les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Bouaroudj, Kaci

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7024
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Bouaroudj, Kaci   Dim 30 Juil 2006 - 20:49

Né le 16-2-1942. Tenancier de bar d’origine algérienne. Indicateur de la BSR de Mons. Membre de la filière boraine. Acquitté par les Assises de Mons.
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Bouaroudj, Kaci   Dim 1 Juil 2007 - 0:28

Etait ce l'indicateur du gendarme qui passa, plus tard, aux assises ?
Revenir en haut Aller en bas
EVE



Nombre de messages : 566
Age : 95
Localisation : BANDANEIRA
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Bouaroudj, Kaci   Dim 1 Juil 2007 - 9:27

Tu veux dire l indic de C.A ? vais chercher ...
Revenir en haut Aller en bas
césar



Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: Bouaroudj, Kaci   Dim 8 Aoû 2010 - 13:40

La filière boraine, selon moi, reste très suspecte, je ne serais pas étonné, si un jour on résoud l'affaire, de retrouver parmi les coupables, certains de la filière boraine.

- d'abord l'expertise du ruger, ok certaines expertises donne le ruger "négatif", mais que fait-on avec les 6 ou 7 experts, dont certains n'ont rien avoir aver Dery, qui ont estimé l'arme "positive" ? 2/3 des experts du ruger seraient des incapables ?? Y-a de quoi rester perplexe...
- ensuite, certains "borains" avouent. Je vois mal la police belge torturer des innocents pour obtenir des aveux foireux pour faire plaisir à l'opinion plubique. De plus, certains policiers ont témoigné que dans les aveux, des détails donnés ne pouvaient être connus que des auteurs. Il n'ont pas réussi à convaincre les jurés, certe, mais ces aveux sont très suspects selon moi, n'oublions pas que les premières expertises donnaient le ruger "positif", ils se sont sentis coincés, et ils ont pu avouer.
- ce qui est encore plus troublant dans ces aveux, c'est que Mr Cocu reconnait le vol d'une voiture des TBW avec Mr Bouaroudj Kaci. La dame qui était au volant, confrontée avec Kaci, estime que la ressemblance avec son agresseur est troublante, mais elle n'est pas certaine à 100%. Le fait que Mr Kaci ressemble à l'agresseur de cette dame est hyper-troublant.

Que sait-on de plus sur ce monsieur ?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7024
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Bouaroudj, Kaci   Jeu 18 Aoû 2011 - 17:13

La fille de Bouaroudj s'est trouvée au centre d'une étrange affaire :


LE BORINAGE SE MOBILISE POUR RETROUVER DJAMILA, CASAMIAS, LE MAGE DECEDE D'HORNU, EST TRAQUE PAR LA PJ DE MONS
METDEPENNINGEN,MARC
Page 20
Mercredi 1er octobre 1997
Le Borinage se mobilise pour retrouver Djamila
Casamias, le mage décédé d'Hornu,
est traqué par la PJ de Mons
La police judiciaire de Mons a pris contact, mardi, avec les enquêteurs du SRPJ d'Angers (France) pour obtenir des renseignements sur un mage, officiellement décédé, à l'âge de 47 ans, dans l'explosion de sa maison à Narbonne, en 1993. Jean-Joseph Casamias, qui exploitait deux cabinets de voyance à Hornu et à Mons, et auquel la police française attribue une dizaine de disparitions, est toujours recherché par Interpol. Il pourrait être vivant.
Au début de 1992, Casamias, prétextant des problèmes avec le fisc, quitte la Belgique. Il emmène dans le Midi sa jeune amie et employée, Djamila Bouaroudj, la fille de Kaci Bouaroudj, l'un des membres de la «filière boraine» accusés à tort d'être les «tueurs du Brabant». La jeune femme va rapidement déchanter. En janvier, elle revient en Belgique. Mais Casamias la rappelle sans cesse, menaçant de se suicider. En avril 1992, elle repart et téléphone à sa maman, Michelle : On va partir, il ne veut pas que je te dise où. C'est à Narbonne qu'il s'installe, rue Cassignol, en plein coeur de la cité. La nuit du 13 au 14 février, une explosion de gaz ravage son appartement. Dans les décombres, les pompiers découvrent les corps de Casamia, qui se fait appeler Jean-Paul Leroy. Les enquêteurs pensent à un suicide : un tuyau de gaz, sectionné, fuyait. L'épouse de Casamia ne reconnaît pas formellement le corps déchiqueté de celui qu'on lui dit être son mari. L'état du cadavre est tel qu'on a recouvert le visage de bandelettes. Les policiers du SRPJ d'Angers s'attellent à reconstituer l'itinéraire du personnage. Partout où il est passé, des disparitions sont signalées. A La Rochelle, les enquêteurs trouvent, sous son logement, une cage. Ils découvrent à l'intérieur des cheveux d'une femme et d'un homme.
La disparition d'un cadre au chômage lui est attribuée. Le corps de Sauveur Martinez, 48 ans, n'a jamais été retrouvé. Le mage se fait aussi appeler Jean-Paul Lerou ou Jean-Louis Arnaud. C'est sous cette identité qu'il recrute par une petite annonce une jeune femme de 24 ans, Véronique Videau, de Saintes, qui a, elle aussi, disparu. A Andilly (Charente), d'autres fouilles mettent au jour une profonde cache sous l'une des habitations qu'il a occupées. Des racines de cheveux d'hommes et de femmes sont là aussi retrouvés.
En avril 1995, enfin, une citerne d'une autre de ses maisons est découverte à Bruxerolles, près de Poitiers. Elle recèle le squelette d'une jeune femme dont la tête est séparée du corps. Les policiers l'identifient, grâce à des analyses génétiques, comme étant celui de Djamila Bouaroudj, la jeune disparue d'Hornu.
Aujourd'hui, sa maman ne veut pas croire qu'il s'agissait là du corps de sa fille. L'une de ses amies m'a téléphoné il y a quelques mois et m'a demandé si j'avais des nouvelles de ma fille. Depuis, j'ai la certitude qu'elle n'est pas morte et que Jean-Joseph Casamias n'a pas succombé dans l'explosion.
Dès aujourd'hui, le comité blanc Enfants sans frontières, qui travaille de concert avec les caeomités de la région de Mons, se lance dans une vaste campagne d'affichage. Avec l'espoir de retrouver Djamila.
Quant aux policiers montois, ils tentent d'étayer cette terrible hypothèse : le mage d'Hornu serait toujours vivant. Lui seul détient le secret des disparitions et des meurtres qui lui sont attribués.
MARC METDEPENNINGEN


Source : Le Soir

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bouaroudj, Kaci   Aujourd'hui à 22:59

Revenir en haut Aller en bas
 
Bouaroudj, Kaci
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: les suspects-
Sauter vers: