les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Hormans, Constant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7024
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Hormans, Constant   Sam 21 Juin 2008 - 14:53

Truand membre de la bande à Habran. Selon le magazine satirique Père Ubu (juin 2008), il aurait avoué sa participation à l'attaque de l'armurerie Dekaise. Il sera arrêté au printemps 2008 avec l'ex-membre des CCC Sassoye.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7024
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Hormans, Constant   Dim 22 Juin 2008 - 15:09

Hormans avait parmi ses proches un autre membre de la bande à Habran : Jean Renson. Selon le détective privé André Rogge, Renson aurait été l'objet d'un contrôle de routine le jour de l'affaire Dekaise à proximité de l'endroit où les tueurs ont abandonné la Santana.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Hormans, Constant   Dim 22 Juin 2008 - 15:35

Il est vrai que dans son bouquin, André Rogge parle beaucoup de Jean Renson.
Renson qui passera d'ailleurs prochainement aux assises de Liège dans le cadre de la mouvance Habran.
Revenir en haut Aller en bas
Belgium1point



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 16/04/2009

MessageSujet: Re: Hormans, Constant   Mer 6 Mai 2009 - 10:49

Hormans se fournissait en came chez Castris
Revenir en haut Aller en bas
AC30



Nombre de messages : 423
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Hormans, Constant   Mer 6 Mai 2009 - 18:21

Hormans chez Dekaise ?

Mais alors, s'il y en a qui disent avoir reconnu Bouhouche à coup sûr.... est-ce que ces deux-là étaient en lien ?

Hormans est intéressant, il était dans la mouvance uccloise avec C, et des anciens de la bande Haemers. Voir le rapport sur la corruption à la Gd d'Uccle notamment, rapport Toussaint.
Revenir en haut Aller en bas
EVE



Nombre de messages : 566
Age : 95
Localisation : BANDANEIRA
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Hormans, Constant   Mer 6 Mai 2009 - 18:56

personne n a de photos de cette bande ?
Revenir en haut Aller en bas
Belgium1point



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 16/04/2009

MessageSujet: Re: Hormans, Constant   Jeu 7 Mai 2009 - 11:21

hormans chez Dekaise : demandez confirmation au flic qui l'a arrêté, Christian Huberty.
Aux dernières nouvelles, il devait prendre le départ pour la Thailande (tiens, tiens...) ces jours-ci. Sans doute pour y revoir son ami BR...
Revenir en haut Aller en bas
wil



Nombre de messages : 1286
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Hormans, Constant   Jeu 7 Mai 2009 - 15:10

michel a écrit:
Truand membre de la bande à Habran. Selon le magazine satirique Père Ubu (juin 2008), il aurait avoué sa participation à l'attaque de l'armurerie Dekaise. Il sera arrêté au printemps 2008 avec l'ex-membre des CCC Sassoye.

Il y a donc un lien concret entre la bande Habran et les CCC ? Etonnant, non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumdediscussions.net
AC30



Nombre de messages : 423
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Hormans, Constant   Jeu 7 Mai 2009 - 15:23

Est-ce qu'il ne disait pas plutôt avoir rencontré l'autre en prison à ce moment-là ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Renson   Mer 26 Aoû 2009 - 12:05

http://www.bendevannijvel.com/forum/viewtopic.php?id=513[

Citation :

Ben
Beheerder
Re: Marcel Habran

probeer U maar eens te verdedigen tegen al die zaken als de media al op voorhand van U proces van U al zo een beeld schetst.
De media zijn nu eenmaal op zoek naar spannende verhalen en goede krantenkoppen. Een proces wordt tegenwoordig altijd eerst in de media gevoerd. Kijk maar bijvoorbeeld naar het proces Dutroux, waarschijnlijk één van de betere voorbeelden.
----

Vandaag, 3 september 2008, is het proces Habran begonnen en dat hebben we geweten. Eén van de beklaagden is een zekere Jean Renson. Over deze persoon zegt Habran het volgende : "En Jean Renson is al honderd jaar mijn beste vriend." Maar die Renson heeft - althans volgens privé-detective André Rogge - een paar zeer interessanten vrienden. Het volgende verhaal komt uit het boek Het riool van België van André Rogge.

(...) In het betoog van Reyniers (Rogge was goed bevriend met GP'er Frans Reyniers, nvdr) is er één element dat mijn aandacht trekt. Er is een verband tussen de Bende van Nijvel en een overval op een wapenhandel in Waver in september 1982, een aanval waarbij een politieagent gedood werd. De daders zijn toen op de vlucht geslagen in een blauwe Volkswagen Santana, die dezelfde avond brandend teruggevonden zou worden in Watermaal-Bosvoorde, aan de rand van het Zoniënwoud, in de onmiddellijke omgeving van Brussel. Ik vertel Reyniers: "Laat in de nacht die volgde op de overval op de wapenhandel in Waver, kwam Renson (Renson en Rogge kenden elkaar van vroeger, nvdr) mij thuis in Edingen opzoeken. Hij was behoorlijk in de war. Hij vertelde mij over die overval en die uitgebrande wagen."

In 1985 heb ik al door dat Renson een van de informanten van Reyniers is. Renson heeft hem belangrijke informatie bezorgd, die leidde tot de arrestatie van twee Belgische misdadigers die in de omgeving van Parijs ondergedoken waren. Reyniers is op de hoogte van mijn persoonlijke grieven tegen Renson, maar uit voorzorg herinner ik hem er nog eens aan, om aan te tonen dat mijn verslag over de overval op de wapenhandel in Waver opgesteld is zonder wraakgevoelens of rancune, ook al is die gerechtvaardigd, te laten meeslepen.

In de nacht van 30 september op 1 oktober 1982 belt Renson me dus uit bed om hem een belangrijk probleem te helpen oplossen. In de late namiddag of late avond maakten hij en een zekere De Staerke een wandeling in Watermaal-Bosvoorde, niet ver van de plek waar enige tijd later de uitgebrande Santana zou worden teruggevonden. De twee mannen werden onderworpen aan een routinecontrole op de openbare weg en moesten hun identiteitspapieren aan de politie-agenten overhandigen. De documenten werden meegenomen in het politiebusje om ze op hun echtheid te onderzoek, waarna de twee mannen hun weg mochten verder zetten. Naar zijn eigen zeggen, hoorde Renson later via de radio of televisie van de overval in Waver en de ontdekking van de uitgebrande Volkswagen, op een paar honderd meter van de plek waar zijn identiteit gecontroleerd was.

Om een lang verhaal korter te maken : Renson vraagt aan Rogge of hij kan nakijken of zijn naam en de naam van zijn metgezel zijn opgeslagen in de centrale computer van de politie. Hij is bang dat de politie een verband zou kunnen leggen tussen hun aanwezigheid en de uitgebrande wagen. Volgens Renson had zijn metgezel - De Staerke - valse papieren en een wapen bij.

Later vertelt Rogge aan Reyniers dat Renson geprobeerd heeft hem te rekruteren voor een extreem-rechtse cel in Watermaal-Bosvoorde. En nog volgens Rogge zou Renson banden hebben met Jean Bultot, de twee zouden zelfs goeie vrienden zijn.
Offline
http://www.bendevannijvel.com/forum/viewtopic.php?id=513
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: tumuli   Mer 26 Aoû 2009 - 12:10

la police semblait regulièrement controler le parking ala fin du drève des tummuli parce que c'est un coin de rendez vous des...

Quelqu'un a confirmation de ceci.

j'ai lu du controlle qqpart mais je ne savait pas que le type était accompagné.

J'essaie de retrouver aussi que Castris avait une villa près de Ronquieres et un pied à terre près du tumuli.
Revenir en haut Aller en bas
a.filetta



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Hormans, Constant   Lun 30 Jan 2012 - 1:25

Hum... Ce fil et assez remarquable. Pas une seule ligne sans sottise! Ainsi donc, la publication fascisante putride Père Ubu dont les approximations et le très haut degrés de fantaisie ne sont un secret pour personne, ajoutés aux délires contenu dans le "Rapport Toussaint", que ses collègues de la Gd d'Uccle appelaient "marche blanche", tant son comportement leur semblait particulier, formeraient un tout crédibles?
Pourtant, rien, mais rien de se qui est dit ci-dessus n’est exact!
1° Constant Hormans n'a jamais été un camé.
2° Il n'a jamais avoué sa participation à l'attaque de l'armurerie Dekaise.
3° Il n'a jamais fait partie de la mouvance de la bande Haemers.
Il a bien, dans les années '90, fait partie de la bande Habran, affaire pour laquelle il a été définitivement libéré en 1999, sauf erreur de ma part.
Il est exact qu'il à été arrête le 5 juin 2008 en même temps que 3 autres personnes dans le cadre de l'affaire dite du "Secours Rouge", une pseudo affaire de terrorisme d’extrême-gauche pour laquelle les protagonistes ont été libérés après seulement 5 jours de détention préventive.
Constant Hormans n'a rien à voir, ni de près, ni de loin, avec les tueries du Brabant. Il est un militant communiste, cet engagement le place à mille lieux de ce qu'ont été les tueries du Brabant : une pratique clairement fasciste qui trouve sa source dans la haine de la civilisation et de la culture. Et voila tout.

http://www.blocml.be/tracts/tract4militants/tract.php


Dernière édition par a.filetta le Dim 19 Aoû 2012 - 21:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.filetta



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Hormans, Constant   Dim 26 Fév 2012 - 14:47

Sassoye : Rome brise l’enquête belge
METDEPENNINGEN,MARC
Samedi 25 février 2012
Terrorisme L’ex-CCC blanchi ?
Un coup de tonnerre judiciaire venu d’Italie risque de réduire à néant les poursuites entreprises en Belgique par le parquet fédéral contre Bertrand Sassoye (l’ex-membre des CCC) et ses trois compagnons du Secours Rouge, dont la journaliste de la RTBF Wahoub Fayoumi. Ils sont poursuivis depuis juin 2008 pour leur appartenance alléguée à une « organisation terroriste » italienne.
La chambre criminelle de la Cour de cassation italienne a décrété mercredi que la qualification « terroriste » motivant la hauteur des peines (jusqu’à quinze ans de détention) infligées à douze militants de l’organisation PCPM (parti communiste politico militaire) était erronée.
La Cour de cassation a renvoyé à la cour d’appel d’assises de Milan, autrement composée, le soin de juger une seconde fois les accusés, qui restent en prison. Ils ne devraient plus être poursuivis « que » pour des actes de banditisme. La Cour de cassation ne conteste pas la matérialité des faits qui ont valu aux accusés d’être traduits en justice. Mais elle évacue des préventions les faits de terrorisme.
En Belgique, ces faits de « terrorisme » retenus initialement par le parquet de Milan avaient valu aux quatre du « Secours Rouge » (une organisation d’extrême gauche œuvrant, notamment pour la libération des prisonniers politiques) d’être poursuivis pour « appartenance à une organisation à vocation terroriste ». L’élimination du qualificatif « terroriste » par la Cour de cassation italienne pourrait donc vider de sa substance les faits reprochés aux Belges.
La chambre du conseil de Bruxelles devra se prononcer le 8 mars sur leur renvoi en correctionnelle.
Le réquisitoire du parquet fédéral prenait essentiellement en compte les conclusions de la justice italienne, aujourd’hui révisées. La procédure belge reposait notamment sur l’enregistrement de conversations de membres du PCPM évoquant des « Flaminghi » (Flamands) qui pourraient leur être utiles.
Des photos d’identité des quatre Belges avaient été retrouvées par les enquêteurs italiens sous un champ de salades exploité par un membre du PCPM.
Une réouverture des débats ?
Bertrand Sassoye estime que la décision de la Cour de cassation italienne vide les reproches qui lui ont été adressés. Deux des avocats des « 4 du Secours rouge », Mes Marchand et Paci, envisagent de demander une réouverture des débats devant la chambre du Conseil, « dès lors que l’incrimination fondant les poursuites est évacuée » par la Cour de cassation italienne.
Au dos des photos d’identité retrouvées sous le champ de salades figuraient des annotations concernant la morphologie des quatre Belges du « Secours rouge » : poids, taille, etc. Les inculpés ne se sont jamais prononcés sur la destination de ces photos.
Il aurait donc pu s’agir d’un échange normal de documents entre militants, dont l’un aurait pu verser, sans que les autres en aient eu connaissance, dans des opérations de banditisme, comme le croit la Cour de cassation italienne.

Source : Le Soir du 25 février 2012

Et pour ceux qui lisent l'italien, voici un lien vers l'article du Corriere del Veneto :http://corrieredelveneto.corriere.it/veneto/notizie/cronaca/2012/24-febbraio-2012/nuove-br-tutto-rifare-preludio-pene-minori-1903422157360.shtml
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Hormans, Constant   Sam 4 Aoû 2012 - 12:14




Il est intéressant de relire les pages 93 et 94 du livre de André Rogge "Les égouts du royaume" :

http://www.scribd.com/BEGHINSELEN

http://www.scribd.com/doc/101929546/Andre-Rogge-Les-egouts-du-royaume-extraits

(...) La première fois que j'ai entendu parler de rencontres entre truands, politiciens, policiers, officiers de l'armée, magistrats et hommes d'affaires, c'était en 1973 ou 1974. Le premier qui m'en a parlé fut, une fois encore, Jean Renson. Il m'a proposé de faire partie d'une cellule politique qu'il situait à l'extrême droite et qui était localisée à Watermael-Boisfort. Ce groupe de "réflexion politique" se réunissait régulièrement et lui-même y participait depuis quelques mois.

Pour moi, il était clair que Renson n'avait aucune idéologie politique, philosophique ou religieuse. Il me fit valoir que l'appartenance à ce groupe, à cette cellule, nous assurerait l'impunité en cas de nouveaux pépins avec la justice. C'est cet aspect qui le motivait.

Cela me sembla farfelu, presque grotesque et même assez incroyable. Intrigué, je posai quelques questions du genre ;

- Mais qu'est-ce que ces gens en ont à foutre de repris de justice comme nous ?

Dans ses réponses il resta plutôt évasif, disant que des choses importantes se préparaient, des bouleversements politiques qui entraîneraient des changements radicaux dans le pays. Les gens qu'il fréquentait dans la cellule de Watermael-Boisfort avaient besoin d'hommes comme nous. Il revint plusieurs fois à la charge, me proposa d'assister, ne fût-ce qu'une fois, à l'une des réunions. Mais il ne me cita jamais aucun nom.

A la même époque je reçus la visite d'un autre truand nommé Armand Havelange. Il avait été considéré, dans les années 1964-1965, comme l'ennemi public n°1 de Belgique. Je l'avais connu en même temps que Renson à la prison centrale de Louvain. Il me proposa lui aussi de participer à des activités politiques qui pourraient nous assurer l'impunité. Bien que non reliée à celle de Renson, la proposition d'Armand Havelange était, au moins indirectement, liée à l'affaire Claude Leroy. C'est la raison pour laquelle j'en fis un exposé complet à Frans Reyniers (...)


_ _ _


A noter : il y a un lien entre Havelange et Guillaume Vogeleer (notamment via le Pan-Pan)

Revenir en haut Aller en bas
a.filetta



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Hormans, Constant   Dim 19 Aoû 2012 - 18:10

Pfff… Faut arrêter avec le délire de Rogge. Il ne s’agit ni plus ni moins que d’un ramassis de ragots plus invraisemblables les uns que les autre. Il est d’ailleurs étonnant qu’il reste sur le forum des contributeurs qui continuent à en douter...

Dès les années 70’, Rogge était connu comme indic de Reyniers de Bruxelles jusqu’à Santiago du Chili. Pourquoi diable des personnes comme Jean Renson auraient-elles été lui raconter "leur vie" ?

Puis, que viens faire cet extrait de l’opuscule de Rogge où il est question Jean Renson, Armand Havelange et Claude Leroy dans ce fil consacré à C. Hormans… ? Et en quoi est-il "intéressant de relire les pages 93 et 94 du livre de André Rogge Les égouts du royaume" dans ce cadre précis ?

Herve, histoire de ne pas laisser planer l’ambiguïté, serait-il à même de nous livrer la profondeur de sa pensée sur cette question ?
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Hormans, Constant   Jeu 22 Aoû 2013 - 20:48





Le ministre de la Justice en question était Jean Gol.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hormans, Constant   Aujourd'hui à 2:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Hormans, Constant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Description et progression à thème constant, éclaté...
» CONSTANT,Valet de chambre de Napoléon.MEMOIRES.
» LIBERGE de GRANDCHAIN Guillaume jacques Constant
» Prophétie du pere Constant Louis Marie Pel
» Image de la prophétie du pere Constant Louis Marie Pel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: les suspects-
Sauter vers: