les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Lafaille, Jacques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7021
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Lafaille, Jacques   Lun 16 Juin 2008 - 9:46

TUERIES DU BRABANT:L'ENQUETE RELANCEE A NANTES

HAQUIN,RENE

Lundi 9 novembre 1992

Tueries du Brabant:

l'enquête relancée à Nantes!

Les activités, en 1983 et 1985, d'une barbouze française intriguent la cellule de Jumet. Le juge a renvoyé une nouvelle commission rogatoire à Nantes.

En charge depuis le début de 1990 de l'ensemble des dossiers sur les tueries du Brabant, le juge d'instruction Pierre Hennuy, qui coordonne l'enquête toujours menée par la cellule de Jumet, a adressé la semaine dernière à son confrère de Nantes, le juge Pierre Pétriat, une commission rogatoire relative aux activités, en 1983 et en 1985, en Belgique, d'un Français arrêté pour une série de hold-up, l'ancien mercenaire Jacques Laffaille.

NOM DE GUERRE: CARCASSE

S'il est prématuré de parler déjà d'une piste certaine, les informations venues principalement par les enquêteurs français, que le juge Hennuy cherche aujourd'hui à vérifier, n'ont rien de fantaisiste: il ne s'agit peut-être que de coïncidences troublantes, mais qui pourraient aussi annoncer un tournant dans l'enquête, dix ans après le début des tueries et, ce matin, sept ans, jour pour jour, après la dernière (huit tués) au Delhaize d'Alost, le 9 novembre 1985.

Aujourd'hui âgé de 52 ans, colosse blond au palmarès impressionnant, Jacques Laffaille fut boxeur avant de servir comme parachutiste en Algérie. Légion d'honneur, il fut aussi mercenaire au Katanga, ami et garde du corps d'Alain Delon à la fin des années soixante quand il goûta au cinéma (figurant dans «Paris brûle-t-il?» et dans «Borsalino»). Récupéré par Jean-Jacques Suzini, après la dissolution de l'OAS dont ce dernier était la tête pensante, il fut aussi l'un des premiers compagnons de Bob Denard avec lequel il débarqua au Bénin, en janvier 1977. L'ex-DGSE française utilisa ensuite Laffaille pour certaines «missions sous couverture». Jacques Laffaille est plus connu sous le nom de guerre «Carcassonne» ou «Carcasse».

Il intéresse l'enquête sur les tueries du Brabant depuis son arrestation en avril 1990. En novembre 1991, le juge carolorégien Pierre Hennuy avait déjà envoyé une première commission rogatoire à Nantes. Pas seulement parce que la taille (1,85 m), les cheveux blonds et les yeux bleus pouvaient correspondre au signalement du «géant» des tueries, pas seulement parce que Lafaille a utilisé masques et cagoules dans des braquages en France commis à la façon des commandos, mais aussi pour d'autres coïncidences. Les vérifications faites l'an dernier n'avaient pas permis de recueillir d'indices matériels. Son interrogatoire n'avait rien donné. L'expertise de deux fusils d'assaut saisis chez la mère de Laffaille fut négative.

Aujourd'hui, des éléments de l'enquête de Nantes permettent de se poser d'autres questions: d'où l'envoi de la nouvelle commission rogatoire la semaine dernière.

En 1982 et 1983, alors qu'on savait que Laffaille effectuait certaines missions pour les services français de renseignements, il aurait été vu plusieurs fois en Belgique, se déplaçant parfois en Golf. Les enquêteurs ont des raisons de penser qu'il aurait eu ici des activités répréhensibles, peut-être connues de l'un ou l'autre agent des services secrets français que les enquêteurs belges cherchent à retrouver.

MASQUES ET FAUX DOCUMENTS

Arrêté en novembre 1983 dans la région parisienne, il resta détenu jusqu'en juillet 1985. Peu après, Laffaille aurait à nouveau été vu en Belgique et s'y serait exercé au tir, en compagnie d'autres.

Lors de sa réarrestation, le 11 avril 1990, près de Tarbes, les policiers saisirent, dans la chambre qu'il occupait chez sa mère, un stock de munitions et deux fusils d'assaut utilisés dans une série de hold-up, dont l'attaque d'un fourgon blindé en janvier 1979 près de Nantes (un blessé, butin d'un million de FF). Mais aussi des postiches, une trousse de maquillage, un passe-montagne et de faux documents, dont une carte des Renseignements généraux français (avec la photo de Laffaille) et un passeport de «chargé de mission pour les affaires africaines», pour le compte du ministère français de l'Agriculture.

On confirme en Belgique l'envoi de la commission rogatoire à Nantes, une piste parmi d'autres, précise-t-on, sans autre commentaire.

RENÉ HAQUIN


Source : Le Soir, 9 novembre 1992

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7021
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Lafaille, Jacques   Lun 16 Juin 2008 - 9:47

L'ENQUETE SUR LES TUEURIES DU BRABANT LE JUGE HESITE A ENVOYER LES GENDARMES A NANTES

HAQUIN,RENE

Mardi 10 novembre 1992

L'enquête sur les tueries du Brabant

Le juge hésite à envoyer

les gendarmes à Nantes

Hier, à Jumet, les membres de la cellule chargée de l'enquête sur les tueries du Brabant exprimaient leur surprise, à la lecture des informations du «Soir» relatives à l'envoi d'une commission rogatoire adressée par le juge Pierre Hennuy à son collègue Pierre Pétriat, de Nantes. Réaction étonnante, dans la mesure où les questions relatives aux activités du Français Jacques Laffaille en Belgique à l'époque des tueries du Brabant, en 1982, 1983 et 1985, avaient été communiquées aux enquêteurs belges depuis au moins un mois, au point que, du côté français, certains commençaient à s'étonner de la lenteur de la réaction belge.

De son côté, le juge d'instruction Pierre Hennuy affirmait hier qu'il avait bien l'intention d'envoyer une commission rogatoire à Nantes, regrettant la divulgation de cette information dans la mesure où elle peut nuire à l'enquête et se demandant si cela vaut encore la peine de l'envoyer.

Les demandes de renseignements du juge carolorégien ont bien été envoyées la semaine dernière à Nantes où l'on s'attendait aussi à l'arrivée d'une équipe de Jumet, comme l'écrivait hier le quotidien nantais «Presse océan», qui publiait une photo de Laffaille à l'entraînement au tir en Ardèche avec d'autres mercenaires, en 1966, et précisant que l'ancien lieutenant de Bob Denard aux Comores aurait bien été vu à l'automne 1985 dans un stand belge.

Interrogé hier par un confrère, Bob Denard évoquait l'OAS pour rappeler que Laffaille était un homme très engagé politiquement, mais pas un homme à s'engager dans des tueries.

R. Hq.


Source : Le Soir, 10 novembre 1992

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7021
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Lafaille, Jacques   Lun 16 Juin 2008 - 9:49

LES ENQUETEURS DE JUMET A NOUVEAU A NANTES TUERIES DU BRABANT : COMMISION ROGATOIRE BELGE EN FRANCE

HAQUIN,RENE

Jeudi 28 janvier 1993

Les enquêteurs de Jumet à nouveau à Nantes

Tueries du Brabant: commission

rogatoire belge en France

En concertation avec son confrère de Nantes, le juge Pierre Pétriat, le juge d'instruction carolorégien Pierre Hennuy, en charge des dossiers sur les tueries de Brabant, a renvoyé cette semaine deux de ses enquêteurs de la cellule de Jumet en commission rogatoire en France, dans le cadre de l'enquête qui s'est développée à Nantes autour de l'ex-mercenaire Jacques Laffaille, 52 ans, arrêté en avril 1990 pour une série de hold-up exécutés selon un «modus operandi» rappelant celui des attaques attribuées aux tueurs du Brabant.

Les mêmes enquêteurs belges s'étaient déjà rendus en novembre 1991 à Nantes pour y interroger Laffaille. Sans résultat probant. L'ancien lieutenant de Bob Denard dont la présence avait été signalée en Belgique, en 1983 et en 1985, intéresse à nouveau les enquêteurs de Jumet.

En novembre 1992, la publication d'informations relatives à cette piste amena le juge d'instruction Pierre Hennuy à différer l'envoi d'une commission rogatoire à Nantes. La nouvelle commission rogatoire n'a pas pour but de réinterroger Laffaille, mais de vérifier certains éléments du dossier français dont l'instruction se termine, et qui pourraient intéresser l'enquête sur les tueries du Brabant.

Il y a trois mois («Le Soir» du 9 novembre 1992), quand son nom était revenu à la une des journaux, Jacques Laffaille avait démenti et rappelé, par l'intermédiaire de son avocat nantais Me Joyeux, qu'il n'avait rien à voir dans les tueries. Mais l'avocat craignait aussi que le volet belge n'interfère sur le problème de la durée de la détention préventive de son client.

Après sa visite à Nantes, la commission rogatoire belge devrait se transporter dans la région parisienne pour y interroger deux anciens membres d'un service français de renseignement qui, selon certaines informations, auraient rencontré Laffaille après sa sortie de prison en juillet 1985 pour lui poser des questions sur ses activités en Belgique.

Il s'est dit en effet que Laffaille y aurait été vu à l'automne 1985, s'entraînant au tir, à une époque où («Le Soir» du 10 octobre 1985), selon d'autres informations publiées en Allemagne, d'anciens mercenaires allemands pourraient s'être aussi entraînés au tir en Belgique.

À Charleroi, on se borne à confirmer qu'une commission rogatoire est bien en cours.

R. Hq.


Source : Le Soir, 28 janvier 1993

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7021
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Lafaille, Jacques   Dim 21 Juin 2009 - 17:56

Je replace ici l'article fourni aimablement par Eve.


_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7021
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Lafaille, Jacques   Dim 15 Aoû 2010 - 14:23

Dans ce document à partir de la page 312 quelques informations sur la recherche de Lafaille. Il y est confirmé qu'il travaillait pour la DGSE française.

http://www.cesdip.fr/IMG/pdf/Rapport_RL-JMB_INHES_-_EDP_HS_2005_-_Tome_1.pdf

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
SiscoF



Nombre de messages : 251
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: Lafaille, Jacques   Lun 16 Aoû 2010 - 17:19

Je pense que le personnage correspond bien au profil des tueurs. Froideur, capacité de tirer sur n'importe qui sans sourciller, organisé, ...

Reste toutes les coïncidences ... Physique, Golf, Présence en Belgique, Expérience, ...
Rien d'assez précis pour aller plus loin, mais les coïncidences sont parfois synonymes de preuves non recevables Rolling Eyes

S'il est suspect, ce sera pour la piste des mercenaires. Dans ce cas il n'est pas idiot d'engager des Français, inconnus en Belgique.
Mais cela signifie aussi qu'ils auraient dû mettre du temps à repérer les lieux pour bien les connaître ...
Et quel mobile dans ce cas ?

Bizarre que Lafaille, qui a déjà commis de gros braquages, n'aurait pas profité des attaques pour ramasser l'argent des "braquages".
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet



Nombre de messages : 643
Age : 50
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Lafaille, Jacques   Mar 13 Sep 2011 - 22:53

Personnage troublant, qu'on pourrait sans doute placer à la périphérie de ce qui nous occupe.

Ce qui me trouble toujours autant - sans vraiment m'étonner - c'est qu'on retrouve pas mal de français à l'orientation politique marquée dans cette périphérie des TBW: OAS, SAC, DGSE... Bref, tout sauf des gauchistes...

Reste à savoir à quel cercle concentrique on peut le rattacher. Quel aurait pu être le rôle de gars comme lui dans notre affaire ? Exécutant de base dans la deuxième vague, ou leurre médiatique pouvant faire diversion ?

drunken
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Lafaille, Jacques   Ven 1 Juin 2012 - 15:53

Sur LAFAILLE, à partir de la 27 ème minute, sur You Tube :
gangs de France:Nantes.
Revenir en haut Aller en bas
w424785



Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Lafaille, Jacques   Ven 1 Juin 2012 - 22:27

IK DENK VAN IN HET BEGIN DAT DE FRANSE GEHEIME DIENSTEN ER IETS MEE TE MAKEN HEBBEN,OMDAT MEN ONDERZOEK DEED NAAR MONTARICOURT FORTUNATO,BEIDE DAMES UIT HET NETWERK VAN MADAME CLAUDE?EN ZO DE FRANSEN ZENUWACHTIG MAAKTEN
Revenir en haut Aller en bas
totor



Nombre de messages : 1060
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: Lafaille, Jacques   Jeu 21 Mar 2013 - 9:47

Un géant d'1m85 ? allez ça ne correspond pas au signalement ça ! Par contre il parait que la santana avec plaque française à Wavre était immatriculée dans le Morbihan, pas loin de Nantes ça !
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Lafaille, Jacques   Lun 23 Sep 2013 - 17:08

michel a écrit:
Je replace ici l'article fourni aimablement par Eve.

@ chronos ,comme quoi il y a eu de l interet de la part du CBW pour ce genre de type .....egalement sur les legionnaires en rupture de contrat qui a moto mettaient le feu aux mosquees (a BXL)et a POUR
voir egalement le popeye et rocky ........mais comme Lafaille ,ils bossaient sans doute ?????pour 1 service ?
Revenir en haut Aller en bas
Frédéric



Nombre de messages : 522
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: Lafaille, Jacques   Jeu 1 Mai 2014 - 21:56

Citation :
Arrêté en novembre 1983 dans la région parisienne, il resta détenu jusqu'en juillet 1985. Peu après, Laffaille aurait à nouveau été vu en Belgique et s'y serait exercé au tir, en compagnie d'autres.

Curieux, ça...

Il faut préciser toutefois que le dernier hold-up commis par les TBW date du 1/12/1983.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lafaille, Jacques   Aujourd'hui à 1:25

Revenir en haut Aller en bas
 
Lafaille, Jacques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ALLIX (Jacques-Alexandre-François) lieutenant-général
» Saint Jacques le Majeur Apôtre et commentaire du jour "Si vous, qui êtes mauvais, savez donner de bonnes choses à vos..."
» Jean-Jacques Vélasco s’exprime enfin !
» Jean Jacques Velasco: J'ai parlé des ovnis avec Lionel Jospin et Mitterrand
» Les confessions de Jean-Jacques ROUSSEAU.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: les suspects-
Sauter vers: