les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Goffinon, Guy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7026
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Goffinon, Guy   Lun 16 Juin 2008 - 8:16

L'UN DES GRANDS FLICS DU PAYS S'EST ETEINT DECES DE L'ADJUDANT-CHEF GOFFINON

HAQUIN,RENE

Samedi 13 mai 1995

L'un des grands flics du pays s'est éteint

Décès de l'adjudant-chef Goffinon

Il venait d'avoir 58 ans et s'est éteint jeudi soir à Bruxelles : le nom de l'adjudant chef Guy Goffinon restera lié aux plus lourds dossiers judiciaires des vingt dernières années, de l'affaire François à l'affaire Mendez, mais aussi à la BSR de Bruxelles, la brigade de gendarmerie dont il dirigea jusqu'à sa mise à la retraite il y a deux ans la première section de recherches criminelles et où on le surnommait «le renard aux tempes argentées».

Guy Goffinon fit parler de lui depuis les années septante : son travail de terrain dans le secteur chaud du «milieu» de la Porte de Namur à Bruxelles lui valut une réputation de flic au flair redoutable, sachant dynamiser ses boys et respecter la parole donnée aux informateurs.

Souvent appelé à dénouer des énigmes criminelles plus complexes, Goffinon en étudiait la problématique avant de lancer alors des coups de filet souvent spectaculaires, qu'il résumait ensuite, de sa fine écriture, en d'interminables procès-verbaux rédigés d'un trait, pratiquement sans ponctuation. Sa dernière grande enquête aura sans nul doute été l'affaire Mendez, du nom de l'ingénieur de la FN abattu en janvier 1986. C'est l'un des développements retentissants de cette enquête - l'épisode du pistolet à la bolognaise en janvier 1988 - qui fit basculer le premier procès de la filière boraine accusée des tueries du Brabant. Ce qui valut au juge d'instruction Schlicker de céder la place au juge Hennart qui, peu après, «débarqua» l'adjudant Goffinon, le gratifiant ensuite d'une perquisition qui blessa l'homme jusqu'à la fin de sa vie.

R. Hq.


Source : Le Soir, 13 mai 1995

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Goffinon, Guy   Lun 16 Juin 2008 - 10:41

Il avait eu aussi des tensions avec Vernaillen et celui-ci l'avait d'ailleurs muté à la section info.
Si quelqu'un connaissait la raison exacte de cette mutation ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Punition   Mar 30 Juin 2009 - 21:26

Je vient de le lire dans l'agenda de RAES

8 mars 82 ou 3? (Raes fait un erreur de date je pense)

je me pose le même question;
Cette mutation c'est une punition je comprend ?


Dernière édition par K le Mar 30 Juin 2009 - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: peut-e...   Mar 30 Juin 2009 - 21:29

2 decembre 1982 Vienne accuse Gof d'avoir touché des primes d'assurances ( vol de tableaux )(annoté : zie Farcy)
c'était peut -être pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Goffinon, Guy   Ven 28 Déc 2012 - 10:29



http://web.archive.org/web/20000930053006/http://users.skynet.be/avancees/idees/lettre_g.htm

Goffinon, Guy:

Le 9 octobre 1981, cet adjudant de gendarmerie fut victime d’une tentative d’assassinat. Le mécanisme de mise à feu de la bombe qui fut placée dans sa voiture avait été fourni par un certain Jean-François Buslik, un ami de longue date de Madani Bouhouche. Quelques jours après, c’était au tour de son collègue Herman Vernaillen d’être pris pour cible. Avec ce dernier, Guy Goffinon enquêtait sur l’Affaire François, du nom du commandant du Bureau national des drogues. Plus tard, il se chargera des dossiers de la "bande à Bouhouche", du WNP et du meurtre de l’ingénieur Juan Mendez. Le 1er mars 1990, Guy Goffinon écrira une lettre à M. Bourgeois, le président de la commission d’enquête parlementaire sur le grand banditisme et le terrorisme, à propos de Madani Bouhouche et ses compagnons. Extrait: Nous avons prouvé que les accusés sont impliqués dans 35 crimes dont ils auraient dû être inculpés.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Goffinon, Guy   Mar 2 Juil 2013 - 8:58










Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Goffinon, Guy   Mer 3 Juil 2013 - 18:09


Dans "L'enquête" de Hugo Gijsels, page 117 :

(...) Le 28 février 1990, il règne une grande agitation au sein des services de police et des milieux judiciaires. Ce jour-là; le juge d'instruction Luc Hennart fait effectuer une perquisition aux bureaux et au domicile de l'adjudant Goffinon, à Laeken (...)

_ _

J'ai parfois des doutes au sujet de certains membres de la magistrature ...

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Goffinon, Guy   Mer 3 Juil 2013 - 20:50

>>pas très clair ds quel affaire (armes) est situé cet adjudant inconnu
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Goffinon, Guy   Mer 3 Juil 2013 - 20:56

http://fr.scribd.com/doc/89984656/Celsius-Les-6-derniers-mois-du-ministre-VdB-1991

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Goffinon, Guy   Sam 19 Juil 2014 - 9:18

ds BEETGENOMEN pag 335 rapport GILBERT

...
libre traduction vire sortie des manches

Doreane disait :
Citation :
l'étude du rapport Gilbert (par CBW) ne c'est passé que en 1994 ,six années trop tard  . Dans une enquête il faut saisir l'opportunité quand il se présente, au moment que   le suspect est faible  et a beaucoup à gagner ou a perdre  , c'est le moment où les affaires basculent .A ce moment là . Après ses vacances Hennart a commencé à auditioner  Bou lui même, je ne sais plus sur qoui .
Le mois après , la chambre de Conseil a libéré bou en Hennart était t'accord avec cela. Au réunion en novembre (1988?), où ils annonçait cela Goffinon devenait hystérique :
Citation :
" Vous libérez un monstre ".


Citation :
La police communale de Jette laissait savoir que bou demandait un passeport pour le CANADA(tiens?).Il recevrait celui -là le 29 novembre (88?) sauf s'il y a avait d'autres instructions .Mais il ne devait pas sortir du pays ." A ce moment là Goffinon a donné sa lettre de démission
,
raconta Doreane .

Goffinons lettre de démission au juge d'instruction Hennart est dans le dossier :


Citation :
"Je n'ai plus la chance de continuer l'enquete pour ressoudre l'affaire" [...] .

" J'ai medité cela à fond " . " C'est pour moi une question de conscience "

"Ce matin  , j'ai pris contact avec mes chefs pour mettre fin à mon detachement au BSR à Wavre pour retourner au BSR de BRUXELLES."

"Pour le moment je ne veux pas donner du commentaire sur cette décision" ,

écrivit Goffinon.


Citation :
L'adjudant alla témoigner  au procès d'assises .
"il  a été lourdement attaqué par les avocats des accusées" ,  disait Doreane .

"Il était mourant" , Il est décédé en mai 1995 . La mort était sur son visage et je ne l'avait pas reconnu tout de suite. Mais il avait la ferme décision de témoigner .



Citation :
Il ne se retournait pas la main pour chiper les informations de ces collègues  et il écrivait peu en rapports,
mais il défendait des pistes qui plus tard semblaient les bons ;

Dans ce procès il a gagné beaucoup de respect chez moi  ,


dixit DOREANE
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Goffinon, Guy   Sam 19 Juil 2014 - 9:56

maintenant que on a lu l'appréciation de goffinon par Doreane  et le fait que le Goff. était détaché à Wavre.
si on connait les enmerdes qu'on eu Dussart et ses mousqetaires qui écrivaient des rapports intermédiaires puis on eu des endouilles pas possibles , on comprend mieux que Goffinon évitait de noter trop de choses car tout fuitait et il préférait d'écrire des longues rapports quand l'affaire était dans la sacoche .

relis la presse d'époque:

Citation :
GOFFINON DANS LE ROLE DE L'ANE DE LA FABLE : HARO

VAN DAMME,GUIDO

Page 29

Samedi 19 novembre 1994
 
Au méga-procès du Brabant, l'adjudant accusateur devient une sorte de suspect

Goffinon dans le rôle de l'âne de la fable: haro!

La Fontaine aurait pris un plaisir évident à composer une fable pendant cette ultime audience de la semaine, au méga-procès du Brabant. A deux reprises déjà, le président Maffei a dit: Mais revenons à Bouhouche et à Beijer... Et c'est vrai que, dans la radioscopie impitoyable d'une gendarmerie chargée d'épurer ses propres rangs, les accusés sont parfois oubliés. En revanche, quel «haro sur le baudet» pour l'adjudant Guy Goffinon, le chef de chantier de cette méga-enquête vieille de bientôt dix ans!

Ce qui a énervé tout le monde, et depuis des années, c'est la confiance trop grande que peut avoir cet adjudant chevronné en son propre flair. Columbo enregistre, mais ne pipe pas un mot avant la scène finale. Goffinon parle, et fait des procès-verbaux énormes.
Et il lui arrive ainsi de se tromper, de prendre des sentiers latéraux. Et quand, en fin de journée, Me Stéphane Lempereur demandera à l'adjudant Goffinon s'il dispose d'éléments matériels lui permettant d'affirmer que Bouhouche et Beijer seraient coupables de l'attentat commis contre un véhicule de la BSR, la réponse est courte et nette: «Non, rien.» Alors, que fait-on ici?

Sur des défauts manifestes (que le témoin avoue d'ailleurs avec la sérénité des gens de son âge) se sont greffées des méchancetés parfois gratuites. Quand on vient prétendre, comme certains, que Goffinon se considérait comme «visé par cet attentat» uniquement pour se faire mousser, c'est faire bon marché du coup de fil que le substitut du procureur du Roi Maréchal reçoit plusieurs jours avant l'attentat contre la voiture, coup de fil d'un anonyme qui dit que «Goffinon va mourir!».

Pour l'attentat contre le major Vernaillen, les preuves matérielles éventuelles (sous réserve des expertises balistiques qui sont au programme de la semaine prochaine) ne sont pas beaucoup plus grandes. Rien qu'une munition trouvée dans un véhicule. Une munition complète, comme une signature suspecte à force d'être belle.

On retourne ainsi vers La Fontaine. L'adjudant Goffinon revient à chaque chapitre de ce procès, et tout le monde crie haro sur ce chef de chantier qui tondait de sa langue la largeur de l'enquête. Mais s'il a fait tant fausse route pendant des années, que ne le lui a-t-on pas dit? Où sont les juges d'instruction, que la loi charge de ces responsabilités d'instruire à charge et à décharge? Quand un avocat tente de s'étonner d'un de leurs choix, le président Maffei intervient et dit que le juge d'instruction n'a pas à se justifier sur les décisions qu'il a prises. Le «mandaï» sous ses ordres, oui. Où sont-ils, ceux qui donnaient des missions à Goffinon en ne passant pas par la hiérarchie de la gendarmerie? L'un d'eux, à l'annexe moderne du palais de Poelaert, lui dira qu'il a pris bien des risques en faisant parler la grande muette. Aujourd'hui, devant une meute qui a bien raison de réclamer une justice plus assurée, le vieil adjudant doit lutter seul contre tous.

Non pas contre les jurés, qui sont à peu près les seuls à garder, par la politesse exquise qu'ils mettent dans la formulation de leurs questions, une certaine considération pour un vieux serviteur de l'État fort décrié. Et parfois louvoyant. Ce qu'il paie bien cher.

GUIDO VAN DAMME
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Goffinon, Guy   Sam 19 Juil 2014 - 10:02

http://archives.lesoir.be/affaire-mendez-perquisition-chez-un-gendarme-bruxellois_t-19900301-Z02EVM.html

http://archives.lesoir.be/le-poids-des-mots-au-mega-proces-goffinon-a-renard-dess_t-19941202-Z08UMD.html

http://archives.lesoir.be/la-bsr-de-wavre-en-flagrant-delit-de-manipulation-aux-a_t-19941209-Z08VGC.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Goffinon, Guy   Aujourd'hui à 7:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Goffinon, Guy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Magistrats et enquêteurs-
Sauter vers: