les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Libert, Michel

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 18 ... 28  Suivant
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Dim 21 Mai 2017 - 18:28


Parmi les contacts du WNP, Michel Libert cite Cincera en Suisse ...

Les Ultras: extrême droite et droite extrême en Suisse, les mouvements et la ...
Par Claude Cantini




(...)



_ _ _

Dossier N... comme Nestlé
Par Jean-Claude Buffle




_ _ _

https://renverse.co/home/chroot_ml/ml-geneve/ml-geneve/public_html/IMG/pdf/mouchards_de_cincera.pdf


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Lun 22 Mai 2017 - 14:32


Pour information, un extrait de la conclusion de

Enquête sur la droite extrême
René Monzat





Sur Glenn Souham :

http://www.humanite.fr/node/9735

CENTURY VOUS ECOUTE...

Mercredi, 12 Septembre, 1990    L'Humanité

(...)

http://www.lemonde.fr/recherche/?keywords=glenn+souham

http://www.lemonde.fr/archives/article/1990/09/13/une-societe-de-gardiennage-sous-surveillance-policiere-le-pdg-de-century-est-inculpe-pour-ecoutes-telephoniques-illegales_3984197_1819218.html?xtmc=glenn_souham&xtcr=2

Une société de gardiennage sous surveillance policière
Le PDG de Century est inculpé pour écoutes téléphoniques illégales


LE MONDE | 13.09.1990 à 00h00

(...)

_ _ _




_ _ _


A titre posthume ?




_ _ _


https://books.google.be/books?redir_esc=y&hl=fr&id=zSw5XhNudR0C&focus=searchwithinvolume&q=glenn


(...) To push the terrorism charge, the White House used Neil Livingstone, a self-proclaimed ' expert on terrorism" and senior vice president with the public relations firm of Gray & Company. In fact, considerable circumstantial evidence suggests that Gray & Company was itself connected to secret arms and money shipments connected with the Iran/Contra affair. In addition to a web of incriminating financial transactions, the evidence includes the September 24, 1985, shooting of Glenn Souham in Paris. Souham was the son of New York PR counselor Gerard Souham, a frequent White House visitor whose firm was affiliated with Gray & Company. Glenn had talked openly to friends of working with a certain "lieutenant colonel" at the National Security Council and of suddenly making more money than ever before. Although the killing received almost no attention in the major news media, O'Dwyer's PR Services came to the conclusion that "young Souham, because of his international social and business connections, was enticed into Iran-Contra arms dealing" and that his indiscriminate bragging to friends led to his assassination.'

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Lun 22 Mai 2017 - 17:55


Michel Libert sur l'Ordre du Rouvre (et la Milice de Jésus-Christ)

_ _ _

Monsieur Libert,


Dans votre schéma, vous placez "l'Ordre du Rouvre" en haut à gauche.





Pensez-vous en particulier à une personne de cet Ordre ? (Jacques Jonet ? Richard van Wijck ? Giorgio Gherardi ?)

Quelles relations avec le WNP ?


Bien à vous,

_ _ _

De : Michel Libert
Envoyé : lundi 22 mai 2017 17:41
Objet : RE: Ordre du Rouvre


Monsieur,


L'Ordre du Rouvre et la Milice de JC étaient dans toutes les conversations lorsque je me trouvais en conférence avec Lecerf, Bougerolle et d'autres "camarades du moment" dont je ne me rappelle malheureusement pas les noms ...

Karl Verpoorten, ami personnel de Karl de Lombaerde y était lui-même impliqué.

Tout le monde se retrouve ... partout ... à tous les degrés de commande ...

Et le "liant" incontournable était à nouveau Bernard Mercier.

Au vu de tous les renseignements  que vous avez de façon collective récoltés et étudiés, ma question rituelle reste ouverte et encore plus d'actualité  ... "A quoi donc, en fin de compte, a-t-on servi ?"...

Et dire que les enquêteurs ont fidèlement suivi la directive des Ministères de l'Intérieur et de la Justice, directive qui "ordonnait" de faire la clarté sur la "Nébuleuse Libert" et, dans le texte, de la neutraliser ...

Avoir peur d'un "ket" de 24 ans ...  ("Lalala ... Je ris de me voir si belle en ce miroir" ... LOL)  ... M'expliquera-t-on un jour ?

S'appliquer à focaliser sur ma soi-disant nébuleuse permettait sans aucun doute de protéger les intérêts d'un amas galactique, mais celui-là véritable ... compromis et nageant dans un dédale de noeuds que des "huiles" ne pouvaient plus traiter de manière sereine. Certaines autorités ont profité d'un merveilleux système pour satisfaire leurs propres intérêts au sein de leurs nombreuses "Fraternités". A mes yeux ... cela est à présent indéniable ...

Continuons à creuser, nous trouverons bien les joyaux de la Couronne ... ou du pétrole ...


TC

ML

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 23 Mai 2017 - 7:40

aidons à rafraichir un peu la mémoire.....


Est ce que mr.Libert a connu la société "EDIXCAR" de van Wijck ?


et si la réponse est "oui" est ce que il a connu les anciens batiments Edixcar au drève de Nivelles?

merci
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 23 Mai 2017 - 12:03


Michel Libert sur "Betsy" Heris et le général Everaert...

_ _ _


Monsieur Libert,

Vous avez régulièrement rencontré Emile Lecerf.

Connaissiez-vous sa seconde épouse, "Betsy" (Elizabeth) Heris ? Elle a aussi été active au Nouvel Europe Magazine.

Par ailleurs, j'ai lu que le général Jules Everaert connaissait bien Emile Lecerf. Pouvez-vous le confirmer ? Ce nom vous dit-il quelque chose ?

_ _ _

De : Michel Libert
Envoyé : mardi 23 mai 2017 11:34
Objet : RE: "Betsy Heris" - Général Jules Everaert


Bonjour Monsieur,

J'ai rencontré à quelques reprises durant des instants très brefs, une dame. Emile Lecerf me l'a-t-il présentée ? ... je peux le supposer ... mais je n'ai aucune souvenance d'un entretien particulier en sa compagnie.

Le général Jules Everaert est de ma mémoire inconnu.

Lors des entretiens avec Emile Lecerf, je me trouvais souvent en présence de personnes par moi inconnues. Emile me présentait à ses invités sans pour cela réciproquer la déférence. Emile était très chrono dans ses RV. Et j'arrivais systématiquement peu avant le départ des invités précédents.

Par ailleurs, il prenait des mesures de confidentialité extrêmes. Les "Notables" sortaient généralement par une porte dérobée donnant accès à un espace extérieur. Les "subordonnés" ressortaient par la porte d'entrée, ce qui était notamment mon cas.

TC

ML

_ _ _

Sur Emile Lecerf, voir notamment :

https://www.cairn.info/load_pdf.php?ID_ARTICLE=CRIS_642_0001


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 23 Mai 2017 - 18:51


Monsieur Libert,


Si vous avez un peu de temps, j'aimerais en savoir plus sur vos réunions avec Emile Lecerf.

Etaient-elles fréquentes ?

Il semblait y avoir une hiérarchie. Que vous demandait-il de faire ?

Etait-ce au 5 de la rue Dekens ?

Par ailleurs, tous les commentaires que vous auriez sur les documents suivants sont les bienvenus ...

Avez-vous rencontré certaines des personnes citées ?

Bien à vous,

_ _

Voici un large extrait d'une note de la Sûreté de l'Etat :

(...)






(...)

_ _ _


Rue Dekens, 5 :




_ _ _


Sur la photo suivante, Jean Breydel est à gauche et l'avocat Jean-Paul Dumont (que vous connaissiez bien) est à droite :





_ _ _ _ _ _


De : Michel Libert
Envoyé : mardi 23 mai 2017 17:03

Objet : RE: Réunions avec Emile Lecerf


  Monsieur,


  Voici par item:


 Etaient-elles fréquentes ?

  >>> Périodiques sans agenda particulier. A la demande perso d'Emile ou sur instruction de Latinus ou de K de Lombaerde, seul ou accompagné, selon.

  Il semblait y avoir une hiérarchie. Que vous demandait-il de faire ?

  >>> Il y avait ... du moins à mon égard ... effectivement une atmosphère hiérarchique "installée".

  La plupart du temps, aucun avis ne m'était demandé. Je me devais d'écouter et de comprendre ce que j'avais à faire et comment procéder. Emile utilisait parfois des termes volontairement ambigüs.

  Etait-ce au 5 de la rue Dekens ?

  >>> Je ne connais plus le numéro mais c'était bien à son domicile, en ses bureaux perso à l'étage.

 Par ailleurs, tous les commentaires que vous auriez sur les documents suivants sont les bienvenus ...

  >>> Ce qui est en annexe est connu de moi depuis l'époque.

  Quant à JP Dumont ... je commence à comprendre intuitivement ce qui se cachait derrière le personnage ronflant.

  Les briques de Lego, quoique fort nombreuses, commencent à occuper leurs justes places.

  Merci encore d'alimenter comme vous le faites en carburant mes souvenirs étouffés.

 Avez-vous rencontré certaines des personnes citées ?

  >>> Tous me sont familiers, sauf Joseph Franz mais je crains de ne pas les avoir croisés en ses bureaux.


  TC

  ML

Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1670
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 23 Mai 2017 - 19:47

pour "voir qui se cachait derrière" JP Dumont:

pourquoi visitait-il Cryns/Crijns à Paris (d'une source très bien informée)? pourquoi avec des mallettes? est-ce que Crijns est connu de mr Libert? Et tout ce réseau ("rose") autour de lui: cryns, verhoeft, delhuvenne, frantsevitch, noël, nihoul, vander elst, ... Pour "comprendre" Dumont, c'est qu'il faut creuser...
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 23 Mai 2017 - 22:21


Selon un lecteur attentif...

_ _ _

Le rôle de Jean-Paul Dumont est crucial. Il nommait les magistrats avec clan VDB et est impliqué dans tous les trafics, y compris pédophilie.
Sa mort rapide m'a toujours intrigué.
Il travaillait pour "l'organisation" et venait en aide à tous les prévenus, Bouhouche, Haemers etc...
VDB et les CEPIC

_ _ _

N'oublions pas qu'il est cité dans le rapport PANDA sur la mafia belgo-luxembourgeoise comme étant très proche de Sergio Ferrari ...

Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7789
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mer 24 Mai 2017 - 9:44

HERVE a écrit:

Selon un lecteur attentif...

_ _ _

Le rôle de Jean-Paul Dumont est crucial. Il nommait les magistrats avec clan VDB et est impliqué dans tous les trafics, y compris pédophilie.
Sa mort rapide m'a toujours intrigué.
Il travaillait pour "l'organisation" et venait en aide à tous les prévenus, Bouhouche, Haemers etc...
VDB et les CEPIC

_ _ _

N'oublions pas qu'il est cité dans le rapport PANDA sur la mafia belgo-luxembourgeoise comme étant très proche de Sergio Ferrari ...


Dumont fut l'avocat des suspects punks de la champignonnière. Cela ne fait que renforcer ce que j'explique dans mon livre : Christine Van Hees a été victime de l'Extrême-droite.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Lun 29 Mai 2017 - 21:57


Un message de Michel Libert ...

QUOTE

Pour comprendre l'intuitivité du système (appelons le "module"), il faut en comprendre l'utilité dans un cadre où il faut assurer l'anonymat.

Le module ne peut fonctionner,  survivre aux circonstances et  subir les évènements que si et seulement si il repose sur trois entités (appelons chacune "pilier"). Les trois piliers doivent être administrativement et organiquement approvisionnés, occupés entretenus : un dept Sécurité ou Intervention, un dept Renseignement ou Observation, un dept d'Appui logistique ou scientifique, toutes définitions adaptables en fonction du but précis du module dépendant lui-même de l'orientation "naturelle" du réseau au sein du segment dont il provient ou du segment qu'il est sensé servir.

Un module peut, en effet, muter de segment tout autant qu'en devenir un lui-même selon de strictes conditions.

Chaque pilier se développe en fonction d'un recrutement s'opérant par parrainage.

Chaque candidat est formé, entrainé, conforté dans la voie qui lui est "naturellement et spontanément" la plus appropriée. Il choisit soit, de rester un simple satellite, soit un contact, soit d'entreprendre "une ligne de vie" propre à l'esprit du module qui l'accueille auquel cas il devient lui-même Parrain et doit pour se qualifier réussir à réunir au moins quatre membres de même engagement avant le terme de sa nomination au rang supérieur, ce terme étant également soumis à des cours de promotion étalés sur plusieurs années ou volets académiques propres aux buts recherchés.

UNQUOTE

TC

ML

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Jeu 1 Juin 2017 - 8:58














Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Ven 2 Juin 2017 - 3:00



Un message de Michel Libert...

_ _ _

Voici Monsieur , comme promis, le fonctionnement d'un réseau.

Voilà comment cela fonctionnait au PAL et comment cela fut repris par Paul Latinus et consorts pour des buts de moi inconnus. Le WNP, malgré sa courte longévité, était déjà très performant en fonction des critères ci-dessous.

Veuillez acter que sous le vocable "logistique", tout était compris et accessible moyennant préavis (véhicule mode terrestre, mode aérien, mode maritime, armes éventuelles, produits chimiques, ...)

La fluidité de l'administration nous permettait d'enrôler facilement en l'espace de quelques mois les 120 candidats Flamands et Néérlandais dont je vous ai parlé.

Il me sera plus aisé, dans cette présentation, de parler au présent. De toute façon, le système est toujours d’application mais a certainement été en profondeur modifié suite à l’utilisation progressive de l’internet depuis les années 90.

Pour comprendre l'intuitivité du système (appelons le "le module"), il faut en comprendre l'utilité dans un cadre où il faut assurer l'anonymat.

Le module ne peut fonctionner, survivre aux circonstances et subir les évènements que si et seulement si il repose sur trois entités (appelons chacune d’elles "pilier"). Les trois piliers doivent être administrativement et organiquement approvisionnés, occupés et entretenus : un département Sécurité, Protection, Soutien ou Intervention, un département Renseignement ou Observation, un département d'Appui culturel, logistique ou scientifique.

Toutes ces définitions sont adaptables en fonction du but précis du module dépendant lui-même de l'orientation "naturelle" du réseau au sein du "segment" dont il provient ou du segment qu'il est sensé servir.

Un module peut, en effet, à son insu (…ou pas) muter de segment tout autant qu'en devenir un lui-même selon de strictes conditions. Le segment, de façon identique, peut être de référence permanente tout autant que servir pour une période déterminée comme plate-forme (transition de commandement, reprise de commandement, …).

Chaque segment est lui intégré, selon sa conception et ses capacités de terrain, à l'organisation (que l'on a convenu de nommer "Ô".

Chaque pilier se développe en fonction d'un recrutement s'opérant par parrainage. Chaque candidat est formé, entrainé, conforté dans la voie qui lui est "naturellement et spontanément" la plus appropriée. Il choisit soit, de rester soit un informateur, soit un informant, soit un simple satellite, soit un contact, soit d'entreprendre "une ligne de vie" propre à l'esprit du module qui l'accueille auquel cas il doit devenir lui-même un Parrain ainsi que se qualifier en réussissant à réunir au moins quatre membres de même engagement avant le terme de sa nomination à la fonction ou au rang supérieur, ce terme étant soumis à des cours de promotion étalés sur plusieurs volets académiques propres aux buts recherchés.

Le module, une fois constitué, se branche progressivement et par paliers de sécurité successifs aux systèmes de communications actualisés en permanence par des autorités compétentes.

Ainsi, les autorités du module recevront leurs instructions :

par voie postale officielle en faisant usage de boites postales tournantes
par voie postale interne assurée par des permanences en chaque gare ferroviaire principale selon des horaires pré-établis (système réservé aux échanges routiniers)
par des levées de courrier opérées dans des box de garages déterminés, le box faisant usage de boite-aux-lettres (système réservé aux échanges particuliers < par leurs fréquences, leurs volumes, leurs contenus>
par des levées de courrier opérées via des boîtes aux lettres clandestines fixées au murs d’immeubles choisis
par des levées de courrier opérées via des boîtes au lettres « pirates » fixées à l’intérieur d’immeubles à l’abandon
par avis de dépôt de message dont les lieux, heures et procédures sont communiqués par voie téléphonique (système réservé, entre-autres, lors de l’usage d’une voie maritime)

Le réseau postal étant par sa nature préalablement existant, chaque module venant s’y greffer ne bouleverse en rien les procédures en cours. Les noms codes et identifications par fonction et région géographique n’étant pas nécessairement ni les mêmes ni éventuellement connues sous un vocable particulier seront de toute façon identifiées par l’application de l’option de « calque opérationnel » induit par le roulement du système et les procédures spécifiques éditées dans la collection Puma (Puma : nom fixé pour les publications WNP et autres).

Ainsi, le courrier d’un module sera toujours relayé et identifié en bout de course par l’autorité gérant ses noms codes, identifications et/ou numéro fonctionnels d’attribution. Tous les segments, en effet, travaillent de même façon sans que celle-ci soit réellement probante et évidente pour le commun des mortels.

Le mécanisme de relation postale se pratique sans encombre dans les deux sens et permet de tout passer par pli sécurisé en fonction du contenu.

Chaque pilier se décline sous une numérotation qui lui est propre (exemple : 100, les subdivisions étant ensuite 110,120,130 ...), chaque département ou direction par un second nombre et chaque région géographique par un troisième, un quatrième nombre restant en réserve d’emploi. Les adresses d’envois peuvent donc être usées soit par indicatifs numériques éventuellement greffés par une identification alphabétique, soit par code unique numérique, soit encore par identification re-codée (par ex : code Lorelei, code Rosenberg, code Sedan, …)

Chaque segment s'appuie sur une procédure unique pouvant s'adapter dans toutes les langues. Des modifications peuvent être apportées, les termes seront, de par leurs positions respectives, compris par tout module, même si il agit de façon différente. "L'esprit" du message est intact. Il s'adapte ainsi à toutes les cultures et langues car le moyeu actionné est universel.

Quel que soit le but, les moyens mis en œuvre et la chaîne de commandement, le système est étudié de telle façon qu’il peut être qualifié de « Plugg and Play ». Cela permet au réseau / module de faire appel de façon pratiquement anonyme à de l’aide ponctuelle extérieure si nécessaire, voire une logistique particulière.

Si un module connait un revers sérieux, si nécessaire, il peut être ainsi instantanément coupé du réseau sans porter un quelconque préjudice au module voisin, les recours aux protections officielles étant enclenchées au terme de 48 heures.

Il y avait des clés de fonctionnement essentielles, des engrenages de logiques et de nombreuses subtilités indissociables et garantissant un "liant" opérationnel performant. Je préfère par conséquent ne pas ajouter d’éléments supplémentaires à ce qui précède afin de ne point donner d’idées néfastes à d’éventuels lecteurs animés de sentiments peut-être incompatibles avec ce sujet d’intérêt.

Je suppose et espère avoir ainsi éclairé de mon mieux vos lecteurs.

TC

ML

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Ven 2 Juin 2017 - 21:22


Michel Libert ... sur BURAFEX

_ _ _

Monsieur,

Vous avez reçu, hier, le fonctionnement d'un réseau.

Celui-ci une fois compris, nous pouvons aborder rapidement celui du BURAFEX.

Hormis les opérations tactiques et les enquêtes primaires, un réseau ne peut prendre au-cu-ne initiative. Tout ordre d'enquête d'envergure ... ou toute action de terrain impliquant une mobilisation de personnel ... ou tout approvisionnement logistique ... DOIT recevoir un feu vert. Celui-ci est fourni par le CSRS ou un de ses représentants, une fois les appuis et couvertures de services officiels obtenus. La responsabilité de ce stade leur incombe. Un climat de confiance unilatéral est donc nécessaire.

Seules les personnes encadrées/insérées statutairement au sein du BURAFEX étaient susceptibles de fournir à la fois les instructions d'un ordre de mission ET d'en assurer le suivi, nous dirons, "en Haut-Lieu". Ces autorités nous étaient pour la plupart inconnues. Seuls des LVI (Land Vertreten Inspektor) apparaissaient à des moments rares et précis et pouvaient être éventuellement reconnus par la base, sans que celle-ci sache de qui il s'agit.

Paul Latinus (CSRS - Responsable des services pour le groupe Centra) récoltait toutes les informations utiles après avoir centralisé les dossiers afin de les diffuser en fonction des demandes initiales émanant des autorités bénéficiant de la disponibilité de notre réseau.

Au sein du BURAFEX, il devait y avoir nécessairement plusieurs personnes représentant des postes clés entre notre sommet (CSRS) et les autorités légales civiles, judiciaires et militaires, nationales et étrangères.

Recul objectif aidant, je puis à ce jour conclure que ces personnages "pivots", agissant comme des écluses entre divers ministères, groupes financiers et mouvances politiques diverses, ne pouvaient être que, au moins, le Major Bougerolle, Emile Lecerf, Me JP Dumont, Bernard Mercier, Robert Thomas et Karl Verpoorten.

Il est indéniable que d'autres réseaux fonctionnaient de même façon avec les sus-nommés, usant comme destinataire global le vocable BURAFEX ou tout autre identification propre à leur vocabulaire. Mais par le mécanisme du calque opérationnel, il n'y avait aucune raison pour craindre une quelconque compromission.

Lors de nombreuses auditions près la PJ, on me demandait quelle différence y-avait-il entre le BURAFEX et le BURAFLEX ... Preuve supplémentaire que l'identification était "modulée" en fonction des réseaux.

TC

ML

Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 720
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Sam 3 Juin 2017 - 21:37

Merci pour ces explications qui nous permet (si cella est possible)de comprendre un peux mieux le fonctionnement de cette nébuleuse.

Peut on dire quel fonctionnait grasse aux bénévolat , ou bien y avait il une petite rémunération pour par exemple une filature, Ou une surveillance ?

Monsieur Libert sait il si des membres du WNP Fréquentaient, pour une raison ou l'autre, le bois de Hourpe ?

Peut on dire que le WNP était  un outil de la WALC?
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Sam 3 Juin 2017 - 22:03


Je peux répondre en partie à cela.

Le WNP a en effet fait des missions pour la WACL, mais je ne sais pas lesquelles. Cela n'est pas surprenant si on se souvient que le général Robert Close connaissait Karel de Lombarde.

Quant aux questions d'argent, il est clair que Michel Libert n'a pas été rémunéré : seules ses dépenses étaient remboursées. Il n'est manifestement pas motivé par l'appât du gain.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Lun 5 Juin 2017 - 18:30


A part Lammers, qui parlait néerlandais au WNP ?

_ _ _ _ _

Réponse de Michel Libert :

_ _ _

Monsieur

Aucune idée. Chacun pratiquait les langues selon ses propres connaissances et études.

Une prépondérance était donnée aux langues française et anglaise.

Quant à une langue véhiculaire, c'était celle de la chaîne de parrainage considérée (affinités culturelles, environnements culturels, provenances géographiques, etc ...).

Dans le cadre des missions ou des jets de renseignements, si un échange "pratique" devait avoir lieu avec une autre équipe d'un autre régime linguistique, l'usage de la structure des Pumas suffisaient amplement (chaque ligne et/ou identification correspondant nécessairement à une donnée précise).

Lors de devoirs de traduction "officiels", les documents passaient dans les mains de personnes compétentes au CDIRE ou via le BURAFEX.

TC

ML

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 13 Juin 2017 - 13:54


Michel Libert :

_ _ _

Monsieur,

Ci-dessous, un référant de Paul Latinus près la DIA:


... Douglas Dillon, banquier (Dillon, Reed & Co), confession hébraïque


TC

ML

_ _ _ _ _


Douglas Dillon est évidemment très intéressant.

Il a travaillé pour Bill Donovan (OSS), a été ambassadeur en France, a dirigé le département du Trésor (et donc le "Secret Service"), a bien connu Lyman Lemnitzer, etc

Vous connaissez peut-être déjà ses liens avec la famille grand-ducale.

http://www.noblesseetroyautes.com/portrait-charles-de-luxembourg/






Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 13 Juin 2017 - 14:20


Sur Douglas Dillon, voir :

https://www.cia.gov/library/readingroom/search/site/%22Douglas%20Dillon%22

Il en est par ailleurs (brièvement) question dans le nouveau livre de Walter Baeyens :

Nebula: A Politcal Murder Traces back to NWO's Absolute Power
Par Walter Baeyens,Wayne Madsen





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 13 Juin 2017 - 19:00


https://www.fordlibrarymuseum.gov/library/document/0005/1561495.pdf

Nelson Rockefeller, Douglas Dillon, Lyman Lemnitzer, Ronald Reagan ...








Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 13 Juin 2017 - 19:18


Un personnage important de la banque de Douglas Dillon (Dillon, Read & Co.) :

William Henry Draper Jr (1894 - 1974)

(...) He worked in New York City for National City Bank (1919–1921), Bankers Trust Company (1923–1927), and then Dillon, Read & Co. (1927–1953). In 1937, he was made a vice president of Dillon Read, an investment bank that had promoted the bonds of the Soviet Union after its recognition by the US government in 1933. Dillon Read also underwrote millions of dollars worth of German industrial bonds in the United States in the 1920s and 1930s. (...)

https://en.wikipedia.org/wiki/William_Henry_Draper_Jr.

https://www.trumanlibrary.org/oralhist/draperw.htm

https://en.wikipedia.org/wiki/Dillon,_Read_%26_Co.

https://history.state.gov/historicaldocuments/frus1952-54v05p1/d162

(...) U.S. political representatives in Europe may be able frequently to provide useful advice and assistance on an informal basis. This includes both U.S. Ambassadors in particular countries and Ambassador Draper’s regional staff in Paris. Douglas MacArthur II, who served as U.S. political advisor to General Eisenhower and who remains available to General Ridgway, is the best channel for all such contacts. He worked with NATO matters from the very beginning of NATO, has good relations with civilian organizations in Paris and with U.S. missions throughout Europe, and is kept currently informed of State Department thinking on wide range of subjects. Believe Doug can prove extremely useful. (...)

Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1670
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 13 Juin 2017 - 21:04

HERVE a écrit:
Ci-dessous, un référant de Paul Latinus près la DIA:
... Douglas Dillon, banquier (Dillon, Reed & Co), confession hébraïque
je me repète, mais WNP < Mossad + Atlas... (encore une fois!)
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 13 Juin 2017 - 21:46


Un message envoyé par un lecteur attentif :

_ _ _

In 1924 Krupp Industries was in serious financial difficulty; the firm was
saved by a $10 million cash loan from Hallgarten & Company and Goldman
Sachs, two of Wall Street's best known firms . The planned re-armament of
Germany was able to proceed only after Dillon Read floated $100 million of
German bonds on Wall Street for that purpose .&nubs; It was hardly
surprising that at the conclusion of the Second World War, General William
Draper
was appointed Economic Czar of Germany, being named head of the
Economic Division of the Allied Military Government . He was a partner of
Dillon Read
.

_ _ _

Par ailleurs, nous sommes dans l'entourage direct de la famille grand-ducale et de la famille royale belge.

Le roi Baudouin I et le roi Albert II ont été oncles par alliance de la fille de Douglas Dillon...

Douglas MacArthur II n'est pas loin.

Faez al-Ajjaz (lien Krupp) non plus...

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mar 13 Juin 2017 - 21:53

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mer 14 Juin 2017 - 9:14

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Libert, Michel   Mer 14 Juin 2017 - 16:51


Un message de Michel Libert ...

_ _ _

Monsieur,

Il s'agit d'une note parmi d'autres, prise à la volée comme j'en avais l'habitude lors des "entretiens" dans le bureau d'Emile Lecerf.

Douglas Dillon était lié à Paul Werncke et Robert Roosa.

Je ne sais si les deux derniers ont été rencontrés.

TC

ML

_ _ _

Note : il est probable que Robert Roosa et Douglas Dillon se connaissaient bien ...

https://en.wikipedia.org/wiki/Robert_Roosa

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Libert, Michel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Libert, Michel
Revenir en haut 
Page 9 sur 28Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 18 ... 28  Suivant
 Sujets similaires
-
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)
» NEUVAINE A SAINT MICHEL ET AUX NEUF CHOEURS DES ANGES
» Michel et Augustin : 100% oeufs de batterie ! & Action !
» Anniversaire Jean Michel
» Archange Michel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: