les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Centralisation enquêtes à Jumet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marlair Jean-Claude



Nombre de messages : 477
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Centralisation enquêtes à Jumet   Mar 1 Juil 2008 - 20:20

Quand on revoit les pérégrinations de(s) enquête(s) gravitant autour des Tdu BW, une question vient de suite à l'esprit: la centralisation des devoirs d'enquête, et surtout la "pensée unique" imposée n'ont-elles pas pourri le dossier?
C'est clair: les investigations, les idées, les nuances et la clairvoyance de plusieurs équipes auraient apporté plus de richesses que la position figée
constatée à Jumet. Je ne puis m'empêcher de penser que la diversité et la multiplicité des méthodes et des idées auraient, seules, permis des avancées conséquentes.
C'est au choc des idées que jaillit l'étincelle, dit-on. En guise d'étincelles, on a eu droit à la routine, aux idées préconçues, au manque d'émulation et, en fin de compte, à un immobilisme que l'épaisseur du dossier ne parvient pas à cacher. On peut compter 800.000 pages. Très bien! Mais il manquera toujours cette idée originale qui aurait pu faire tout basculer. La page 800.001!!! Mais, le voulait-on vraiment???
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7564
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Centralisation enquêtes à Jumet   Mar 1 Juil 2008 - 20:41

Bonne réflexion. Cependant pendant longtemps, la guerre PJ-BSR n'a rien apporté de neuf non plus.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
B.R.



Nombre de messages : 1874
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Centralisation enquêtes à Jumet   Mer 2 Juil 2008 - 13:59

Marlair Jean-Claude a écrit:
Quand on revoit les pérégrinations de(s) enquête(s) gravitant autour des Tdu BW, une question vient de suite à l'esprit: la centralisation des devoirs d'enquête, et surtout la "pensée unique" imposée n'ont-elles pas pourri le dossier?
C'est clair: les investigations, les idées, les nuances et la clairvoyance de plusieurs équipes auraient apporté plus de richesses que la position figée
constatée à Jumet. Je ne puis m'empêcher de penser que la diversité et la multiplicité des méthodes et des idées auraient, seules, permis des avancées conséquentes.
C'est au choc des idées que jaillit l'étincelle, dit-on. En guise d'étincelles, on a eu droit à la routine, aux idées préconçues, au manque d'émulation et, en fin de compte, à un immobilisme que l'épaisseur du dossier ne parvient pas à cacher. On peut compter 800.000 pages. Très bien! Mais il manquera toujours cette idée originale qui aurait pu faire tout basculer. La page 800.001!!! Mais, le voulait-on vraiment???
Entre les Gd, la Police communale, les BSR, la PJ, les BJ des Polices Communales, les sections spéciales, le GIA, le SDRA, la Sûreté de l'Etat, sans compter tous les petits malins qui enquêtaient de leur côté, je trouve qu'il y a eu largement l'occasion de faire jaillir des débats d'idées.
Je suis un peu étonné de votre remarque car au début, c'est justement cet éparpillement que l'on reprochait le plus à l'enquête. Comme vous le savez, ce n'est qu'ensuite que tout a été centralisé à Jumet.
Cela dit, à entendre les enquêteurs de Jumet, ils ont toujours été ouverts à TOUTES les hypothèses et pas seulement à une pensée ou piste unique. Et pour leur rétorquer sur ce point, il faudrait nous-même lire le dossier!
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1886
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Centralisation enquêtes à Jumet   Sam 17 Jan 2009 - 13:00

Le regroupement avait pour but louable de centraliser les recherches.

Pourquoi ? Un exemple ! Celui qui chapeauta la cellule de Jumet, Lionel R., après plusieurs mois d'enquêtes ardues, ignorait tout de certains devoirs effectués par d'autres enquêteurs, ignorait tout de l'existence du projet "nuit bleue" ayant eu au sein de l'armée la même finalité que le Groupe "G" ( groupe "M" en l'occuence ), détail parfaitement connu du "directeur en chef", le procureur Pullman ( si mes souvenirs sont bons... son bureau se trouvait au sommet du Palais de justice de Bxl, en angle... place Pollaert, il me semble... un mirmidon de moins d'un mètre soixante dix, chevelure encore fournie mais poivre et sel (début 86), à peu près aussi calme que Louis de Funès dans ses meilleurs films... et tout aussi efficace... quant à l'intelligence; de Funès prenait son air con pour les nécessités de la mise en scène. Son air servile dans certains de ses films était de pure composition.... bon ! j'arrête là. Le tir sur ambulance n'a rien de gratifiant !

Dans les faits non avoués, et guère plus avouables, la somme d'informations arrivant tous azimuts grâce au zèle de certains enquêteurs dépassait de loin les capacités d'enregistrement de mandarins hantés par le risque de l'éclosion d'une vérité mortifère pour la crédibilité du pouvoir.

En clair ; une centralisation permettait une meilleure supervisation.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Centralisation enquêtes à Jumet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Centralisation enquêtes à Jumet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enquêtes et révélations - Rites secrets et pouvoirs occultes
» Enquête biodiversité, Muséum national d'Histoire naturelle
» Enquête sur la mortalité des hérissons
» Enquête Université Bordeaux 2
» Enquête (1996) sur l'opinion des non-végés sur végétarisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: LES TUEURS: INDICES, PROFILAGE, PORTRAITS ROBOTS... :: Profilage criminel-
Sauter vers: