les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Gevenois, Simon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Gevenois, Simon   Ven 9 Mai 2008 - 13:47

Militant d'extrême-droite qui intéressa un moment les enquêteurs.

voir : http://www.resistances.be/gene.html

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)


Dernière édition par michel le Jeu 1 Mai 2014 - 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet



Nombre de messages : 643
Age : 50
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Sam 10 Sep 2011 - 16:27

Ce personnage a-t-il un lien avec le Jacques Genevois cité dans le dossier Derochette en 96 et nommé - sans explication - par Michel Libert comme apparaissant sur une "liste" lors d'une émission de 1992 sur Gladio, et dirigée par Françoise Vandemoortel ?
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Sam 10 Sep 2011 - 17:03

.


Dernière édition par alain le Dim 20 Juil 2014 - 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet



Nombre de messages : 643
Age : 50
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Sam 10 Sep 2011 - 17:19

Parfait résumé du Jacques Genevois que je connais de réputation... Informateur pour la PJ à la "grande époque", en cheville avec des mecs de "droite" (euphémisme délicat), cité par Libert, puis inquiété par la Gendarmerie dans le dossier Derochette/Benaissa...

Je me souviens même d'une interview de lui en septembre 1996 sur RTL, le visage flouté...
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Sam 10 Sep 2011 - 17:44

.


Dernière édition par alain le Dim 20 Juil 2014 - 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet



Nombre de messages : 643
Age : 50
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Sam 10 Sep 2011 - 17:47

Non, non je ne confonds pas. J'ai encore la VHS de l'émission de la RTBF sur Gladio où Libert parle bien de Jacques Genevois, dans sa "liste" de personnalités. Et RTL interview un informateur appelé Jacques Genevois, le visage flouté en 1996... C'est bien ce nom qui m'avait fait réagir à l'époque...
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Sam 10 Sep 2011 - 22:13

J'ai toujours en tête la conversation avec un vrai flic de terrain qui me disait en parlant de Jacques Genevois qu'il avait les couilles pour aller dans des endroits spéciaux mais qu'il s'en méfiait parce qu'on ne savait jamais pour qui il roulait.
Mais il n'en parlait jamais comme un pervers.
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Dim 11 Sep 2011 - 7:16

.


Dernière édition par alain le Dim 20 Juil 2014 - 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11297
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Jeu 5 Juil 2012 - 14:10



http://archives.lesoir.be/justice-jacques-genevois-avait-ete-suspecte-a-tort-de-l_t-20030519-Z0N56Z.html

Justice - Jacques Genevois avait été suspecté à tort de l'enlèvement de la petite Loubna Victime collatérale de l'affaire Dutroux

METDEPENNINGEN,MARC

Page 16

Lundi 19 mai 2003

* L'affaire Dutroux a laissé dans son sillage d'autres victimes que Julie, Melissa, An, Eefje, Laetitia ou Sabine. Jacques Genevois veut obtenir réparation.


MARC METDEPENNINGEN


La « ligne verte » mise en place par le juge Connerotte, en marge de l'affaire Dutroux, pour permettre au public de dénoncer des pédophiles avait permis à des milliers de Belges de se livrer à la délation d'un voisin, d'un parent, d'une relation dont il était alors permis de se venger anonymement.


Jacques Genevois est de ces victimes-là. Cet homme de 57 ans, qui fut un prolifique informateur rémunéré du BIC (le Bureau d'information criminelle dissous en 1986), du BKA (la police fédérale allemande), de la police judiciaire et de la gendarmerie, fut arrêté à tort en décembre 1996 et inculpé de complicité de l'enlèvement de Loubna Benaïssa, trois mois avant l'identification de Patrick Derochette, le pompiste pervers de l'avenue de la Couronne, à Ixelles. Jacques Genevois et son avocat liégeois, Me René Swennen, viennent de se pourvoir en appel contre une décision du tribunal civil de Bruxelles les déboutant d'une action en dommages et intérêts intentée contre le ministre de la Justice et le président de la Chambre des représentants. J'ai été traîné dans la boue sans raison, explique, dépité, Jacques Genevois. Aujourd'hui encore, mon nom reste associé au meurtre de Loubna Benaïssa dans lequel je n'avais rien à voir. Dans la rue, il m'arrive encore d'être injurié. J'ai perdu toutes mes sources de revenus. J'ai dû lutter pour obtenir une aide du CPAS. La commission d'enquête parlementaire, et même son président Marc Verwilghen, m'avait même cité comme suspect avant même mon arrestation.


Le cauchemar de Jacques Genevois débute le 13 août 1992 lorsqu'une patronne de café de la rue Gray affirme aux policiers qui s'intéressent alors à la disparition de la petite Loubna survenue la veille qu'un « homme conduisant une Mercedes verte » se trouvait dans son établissement au moment où la fillette était passée devant chez elle. Ce témoignage s'avérera vite farfelu. Et pourtant, quatre ans plus tard, au lendemain de l'arrestation de Marc Dutroux, les gendarmes qui reprennent le dossier Benaïssa retombent sur Jacques Genevois. Le juge Dominique Gérard, de Neufchâteau, l'inculpe et le place sous mandat d'arrêt.


Des gendarmes m'ont alors dit que cela n'avait pas de sens, confie Jacques Genevois. Il fallait à l'époque « faire des exemples » et trouver à tout prix des coupables. Je me suis retrouvé en cellule de haute sécurité à la prison d'Arlon, dans une cellule qui faisait face à celle de Dutroux. On m'enlevait la nuit mes vêtements, me laissant un simple slip pour dormir. Toutes les sept minutes et demie, j'étais réveillé par les gardiens. J'ai calculé que sur mes quinze jours de détention, j'ai été contrôlé 2.700 fois par les surveillants. Lors de sa première comparution devant la chambre des mises en accusation de Liège, Jacques Genevois est libéré.


Les magistrats se sont vite rendu compte de l'absurdité de mon arrestation. Mais le mal était fait. Je resterai jusqu'à la fin de mes jours pour l'opinion publique un suspect dans l'affaire Loubna.


Jacques Genevois et son avocat demandaient une indemnité de 250.000 euros pour compenser cette vie brisée par les dérives de l'affaire Dutroux. Le tribunal civil de Bruxelles a laconiquement estimé que le juge d'instruction qui l'avait placé sous mandat d'arrêt « avait respecté les formes prescrites ». Quant à la responsabilité du président de la Chambre pour les égarements de la Commission d'enquête parlementaire, le tribunal a estimé qu'il « n'avait pas à s'immiscer » dans le travail de l'assemblée.


Jacques Genevois espère qu'en appel, la justice compensera ces sept dernières années perdues « par la faute d'une époque où la chasse était ouverte ».


Je suis d'autant plus abattu par l'attitude du tribunal, confie-t-il, que je me considère comme un véritable serviteur de l'Etat. Mes activités d'informateur du BIC, de la PJ et de la gendarmerie ont permis l'arrestation de plusieurs centaines de délinquants. Et les sommes que l'Etat a pu récupérer grâce à mes informations s'élèvent à près de 600 millions d'anciens francs.


Et à l'appui de ses dires, Jacques Genevois produit une lettre « de palmarès » établie par l'un des anciens dirigeants du BIC.·

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11297
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Jeu 5 Juil 2012 - 14:37


Comme discuté plus haut, l'article ci-dessous est relatif à Jacques Genevois, informateur du BIC qui apparaît dans le schéma de Libert (en lien avec Paul Latinus).

Je ne sais pas non plus s'il y a un lien avec Simon Genevois dont on parle dans

http://www.resistances.be/gene.html

Extrait :

(...)

Depuis quelques mois, la cellule d’enquête sur les massacres commis dans le Brabant wallon, au début des années quatre-vingt, s’intéresse à nouveau à la piste d’extrême droite. Plusieurs militants néofascistes, des anciens du Front de la jeunesse et du Westland new post, sont, tour à tour, réinterrogés. L’objectif est sans doute de fermer des portes. Néanmoins, cette piste semble sérieuse. Elle pourrait placer de nouvelles pièces sur le puzzle des « années de plomb ». Dans ce cadre-là, en avril dernier, un militant néonazi, de longue date, a reçu la visite des enquêteurs. Comme le signalait récemment « Le Matin ».

Le 22 juillet 2000, le quotidien « Le Matin », nous informait d’une étrange perquisition qui eut lieu deux mois plutôt. La « cible » de cette perquisition était un dénommé Simon Gevenois. Le journaliste du « Matin », Erik Rydberg, mentionnait que ce personnage habitait tout « près de la caravane où Vittorio avait élu domicile ». Il s’agit d’Andriano Vittorio, un «ancien suspect de la filière boraine, qui s’est notamment fait connaître pour ses rétractions à répétition dans la tuerie du Colruyt de Nivelles en 1983». Vittorio était connu pour « ses relations interlopes avec l’extrême droite, notamment le tristement célèbre Service d’action civique » (SAC). Pensé par la mouvance barbouze du parti gaulliste français, le SAC avait pour mission de combattre bec et ongles, au moment de la guerre d’Algérie, l’OAS, le bras militaire et terroriste des partisans de l’Algérie française. Ce service policier parallèle s’était spécialisé dans le retournement et le recrutement d’activistes d’extrême droite et d’adeptes d’Ordre de chevalerie. Le voisin de Vittorio, Simon Gevenois, est pour sa part également connu pour ses liens étroits avec l’extrême droite.

Une piste militaire et facho

En effet, comme le soulignait « Le Matin », Simon Gevenois est passé par toute une série de chapelles d’ultradroite : il fut « chef de la section Borinage du Bloc Belge, qui s’affiche ouvertement national-socialiste. Il y a aussi des liens avec le Front national, le Westland new post ainsi qu’avec divers groupuscules de militaires nostalgiques mais néanmoins agissants. Gevenois ne fait pas mystère de ses attirances idéologiques. Lors de la perquisition, la cellule Brabant wallon (ndlr : enquêtant sur les tueurs du Brabant) a emmené des cassettes. Des marches allemandes et l’enregistrement d’un discours de Degrelle en Espagne ».

« Des armes auraient aussi été saisies », entre autres un riot-gun. Le journaliste du «Matin» mentionnait encore, à propos de cette perquisition : « On sait que les pistes s’amenuisent, et que les maigres espoirs s’accrochent aux mouvances boraines, d’extrême droite et des clubs de tir. D’aucuns ajoutant que le milieu militaire bénéficie d’une attention toute particulière. Gevenois n’est pas galonné. Mais une bonne partie de ses fréquentations l’est. On pense entre autres aux gens de la SCI, la « Section countur-intelligence ». Est-on allé chez lui afin de rendre nerveuses d’autres personnes plus intéressantes ?», s’interrogeait à juste titre Erik Rydberg dans son papier.

RésistanceS peut rajouter au pedigree de Simon Gevenois d’autres informations. Ces informations montrent que ce dernier est bel et bien un nostalgique de l’Ordre nouveau, un peu folklorique, il est vrai, mais bénéficiant de multiples contacts au cœur même de la « famille nationaliste » belge.

On retrouve sa trace, lors des élections législatives du 13 octobre 1985. Il mène alors la liste montoise n°17 pour le sénat de « FORCES ». Une liste présentée par le Parti des forces nouvelles (PFN), la section politique du Front de la jeunesse (FJ), une organisation néofasciste violente qui avait néanmoins le soutien, dans les années 70, du CEPIC, l’aile conservatrice du PSC. Plus tard, plusieurs adhérents du FJ-PFN seront cités dans le dossier des tueurs du Brabant. Déjà à cette époque, Simon Gevenois devait fréquenter des militaires de carrières, dont des officiers parachutistes, puisque plusieurs membres du Front de la jeunesse faisaient partie de l’Armée belge. Comme Victor Dossogne, le père du chef du FJ, également candidat lors des élections du 13 octobre 1985. Ce vieux colonel d’artillerie, aujourd’hui décédé, conduisait la liste bruxelloise pour la Chambre de « FORCES »

(...)

___________


Il serait intéressant de savoir qui sont les " gens de la SCI ".

A mon avis, on devrait retrouver des liens avec des personnages comme Guy Weber, Bougerol, Robert K Brown (voir notamment le fil de discussion sur Gullaume Vogeleer), etc

Peut-être aussi Jacques Monsieur / Serge Frantsevitch ?

L'article du "Matin" date cependant du 22 juillet 2000 et je n'ai rien lu sur les suites que ces recherches ont eues.

Je note que les "récentes perquisitions" vont dans le même sens ...

C'est également assez semblable à ce que les autorités italiennes ont découvert.



Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Jeu 5 Juil 2012 - 17:37

.


Dernière édition par alain le Dim 20 Juil 2014 - 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11297
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Jeu 5 Juil 2012 - 17:52



Guy Weber ne devait pas être très loin ...

http://www.scribd.com/doc/86217858/WEBER-L-armee-belge-contre-l-ennemi-interieur

André Moyen aussi ?

Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Jeu 5 Juil 2012 - 19:19

.


Dernière édition par alain le Dim 20 Juil 2014 - 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11297
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Jeu 5 Juil 2012 - 21:55


Alain a raison ; voir

http://fr.wikipedia.org/wiki/Abr%C3%A9viations_militaires_%28Belgique%29

CInt : Contre-intelligence
CIS : Communication & Information Systems. En français : Systèmes de Communication & d'Information (anciennement voir : TTr)

Peut-on faire l'hypothèse de liens avec des fabricants et marchands d'armes en Belgique ? Il devait certainement y avoir des contacts entre eux ...



Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11297
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Ven 6 Juil 2012 - 9:05



L'article du journal Le Matin du 22 juillet 2000 est sur :

http://www.scribd.com/BEGHINSELEN

http://www.scribd.com/doc/99284265/Le-Matin-discrete-perquisition-22-juillet-2000

Le journaliste orthographie le nom "Simon Genevoy"

Il est question de Adriano Vittorio, ancien suspect de la filière boraine.

On en parle dans le livre "Les tueurs ..." de Gilbert Dupont et Paul Ponsaers, dont des extraits sont sur :

http://www.scribd.com/doc/99282211/Les-Tueurs-Gilbert-Dupont-Paul-Ponsaers-extraits


Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Ven 6 Juil 2012 - 10:30

.


Dernière édition par alain le Dim 20 Juil 2014 - 14:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Ven 6 Juil 2012 - 10:52

.


Dernière édition par alain le Dim 20 Juil 2014 - 17:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11297
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Ven 6 Juil 2012 - 16:29



Deux des articles cités par Alain sont sur

http://www.scribd.com/BEGHINSELEN

il s'agit de

http://www.scribd.com/doc/99326990/Le-Matin-7-septembre-2000

http://www.scribd.com/doc/99327411/De-Morgen-2-september-2000


Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Sam 7 Juil 2012 - 2:57

La disposition légale qui impose aux fonctionnaires une obligation de dénonciation est l’article 29 du Code d’instruction criminelle se lit comme suit :

"Toute autorité constituée, tout fonctionnaire ou officier public, qui, dans l'exercice de ses fonctions, acquerra la connaissance d'un crime ou d'un délit, sera tenu d'en donner avis sur-le-champ au [procureur du Roi] près le tribunal dans le ressort duquel ce crime ou délit aura été commis ou dans lequel [l'inculpé] pourrait être trouvé, et du transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs. "

J'ai du mal à voir la place d'un "choix politique" là-dedans...
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Sam 7 Juil 2012 - 10:38

.


Dernière édition par alain le Dim 20 Juil 2014 - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11297
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Sam 7 Juil 2012 - 15:38



http://www.pereubu.be/wp-content/UBU_PDFs/UBU_879_Web.pdf

Bultot avait sa filière … postale

Quand Jean Bultot était au Paraguay, il avait mis au point une
filière pour échanger du courrier avec Adriano Vittorio, dont le
voisin Simon Genevois était actif dans la mouvance d’extrême
droite.

Philippe Populier, résidant à Alsemberg, était envoyé par l’avocat
Henri Laquay auprès de Feret, le président du FN et lui
expliqua ceci : " mon père est Jacques Populier, il a deux sociétés
de transport dénommées France Transit et Transit International
sises à 59700 Marcq en Baroeuil.

Mon épouse Alexandra Leiva a de la famille haut placée dans la
société des Postes Paraguayennes.

Le courrier de Bultot passera en sécurité et arrivera à destination
chez Vittorio ".

Nous reviendrons dans un prochain numéro sur les contacts
entre Bultot et Féret [via son avocat de l’époque Michel Delacroix]
à propos d’Agusta et d’arrangements financiers troublants…


Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Dim 8 Juil 2012 - 17:36

HERVE a écrit:
Nous reviendrons dans un prochain numéro sur les contacts
entre Bultot et Féret [via son avocat de l’époque Michel Delacroix]
à propos d’Agusta et d’arrangements financiers troublants…
??
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Dim 8 Juil 2012 - 17:45

.


Dernière édition par alain le Dim 20 Juil 2014 - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11297
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Lun 6 Aoû 2012 - 13:58



Le nom de Simon Genevois est mentionné sur :

http://www.scribd.com/doc/102144265/UBU-545-31-mai-2001

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11297
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Lun 4 Mar 2013 - 22:53

Dans :

http://www.resistances.be/gene.html

(...) Gevenois n’est pas galonné. Mais une bonne partie de ses fréquentations l’est. On pense entre autres aux gens de la SCI, la « Section counter-intelligence ». Est-on allé chez lui afin de rendre nerveuses d’autres personnes plus intéressantes ?», s’interrogeait à juste titre Erik Rydberg dans son papier. (...)


Dans " Rogue Agents " de David Teacher (3rd edition)

(...) New impetus was given to the DSD's work in 1972-73 when the new Defence Minister, VdB, introduced reforms of the Army including a plan for the "military defence of the territory" (DMT) designed to counter leftist/pacifist influence by a dramatic reinforcement of the Gendarmerie and greater involvement for the Army and reserve officers in counter-subversion work. Faced with massive student protests in early 1973 against the DMT plan and a tightening of military service rules, the Army hardened its stance; in a "study on objectivity and the media" dated 13th September, 1973, Lt-Col. Weber, head of Counter-Information in the Belgian military intelligence service SDRA (239)*, wrote in apocalyptic terms of the threat to freedom and
democracy posed by professional agitators within the media and the peace movement, and urged the creation of a permanent group within the SDRA to combat subversion. Weber's study came at a critical moment: in mid-August, the Press had reported the existence of a planned coup. Three days before Weber wrote his study, the Gendarmerie General Staff received Major de Cock's report alleging links between
VdB, de Bonvoisin and the NEM Clubs (240). Weber's report and similar concerns within the Army General Staff led to a decision in 1974 to strengthen the Army's counter-subversion and propaganda rôles by creating the Public Information Office PIO, headed by Major Bougerol, as an autonomous group within the Army General Staff.

Despite its independent status, PIO had considerable links to the SDRA: Bougerol claims he was given the use of an office within the Counter-Information section of SDRA in 1974-75 whilst he was setting up PIO, and one of his closest collaborators was Commissioner Fagnart of the Military Security section of SDRA.

(...)

Voir aussi :

http://www.scribd.com/doc/86217858/WEBER-L-armee-belge-contre-l-ennemi-interieur


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gevenois, Simon   Aujourd'hui à 5:01

Revenir en haut Aller en bas
 
Gevenois, Simon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» PREVOST DE VERNOIS Simon Pierre Nicolas Colonel
» Saint Simon et Saint Jude Apôtres et commentaire du jour "L'unité des Douze, l'unité de l'Eglise"
» DU CHAYLA Armand-Simon-Marie.VICE-AMIRAL
» Simon et sa FLP
» BEAUFOL (Simon) - Fusilier - 70è de ligne - Autry - LOIRET

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: les suspects-
Sauter vers: