les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Libert, Michel

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 17 ... 28  Suivant
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Jeu 4 Mai 2017 - 14:28


Commentaires de Michel Libert :

JF Calmette

Oui, j'ai très bien connu JF Calmette et n'ai eu qu'à me réjouir de sa proximité et de son amitié.

Je ne sais à quel niveau (Latinus et au-delà) il prestait en nos services, instruisant autant la police communale, que la gendarmerie, que la SN et d'autres services qui eux sont français.

Il était en outre un ami visiblement très proche de Christian Smets.

J'ai l'intime conviction que JF Calmette a été non pas manipulé ... mais à son insu 'utilisé" dans nombre de circonstances car il était, pour autant que je ne me trompe, d'une sincérité absolue et d'une amitié à toute épreuve teintée d'une gentille naïveté liée à des gens de sa condition.

de Liederkerke

Oui, je l'ai connu mais de façon éphémère. Personne très agréable et très intelligente pour le peu que j'ai pu me rendre compte.

Kika de son surnom. Amie de Christian Smets (cfr la correspondance de vacances). responsable/référante de la DINA et liée (de près, de loin ?) aux affaires baignant ces années dites de plomb.

Patrick Haemers

Nom dévoilé à plusieurs reprises lors de nos réunions. Il faisait certainement partie d'un des autres réseaux dont je vous ai entretenu.

François de Grossouvre

Référant principal de Latinus lors de ses voyages à Paris.

S'agissait-il de déposer des rapports, des conclusions ou de prendre instructions ? ...

Jean-Paul Dumont

Une des autorités majeures.

J'ai du prendre contact avec lui lors d'un vernissage dans le quartier Louise afin d'obtenir des autorisations dans une opération ou une demande d'informations.

Michel Vander Elst

>>> Aucun souvenir :-(

Elio Ciolini (qui était en Belgique sous le nom de "colonel Bastiani").

>>> Inconnu de moi mais Christian Elnikoff m'a confié lors de son interview d'incorporation connaître un colonel Bastiani qui pouvait être éventuellement une recrue de choix car ancien de l'OAS.

Homonyme ?

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Jeu 4 Mai 2017 - 20:53


Un message de Michel Libert ...

_ _ _

Avant de donner le premier coup d'envoi de nos actions, j'ai du attendre de recevoir des mains de Latinus une matrice de carte de membre (toujours chiffrée) du M80 afin de pouvoir la reproduire et faire transiter en retour le listing des membres selon la procédure d'application.

Je ne peux dire si Latinus a exécuté lui-même des voyages en Italie durant la période dans laquelle je l'ai connu. Mais il ne me cachait pas avoir des liaisons avec des "huiles" vaticanes ainsi que des relations suivies avec des responsables de mouvances nationalistes.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Ven 5 Mai 2017 - 16:36


Une précision de Michel Libert

_ _ _

"Monsieur Guillaume"

>>> Monsieur Guillaume ... version francisée de Herr Wilhelm. Il était mon référant près le PAL et le MAD entre 1977/78 et 1992, date à laquelle j'ai été du cadre du PAL démobilisé suite à la fin "physique" du double engagement dans lequel je m'étais initialement prononcé : la réunification allemande et/ou la chute de l'URSS. Le PAL ou son parèdre m'a relancé deux fois pour reprendre du service. La première en 2002, la seconde en 2012. J'ai décliné les offres en restant sur ma position de démobilisé de 1992.


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Ven 5 Mai 2017 - 23:00


Michel Libert sur la rencontre entre le WNP et la secte Moon...

_ _ _

La réunion prévue à Dinant avec les représentants de la secte Moon était organisée par des "huiles". Il n'était pas question d'un rassemblement "populaire" ou "associatif".

Guido Delvaux, Karl de Lombaerde, Paul Latinus et Bernard Mercier devaient, selon mes souvenirs, y être présents.

A ma question de savoir ce dont ils ont débattus, Karl m'a répondu que cela ne me regardait aucunement et que je n'avais qu'à observer et suivre les ordres.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Sam 6 Mai 2017 - 15:41


Extrait de

https://www.youtube.com/watch?v=n6pUfjC3wlM&t=1890s





Ci-dessus : Pino Rauti, fondateur de "Ordre Nouveau"

https://tempspresents.com/2013/05/31/pino-rauti-extreme-droite-italienne-guillaume-origoni/

Commentaire :

En 1965 dans un salon d'un hôtel romain, Pino Rauti participe à un congrès fondateur que fixe une caméra. La fine fleur de l'extrême-droite s'est donné rendez-vous pour discuter de la meilleure manière de juguler le péril rouge.

Là se réunissent les putschistes de l'armée italienne et ils rassemblent autour d'eux une troupe de jeunes gens prometteurs qui n'étaient pas des militaires et qui feront l'histoire de la subversion dans les années à venir.

Parmi ces jeunes gens prometteurs, on retrouve Guido Gianettini qui sera mis en cause dans Piazza Fontana. Avec Rauti, ils promeuvent les principes de l'OAS, la guerre contre-révolutionnaire menée en Algérie, le socle idéologique pour les néo-fascistes italiens et la stratégie de la tension.

L'OAS a un rôle dramatique en Italie. L'OAS est l'exemple, l'aiguillon pour l'extrême-droite italienne de la bataille contre le communisme international.

_ _ _

Voici une citation de Michel Libert :

Christian Elnikoff m'a confié lors de son interview d'incorporation connaître un colonel Bastiani qui pouvait être éventuellement une recrue de choix car ancien de l'OAS.

Note : "colonel Bastiani" est un faux nom utilisé par Elio Ciolini ; la présence de Elio Ciolini dans l'entourage de Patrick Haemers a été pour moi l'énigme la plus féconde de ces dossiers ; Michel Libert nous apprend en plus que Patrick Haemers et Paul Latinus étaient liés, ce qui est d'autant plus intéressant que, selon son père, Patrick Haemers se sentait très bien protégé par "l'organisation" (dont le WNP serait un segment, bâti au départ de "Mouvement 80", un groupe originaire d'Italie).

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Sam 6 Mai 2017 - 16:21


C'est l'occasion de relire

http://guillaumeorigoni.blog.lemonde.fr/2012/03/05/1-4-le-congres-de-linstitut-pollio-laction-politique-du-club-anti-communiste-italien-et-son-soutien-par-les-structures-americaines-1-4-le-congres-de-l/

Le Congrès de l’institut Pollio : L’action politique du “ club ” anti-communiste italien et son soutien par les structures américaines.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Dim 7 Mai 2017 - 12:24


Citation de Michel Libert :

_ _ _

Balfroid et Bihay (gendarmerie de Wavre) m'invitent pour un entretien. Ils me disent : "Monsieur Libert, cela nous intéresse car nous avons nous-mêmes des dossiers et il y a beaucoup de choses qui convergent. Est-ce que vous accepteriez de nous éclairer ?" Je n'aurais jamais dû dire oui. On s'est vu quelques fois. Ils prennent leurs dossiers :

- Monsieur Untel, cela vous dit quelque chose ?
- Oui, on a fait une opération de surveillance.
- Et bien, ce monsieur, on l'a retrouvé assassiné.

Comme cela, toute une liste. Des scandales financiers, des scandales économiques, des scandales de mœurs… l'affaire Pinon, entre autres.

On se lance dans les premiers procès-verbaux … on en fait, des pages …

Cela passe chez le juge d'instruction. On me reconvoque à Wavre plus tard. Je demande « Et les chefs Balfroid et Bihay ? »  « Ah, ils sont mutés » « Et le juge ? » « Muté … On recommence tout. Maintenant, Monsieur Libert, on va commencer à travailler sérieusement ».

C'était agressif, jovial, agressif, jovial… comme si j'allais commencer à trembler. On a été drillé à cela, à l'époque du PAL et de mon papa : le concept des entretiens, le gentil, le méchant…

On se revoit souvent…

Je suis convoqué à Termonde…

On m'a fait réciter les mêmes choses 7 ou 8 fois : réciter ce qui a été acté et ré-acter ce qui a été signé.

Quand on cite des noms, on ne peut pas les citer ; et quand on cite des réseaux, ce n'est pas de ces réseaux-là que l'on parle.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Lun 8 Mai 2017 - 19:12


Michel Libert, au sujet de Yggdrasil

_ _ _


Yggdrasil était le fait de Herman Wachtelaere, intime contact de Latinus, Lecerf et Delombaerde.

J'ai été obligé ... (et je ne vous dis pas à quel point je me suis fait ch.... !) de me joindre à ses projets, lesquels m'embarquaient bien loin du pur renseignement.

De par sa situation sociale, son passé et la valeur de ses contacts évoluant dans les cercles de Latinus, Wachtelaere bénéficiait du rang de colonel et possédait de très nombreux contacts près la Gendarmerie.

Je ne sais rien à son sujet de plus, n'ayant pas eu le temps physique de collaborer assez longtemps et, d'autre-part, ayant "hiérarchiquement" toujours du ... "obtempérer".

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 9 Mai 2017 - 10:48


Il y a de nombreuses constantes dans les déclarations de Michel Libert depuis plus de 30 ans.

L'une d'elles est l'importance de réseaux nommés "Mouvement 80" ("Movimento 80", "M80"), "Alliance", "Scorpion", etc comparables au WNP ("M80" a même joué un rôle à l'origine du WNP avant que ce dernier s'en détache). Ces réseaux semblent avoir eu des liens avec Paul Latinus.

Par ailleurs, c'est sur les conseils du MAD (contre-espionnage militaire allemand, contrôlé par les USA) au sein duquel lui et son père étaient actifs que Michel Libert est entré au Front de la Jeunesse "où on allait le contacter" ... ce qui se fera via Barbier qui le présente à Paul Latinus.

La demande de Paul Latinus est "Je suis déconnecté ; reconnecte-moi"...

Difficile de savoir ce qui s'est passé et pourquoi Paul Latinus est amené à faire cette demande. Après tout, il avait été recruté par la DIA...

Cela semble indiquer que la DIA et le MAD sont liés (ce qui est vraisemblable) mais pourquoi choisir quelqu'un du MAD pour seconder Paul Latinus ? (c'est Michel Libert qui fournira la littérature du MAD à l'origine des manuels PUMA : un manuel pour les filatures, etc). Pourquoi aussi se baser sur "Mouvement 80" d'origine italienne ?

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 9 Mai 2017 - 11:20


Tentative d'explication ...

http://www.resistances.be/tueurs3.html

(...)  Le journaliste René Haquin écrira dans son livre sur le WNP que Latinus lui avait déclaré: « J’ai été recruté en 1967, à l’âge de 17 ans, par une organisation étrangère dont le but est de lutter par tous les moyens contre le communisme soviétique. J’ai été initié en 1973 au contre-espionnage et aux techniques de renseignement par un officier OTAN, à Tongres, pendant mon service militaire. En 1977 (...), j’ai reçu ordre, par l’organisation à laquelle j’appartiens (...), de m’introduire dans la sphère du Front de la jeunesse (...). Ma nouvelle mission, en 1980, fut alors de créer en Belgique un groupe revanchard nazi calqué sur la Waffen-SS (ndlr: c’est-à-dire le WNP) ».

Par la suite, au cours d’une instruction judiciaire dont il était l’objet, Latinus désignera cette organisation étrangère: il s’agissait de la Défense intelligence agency (DIA), l’équivalent militaire de la CIA  (...)

_ _ _

C'est donc sur ordre de la DIA que Paul Latinus est entré au Front de la Jeunesse.

Plus tard, ce sera sur ordre du MAD que Michel Libert fera la même démarche... et sera présenté à Paul Latinus ... ce qui indique que DIA/MAD étaient au courant de l'évolution du Front de la Jeunesse.

Plus tard, quand le WNP voudra son "indépendance", il faudra qu'il y ait en son sein "quelqu'un ayant fait Bad Tölz"... ce sera Karel de Lombaerde. Dès lors, Paul Latinus voyagera souvent avec Karel de Lombaerde et ses contacts (qui étaient hebdomadaires) avec Michel Libert seront moins fréquents.

Intéressant de noter que Michel Libert dit avoir vu le général Robert Close taper sur l'épaule de Karel de Lombaerde. On connaît par ailleurs les liens de Robert Close avec Jacques Jonet et Armand De Decker (IEPS, R.A.P.P.E.L., etc) ainsi que ceux de Paul Latinus avec Patrick Haemers. On sait aussi que le R.A.P.P.E.L. a été subsidié par William Casey via Brian Crozier (c'est dans l'autobiographie de ce dernier)... qui estimait qu'il "fallait faire peur aux Européens pour qu'ils se rapprochent des USA".

Revenir en haut Aller en bas
lrnt



Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 23/04/2015

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 9 Mai 2017 - 15:13

Smile


Dernière édition par lrnt le Mer 9 Aoû 2017 - 22:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 9 Mai 2017 - 15:31


Hervé Hasquin qui déclare tout de go que le documentaire de la BBC sur "Gladio / Stay-behind" est un "faux intellectuel"...

https://www.dailymotion.com/video/xgv6v3_debat-sur-le-reseau-gladio-brabant-wallon-1-6_news#rel-page-under-6





http://www.cercle-gaulois.be/qui-est-qui/membres-dhonneur/





https://www.scribd.com/document/273995778/Renifleurs-La-verite





Robert Close et Jacques Jonet étaient au M.A.U.E.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 9 Mai 2017 - 16:00


Michel Libert, au sujet du "dossier Pinon"...

_ _ _ _ _ _ _ _

La photo compromettante dont vous m'avez parlé venait-elle du dossier Pinon ?

Paul Latinus avait-il une copie de ce dossier ?

_ _ _

Oui ... et non pas "la" ... mais "les" photos ... toutes originales, l'une étant incontestable à moins d'avoir user d'un nombre de sosies appropriés. A mes souvenirs les photos étaient au nombre de trois et visiblement prises à la sauvette.

Il s'agit du dossier procuré par Latinus pour éventuelle action complémentaire. Il m'en a laissé photocopie à cette fin.

Dans les notes finales qui font de ce dossier de moeurs un monument fort dérangeant, étaient signifiés les modes par lesquels les deux jeunes gens de sexe masculin "convoqués" ou "invités" à ces ébats, ont été exécutés suite à une compromission. Je ne me souviens pas si la chose se soit produit le même jour ou ultérieurement.

Le premier, s'est suicidé d'un coup de couteau dans ... le dos, le second par une décharge de chevrotine dans ... le menton. Les corps ont été "traités".

Revenir en haut Aller en bas
lrnt



Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 23/04/2015

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 9 Mai 2017 - 17:06

Le dossier Pinon est à lire dans ce dossier fourni par Wikileaks, consacré à la mort de Paul Latinus :

https://wikileaks.org/wiki/Investigation_into_the_death_of_Westland_New_Post_founder_Paul_Latinus,_689_pages
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1670
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 9 Mai 2017 - 19:04

Bien Hervé cheers

- Plus d'infos sur movimento80?

- La demande de Paul Latinus est "Je suis déconnecté ; reconnecte-moi"... Quand et comment a-t-il dit cela?

- Plus tard, quand le WNP voudra son "indépendance", il faudra qu'il y ait en son sein "quelqu'un ayant fait Bad Tölz"... ce sera Karel de Lombaerde. - interessant...
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 9 Mai 2017 - 21:28


Toutes les informations relatives à "Mouvement 80" seraient les bienvenues. Actuellement, je n'ai que ce que Michel Libert a dit (de même pour "Alliance", "Scorpion", etc).

Quant à la demande de "connexion", je crois que c'est directement après la rencontre de Michel Libert et de Paul Latinus. Hypothèse : pour une raison indéterminée, Paul Latinus aurait perdu ses liens avec l'organisation (dans son cas, on pense à la DIA directement) et cette dernière, via le contre-espionnage militaire allemand MAD, a convaincu Michel Libert d'entrer au Front de la Jeunesse où Barbier l'a contacté pour lui présenter Latinus.

Paul Latinus devait sans doute connaître les capacités de Michel Libert avant de le rencontrer. Encore un point à approfondir.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 9 Mai 2017 - 21:32


Michel Libert au sujet de Christian Elnikoff

_ _ _ _ _ _

Question :

Christian Elnikoff a fait partie du Mouvement Social Nationaliste (Elnikoff, Caille, Gignez, José Ravet...).

Ce mouvement était-il lié au WNP ? Vous en savez plus à son sujet ?

On a parlé de "chants sudistes" ; je suppose qu'il s'agit de "rock sudiste" ... pas vraiment la musique que vous écoutez habituellement...

_ _ _

Réponse :

Christian Elnikoff était membre ... très .. trop ... actif du WNP.

Individu particulièrement lourd.

Je ne connaissais pas du tout le mouvement que je subodore par lui créé, à savoir  le MSN. Je le savais notamment issu du mouvement EPE, lequel mouvement recrutait et acceuillait les déçus des années d'après-guerre.

Il souhaitait apporter à notre structure toute sa précieuse connaissance terroriste et intégrer un grand nombre de membres potentiels au sein du WNP ... à condition que celui-ci prouve ... "physiquement" (dans son vocabulaire la chose était particulièrement aiguisée) ... qu'il était actif et performant dans le contexte terreur.

Je lui ai dit que, dans nos rangs, il n'était aucunement question de prendre une quelconque action sans avis, confirmation et couverture d'autorités compétentes et qu'il se devait, si il souhaitait évoluer dans nos cadres, de respecter les règles intérieures et les ordres qui lui seront donnés en fonction de la profondeur "éthique"de son engagement.

Mes propos ne lui ont pas plus et il m'a dit, très colère, que dans ce cas il presterait personnellement en nos rangs conformément à mes/nos exigences et qu'il agirait de la façon qu'il jugerait utile, efficace et agréable à ... l'extérieur de notre réseau car ses "collaborateurs" le suivaient aveuglément dans des plans de grande envergure digne de l'époque de l'OAS.

J'ai tenté de le dissuader d'emprunter la route qui'il souhaitait et de le tenir en laisse en, notamment, lui confiant des données et dossiers à intégrer dans la première unité informatique interne créée dans les balbutiements de l'électronique de l'époque  en nos locaux de la rue de la Filature. Il s'est acquitté d'un très grand nombre de tâches sans mot dire mais s'absentait de plus en plus fréquemment ... laissant le local et les archives s'y trouvant sans présence.

Il s'est plaint de l'inaction près, entre-autre JL Nemry (son parrain, sauf erreur) et, par après, près Paul Latinus lors de l'issue d'une réunion dans les locaux où il prestait.

Je ne peux que plus que supposer qu'il a été repris dans une autre structure pilotée par Latinus ou autre parèdre dans les mois qui précédèrent mon arrestation pour l'affaire des Télex.

TC

ML
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 9 Mai 2017 - 22:26


La lettre adressée à Mme Lyna qui accompagnait le fameux "schéma de Libert"










(schéma)




Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 9 Mai 2017 - 23:45


Michel Libert sur Léo Tindemans, Michel Cocu, Jean-Paul Dumont...

_ _ _

1. Leo Tindemans

J'ai su que Tindemans faisait partie de l'organisation (*) à force que Latinus et Lecerf en parlaient fréquemment entre-eux lors de réunions auxquelles j'étais convié au siège du NEM. Je percevais le fait, dans leurs apartés, qu'ils devaient tous deux "attendre des instructions" à la réception desquelles je serais informé de la suite à réserver à certains dossiers devant être ouverts.

(*) Note importante :

je vous rappelle que le nom de l'organisation m'étais/nous était inconnu tout autant qu'elle m'était inconnue au sein du PAL. Souvenez-vous que lors de notre premier entretien, je vous invitais à la considérer sous l'identification "Ô".

C'est ainsi que, à l'invitation des premiers enquêteurs CBW, en l'absence de la connaissance de l'identité de celle-ci, nous avions convenu d'utiliser le sigle WNP afin de qualifier d'un nom de référence générale cette structure (tout autant que le WNP à part entière au sujet des dossiers par lui concernés, bien entendu).

Veuillez considérer cette note comme essentielle lors de la lecture des PV's tout au long des décades et des auditions. Vous comprendrez ainsi pourquoi on refusait d'acter mes demandes et suggestions présentées afin d'aider à l'enquête. Tout a tourné très progressivement et exclusivement autour du WNP. Ainsi, à force d'omissions et d'esquives pernicieuses (qui ne peuvent relever du hasard), le seul sujet d'intérêt devenait notre réseau.


2. Michel Cocu

Son nom m'a été cité par Latinus lors d'une réunion à mon domicile. Nous parlions de réseaux et de contacts, notamment en Brabant wallon. Et c'est en tentant de m'amuser qu'il me cita celui-ci en ajoutant qu'il ne fallait pas se fier ni aux apparences ni à sa signification littérale.

Voilà pourquoi vous retrouvez son nom dans le schéma remis au juge Lyna.

Mais ... un homonyme est toujours possible.


3. Jean-Paul Dumont

Jean-Paul Dumont était un membre se situant au-delà du WNP et d'une influence majeure.

Latinus devait souvent prendre contact avec lui avant de décider à m'autoriser une enquête sur des sujets particuliers qui relevaient toujours de sujets n'ayant rien à voir avec la subversion soviétique.

Il était présent à de nombreux vernissages où j'étais convié et au cours desquels je versais plus dans le "décor végétal" que franchement "participatif".


Toujours, à ce jour, conséquemment la même question : vu la teneur de nombreux travaux, à quoi avons-nous réellement servi en dehors de luttes d'influences plus qu'apparentes ?

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mer 10 Mai 2017 - 12:39


Vers la page 29 du dossier Pinon, il est question de Christian Smets du "ministère de la justice"...

... plus précisément de la Sûreté de l'Etat ... Il était l'amant de Mme Pinon ...





_ _ _





Intéressant de lire que Christian Smets avait appris l'italien et était proche de l'OAS quand on connaît l'importance de l'OAS dans les références des extrémistes de droite en Italie ...

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Jeu 11 Mai 2017 - 6:57


Michel Libert sur le commissaire Marnette

_ _ _

Ce triste sire est un de mes plus exécrables souvenirs.

J'ai tellement à verser de fiel sur son compte que mes propos ne pourraient plus être objectifs.

Permettez-moi de faire donc un rapide survol du personnage, quitte à y revenir dans un proche avenir.

1. refus systématique de noter ce que je lui offrais comme information en fonction des questions qu'il me posait (la présence de Viandox était par ailleurs fort souvent permanente)

2. comme je ne pouvais répondre (note : je n'avais pas encore reçu une quelconque autorisation en ce sens), mon mutisme à nombre de ses questions l'agaçait au plus haut point et le précipitait en "des colères de flic" dignes des films d'anthologie français de l'époque

3. à chaque question où je pouvais répondre constructivement et sans crainte de compromission ... ma réponse ne lui convenait "jamais". Il souhaitait d'évidence que j'abonde dans un scénario connu que de lui et, puis-je supposer, de Viandox

4. lorsque je désirais apporter un éclairage quelconque, sa seule réaction était de "gueuler" comme un phacochère :"Monsieur Libert, c'est moi qui mène les débats, c'est moi qui note, c'est moi qui écrit, c'est moi qui dirige ... et c'est vous qui avouez ! ... sinon c'est au trou ... "

... à quoi j'ai finalement répondu : "Bien ... Soit ... Ce sera donc avec grande joie au trou"

Ses collaborateurs (Inspecteurs Crucifix et Begon (?) ) me paraissaient totalement sclérosés, paralysés et sujets à d'intimes réflexions. Ils ont quant à eux toujours été très corrects et très posés. Crucifix m'a glissé dans l'oreille durant un break qu'il aurait été de mon intérêt de suivre le raisonnement de Marnette.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Jeu 11 Mai 2017 - 7:43


Michel Libert sur la "surveillance des grands magasins"

_ _ _

Une correction est à apporter (correction qui n'a jamais été enterrinée malgré mes demandes au sein des procès-verbaux de l'époque) :

- il ne s'agit pas seulement des grands magasins considérés comme grandes surfaces à l'extérieur des villes ...

Il était prévu de "scanner" physiquement toutes les "grandes" surfaces commerciales et par "grandes" surfaces il était entendu :

- grands magasins au sein des cités

- grands magasins de périphérie

- grands restaurants (de par leur nom, réputation et/ou surface)

- centres commerciaux internes aux cités

- centres commerciaux de périphérie

- cinémas

Aucun délai particulier n'était greffé à cette demande. Il fallait néanmoins pratiquer rapidement, du mieux que l'on puisse en fonction de nos disponibilités individuelles, la menace soviétique étant de plus en plus probable.

Ces relevés devaient être finalement collationnés et répertoriés dans des outils susceptibles d'être combinés aux livrets de procédure "Puma".

Les infos étaient destinées à pouvoir permettre à des équipes de suivre, filer et exécuter les agents subversifs désignés (une liste d'environ 250 noms < belges, luxembourgeois, français, allemands et hollandais > était réservée au WNP) et... si invasion consommée ... d'en faire de même avec les officiers (et uniquement les officiers) soviétiques lorsqu'ils feraient leurs emplettes ou profiteraient de leurs sorties et/ou divertissements. De là que le relevé des heures d'ouverture, les voies d'accès avec leur caractéristiques (feux, rond-points, etc ...), l'infrastructure des bâtiments et les portes et galeries de sorties de secours étaient primordiales.

En ce qui nous concerne, les opérations ne pouvaient se faire, dans les cas précités, qu'à l'arme blanche, afin d'oeuvrer en silence et de créer ainsi un climat de terreur dans l'Etat-Major soviétique.

Mon référant Monsieur Wilhelm m'a confirmé de son côté, à l'époque, que ces collectes de pure information était également réclamée tous azimuth (SEREGRHEIN).

A vue de nez ... deux à trois ans auraient été nécessaires vu la quantité d'info à faire entrer dans les mêmes cases (cfr usage Puma's et autres publications possibles ou similaires).

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Jeu 11 Mai 2017 - 11:20


Michel Libert sur le "groupe G"

_ _ _

Le groupe G quant à lui l'était. Je sais qu'il relevait du parti Forces Nouvelles et qu'il ne se cachait pas.

Mais je crains que vous deviez prendre des distances avec des conclusions hâtives prises par les enquêteurs (sciemment ou pas).

En effet, un tel groupe, ne cachant nullement ses intentions, ne pourrait attirer qu'un seul intérêt de la part d'autorités judiciaires mal informées ... celui de proximité quotidienne. Le groupe G était bien inoffensif.

Bouhouche et Beijer en faisaient partie mais leur route a entretemps bien entendu évolué. Ils ont, selon mes souvenirs, progressivement disparus de cet environnement d'engagement purement politique et bon enfant pour joindre d'autres sphères plus spécifiques, entre-autres, le WNP comme auxiliaires, à l'instar de Bouhouche. Lors de notre dernière entrevue, il me disait être ... avec son équipe ... à mon entière disposition pour toute mission dans laquelle leurs talents respectifs pourraient être souhaités.

Vu la règle absolue de discrétion et d'anonymat ... aucun nom n'a jamais été divulgué, les contacts ne pouvant être pris et conclus que par voie d'échanges de cartes et de codes, et en dernier recours éventuel via l'emploi de la carte RP en usage dans le groupe Centra.

Le jour du défilé militaire du 21 juillet de la période dans laquelle j'ai participé au débat Gladio en la Maison des Parlementaires, je remontais les troupes prenant place afin de rejoindre la zone publique du Parc royal. Un officier de Gendarmerie est sorti des rangs, s'est discrètement approché de moi et m'a dit :"Bonjour Monsieur. Permettez de prendre quelques secondes. Félicitations pour votre courageuse intervention durant le débat. Vous ne me connaissez pas et c'est mieux ainsi mais sachez que nous sommes nombreux à être à vos côtés."


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Jeu 11 Mai 2017 - 12:00


Des précisions de Michel Libert sur la surveillance de "grandes surfaces commerciales"

_ _ _

Veuillez s'il vous plaît quitter le vocable "grands magasins" car il n'est pas correct et est initialement une extraction de mes dires laquelle extraction "buzzique" a été mise en exergue par les premiers journalistes se targuant volontairement d'avoir rencontré le chef d'orchestre. Usez plutôt de "grandes surfaces commerciales" ;-)

Oui ... je confirme que le WNP n'était pas seul. Comment aurait pu "la chaîne de parrainnage" exécuter seule une telle tâche ? ... Chaque membre, actif ou auxiliaire, devant ... à sa mesure ET durant ses disponibilités ET dans son environnement géographique quotidien ... collecter tous les paramètres adéquats.

Le groupe Centra reprenait les subdivisions géographiques suivantes :

- LANDYSER

- LANDSCHELDE

- LANDMEUSE

- LANDRHEIN

- et LANDWESER qui avait un statut particulier car non activé pour notre structure


Les limites Nord et Sud de ce groupe Centra étaient Rotterdam et Paris.

_ _ _

Il est très intéressant de comparer ceci avec le témoignage de Joël Lhost...

En ce qui concerne les "Grandes surfaces commerciales", Joël Lhost avait reçu une demande de la DIA à travers le SDRA8 (le Colonel Ulens l'avait présenté à un certain Colonel Cassidy de la DIA à l'Hôtel le Maisières).

Lors d'une confrontation, le Colonel Ulens a confirmé le pourquoi de l'engagement de Joël Lhost par la DIA ; ses premières missions concernaient le repérage des "grandes surfaces" pour ensuite faire rapport.

_ _ _

Michel Libert :

J'ai cru, à la lecture de votre information, avaler mon clavier !

Joël Lhost également ?

Croyez bien que je me sente à ce jour soudainement moins seul dans la chaloupe par ce gros temps qui persiste depuis 40 ans ...


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Ven 12 Mai 2017 - 20:02


Monsieur Libert,


Voici un extrait du livre "L'enquête" de Hugo Gijsels.

Cela correspond-il à la réalité ? Auriez-vous des commentaires ?





_ _ _ _ _ _ _ _


Sachez que je n'ai pas encore lu l'oeuvre de Monsieur Gijsels... vu mes préoccupations et occupations associatives dont je vous ai parlé et que je qualifie comme primordiales. Vu la quantité de documents à parcourir, je ne peux que vous demander d'agir par morceaux choisis, comme vous le faites.

- Mendez était connu par Latinus ... mais je ne peux dire à quel degré d'intimité

- Question de recrutement de Mendez, je reste perplexe car ... déjà un contact de Latinus et plus que vraisemblablement intégré à un niveau bien supérieur au WNP

- Affaire de la Brasserie ? ... De quoi s'agit-il ?:-S

- Je ne suis pas au courant des versements et encouragement financiers concernant notre structure. Tous les frais étaient couverts et les avances remboursées. Mais lorsque notre structure a obtenu son indépendance d'action, je ne peux pas occulter une telle opération car nous disposions, au fur et à mesure, de nouveaux soutiens de la part de cercles économiques et d'influences divers.

- "Le Chinois" ne m'est pas inconnu du tout par le surnom car la réputation de ce monsieur m'avait interpellé. Je ne l'ai jamais rencontré. Mais est-ce le même personnage ?... Je réserve ma réponse.

- Quant à moi, à la lecture de votre annexe, je suis à présent certain que Latinus avait encadré le réseau de Bouhouche.  En effet, Bouhouche, lors du dernier entretien que j'ai eu avec lui m'avait glissé dans l'oreille que entre lui et le WNP, il n'était pas nécessaire qu'il use de sa carte de membre ni des codes de reconnaissance. Je n'ai jamais compris la raison de cette confidence ... jusqu'à ce jour ... <:-/

TC

ML

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Libert, Michel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Libert, Michel
Revenir en haut 
Page 6 sur 28Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 17 ... 28  Suivant
 Sujets similaires
-
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)
» NEUVAINE A SAINT MICHEL ET AUX NEUF CHOEURS DES ANGES
» Michel et Augustin : 100% oeufs de batterie ! & Action !
» Anniversaire Jean Michel
» Archange Michel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: