les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
st@rik



Nombre de messages : 61
Localisation : brabant wallon
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Mer 4 Juil 2007 - 12:30

au sujet de la manipulation éventuelle des CCC, voici leur réponse à une question qui leur a été posés en septembre 1988 dans le journal le peuple"ne pensez vous pas vous pas qu'il serait plutot grand temps de vous interroger à propos de la votre de manipulation ? regardez-vous meme combien de questions, reproduisent des calominies honteuses répandues à l'encontre de notre organisation par les ténors de l'intox contre révolutionnaire ! et pour vous montrez jusqu'à quel point c'est vrais , savez vous que vos collegues espagnols, grecs, italiens,allemands etc véhiculent rigoureusement les memes scénarios préfabriuqés contre le mouvement communiste révolutionnaire dans leurs pays respectifs?
les CCC sont apparues en octobre 1984 et immédiatement elles ont étés l'objet de toutes sorte de campagnes de calomnies
ces attaques malhonnetes les unes aprés les autres se sont effondrées en démasquant les intèrets véritables de ceux qui les orchestraient:
refuser le vérité de l'époque et fuir le confrontation politique, parceque le fond du probléme est la et rien que la, tant que l'on discute en termes de mauvais roman d'espionnage
"manipulation", "infiltration", "complot' 'déstatbilisation'
'provocation' et autre fadaises certains savent trés bien que l'on ne discute pas en terme politiques, certains se réjouissent de ce qu'on en pose pas sur la table la question centrale qui intèresse réellement le monde du travail la question d'une stratégie prolétarienne offensive dans le lutte des classes (...) voila pourquoi la véritable raison pour laquelle la lutte de notre organisation est systématiquement falsifiée en un polar malsain par les ennemeis du prolétariat (...)
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Mer 4 Juil 2007 - 20:01

AMEN
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Mer 4 Juil 2007 - 20:08

ITE MISSA EST!!!!
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Mer 4 Juil 2007 - 20:09

AFFAIRE SUIVANTE... Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Mer 4 Juil 2007 - 20:12

Le Loch Ness ! c'est de notre niveau le Loch Ness!!!
Revenir en haut Aller en bas
Trisch
Admin


Nombre de messages : 434
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Mer 4 Juil 2007 - 23:28

Arrêtez Messieurs.. vous êtes des Monstres.....

_________________
Trisch
Revenir en haut Aller en bas
st@rik



Nombre de messages : 61
Localisation : brabant wallon
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Lun 9 Juil 2007 - 12:11

en fait pour etre tout à fait précis le texte dont je vous ais mis l'extrait est paru dans le N°2 de correspondances révolutionnaires d'avril 89
sous titré "textes pour le débat dans le mouvement revolutionnaire" ne revue qui n'était pas distribué en kiosque ( en tout cas ce n'est pas là que je l'ai eue Very Happy ) mais mis en vente à 150 fb le numéro
cette revue oeuvrait avec le collectif "classe contre classe" et était liée politiquement aux militantes des ccc (sic)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Dim 30 Sep 2007 - 22:48

Bonjour, est-ce que quelqu'un peut m'aider avec les armes qui ont été volé à Vielsalm en mai 1984 et dont on a retrouvé un fusil FN-FAL dans un appartement de la CCC. Il me faudrait savoir les numéros d'identification des fusils volés. Est-ce que c'est une mission impossible, où quelqu'un connait une piste ? Titu
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7021
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Lun 1 Oct 2007 - 12:56

titu a écrit:
Bonjour, est-ce que quelqu'un peut m'aider avec les armes qui ont été volé à Vielsalm en mai 1984 et dont on a retrouvé un fusil FN-FAL dans un appartement de la CCC. Il me faudrait savoir les numéros d'identification des fusils volés. Est-ce que c'est une mission impossible, où quelqu'un connait une piste ? Titu

Il me semble difficile de connaître les numéros de série. Vous trouverez des informations sur l'attaque de Vielsam sur ces vidéos : http://11syyskuu.net/video/ (en bas de page, les reportages de la BBc sur le réseau Gladio).

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Lun 1 Oct 2007 - 14:34

Oui, je connaît le documentaire. M. Dislaire a été condamné pour sa participation à l'attaque sur la caserne des chasseurs ardennais. Un personnage intéressant. Quelqu'un sait ce qu'il est devenu ?
Revenir en haut Aller en bas
EVE



Nombre de messages : 566
Age : 95
Localisation : BANDANEIRA
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Lun 1 Oct 2007 - 20:08

on parle aussi de deux FAL volés chez MENDES dans le fil consacré a ce sujet ( avec n° de serie , il me semble)
Revenir en haut Aller en bas
dislairelucien



Nombre de messages : 1145
Age : 77
Localisation : B - 6660 Houffalize
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Dim 27 Juil 2008 - 10:31

titu en fait je n'ai pas été condamné pour cette attaque mais inculpé de septembre 85 date de mes déclarations à Haquin , jusque fin 90 . Cette inculpation n'ayant pas de fondement , il n'y eu jamais de devoirs ni de reconstitutions . Si on m'avait proposé une reconstitution je me serais beaucoup amusé à transformer les enquêteurs et magistrats en Spéciales Forces U S et a les crapahuter de nuit dans nos forêts ou cachés sur le plancher d'un autocar ou dans le coffre d'une volvo .personne n'a jamais été demandeur . Pour ce qui est de ma personne , comme le dit Colette Braeckman , je sors du bois pour régler des comptes ; j'habite toujours Houffalize et je m'y trouve très bien .
Revenir en haut Aller en bas
dislairelucien



Nombre de messages : 1145
Age : 77
Localisation : B - 6660 Houffalize
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Dim 27 Juil 2008 - 11:22

nobody a écrit:
L'hypothese de maitre G, qui n'est pas la sienne; n'enleve en rien qu'il n'a pas une bonne connaissance du dossier et qu'il semble préférer les effets de manche".

Concernant la destabilisation pour renforcer le gouvernement, le premier a en avoir parlé, selon moi, est rené Haquin.
Ca lui a valu des surprises d'aileurs.

René Haquin ne fut pas le seul à avoir des " surprises ".Notre rencontre à Paris en septembre 85 et nos déclarations dans la presse me valurent un signalement comme terroriste à Interpol , un mandat international et une inculpation pendant 6 ans pour , entre autres , tentative d'assassinat sur l'officier de garde à la caserne de Vielslalm ; ce qui aurait nécessité un fameux don d'ubiquité puisque l'enquête qui avait été mennée en 84 après l'attaque avait fait la preuve à 100 pour cent que quand on a tiré sur Fresches ' je dormais à Spontin
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Dim 27 Juil 2008 - 11:31

Pas de nouvelles de votre constitution de plainte ?
J'imagine que vous devez attendre la fin des vacances judiciaires.
Avez-vous été "approché" depuis votre lette ouverte ?
Revenir en haut Aller en bas
B.R.



Nombre de messages : 1874
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Dim 27 Juil 2008 - 19:41

dislairelucien a écrit:
...... et a les crapahuter de nuit dans nos forêts ou cachés sur le plancher d'un autocar ou dans le coffre d'une volvo.....
J'ai le sentiment que quand vous donnez l'exemple de la Volvo, vous pensez à un véhicule bien précis.
Peut-être que je me trompe mais dans le cas contraire, pourriez-vous précisez de quelle type de Volvo il s'agit et quelle en était la couleur?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Dim 27 Juil 2008 - 20:32

Citation :
je sors du bois pour régler des comptes

Bonjour Monsieur Dislaire,

je tiens à vous remercier pour vos témoignages. Sans vous, on n'aurait
p-e jamais su que l'incident de Vielsalm a eu lieu dans le context d'une manoeuvre de l'OTAN. Je peux comprendre votre amertume à cause de votre inculpation pour les faits de Vielsalm. Mais je pense qu'on vous a trahi une deuxième fois. Vous, qui vous aviez engagé comme patriot pour servir votre pays, on vous a utilisé pour l'invers. On vous a instrumentalisé pour terroriser la population. Et vous n'etes pas le seul. Au profi de qui ? Des Ricains ! Quand est-ce que les Gladiateurs s'en rendrant enfin compte ?
Revenir en haut Aller en bas
wil



Nombre de messages : 1286
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Jeu 31 Juil 2008 - 12:22

Quatre questions monsieur Dislaire, ...

Les ESR etaient ils présent à vielsam ?
Ou devrais je dire des instructeurs ESR ?
Sont ils intervenus dans un chalet ?
N'est ce pas une des raisons de leur "dissolution" ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumdediscussions.net
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Mar 14 Juin 2011 - 5:06

Rapport de la Commission de Contrôle parlementaire du Service de Renseignement de l'État
Les activités du réseau "Stay behind" luxembourgeois.

Depuis les dernières discussions sur le réseau "Stay behind" à la Chambre des Députés, en décembre 1990, un instrument a renforcé les moyens de contrôle parlementaire. En effet par la loi du 15 juin 2004 portant organisation du Service de Renseignement de l'État fut instaurée la Commission de Contrôle parlementaire du Service de Renseignement de l'État.

En 1990 les interrogations relatives au réseau "Stay behind" résultent de certaines révélations à l'étranger notamment en Belgique et en Italie. En 2008 des hypothèses avancées par un historien étranger dans la presse nationale font que certains Députés demandent à ce que ce dossier soit rouvert et plaident pour la création d'une commission d'enquête pour élucider une fois pour toute le fonctionnement du réseau "Stay behind" afin de mettre fin à toutes sortes de rumeurs et allégations, y compris celles qui veulent établir un lien entre ledit réseau et l'affaire des attentats à l'explosif. Dans le concept de l'OTAN la mission des réseaux "Stay behind" comportait en principe trois volets: 1) renseignements; 2) infiltration et exfiltration; 3) actions. Les agents de ce réseau étaient des personnes isolées qui n'étaient pas organisées comme groupe ni comme troupe. Monsieur le Député André Hoffmann demandait finalement à Monsieur Santer s'il était vrai qu'en 1984, comme l'a affirmé la presse belge, des manoeuvres secrètes de l'OTAN appelées "Oesling 84" et servant à des exercices de sabotage auraient eu lieu au Grand-Duché et au Luxembourg belge avec deux postes de commandement locaux à Diekirch et à Vielsalm, Daniele Ganser a établi l'hypothèse qu'un lien pourrait exister entre la série d'attentats à la bombe qui a eu lieu au Luxembourg entre 1984 et 1986 et des activités des réseaux "Stay behind". D'après le Dr Ganser seule une commission d'enquête du Parlement pourrait éclaircir le fond de cette affaire.





Lors de la réunion de la Commission juridique du 29 janvier 2008, Madame la Députée Colette Flesch fait état de certaines allégations qui mettent le réseau correspondant belge en relation avec l'affaire des tueurs du Brabant ou encore toute une série d'attentats en Italie où le réseau, organisé en tant qu'unité paramilitaire, était connu sous le sigle "Gladio". Au vu des doutes qui subsistent sur le rôle du réseau "Stay behind" au Luxembourg respectivement sur la question de savoir dans quelle mesure des actions non-conformes à la législation luxembourgeoise ont été effectuées, le groupe DP demande d'inviter M. Hervé Hasquin et M. Roger Lallemand en commission. Les deux parlementaires belges avaient rédigé à l'époque un rapport pour le Parlement belge. L'orateur demande par ailleurs d'obtenir communication dudit rapport du fait qu'il semble qu'il existait des liens entre les événements qui se sont produits au Luxembourg et ceux qui se sont déroulés en Belgique. D'après Monsieur Bettel il peut également être envisagé d'inviter en commission le Dr Daniele Ganser, l'historien qui a évoqué la théorie du "terrorisme d'État". La Commission décide de se procurer dans un premier temps le rapport fait en 1990-1991 au nom d'une commission d'enquête du Sénat de Belgique et portant sur l'existence en Belgique d'un réseau de renseignements clandestin international. Pour ce qui est de la documentation officielle de l'époque, force est de constater que beaucoup de pièces afférentes au "Stay behind" ont été détruites dans le cadre du démantèlement des structures proprement dites en application des dispositions contraignantes de la Directive sur la sécurité des informations de l'OTAN. Bien qu'il existe une certaine coordination de base au niveau du SHAPE sous forme d'un échange de "best practices" il n'en reste pas moins que chaque réseau national de "Stay behind" gardait son autonomie et avait ses particularités. occidentale estimaient qu'il fallait éviter, en cas d'un nouveau conflit, les erreurs qui avaient été commises pendant la deuxième guerre mondiale. Les services spéciaux des pays concernés furent donc instruits de se concerter afin de préparer des scénarios destinés à évacuer les gouvernements nationaux en cas d'occupation du territoire national vers des territoires libres et à maintenir des contacts sûrs avec ceux qui étaient restés aux pays. Ainsi, en 1949, se constituait le Comité Clandestin de l'Union Occidentale (CCUO), dans lequel étaient représentés la France, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg. exclusivement de l'élaboration de plans et de dispositifs applicables en temps de guerre, de concert avec les services homologues de pays alliés qui sous l'égide de l'ACC tissaient un système de réseaux "Stay behind" en Europe occidentale. Au sein du service de renseignements, la seule référence au "Stay behind" était "le Plan". A l'image de ce que la Commission d'enquête du Sénat de Belgique décrit pour la Sûreté d'État belge, "le Plan" était strictement cloisonné au sein du service de renseignements, et conformément aux règles du besoin d'en connaître, les membres du service qui n'en faisaient pas partie ignoraient à quoi exactement servait "le Plan". Au sein du service de renseignements "Le Plan" se composait d'un responsable (généralement un officier de l'Armée détaché au service de renseignements) et de deux instructeurs. Aux derniers incombait la mission de la création et de la maintenance, en temps de paix, d'un réseau de clandestins spécialement recrutés, entraînés et organisés pour rester sur place et opérer à partir du pays après l'occupation par l'ennemi. Après leur recrutement, les agents participaient à des entraînements réguliers leur permettant de disposer des connaissances spécifiques et théoriques nécessaires à l'accomplissement de leur mission. L'entraînement fut dispensé individuellement pour chaque agent, les cours collectifs étant exclus pour des raisons de sécurité. Le point final des réseaux "Stay behind" luxembourgeois consista en une lettre, adressée par le Ministre d'État, Président du Gouvernement, à tous les agents du "Stay behind" le 10 janvier 1991. Aucun indice ne laisse présager un quelconque lien entre la série d'attentats à la bombe qui a eu lieu au Luxembourg entre 1984 et 1986 et des activités du réseau "Stay behind", ceci d'autant plus que le réseau était organisé de façon à ce que les agents du réseaux ne se connaissaient pas entre eux et que leur instruction ne portait nullement sur le maniement d'explosifs ou sur l'exécution d'opérations de sabotage. La Commission tient à rappeler que l'organisation des réseaux nationaux était de la compétence exclusive des différents États et que celle-ci différait d'un pays à l'autre. En date du 7 janvier 2008 une première question parlementaire au sujet de l'exercice militaire dit "Oesling 84" organisé par l'OTAN fut posée par Monsieur le Député Claude Meisch du groupe DP à Monsieur le Ministre de la Défense et à Monsieur le Ministre de la Justice. La question avait la teneur suivante: "Il me revient par la presse nationale et internationale que le Luxembourg aurait participé en mai 1984 à un exercice militaire dit Oesling 84 de l'OTAN. Cet exercice se serait déroulé aussi bien sur le territoire luxembourgeois que belge. À l'époque, la presse belge avait écrit qu'une série d'incidents aurait eu lieu lors de l'exercice. Il est question d'attaques sur plusieurs postes de gendarmerie, sur un réservoir d'essence, un poste de relais de la RTBF ainsi que sur la caserne des chasseurs ardennais de Vielsalm. Cette dernière a fait un mort. Récemment un article publié dans la presse nationale a fait référence à une participation éventuelle de ta BMG (Brigade Mobile de la Gendarmerie) à l'exercice en question. L'exercice "Oesling 84" se situe dans le cadre des manoeuvres de l'OTAN Flintlock 84. L'exercice a eu lieu du 24 avril au 15 mai 1984. Bien que l'exercice connaissait au niveau de l'OTAN également une partie belge, les dossiers qui ont été présentés à la Commission ne renseignent d'aucune participation luxembourgeoise sur le territoire étranger. L'exercice Oesling 84 (Flintlock 84) était un exercice à double action en terrain libre opposant les forces "BLEU" aux forces "ORANGE" dans le cadre d'une manoeuvre de défense en surface. Afin de déstabiliser les pays de l'Alliance "BLEU", l'Alliance "ORANGE" est passée à des actes de subversion en infiltrant des éléments de forces spéciales dans les pays de l'Alliance "BLEU" ayant pour mission de constituer des groupes de sabotage parmi les activistes et sympathisants de l'Alliance "ORANGE". Dans les documents de l'exercice qui existent la Commission n'a trouvé aucune indication relative à un déplacement de participants luxembourgeois à l'étranger et plus particulièrement à Vielsalm. Le seul déplacement vers Vielsalm mentionné dans un document américain est celui des ambassadeurs américains Dolibois (Luxembourg) et Swaebe (Belgique). En effet, le déplacement de l'ambassadeur Dolibois de Luxembourg à Vielsalm avait eu lieu le 11 mai 1984 entre 9.30 et 11.00. Le document de référence est un memorandum for Ambassador Swaebe/Dolibois du 4 mai 1984 de l'Office of Defense Cooperation Belgium-Luxembourg. Par ailleurs, les documents ne mentionnent la localité de Vielsalm qu'à travers un message "in and out" de l'exercice, le 13 mai à 2.35 heures ZULU. Le message avait la teneur suivante: "La caserne RATZ de Vielsalm vient d'être attaquée par un commando de malfaiteurs qui ont blessé gravement une sentinelle (4 coups de 45 mm) et dérobé un certain nombre d'armes. Ceci est un message REEL.". Bien que l'exercice Flintlock 84 de l'OTAN ait été un exercice américano-belgo-luxembourgeois (référence: document ODC BELLUX du 26 septembre 1983, paragraphe 3) la Commission n'a trouvé aucune indication relative à des opérations de participants belges sur le territoire luxembourgeois dans les documents analysés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Mar 14 Juin 2011 - 9:31

À l'époque le président de la commission des aff. étrangères du parlement lux. refusait d'inviter Hasquin et Lallemand en se référant à leur âge avancé. Lui-même étant âgé de 75 ans Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 546
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Sam 27 Oct 2012 - 14:05

Chronologies des attentas de 1984 – 1985


Bomselée C.C.C. T.B.W. Autres


1- janvier 1984. Un vol d’explosifs est commis dans une ancienne carrière à Helmsange. Un second vol a lieu, à Wasserbillig, le week-end de Carnaval.
------------------------------------------------------------------------------
2- 12 mai 1984 : vol d'armes dans une caserne à Vielsalm (elles seront utilisées par différents groupes de lutte armée dont Action directe et les CCC)1, 1 blessé lors de l'attaque
------------------------------------------------------------------------------
3- 30 mai 1984. Un premier attentat est perpétré à Breidweiler contre des installations de la Cegedel, la société luxembourgeoise d’électricité.
--------------------------------------------------------------------------------
4- 2-juin1984 Une deuxième attaque dans la même ville -
---------------------------------------------------------------------------
5 - 2 juin 1984 : vol de 816 ou 216[réf. nécessaire] kg d'explosif à Écaussinnes (ils seront utilisés par les CCC, Action directe et la Fraction armée rouge)
-----------------------------------------------------------------------------------------------
6- 2 octobre 1984 : attentat contre Litton à Evere4.
-----------------------------------------------------------------------------------------------
7- 3 octobre 1984 : incendie du parking de MAN à Dilbeek5.
------------------------------------------------------------------------------------------------
8- 8 octobre 1984 : attentat contre Honeywell à Evere6.
------------------------------------------------------------------------------------------------
9- 15 octobre 1984 : attentat contre la Fondation Internationale Jean Rey – Centre Paul Hymans à Ixelles7
-------------------------------------------------------------
10 - 17 octobre 1984 : attentat contre le secrétariat du Parti chrétien-démocrate flamand (CVP) à Gand7
------------------------------------------------------------
11- 19 octobre 1984 : Opération Mammouth des force de l'ordre : perquisitions et arrestations massives dans les milieux militants belges.
--------------------------------------------------------------------------------------------
12- 26 novembre 1984 : attentat contre le centre de télécommunications d'une base aérienne militaire à Bierset8.
-------------------------------------------------------------------------------------------
13- 11 décembre 1984 : six bombes contre les oléoducs de l'OTAN (Central European Pipeline System)9.
------------------------------------------------------------------------------------------
14- 15 janvier 1985 : attentat à la voiture piégée contre un centre de l'OTAN à Woluwe-Saint-Étienne, deux blessés10. Fin de la « campagne anti-impérialiste d'octobre ».
----------------------------------------------------------------------------------------------
15- Février 1985. Troisième vol d’explosifs : 400 kilos de dynamite, un kilomètre de mèches et 465 détonateurs sont dérobés dans trois carrières à Senningerberg, Brouch et Altwies.
-------------------------------------------------------------------------------------
16- 12 avril 1985. Un attentat vise un chalet de Bourscheid racheté par l’Etat.
-------------------------------------------------------------------------------------
17- 20 et 21 avril 1985 : attentats à Bruxelles du Front révolutionnaire d'action prolétarienne, proche d'Action directe. Rupture totale des CCC d'avec Action directe et la Fraction armée rouge.
------------------------------------------------------------------------------
18- 24 avril 1985 mort de latinus
------------------------------------------------------------------------------
19- 27 avril 1985. Les premiers pylônes de la Cegedel sont touchés, au Stafelter.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
20- 1er mai 1985 : attentat à la voiture piégée le siège de la Fédération des entreprises de Belgique à Bruxelles, malgré les
précautions prises, deux pompiers meurent dans l'explosion. Les critiques suite à ces morts inspireront aux CCC plusieurs communiqués11.
------------------------------------------------------------------------------------------------
21 -6 mai 1985 : attentat contre la « Direction Supérieure de la Logistique et des Finances » de la Gendarmerie à Woluwe-Saint
-----------------------------------------------------------------------------
22- 7 mai 1985. Il est 23 h 12 quand un pylône haute tension de 54 m est touché à Leudelange-Schleiwenhaff. Il entraîne la chute de trois autres pylônes et un carambolage de dix voitures sur l’autoroute. Bilan : cinq blessés légers.
------------------------------------------------------------------------------
23- 27 mai 1985. Un bâtiment de la gendarmerie est attaqué, au Verlorenkost.
--------------------------------------------------------------------------------
24- 28 mai 1985. Le(s) terroriste(s) s’acharne(nt) sur la Cegedel. Cette fois, c’est un pylône situé à Itzig et alimentant la firme du Pont de Nemours qui est détruit.
----------------------------------------------------------------------------------
25 -23 juin 1985. Jour de la Fête nationale, après le feu d’artifice, une conduite explose près de l’usine à gaz de Hollerich.
------------------------------------------------------------------------------------
26 - 29 juin 85 tragédie du Hysel 39 morts
-----------------------------------------------------------------------------------
27- 5 juillet 1985. Deux bombes sont posées dans les casemates. L’une explose et endommage du matériel des Télécoms. Un troisième engin est repéré par des promeneurs et désamorcé, à Asselscheuer.
----------------------------------------------------
28- 26 juillet 1985. Changement de cible. Une bombe explose au siège du plus grand journal grand-ducal, le Luxemburger Wort.
-----------------------------------------------------------------------------------
29- 15 aout 1985 Walibi
----------------------------------------------------------------------------
30- 29 août 1985. Il est 23 heures. En pleine Schouberfouer, au Glacis, un attentat touche une voiture de la police et un garage des Ponts et Chaussées.
--------------------------------------------------------------------------------------
31- 22 septembre 1985 -Kwerps, : vol de VW Golf GTI au parking de l’importateur d’Ieteren;
-------------------------------------------------------------------------------------
32- 30 septembre 1985. Nouveau changement de cible. Cette fois, c’est la très coûteuse et flambant neuve piscine olympique du Kirchberg qui est touchée.
-----------------------------------------------------------------------------------
33- 27 septembre 1985 : Braine-l’Alleud : attaque du supermarché Delhaize, trois clients sont tués et un autre est blessé, butin : 200 000 francs;
------------------------------------------------------------------------------------
34- 27 septembre 1985 : Overijse, attaque du supermarché Delhaize, cinq personnes sont tuées dont M. Finné, butin : près d’un million de francs;
------------------------------------------------------------------------------------
35- 9 novembre 1985 : Alost attaque du supermarché Delhaize, huit personnes sont tuées et sept autres blessées, butin : près de 740 000 francs.
---------------------------------------------------------------------------------------
36- 4 aout 85 attaque d'un fourgon des postes blindé sur le parking de la poste Verviers.Les agresseurs font exploser le fourgon à l'aide d'une charge explosive. Deux agents des poste sont tués
--------------------------------------------------------------------------------------
37- 8 octobre 1985 : attentat à la voiture piégée contre Intercom à Bruxelles12.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
38- 12 octobre 1985 : attentats contre Fabrimetal et l'Office des contributions directes à Charleroi13.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
39- 19 octobre 1985 : attentat contre un centre de recrutement de l'armée à Namur15.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
40 -20 octobre 1985 : cocktail molotov contre la voiture de Pierre Galand, chef du Comité national d'action pour la paix et le développement16
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
41- 20 octobre 1985. Le palais de justice, notamment le bureau du juge d’instruction Heisbourg, est pris pour cible.
-------------------------------------------------------------------------------------------
42- 4 novembre 1985 : attentat contre la Société générale des banques à Charleroi. Voiture piégée contre la banque Bruxelles-Lambert à Bruxelles (1 blessé)14.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
43- 5 novembre 1985 : attentat contre la Manufacter Hanover Bank à Charleroi et la Kredietbank à Louvain14.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
44- 9 novembre 1985. Un engin détruit des radars de l’aéroport Findel. Un ouvrier est blessé grièvement à la main.
----------------------------------------------------------------------------------------------
45- 30 novembre 1985. De nouveaux pylônes de la Cegedel sont touchés au Gréngewald.
-----------------------------------------------------------------------------------------------
46- 2 décembre 1985. Lors d’un sommet européen, au Kirchberg, un terroriste jette une bombe de faible puissance par la fenêtre de sa voiture.
-----------------------------------------------------------------------------------------------




Je trouve interpellant que tout ces faits ce soit passé dans cette même période,
on a l’impression quel ont le même but, foutre le bordel...
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Sam 27 Oct 2012 - 14:45

J'imagine que pour partie, les faits dont il est question ont été élucidés.
Qui étaient les auteurs ?
Pour 1986, pierre dispose-t'il d'une liste qui viendrait confirmer ses soupçons ?
Pourquoi selon lui le processus débute en Janvier 1984 et semble, à ce stade s'arrêter en Décembre 1985 ? study
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7253
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Sam 27 Oct 2012 - 17:42

Rem1 :le ccc ou dautres ont fait un premier essai d'explosif sous une voiture de police
à Bruxelles /non explosé> lu qqs part

rem2 : l'utilisation mixte des explosifs et bouteilles de gaz a été testé ds un champ à louvain la neuve ! et sur une cabine d'élèctricité à Zonnebeke !

le troisième utilisation a provocér la mort du Pompier .....


tout info est le bienvenu ....car ds le premier ville , octopus est ala maison et près de l'autre des fractions neocon aimaient bien se réunir .


source "euroterrorisme" edité ds le même imprimerie que NEM !
Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 546
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Dim 28 Oct 2012 - 11:10

Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
K



Nombre de messages : 7253
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Dim 28 Oct 2012 - 12:31

celle du 12 avril 1985 n'est pas rigolo

un detective privé -journaliste , qui enquetait par là est disparu peu après

vers 2005 on a retrouvé ce qui reste de son corps décapité dans les bois autours.
Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 546
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Dim 28 Oct 2012 - 15:46

Pourquoi selon lui le processus débute en Janvier 1984 et semble, à ce stade s'arrêter en Décembre 1985 ? study [/quote]


Par ce que ce sont les Faits.
Il n'y en a us ni avant 84 ni après 85

Comment peux ont croire un instant que cela soit du au hazar?
Pourquoi Bomselée na pas été médiatisé en Belgique?


Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?   Aujourd'hui à 13:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Tueurs du Brabant et CCC, même combat ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» LE MYSTERE DU MAL - LE COMBAT SPIRITUEL
» Le Combat Spirituel
» AUX POSTES DE COMBAT (Doubles pages) 1939-1945
» C'est quoi le combat spirituel ?
» combat de chien et porc épic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Les axes exploités :: La piste terroriste/Gladio-
Sauter vers: