nous sommes bien dans la pathologie. Cette histoire de banquette me parait hors sujet mais j'ai peut-être tort. Je ne pense pas. Tout réside dans la sauvagerie et dans un individu "totem". Un référent hors norme, fruit d'une certaine bestialité relayée par des fascinés. Un phénomène sectaire qui n'est est pas un. La capacité d'un détraqué d'emmener avec lui des imbéciles.
Revenir en haut Aller en bas
Frédéric



Nombre de messages : 792
Age : 42
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 12 Nov 2017 - 19:57

Il était logique qu'en cas de multiplication de cambriolages par les tueurs, qu'ils allaient à un moment ou à un autre se trouver face à une forme de résistance, de type individu armé. De plus, rien ne prouve que les cambrioleurs aient été les mêmes, surtout si comme vous le dites un cambriolage a été réalisé trois semaines plus tôt (ce qui signifierait moins de butin pour le second). Toutes les hypothèses restent permises, du meurtre gratuit à celle d'un règlement de comptes.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3171
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 12 Nov 2017 - 20:06

Dans l'absolu, je réponds oui. Mais une recette reste une recette. Vous avez une cible et une pluralité de vautours ? Bouche à oreille ? Lourdes présomptions Zucker + Ruth....
Revenir en haut Aller en bas
Roulio

avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : Ixelles
Date d'inscription : 03/10/2017

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Aujourd'hui à 0:54

À la suite d'une observation, une réflexion m'est venue :

Nous savons que tant les faits de Maubeuge que ceux de Beersel "Auberge" dont le présent fil traite, renforcent tous deux l'image de voleurs de victuailles dans le chef des malfrats.

Or, ces deux vols (Maubeuge avéré mais Beersel dans ce cas, supposé...) ont chacun eu lieu l'avant-veille de fêtes importantes.
Soit respectivement les 13 août et 23 décembre.

Hasard ?

(Ce n'est avant tout qu'une observation...)

Roulio
Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 906
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Aujourd'hui à 1:01

On l'a torturé et on lui a mis 6 balles Rouilio, je ne pense pas que cela aille dans le sens de voleurs de victuailles

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   

Revenir en haut Aller en bas
 
Beersel, 23 décembre 1982
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
 Sujets similaires
-
» Messages spirituels - Décembre -
» NEUVAINE A LA SAINTE FAMILLE Du 26 décembre 2009 (saint Etienne) au 3 janvier 2010 (fête de l'Epiphanie)
» 25 décembre : La Nativité de Notre Seigneur Jésus-Christ
» Hauteurs de neige dans le Pilat
» Ephéméride 2 Décembre......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les faits :: Beersel, 23 décembre 1982-
Sauter vers: