les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Becker, Robert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
bernarddeboussu



Nombre de messages : 1114
Localisation : BORINAGE
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Lun 14 Juil 2014 - 19:48

Il y a aussi des CAILLEAUX et des VAN COPPENOLLE ... Pas triste non plus!  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Lun 14 Juil 2014 - 19:52

bernarddeboussu a écrit:
Il y a aussi des CAILLEAUX et des VAN COPPENOLLE ...  Pas triste non plus!    Very Happy 

Les chiens aboient et .... la caravane passe... rendeer 
Revenir en haut Aller en bas
josis



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Lun 14 Juil 2014 - 19:57

bernarddeboussu a écrit:
Il y a aussi des CAILLEAUX et des VAN COPPENOLLE ...  Pas triste non plus!    Very Happy 


cest vrais, pas triste non plus. mais rien a voir avec les Beckers

les beckers sont plus proche des Cardon je pense.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Lun 14 Juil 2014 - 20:07

josis a écrit:
bernarddeboussu a écrit:
Il y a aussi des CAILLEAUX et des VAN COPPENOLLE ...  Pas triste non plus!    Very Happy 


cest vrais, pas triste non plus.  mais rien a voir avec les Beckers

les beckers sont plus proche des Cardon je pense.


Vous en avez encore beaucoup des comme ça ? cheers 
Revenir en haut Aller en bas
bernarddeboussu



Nombre de messages : 1114
Localisation : BORINAGE
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Lun 14 Juil 2014 - 20:27

@CS1958:

C'est toute une région comme ça!  Very Happy 

@josis:

Oui, je pense qu'il y a des liens de parenté entre les deux familles! Wink
Revenir en haut Aller en bas
bernarddeboussu



Nombre de messages : 1114
Localisation : BORINAGE
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Lun 14 Juil 2014 - 20:47

@josis:

Sans en être certain, c'est Emile CARDON qu'est avec une Lisa BECKER? Sais plus!  scratch 
Revenir en haut Aller en bas
josis



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Lun 14 Juil 2014 - 22:12

bernarddeboussu a écrit:
@josis:

Sans en être certain, c'est Emile CARDON qu'est avec une Lisa BECKER?  Sais plus!   scratch 

je ne saurais vous le confirmer
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Lun 14 Juil 2014 - 23:17

Tueries du Brabant: les enquêteurs chez les Gitans Perquisitions dans l'axe de la filière boraine

HAQUIN,RENE
Mardi 8 juin 1999
Tueries du Brabant: les enquêteurs chez les Gitans Perquisitions dans l'axe de la filière boraine

Une bonne soixantaine d'enquêteurs de la cellule d'enquête «tueries du Brabant» ont déclenché lundi matin des perquisitions spectaculaires dans trois bâtiments et dans des campements attenants, chaussée de l'Espérance, entre Quaregnon et La Bouverie, dans le Hainaut. Les fouilles de bâtiments, de caravanes et de voitures dans ce milieu gitan semi-sédentarisé ont suscité remous et énervement, sans conséquences significatives.

Ces devoirs étaient planifiés dans le cadre des enquêtes de routine qui visent à vérifier le millier d'informations récoltées et analysées par la cellule d'enquête de Jumet à la suite de la diffusion de 2 séries de portraits-robots de suspects.

L'axe de la filière boraine reste intéressant, a précisé le juge d'instruction Jean-Claude Lacroix, en rappelant qu'on se pose toujours des questions liées aux soupçons qui ont pesé sur les membres de la filière boraine acquittés en 1988 par la cour d'assises de Mons. On se souvient que, récemment, Michel Cocu, présenté comme le chef de la filière mais acquitté en 1988, reprochait aux enquêteurs de Jumet de continuer à le harceler. Michel Cocu peut toujours être interrogé sur des faits qui n'ont pas été examinés par la cour d'assises, a commenté le juge Lacroix, évoquant notamment l'attaque contre l'armurerie Dekaise à Wavre en 1982, l'assassinat du taximan Angelou en janvier 1983 et les tueries dans les magasins Delhaize en 1985. Me Moerman, l'avocat de Cocu, réagit: Un homme a été acquitté. Je trouve indécent que son nom revienne sur les lèvres d'un juge.

En marge des perquisitions de lundi dans les campements de Quaregnon, certains ont évoqué le nom de Robert Becker, dit «Baloo», un Gitan domicilié au début des années 80 dans un campement de Jemappes, qui fut arrêté sur dénonciation de Cocu au lendemain de la tuerie chez les bijoutiers Szymusik à Anderlues, en décembre 1983. «Baloo» produisit un alibi: ce soir-là, il prenait un verre avec un policier dans un café de Flénu. Désigné par des témoins pour s'être trouvé sur les lieux d'autres tueries, il fut aussi mis hors de cause par la justice...

Les perquisitions se sont terminées par la saisie de quelques objets, dont des pièces d'armement qui sont à l'analyse, et par l'interrogatoire à Jumet de deux personnes qui ont été laissées en liberté.


Les Becker, le Far West en plein Borinage
DELEPIERRE FREDERIC
Samedi 12 février 2011

A Quaregnon, cette famille divisée en deux clans traîne une sale réputation. Trois d’entre eux vont être jugés pour un meurtre datant de 1991. Ils se disent innocents et accusés par les autres.
Espèce de Becker », « sale Becker ». Des insultes comme tant d’autres ? Pas vraiment. Celles-ci sont pourtant localisées. Elles foisonnent surtout dans le Borinage. Et notamment dans certaines cours de récréation d’écoles de la région de Quaregnon. Problème : Becker n’est pas un nom d’oiseau mais celui d’une famille implantée à Quaregnon. Une grande famille aux origines gitanes dont les petits-enfants fréquentent les écoles de la région. « La vie de mes deux filles de 12 et 13 ans est par moments un enfer », lance Laurent, 41 ans.
Si certaines familles ne voient aucune objection à ce que leurs enfants fréquentent les petit(e)s Becker, il n’en va pas de même partout. Récemment, des enseignants sont même venus aux nouvelles. Alertés qu’ils étaient par la une d’un quotidien local qui ne faisait pas dans la dentelle. « Trois “Becker” borains poursuivis pour meurtre ». Une affaire vieille de vingt ans qui devrait être jugée lors de la prochaine rentrée judiciaire aux assises de Mons. Une affaire complexe.
Ce fameux 9 mai 1991, dans son café « ’t Oud Gemeentehuis », à Kaster, près de Courtrai, André Maroy a bloqué son téléviseur sur la finale du concours Eurovision de la Chanson. Dans le bistrot, on disserte sur le futur vainqueur. Le concours se termine tard. Pendant ce temps, Elza, l’épouse d’André, passe la soirée en famille.
A son retour dans le café, pour Elza c’est le choc. André gît sur le sol. Battu à mort, il a une corde serrée autour du cou. Le meurtre vient de se produire. Pour preuve, Elza n’a ni le temps de réagir ni d’appeler au secours. Quatre hommes se jettent sur elle. Ils la ligotent et l’enferment dans la cuisine. Avant de partir, ils effectuent une razzia : des bijoux, 70.000 francs belges ( +/- 1.750 euros ) en argent liquide et 1,8 million de francs belges en titres ( +/- 45.000 euros ).
Dès après les faits, le 14 mai 91, les enquêteurs orientent leurs soupçons vers une branche de la famille Becker. Le « patriarche », Jean-Claude est appréhendé avec deux de ses fils Fernand et Emile et un quatrième acolyte, Haichour. Le quatuor n’a pas d’alibi. Des témoins certifient même avoir vu Haichour et Emile à Kaster le soir du meurtre. Eux reconnaissent avoir passé la soirée à Kaster mais pour y chasser le hérisson. Une tablette de chocolat confirmera la présence d’Emile car une empreinte de ses dents y sera retrouvée. Face à ces éléments, les suspects nient tout en bloc. Ils passent six mois en détention préventive et sont finalement relâchés. Retour à Quaregnon, au bout de la chaussée de l’Espérance, à deux pas de La Bouverie.
En plein no man’s land, la maison en impose. Sur le côté, un campement d’une douzaine de caravanes résidentielles. « Ces baraquements sont loués par le CPAS de la ville qui y loge des allocataires sociaux, lance un voisin. Tous les jours, le CPAS vient apporter les repas. Il y en a en général aussi un pour les propriétaires. »
Et la cohabitation ? « Elle se passe bien, embraie un autre voisin de la rue du Fief, sous le regard d’un terril. Je sais qu’on les accuse d’être des voleurs. La police est d’ailleurs déjà venue plusieurs fois. Parfois même en force, avec hélicoptère et tout. Certains ont même fait de la prison pour des vols, de la contrefaçon et des bagarres. Mais comme on dit, ils ne vont pas venir voler leurs propres voisins. Par contre, entre eux, ils ne s’épargnent rien. Il y a deux clans dans la famille. Tout le monde habite dans le quartier, y compris les fils. Ils se sont déjà tiré des coups de feu l’un vers l’autre. Il y en a même un qui a failli en mourir… »
Il n’y aurait cependant pas que des coups de feu. Il y aurait aussi des coups bas, selon Me Sven Mary, l’avocat de l’autre pan de la famille, celui de Daniel Becker qui habite quelques centaines de mètres plus loin, sur la même chaussée de l’Espérance. « Dès qu’il est sorti de prison, Jean-Claude Becker a lancé une cabale contre son frère Daniel, affirme l’avocat. Il l’a chargé et le juge d’instruction gantois l’a cru. »
Suite à des informations parvenues anonymement aux enquêteurs, Daniel et ses fils Laurent et Johnny sont entendus durant l’été 2000. Ils seront, dans un premier temps, mis hors de cause. Momentanément… Et, faute de preuves tangibles, l’enquête va s’enliser. Jusqu’à s’interrompre. Pour redémarrer, de manière spectaculaire, en avril 2010. Le 15 précisément.
Ce mercredi-là, tôt le matin, la police judiciaire fédérale de Mons, appuyée par les unités spéciales de la police fédérale, passe à l’action. Quatre perquisitions simultanées sont menées aux domiciles de membres de la frange Daniel Becker à Jemappes, Quaregnon et Frameries. Au total, dix personnes sont interpellées. Dans le cadre du dossier Maroy mais aussi dans celui du meurtre sauvage d’une femme de 40 ans commis le 19 décembre 2009, à Marchipont. « Comme souvent lorsque nous nous rendons là-bas, ça a été un peu rock and roll mais il n’y a pas eu d’incident majeur », avait alors précisé François Farcy, directeur judiciaire à la PJ de Mons. Un an plus tard, l’affaire a laissé des traces.
« Ils ont cassé ma vie et celle de mes deux filles, s’exclame Laurent. Ils m’ont cassé trois côtes et m’ont frappé à l’œil. Est-ce bien normal qu’ils aient mis une cagoule sur la tête de mes filles et qu’ils aient immobilisé leurs mains avec des colsons ? Des enfants qui avaient à l’époque 11 et 12 ans. S’ils m’avaient envoyé une convocation, je serais allé les voir. Comme d’habitude. »
Dans sa villa cerclée d’une barricade en béton et entourée de matériel de chantier à vendre, l’épouse de Daniel Becker embraie. « Mon mari et mes enfants sont innocents, lâche-t-elle sous le regard approbateur de deux immenses chevaux en verre ornant sa cheminée. Comment peut-on ainsi détruire une famille et traumatiser des enfants à vie sans la moindre preuve ? » « Ils nous ont battus à mort, réagit Daniel, 61 ans, sorti ce jeudi de l’hôpital où il est soigné pour un cancer. J’ai tellement reçu de coups de pied que je n’arrivais plus à marcher. Ils m’ont massacré pendant les interrogatoires. » « Il sortait déjà de l’hôpital quand ils sont venus le chercher, enchérit l’épouse. Ils l’ont tellement frappé que ses points de suture ont sauté. »
Pourquoi en effet un tel déploiement de forces ? Surtout si longtemps après les faits ? « Lors de la remise en liberté du clan de Jean-Claude Becker, la fille de la victime s’est répandue dans la presse flamande, commente Sven Mary. “Les policiers m’avaient dit qu’ils tenaient les assassins”, a-t-elle déclaré. Cela, ajouté à la propre déception des enquêteurs de voir leur travail anéanti, ça a dû provoquer un électrochoc. »
C’est alors que survient l’ADN. Telle une apparition. « Près de 20 ans après le meurtre, l’ADN de Daniel Becker est découvert sur les lieux du crime, poursuit l’avocat. On en trouve une trace sur l’étiquette décollée d’une vieille bouteille de coca. Mais personne ne peut affirmer objectivement qu’elle vient de là. Je me pose donc des questions. J’ai d’ailleurs demandé une contre-expertise à un spécialiste allemand. »
Assis à la table de sa cuisine, Daniel est fatigué. « Ce soir-là, j’étais à la maison avec un ami, Herman M., dit-il. On regardait l’Eurovision. Je l’ai dit au juge. D’ailleurs, qu’est-ce que je serais allé faire en Flandre ? Je n’y vais jamais, je ne parle pas flamand. » L’alibi a été vérifié. Il tient la route. Pourtant, les trois Becker, qui ont fait deux mois de préventives, vont être jugés. « Ils prouveront publiquement leur innocence et sortiront libres. Comme lors de la chambre du conseil. Lors du prononcé, il y a eu un énorme coup de tonnerre et la lumière est apparue. C’est un signe que Dieu nous croit », assure la « matriarche » sous ses imposantes boucles noires comme du jais. A l’extérieur, des impacts de balles dans la corniche et les châssis de la maison témoignent des relations de bon voisinage entre les deux « clans » de la famille. Faut-il y voir une explication dans la peur que suscite le nom « Becker » dan la région ? Peut-être.

« Pourtant, nous ne sommes pas des gitans, rétorque la cheffe de famille. Nous habitons une maison, pas une roulotte. Et personne chez nous n’a de casier judiciaire. »


Mons: "cours de gitan" au procès Becker
Lundi 17 Septembre 2012 à 18h38
C.T.

Le lundi après-midi à la cour d’assises du Hainaut, où sont jugés pour meurtre Steve et Samson Becker, a été consacré aux écoutes pratiquées par les enquêteurs. Ce qui a donné lieu à une petite leçon du dialecte gitan particulier usité dans la famille Becker.
Samson Becker, 21 ans, et son oncle Steve, 27 ans, sont actuellement jugés à Mons, devant la cour d’assises du Hainaut, pour leur participation supposée au meurtre de Laurette Derudder, 40 ans. La victime est une pauvre femme alcoolique à la dérive, qui monnayait ses faveurs contre quelques bières. Elle a été tuée de 61 coups de couteau dans la nuit du 18 au 19 décembre 2009.
Les deux accusés nient avec une détermination farouche, souvent sans fournir d’explication.
Le contexte est particulier. Les deux accusés, illettrés, appartiennent à une famille de gitans plus ou moins sédentarisés dans le Borinage. Le nom Becker fait peur, à tort ou à raison. Le clan vit en marge, avec ses propres valeurs et même son propre langage, mélange de français et de langue gitane.
Pas de traducteur officiel pour ce langage, aussi les enquêteurs ont-ils joué les traducteurs ce lundi après-midi lors de la diffusion au procès d’une partie de leurs écoutes. Le chtar, c’est la prison, le clisto, le policier, etc.
Il s’agissait en l’occurrence d’écoutes réalisées au palais, tandis que Steve et Samson Becker attendaient d’être entendus. L’oncle et le neveu ont là une conversation assez houleuse. On entend par exemple Steve demander à Samson: “ pourquoi tu as maravé la djewelle? ” (“ pourquoi as-tu tué la femme? ”). Après l’audition et la traduction de ce qui peut sembler être une phrase accablante, la détermination des accusés n’est pas ébranlée, ni leur solidarité familiale (bien qu’ils soient en froid). S’il a demandé ça à son neveu, c’est parce que les policiers lui avaient dit que Samson avait tué Laurette, explique Steve. “ Je comprends Steve ”, ajoute Samson.
Mis à jour le Lundi 17 Septembre 2012 à 12h51

Accueil laprovince.be
Procès Becker à Mons: "Les traces d'ADN? C'est la victime qui s'est essuyée après une fellation"

Chiffon retrouvé avec ses traces d’ADN près de la morte? Steve Becker, l’un des deux accusés (avec son neveu Samson) du meurtre de Laurette Derudder, l’explique par une fellation dans les toilettes d’un café. Les avocats des parties civiles restent très... dubitatifs.
Entendu ce matin lors de l’ouverture des Assises du Hainaut (Mons), Steve Becker, accusé avec son neveu Samson, du meurtre de Laurette Derudder (61 coups de couteaux) a souhaité mettre en avant un nouvel élément. Et expliquer, selon lui, le fait qu’un chiffon portant ses traces d’ADN ait été retrouvé près du corps.
Selon Steve Becker, la victime lui avait pratiqué une fellation dans les toilettes d’un café de Frameries. Elle se serait ensuite essuyée, dans la voiture de Steve Becker, avec une loque “ micro-fibres ”, saisie dans la portière. Puis elle aurait remis cette même loque dans sa poche.
Moue particulièrement dubitative des avocats des parties civiles. Car, entre cette fellation dans les toilettes et son passage dans la voiture de Steve Becker, la victime a consommé deux bières Leffe et une portion de fromage. Pourquoi aurait-elle pris tout ce temps avant de “ s’essuyer ”? A cette question, Steve Becker n’a pu apporter de réponse.
Finalement, l’interrogatoire des accusés s’est révélé bref, ceux-ci contestant les faits qui leur sont reprochés. Seules des questions pratiques sur leur emploi du temps et sur des éléments repris par l’accusation comme étant à leur charge leurs ont été posées.
Steve Becker reconnaît avoir passé la soirée en compagnie de Laurette Derudder mais affirme l’avoir quittée vivante.
“ Moi, Laurette, je la connais vraiment bien depuis longtemps. C’était une femme facile. Vous croyez vraiment que j’aurais fait du mal à une femme qui me faisait du bien ? ”, a répond Steve Becker.
Me Elena D’Agristina, qui défend les intérêts de la partie civile, a souligné que jamais l’accusé n’avait fourni cette explication avant aujourd’hui.
“ J’ai tout expliqué aux inspecteurs. Mais je ne sais pas lire, je ne sais pas ce que les policiers marquent dans leurs dossiers ”, a indiqué l’accusé.
Plusieurs témoins reconnaissent Samson Becker comme étant l’homme qui a quitté un café de Jemappes en compagnie de Laurette Derudder le 18 décembre 2009. Des accusations que l’accusé conteste formellement. “J’étais pas au café. Si j’avais commis un crime, je m’en rappellerais”, a affirmé Samson Becker.
Me Nathalie Buisseret, qui représente Steve Becker et Me Laurent Kennes défenseur de Samson Becker, ont rappelé à l’intention des jurés que leurs clients étaient présumés innocents et que l’erreur judiciaire n’était ni une fiction ni une exception mais une réalité.
L’après-midi de lundi sera consacrée à l’audition des inspecteurs en charge de l’enquête.

Mercredi 24 avril 2013 06h00
Mons - Assises du Hainaut
Procès Becker : plaidoiries à partir de jeudi

Les derniers témoins de moralité ont été entendus mardi après-midi au quatrième jour du procès de Daniel Becker, 63 ans, ses fils Laurent, 43 ans, et Johnny, 41 ans, ainsi que René Claus, 48 ans.
Les accusés doivent répondre, devant la cour d’assises du Hainaut, présidée par Olivier Delmarche, du meurtre d’André Maroy, pour faciliter le vol, dans la nuit du 4 au 5 mai 1991, à Anzegem-Kaster (Courtrai).
Aucune partie civile n’est présente au procès. Les faits remontent à 22 ans et, depuis lors, Elza Desmet, l’épouse de la victime, est décédée ainsi que leur fille unique. Un voisin du couple a confirmé qu’il était de notoriété publique à Kaster que le couple, qui tenait le café «Het Oud Gemeentehuis», possédait des biens.
Leger V., ancien facteur à Kaster, connaissait très bien la victime et son épouse, qu’il a décrites comme simples, plaisants et qui vivaient de manière sobre et économe. «Des braves gens», a indiqué le témoin, qui a également confirmé que dans le village, les riverains savaient que financièrement le couple était à l’aise.
L’instruction d’audience s’est achevée avec les témoignages des proches des accusés venus brosser leur portrait
Daniel Becker est le fils de Marie C. et d’un gitan. À ses huit ans, lui et son frère ont été reconnus par Jean Becker, le nouvel époux de leur mère. Treize enfants sont issus de cette union. Durant les années 1990, une dispute a éclaté au sein de la famille, la divisant en plusieurs clans. Les raisons restent nébuleuses mais il semblerait que ce soit la filiation qui se trouve à l’origine du conflit.
L’audience reprendra jeudi matin, avec le réquisitoire de l’avocate générale, Ingrid Godart, et les plaidoiries de la défense.
Revenir en haut Aller en bas
chris



Nombre de messages : 151
Localisation : Wavre
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Mar 15 Juil 2014 - 14:47

http://www.laprovince.be/1056319/article/2014-07-14/fusillade-mortelle-a-quaregnon-s-becker-est-inculpe-mais-il-nie-le-meurtre-du-ca

Fusillade mortelle à Quaregnon: S. Becker est inculpé, mais il nie le meurtre du Carolo Ali Akbar Chokr


L’enquête avance pas à pas dans le dossier de la fusillade de Quaregnon. Ce samedi après-midi, Ali Akbar Chokr, un Carolo de 30 ans, a été abattu d’une balle dans la tête sur la chaussée de l’Espérance, près de l’axiale boraine. Le suspect, inculpé d’assassinat par le parquet, est S. Becker, 29 ans.

Samedi soir, après la fusillade, deux suspects ont été appréhendés. Après avoir été entendu dimanche par le juge d’instruction, l’un d’eux a été relâché.

Quant au second suspect, il a été inculpé pour assassinat. Il s’agit de S. Becker. Le jeune homme de 29 ans nie totalement les faits et son implication dans la fusillade. D’après nos informations, il confirme simplement avoir été en contact avec la victime, c’est tout.

Il expliquerait que la victime et son cousin sont effectivement venus pour acheter une voiture chez lui. Mais la discussion en serait restée là. Les deux cousins auraient alors repris la route, laissant S. Becker chez lui. En attendant les suites de l’enquête, S. Becker a été incarcéré. Ce vendredi 18 juillet, il passera en chambre du conseil à Mons. Elle devra décider ou non de la prolongation de sa détention.

De son côté, la famille attend que le corps de la victime lui soit rendu. Les proches d’Ali Abkar Chokr veulent rapatrier sa dépouille et l’enterrer au Liban, selon la tradition, avec une grande cérémonie.
Revenir en haut Aller en bas
josis



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Mar 15 Juil 2014 - 15:25

S Becker est le neveu de Robert Becker.
Revenir en haut Aller en bas
bernarddeboussu



Nombre de messages : 1114
Localisation : BORINAGE
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Mar 15 Juil 2014 - 15:30

@josis:

Oui, c'est un membre direct de la famille BECKER...

Mais c'est parfois difficile de s'y retrouver!

Et il y a aussi des liens avec une famille CLAUS...  scratch 
Revenir en haut Aller en bas
vacresse



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Mar 15 Juil 2014 - 15:41

En effet Robert Becker était marié avec une Claus
Revenir en haut Aller en bas
bernarddeboussu



Nombre de messages : 1114
Localisation : BORINAGE
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Mar 15 Juil 2014 - 15:48

QUI SE SOUVIENT...

Lorsque Robert BECKER fut inquiété par la justice, il fournit un alibi en béton: au moment des faits qu'on lui reproche, il est dans un café de JEMAPPES (FLENU) en train de prendre un verre avec un policier.

Qui se rappelle du nom de ce policier et à quel corps de police il appartenait?  scratch 
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Mar 15 Juil 2014 - 16:00

bernarddeboussu a écrit:
QUI SE SOUVIENT...

Lorsque Robert BECKER fut inquiété par la justice, il fournit un alibi en béton: au moment des faits qu'on lui reproche, il est dans un café de JEMAPPES (FLENU) en train de prendre un verre avec un policier.

Qui se rappelle du nom de ce policier et à quel corps de police il appartenait?   scratch 

inspecteur de police Jacques Mathieu.
Et le témoin d'Ecaussines qui l'a reconnu à Anderlues ?
Revenir en haut Aller en bas
bernarddeboussu



Nombre de messages : 1114
Localisation : BORINAGE
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Mar 15 Juil 2014 - 16:21

@CS1958: 

Merci! Pour le témoin d'ECAUSSINES, je ne sais ps non plus...  Embarassed 
Revenir en haut Aller en bas
chris



Nombre de messages : 151
Localisation : Wavre
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Mar 15 Juil 2014 - 16:25

perte de mémoire Bernard ? Un problème de ménopause ?  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Mar 15 Juil 2014 - 16:29

chris a écrit:
perte de mémoire Bernard ? Un problème de ménopause ?  Very Happy 

Vous qui êtes à Wavre, des fouilles actuellement (cf.DH) ? Mad 
Revenir en haut Aller en bas
bernarddeboussu



Nombre de messages : 1114
Localisation : BORINAGE
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Mar 15 Juil 2014 - 16:33

@chris:

Non, peut-être un début d'Alzheimer! Vite, du GINKGO BILOBA!  Very Happy 

Mais le nom du témoin d'ECAUSSINES a-t-il été révélé? Et n'y a-t-il pas eu plusieurs témoignages concordants quant à la présence de Robert B. sur les lieux de plusieurs méfaits liés aux TBW?  scratch 
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Mar 15 Juil 2014 - 16:42

.


Dernière édition par alain le Sam 19 Juil 2014 - 14:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
chris



Nombre de messages : 151
Localisation : Wavre
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Mar 15 Juil 2014 - 16:44

CS1958 a écrit:
chris a écrit:
perte de mémoire Bernard ? Un problème de ménopause ?  Very Happy 

Vous qui êtes à Wavre, des fouilles actuellement (cf.DH) ? Mad 

Je ne suis plus rentré chez moi depuis jeudi, mais je n'ai pas eu vent de fouilles
Revenir en haut Aller en bas
josis



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Mar 15 Juil 2014 - 17:10

vacresse a écrit:
En effet Robert Becker était marié avec une Claus

Une certaine Sidonie si mes souvenirs sont bon.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Mar 15 Juil 2014 - 17:12

chris a écrit:
CS1958 a écrit:
chris a écrit:
perte de mémoire Bernard ? Un problème de ménopause ?  Very Happy 

Vous qui êtes à Wavre, des fouilles actuellement (cf.DH) ? Mad 

Je ne suis plus rentré chez moi depuis jeudi, mais je n'ai pas eu vent de fouilles

Nous non plus ! santa 
Revenir en haut Aller en bas
bernarddeboussu



Nombre de messages : 1114
Localisation : BORINAGE
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Mar 15 Juil 2014 - 17:12

@josis:

Sidonie n'est-elle pas décédée dans un incendie? Il y a eu des trucs mais je ne me rappelle pas...

Et ce serait APRES le décès de Robert...  scratch 
Revenir en haut Aller en bas
josis



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Mar 15 Juil 2014 - 17:19

bernarddeboussu a écrit:
@josis:

Sidonie n'est-elle pas décédée dans un incendie?  Il y a eu des trucs mais je ne me rappelle pas...  

Et ce serait APRES le décès de Robert...    scratch 

Non, ca cest encore une autre Sidonie qui est décédé dans un incendie !

mais l'épouse de Robert je ne sais pas ce qu'elle est devenue.
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Becker, Robert   Mar 15 Juil 2014 - 17:20

.


Dernière édition par alain le Sam 19 Juil 2014 - 14:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Becker, Robert   Aujourd'hui à 10:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Becker, Robert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dom Robert : les oiseaux rares
» Renseignement Dauptain Nicolas Robert
» Au cas où Robert emploirait des mots difficiles à comprendre
» Nesselrode, Charles-Robert, comte de
» ROBERT KENNEDY MEURTRE ISOLE OU COMPLOT ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: les suspects-
Sauter vers: