les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Graindorge, Michel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Graindorge, Michel   Ven 22 Fév 2008 - 14:00

Avocat de certaines familles des victimes des tbw.

Un petit CV :


1958. Michel Graindorge, petit gars de Province (Namur et Verviers) né avec la guerre, découvre le monde avec l’Exposition universelle.
1959. Atteint de tuberculose, il passe un an au sanatorium d’Eupen. Il en ramène des souvenirs de lectures, de musique et l’idée de faire du droit.
1960. Il adhère au P.C. avec enthousiasme. Et le quitte en 67, le rêve “brisé”.
1965. Il devient avocat.
1968. En mai, il lance l’occupation de l’ULB. En mars, sa fille Catherine naît. En 1974, Martin arrive. Robin est le petit dernier, né en 1997.
1979. En revenant de ses vacances en Toscane avec femme et enfants, il se fait arrêter. Il est soupçonné d’avoir aidé François Bès, un des lieutenants de Mesrine à se sauver. Il fera 4 mois de prison. Tollé dans l’opinion. Il sera acquitté par deux fois et écrira un livre.
1984. Il fait partie des défen- seurs des parties civiles dans le cadre du procès des tueurs du Brabant.
1998. Il participe au procès des Forges de ClaIecq. -


Source : http://www.tbx.be/fr/ArchiveArticle/7956/app.rvb

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Graindorge, Michel   Mer 6 Nov 2013 - 2:15

.


Dernière édition par Et In Arcadia Ego le Sam 16 Aoû 2014 - 5:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7277
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Graindorge, Michel   Mer 6 Nov 2013 - 11:00

il a été advocat pour ..BDBVS


c'est lui qui a donné le requisition de pouvoir consulter le bouqin de Brewaeys avant son édition

il forme une bon pair avec l'autre defenseur de Boas, les veuves et les orphelins


il faut manger non ?


Verges était incomparable, il se nommait lui même
"le salaud lumineux !"

avec Dumas il est même parti pour defendre kadaffi quelque part ou c'était pour proteger la presidence de la France de l'époque ?sponsorisé à un moment par K
Revenir en haut Aller en bas
pami75



Nombre de messages : 428
Date d'inscription : 23/04/2013

MessageSujet: Re: Graindorge, Michel   Mer 6 Nov 2013 - 20:51

K a écrit:
il a été advocat pour ..BDBVS


c'est lui qui a donné le requisition de pouvoir consulter le bouqin de Brewaeys avant son édition

il forme une bon pair avec l'autre defenseur de Boas, les veuves et les orphelins


il faut manger non ?


Verges était incomparable, il se nommait lui même
"le salaud lumineux !"

avec Dumas il est même parti pour defendre kadaffi quelque part ou c'était pour proteger la presidence de la France de l'époque ?sponsorisé à un moment par K
Il a aussi été l'avocat de Bernadette Lepièce.  Et du docteur NOEL.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11297
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Graindorge, Michel   Ven 8 Nov 2013 - 8:03

http://www.dhnet.be/actu/faits/tueries-du-brabant-des-temoins-refusent-de-parler-5233daf03570b0befbe0b67d

Tueries du Brabant: des témoins refusent de parler

Gilbert Dupont  Publié le samedi 14 septembre 2013 à 05h41 - Mis à jour le dimanche 15 septembre 2013 à 10h38

L’ex-chef d’état-major José Charlier et un ancien patron du SDRA refusent de donner des noms.

À deux ans de la prescription, la juge d’instruction rencontre des obstacles et bute sur des refus et sur des silences. Des témoins refusent de répondre et de coopérer dans l’enquête sur les tueries du Brabant.

La justice a souhaité faire entendre des militaires à la retraite des services belges de renseignements de l’armée.

Deux officiers supérieurs dont l’ancien chef d’état-major général José Charlier ont refusé de répondre aux questions.

C’est ce qu’affirme l’avocat Michel Graindorge interviewé hier par la DH, et qui cite d’autres noms.

Michel Graindorge qui, en possession d’informations, révèle aussi : "La juge a des noms dans le collimateur."

Mais Me Graindorge dit clairement les choses : "Cessons de rêver. C’est perdu au niveau d’un éventuel procès et de condamnations […] À supposer même que la juge procède à des arrestations ce week-end, le délai de deux ans qui reste sera trop court pour les juger."

Pour Me Graindorge, pourtant, "la piste suivie par la juge Martine Michel et ses enquêteurs va dans la bonne direction : c’est celle de l’extrême droite avec des implications dans l’appareil d’État et pour le compte peut-être des Américains".

À la veille des trente ans lundi de la tuerie du Colruyt de Nivelles le 17 septembre 1983, Me Graindorge lance enfin un appel aux politiques pour "une prolongation de 10 ans de la prescription (jusqu’en 2025 donc)".

Michel Graindorge : "En enquêtant dans l’appareil d’État en lien avec les services de renseignements, la juge a fait interroger Charlier et Legrand qui ont en leur temps dirigé SDRA 8."

Le lieutenant-colonel Bernard Legrand a dirigé cette section du SDRA (Service de renseignements de l’armée) que composaient des militaires qui enduraient des entraînements spéciaux.

Également en lien avec SDRA, le futur lieutenant général José Charlier qui est aujourd’hui âgé de 79 ans fut, de 1988 à 1995, le chef d’état-major général de l’armée belge.

Selon Graindorge , les deux ont été entendus dans l’enquête sur les tueries.

Et les deux ont refusé de parler.

L’enquête voulait des noms, ceux des membres de Gladio, le réseau stay behind (réseau dormant) créé après guerre en Belgique sous l’égide des Américains en prévision d’une éventuelle 3e Guerre mondiale. "Legrand a répondu : No comment. Et Charlier a refusé de répondre."

Refus de répondre dans un dossier de 28 assassinats. Refus de répondre à un juge d’instruction. Au nom du secret défense ? Sans motif, répond l’avocat, "le mur de Berlin est tombé depuis un quart de siècle".

Et sa question : "Alors pourquoi ? Si ce n’est pour cacher."

Autre révélation de Michel Graindorge : "Des anciens de la Sûreté de l’État également interrogés récemment disent aujourd’hui qu’ils ont toujours eu le sentiment d’un lien évident entre le WNP (milice néonazie active à l’époque) et les tueurs." Pas un ne disait cela il y a 20 ans.

Me Graindorge : "L’enquête marque des points."

Pour Me Graindorge, "la juge actuelle est la meilleure que le dossier ait jamais eue. C’est regrettable qu’elle ne soit pas arrivée bien plus tôt. Intelligente, efficace et tenace. Vous savez, une femme qui court le marathon…"

Partie civile au nom de plusieurs familles victimes, l’avocat a légalement accès à certaines pièces. Sur l’affaire des armes de Ronquières : "Le rapport de l’INCC est formel : les pièces ont séjourné dans l’eau au maximum 1 à 2 mois, et pas un an. Il y a donc un sérieux problème. Et contrairement à ce qu’on répond, cinq P-V certifient que les sacs n’étaient pas fermés. De nouvelles analyses sont en cours pour mieux préciser, notamment l’encre des chèques et la dégradation de la cellulose."

Autre révélation de Michel Graindorge : "Il y a plusieurs personnes dans le collimateur […] Dont un ancien de la mouvance WNP et qui a déjà pris un avocat à Bruxelles."

Michel Graindorge, visiblement amer sur l’enquête menée entre 1995 et 2010 : "À l’arrivée de la nouvelle juge, le greffier en chef a dû faire un travail de titan pour remettre ce dossier sur ses pieds tant il était en désordre. Désinvolture ou manque de moyens ? Au-delà de la sympathie que j’ai pour les magistrats qui sont partis à la retraite après avoir dirigé ce dossier pendant des années, je crois qu’on n’est pas allé au fond des choses, et singulièrement quand ça touchait à l’extrême droite et à l’appareil d’État."

Pour Me Graindorge encore, les tueurs "ont déjà gagné. Il n’y a plus d’espoir" d’un procès, à supposer même des arrestations prochaines. "Cessons de rêver : avec la procédure dans un tel dossier de 1,4 million de pages, 2 ans pour les juger, ce sera trop court."

Reste le "projet honorable" d’"arriver néanmoins à la vérité, d’identifier des suspects et comprendre ce qui s’est passé".

À moins de prolonger la prescription. Il propose "dix ans, jusqu’en 2025".

Étendre la prescription de 30 à 40 ans, c’est "l’espoir des familles" et l’appel qu’il lance aux politiques. "Je sais que la ministre de la Justice étudie la question. […] C’est la dernière chance : celle que l’enquête marque des points et que cela déclenche une initiative de Mme Turtelboom."

Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Graindorge, Michel   Ven 8 Nov 2013 - 10:06

HERVE a écrit:
Michel Graindorge : "Il y a plusieurs personnes dans le collimateur […] Dont un ancien de la mouvance WNP et qui a déjà pris un avocat à Bruxelles."
qui?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7277
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Graindorge, Michel   Ven 8 Nov 2013 - 12:55

à un moment la bête a fait acheter un gillet pare balles pour sa sorti de prison(quand)
car il en a passer des jours .

ça c'est un fait ?

maintenant qui a fait des menaces je ne sais pas
mais on sait qui a fait des déclarations indicant l'impliq ds Niv.

il a aussi pris du congé en 88 en plein redemarrage des enquetes et auditions par les nouveaux a charlerloi , par hasard

l'indic ,membre WNp peut avoir travaillé pour les services
car rien ne l'a bloqué de devenir capitaine ds la reserve en 2002 ala fin ,on a lu ici



Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11297
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Graindorge, Michel   Sam 9 Nov 2013 - 8:23

@dim

Il serait en effet très intéressant de savoir qui est "l'ancien de la mouvance WNP"...

http://www.dailymotion.com/video/xgvjqn_debat-sur-le-reseau-gladio-brabant-wallon-4-6_news

Libert : " ... dans mes propres services, 300 correspondants... tous pratiquement anonymes ... Comme dans  le système Gladio tout est anonyme, c'est exactement les mêmes structures ... c'est un hasard ... peut-être ..."

Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Graindorge, Michel   Dim 19 Avr 2015 - 17:53

http://www.rtbf.be/info/societe/detail_deces-de-l-avocat-bruxellois-michel-graindorge?id=8959830

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Graindorge, Michel   Lun 20 Avr 2015 - 14:24

Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Graindorge, Michel   Lun 20 Avr 2015 - 15:36

Il est question de Michel Graindorge dans cette plaquette réalisée à l'occasion du 70ème anniversaire du Cercle du libre examen (pp.7, 14, 29, 30, 62, 63):


http://homepages.ulb.ac.be/~pvienne/images/plaquette.pdf

V.aussi:

Michel Graindorge, avocat engagé


---

Je ne savais pas que Sébastien Courtoy était le successeur de Michel Graindorge (v.commentaire de Georges-Pierre Tonnelier).


---
Revenir en haut Aller en bas
g.damseaux



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Who's who :: Autres :: Graindorge Michel   Mer 22 Avr 2015 - 10:13

Voilà un personnage intéressant, non au niveau d'une participation éventuelle aux horreurs, mais bien pour sa relation avec l'enquête...
Il est normalement chargé d'aiguillonner les enquêteurs , de les houspiller, afin de faire droit au intérêts de sa cliente, Mme Finné.

Il ne devrait normalement avoir aucune sympathie pour le pouvoir judiciaire, suite à ses démêlés lors de l'affaire Besse, à son emprisonnement préventif qui a abouti à un acquittement ( ou non lieu, je ne sais plus)...
D'autre part, il a été menacé et insulté par l'administrateur de la SE, dans le cadre de son travail de défense d'Etrangers en recours contre des décisions de l'Office des Etrangers.

Si ce brillant intellectuel m'a lu, il sait désormais ( pour autant qu'il l'ignorât ) que le gars qui était dans son groupe ( alors qu'il animait le collectif de soutien au Prisonniers Politiques Baader et CIe) et qui a joué un rôle non négligeable dans son incarcération, que ce gars donc, se retrouve au centre des CCC...
Et visiblement , il ne réagit pas ???

Dans le même ordre d'idée, il sait désormais que celui qui l'a menacé, lui a agité son dossier Sûreté sous le nez, l'a insulté en lui reprochant son travail de défense, que ce type donc a détourné des fonds de l'Etat dont il est toujours receleur ( recel imprescriptible ....); que ce gars a joué un rôle prépondérant dans la création d'un groupe de racistes sanguinaires ( WNP ) .... et visiblement, il ne réagit pas ??? alors que les plus noirs soupçons entourent certains de ces membres ignobles ???

L'attitude de Graindorge n'est pas claire à mes yeux. Il ne m'a plus qu'une fois, lorsqu'il a déclaré : "Il existe au sein du Tribunal de commerce de Nivelles, une organisation criminelle au sens légal du terme, etc ..."
Serait-il lié, de près ou de loin, à une certaine confrérie ???
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7277
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Graindorge, Michel   Ven 24 Avr 2015 - 9:22

dommage que j'ai rien pu apprendre en plus des 50 questions+ que le duo a posé sur


le lien


entre l'enqueteur FREDO

(SANTANA et KOLDAM , le n°82bis? )

les affaires DEKAISE (question 18 je pense)

si on savait un peu plus on pourrait comprendre un peu en plus la fin du vague 1 où Fredo est cité de nouveau


puis Fredo part de la pj et la vague 1 s'arrête !
Revenir en haut Aller en bas
pami75



Nombre de messages : 428
Date d'inscription : 23/04/2013

MessageSujet: Re: Graindorge, Michel   Ven 24 Avr 2015 - 10:15

K a écrit:
dommage que j'ai rien pu apprendre en plus des 50 questions+ que le duo a posé sur


le lien


entre l'enqueteur FREDO

(SANTANA et KOLDAM , le n°82bis? )

les affaires DEKAISE (question 18 je pense)

si on savait un peu plus on pourrait comprendre un peu en plus la fin du vague 1 où Fredo est cité de nouveau


puis Fredo part de la pj et la vague 1 s'arrête !

Une partie de l'explication est dans le livre de Van Esbroeck. Et le reste dans celui de Hilde Geens... Mais il reste des choses à découvrir sans doute...
Revenir en haut Aller en bas
g.damseaux



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Who's who :: Autres :: Graindorge Michel   Ven 24 Avr 2015 - 10:37

A propos de l'évasion de François Besse : il y avait 2 pistolets collés sous le banc "prévenus" de la chambre du conseil. ( Le banc est assez long, 2 armes pour être sûr qu'il en trouve une )
L'autre a donc été trouvé par les services judiciaires... quelle provenance, quelle origine ?
François Besse a été retrouvé en France, vivant benoitement sous une fausse identité. Personne ne lui a demandé d'explications sur l'organisateur de son évasion, sur ceux qui l'ont aidé, véhiculé, abrité après celle-ci.
Les faits de prise d'otage étaient prescrits, le Parquet de Bruxelles n'a pas insisté, pourtant un magistrat avait été directement menacé...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Graindorge, Michel   Aujourd'hui à 4:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Graindorge, Michel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)
» NEUVAINE A SAINT MICHEL ET AUX NEUF CHOEURS DES ANGES
» Michel et Augustin : 100% oeufs de batterie ! & Action !
» Anniversaire Jean Michel
» Archange Michel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: