les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 NEM-Club

Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7634
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: NEM-Club   Ven 8 Fév 2008 - 15:34

Organisation politique et groupe de réflexion composé des collaborateurs, des lecteurs et des sympathisants du magazine d'extrême-droite Nouvel Europe Magazine.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Shadow



Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: NEM-Club   Ven 8 Fév 2008 - 16:50

Michel, je pense qu’il est important de préciser que le NEM n’était pas un média d’extrême droite dans sa forme première. Il le devient après une évolution assez longue.

Explications:

Le NEM est «l’enfant» du magazine «Europe-Amérique».

Nous sommes dans les années 60 et EA, tout en étant marqué à droite se veut l’écho d’une certaine américanophilie. Il regroupe au sein de sa rédaction des auteurs ou journalistes qui pour la plupart ne sont pas extrémistes mais qui ont en commun une certaine vision de l’Europe et des USA. Il n’était pas rare de trouver des exemplaires d’EA dans la salle d’attente de dentistes ou de médecins à l’époque.

Lorsque le NEM va naître on retrouve en partie cette équipe (par exemple Jo Gérard).
Il y aura une espèce de macération des idées à partir du début des années 70.
On peut parler de tournant vers 1973/74 (radicalisation). C’est à ce moment là que le NEM va réellement se positionner, ouvertement, comme media « nationaliste ».

A la fin des années 70, le NEM qui vend régulièrement 15 à 20 000 exemplaires va commencer à tutoyer l’histoire de la deuxième guerre mondiale en apportant un éclairage parfois surprenant : ils racontaient des anecdotes impossibles à vérifier qui les protégeaient d’éventuelles accusations de révisionnisme : difficile de taxer quelqu’un de révisionniste quand on a aucune preuve de ce qui s’est réellement passé pour tel ou tel «micro» événement.

Le pas sera franchi avec l’intégration de certaines personnalités, par exemple Julius qui dessinera la bd «les rats du dessert» qui paraîtra régulièrement dans le NEM à partir de 79/80.

Le NEM prendra un tournant franchement National Socialiste quand il ne sera plus qu’un simple A3 à la distribution confidentielle, imprimé recto/verso en deux couleurs sur une petite presse située dans la rue de l’Intendant à Bruxelles. Nous sommes en 1984/85.
Revenir en haut Aller en bas
undercover

avatar

Nombre de messages : 2165
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: NEM-Club   Ven 8 Fév 2008 - 17:47

Y avait il des encarts publicitaires dans cette revue ?
Revenir en haut Aller en bas
Shadow



Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: NEM-Club   Sam 9 Fév 2008 - 14:02

Undercover

Y avait il des encarts publicitaires dans cette revue ?

Bonjour,

Oui, pleine page, généralement 2ème de couverture pour la biere DUIVEL, en 3ème de couverture pour du matériel mécanique, en 4 ème de couverture (quelques fois) pour la gueuse CANTILLON et à l'intérieur pour des restaurants (Auberge ou restaurant SUISSE).

On peux considérer le NEM du début des années soixante-dix comme un média "complet", 70% de rédactionnel et 30 d'annonces. Les gtrands aannonceurs comme DUIVEL ne seront plus au rendez vous des années 80.
Revenir en haut Aller en bas
undercover

avatar

Nombre de messages : 2165
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: NEM-Club   Sam 9 Fév 2008 - 18:29

Un apport d'argent qui pouvait aider pour les "frais" ?
Revenir en haut Aller en bas
Shadow



Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: NEM-Club   Sam 9 Fév 2008 - 23:16

Bonsoir,

Au risque de bousculer certaines idées reçues d'une manière générale, le NEM fonctionne jusqu'au début des années 80 comme n'importe quel média. Ventes + recettes publicitaires sont égales, supérieures ou inférieures aux coûts d'un magazine classique qui dispose d'une rédaction et du personnel qui l'entourent (pub,etc.).

L'argent récolté par le NEM n'a servi que pour le NEM.

Après les années 84-85, Emile Lecerf prendra à sa charge la parution du NEM dans sa version simplifiée.
Revenir en haut Aller en bas
undercover

avatar

Nombre de messages : 2165
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: NEM-Club   Dim 10 Fév 2008 - 15:06

Bien sur, mais donc le magazine comme tout magazine a besoin de rentrées pour pouvoir vivre.
D'où l'apport de publicité, normal. Pour les surplus éventuels, et bien c'est comme pour les autres magazines, je suppose?

Question suivante :
Qui pouvait bien mettre de la pub pour aider une revue que l'on peut qualifier comme étant fortement à droite ?


Dernière édition par le Dim 10 Fév 2008 - 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shadow



Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: NEM-Club   Dim 10 Fév 2008 - 16:56

undercover a écrit:
Bien sur, mais donc le magazine comme tout magazine a besoin de rentrées pour pouvoir vivre.
D'où l'apport de publicité, normal. Pour les surplus éventuels, et bien c'est comme pour les autres magazines, je suppose?

Question suivante :
Qui pouvait bien mettre de la pub pour aider une revue que l'on peut qualifiée comme étant fortement à droite ?

Un militant, un sympathisant ou simplement un lecteur de droite ou d’extrême droite est aussi un consommateur lambda ! Il boit, mange et s’habille comme tous le monde. Wink

Plus sérieusement, des annonceurs comme DUIVEL annonçaient plutôt (c’est même une certitude) par «amitiés» partisanes. En revanche, je suis plus nuancé pour la gueuse Cantillon par exemple, pour qui c’était plus un moyen de toucher là sa cible privilégiée de consommateurs (plutôt traditionnels, entre 45-55 ans etc.).
En ce qui concerne les restaurants et bistrots il s’agissait de pub pour initiés : les restaurants et bistrots qui partageaient les mêmes convictions rappelaient au lecteur les endroits où il pouvait retrouver d’autres personnes de même sensibilité politique.

A titre d’anecdote, une agence de communication à Bruxelles avait mis le NEM dans son plan média pour une quatrième de couverture pour une campagne annuelle. Il s’agissait de faire la promotion pour un nouveau conditionnement de bière (la bouteille avait été redessinée). Ce qui avait motivé la proposition de l’agence c’était « la bonne pénétration du lectorat traditionnel en région francophone ». Le client un poil plus averti que l’agence a refusé l’emploi du NEM.
Cette anecdote illustre l’importance que le NEM a pu avoir à une époque en terme de tirage et de lecteurs.
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1364
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: NEM-Club   Dim 10 Fév 2008 - 21:04

Shadow a écrit:
undercover a écrit:
Bien sur, mais donc le magazine comme tout magazine a besoin de rentrées pour pouvoir vivre.
D'où l'apport de publicité, normal. Pour les surplus éventuels, et bien c'est comme pour les autres magazines, je suppose?

Question suivante :
Qui pouvait bien mettre de la pub pour aider une revue que l'on peut qualifiée comme étant fortement à droite ?

Un militant, un sympathisant ou simplement un lecteur de droite ou d’extrême droite est aussi un consommateur lambda ! Il boit, mange et s’habille comme tous le monde. Wink

Plus sérieusement, des annonceurs comme DUIVEL annonçaient plutôt (c’est même une certitude) par «amitiés» partisanes. En revanche, je suis plus nuancé pour la gueuse Cantillon par exemple, pour qui c’était plus un moyen de toucher là sa cible privilégiée de consommateurs (plutôt traditionnels, entre 45-55 ans etc.).
En ce qui concerne les restaurants et bistrots il s’agissait de pub pour initiés : les restaurants et bistrots qui partageaient les mêmes convictions rappelaient au lecteur les endroits où il pouvait retrouver d’autres personnes de même sensibilité politique.

A titre d’anecdote, une agence de communication à Bruxelles avait mis le NEM dans son plan média pour une quatrième de couverture pour une campagne annuelle. Il s’agissait de faire la promotion pour un nouveau conditionnement de bière (la bouteille avait été redessinée). Ce qui avait motivé la proposition de l’agence c’était « la bonne pénétration du lectorat traditionnel en région francophone ». Le client un poil plus averti que l’agence a refusé l’emploi du NEM.
Cette anecdote illustre l’importance que le NEM a pu avoir à une époque en terme de tirage et de lecteurs.

J'ai souvent entendu parler d'Emile Lecerf. Qui était réellement cette personne pour ceux qui l'ont fréquentée de près ou de loin? Il est entouré d'un certain mystère. Par rapport au NEM? par rapport au baron? et ses relations? Qui comptait parmi ses intimes?
Sorry, je n'avais pas encore lu le fil consacré à Lecerf, donc question en partie nulle et non avenue, pour le reste sur le 'relationnel' de l'intéressé éventuellement...
Revenir en haut Aller en bas
undercover

avatar

Nombre de messages : 2165
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: NEM-Club   Dim 10 Fév 2008 - 22:29

N'y avait il pas des sociétés qui y mettaient quelques encarts. Sociétés plus politisées ?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7634
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: NEM-Club   Mer 13 Fév 2008 - 8:26

Un extrait du livre L'ENQUETE de Hugo Gijsels.


_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
undercover

avatar

Nombre de messages : 2165
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: NEM-Club   Mer 13 Fév 2008 - 14:23

Nous voila donc dans autre chose que de la simple sympathie..., voir pour des sommes plus importantes qu'un encart à 2000 Frs B???
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12797
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: NEM-Club   Dim 17 Déc 2017 - 10:16


Le NEM Club est dirigé par Emile Lecerf

A Liège c'est Raymond Dehaybe qui est secondé par quelques sympathisants:

Pierre Lambert (1947 ° ), étudiant, qui est parfois éditeur responsable d'affiches

L'adresse sur les affiches est celle d'Emile Muller (1923 °  Liège), armurier, Herstal. Il exploite un atelier de réparation d'armurerie (rue Lamarck 15, Liège).

_ _ _

Il pourrait s'agir de la personne suivante :

https://www.facebook.com/raymond.dehaybe/groups?collection_token=1143121573%3A2361831622%3A66&next_cursor=MDpub3Rfc3RydWN0dXJlZDpBUUhSTG1NLXZmN1RUaW9rS0V2NEJRaGRuaUY3cGYzR1VwcUJ0cVpBcHJMTGQ3UlNYZENuVHhwYTdCNlROV2dqRmtwNzJZZVd2V1hFYUN2aklPbldzYmJ6V1E%3D








Revenir en haut Aller en bas
Limir



Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 23/11/2017

MessageSujet: Re: NEM-Club   Dim 17 Déc 2017 - 11:04

On trouve ceci sur le forum.
Ces informations sur ce milieu portent sur des faits beaucoup plus récents que ceux ici investigués, type de situation qui pourrait expliquer les résistances de l'enquête à démasquer les auteurs du passé.


Dans 'Le Soir' du jeudi 7 janvier 1999. Un article où il est question d'un lien avec Edmond Nerincx (qui était si je ne me trompe, trésorier général du CEPIC) :

Le juge Van Espen, lui, a deux autres affaires sur les bras: celle du « Caprice des Dieux », une vieille affaire immobilière qui concerne le Parlement et qui n'est toujours pas éclaircie, et celle des services de sécurité de la Commission, qui ont conclu un contrat truqué avec la firme « Groupe 4 Securitas ». Dans ce dernier dossier, c'est la Commission qui a saisi la Justice. Un fonctionnaire est suspendu et sept autres ont vu leur immunité parlementaire levée le 27 novembre.

L'appel d'offres, selon la Commission, a été truqué au profit de la firme choisie, qui a en outre bénéficié de conditions de prix irrégulières pour améliorer ses bénéfices. Certains emplois fictifs sont aussi soupçonnés. Mais ici aussi, la plainte pourrait se retourner contre le plaignant parce que le favoritisme envers Groupe 4 Securitas pourrait s'expliquer par des intérêts inavouables de fonctionnaires haut placés. En outre l'affaire pourrait éclabousser Jacques Delors qui était personnellement responsable de ce service au moment des faits litigieux.

L'affaire Leonardo sera donc la quatrième concernant les institutions européennes à devoir être traitée par nos juges.

Côté luxembourgeois, deux affaires sont en cours. L'une porte sur la corruption du fonctionnaire Hubert Onidi, qui a octroyé des contrats de sous-traitance en faveur du groupe Perry-Lux mais en échange d'un salaire fictif plantureux à sa femme et de divers autres avantages en nature.

OFF-SHORE ECOLOGIES

Enfin, on a appris hier que le parquet luxembourgeois a ouvert une information préliminaire à propos de la « Générale des métaux précieux ».

Cette société créée à Luxembourg par deux hommes d'affaires belges douteux, Edmond Nerincx et Camille Vandevelde, est sous haute surveillance. Elle a constitué notamment une société offshore en Irlande, selon le même schéma que celles de Claude Perry et d'ailleurs avec le même directeur à Dublin, Michaël Morrice.

Cette société s'appelle « Off-Shore Ecologies Limited » et entend se positionner dans la perspective des grands travaux à venir de démantèlement des plateformes pétrolières en Mer du Nord et dans l'espoir de bénéficier de subsides européens.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12797
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: NEM-Club   Dim 17 Déc 2017 - 11:24


L'enquête sur les services de sécurité de la Commission qui ont conclu un contrat truqué avec la firme « Groupe 4 Securitas » est importante. Je me demande dans quelle mesure elle a touché l'ex-colonel de gendarmerie Gérard Lhost...

_ _ _ _ _ _

Complément sur Dehaybe Raymond

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t1187-cidep





Raymond Dehaybe était le diffuseur de la revue néo-fasciste française "Défense de l'Occident".

https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9fense_de_l%27Occident

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Collaborateur_de_D%C3%A9fense_de_l%27Occident

C'est probablement lui qui apparaît dans le "Parti des pensionnés".

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12797
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: NEM-Club   Dim 17 Déc 2017 - 18:29


Selon un lecteur attentif ...

A Liège, les NEM-clubs étaient dirigés par: Claude Meesen, Pierre Lambert, Pierre Scoumaker, Raymond Dehaybe...

Pierre Lambert et Raymond Dehaybe sont cités plus haut.

Sur Claude Meesen (44 ans en 1993) :

http://plus.lesoir.be/archive/recup/proces-a-liege-d-une-milice-d-extreme-droite-le-dare-le_t-19930423-Z06NLJ.html

(...)

Un autre prévenu, le détective privé Claude Meesen, a répété avec force, jeudi, qu'il n'avait jamais été membre du «Dare» mais ne nie pas ses sympathies pour l'extrême droite: J'ai été membre du Front national de la jeunesse, reconnaît-il et j'ai présenté une liste électorale dans ma commune de Fouron, l'année où Happart est devenu bourgmestre. Mais moi, je n'ai recueilli que 16 voix, en tout et pour tout. J'ai alors été dégoûté de la politique et je ne suis plus affilié à aucun parti. Je reste cependant membre des «Compagnons Bourguignons», une association qui regroupe des anciens du front de l'Est.

Claude Meesen reconnaît également qu'il se rend régulièrement en Espagne auprès de Léon Degrelle avec lequel il se prévaut d'évidentes relations de sympathie. Mais je suis également lié à Edmond Leburton, précise-t-il aussitôt. Meesen estime que le seul fait mis à sa charge réside dans la détention durant trois jours, dans son coffre personnel à Fouron, d'un pistolet Beretta appartenant à un client; il affirme que le commandant de la gendarmerie de Fouron était au courant.

(...)

_ _ _

Claude Meesen faisait sa publicité dans le "Nouvel Europe Magazine" :




_ _ _

Selon ce même lecteur attentif, Jean Gol connaissait bien Claude Meesen.

Claude Meesen a organisé la sécurité lors de réunions tenues au château de Benoît de Bonvoisin.

Martial Lekeu lui écrivait régulièrement pour qu'il le rejoigne en Floride où ils auraient travaillé ensemble. Claude Meessen a toujours refusé.

_ _ _


https://www.youtube.com/watch?v=cZip9_1iCGM




Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12797
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: NEM-Club   Lun 18 Déc 2017 - 5:46


Commentaire d'un lecteur attentif sur Raymond Dehaybe...

_ _ _ _ _

Spécialiste en radio communication .
Informateur rémunéré pour la cellule info de Liège de l'ancienne gendarmerie.
Casque d'or sous le revers de la veste , amis de Munda.
S'assemblait à Herstal et rue Lamark plus Herstal.
Ami de Systermans.
Tenait un magasin de matériel de télécommunication.
Scannait toute les fréquences polices , PJ ,GD et même les mobilophones de l'époque.
Très bonne science des armes.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12797
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: NEM-Club   Lun 18 Déc 2017 - 19:55


Les néo-nazis
Jean-Marc Théolleyre
(1982)













Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12797
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: NEM-Club   Mar 16 Jan 2018 - 14:00






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NEM-Club   

Revenir en haut Aller en bas
 
NEM-Club
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau site web du Club Astro de Wittelsheim
» Le Bohemian Club c'est quoi? que dirige t'il???
» Que devient le club Programmation & Algorithmique ?
» Club Informatique/algorithmie/programmation
» Le Club Débat.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Organisations-
Sauter vers: