les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30, 31, 32  Suivant
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Ven 6 Déc 2013 - 21:22


Selon un lecteur attentif ...

Pharaon était un des financiers qui travaillaient avec le pittoresque milliardaire anversois Jean-Pierre Van Rossem du temps des milliards de Moneytron.

Au début des années 1990, Van Rossem promettait des révélations sur les tueries. Il disait connaître les tueurs mais "ce sont les commanditaires qui l'intéressaient".

Quant à Qadeer Khan, qui a étudié et habité en Belgique (Louvain), il serait passé aux USA (quand ?)

La CIA était au courant et on l'aurait laissé faire.

La bombe pakistanaise avait sans doute la bénédiction des USA. L'Irak et la Libye (et d'autres) auraient investi dans ce projet.

Peut-on défendre l'hypothèse selon laquelle les réseaux stay-behind ont été mobilisés pour cela aussi?


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Sam 7 Déc 2013 - 8:47

Il est question de Federico Federici dans l'intéressant article :

http://www.carmillaonline.com/2013/06/17/uomini-che-sapevano-tutto-vite-parallele-di-giulio-andreotti-e-elio-ciolini/

Uomini che sapevano tutto. Vite parallele di Giulio Andreotti e Elio Ciolini

Pubblicato il 17 giugno 2013 · in Controinformazione

(...)

Il faut noter par ailleurs sa proximité avec Tannouri :

http://ricerca.repubblica.it/repubblica/archivio/repubblica/1987/11/06/quel-mercante-che-vende-armi-ed-azioni.html

Il est question de la Belgique !

(...) Oltretutto, il dossier che Interpol e altri organi di polizia hanno messo a punto su di lui è alto una spanna, contiene fatti e testimonianze nonchè casi giudiziari che vanno indietro nel tempo sino al 1970, come vedremo più avanti. E quasi sempre in queste vicende c' è di mezzo una banca, a riprova della fiducia che Tannouri ha nutrito nel sistema bancario come fonte del proprio sostentamento. Sulla scena europea il nostro Tannouri appare nel 1970 in Belgio. Appena arrivato dal Libano, giusto il tempo per guardarsi attorno e per concludere qualche affare, viene condannato a cinque anni dal Tribunale di Oudenaarde, nonchè a 4.000 franchi di multa, per aver truffato ad una banca belga, la Gemeente Krediet van Belgie, la somma di 7 milioni di franchi insieme ad una complice, Gabriella Paeme. Nonostante l' appello esercitato sei mesi dopo, Ghent Tannouri deve scontare qualche anno di carcere: in quell' epoca non è noto, non conosce importanti pedine ai vertici dei servizi segreti di mezza Europa, deve quindi trascorrere qualche anno in quelle che sono definite le più rigide galere d' Europa. Riappare nel 1976 in Inghilterra, però questa volta si è fatto furbo e nella vicenda della Maritime Bank, un piccolo istituto di credito con sede nelle Falkland, appare soltanto di scorcio. (...)


Je me demande si les trafics d'uranium dont il a été question, et qui pourraient impliquer Van Baelen, se sont passés quand Félix Przedborski représentait le Costa Rica à l'AIEA (Vienne).

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Sam 7 Déc 2013 - 10:45



Sur Tannouri (Tannoury) :

http://www.lorientlejour.com/article/826744/epilogue-de-laffaire-la-colombe-la-villa-danthony-tannoury-sur-la-cote-dazur.html




(...)

_ _ _

http://ficanas.blog.lemonde.fr/2013/08/05/cap-dail-la-villa-tannoury-enfin-vendue-que-va-faire-la-commune/

Cap d’Ail : la villa Tannoury enfin vendue. Que va faire la commune ?

En 1997, l’homme d’affaires franco-libanais, Anthony Tannoury, avait été condamné à trois ans de prison par le tribunal de Nice pour une escroquerie alimentaire à l’aide humanitaire au détriment de Madagascar. Il avait fait disparaître 18 millions de francs à son profit, versés par la banque d’Etat malgache à une société du Lichtenstein. Il finira par rembourser la somme mais continue à devoir près de 20 millions de francs à la dite banque.

(...)

_ _ _


http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2007-01-16/fin-d-une-paillote-de-luxe/920/0/4305

Le Point - Publié le 11/08/2000 à 21:54 - Modifié le 22/01/2007 à 13:19

(...)

Grandeur et décadence d'un homme d'affaires flamboyant. Il fut une époque où Tannouri avait l'habitude de donner en ce lieu des réceptions au faste débridé, où l'on croisait vedettes du show-biz et hommes politiques. Du haut de gamme : l'ancien président des Etats-Unis Richard Nixon, l'ex-Premier ministre de Sa Majesté Edward Heath, et même des hommes politiques français. Et, côté paillettes, l'acteur Roger Moore, Jean-Paul Belmondo, Gina Lollobrigida et Robert Redford. Mais le maître de cérémonie a été, depuis, rattrapé par son épais casier judiciaire.

Antoine Gabriel Tannouri est né en 1946 à Beit Chama, de parents aisés. Le jeune homme arrive en France en janvier 1969 ; en juillet, le voilà déjà condamné pour faux et usage de faux. En 1970, la cour d'appel de Gand, en Belgique, le place en détention pour vols. En France, ses fiches de police vont vite s'allonger : les consulter revient presque à feuilleter le Code pénal. Dans les années 80, la préfecture de police de Paris surveille Tannouri pour trafic d'armes et il est incarcéré en 1985 à la Santé pour détention de stupéfiants. L'année suivante, il retourne en prison pour détournement de gage et d'objets saisis. On n'en finirait pas de raconter les faits d'armes de cet « homme d'affaires », comme il semble convenu de l'appeler. Il a même réussi à vendre de fausses actions à Florio Fiorini, dont la société Sasea se retrouvera en bonne place dans l'affaire du Crédit lyonnais.

« Tony le magnifique » sait aussi se jouer du Trésor public. En 1988, le « financier » est reconnu coupable de fraude fiscale, il doit à l'Etat la bagatelle de 260 millions de francs. Quatre ans plus tard, le Libanais fait apparemment preuve de bonne volonté : il propose de rembourser le fisc par dation à l'Etat de tableaux de maîtres, un Matisse, un Modigliani et deux Degas. Las ! Des cambrioleurs dérobent les toiles juste avant le jour prévu pour la remise. En fait, c'est le chauffeur du « donateur » qui les a subtilisées. Le salarié ira deux ans derrière les barreaux, son patron, soi-disant victime, s'étant porté partie civile contre lui. Un ancien proche de l'intéressé confie : « La vérité, c'est que Tannouri avait tout organisé, et les tableaux étaient des faux. » De fait, bien qu'ayant récupéré ses toiles, il n'a jamais jugé bon de verser son obole au Trésor public. Ou plutôt 18 000 francs d'acompte sur les 260 millions. Un bon début.

Ce personnage à facettes suggère qu'il bénéficie de hautes protections : « Ce n'est pas un secret, on m'a donné un passeport français pour service rendu à l'Etat », allègue l'intéressé, ajoutant qu'il a apporté sa contribution à la libération des otages français du Liban. En fait, Charles Pasqua aurait bien pris contact avec lui, mais, semble-t-il, Tannouri n'a jamais respecté sa promesse d'agir au profit des otages. Malgré tout, « il fait partie de ce genre d'intermédiaires internationaux qui se rendent utiles de temps en temps », explique un haut fonctionnaire des Renseignements généraux. Interrogé par Le Point, un ancien directeur de la Surveillance du territoire, le service de contre-espionnage, concède que la DST a « traité » Anthony Tannouri. Sur quelles affaires ? Silence.

(...)  C'est un but, pour nous, la charité. » Des paroles à tirer des larmes à un coeur de pierre. Sauf que ces propos auraient servi à camoufler une escroquerie de grande ampleur au préjudice de la BTM, banque d'Etat malgache. Sans que les autorités locales ne voient jamais la couleur du riz promis.

Tannouri en profite pour empocher la bagatelle de 3 millions de dollars auprès d'une société du Liechstenstein, partie prenante dans l'opération, Flamco. Cette somme avait été déposée en garantie sur le compte du Libanais. Avec ce montant, il était censé acheter de l'or à Londres. En fait, il a gardé la monnaie - remise à Flamco par la BTM -, mais n'a jamais fourni le métal précieux. Malgré un procès, en 1998, devant la cour d'appel d'Aix-en-Provence, à l'issue duquel Tannouri a été condamné à trois ans de prison, d'autres ramifications du dossier - sur des livraisons de vanille - sont instruites à Nice, à Grasse et à Genève.

Tannouri, comme souvent, proposa de faire amende honorable. Il allait rembourser. Avec de l'argent emprunté à un homme d'affaires milanais. Depuis, celui-ci a déposé plainte contre Tannouri. L'Italien n'a jamais revu la couleur de son argent. Le financier avait semble-t-il versé 35 millions de francs sur le compte de la caisse des avocats niçois, et cet argent aurait servi à racheter la villa de Cap-d'Ail. C'est le système Tannouri : une escroquerie en cache toujours une autre. Cependant, l'illusion d'optique a des limites : sa « paillote de luxe » est encore debout, mais l'escalier et l'embarcadère ont cédé l'autre semaine sous les marteaux piqueurs.

_ _ _


http://www.lepoint.fr/actualites-politique/2007-01-22/le-prince-de-l-entourloupe/917/0/63073

(...)

L'affaire de la villa peut sembler mineure. Sauf que, dans ce dossier, le bâtonnier de Nice, Michel Cardix, et deux de ses confrères ont été mis en examen fin 2001 pour « blanchiment d'argent et complicité d'organisation d'insolvabilité ». La somme destinée à l'acquisition - 34 millions de francs - a transité par le compte de Me Cardix à la Caisse des avocats de Nice. Tout est lié : Cardix est l'avocat de la bête noire du procureur de Montgolfier, le doyen des juges d'instruction de Nice, Jean-Paul Renard, mis en examen pour avoir puisé dans le casier judiciaire des informations pour sa loge maçonnique.

Commerce de pétrole et d'armes

La Côte d'Azur est petite. En 1998, l'ancienne gouvernante de Tannouri a accusé deux magistrats de la région, dont Jean-Paul Renard, de s'être laissé corrompre par « Tony », qui leur aurait offert des montres Cartier. Les magistrats ont déposé plainte en dénonciation calomnieuse. Pour vérifier si la gouvernante avait menti, un juge d'instruction de Lyon, Bernard Chifflet, a envoyé une commission rogatoire au Liban.

Etrange Tannouri. Il y a du Janus en lui, si ce n'est du Docteur Jekyll et Mister Hyde. Il y a d'abord la success story du fils d'un architecte de la plaine de la Bekaa, étudiant à Sciences po Paris. A l'âge des premières amours, le Libanais fait fortune dans le bois en Birmanie, le pétrole et le commerce d'armes. Dans les affaires, il use du dicton : « Tu peux mentir, si ce n'est pas vérifiable. »

L'argent amène l'entregent. A Beyrouth, des clichés ornent désormais le piano de Tannouri : sur une photo, l'actrice américaine Joan Collins enlace son ami Tony. Mais il avait bien d'autres fréquentations. A l'époque, l'écrivain Roger Peyrefitte écrit : « Cet homme étonnant et étrange, joyeux conteur d'histoires drôles, géant du monde des affaires, ami du président Nixon et des dictateurs arabes, ce charmeur qui récite du Brel ou du Baudelaire, du Gibran - le "prophète" libanais - ou de l'Abou Nowas est, lui aussi, un poète exquis. »

Pour faire de l'argent, « Tony le magnifique » avait un secret : « Déceler le point faible de l'adversaire avant qu'il ne découvre le vôtre. » Mais ce prodige de l'astuce a son talon d'Achille, la fragilité d'un tigre de papier des affaires. Sous son brillant cursus, en filigrane de son curriculum vitae, transparaît un casier judiciaire sapant sa réputation.

Sa première opération litigieuse marquante remonte à 1980, quand, dans l'ombre, il organise une livraison censée aider le colonel Kadhafi à doter la Libye de l'arme nucléaire. Las ! Les trois conteneurs prévus disparaissent. En 1986, Tannouri sera condamné pour avoir escroqué son associé. Deux ans plus tard, il est sanctionné pour fraude fiscale ; l'année suivante, pour avoir vendu de fausses actions de la Sasea ; en 1998, il tombe pour avoir escroqué 3 millions de francs à une société du Liechtenstein dans le cadre d'une aide humanitaire à Madagascar ; en 2001, il est condamné, par défaut, pour détention d'un faux tableau de Matisse.

Tannouri avait promis d'honorer sa dette fiscale en faisant dation à l'Etat de quatre tableaux de maîtres... La veille de la remise, des cambrioleurs dérobent les toiles. L'auteur du délit : le propre chauffeur de Tannouri. « Tony » s'en tire bien. La justice le traite comme une victime. La police lui rend les oeuvres d'art devant des caméras de télévision. Devant leur poste, des héritiers de Matisse sont stupéfaits : le tableau qu'ils découvrent à l'écran n'existe pas ! Le contrefacteur s'est inspiré de plusieurs toiles authentiques.

(...)

Les relations étroites de Tannouri avec des policiers éminents et des agents des services de renseignement lui ont-elles servi ? En 1987, alors en détention, Tannouri est naturalisé français. « Pour services rendus », dit-il. Lesquels ? « J'étais intervenu dès le début de l'affaire des otages du Liban. Je fais d'ailleurs partie de ceux qui en ont été de leur poche pour obtenir leur libération. » A l'entendre, la République est ingrate à son égard.

(...)

_ _ _


Les otages du Liban, cela nous conduit à Charles Pasqua et à J-F Etienne des Rosaies.

Quant à la loge maçonnique de Jean-Paul Renard :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Paul_Renard

c'est bien entendu la GLNF (Grande Loge Nationale de France), enfant chéri de Lyman Lemnitzer et association d'affairistes ...

A noter aussi : la villa en question est proche du Rocher de Monaco ...


http://www.leparisien.fr/faits-divers/le-procureur-de-nice-fait-arreter-un-juge-d-instruction-07-06-2001-2002219654.php

Le procureur de Nice fait arrêter un juge d'instruction

Le procureur de Montgolfier a frappé fort dans son combat contre les réseaux francs-maçons sur la Côte d'Azur. Il a fait placer en garde à vue le juge Renard, suspecté d'avoir détourné le casier judiciaire pour le compte de la GLNF.

(...)

_ _ _

http://www.liberation.fr/france/1997/08/28/l-avenir-assombri-de-tony-le-magnifique-condamne-a-de-la-prison-ferme-l-homme-d-affaires-antony-tann_212231

(...)  la Colombe, son bijou, sa seule véritable demeure, une villa somptueuse et tape à l'oeil encastrée dans les rochers de Cap d'Ail, à côté de Monaco, avec accès à la mer et ponton privé pour les yachts de ses amis. Ceux-ci semblent avoir été recrutés exclusivement dans le Who's Who de la jet-set internationale ou en fonction de leur notoriété: Jean-Paul Belmondo, Roger Moore, Robert Redford, Gina Lollobrigida mais aussi quelques nobles et nobliaux, des princes des Milles et une nuits et même à l'occasion d'un dîner Richard Nixon, déjà retraité de la présidence des Etat-Unis. Pour accéder à une telle lumière, certains soupçonnaient déjà que l'homme avait dû beaucoup se démener dans l'ombre. Les origines de sa fortune de l'époque, hormis le strict apport familial, sont inconnues. Les méchants l'ont d'abord accusé d'être un trafiquant de drogue en raison d'une apparente méprise avec un homonyme. Tannouri en est sorti blanchi et la police américaine, qui voulait sa tête, lui a même présenté des excuses. Alors on murmure qu'au début des années 80, il se serait vanté auprès de Khadafi de pouvoir lui vendre des éléments essentiels à la fabrication d'une bombe atomique. Il a plus sûrement grugé son associé dans l'opération, le milliardaire saoudien cheikh Ghais Pharaon qui obtiendra réparation devant un tribunal. Une chose est sûre: à défaut d'être vraiment intime avec le leader lybien, Tannouri entretient incontestablement de solides relations avec des grandes familles du pays. C'est un de leur super VRP sur le marché international du brut au point d'ailleurs d'être nommé un temps à la tête d'Oil Invest et Tamoil, les sociétés nationales d'hydrocarbures. Toutes les grosses affaires, dans lesquelles Tannouri apparaît, révèlent un lien, même indirect, avec la Lybie. L'année 1987 marque le sommet de sa carrière et le début de sa déchéance. En quelques mois, il passe du paradis à l'enfer. Jacques Chirac, laisse-t-il entendre, est intervenu personnellement pour faire aboutir son dossier de naturalisation afin de le remercier de son rôle dans la libération des otages français détenus au Liban. Mais, plus prosaïquement, le Trésor lui réclame la même année 54,6 millions de francs d'arriérés sur ses revenus. Tannouri biaise, temporise, téléphone aux amis mais se retrouve tout de même à la prison de Luynes près d'Aix-en-Provence le 2 février 1988. Le jour de ses 42 ans. Il y retournera régulièrement. Déjà certains magistrats le prennent en grippe. «Cet homme ne comprend que la prison», a souligné lundi un magistrat du tribunal correctionnel de Nice qui l'a condamné pour l'affaire de l'arnaque à l'aide humanitaire montée au détriment de Madagascar.

Les dossiers l'impliquant ne plaident guère en sa faveur. Alors que le fisc français lui met la pression, on le retrouve au coeur d'un énorme scandale en Italie tournant autour d'un trafic d'actions des Assicurazioni Générali, une des plus importantes société d'assurance du pays. Dans cette histoire particulièrement tortueuse, Tannouri fait partie d'un casting qui sent le soufre avec notamment Florio Fiorini et Giancarlo Paretti, dont les noms vont défrayer pendant des années la chronique des affaires politico-judiciaires sur fond mafieux.

(...)

_ _ _

Voir aussi :

http://ricerca.repubblica.it/repubblica/archivio/repubblica/1989/03/24/una-stangata-firmata-tannouri.html

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Sam 7 Déc 2013 - 17:00


Un lecteur attentif me recommande la lecture suivante :

http://fr.scribd.com/doc/18319073/Criminels-Au-Coeur-de-lEtat-Nice-la-main-dans-le-sac

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles je m'intéresse à Nice et au travail de Éric de Montgolfier

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ric_de_Montgolfier

Je crois que cela en vaut la peine, même si je ne sais que penser de la "loge de Monte-Carlo" dont Ciolini a parlé.

Extrait :

(...) Étonné, enfin, parce que dans cette région ceux que l’on qualifierait « d’honnêtes gens » ont des pratiques que la justice a du mal à admettre. Et se dit parfois : «que si le tonneau des Danaïdes existe, il doit ressembler autravail qu’il fait ici ».

Il poursuit dans son interview, en faisant référence à la disparition de dossiers sensibles, et s’interroge sur l’origine de ces disparitions et sur de curieux blocages judiciaires qu’il ne s’explique pas. « Dès le premier jour, tous ceux qui m’ont accueilli ici m’ont spontanément parlé de réseaux francs-maçons. On m’a dit : vous ne comprendrez rien à cette juridiction ni à cette région si vous ne prenez pas en compte cette réalité. On m’en parle quotidiennement,sans pour autant m’en apporter la preuve ou me le démontrer. J’ai déjà rencontré ces réseaux ailleurs, mais ici, ils semblent vraiment influer sur le fonctionnement de la justice ».

Interrogé, sur des soupçons de l’existence d’un réseau de pédophiles dans la magistrature niçoise. Il répond : « En effet, ils ont même entraîné une enquête de l’Inspection Générale des Services, il y a quelques mois. Une enquête qui n’a pas confirmé ces soupçons. J’ai beaucoup entendu parler de tout cela. Mais où sont les preuves ? Je n’oublie pas que nous sommes ici dans une civilisation de la parole donc parfois de la rumeur. Mais si les rumeurs de toutes sortes, qu’il s’agisse des réseaux francs-maçons ou de cette histoire de pédophilie, ont tant de prise dans cette vile, c’est parce que la justice a manqué de rigueur (...)


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Sam 7 Déc 2013 - 17:09


Pour reprendre ce qui est dit plus haut :

(...)  Alors on murmure qu'au début des années 80, (Tannouri) se serait vanté auprès de Khadafi de pouvoir lui vendre des éléments essentiels à la fabrication d'une bombe atomique. Il a plus sûrement grugé son associé dans l'opération, le milliardaire saoudien cheikh Ghais Pharaon qui obtiendra réparation devant un tribunal. Une chose est sûre: à défaut d'être vraiment intime avec le leader lybien, Tannouri entretient incontestablement de solides relations avec des grandes familles du pays. (...)

Tannouri avait pour avocat Federico Federici, proche de Elio Ciolini.

Il semble avoir été proche de Florio Fiorini et Giancarlo Paretti.

On se retrouve face à quatre escrocs professionnels qui se connaissent bien :

Elio Ciolini
Gabriel Tannouri
Florio Fiorini
Giancarlo Paretti

Ils ont tous eu des activités en Belgique.

Dans le cas de Florio Fiorini et Giancarlo Paretti, la mafia ne semble pas loin.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Sam 7 Déc 2013 - 17:25


Il faut aussi en savoir un peu plus sur Ghaith Pharaon :

http://en.wikipedia.org/wiki/Ghaith_Pharaon

(...)  Gaith Pharaon is an international fugitive who has been wanted by the FBI for 17 years. The FBI accuses him of fraud "involving millions of dollars" in the case of the Bank of Commerce and Credit International.  (...)

Ses liens avec la BCCI sont clairs ... comme ceux de la BCCI avec le réseau du trafiquant nucléaire pakistanais Khan.

Je croyais que les documents présentés par Federico Federici et dont parle Antonella Beccaria dans son livre étaient des faux destinés à des escroqueries mais je me pose des questions en voyant apparaître le réseau bien réel de Khan.

Le lien avec van Baelen contacté par un officier de l'OTAN en 1981 pour se mettre en rapport avec Nelly Azerad, la doctoresse de Jean de Broglie, n'est pas évident ... mais les coïncidences sont interpellantes.

http://www.larousse.fr/archives/journaux_annee/1977/330/faits_divers

A noter : Gaith Pharaon a été actif lui aussi en Belgique

http://www.lexpress.fr/informations/le-mystere-pharaon_651838.html

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Sam 7 Déc 2013 - 20:07


La Grande Loge Nationale de France (GLNF, que Lyman Lemnitzer soutenait) est toujours dans la tourmente.

http://www.glnf-musee.fr/matrice.asp?ARB_N_ID=11

Ainsi, à partir de 1967, le siège de la G.L.N.F. fut-il installé dans un immeuble du Boulevard Bineau à Neuilly, dont la première pierre avait été posée en 1964 par le Général Lemnitzer, chef d’Etat-Major de l’O.T.A.N. (...)

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2013/11/15/daniel-alessio-glnf-mis-en-examen-a-grasse/

Daniel Alessio (GLNF), mis en examen à Grasse

le 15 novembre 2013 12H31 | par François Koch

(...)

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2013/11/12/paul-scaglia-glnf-mis-en-cause-encore-pour-un-singulier-courrier/

Paul Scaglia (GLNF) mis en cause (encore) pour un singulier courrier

le 12 novembre 2013 18H07 | par François Koch

_ _ _

Sur François Stifani :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Stifani

François Stifani, né le 27 septembre 1947 à Nardò, en Italie, est un avocat français, expert fiscaliste et en droit des affaires.

Élu en septembre 2007 grand maître de la Grande Loge nationale française (GLNF)  (...)

Parallèlement à son activité professionnelle, qu'il exerce à plein temps, il s'inscrit à la Faculté de Droit de Nice où il obtient une Licence de Droit Public avec option Sciences Politiques et une Maîtrise de Droit Privé. Il est lauréat de Droit Commercial de la Faculté de Droit et de Sciences Économiques de Nice.

(...)

Note : c'est à Nice que l'on retrouve Catherine Degoul, l'avocate de l'affaire Sarkozy - Guéant - Chodiev - De Decker

Degoul Catherine
1 pl Palais, 06300 NICE


_ _ _


Pour information :

Madagascar

n°1369 du 06/12/2013

Les alliés spirituels d'Hery et Robinson

Les deux rivaux du scrutin présidentiel du 20 décembre s'appuient sur des réseaux spirituels dont ils sont proches mais qui ne leur sont pas pour autant acquis.

Tant au plan politique que spirituel, Hery Rajaonarimampianina et Robinson Jean Louis, en lice pour le second tour de la présidentielle, semblent aux antipodes. Robinson est tout à la fois catholique et franc-maçon "en sommeil" comme il le confie en privé. Il est affilié à la Grande loge nationale française (GLNF) dont est issue la Grande loge de Madagascar (GLNM). Mais c'est aussi un fervent catholique formé sur les bancs de l'Ecole du Sacré-Cœur d'Antananarivo (Esca), où il enseigne le judo et dont il fréquente toujours l'église. Robinson s'appuie sur la famille Ranjeva (Merina/Andriana), très influente dans les milieux catholiques malgaches, mais n'est, par contre, pas très proche de l'archevêque de la capitale, Odon Razanakolona. Ce dernier n'a pas encore fait son choix entre les deux candidats tant il semble partagé entre un choix naturel, qui le porterait vers un "fils de l'Eglise catholique", et son aversion pour le retour de l'ancien président Marc Ravalomanana, principal sponsor de la candidature de Robinson. Serge Zafimahova, catholique et coordinateur des comités de soutien à Robinson pour le second tour, est chargé des tractations avec l'archevêque.

Hery Rajaonarimampianina, quant à lui, est un fils de pasteur protestant et ses deux frères sont pasteurs au sein d'une église évangéliste, la Communauté du réveil. La communauté protestante ne lui est pourtant pas acquise, car Marc Ravalomanana, le mentor de son rival, est toujours, depuis son exil sud-africain, vice-président du FJKM, (Eglise protestante réformée).

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Dim 8 Déc 2013 - 5:52


Pour en revenir à la question du trafic d'uranium ...

Willy Van Baelen travaillait avec Willy Pourtois.

Ce dernier connaissait Faez Al Ajjaz.

http://fr.scribd.com/doc/147065935/A31-N%C2%B017-3-86




Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Dim 8 Déc 2013 - 6:58


Dans le même article, on voit un lien entre Willy Pourtois et Madani Bouhouche :

http://fr.scribd.com/doc/147065935/A31-N%C2%B017-3-86





On peut se souvenir de ce qu'a écrit "Insider" au sujet du rôle de Madani Bouhouche dans la logistique d'une tentative de coup d'état au Surinam.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Dim 8 Déc 2013 - 7:22


Voir :

http://www.bendevannijvel.com/motief/netwerk.html

Pour le paiement des armes pour le Liban, il y a un énorme trafic de drogue ... et l'on retrouve

Hage Maroun, Marcel Castris, Francis van Binst et Bruno Farcy

Ce dernier nous amenant aux pages 8 et 9 du rapport Godbille.

A noter aussi :

Nog een verontrustend detail, Pourtois was dus afgevaardigde van het kleine Luikse familiebedrijf Centaure gelegen aan de Rue Trappé. De kaliber 10 die door de speurders in Ronquières werd ontdekt, werd geproduceerd door Centaure. Wapenhandelaar Jospeh Cataï uit Dinant had het in depôt gekregen van de firma ter gelegenheid van een bijzondere tentoonstelling. Het was dit moorddadig tweeloops jachtgeweer dat door de Bende wed gebruikt bij de overval op zaak van Daniël Dekaise in Waver. Dekaise zelf herkende het wapen formeel als het gehanteerde overvalwapen.


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Dim 8 Déc 2013 - 8:48

Willy Pourtois est intéressant.

Il était en contact avec Madani Bouchouche, avec Faez Al Ajjaz (lui-même lié au WNP et à Paul Vanden Boeynants ainsi qu'avec le prince Albert), avec Dekaize, avec la firme Centaure (arme utilisée chez Dekaize), avec les gilets pare-balles ... Il travaillait aussi avec Willy Van Baelen (voir le coup de téléphone d'un officier de l'OTAN pour un contact avec Nelly Azerad ... Stay-behind ? voir aussi ses contacts libanais et pakistanais, via Kee)

Le trafic d'armes était lié à un trafic de drogue (notamment libanaise) et l'on retrouve Faez Al Ajjaz, avec Bouhouche, dans l'attaque contre le major Vernaillen qui enquêtait sur les trafics de drogue de commandant François... des trafics impliquant Farcy et aussi Guillaume Vogeleer (DIA - CIA - Stefano delle Chiaie, proche de Ciolini, de Guérin-Sérac, de la DINA, de Richard J. Scott, etc).

_ _


Extrait du livre de Charles Toumpsin

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t871-dekaise-affaire-connexe


J'ai constaté que d'autres enquêtes également ont été sabotées. Une de ces enquêtes était connexe avec l'affaire Dekaise ;
du nom de l'armurier de Wavre qui a été agressé le 30 septembre 1982. En enquêtant dans cette affaire, nous
avons découvert un trafic d'armes et nous avions saisi plusieurs centaines d'armes et plusieurs dizaines de caisses
de munitions dans une agence en douane anversoise.

Nous avions pu établir que plusieurs personnes étaient impliquées dans ce trafic; nous avions identifié deux belges,
un américain et un anglais.

Normalement nous devions nous rendre en commission rogatoire aux Etats-Unis et en Grande
Bretagne pour suite d'enquête. Quelques temps plus tard, le juge d'instruction nous a dit que l'enquête était terminée
sans nous fournir la moindre explication. Que sont devenues les armes et munitions saisies ? Qui est intervenu pour
bloquer cette enquête ?

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Dim 8 Déc 2013 - 14:14

c'es laffaire clé du STINWEG !

mais toumpsin ne dit pas tout c'est pas eux qui lont trouvé c'est du a un recherche du BSR de bruxelles il me'semble avoir lu ds les declaration de Dussart je pense au comm1


c'est l'histoire du stinweg qui a fait redemarrer l'enquete chez les trois mousqetaires de Wavre
c'est pas donc l'equipe de Wavre a l'origine mais eux ont sauté dessus .
bizar est que Hilde Geens qui a retrouvé plein d' anomalies ds les données qu' on ne connaisait pas
, elle  ne fait pas mention que Dekaise a reconnu le Faul de Pourtois volé a dinant.
elle parle d'une arme de chasse a deux canons sciée ds la nuque Dekaise (sur le sol) vu par le sicilien
passant ds la rue qui donne l'alerte etc.

je trouve cette confirmation dekaise sur le FAUL important car cela lie dinant Wavre et donc Pourtois puis le Stinweg aussi ;
il faut aussi faire un timeline serré de cette période et on constate que Monty est resté un mois
à Bruxelles puis part juste avant Wavre et voir si il y a affaires parallèles ou synchronisées.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Dim 8 Déc 2013 - 19:12


Predatory States: Operation Condor and Covert War in Latin America
Par J. Patrice McSherry





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Dim 8 Déc 2013 - 19:21


Black Terror White Soldiers: Islam, Fascism and the New Age
Par David Livingstone





(...)








Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Lun 9 Déc 2013 - 9:05


Dans le très intéressant documentaire

http://www.dailymotion.com/video/x168cd7

Aptes au service - Les recrues fascistes et nazies de la CIA

on apprend que le premier "Gladio", juste après la seconde guerre mondiale, a été constitué notamment par d'anciens nageurs de combat de Borghese.

C'est intéressant parce que cela indique que quelqu'un comme Borghese était plus que probablement au courant de l'existence des réseaux stay-behind.

Borghese était très proche de Stefano delle Chiaie (tentative avortée de coup d'état, Amérique latine) et celui-ci était lié à Elio Ciolini.

Elio Ciolini pouvait donc très bien connaître l'existence des réseaux stay-behind (et bien entendu de la P2).

On apprend aussi que la défense en justice de Eichmann (qui s'était installé en Argentine) a été financée par François Genoud

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Genoud

Il en sera de même pour Klaus Barbie.

François Genoud était l'ami de Paul Dickopf (à la tête de la police allemande, puis de Interpol)

http://en.wikipedia.org/wiki/Paul_Dickopf

Ils se connaissaient depuis la seconde guerre mondiale, se rencontraient régulièrement et avaient même partagé un appartement en Suisse.

La CIA était au courant (Paul Dickopf travaillait pour elle).

Il serait du plus haut intérêt de savoir ce que Stefano delle Chiaie, Guillaume Vogeleer et Richard J. Scott (CIA) ont pu se dire à Bangkok (fin 1983 - début 1984).

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Lun 9 Déc 2013 - 9:30


http://www.heise.de/tp/blogs/6/154309

(...)

Wie das Luxemburger Tageblatt berichtet, lebte während den Attentatsjahren nicht nur der Gladio- und Propaganda Due-Mitbegründer Licio Gelli in Luxemburg (inklusive Sozialversicherungsnummer), auch der Rechtsterrorist Stefano Delle Chiaie soll sich in Luxemburg aufgehalten haben. Delle Chiaie wird wie Gelli mit dem Attentat in Bologna in Verbindung gebracht und war etwa mit dem „Schlächter von Lyon“ Klaus Barbie befreundet, der für die CIA und 1966 für den BND arbeitete. Nach ZDF-Informationen soll Delle Chiaie u.a. von Franz-Joseph Strauß finanziert worden sein und Kontakte zu Stay Behind-Netzwerken unterhalten haben.

Delle Chiaie hatte u.a. mit dem Rechtsterrorist Guido Gianettini auch für den italienischen Geheimdienst SIFAR gearbeitet. Gianettini verfügte über beste Kontakte zur deutschen Waffenlobby, BND und der CIA. Zu Delle Chiaies Freunden zählte auch der CIA-Killer Michael Vernon Townley, der 1975 ebenfalls in Luxemburg spitzelte und in Lateinamerika an der „Operation Condor“ beteiligt gewesen war. Der im Zeugenschutzprogramm untergetauchte Townley wurde in Italien in Abwesenheit wegen Mordes verurteilt. ihm wird auch der Mord am chilenischen Diplomaten Orlando Letelier zur Last gelegt, der 1976 in Washington D.C. mit seiner Mitarbeiterin getötet wurde - durch eine Bombe.

(...)

_ _ _


http://www.tageblatt.lu/nachrichten/story/Gelli-war-nicht-alleine-in-Luxemburg-21007640

Gelli war nicht alleine in Luxemburg

Der umtriebige Faschist und Gladio-Gründer Licio Gelli war Mitte der 1980'er nicht alleine in Luxemburg. Sein Freund "ALFA" und ein weiterer CIA-Killer sollen hier gewesen sein.

(...)

_ _


Sur Klaus Barbie

https://www.youtube.com/watch?v=Cmy2G1cYvcg

_ _


https://www.youtube.com/watch?v=qMa3XDRE5SI

https://www.youtube.com/watch?v=ZKpTJJ6W5EQ

https://www.youtube.com/watch?v=8nlJM2w_Z0c

_ _


https://en.wikipedia.org/wiki/Guido_Giannettini

https://en.wikipedia.org/wiki/Michael_Townley



Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Lun 9 Déc 2013 - 10:16

Si j'en crois

http://www.tageblatt.lu/nachrichten/story/Gelli-war-nicht-alleine-in-Luxemburg-21007640

(...)  
Delle Chiaie wurde auch beim Kongress der Antikommunistischen Weltliga WACL zwischen dem 7. und 10 September 1986 in einem Hotel in Dommeldingen gesehen, so Zanussi Er soll auch gute Kontakte zu den verschiedenen Stay Behind-Netzen in Westeuropa gepflegt haben.   (...)


Sur la 19° conférence de la WACL, organisée par la LIL ...
...voir les revues "Damoclès" sur http://fr.scribd.com/BEGHINSELEN

http://fr.scribd.com/doc/153357744/Damocles-LIL-octobre-1987

La conférence de 1984 avait également eu lieu au Luxembourg.

La conférence de 1986 tournait entre autre autour du sujet suivant : dans quelle mesure, les démocraties devaient-elles appliquer des stratégies de guerre psychologique envers leur propre population.

(on se croirait à l'époque de l'opération Northwoods chère à Lyman Lemnitzer).

Parmi les intervenants : Luns (OTAN) ... voir la lettre de Alexander Haig sur le fil de discussion consacré à Haig.

_ _ _ _ _ _


On February 5, 1982, the first WACL European Regional Conference was held in Brussels, Belgium. Cdt. Georges A. Rombouts, Chairman of the WACL Belgium Chapter, presided over the conference. 30 delegates from 12 countries (Belgium, U.K, Denmark, France, West Germany, Greek, Italy, Norway, Spain, Portugal, Sweden, and Switzerland) participated in this conference. Two International Organizations (International Committee for Information and Social Activity and International Conference on Political Warfare of the Soviet), and Six Observers (Delegates representing Austria, Bulgaria, Luxembourg, and organizations such as Hungarian National Liberation Committee, Anti-Bolshevik Bloc of Nations, and East-European Refugee Organizations) were also present at this conference. Ku Cheng-kang, Honorary Chairman of the WACL, was present at the opening ceremony and gave his speech at the closing ceremony.

On December 6, 1982, the 15th WACL General Conference and the 28th APACL were jointly held in Tokyo, Japan. Ryoko Osami Kuboki, President of the WACL Japan Chapter, was the conference chairman. 302 delegates from 110 countries and international organizations attended this conference. 31 Resolutions was passed during the conference, including “A Grand Global Anti-Communist Strategy”, “A Plan for Anti-Marxist-Leninism Action”, “Education on Anti-Communism”, “Steps for Stronger Taiwan Defense”, and “Support to the Chinese Mainland Struggle for Freedom, Democracy, and Human Rights”.

On September 19, 1983, the 16th WACL General Conference was held in Luxembourg with the attendance of 430 participants from 118 countries, international organizations and observer units. Gen. Robert Close, Senator of Belgium and former Director of the International Institute for Strategic Studies, chaired the opening ceremony.

On September 4, 1984, the 17th WACL General Conference was held in San Diego, California, U.S. 291 participants from 98 countries and 9 international organizations were present throughout this conference. Gen. John K. Singlaub, President of the U.S. Freedom League (WACL U.S. Chapter), was the conference chairman.

On September 9, 1985, the 18th WACL General Conference was held in Dallas, Texas, U.S. Gen. John K. Singlaub, President of the U.S. Freedom League (WACL U.S. Chapter), presided over the opening ceremony. Chiang Ching-kuo, President of the ROC, and Ronald Reagan, President of the U.S., sent their congratulatory messages to this occasion. As the U.S. and international media closely watched this conference, 158 reporters joined this event. The Joint Communiqué urged all the free nations to discard the strategy of cooperating with the communists, but instead to aid people from all walks of life to fight for anti-communist movement. Free nations were also encouraged to support the “One China” movement by freedom and democracy, take global anti-communist strategy, and safeguard security.

On November 22, 1985, the 2nd General Conference of Federation of Latin American Democratic Organizations (FLADO) was held in Asuncion, Paraguay. 207 delegates from 16 countries participated in this conference. The conference adopted the amendment of the FLADO Charter and strategy to fight against anti-communist countries in Latin America.

On September 6, 1986, the 19th WACL General Conference was held in Luxembourg with the attendance of 102 participants representing countries, international organizations, and observer units. The Conference approved membership applications that Finland, Estonia, and “Irish World Freedom Association” as state member units while the World Youth Freedom League and the North European Veteran Association as international organization units.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Lun 9 Déc 2013 - 13:21


Vu les liens

Ciolini - Federici - Tannouri - Fiorini

Il serait intéressant de se pencher sur SASEA.

Il y a un chapitre consacré à SASEA dans

"Le blanchiment en Belgique"
Jean Vanempten - Ludwig Verduyn
1994

Il est sur

http://fr.scribd.com/doc/190412949/SASEA

L'Italie, le Luxembourg et la Belgique y sont liés ...

L'homme d'affaire franco-libanais Antonio Gabriel Tannoury (Tannouri) y est cité à partir de la page 58.

A la page 69, il y est question de la société "Thai Present" avec son bureau à Bangkok et ses ateliers à Phuket. Cette société a été créée par le Belge Antoine Vastenavondt.







(...)





Voici ce qu'en dit François Raes :

http://fr.scribd.com/doc/146277150/Un-gendarme-Don-Quichotte-Francois-Raes









Voir aussi les pages 106 et 107, notamment :





Difficile de ne pas penser à Kee, associé de Van Baelen ... avec un lien vers Dekaize ...

"La collaboration entre Vastenavondt et Parretti fut variée"

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Lun 9 Déc 2013 - 15:04


En repartant du livre de François Raes (page 110)





On peut faire un lien intéressant.

"K" a en effet posté un extrait de "Six années d'enquête" sur

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t1581p15-mendez-a-vu-la-main-de-la-cia

(...)  Juan Mendez devient donc avec Alain Coesens le responsable de la division Défense et Sécurité de la FN pour l’Amérique latine, l’Espagne et le Portugal.

Son prédécesseur était Carlos Davila del Pielago, que le père d’Alain avait rencontré à l’époque où il était notre ambassadeur à Lima.

Le père d’Alain Coesens s’était d’ailleurs étonné de ce qu’un Péruvien ait été chargé par notre Fabrique nationale de négocier avec le gouvernement péruvien.

On trouvera sans doute une explication dans le fait que Carlos Davila, un ancien capitaine parachutiste et ancien bras droit du président péruvien, avait dû quitter le Pérou pour des raisons politiques.

Sa femme appartenant à la famille d’un des fondateurs de la Kredietbank, c’est assez naturellement qu’il choisit la Belgique pour terre d’accueil.. .

Dans les années 1977-80, la justice belge avait été amenée à enquêter sur les activités de Carlos Davila qui. parallèlement à ses activités à la FN, exploitait le club privé ‘El Puma’, dans la rue du Marché au Fromage à Bruxelles.

Officiellement, ‘El Puma’ n’était à Bruxelles qu’un centre culturel sud-américain.

Mais la gendarmerie belge était parvenue à établir que sous cette couverture se dissimulait une antenne de la CIA par laquelle le milieu latino-américain de Bruxelles était facilement surveillé. Carlos Davila utilisait d’ailleurs un break Chevrolet pourvu de plaques d’immatriculation attribuées en Virginie à la firme ‘Replica-Model’, une couverture de la CIA dirigée par Sam Cummings.

Cette enquête sur Carlos Davila avait été effectuée à la BSR de Bruxelles par le maréchal des logis Madani Bouhouche.

Quand les investigations du gendarme Bouhouche révélèrent l’existence de liens entre Carlos Davila et un trafic de came, et que Paul Dessard, à la FN, fut mis au courant des relations troubles qu’entretenait Carlos Davila avec la CIA, de sérieux problèmes surgirent à Herstal mais Davila ne fut toutefois pas remercié, l’enquête menée par la justice belge ne présentant pas de danger immédiat pour le renom de la firme.

Davila quitta bien plus tard la fabrique d’armes pour la société américaine Sherwood, où I’ancien capitaine parachutiste péruvien s’était fait miroiter de bien meilleures conditions. (...)

_ _ _















(...)




Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Lun 9 Déc 2013 - 15:34


Si je comprends bien, Vastenavondt était impliqué dans un trafic international de drogue.

Il a créé "Thai Present" avec son bureau à Bangkok et ses ateliers à Phuket

"La collaboration entre Vastenavondt et Parretti (lié à Fiorini) fut variée"

Parretti faisait des affaires avec Deferm.

Vastenavondt travaillait dans une armurerie appartenant à un Britannique qui connaissait un "colonel" A (ancien colon).

Ce Britannique et ce "colonel" étaient dans l'entourage de Carlos Davila, prédécesseur de Juan Mendez à la FN.

Bouhouche a enquêté sur Carlos Davila.

Parretti était lié à Deferm, lui-même très lié (encore actuellement) à Michel vander Elst.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Lun 9 Déc 2013 - 16:18


Sur Parretti :

http://www.lexpress.fr/informations/une-anguille-nommee-parretti_635497.html

Une anguille nommée Parretti

Par Gaetner Gilles, publié le 28/10/1999

Une fois de plus, le businessman italien a été arrêté. Une fois de plus, il est libre. Récit d'une sulfureuse carrière

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Lun 9 Déc 2013 - 17:38


Sur Michael Townley, voir

http://fr.wikipedia.org/wiki/Michael_Townley

Un document sorti des archives :





est sur

http://fr.scribd.com/doc/190480292/Townley-1979-06-11




Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Lun 9 Déc 2013 - 17:49



Une autre lettre :

"Alfa" = Stefano delle Chiaie





http://fr.scribd.com/doc/190484019/Townley-1979-08-13


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Lun 9 Déc 2013 - 18:03


Une analyse des lettres de Townley





est sur

http://fr.scribd.com/doc/190487483/Townley-1982-01-21-Analyse


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Lun 9 Déc 2013 - 20:30



Il vaut sans doute mieux commencer la lecture des documents relatifs à Townley par

http://fr.scribd.com/doc/190487483/Townley-1982-01-21-Analyse

notamment pour l'index ... vu qu'il utilise des "codes".

Le fait que "ALFA" soit Stefano Delle Chiaie (aka Alfredo di Stefano) est bien connu.

Plus étonnant peut-être :

"Daniel" = Albert Spaggiari, terroriste corse et membre de l'OAS

http://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Spaggiari

(...)   Il est connu pour avoir été le cerveau du « casse du siècle » survenu à la Société générale de Nice, en juillet 1976. Ancien soldat de la guerre d'Indochine, partisan de l'OAS, écrivain et photographe, il a échappé à la police française durant sa cavale qui a duré jusqu’à sa mort, après une évasion spectaculaire.  (...)

Il faut regarder au bas de la page 4 :

Townley made reference to "Daniel" in one additional communication, presumably to Etchepare, which was ?dated and bore the heading "SIGO CON COMPUTACION" ("TOUJOURS AVEC L'ORDINATEUR" ???). In this communication, Townley requested information as to what happened to "Daniel".

_ _ _


Le fait que Townley connaisse Albert Spaggiari fait penser à Elio Ciolini, introduit dans les milieux d'extrême-droite en Belgique par Robert Wellens, lié au casse de la rue Haute, version belge du casse de Nice.

Voir l'article de Walter De Bock en page 3 du journal "De Morgen" daté du 26 septembre 1996.

http://fr.scribd.com/doc/76865308/De-Morgen-Elio-Ciolini-26-09-1996

PARKET EIST TWEE JAAR CEL TEGEN CIA-AGENT IN BELGIE

FASCIST ELIO CIOLINI STOND IN KONTAKT MET BENDE HAEMERS

Het Brusselse parket eiste gisteren voor de korrektionele rechtbank een celstraf van 2 jaar tegen Elio Ciolini, een agent vand de CIA die van '85 tot '91 in ons land in een aantal duistere affaires betrokken was (...)

(...) prokureur des konings Jean-François Godbille ( ... ) hij werd toen in Brusselse zakenkringen geintroduceerd door Robert Wellens, een bekende extreem-rechtse figuur (...)

(...) firma DOLLON ... SIS (...)

(...) Baron René Paulus de Châtelet ... broer van ... Véronique paulus de Châtelet (...)

On apprend que la firme SIS a été créée peu après l'attaque d'Alost ... et qu'elle était "spécialisée" dans divers domaines, y compris " ... tegen het kidnappen van kinderen ".

_ _ _

http://www.tageblatt.lu/nachrichten/story/Gelli-war-nicht-alleine-in-Luxemburg-21007640

Gelli war nicht alleine in Luxemburg

Der umtriebige Faschist und Gladio-Gründer Licio Gelli war Mitte der 1980'er nicht alleine in Luxemburg. Sein Freund "ALFA" und ein weiterer CIA-Killer sollen hier gewesen sein.

(...)

Delle Chiaie wurde auch beim Kongress der Antikommunistischen Weltliga WACL zwischen dem 7. und 10 September 1986 in einem Hotel in Dommeldingen gesehen, so Zanussi Er soll auch gute Kontakte zu den verschiedenen Stay Behind-Netzen in Westeuropa gepflegt haben.

Marc Zanussi brachte 1999 einen weiteren Namen ins Spiel: Michael Vernon Townley. Der ehemalige CIA-Mitarbeiter war ein Freund von Delle Chiaie. Er war ein wichtiges Glied in der "Operation Condor". Damit hatten die damaligen Militärdiktatoren in Lateinamerika die Unterdrückung von Regimegegnern koordiniert. Townley arbeitete auch, laut der spanischen Zeitung "El Pais", für Pinochets Geheimpolizei Dina. Auf sein Konto gehen zahlreiche Morde.

Fragen an Juncker

Im Frühjahr und Sommer 1975 bewegte sich Michael Townley unter dem Decknamen Andres Wilson in Luxemburg. Laut Geheimdienstberichten soll er Asylorganisation aus Lateinamerika in Luxemburg beobachtet haben. "Es ging um eine mögliche Unterwanderung und sogar Killeraktionen," schreibt Zanussi.

In seinem Tageblatt-Artikel stellt Zanussi fragen: Was tat der Killer in Luxemburg? Wer waren seine Kontaktpersonen und wie war es damals um die Effizienz des Luxemburger Geheimdienstes gestellt? "Gut wäre es daher, wenn wenigstens nachträglich die damaligen Vorgänge hierzulande präzise geklärt würden. Staatsminister Juncker, als Chef des 'Service des Renseignements', ist gefordert," schreibt Zanussi 1999. Eine Antwort gibt es bis heute nicht.

CIA-Killer Townley lebt in den USA im Zeugenschutzprogramm unter polizeilicher Obhut.

_ _ _

Par ailleurs, ce qui est dit des contacts avec la DINA et des funérailles de Franco (1975) semble confirmer le documentaire de ARTE.

Aptes au service - Les recrues fascistes et nazies de la CIA

Note : le major Bougerol et Bernard Mercier étaient présents aux funérailles de Franco ...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)   Aujourd'hui à 21:26

Revenir en haut Aller en bas
 
Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 29 sur 32Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30, 31, 32  Suivant
 Sujets similaires
-
» [ITALIE] L'héraldique ... italienne - Vocabulaire
» Jupiter a perdu sa bande équatoriale sud
» Mémoires de Napoléon Bonaparte Tome I : La campagne d'Italie
» Grammaire et bande dessinée
» La Bande-Dessinée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: