les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Beersel, 23 décembre 1982

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
Luc



Nombre de messages : 142
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Ven 15 Déc 2017 - 11:08

.


Dernière édition par Luc le Ven 22 Déc 2017 - 23:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Roulio

avatar

Nombre de messages : 363
Localisation : Ixelles
Date d'inscription : 03/10/2017

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Ven 15 Déc 2017 - 11:34

Denis a écrit:


Si sadique il y a eu à Anderlues, pourquoi a t'il épargné les enfants ?
Je pense plutôt à une escalade de violence assurée par une mise en confiance grandissante. Et peut-être une mise à l'essai d'un ou pls individu.

Denis, puis-je vous proposer de vous plonger dans la lecture de cet article :
https://i.servimg.com/u/f73/09/03/15/13/img41610.jpg
qui, en deuxième colonne, vous apprendra pourquoi les deux enfants ont été épargnés à Anderlues ?

[rectification : cet article apprend comment et pourquoi la question des enfants ne s'est pas posée pour le/les tueurs

Roulio
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7789
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 14 Jan 2018 - 19:31

Si le concierge n'avait aucun lien comme on le croyait avec Degrelle, pourquoi son fils a-t-il voulu démontrer le contraire????

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1348
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 14 Jan 2018 - 21:03


Très juste Michel, surtout que Degrelle n'était pas le genre de relation qui honore une réputation,
et Marco Vanden Eynde, au travers de ses différents interviews semblait aimer son père. . .
Pourquoi aurait-il voulu ternir l'image de celui-ci, cela n'a pas de sens ????


Cordialement
_________________________________________________________________________________

QUI A DONNE L' ORDRE DE LAISSER ALOST SANS DEFENSE CE JOUR LA ?
Revenir en haut Aller en bas
Denis



Nombre de messages : 273
Date d'inscription : 25/10/2017

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 14 Jan 2018 - 21:46

Roulio a écrit:
Denis a écrit:


Si sadique il y a eu à Anderlues, pourquoi a t'il épargné les enfants ?
Je pense plutôt à une escalade de violence assurée par une mise en confiance grandissante. Et peut-être une mise à l'essai d'un ou pls individu.

Denis, puis-je vous proposer de vous plonger dans la lecture de cet article :
https://i.servimg.com/u/f73/09/03/15/13/img41610.jpg
qui, en deuxième colonne, vous apprendra pourquoi les deux enfants ont été épargnés à Anderlues ?

[rectification : cet article apprend comment et pourquoi la question des enfants ne s'est pas posée pour le/les tueurs

Roulio

Merci pour cet article. Je n'y trouve pas particulièrement de réponse à la survie des fillettes. Si ce n'est peut-être qu'une fois le couple abattu, le contrat était rempli et les tueurs pouvaient fuir. Cette explication me semble plus réaliste que le fait que les malfrats n'auraient pas voulu savoir si d'autres personnes étaient présentes. Ce n'est qu'une hypothèse supplémentaire.
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1348
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 14 Jan 2018 - 22:59


Bonsoir Denis,

lorsqu'ils ne mettent pas de masques, ils ne laissent pas de survivant. Tirer sur un enfant qui voit leur identité faciale ne les dérange absolument pas. Un exemple à Alost, lorsque l'écharpe de géant glisse, David Vandensteen le voit et géant dira : '' Ne pas regarder '' puis il fera feu !

A Anderlues, ils n'ont rien sur la figure et ne comptaient donc pas laisser de survivants. . .Si les petites filles ont survécu, c'est parce qu'ils n'ont pas eu conscience de leur présence, ils ne savaient pas qu'elles étaient là.

Cordialement Denis
_________________________________________________________________________________

QUI A DONNE L' ORDRE DE LAISSER ALOST SANS DEFENSE CE JOUR LA ?
Revenir en haut Aller en bas
Denis



Nombre de messages : 273
Date d'inscription : 25/10/2017

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 14 Jan 2018 - 23:58

guy mayeu a écrit:

Bonsoir Denis,

lorsqu'ils ne mettent pas de masques, ils ne laissent pas de survivant. Tirer sur un enfant qui voit leur identité faciale ne les dérange absolument pas. Un exemple à Alost, lorsque l'écharpe de géant glisse, David Vandensteen le voit et géant dira : '' Ne pas regarder '' puis il fera feu !

A Anderlues, ils n'ont rien sur la figure et ne comptaient donc pas laisser de survivants. . .Si les petites filles ont survécu, c'est parce qu'ils n'ont pas eu conscience de leur présence, ils ne savaient pas qu'elles étaient là.

Cordialement Denis
_________________________________________________________________________________

QUI A DONNE L' ORDRE DE LAISSER ALOST SANS DEFENSE CE JOUR LA ?

Ca tient la route.
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1348
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Lun 15 Jan 2018 - 10:52


Dans la DH du 27 Décembre 2017, mis en ligne par HERVE le même jour
Les lieux>>>>Auberge du chevalier.

Citation Siegfried Debbaudt :

'' Degrelle s'informait sur les tueries du brabant ''.

Au mois de Décembre 1982, on ne parle pas encore de tueurs du brabant, cela viendra au mois de Septembre 1983, après les faits de Nivelles

Citation Siegfried Debbaudt :

'' Degrelle n'a pas réagi, ce qu'il eu fait immanquablement s'il s'était s'agi d'un proche ''.

Les journaux parlent de Alphonse Vanden Eynde. . .Pas José Vanden Eynde.

Et surtout, il n'y a pas de crédibilité à accorder à ce genre de collaborateurs. . .C'est des nazis point.

Les familles des victimes, elles, œuvrent pour la vérité. . .Les Degrelle/Debbaudt eux sont des conspirateurs. . .


Cordialement
_________________________________________________________________________________

QUI A DONNE L'ORDRE DE LAISSER ALOST SANS DEFENSE CE JOUR LA ?
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Lun 15 Jan 2018 - 11:20


Il est intéressant de noter que c'est à Beersel qu'habitait

André Van Hecke, voorzitter van vzw Hertog Jan van Brabant, ex-redacteur van het neonazistische magazine ‘Periodiek Contact’ (bestemd voor oud-oostfronters, met geregeld een gratis vierkleurenposter van SS-officieren)

Voir

https://blokbuster.be/?p=5318

Selon Michel Libert, André Van Hecke collaborait avec Guido Delvaux au sein de "l'organisation".

A noter aussi (schéma de Michel Libert)





Il s'agissait de la fameuse rencontre avec la secte Moon.

Selon Michel Libert :

_ _ _

Quant à Guido Delvaux, donc, celui-ci avait pris fort rapidement une importance fort impressionnante au sein, je dirai, de l'Organisation et non spécifiquement de notre réseau. Il avait des droits et pouvoirs identiques à ceux de Karl de Lombaerde et possédait un très large éventail de relations dont il abreuvait Paul Latinus et, je suppose, bien d'autres dirigeants encore.

Il était notamment l'un des coordinateurs de l'intégration des 120 candidats officiers belgo-néérlandais prévue au sein du WNP.

_ _ _


Toujours selon Michel Libert, la rencontre avec la secte Moon pouvait avoir un lien avec les "événements de septembre".

Il serait très intéressant de savoir ce qu'étaient les "événements de septembre" (opération "Ginungagap") ...

Il est tentant de voir un lien avec un éventuel coup d'Etat (dont Léon Finné a parlé à Vernaillen et De Vroom).

En outre, il ne devait pas y avoir beaucoup de représentants de la secte Moon en Belgique.

On pense bien entendu à Alexander Haig et à Douglas MacArthur II... ce qui peut conduire à René Mayerus, co-fondateur du groupe "Diane"


Revenir en haut Aller en bas
falco



Nombre de messages : 395
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Jeu 8 Fév 2018 - 17:19

Revenir en haut Aller en bas
falco



Nombre de messages : 395
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 1 Avr 2018 - 11:35

Bonjour à tous et bonnes fêtes de Pâques,

J'en reviens à ce fil pour ne pas polluer Ronquières où dans les derniers post, on parle de Beersel1.

José Van Den Eynde, lâchement assassiné n'avait pas de relation directe avec Degrelle. Ils se sont peut-être vus aux études mais sans plus. José était résistant, l'opposé des collabos.

A mon avis, son meurtre n'a rien à faire dans la liste des faits commis par les tbw. Comme d'autres d'ailleurs. Ce sont les journalistes, comme toujours, qui ont inventé "les tueurs fous du Brabant wallon" et tout le monde a suivi y compris ce qu'on appelle la justice.

Cordialement

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 1 Avr 2018 - 13:25

bien ,

donc , point virgule,

il avait même une firme de construction et il a refusé de travailler pour les allemands > fermé boutique

puis il a colporté un peu la presse clandestine etc
Revenir en haut Aller en bas
C.P.



Nombre de messages : 404
Age : 61
Localisation : Hainaut
Date d'inscription : 05/01/2018

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 1 Avr 2018 - 18:38

falco a écrit:
http://redirect.viglink.com/?format=go&jsonp=vglnk_151810653595115&key=18d81f55cfc0fd275a864f494f914b76&libId=jdep7tig0100icfe000DAkp5j7rq6&loc=http%3A%2F%2Ftueriesdubrabant.winnerbb.com%2Ft3006-index-alphabetique-les-suspects&v=1&out=https%3A%2F%2Fi11.servimg.com%2Fu%2Ff11%2F19%2F65%2F50%2F44%2Ftbw_la11.jpg&ref=http%3A%2F%2Fwww.google.be%2Furl%3Fsa%3Dt%26rct%3Dj%26q%3D%26esrc%3Ds%26source%3Dweb%26cd%3D6%26ved%3D0ahUKEwiW4O-O2pbZAhVQI1AKHQVuB9gQFgg0MAU%26url%3Dhttp%253A%252F%252Ftueriesdubrabant.winnerbb.com%252Ft3006-index-alphabetique-les-suspects%26usg%3DAOvVaw2Qd7GNxZrfuXyrZ0NZyANU&title=INDEX%20ALPHAB%C3%89TIQUE%20-%20'LES%20SUSPECTS'&txt=%3Cu%3Er%C3%A9v%C3%A9l%C3%A9%20par%20la%20presse%3C%2Fu%3E

profiler Mme Zucker

A propos de la rue du Châtelain à Ixelles, N°26 si ma mémoire est bonne, je m'étonne que personne n'ait encore fait de lien avec le siège social de l'ANPCV!
Ceci n'apporte strictement rien au débat, j'en suis bien conscient.
Revenir en haut Aller en bas
falco



Nombre de messages : 395
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 1 Avr 2018 - 19:04

Fin des années 70, une vieille ferme, proche du château de Beersel, est restaurée.
Elle devient un restaurant huppé à l'enseigne Auberge du Chevalier. Une sprl composée de 4 associés en est propriétaire dont Joseph Jurion chargé de la gérer. Les prix sont à la hauteur de la clientèle, très régulièrement des personnes célèbres.

En l'absence de tout occupant, la nuit du 25 au 26 décembre 1981, le restaurant est cambriolé, et les auteurs emportent une quarantaine de bouteilles de vin pour environ 20.000 fb, ainsi que la caisse enregistreuse qui sera retrouvée le 26/12 à Rhode-sainte-genèse près d'étangs. Les cambrioleurs sont entrés par la porte arrière de la cuisine qu'ils ont fracturée. Pas d'indices.

Suite au vol, Jef Jurion, offre une chambre à une connaissance, qui est aussi le père du chef cuisto, José Van Den Eynde, 70 ans, qui devrait faire office de gardien.
La nuit du 30 novembre 1982 au 1er décembre 1982, un vol est commis de la même manière, porte cuisine fracturée, vol de vin etc pour environ 140.000fb. Le gardien qui dort à l'étage n'a rien vu ni entendu, il prend des somnifères pour dormir. Des traces de pneus anormalement larges seront relevées sur le parking. Pas d'autres indices.
Il lui en sera fait le reproche par son fils Marc, chef cuisto. Le père s'abstient donc de prendre des somnifères.

La nuit du 22 au 23 décembre 1982, un vol est de nouveau commis de la même manière, mais cette fois, le gardien José Van Den Eynde les entend et probablement les surprend. Il sera torturé, frappé, ligoté sur son lit et achevé de 8 projectiles cal.22 derrière l'oreille.
Les assassins ont mangé et bu sur place gigot, champagne, tarte. Ils ont emportés 15 assiettes Royal Schwabap, des bouteilles de vin grand cru, un imper beige modèle court, un bonnet marin et une veste en laine bleu-foncé.
Un voisin signalera avoir vu vers 23.45 h. une voiture blanche quitter le parking en direction de l'autoroute.

En gros, le départ de l'assassinat de José Van Den Eynde.

Revenir en haut Aller en bas
falco



Nombre de messages : 395
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 1 Avr 2018 - 19:07


Indice important, vol également de matériel destiné exclusivement à l'usage d'un cuisinier professionnel.
Revenir en haut Aller en bas
C.P.



Nombre de messages : 404
Age : 61
Localisation : Hainaut
Date d'inscription : 05/01/2018

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 1 Avr 2018 - 19:21

@ falco

D'où la piste suisse?

Maintenant 8 balles? Pas 6?
Revenir en haut Aller en bas
falco



Nombre de messages : 395
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 1 Avr 2018 - 19:27


Bonsoir CP,

Effectivement d'où la piste suisse Nicolas LEBON qui serait décédé en Thaïlande entre-temps.

Après la dernière autopsie, on a effectivement remarqué 8 balles. D'abord il était dit six, ensuite sept
pour définitivement venir à 8. Important je crois. Pistolet, révolver???

Bonne soirée, je vais voir si les cloches sont passées.
Revenir en haut Aller en bas
C.P.



Nombre de messages : 404
Age : 61
Localisation : Hainaut
Date d'inscription : 05/01/2018

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Dim 1 Avr 2018 - 19:40

Il a été question d'un automatique Browning cal.22...

J' espère de tout cœur que les cloches apporteront la lumière sur ces affaires.

Bonne soirée à vous aussi.
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1348
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Lun 2 Avr 2018 - 0:06


Citation Marco Vanden Eynde :

Citation :
Une photo de Léon Degrelle se serait trouvée dans la Samsonite.

Marc : C'est vrai. Mon père m'a raconté qu'il avait rencontré l'ex-dirigeant de Rex à l'université de Louvain. Mon père voulait devenir ingénieur, mais cela n'a pas abouti. J'ignore s'ils ont gardé des contacts après la guerre, mais c'est bien possible, parce que dans cette mallette se trouvait également une invitation au mariage de la fille de Degrelle à Madrid."

Que José V. ait connu degrelle à l'époque ou celui ci n'était pas le tyran qu'il est devenu n'a rien de
dérangeant. . .Mais qu'une personne ayant connu la seconde guerre mondiale se fasse invité au mariage de la fille de ce même tyran. . .Ce n'est plus pareil, c'est un intime de ce nazi. . .Un comme lui quoi!

Donc un intime de REX s'est fait tuer par les tdb. . .


Cordialement,



Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1348
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Lun 2 Avr 2018 - 0:18

Pour rappel, voici chez qui était invité José Vanden Eynde





Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 1040
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Lun 2 Avr 2018 - 0:35

Bonjour,
Il y a aussi une version à 5 balles.
Plusieurs à deux balles.
Sauf une. La bonne version.
A moins que...
Pourquoi la cellule entretient-elle un doute à ce sujet?

Il existe une version complotiste qui mêle la SE, la CIA et le Mossad. Dans ce cas, une partie au moins avait une bonne raison de faire regretter à cette victime ses opinions et amitiés voire ses actes.
Je pense plutôt qu'un TBW appartenait à une communauté vctime d'une tentative de génocide par le 3e Reich.
Le plus étonnant c'est qu'aucun des suspects ne corresponde aux traces biologiques. N'oublions pas qu'ils ont bu, mangé et sont partis sans prendre les poussières. Qui agit comme cela? Doit-on supposer qu'ils connaissaient si bien la police qu'ils s'en moquaient? Ces tueurs n'auraient-ils été présents que sur cette scène?

Qui volerait un chinois?

Un bonnet de marin!
Revenir en haut Aller en bas
falco



Nombre de messages : 395
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Lun 2 Avr 2018 - 7:52


Bonjour à tous,

Marc a plusieurs version dans cette affaire, mais çà c'est autre chose.
En outre, lui mis à part, personne n'a jamais vu cette invitation au mariage de la fille Degrelle.
Le plus proche de Degrelle lui-même a dit que José VDE était un parfait inconnu pour lui.
Ce proche apportait tous les jours le courrier destiné à Degrelle et la presse. Il n'a jamais vu de lettre provenant de José.

Pour ce qui concerne les balles, au départ, on a dit 6 car il y avait 6 douilles sur le sol à proximité de la victime. Ensuite, après autopsie on en a trouvé sept et enfin une étude de spécialistes, je pense à l'unif de Liège sans certitude, huit, sans pour cela que le corps n'ait été exhumé.

Je recherche les infos.

Cordialement

Revenir en haut Aller en bas
falco



Nombre de messages : 395
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Lun 2 Avr 2018 - 8:10

Le témoignage. Pour la première fois, un ancien proche de Degrelle s’exprime : Siegfried Debbaudt, fils de Jean-Robert Debbaudt (mort en 2003), l’héritier politique de Rex. À l’époque, Degrelle et les Debbaudt sont quasi voisins. C’est Siegfried qui apporte son courrier à Degrelle.

Siegfried Debbaudt réfute les allégations de Marc Vanden Eynde. Pour lui, son père "ne faisait pas partie de l’entourage ni proche ni lointain de Degrelle. J’ai vérifié : inconnu au bataillon". Siegfried Debbaudt dément que Degrelle et Vanden Eynde aient pu s’écrire "tous les 15 jours". Le fils Debbaudt "exclut un lien direct entre les deux hommes. Ce M. Vanden Eynde n’était pas dans l’intimité de Degrelle". Selon lui, impossible que José Vanden Eynde ait été détenteur d’archives, listings et documents compromettants liés à Rex ou à un réseau de nostalgiques. Pour Siegfried Debbaudt, Degrelle suivait de près ce qui se passait en Belgique. "Je lui apportais les journaux. Degrelle lisait absolument tout".

Dès le 26 décembre 1982, la presse rapporte (avec détails) l’assassinat du concierge de l’Auberge du Chevalier. Selon Debbaudt, Degrelle n’a pas réagi, ce qu’il eut fait immanquablement s’il s’était agi d’un proche.

Et si Degrelle s’informait sur les tueries du Brabant, Siegfried Debbaudt assure qu’on ne l’a jamais entendu développer une théorie. Même après la découverte plus tard à Uccle d’un document l’accusant d’en être à l’origine via un groupe jamais identifié, dénommé VDO. Une commission d’enquête allait regretter plus tard que la piste n’avait pas fait l’objet d’un contrôle systématique. Et ce fut tout. Cela n’alla pas plus loin que des regrets.

Voilà une certitude

Revenir en haut Aller en bas
falco



Nombre de messages : 395
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Lun 2 Avr 2018 - 8:26

Revenir en haut Aller en bas
gilbertmuda



Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 02/01/2011

MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   Lun 2 Avr 2018 - 16:11

Bonjour,

plus personne ne reparle du "double caleçon" que la victime avait sur lui... c'est un étrange non ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Beersel, 23 décembre 1982   

Revenir en haut Aller en bas
 
Beersel, 23 décembre 1982
Revenir en haut 
Page 12 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» Messages spirituels - Décembre -
» 25 décembre : La Nativité de Notre Seigneur Jésus-Christ
» Hauteurs de neige dans le Pilat
» Ephéméride 2 Décembre......
» Semaine du 29 novembre au 5 décembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les faits :: Beersel, 23 décembre 1982-
Sauter vers: