les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
a h



Nombre de messages : 187
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   Jeu 14 Mai 2009 - 5:09

michel a écrit:
La BSR de wavre pensait qu'ils s'étaient réfugiés Brugstraat à Hoeilaert chez un certain Hendrik rauwens. Mais était-il garagiste?
C'est là qu'ils auraient découpé la voiture?
Revenir en haut Aller en bas
a h



Nombre de messages : 187
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   Jeu 14 Mai 2009 - 5:35

Kranz a écrit:
minus a écrit:

...Nous n’avons jamais affirmé avoir reconnu Bouhouche et crts. C’est en poursuivant la santana que Campine a dit « je crois que c’est Bouhouche à l’arrière ». ..Merci à tous à bientôt[/i]
Finalement, Reconnu ou pas reconnu ???????????????

Quand on roule derrière une voiture et qu'on voit un passager qui se retourne à l'arrière, il n'est pas facile de le détailler avec précision.
Le texte me semble clair; à l'arrière se trouvait une personne qui ressemblait à Bouhouche, ce qui n'est absolument pas une identification formelle.
Pas du tout d'accord avec vous. Deux gendarmes poursuivent des crapules.L'un d'eux s'exclame qu'il pense reconnaitre Bouhouche. Le bouhouche n'est pas assis à l'arrière en se retournant, comme vous dite. Il est face à l'arrière comme il le sera souvent plus tard..D'autre part; pourquoi reconnaitre un "honnête"gendarme alors qu'on a pas du tout ce type en tête. Bouhouche était peut être la dernière personne à laquelle Campine se serrait attendu à voir. Quand on poursuit des truands, on ne s'attend pas à voir un gendarme. Et pourtant, il reconnait Bouhouche. Sartillot et Campine sont des hommes courageux, lucides et qui dérangent
Revenir en haut Aller en bas
Kranz



Nombre de messages : 743
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   Jeu 14 Mai 2009 - 10:45

a h a écrit:
Et pourtant, il reconnait Bouhouche. Sartillot et Campine sont des hommes courageux, lucides et qui dérangent

Il croit le reconnaître, mais il faudrait savoir à quel point de la part des intéressés.
Revenir en haut Aller en bas
a h



Nombre de messages : 187
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   Ven 15 Mai 2009 - 3:12

Kranz a écrit:
a h a écrit:
Et pourtant, il reconnait Bouhouche. Sartillot et Campine sont des hommes courageux, lucides et qui dérangent

Il croit le reconnaître, mais il faudrait savoir à quel point de la part des intéressés.
???
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   Ven 15 Mai 2009 - 23:39

a h a écrit:
Kranz a écrit:
a h a écrit:
Et pourtant, il reconnait Bouhouche. Sartillot et Campine sont des hommes courageux, lucides et qui dérangent

Il croit le reconnaître, mais il faudrait savoir à quel point de la part des intéressés.
???

je pense qu'il demande à Sartillot de dire quel est son dégré de certitude... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Kranz



Nombre de messages : 743
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   Sam 16 Mai 2009 - 14:05

billbalantines a écrit:


je pense qu'il demande à Sartillot de dire quel est son dégré de certitude... Very Happy

Mais oui, rien de plus compliqué que ça. Wink
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7258
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Questions à Mr Sartillot   Sam 23 Mai 2009 - 15:25

Michel

Veuillez remercier Mr Sartillot pour sa volonté de contribuer des réponses aux questions de ce forum et de revivre ces moments difficiles de sa vie.
Je veux reconstituer la situation au maximum pour comprendre le fusilade au "rue de Koldam" à Hoeilaert pour comprendre la suite des évènements.

Mes Questions à Mr Sartillot:

1.: Quand l'alarme c'est déclenché vous étiez déjà sur la route avec Mr Campinne ou vous étiez au planton de garde à la caserne de Wavre?

2.: On on vous a donné des ordres verbales ou vous avez suivis des ordres pré-écrites ce que vous devez faire en cas d'alarme et du coup aller à un certain endroit pré-fixé pour les unités de la région wallonne?

3:On vous a dit quoi sur le ype de voiture à rechercher:Santana ou Volkswagen,et quand?

4: ces ordres étaient en pré-accord avec des ordres donnés dans la Flandre ou il y avait aucun accord de signaler l'alarme excepté par le centre de la gendarmerie de Bruxelles , qui devait passer l’alarme en Flandre par telex?

5: quand vous rouliez vers Tombeek vous avez déjà remarqué ou non le Santana avec des plaques d’immatriculation françaises et vous les aviez perdu de vue du au trafic dense ou par des feux rouges.

6 .Quand la Santana est sortie de l'ancienne bretelle de Tombeek elle sortait juste devant vous avec les plaques Belges ou vous avez rejoint ce Santana en doublant quelques voitures sur la nationale en roulant avec le girophare et sirène afin de rejoindre au plus vite votre poste de Barrage?

Donc exactement quand vous avez vu pour la première fois la Santana et quand vous vous êtes rendu compte que la Volkswagen avec plaques françaises (ou belges) recherchée était en effet une Santana maintenant avec des plaques belges

7.: je pense donc que c’est entre Tombeek et Overijse que vous aviez compris qu’ il fallait suivre ce Santana.
Vue qu'il avait un trafic dense le Santana doublait des voitures et vous derrière à une vitesse autour de 110 km/h

Avant le croisement avec feux à Overijse est ce que vous avez faites un appel par radio pour donner au centrale de la gendarmerie que vous suiviez une voiture et qui fallait faire des barrages en flandre?Votres messages à Wavre ont été reçus ou vous étiez déjà trop loin pour être en contact par Radio avec votre caserne ou vous étiez à Wavre sur des frequences Radio, qui en Flandre étaient differentes ?
Comme cela vous n'avez pas pu demander de l'assistance .!?

8.: Les Gangsters ont évité les feux à Overijse en prenant une petite route à gauche avant ces feux. En ayant pas pu demander de l'assistance ni en Flandre ni en Wallonie vous êtes continués à les suivre dans le dédale de Overijse.
Est-ce que ils ont roulez à travers la commune en empruntant des lignes rectilignes et parallèles avec la route principale dans Overijse ou ils ont essayé de vous semer en tournicotant autour des differents blocs dans la commune ?

9.:Vous aviez ou pas mentionné par radio ce poursuite dans Overijse?

10.: Dans Overijse vous avez pu suivre la Santana à une 50 de mètres ou plus?
Vous avez reconnu un type ressemblant a Bouhouche avant ou après Overijse?

11.:: En faisant la poursuite à Overijse vous avez eu l'impression que le chauffeur du Santana connaissait bien la commune ou il hésitait à certains endroits ce que vous laissait le temps de les rattraper avec votre Renault R4 ?

12.:: A la sortie de Overijse vous suivez le Santana à 100 mètres et il y avait du trafic ou pas ?.

13.: La route vers Hoeilaert est légèrement sinueuse et tout dépassement est dangereux.Le Satana doublait à vive allure des voitures avant l‘entrée du bretelle de l'autoroute et vous les suiviez ou vous aviez vu de loin que la Santana ne prenait pas l'entrée de autoroute?

14.:Après cet autoroute vous étiez à combien de distance de la Santana?

15.:Combien de voitures étaient entre vous et la Santana?

16.:La Santana doublait dans un virage le Range Rover de Mr Romeyer et vous l'aviez fait peu de temps après aussi.
Quand la Santana arrêtait devant le feu rouge au Rue Koldamstraat il y avait déjà des voitures devant le feu rouge ou pas . Combien?
La Santana c'est arrêté en quelle position à compter du feu rouge?

17.:Ils ne pouvait pas griller le feu rouge parce que ils venaient trop de voitures de droite ou de gauche allant vers Overijse et ils étaient du coup bloqués par des bordures trop haute du trottoir à droite ou la presence du poteau du feu rouge ?

18.:Vous aviez l’impression q’ ils vous attendent déjà et voulaient regler leur compte avec les poursuivants?

19.:Le passager droit de la voiture était le premier à être sortie de la Santana avant que vous arriviez ou vous aviez surgit derrière et ils attendent tranquillos dans leur voiture devant le feu avec quelques voitures derrières?

20.:Vous avez tout de suite sans hésitation doublé ce queue de voitures et vous vous êtes braqués devant eux et ils ne pouvaient plus avancer ni sur la voie de droite ni celle de gauche(après le fusillade.)

21.:Quand le R4 s’était arreté ,votre collègue avait déjà son arme à la main avec combien de balles dans le chargeur?
Il est sortie avant le passager droit de la Santana et il a braqué son arme le premier? ou le gangster était déjà en position de tir ou ils sont sortis presque ensemble?

22.:Quand vous aviez entendu le premier coup de feu vous étiez encore dans la voiture ou étiez déjà dehors.

23.:Vous avez tiré votre premier balle derrière la R4 ?

24.:Votre collegue a pu vider son chargeur ou il est tombé en tirant?

25.:Les premières balles (1, 2) qui l'ont touché c‘était aux jambes puis l‘épaule (3) et le ventre?(4)
Est ce qu'il avait l'impression que les permières balles étaient destinées pour l’arrêter et les dernières balles pour le tuer après qu'il a commencé à tirer lui même? ou c‘était alléatoire et les impacts non prevues.

26.:En tirant vous même vous avez visé le tireur .Combien de balles vous aviez tirer vers lui et combien de balles en direction du chauffeur qui essayait de sortir de la voiture mais n'arrivait pas à ouvrir sa porte?

27.:Votre chargeur se vidait presque au même moment que celle du gangster. Avant de réaliser votre situation le gangster passager droit reprend une arme de chasse et tire de la grenaille vers vous et vous êtes touché par plusieurs dixaines de petits plombs.Vous êtes touché dans le dos ou coté droit?.Sait on quelle type de plombs ont été utilisées car certaines sources parlent de 90 chevrotines ce que me semble énorme et plus- tôt pour la chasse au gibier et pas des grosse plombs comme on a utilisés plus tard dans le TBW.

28.: La vitres du Santana pêtaient?

29.:Derrière eux il n’y avait plus une autre voiture ?Que la Range de Romeyer?A quelle distance?

30.:Votre collègue Capinne a perdue connaissance ? et Vous?

31.:Quelqu’un a remarqué q'ils ont fait marche arrière
et qu'ils se sont retournés vers Overijse.
Vous aviez l’impression qu’ils ne pouvaient plus aller facilement tout droit ou qu’ils étaient obligés de retourner?

32 .: Vous vous souvenez de leur vêtements , masques , chapeaux,lunettes ,vestes ?

33.:Les vitres du Santana étaient briseés à l'avant et du côté du chauffeur?

34.:Il y avait des impacts de balles? Sur la carrosserie?
Campinne avait touché le radiateur?

35.:vous avez remarqué un spoiler devant ou derrière le toit
de la Santana ?

36.:vous avez remarqué la banquette arrière?

37.:le chauffeur avait le look comment? Blond petit?
Le passager arrière c'est caché et n'as pas bougé pendant le fusillade?

38.:vous avez touché des pneus ou le rétroviseur?

39.: vous avez connaissance d’autres témoins que Mr Romeyer qui vous a aidé immédiatement après le fusillade ?

40.:Vous avez connus le témoignage de Romeyer depuis quand?

41.:Vous étiez au courant de son témoignage et du coup de téléphone qu’il a reçu le même jour pour le menacer?

42.: Vous avez vu vous-même les objets qu’on a trouvé dans la drève près du château Argentieul 2 semaines plus tard.

43.:Est-ce que vous avez revu la Santana retrouvée brulée au drève des Tumuli?

44.: Que ce que j'ai oublié de demander ? Que ce que vous pensez maintenant?

Un Grand Merci
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   Sam 30 Mai 2009 - 14:52

romeo a écrit:
Monsieur Sartillot, est il exact que en tentant de poursuivre les tbw,vous et votre collègue avez reçu un appel radio disant qu'ils se déplacaient à bord d'une Audi 80? D'ou vienne ces informations?

Réponse de Monsieur Sartillot :

L’info quant à l’existence de l’Audi 80 a été diffusée par Campinne et moi-même en début de poursuite depuis le passage à niveau de Wavre (chée de Bxl).
Nos bureaux étant situés chaussée de Bruxelles à Wavre, soit à max 100m après la rue de Bruxelles (Dekaise), une voiture correspondant à un signalement rapide sur les ondes est passée devant nous alors que nous sortions de notre immeuble. Tout ceci est quasi instantané de telle sorte que nous avons entamé la poursuite aussitôt, persuadé qu’il s’agissait de prime abord d’une « Audi 80 > dont l’arrière était très ressemblant.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
wil



Nombre de messages : 1286
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   Sam 30 Mai 2009 - 16:58

michel a écrit:
Monsieur Sartillot vient de m'envoyer ce texte à paraitre sur le forum :
Les tueries du Brabant Wallon (Wavre 30 sept 82)

A la lecture des différents articles rédigés depuis mon rapport des faits, il me faut reconnaitre que certains ne manquent pas de culot dans leurs reproches, et je me dois de réagir.

En réponse à certains :

Suite à la fusillade de Hoeilaart, notre convalescence à Campinne et moi-même n’a pas dépassé les deux mois, et avons du service normal dès le mois de janvier 83.

Nous n’avons jamais affirmé avoir reconnu Bouhouche et crts. C’est en poursuivant la santana que Campine a dit « je crois que c’est Bouhouche à l’arrière ». Nous collions la santana dans la descente de Overijse, et sur la bande de gauche. C’est dire que le trio avait bien remarqué notre présence, et que la poursuite a continué de plus belles dans les dédales d’Overijse jusqu’au feu rouge d’Hoeillart. Faut-il ajouter que Bouhouche est un collègue dont le look ne pouvait échapper.

Quant à Mendez, sa physionomie et son profil ont été frappant lorsque sa mort avec photo a été diffusée à l’écran TV. Dois je aussi ajouter que nous nous sommes retrouvés les yeux dans les yeux à qqs mètres lors des échanges de tirs.

La plupart des membres posent des questions dont les réponses sont en général dans le forum. Je leur suggère de parcourir attentivement l’article de la DH (2007) de G.Dupont et dans lequel il me semble avoir suffisamment précis

Je réponds maintenant à Michel : Dans son message du 09 avril 2009, il met en doute la qualité de mon rapport. Je vais quand même lui rappeler qu’il ne s’agit pas d’une réflexion mais d’un compte rendu de faits réels . Il n’y a ici pas de place au rêve lorsque la réalité est aussi brutalement présente.

Quant aux faits de citer certains noms dans cette affaire, comment concevoir de mener une enquête aussi importante si ces éléments qui paraissent essentiels ne sont pas exploités. ( J’ajoute qu’ils n’ont pas été exploités)

L’affaire Romeyer ne fait que conforter en ce sens : qui peut avoir accès au fichier des immatriculations si ce n’est un policier (au sens large).

Dans son article du 24 mars 2009, le rédacteur répond lui-même à sa question et il en est de même dans la plupart des articles .

Il est vrai que Bouhouche Beyer était un binome parfait dans la vie et privée et professionnelle. La passion des armes était aussi à l’ordre du jour ; c’est ainsi que venait s’ajouter Mendes et DeKaise dans le « commerce ».

Il me faut reconnaître aujourd’hui que cette version n’a jamais été retenue par la C.BW, ni par RTL lors de l’interview de P. VRebos, ni par la Gendarmerie. Pourquoi et pourquoi pas, je pose la question.

Etait ce tellement invraisemblable ?... les horaires, les accointances, les silhouettes, les suspicions ……

Je ne crois pas avoir apporté de l’eau au moulin et suis prêt à répondre à des questions concrètes et constructives.

Merci à tous à bientôt


[Note de Michel : Le message du 9 avril qui remet en cause son rapport n'est pas de moi mais de BR.

A cette époque des personnes ont souhaité (et reussi ?) a destabiliser l'institution de la gendarmerie. Que pensez vous de cette theorie monsieur Sartillot ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumdediscussions.net
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   Sam 30 Mai 2009 - 18:39

a h a écrit:
M Sartillot. Campine aurait donc reconnu Bouhouche dont le look ne pouvait échapper. Ce pourrait-il que votre collègue, abattu devant l'armurerie Dekaise, ait reconnu Bouhouche, lui aussi et l'ait payé de sa vie?

Réponse de M.Sartillot :
C’est lors de cette même poursuite, à la sortie de Tombeek, que Campinne a lancé dans la voiture (je cite) : «  c’est Bouhouche assis à l’arrière ».
Le policier abattu devant l’armurerie n’a certes pas eu le temps de reconnaître qui que ce soit.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   Sam 30 Mai 2009 - 20:31

En un mot comme en 100... si on tient pour farfelue la déposition (le témoignage ) de personnes dont le métier est principalement centré sur l'observation des concitoyens... à quoi cela sert-il de se toquer de vouloir refaire l'enquête d'une enquête n'ayant jamais été effectuée... parce que les résultats auraient gêné ET les auteurs ET très certainement les protecteurs qui leur permettaient de se sentir invulnérables ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7258
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   Sam 30 Mai 2009 - 21:02

Mr Sartillot a écrit

Citation :
La plupart des membres posent des questions dont les réponses sont en général dans le forum. Je leur suggère de parcourir attentivement l’article de la DH (2007) de G.Dupont et dans lequel il me semble avoir suffisamment précis

Après maintes recherches je pense avoir trouvé l'article en question qui n'est pas ds le site documentation mais ici au début de cette ligne;

Je peux donc recommencer et retravailler mes questions.

Si j'ai bien compris , c'est l"a petite tapette marocaine", qui a porté le FAUL Cal 10 mis en K.O. Dekaise et les clients avec des coups de crosse.
il a déplacé le combi de Haulotte, s'est assis derrière et après TOMBEEK , était encore derrière mais cette fois avec les plaques Belges sur le SANTANA .

Au Koldam c'est lui qui est sorti de l'arrière et a tiré avec le CAL 10 sur SARTILLOT du les nombreuses impacts de grenailles de CANARD.

Rominger a été menacé mais est ce que c'est pas plus logique que Dekaise non tué a reçu aussi des menaces pour ça famille d'ou sa silence complète !
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   Sam 30 Mai 2009 - 21:50

Monsieur Sartillot a fort aimablement accepté de répondre aux questions, nombreuses, de K.

K a écrit:
Michel

Veuillez remercier Mr Sartillot pour sa volonté de contribuer des réponses aux questions de ce forum et de revivre ces moments difficiles de sa vie.
Je veux reconstituer la situation au maximum pour comprendre le fusilade au "rue de Koldam" à Hoeilaert pour comprendre la suite des évènements.

Mes Questions à Mr Sartillot:

1.: Quand l'alarme c'est déclenché vous étiez déjà sur la route avec Mr Campinne ou vous étiez au planton de garde à la caserne de Wavre?

2.: On on vous a donné des ordres verbales ou vous avez suivis des ordres pré-écrites ce que vous devez faire en cas d'alarme et du coup aller à un certain endroit pré-fixé pour les unités de la région wallonne?

3:On vous a dit quoi sur le ype de voiture à rechercher:Santana ou Volkswagen,et quand?

4: ces ordres étaient en pré-accord avec des ordres donnés dans la Flandre ou il y avait aucun accord de signaler l'alarme excepté par le centre de la gendarmerie de Bruxelles , qui devait passer l’alarme en Flandre par telex?

5: quand vous rouliez vers Tombeek vous avez déjà remarqué ou non le Santana avec des plaques d’immatriculation françaises et vous les aviez perdu de vue du au trafic dense ou par des feux rouges.

6 .Quand la Santana est sortie de l'ancienne bretelle de Tombeek elle sortait juste devant vous avec les plaques Belges ou vous avez rejoint ce Santana en doublant quelques voitures sur la nationale en roulant avec le girophare et sirène afin de rejoindre au plus vite votre poste de Barrage?

Donc exactement quand vous avez vu pour la première fois la Santana et quand vous vous êtes rendu compte que la Volkswagen avec plaques françaises (ou belges) recherchée était en effet une Santana maintenant avec des plaques belges

7.: je pense donc que c’est entre Tombeek et Overijse que vous aviez compris qu’ il fallait suivre ce Santana.
Vue qu'il avait un trafic dense le Santana doublait des voitures et vous derrière à une vitesse autour de 110 km/h

Avant le croisement avec feux à Overijse est ce que vous avez faites un appel par radio pour donner au centrale de la gendarmerie que vous suiviez une voiture et qui fallait faire des barrages en flandre?Votres messages à Wavre ont été reçus ou vous étiez déjà trop loin pour être en contact par Radio avec votre caserne ou vous étiez à Wavre sur des frequences Radio, qui en Flandre étaient differentes ?
Comme cela vous n'avez pas pu demander de l'assistance .!?

8.: Les Gangsters ont évité les feux à Overijse en prenant une petite route à gauche avant ces feux. En ayant pas pu demander de l'assistance ni en Flandre ni en Wallonie vous êtes continués à les suivre dans le dédale de Overijse.
Est-ce que ils ont roulez à travers la commune en empruntant des lignes rectilignes et parallèles avec la route principale dans Overijse ou ils ont essayé de vous semer en tournicotant autour des differents blocs dans la commune ?

9.:Vous aviez ou pas mentionné par radio ce poursuite dans Overijse?

10.: Dans Overijse vous avez pu suivre la Santana à une 50 de mètres ou plus?
Vous avez reconnu un type ressemblant a Bouhouche avant ou après Overijse?

11.:: En faisant la poursuite à Overijse vous avez eu l'impression que le chauffeur du Santana connaissait bien la commune ou il hésitait à certains endroits ce que vous laissait le temps de les rattraper avec votre Renault R4 ?

12.:: A la sortie de Overijse vous suivez le Santana à 100 mètres et il y avait du trafic ou pas ?.

13.: La route vers Hoeilaert est légèrement sinueuse et tout dépassement est dangereux.Le Satana doublait à vive allure des voitures avant l‘entrée du bretelle de l'autoroute et vous les suiviez ou vous aviez vu de loin que la Santana ne prenait pas l'entrée de autoroute?

14.:Après cet autoroute vous étiez à combien de distance de la Santana?

15.:Combien de voitures étaient entre vous et la Santana?

16.:La Santana doublait dans un virage le Range Rover de Mr Romeyer et vous l'aviez fait peu de temps après aussi.
Quand la Santana arrêtait devant le feu rouge au Rue Koldamstraat il y avait déjà des voitures devant le feu rouge ou pas . Combien?
La Santana c'est arrêté en quelle position à compter du feu rouge?

17.:Ils ne pouvait pas griller le feu rouge parce que ils venaient trop de voitures de droite ou de gauche allant vers Overijse et ils étaient du coup bloqués par des bordures trop haute du trottoir à droite ou la presence du poteau du feu rouge ?

18.:Vous aviez l’impression q’ ils vous attendent déjà et voulaient regler leur compte avec les poursuivants?

19.:Le passager droit de la voiture était le premier à être sortie de la Santana avant que vous arriviez ou vous aviez surgit derrière et ils attendent tranquillos dans leur voiture devant le feu avec quelques voitures derrières?

20.:Vous avez tout de suite sans hésitation doublé ce queue de voitures et vous vous êtes braqués devant eux et ils ne pouvaient plus avancer ni sur la voie de droite ni celle de gauche(après le fusillade.)

21.:Quand le R4 s’était arreté ,votre collègue avait déjà son arme à la main avec combien de balles dans le chargeur?
Il est sortie avant le passager droit de la Santana et il a braqué son arme le premier? ou le gangster était déjà en position de tir ou ils sont sortis presque ensemble?

22.:Quand vous aviez entendu le premier coup de feu vous étiez encore dans la voiture ou étiez déjà dehors.

23.:Vous avez tiré votre premier balle derrière la R4 ?

24.:Votre collegue a pu vider son chargeur ou il est tombé en tirant?

25.:Les premières balles (1, 2) qui l'ont touché c‘était aux jambes puis l‘épaule (3) et le ventre?(4)
Est ce qu'il avait l'impression que les permières balles étaient destinées pour l’arrêter et les dernières balles pour le tuer après qu'il a commencé à tirer lui même? ou c‘était alléatoire et les impacts non prevues.

26.:En tirant vous même vous avez visé le tireur .Combien de balles vous aviez tirer vers lui et combien de balles en direction du chauffeur qui essayait de sortir de la voiture mais n'arrivait pas à ouvrir sa porte?

27.:Votre chargeur se vidait presque au même moment que celle du gangster. Avant de réaliser votre situation le gangster passager droit reprend une arme de chasse et tire de la grenaille vers vous et vous êtes touché par plusieurs dixaines de petits plombs.Vous êtes touché dans le dos ou coté droit?.Sait on quelle type de plombs ont été utilisées car certaines sources parlent de 90 chevrotines ce que me semble énorme et plus- tôt pour la chasse au gibier et pas des grosse plombs comme on a utilisés plus tard dans le TBW.

28.: La vitres du Santana pêtaient?

29.:Derrière eux il n’y avait plus une autre voiture ?Que la Range de Romeyer?A quelle distance?

30.:Votre collègue Capinne a perdue connaissance ? et Vous?

31.:Quelqu’un a remarqué q'ils ont fait marche arrière
et qu'ils se sont retournés vers Overijse.
Vous aviez l’impression qu’ils ne pouvaient plus aller facilement tout droit ou qu’ils étaient obligés de retourner?

32 .: Vous vous souvenez de leur vêtements , masques , chapeaux,lunettes ,vestes ?

33.:Les vitres du Santana étaient briseés à l'avant et du côté du chauffeur?

34.:Il y avait des impacts de balles? Sur la carrosserie?
Campinne avait touché le radiateur?

35.:vous avez remarqué un spoiler devant ou derrière le toit
de la Santana ?

36.:vous avez remarqué la banquette arrière?

37.:le chauffeur avait le look comment? Blond petit?
Le passager arrière c'est caché et n'as pas bougé pendant le fusillade?

38.:vous avez touché des pneus ou le rétroviseur?

39.: vous avez connaissance d’autres témoins que Mr Romeyer qui vous a aidé immédiatement après le fusillade ?

40.:Vous avez connus le témoignage de Romeyer depuis quand?

41.:Vous étiez au courant de son témoignage et du coup de téléphone qu’il a reçu le même jour pour le menacer?

42.: Vous avez vu vous-même les objets qu’on a trouvé dans la drève près du château Argentieul 2 semaines plus tard.

43.:Est-ce que vous avez revu la Santana retrouvée brulée au drève des Tumuli?

44.: Que ce que j'ai oublié de demander ? Que ce que vous pensez maintenant?

Un Grand Merci

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   Sam 30 Mai 2009 - 21:51

Réponses de M.Sartillot :

1 - Faut-il rappeler une fois encore que nous n’étions ni en caserne, ni de planton, mais les locaux de la BSR au 11 chaussée de Bruxelles à Wavre qui est un immeuble banal.
Je ne puis préciser la manière dont nous est parvenu l’alarme mais je puis dire qu’elle a été très rapide puisque nous sortions de cet immeuble en voiture lorsque les gangsters sont passés sous notre nez.

2 -Je regrette de devoir répondre à ce genre de question car il est certain que la personne à l’origine de cette question n’a aucune notion de ce qu’est un enquêteur où seules la motivation et l’initiative sont de mises. Nuls besoins d’attendre les ordres car le trains sera chaque fois passé.

3 -Même réponse qu’en 1

4 -Même réponse qu’en 2

5 -Lorsque « l’Audi 80 » a quitté Wavre, elle portait des plaques françaises à l’arrière. Cette voiture nous a semé un peu lors de leur fuite vers Overijse, mais sans jamais la perdre de vue.
A Tombeek, cette voiture a surgi à notre gauche, sortant d’une bretelle de la N4 (garage Volvo) et se plaçant juste devant nous. Notre vitesse du moment nous a donné un sérieux avantage pour les coller à l’arrière.

6 -C’est en sortant de cette bretelle que nous nous sommes rendus compte qu’il ne s’agissait pas d’une Audi mais bien d’une VW dont le modèle devait être assez récent. Cette fois ce véhicule portait des plaques belges . Vu notre avantage en vitesse, nous leur avons collé (image) le train jusque la sortie d’Overijse vers Hoeilaart.
Non nous n’avions ni gyrophare, ni sirène, ni barrage à atteindre. Nous étions en voiture anonyme et seuls. Pendant ce temps, le réseau radio était saturé par des messages inutiles tels que des occupations de barrages à des endroits opposés, et qui nous empêchaient de diffuser du concret.

7 -C’est à cet instant que nous avons vu que l’Audi 80 était en fait une VW. La certitude d’être sur la même poursuite passait alors de 100% à 98%. Dès lors la prudence s’imposait lors d’une intervention probable.
Exact quant au trafic.
C’est à peine par bribes que nos messages étaient reçus étant donné la surcharge du réseau en de tels moments. Nos appels au renfort n’ont jamais été entendus ou compris.
A cette époque il n’existait aucune différence entre flandre et walonnie (pour la Gendarmerie du moins)

8 -Les agresseurs ont traversé Overijse en empruntant un itinéraire connu d’un habitué des lieux, évitant de justesse un bus qui sortait du dépôt et en dépassant tout ce qui était gênait.

9 -Le réseau radio était saturé ; nos appels étaient cependant continus.

10 -Essayez de vous imaginer la scène : 10, 55, 35 , 80 m……..; sont probablement les écarts entre les voitures de Overijse à Hoeilaart
Les fuyards nous ont certainement repéré à la sortie de Tombeek et c’est alors que Campine a semblé avoir reconnu Bouhouche

11 -Le conducteur de la VW connaissait vraisemblablement très bien cet itinéraire.

12 -A la sortie d’Overijse, nous avons pris de la vitesse en direction de Hoeilaart, dépassant ainsi plusieurs véhicules mais mon attention était collée au pare chocs arrière de la VW

13 -Exact, mais nous étions juste derrière eux à ce moment, et ils le savaient

14 -150 mètres ?

15 -Aucune puisque nous les dépassions à vive allure.

16 -Difficile d’y répondre : il est impossible de remarquer en de tels instants d’adrénaline extrême, une Range ou encore le nombre de voitures depuis le feu rouge, 6, 8, 10 ?

17 -La file de voitures arrêtées jusqu’au feu rouge était (probablement) trop longue pour en risquer le dépassement; sans compter la venue en sens inverse de véhicules sortant du carrefour ou du feu devenu vert entre-temps.

18 -Non, ils n’avaient d’autres choix

19 -Il faut en avoir vécu les faits pour pouvoir certifier dans ses tripes que tout ceci se déroule beaucoup plus vite qu’un film, dans un espace de temps extrêmement court et très violent. En réalité je dirai que tout se passe dans une poignée de secondes. Il ne faut pas oublier que nous étions à moins de cent mètres lorsque les feux stop de la VW se sont allumés. Campinne m’a alors dit : « On y va ? », et moi de répondre : « on y va! ». Imaginez vous la suite.

20 -Si nous voulions intervenir efficacement, je n’avais d’autres choix que de placer la R4 en travers devant la Santana. La fusillade a commencé instantanément, que j’étais encore au volant.

21 -Je répète que tout ceci se déroule de manière instinctive. Il est certain que Campine est sorti de la voiture l’arme à la main et son chargeur plein (7 balles), et ce en même temps que le passager de la VW.

22 -Vu la vitesse à laquelle nous sommes arrivés, j’immobilisais la R4 lorsque ont claqué les coups de feu.

23 -Exact.

24 -A vidé son chargeur tout en recevant deux balles.

25 -Une à la cuisse et une au côté mais sans danger pour ses jours (après examen).
Lors d’un tel échange de coups de feu, le but premier est de maîtriser l’adversaire il me semble. Il n’existe pas dans notre esprit de but précis : tuer, blesser n’est pas une obsession. Le seul résultat attendu est l’arrestation des truands. Faut-il rappeler que nous étions quand même dans une situation de légitime défense.

26 -Lorsque j’ai commencé le tir, j’ai d’abord visé le passager, puis le chauffeur par le pare-brise, puis encore le chauffeur qui tentait d’ouvrir la portière pour mieux m’aligner. Je sais qu’une balle s’est logée dans le radiateur sans doute en visant le pneu avant gauche et ainsi les neutraliser. Puis ce fut le clic de « chargeur vide ».

27 -Exact (voir 26). J’ai également entendu le clic de l’arme du passager et en ai profité pour changer de position. C’est en débordant ma portière ouverte que j’ai été expédié par une décharge de chevrotines (plombs cubiques).

28 -Non hélas !

29 -Je ne sais pas.

30 -Non

31 -Ils ont effectués une marche arrière de un mètre (environ) afin de pouvoir se dégager de la R4 et déborder celle-ci par la gauche en passant ainsi à ma hauteur (j’étais alors blessé et couché devant la R4). Ils ont filé en direction de Groenendael.

32 -Le passager : manteau et chapeau du style british

33 -Je ne crois pas

34 -Non, le radiateur a été percé par mon tir

35 -Non

36 -Non

37 -Grand mince. Je n’ai pas vu le passager arrière

38 -Il faut consulter le dossier d’expertise du véhicule

39 -Voir les divers témoignages au dossier

40 -Peu de temps après

41 -Je n’ai connaissances de ces menaces qu’au travers du dossier

42 -Non

43 -Non

44 -Pour donner un avis personnel sur ces faits, je dirai que la routine est la pire des choses dans un milieu professionnel quel qu’il soit, et même privé si je me permets de l’ajouter.
Lors de l’alerte, nous devions nous armer davantage surtout que nous connaissions l’origine de l’attaque. Mais la routine a démontré précédemment que nous arrivions toujours bien après le départ des truands.
D’autre part, si nous avions pris le temps de nous armer davantage (qqs secondes), l’ »Audi » serait passée avant notre sortie de l’immeuble et nous ne l’aurions pas vue. Dès lors pas de poursuite, pas de blessures, affaire classée.
Si notre armement avait été plus performant, nos balles auraient atteint leurs objectifs au travers du pare brise et ainsi mis fin à d’autres méfaits . Campine et moi étions quand même d’excellents tireurs. Le GP 9 mm dont nous été doté par la suite aurait très certainement permis la mise au tapis de ces trois personnes. Campinne aurait été blessé quand même mais aurait en même temps arrêté le passager dans son tir.
Pour terminer, je dois reconnaître qu’!i s’agit toujours des trois comparses cités précédemment mais sans accusation formelle puisque ces suspicions n’ont pas été retenues par les cellules d’enquête successives . Sans doute ai-je tout faux mais force est de constater qu’il n’en reste qu’un seul sur les trois, et l’enquête piétine entre de faux espoirs et de réels désespoirs.

Bonne réflexion à tous

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7258
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Un Grand merci pour Mr Sartillot   Sam 30 Mai 2009 - 22:50

Un grand Merci pour Mr.Sartillot

je vais étudier ces reponses mot par mot.

Entre temps il m'ait arriver une question.

Mr Rominger a été menacé mais il y avait clairement beaucoup plus de témoins au Koldam.

Les Tbw n'ont pas pu dresser la liste naturellement et ils ont menacé le cuistôt pour l'exemple ! NON naturellement.

Ils l'ont reconnu! Et ils ont eu peur qu'il les reconnaisse!

Ils n'ont pas eu besoin d'avoir acces au registre de l'immatriculation.

Vue au faite qu'il y avait plusieures témoins il était inutile de lui rechercher tout seul et de le menacé tout seul.

Dans quel club de Tir Rominger allait tirer et dans quel competition il a participé ?

comment c'est possible de ne pas avoir compris cela plus tôt!
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   Sam 30 Mai 2009 - 22:54

K a écrit:
Un grand Merci pour Mr.Sartillot

je vais étudier ces reponses mot par mot.

Entre temps il m'ait arriver une question.

Mr Rominger a été menacé mais il y avait clairement beaucoup plus de témoins au Koldam.

Les Tbw n'ont pas pu dresser la liste naturellement et ils ont menacé le cuistôt pour l'exemple ! NON naturellement.

Ils l'ont reconnu! Et ils ont eu peur qu'il les reconnaisse!

Ils n'ont pas eu besoin d'avoir acces au registre de l'immatriculation.

Vue au faite qu'il y avait plusieures témoins il était inutile de lui rechercher tout seul et de le menacé tout seul.

Dans quel club de Tir Rominger allait tirer et dans quel competition il a participé ?

comment c'est possible de ne pas avoir compris cela plus tôt!

Sorry bête question mais le restaurateur, il a raconté quoi de tout cela? Il a finalement reconnu quelqu'un? Une voix? Un visage? Il a continué à se taire? Si oui comment a-t-on su qu'il a été menacé?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7258
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Rominger   Sam 30 Mai 2009 - 23:17

Bonne question;
il faut peut - être le demander au journaliste qui a sorti l'histoire:
ou:

-Rominger en a parlé tout de suite et la police c'est tu pour le proteger.
-ou il a pris peur et n'a que parlé après le mort de B ou autre personne
en 200x.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7258
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: partie 1   Dim 31 Mai 2009 - 21:04

Mes Questions à Mr Sartillot:
avec ses Reponses en blue avec qqs passages en GRAS par moi et mon premier commentaire en rouge

1.: Quand l'alarme c'est déclenché vous étiez déjà sur la route avec Mr Campinne ou vous étiez au planton de garde à la caserne de Wavre?

1 - Faut-il rappeler une fois encore que nous n’étions ni en caserne, ni de planton, mais les locaux de la BSR au 11 chaussée de Bruxelles à Wavre qui est un immeuble banal.
Je ne puis préciser la manière dont nous est parvenu l’alarme mais je puis dire qu’elle a été très rapide puisque nous sortions de cet immeuble en voiture lorsque les gangsters sont passés sous notre nez.


K :Ici je pose la question s’ils avaient noté le numero immatriculation français qui indique le département ?
2.: On on vous a donné des ordres verbales ou vous avez suivis des ordres pré-écrites ce que vous devez faire en cas d'alarme et du coup aller à un certain endroit pré-fixé pour les unités de la région wallonne?

2 -Je regrette de devoir répondre à ce genre de question car il est certain que la personne à l’origine de cette question n’a aucune notion de ce qu’est un enquêteur où seules la motivation et l’initiative sont de mises. Nuls besoins d’attendre les ordres car le trains sera chaque fois passé.

3:On vous a dit quoi sur le type de voiture à rechercher:Santana ou Volkswagen,et quand?
3 -Même réponse qu’en 1

4: ces ordres étaient en pré-accord avec des ordres donnés dans la Flandre ou il y avait aucun accord de signaler l'alarme excepté par le centre de la gendarmerie de Bruxelles , qui devait passer l’alarme en Flandre par telex?
4 -Même réponse qu’en 2

5: quand vous rouliez vers Tombeek vous avez déjà remarqué ou non le Santana avec des plaques d’immatriculation françaises et vous les aviez perdu de vue du au trafic dense ou par des feux rouges.
5 -Lorsque « l’Audi 80 » a quitté Wavre, elle portait des plaques françaises à l’arrière. Cette voiture nous a semé un peu lors de leur fuite vers Overijse, mais sans jamais la perdre de vue.
A Tombeek, cette voiture a surgi à notre gauche, sortant d’une bretelle de la N4 (garage Volvo) et se plaçant juste devant nous. Notre vitesse du moment nous a donné un sérieux avantage pour les coller à l’arrière.

K :Ici il y a quelque chose que je comprends pas : comment changer des plaques en 15 secondes a Tombeek


6 .Quand la Santana est sortie de l'ancienne bretelle de Tombeek elle sortait juste devant vous avec les plaques Belges ou vous avez rejoint ce Santana en doublant quelques voitures sur la nationale en roulant avec le girophare et sirène afin de rejoindre au plus vite votre poste de Barrage?
Donc exactement quand vous avez vu pour la première fois la Santana et quand vous vous êtes rendu compte que la Volkswagen avec plaques françaises (ou belges) recherchée était en effet une Santana maintenant avec des plaques belges

6 -C’est en sortant de cette bretelle que nous nous sommes rendus compte qu’il ne s’agissait pas d’une Audi mais bien d’une VW dont le modèle devait être assez récent. Cette fois ce véhicule portait des plaques belges . Vu notre avantage en vitesse, nous leur avons collé (image) le train jusque la sortie d’Overijse vers Hoeilaart.
Non nous n’avions ni gyrophare, ni sirène, ni barrage à atteindre. Nous étions en voiture anonyme et seuls. Pendant ce temps, le réseau radio était saturé par des messages inutiles tels que des occupations de barrages à des endroits opposés, et qui nous empêchaient de diffuser du concret


7.: je pense donc que c’est entre Tombeek et Overijse que vous aviez compris qu’ il fallait suivre ce Santana.
Vue qu'il avait un trafic dense le Santana doublait des voitures et vous derrière à une vitesse autour de 110 km/h

Avant le croisement avec feux à Overijse est ce que vous avez faites un appel par radio pour donner au centrale de la gendarmerie que vous suiviez une voiture et qui fallait faire des barrages en flandre?Votres messages à Wavre ont été reçus ou vous étiez déjà trop loin pour être en contact par Radio avec votre caserne ou vous étiez à Wavre sur des frequences Radio, qui en Flandre étaient differentes ?
Comme cela vous n'avez pas pu demander de l'assistance .!?

7 -C’est à cet instant que nous avons vu que l’Audi 80 était en fait une VW. La certitude d’être sur la même poursuite passait alors de 100% à 98%. Dès lors la prudence s’imposait lors d’une intervention probable.
Exact quant au trafic.
C’est à peine par bribes que nos messages étaient reçus étant donné la surcharge du réseau en de tels moments. Nos appels au renfort n’ont jamais été entendus ou compris.
A cette époque il n’existait aucune différence entre flandre et walonnie (pour la Gendarmerie du moins)










8.: Les Gangsters ont évité les feux à Overijse en prenant une petite route à gauche avant ces feux. En ayant pas pu demander de l'assistance ni en Flandre ni en Wallonie vous êtes continués à les suivre dans le dédale de Overijse.
Est-ce que ils ont roulez à travers la commune en empruntant des lignes rectilignes et parallèles avec la route principale dans Overijse ou ils ont essayé de vous semer en tournicotant autour des differents blocs dans la commune ?

8 -Les agresseurs ont traversé Overijse en empruntant un itinéraire connu d’un habitué des lieux, évitant de justesse un bus qui sortait du dépôt et en dépassant tout ce qui était gênait.

9.:Vous aviez ou pas mentionné par radio ce poursuite dans Overijse?
9 -Le réseau radio était saturé ; nos appels étaient cependant continus




10.: Dans Overijse vous avez pu suivre la Santana à une 50 de mètres ou plus?
Vous avez reconnu un type ressemblant a Bouhouche avant ou après Overijse?
10 -Essayez de vous imaginer la scène : 10, 55, 35 , 80 m……..; sont probablement les écarts entre les voitures de Overijse à Hoeilaart
Les fuyards nous ont certainement repéré à la sortie de Tombeek et c’est alors que Campine a semblé avoir reconnu Bouhouche


11.:: En faisant la poursuite à Overijse vous avez eu l'impression que le chauffeur du Santana connaissait bien la commune ou il hésitait à certains endroits ce que vous laissait le temps de les rattraper avec votre Renault R4 ?
11 -Le conducteur de la VW connaissait vraisemblablement très bien cet itinéraire.

12.:: A la sortie de Overijse vous suivez le Santana à 100 mètres et il y avait du trafic ou pas ?.
12 -A la sortie d’Overijse, nous avons pris de la vitesse en direction de Hoeilaart, dépassant ainsi plusieurs véhicules mais mon attention était collée au pare chocs arrière de la VW

13.: La route vers Hoeilaert est légèrement sinueuse et tout dépassement est dangereux.Le Satana doublait à vive allure des voitures avant l‘entrée du bretelle de l'autoroute et vous les suiviez ou vous aviez vu de loin que la Santana ne prenait pas l'entrée de autoroute?
13 -Exact, mais nous étions juste derrière eux à ce moment, et ils le savaient
14.:Après cet autoroute vous étiez à combien de distance de la Santana?
14 -150 mètres ?

15.:Combien de voitures étaient entre vous et la Santana?
15 -Aucune puisque nous les dépassions à vive allure.

16.:La Santana doublait dans un virage le Range Rover de Mr Romeyer et vous l'aviez fait peu de temps après aussi.
Quand la Santana arrêtait devant le feu rouge au Rue Koldamstraat il y avait déjà des voitures devant le feu rouge ou pas . Combien?
La Santana c'est arrêté en quelle position à compter du feu rouge?
16 -Difficile d’y répondre : il est impossible de remarquer en de tels instants d’adrénaline extrême, une Range ou encore le nombre de voitures depuis le feu rouge, 6, 8, 10 ?

17.:Ils ne pouvait pas griller le feu rouge parce que ils venaient trop de voitures de droite ou de gauche allant vers Overijse et ils étaient du coup bloqués par des bordures trop haute du trottoir à droite ou la presence du poteau du feu rouge ?

17 -La file de voitures arrêtées jusqu’au feu rouge était (probablement) trop longue pour en risquer le dépassement; sans compter la venue en sens inverse de véhicules sortant du carrefour ou du feu devenu vert entre-temps.

18.:Vous aviez l’impression q’ ils vous attendent déjà et voulaient regler leur compte avec les poursuivants?
18 -Non, ils n’avaient d’autres choix

19.:Le passager droit de la voiture était le premier à être sortie de la Santana avant que vous arriviez ou vous aviez surgit derrière et ils attendent tranquillos dans leur voiture devant le feu avec quelques voitures derrières?

19 -Il faut en avoir vécu les faits pour pouvoir certifier dans ses tripes que tout ceci se déroule beaucoup plus vite qu’un film, dans un espace de temps extrêmement court et très violent. En réalité je dirai que tout se passe dans une poignée de secondes. Il ne faut pas oublier que nous étions à moins de cent mètres lorsque les feux stop de la VW se sont allumés. Campinne m’a alors dit : « On y va ? », et moi de répondre : « on y va! ». Imaginez vous la suite.
plein de choses maintenant .[/color]


Dernière édition par K le Mar 2 Juin 2009 - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7258
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: partie 2   Dim 31 Mai 2009 - 21:05

20.:Vous avez tout de suite sans hésitation doublé ce queue de voitures et vous vous êtes braqués devant eux et ils ne pouvaient plus avancer ni sur la voie de droite ni celle de gauche(après le fusillade.)


20 -Si nous voulions intervenir efficacement, je n’avais d’autres choix que de placer la R4 en travers devant la Santana. La fusillade a commencé instantanément, que j’étais encore au volant.


21.:Quand le R4 s’était arreté ,votre collègue avait déjà son arme à la main avec combien de balles dans le chargeur?
Il est sortie avant le passager droit de la Santana et il a braqué son arme le premier? ou le gangster était déjà en position de tir ou ils sont sortis presque ensemble?

21 -Je répète que tout ceci se déroule de manière instinctive. Il est certain que Campine est sorti de la voiture l’arme à la main et son chargeur plein (7 balles), et ce en même temps que le passager de la VW.


22.:Quand vous aviez entendu le premier coup de feu vous étiez encore dans la voiture ou étiez déjà dehors.

22 -Vu la vitesse à laquelle nous sommes arrivés, j’immobilisais la R4 lorsque ont claqué les coups de feu.

23.:Vous avez tiré votre premier balle derrière la R4 ?
23 –Exact

24.:Votre collegue a pu vider son chargeur ou il est tombé en tirant?
24 -A vidé son chargeur tout en recevant deux balles

25.:Les premières balles (1, 2) qui l'ont touché c‘était aux jambes puis l‘épaule (3) et le ventre?(4)
Est ce qu'il avait l'impression que les permières balles étaient destinées pour l’arrêter et les dernières balles pour le tuer après qu'il a commencé à tirer lui même? ou c‘était alléatoire et les impacts non prevues.

25 -Une à la cuisse et une au côté mais sans danger pour ses jours (après examen).
Lors d’un tel échange de coups de feu, le but premier est de maîtriser l’adversaire il me semble. Il n’existe pas dans notre esprit de but précis : tuer, blesser n’est pas une obsession. Le seul résultat attendu est l’arrestation des truands. Faut-il rappeler que nous étions quand même dans une situation de légitime défense


K :j’ai mal formulé ma question


26.:En tirant vous même vous avez visé le tireur .Combien de balles vous aviez tirer vers lui et combien de balles en direction du chauffeur qui essayait de sortir de la voiture mais n'arrivait pas à ouvrir sa porte?



26 -Lorsque j’ai commencé le tir, j’ai d’abord visé le passager, puis le chauffeur par le pare-brise, puis encore le chauffeur qui tentait d’ouvrir la portière pour mieux m’aligner. Je sais qu’une balle s’est logée dans le radiateur sans doute en visant le pneu avant gauche et ainsi les neutraliser. Puis ce fut le clic de « chargeur vide ».

27.:Votre chargeur se vidait presque au même moment que celle du gangster. Avant de réaliser votre situation le gangster passager droit reprend une arme de chasse et tire de la grenaille vers vous et vous êtes touché par plusieurs dixaines de petits plombs.Vous êtes touché dans le dos ou coté droit?.Sait on quelle type de plombs ont été utilisées car certaines sources parlent de 90 chevrotines ce que me semble énorme et plus- tôt pour la chasse au gibier et pas des grosse plombs comme on a utilisés plus tard dans le TBW.

27 -Exact (voir 26). J’ai également entendu le clic de l’arme du passager et en ai profité pour changer de position. C’est en débordant ma portière ouverte que j’ai été expédié par une décharge de chevrotines (plombs cubiques).

28.: La vitres du Santana pêtaient?
28 -Non hélas !

29.:Derrière eux il n’y avait plus une autre voiture ?Que la Range de Romeyer?A quelle distance?

29 -Je ne sais pas.

30.:Votre collègue Capinne a perdue connaissance ? et Vous?
30 –Non

31.:Quelqu’un a remarqué q'ils ont fait marche arrière
et qu'ils se sont retournés vers Overijse.
Vous aviez l’impression qu’ils ne pouvaient plus aller facilement tout droit ou qu’ils étaient obligés de retourner?

31 -Ils ont effectués une marche arrière de un mètre (environ) afin de pouvoir se dégager de la R4 et déborder celle-ci par la gauche en passant ainsi à ma hauteur (j’étais alors blessé et couché devant la R4). Ils ont filé en direction de Groenendael.

K :Là :la reponse éclaire tout :ils sont pas retourné vers Overijse !!!!!!!

32 .: Vous vous souvenez de leur vêtements , masques , chapeaux,lunettes ,vestes ?
32 -Le passager : manteau et chapeau du style british

33.:Les vitres du Santana étaient briseés à l'avant et du côté du chauffeur?
33 -Je ne crois pas

34.:Il y avait des impacts de balles? Sur la carrosserie?
Campinne avait touché le radiateur?

34 -Non, le radiateur a été percé par mon tir

35.:vous avez remarqué un spoiler devant ou derrière le toit
de la Santana ?

35 –Non

36.:vous avez remarqué la banquette arrière?
36 –Non

37.:le chauffeur avait le look comment? Blond petit?
Le passager arrière c'est caché et n'as pas bougé pendant le fusillade?

37 -Grand mince. Je n’ai pas vu le passager arrière

38.:vous avez touché des pneus ou le rétroviseur?
38 -Il faut consulter le dossier d’expertise du véhicule

39.: vous avez connaissance d’autres témoins que Mr Romeyer qui vous ont aidé immédiatement après le fusillade ?

39 -Voir les divers témoignages au dossier


40.:Vous avez connus le témoignage de Romeyer depuis quand?

40 -Peu de temps après


K : Donc Romeyer a temoigné tout de suite !!!!! et a fait preuve de Civisme et du Courage !

41.:Vous étiez au courant de son témoignage et du coup de téléphone qu’il a reçu le même jour pour le menacer?
41 -Je n’ai connaissances de ces menaces qu’au travers du dossier

42.: Vous avez vu vous-même les objets qu’on a trouvé dans la drève près du château Argentieul 2 semaines plus tard.
42 –Non

43.:Est-ce que vous avez revu la Santana retrouvée brulée au drève des Tumuli?
43 –Non

44.: Que ce que j'ai oublié de demander ? Que ce que vous pensez maintenant?

44 -Pour donner un avis personnel sur ces faits, je dirai que la routine est la pire des choses dans un milieu professionnel quel qu’il soit, et même privé si je me permets de l’ajouter.
Lors de l’alerte, nous devions nous armer davantage surtout que nous connaissions l’origine de l’attaque. Mais la routine a démontré précédemment que nous arrivions toujours bien après le départ des truands.
D’autre part, si nous avions pris le temps de nous armer davantage (qqs secondes), l’ »Audi » serait passée avant notre sortie de l’immeuble et nous ne l’aurions pas vue. Dès lors pas de poursuite, pas de blessures, affaire classée.
Si notre armement avait été plus performant, nos balles auraient atteint leurs objectifs au travers du pare brise et ainsi mis fin à d’autres méfaits . Campine et moi étions quand même d’excellents tireurs. Le GP 9 mm dont nous été doté par la suite aurait très certainement permis la mise au tapis de ces trois personnes. Campinne aurait été blessé quand même mais aurait en même temps arrêté le passager dans son tir.
Pour terminer, je dois reconnaître qu’!i s’agit toujours des trois comparses cités précédemment mais sans accusation formelle puisque ces suspicions n’ont pas été retenues par les cellules d’enquête successives . Sans doute ai-je tout faux mais force est de constater qu’il n’en reste qu’un seul sur les trois, et l’enquête piétine entre de faux espoirs et de réels désespoirs.

Bonne réflexion à tous


K:Un Grand Merci

Il faut repenser plein de choses maintenant
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7258
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Remarque 1   Lun 1 Juin 2009 - 10:11

Bonjour

après une nuit (je suis lent) je constate que les déclarations de Mr Sartillot sont en opposés de celui de Romeyer.

Romeyer dit qu'ils sont retournés à Overijse et Mr. Sartillot dit qu'après une marche arrière d'une mètre ils l'ont contourné le R4 et par la voie de gauche sont aller direction de Groenendaal.

Je pense que tous les trois étaient en semi - choc d'adrenaline de ce qui c'est passé en quelque secondes et qui a marqué leurs vies.

Romeyer dit aussi qu'il a cherché de l'aide dans un "Garage Mercedes" mais c'est maintenant un "Garage Citroen" à coté !
En plus il y passait regulièrement , donc avant "citroen "cela devait être "Mercedes" ou c'est lui qui commence a mélangé ses mémoires.
Il a un vie très chargé et est impliqué dans beaucoup d'organisations de concours de Toques, la chasse,balltrap et chevaux.

Donc il a énormement de connaissances et d'obligations , pourtant il a du être extremement méticuleux dans son cuisine pour arriver à ces 5 étoiles donc ???
pourquoi il se tromperait?

Pour mr Sartillot c'est la même chose :Toucher gravement dans sa chair
il a l'extreme raison pour se mémoriser correctement par quel direction ils sont enfuit.


Donc je continue mon trajet vers Groenendaal.

La se posent les questions suivantes:Vue le trafic existant

1.: Les autres témoins qui étaient en face dans leur voitures au feu rouge au Koldam n'ont pas pu continuer (vers Overijse) durant le fusillade au Feu du Koldam,parce que , quand cela devenait vert pour les voitures devant le SANTANA , Mr Sartillot s'est jeté avec le R4 ,à ce moment là , devant le Santana pour le bloquer et a ouvert sa portiere gauche et a commencé à tirer sur les occupants de la Santana..
Combien et qui sont ses témoins?

2.Le radiateur fuyait: est ce que la route était humide ce jour là et
est ce quelqu'un a suivit les traces du liquide de refroidissement perdue
et en quel quantité ça fuyait?

grrr


Dernière édition par K le Mar 2 Juin 2009 - 21:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7258
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: chemin vers le lac des enfants noyés   Lun 1 Juin 2009 - 18:52

Possible scenario apres le fusillade du KOLDAM:

Si le drève du tumuli était déjà fermé ou s'il y avait une barrage en place , (entendu au scanner) , une possible raison de continuer vers Groenendael c'est qu'ils voulaient prendre une centaine de mètres plus loin la Route à droite vers l'église de Hoeilaert, puis le chaussée de Bruxelles ,puis le drève du bonne Odeur .
A partir d'ici ils commençent se rendre compte que la voiture chauffe vue qu'il y a un trou dans le radiateur...
il cachent la voiture et attendent la nuit pour passer par la rue du Rouge Gorge vers la rue du Beernaert qu'il connaissent pour y avoir volé le Peugeot 504.

On peut rouler une distance de 6km sans eau dans le radiateur.

Est ce que ce drève du bonne odeur était ouverte au trafic en septembre 1982 ? et la rue du rouge gorge?

Ce qui cloche dans le scenario c'est le dépot des differentes objets faite 2 semaine plus tard prèes du chateau d'Argentieul.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7258
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: la drève du bonne Odeur   Lun 1 Juin 2009 - 18:57

M....!

S'il ont pris la drève du bonne Odeur ils pourrait aussi aller tout droit sur la Rue de l'hospice le garagiste de M....???
Revenir en haut Aller en bas
Kranz



Nombre de messages : 743
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   Lun 1 Juin 2009 - 21:10

K a écrit:
M....!

S'il ont pris la drève du bonne Odeur ils pourrait aussi aller tout droit sur la Rue de l'hospice le garagiste de M....???

C'est ce que j'ai toujours pensé, mais à mon avis ils sont passé par la drève des Tumuli, c'était interdit mais faisable, discret et direct; il pourraient alors y avoir laissé la Santana en panne pour aller à pied jusqu'au garage Gondry où se trouvai(en)t leur(s) véhicule(s).

Il est peu probable qu'ils aient caché la Santana dans le garage, le risque était trop grand.

Le soir ils ont pu revenir drève des Tumuli pour enlever les armes de la voiture et l'incendier.

Cette fameuse drève des Tumuli était fermée à l'époque, alors qu'elle avait été ouverte dans les années 70, mais elle était fermée par une simple barrière forestière.
L'endroit idéal, caché du ciel par les arbres et où les gendarmes ne vont pas puisqu'on y circule pas.
Je ne connais pas le système de fermeture de ces barrières en 82, mais j'imagine qu'il devait être aussi élémentaire que celui des cabines haute tension de l'époque, une clé à quatre pans ou un truc du genre.
J'imagine également qu'en cas d'urgence les forces de l'ordre ne devaient pas attendre l'arrivée d'un garde forestier pour passer et ils devaient être équipés en conséquence, alors vous pensez bien que c'est un jeu d'enfant pour des gens issus de ce milieu !
Je ne vise évidemment personne Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   Lun 1 Juin 2009 - 21:39

Kranz a écrit:
K a écrit:
M....!

S'il ont pris la drève du bonne Odeur ils pourrait aussi aller tout droit sur la Rue de l'hospice le garagiste de M....???

C'est ce que j'ai toujours pensé, mais à mon avis ils sont passé par la drève des Tumuli, c'était interdit mais faisable, discret et direct; il pourraient alors y avoir laissé la Santana en panne pour aller à pied jusqu'au garage Gondry où se trouvai(en)t leur(s) véhicule(s).

Il est peu probable qu'ils aient caché la Santana dans le garage, le risque était trop grand.

Le soir ils ont pu revenir drève des Tumuli pour enlever les armes de la voiture et l'incendier.

Cette fameuse drève des Tumuli était fermée à l'époque, alors qu'elle avait été ouverte dans les années 70, mais elle était fermée par une simple barrière forestière.
L'endroit idéal, caché du ciel par les arbres et où les gendarmes ne vont pas puisqu'on y circule pas.
Je ne connais pas le système de fermeture de ces barrières en 82, mais j'imagine qu'il devait être aussi élémentaire que celui des cabines haute tension de l'époque, une clé à quatre pans ou un truc du genre.
J'imagine également qu'en cas d'urgence les forces de l'ordre ne devaient pas attendre l'arrivée d'un garde forestier pour passer et ils devaient être équipés en conséquence, alors vous pensez bien que c'est un jeu d'enfant pour des gens issus de ce milieu !
Je ne vise évidemment personne Rolling Eyes

C'est pas le garage de Weykamp, rue de l'Hospice? C'est dans le livre de Postal, la réponse...
Revenir en haut Aller en bas
a h



Nombre de messages : 187
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   Mar 2 Juin 2009 - 2:52

Même si cela ne change pas grand chose, Campine a-t-il dit: "je pense reconnaitre Bouhouche à l'arrière" ou s'est-il exclamé: " c'est Bouhouche à l'arrière!" Merci
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   Aujourd'hui à 15:04

Revenir en haut Aller en bas
 
L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ovni l'affaire du docteur X (Imposture)
» Grippe A : les suites de l'affaire...
» Une crèche risque la fermeture pour une affaire de voile!!!!!
» L'affaire Varginha en Bd ...
» L'affaire de la ferme Fuhr à Langenburg CANADA (1974)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les faits :: Wavre, 30 septembre 1982-
Sauter vers: