les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Paul Cams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Paul Cams   Ven 22 Fév 2013 - 13:40

Il est question dans l'extrait ci-dessus de Edmond Nerincx ...

Existe-t-il un lien avec la personne suivante ?

http://www.corporationwiki.com/Unknown/Brussels-Belgium/edmond-nerincx-7349107.aspx

Edmond Nerincx is associated with American European Land Agents, S.A., Inc. and holds several roles such as President and Director. Edmond Nerincx has 2 known relationships including Juan A Tejada Mora and Alexis Vianor Herrera.

Source: Florida Department of State last refreshed 11/10/2012











Revenir en haut Aller en bas
aurore



Nombre de messages : 203
Date d'inscription : 09/08/2010

MessageSujet: Re: Paul Cams   Lun 3 Juin 2013 - 12:19

@Chamade
Bonjour. Est-ce que vous avez des infos sur des liens éventuels entre CAMS et le milieu français? Vous avez parlé de ULLENS DE SCHOTEN. Est-ce que les noms VERHOEFT, ZWIRN et VAN DER ELST vous disent quelque chose?
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Paul Cams   Mer 18 Sep 2013 - 11:30

Je reprends le schéma suivant, tiré de

http://www.bendevannijvel.com/forum/viewtopic.php?id=507&p=2

Il a été posté par "swansongunsung" (que je salue s'il nous lit parfois encore) il y a déjà 5 ans ...

_ _ _


(...)  ma source a donné des infos très précises au sujet du meutre de CAMS, et des liens entre le labo de CAMS et BIORIM (groupe de labos de Fernand ULLENS DE SCHOTEN). Elle a expliqué que le meutre était un complot d'Edgard ZWIRN, LITWAK, André VERHOEFT et Odile PANNEKOEKE (la femme de CAMS) et que c'est LITWAK qui a tiré sur CAMS. Et ZWIRN et VERHOEFT prenaient possession du labo de CAMS. Pour m'aider à comprendre, elle avait fait un déssin...

NOTE 1: Dans ce dessin les mots VLASSENROOT, Yves BACQUELINE, TODARELLO et SOLAZZO sont les miens (je les ai écrits). A part ça, c'est elle qui a tout dessiné et écrit.

NOTE 2: Les mots GRENIER, MATHOT et DEFERM, dans le dessin, n'ont rien à voir avec l'histoire de CAMS.





Qu'est qu'elle expliquait par ce dessin? Elle explique que, suite au meutre de CAMS, ZWIRN et VERHOEFT étaient devenus actionnaires de son labo. VERHOEFT avait 49%. Mais VERHOEFT aimait bien depenser et son niveau de vie, au frais de la boîte, exaspérait ZWIRN, et il a vendu sa part à deux inconnus, pour VERHOEFT, WATERSCHOOT et TAVERNIER.

Ceci était un grand choc pour VERHOEFT. Du jour au lendemain, sans être averti à l'avance, il se trouvait confronté par deux inconnus, qui étaient des actionnaires majoritaires! VERHOEFT était très embêté. WATERSCHOOT et TAVERNIER étaient des gens sérieux. Il ne savaient rien sur les magouilles que ZWIRN et VERHOEFT avait faites dans le passé. En plus, VERHOEFT était très fort endetté, et il ne pouvait plus utiliser le labo comme vache à lait, comme dans le passé.

Mais il a finalement réussi a vendre la société. Mais il fallait d'abord racheter toute la boîte (pour les raisons fiscales) pour qu'il puisse la revendre tout de suite.. au groupe de sociétés BIORIM de Fernand ULLENS DE SCHOTEN. Et pour pouvoir racheter la boite il a emprunté de l'argent (450 millions de francs belges) à une connaissance qui s'appelle... Michel NOEL. NOEL lui a prêté cet argent, et à partir de ce moment-là VERHOEFT et NOEL étaient très fort liés.

Dans le dessin on peut voir le mot INAMI. Il y a une explication pour ceci. En fait ma source disait que presque tous les médecins de Namur être impliqués dans les fraudes à grande échelle, avec les labos. Le méchanisme était simple. Les médecins demandaient des prises de sang, tests sanguins etc bidons (c'est à dire, non nécessaires). Le labo facturaient les mutuelles et en contrepartie les médecins recevait les enveloppes, de la part des labos et sous la table, pour arrondir les fins du mois.

_ _ _ _


Les fraudes à l'INAMI, cela me fait bien entendu penser à Lionel Ruth. ¨Par ailleurs, je relève une fois de plus que l'adresse de Paul Cams est ensuite devenue celle de Sergio Ferrari (rapport Panda sur la mafia belgo-luxembourgeoise), grand ami de l'avocat J-P. Dumont, ce qui est quand même une "coïncidence" extraordinaire.

J'aimerais bien en savoir plus aussi sur le "Tavernier" qui est mentionné...

Celui qui retient le plus mon attention est cependant Michel Noël ... un très curieux et très riche personnage.

Est-il confirmé que l'avocat de Michel Noël était Michel Vander Elst ? (l'ancien fil de discussion sur cet ex-avocat et toujours juriste a été supprimé par Michel suite à une plainte et un nouveau fil a été ouvert ... Vander Elst et Deferm ont encore fait parler d'eux il n'y a pas longtemps).

http://fr.scribd.com/doc/154044733/Alain-Mathot-Leon-Francois-Deferm

Je crois qu'il était aussi en contact avec Thierry Afschrift (voir rapport Atlas) dont on a récemment parlé dans la presse :

http://www.lalibre.be/actu/belgique/bras-de-fer-entre-thierry-afschrift-et-la-justice-522fe58f35702bc05f0ceef8

Je ne crois pas que les enquêteurs se soient suffisamment intéressés à Michel Noël (dont on dit qu'il avait des opinions d'extrême-droite, si pas nazies) ... ni aux nombreuses personnes citées dans le rapport Panda (dont l'avocat J-P. Dumont).

Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Paul Cams   Mer 18 Sep 2013 - 12:35

http://archives.lesoir.be/medecin-calomniateur-condamne_t-19900109-Z02929.html

Citation :
MEDECIN CALOMNIATEUR CONDAMNE
HERMANS,PIERRE
Page 7
Mardi 9 janvier 1990
Tribunal correctionnel de Namur
Médecin calomniateur condamné
Une peine d'amende avec sursis a sanctionné le comportement d'un médecin namurois, poursuivi pour dénonciation calomnieuse envers le président du conseil provincial de l'Ordre des médecins: une forme de médecine douce après un diagnostic sans fard...
En 1984, le Dr Michel Noël (56 ans), qui dirigeait un des plus gros laboratoires d'analyses de Wallonie, faisait l'objet d'une procédure disciplinaire engagée par le conseil de l'Ordre. D'abord radié à vie, le médecin vit la sanction ramenée, en appel, à un an d'interdiction d'exercer.
Dans le contexte de cette affaire, le Dr Noël avait déposé deux plaintes (pour faux témoignage et subornation de témoin, d'une part; pour vols qualifiés, vols domestiques, violation de domicile et violation du secret professionnel, d'autre part) contre son confrère, le Dr Fernand Boever, en sa qualité de président du conseil provincial de l'Ordre. Ce dernier avait réagi en déposant plainte pour dénonciation calomnieuse.
Les plaintes du Dr Noël aboutirent à un non-lieu. Celle du Dr Boever a connu son épilogue devant le tribunal correctionnel de Namur où l'inculpé contestait la prévention retenue contre lui. Dans son réquisitoire, M. Mawet, substitut du procureur du Roi, avait réclamé une simple peine d'amende pour ne pas tendre à nouveau un climat apaisé avec le temps.
Mme Moreau, vice-présidente, siégeant en qualité de juge unique, l'a suivi, non sans motiver longuement son jugement. D'abord, pour rappeler que les accusations formulées par écrit contre le Dr Boever, étaient claires et nettes, quelles qu'aient pu être les atténuations apportées ultérieurement par le prévenu. Ensuite, pour constater la fausseté du fait imputé et la réalité de l'intention méchante.
En l'espèce, relève-t-on au passage dans le jugement, «il n'existe aucun élément de nature à démontrer, ni même à imaginer que l'un ou l'autre des faits imputés pourrait être vrai, voire vraisemblable».
Non seulement, le prévenu n'a pu apporter «le moindre élément» de preuve pour étayer ses accusations et ne peut donc prétendre avoir agi de bonne foi, a dit en substance le magistrat, mais en outre, a-t-il ajouté, en agissant comme il l'a fait, il était poussé par une «intention méchante dirigée à travers le Dr Boever, contre le conseil de l'Ordre et tout spécialement son président qu'il voulait écarter à tout prix car il représentait un obstacle avéré à l'expansion de son entreprise telle qu'il la concevait».
En raison, entre autres, «du désarroi dans lequel a dû le précipiter l'écroulement de son entreprise et de ses projets», mais aussi de la situation difficile vécue par le prévenu qui «n'a pas su choisir les meilleurs moyens de se défendre et de s'en sortir», le tribunal a accordé des circonstances atténuantes au Dr Noël. Il l'a condamné à une amende de 6.000 francs (sursis de 3 ans) et au versement d'un franc au Dr Boever, constitué partie civile.
P. H.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Paul Cams   Mer 18 Sep 2013 - 15:58

Pour information ...

Note : UNILABS est sur le schéma ci-dessus ...

http://www.independent.co.uk/news/business/cloud-over-nhs-deal-corrected-1416015.html

Cloud over NHS deal (CORRECTED)

DAVID HELLIER

Sunday, 24 July 1994

CORRECTION (PUBLISHED 21 AUGUST 1994) APPENDED TO THIS ARTICLE

AN NHS Trust hospital in Stevenage is planning to award a big contract to a company, JS Pathology, one of whose indirect shareholders is a Swiss businessman who received a three-year suspended jail sentence and a fine for his part in a Belgian banking fraud, writes David Hellier.

The contract to manage the pathology testing at the Lister hospital is one of the first of its kind in the health service.

According to US documents, the man in question, Giorgio Gherardi Dandolo of Vesenaz, Switzerland, owns 23.24 per cent of the shares in Uniholding Corp, a Delaware-registered company, which last March acquired a majority interest in Unilabs, the parent company of JS Pathology.

Mr Gherardi's wife, Dominique, owns a further 5.33 per cent, according to the documents. The documents also show that Edgard Zwirn, the chairman of Unilabs, owns 23.04 per cent of the shares.

Bob Ewings, the chief executive of the North Herts Trust, which is negotiating the contract on behalf of the Lister hospital, said that the contract 'was in the final stage of negotiations.'

He said he was aware of various allegations about Unilabs, but that he has put safeguards in place. 'I could spend my whole time on wild goose chases, but if you have something that looks serious and relevant I would like to see it.'

He said he would look at the documents, which are in the possession of the Independent on Sunday.

The British Medical Association has been critical of the way in which the contract has been negotiated.


CORRECTION

Unilabs - In an article on 24 July 1994 about the award of a contract for the management of pathology services at the Lister Hospital, Stevenage, to JS Pathology, we indicated that one of the shareholders of the company owning a majority share in JS Pathology's parent company, UniHolding Corporation, was a businessman who had received a suspended prison sentence and who had been fined for a Belgian banking fraud.

We now accept that the individual referred to disposed of his shareholding in UniHolding Corporation in March 1994, prior to UniHolding Corporation acquiring the Unilabs SA Group of Companies. We are happy to make this clear.

_ _ _


http://findingaids.stanford.edu/xtf/view?docId=ead/hoover/drenikof.xml;chunk.id=bioghist-1.7.3;brand=default;query=dandolo

Kyril Drenikoff

http://findingaids.stanford.edu/xtf/view?docId=ead/hoover/drenikof.xml;chunk.id=dsc-1.7.7;brand=default;query=dandolo

(...)

Memberships


[ Box/Folder 8 : 1 ]
Military Order "Hospitalier de Saint-Lazare de Jérusalem," 1965


[ Box/Folder 8 : 2-3 ]
Ordre des Chevaliers du Rouvre, 1973.
Includes correspondence with Giorgio G. Gherardi Dandolo

(...)

Note : Kyril Drenikoff faisait partie de la WACL

_ _ _


Et, toujours à la page 9 du rapport Godbille ...





André Condemine, c'est le trafic de drogue (héroïne) ... Faccenda était très probablement complice... Qu'en est-il de van Wijck et de Gherardi ? ... et de Paul Cams lui-même ? Selon François Raes ("Un gendarme don Quichotte"), cette instruction a été arrêtée brusquement.

Faut-il y voir un lien avec le fait que la maison de Paul Cams à Ganshoren ait ensuite été occupée par Sergio Ferrari (mafia belgo-luxembourgeoise, selon le rapport Panda).

_ _ _


Gherardi Dandolo qui, selon Godbille, a introduit des pratiques mafieuses dans l'économie belge, était aussi lié à Michel Noël qui mériterait bien un fil de discussion spécifique. On est toujours dans les laboratoires médicaux mais on pourrait bien toucher aussi les trafics de drogue.



Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Paul Cams   Mer 18 Sep 2013 - 23:00

Gherardi >> Zwirn >> D. Przedb.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Paul Cams   Dim 10 Aoû 2014 - 15:21


http://www.sec.gov/Archives/edgar/data/70858/000091205700040447/a2025097zex-99_b.txt

IN THE COURT OF CHANCERY IN AND FOR THE STATE OF DELAWARE

(...)

Grace Brothers, Ltd. and Banc of America C.A. No. 17612-NC
Securities LLC,

Plaintiffs,

v.

UniHolding Corporation, Unilabs Group
Limited, Unilabs Holdings SA, Edgard Zwirn,
Enrico Gherardi, Alessandra van Gemerden,
Tobias Fenster, Daniel Regolatti,
Pierre-Alain Blum, and Bruno Adam,

Defendants.

(...)

8. Defendant Zwirn is a citizen of Belgium, who lists his business
address as Unilabs Group Limited, 207-208 Neptune House, Marina Bay, Gibraltar.

9. On information and belief, Defendant Gherardi is not a citizen of the
United States, but may be a resident of the United States.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Paul Cams   Dim 10 Aoû 2014 - 15:26


http://www.thefreelibrary.com/UniHolding+Corporation+to+Merge+into+Unilabs+Group+Limited-a019664372

UniHolding Corporation to Merge into Unilabs Group Limited

NEW YORK, Aug. 8 /PRNewswire/ -- UniHolding Corporation (Nasdaq: UHLD) announced today that it intends to merge into its wholly owned subsidiary, Unilabs Group Limited, a British Virgin Islands corporation.

The proposed merger is intended to streamline the corporate structure of the entire Unilabs Group. The merger is subject to shareholder and regulatory approvals, but the principle of such merger has been unanimously approved by the Company's Board of Directors.

UniHolding Corporation, with sales of approximately $100 million, operates 20 medical laboratories in Europe and pharmaceutical testing services worldwide.

SOURCE UniHolding Corporation

-0- 08/08/97

/CONTACT: Jacques Mot of UniHolding Corporation, 011-41-22-909-7777, or fax: 011-41-22-909-7707/

(UHLD)

CO: UniHolding Corporation; Unilabs Group Limited ST: New York IN: MTC SU: TNM

WF-NT -- NYF102 -- 4861 08/08/97 19:08 EDT http://www.prnewswire.com

Publication: PR Newswire
Date: Aug 8, 1997

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Paul Cams   Dim 10 Aoû 2014 - 15:30


http://investing.businessweek.com/research/stocks/private/snapshot.asp?privcapId=345406

UniHolding Corporation served as a holding company, whose principal asset was a non-controlling 38% interest in Unilabs Group Limited (UGL), as of May 31, 1999. UGL had a majority ownership in Unilabs SA, which supplied clinical testing services in various European countries. As of the above date, UniHolding's only source of income was through its 38% ownership interest in UGL.

Phone :  212-219-9496

96 Spring Street
New York, NY 10012
United States

770 Employees

Mr. Edgard Zwirn
Chairman of the Board
Age: 67

Mr. Bruno Adam
Chief Financial Officer and Secretary
Age: 64

Mr. Blaise Mentha
Chief Executive Officer - Swiss Operations - Ulsa
Age: 54

Mr. Tobias Fenster
Chief Executive Officer - Spanish Operations and Director
Age: 68

Mr. Eric Wavre
Chief Administrative Officer - European Affairs
Age: 61

_ _

http://www.zoominfo.com/c/Unilabs-Ltd/351144894

http://www.zoominfo.com/s/#!search/profile/company?companyId=351144894&targetid=profile

Unilabs Ltd
2Nd Floor Evelyn House 142-144 New Cavendish Street
London W1W 6YF
United Kingdom

Company Description: Unilabs are a leading supplier of laboratory-and radiology services in Europe. We supply diagnostic services - laboratory medicine and radiology services - to public and private health care units, insurance companies, occupational health units as well as to drug development companies. Unilabs focuses on the development and provision of top quality, resource efficient services, concentrating on delivering the ultimate patient experience. We are committed to maximising access to patients in the public and private sector, to the highest standards of care, benefiting from our European team.



Mr. Tobias Fenster

Employment History

   Chief Executive Officer of the Iberian Operations
   Unilabs Ltd
   Associate Director
   Brasil Holanda de Industria SA - Brazil
   Associate Director
   Computer Barn SA - Switzerland
   Consultant
   Booz Allen Hamilton Inc  (!!!)
   Consultant
   Hamilton Inc - Brazil

(...)

Mr Fenster served as consultant for Booz-Allen and Hamilton Inc - Brazil, a multinational enterprise operating in the domain of Strategic Consulting.

(...)

Note : certains noms (Booz-Allen and Hamilton, etc) font penser à un lien avec la CIA ... (voir le procès Bommeleeër au Luxembourg).

http://www.unilabs.co.uk/UK/company/grpmgmt/Pages/default.aspx




_ _

Voir aussi :

http://www.techagreements.com/agreement-preview.aspx?title=Uniholding%20-%20Lock-up%20Agreement&num=194086

http://google.brand.edgar-online.com/EFX_dll/EDGARpro.dll?FetchFilingHtmlSection1?SectionID=332384-209368-217322&SessionID=41yAFeDu1W-FxX7

et

http://statecasefiles.justia.com/documents/delaware/court-of-chancery/33220-0.

Revenir en haut Aller en bas
luanda



Nombre de messages : 572
Date d'inscription : 05/12/2013

MessageSujet: Re: Paul Cams   Dim 7 Sep 2014 - 4:03

Lundi 25 mars 1991
Comme un parfum d'histoire récente...
Receleur d'évadés jugé à Liège
On juge à Liège, ce lundi et ce mardi, le vingt-septième accusé d'un procès célèbre remontant à 1982: celui des évadés de Lantin. Habile, l'organisateur de l'évasion avait corrompu un gardien et, la nuit de la fuite, ouvert les portes à des codétenus parce qu'il est plus difficile de courir derrière dix oiseaux sortis de leur cage que derrière un seul.
Tous furent quand même repris. Non sans mal. Et jugés en deux fois (1982, 1985).
Pourquoi un troisième procès pour un des accusés? Parce que celui-ci a été jugé par contumace et que, repris en France en 1987 et extradé en 1989, il a droit à son tour à être jugé par un jury populaire.
Le procès des évadés d'août 1980 avait duré sept semaines. Vanoirbeek et Turato en avaient été les «vedettes» (ils avaient commis cinq hold-up durant leur cavale de deux mois; Turato écopa de dix-sept ans, Vanoirbeek de quinze ans, mais il y avait aussi Walthéry qui fut puni d'une peine de douze ans).
On dut «refaire» en 1985 un procès pour Anthémus et Royen repris après l'ouverture du premier procès. Anthémus écopa de vingt ans, Royen de quinze ans.
Même principe pour l'accusé d'aujourd'hui, un certain Guy Masson.
Que reproche-t-on à ce natif d'Anderlecht? D'avoir donné asile aux évadés en fuite Vanoirbeek, Turato et Walthéry dans son appartement de l'avenue Van Kalken, à Anderlecht,
et dans son restaurant de Dilbeek. Guy Masson est aussi accusé d'avoir recelé de faux documents d'identité volés par Patrice Kohnen et qu'il a falsifiés après les leur avoir vendus.
Les «cavaleurs» ayant été repris, Masson jugea que le sol de la Belgique devenait trop chaud pour lui. Il liquida ses affaires et fit son baluchon. Pendant sept ans, il circula en France, en Espagne et au Portugal. Arrêté en France pour usage de faux documents et usage de drogue, il y purgea deux ans avant d'être renvoyé chez nous.
La cour l'avait condamné à cinq ans d'emprisonnement, le 17 mars 1983, il y a sept ans.
Il a fait partie de la bande de malfaiteurs, il caché des criminels et notamment, outre ceux mentionnés plus haut, Yvan Somville (qui a été abattu à Ganshoren en décembre 1979 moins d'un mois après avoir tiré froidement sur deux gendarmes dont un devait mourir); il a recelé des cartes d'identité et des permis de conduire volés, falsifié des documents. Il doit en répondre aujourd'hui.

http://archives.lesoir.be/guy-masson-receleur-d-evades-juge-a-liege_t-19910325-Z03RUP.html
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Paul Cams   Dim 7 Sep 2014 - 8:46


Malgré tout cela, la justice ne s'est (à ma connaissance) jamais intéressée à Sergio Ferrari qui a résidé dans la maison de Paul Cams à Ganshoren...

http://corporate.skynet.be/rt002352/fr/ferrarese/1services.htm

Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Paul Cams   Dim 7 Sep 2014 - 8:58

@Luanda

Interessant. Et ce Guy Masson était restaurateur.
Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Paul Cams   Dim 7 Sep 2014 - 9:00

Lol Hervé Smile
Revenir en haut Aller en bas
luanda



Nombre de messages : 572
Date d'inscription : 05/12/2013

MessageSujet: Re: Paul Cams   Dim 7 Sep 2014 - 14:33

un certain Guy Masson.
Que reproche-t-on à ce natif d'Anderlecht? D'avoir donné asile aux évadés en fuite Vanoirbeek, Turato et Walthéry dans son appartement de l'avenue Van Kalken, à Anderlecht, et dans son restaurant de Dilbeek.


-------
le baron Léon Lambert est par contre
convié à rejoindre, au moment de sa création en 1983, le Comité consultatif de politique
internationale de la Banca Nazionale del Lavoro (BNL), dont le directeur honoraire Alberto Ferrari est
par ailleurs nommé cette année-là administrateur de la BBL.


sergio ferrari a t il quelque chose a voir avec alberto ferrari??

la police devrais etre bien embeter si elle devrait interpeller ce style de personne
----

Affaire Belge

trois actionnaires minoritaires déposent plainte contre DVP (qui !!!)


Le juge convoque Didier Pineau-Valencienne pour un audition, le 26 mai 1994, DPV se rend de plein gré à la convocation du juge qui décide de l'incarcérer le lendemain à la prison de Forest
(...)
En 1963 deux sous filiales électrique du Groupe Empain (Forges et Aletiers de constructions électriques de Jeumont) et de Schneider
(...)
Didier Pineau Valencienne, qui devient le secrétaire de la direction générale puis directeur de la Banque Parisienne pour l'Industrie, est alors chargé d'organiser le rachat de l'entreprise et d'analyser l'ensemble des comptes de Schneider & Co. Le 14 février 1964 le Groupe Empain dédient alors 433 580 actions, soit 24,20 % du groupe...

---
Le baron Léon Lambert est rejoint au
conseil consultatif de cette importante maison italienne par d’autres personnalités avec lesquelles il
collabore dans les affaires ou dans des cercles politiques, soit le baron Edmond de Rothschild en
1984, Henry Kissinger en 1985 et David Rockefeller en 1986.
Peu avant son décès, le vice-président de Tractebel sera aussi administrateur de Philips, membre des conseils consultatifs européens de
Merck & Co et de Rahway, ainsi qu’administrateur de la Worldwide Special Fund,
(...)
« Très pro-Américain » mais « nationaliste européen » selon ses propres termes – il avait
comparé la Belgique à une province dans l’une de ses interviews
---

guy masson
av van kalken devient bd paepsem apres le canal (direction forest)

Il liquida ses affaires et fit son baluchon.???  (vite fait?)meme pas le temps de l arreter?!
.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Paul Cams   Mar 14 Oct 2014 - 19:00


De Tijd | René De Witte | 2005

Brusselse zakenwereld

Financiële instellingen en laboratoria


Inleiding

Twee garageboxen waarin bij het onderzoek naar de Bende van Nijvel wapens werden gevonden, vormen het middelpunt van een biotoop die wordt bevolkt door een aantal Brusselse zakenlieden. Verschillende namen uit deze kringen zullen in de eerste helft van de jaren 80 de pers halen als het slachtoffer van de Bende van Nijvel: Jacques van Camp, Léon Finné, José vanden Eynde. En nog drie lijken in hetzelfde milieu, ook al werden ze nooit op rekening van de Bende geschreven: Paul Cams, Alfred Vlassenroot en Juan Mendez.

Bij het gerechtelijk onderzoek naar de Bende van Nijvel stootte men op een klein netwerk van garageboxen, waarin bepaalde criminele milieus hun wapens en ander materieel onderbrachten. Eén van die garageboxen werd naar verluidt gehuurd door de vennootschap Progime, een dochtermaatschappij van de Banque Copine. Deze bank kwam in 1982 in de problemen toen bleek dat een aantal kaderleden zwaar met de boekhouding had gesjoemeld. Een externe audit wees destijds uit dat er bij de Banque Copine een gat van zowat 1 miljard frank in de kas zat.
Financiële fraude

In het kader van het tumult rond de financiële fraude werden verschillende bestuurders van de bank aan de deur gezet. Ook Léon Finné, directeur van het kantoor van de Banque Copine aan de Louisalaan in Brussel, werd van de loonlijst geschrapt. Léon Finné zou na zijn ontslag bij de Banque Copine overigens nooit zijn financiële activiteiten hebben stopgezet. Volgens bepaalde getuigen was Finné een koerier die regelmatig tussen België en Zaïre pendelde om er grote sommen zwart geld te gaan ophalen. Geld dat naderhand een veilig onderkomen vond op Luxemburgse rekeningen van de BIL. Léon Finné werd in september 1985 door de Bende vermoord.

In gerechtelijke kringen heeft men ook vastgesteld dat er een operationele band was tussen de Banque Copine en het Crédit Commercial et Financier (CCF), een financiële instelling die onder de vleugels zat van de in 1983 failliet gegane zakenman Richard van Wijk. Van Wijk, telg uit een bemiddelde Nederlandse familie, had zeer goed banden met kringen rond de Cepic, de rechtse middenstandsdrukkingsgroep in de PSC.

CCF telde onder zijn debiteuren onder andere Karel de Lombaerde, oud-lid van de Waffen SS en inspirator achter het Front de la Jeunesse en WNP, baron Benoît de Bonvoisin, vastgoedmagnaat Ado Blaton en Renaat Blyweert van het bouwbedrijf Amelinckx. Verbazingwekkender is misschien dat ook Carmelo Bongiorno, een notoir lid van de koppelbazenmaffia, op de klantenlijst van CCF staat, evenals de met de Brusselse heroïnewereld gelieerde Albert Faccenda.

De verzekeringsmaatschappij North Europe Insurance & Reinsurance was een tweede financiële vehikel uit de bedrijvengroep rond Richard van Wijk. North Europe werd in 1975 opgericht, met als belangrijke aandeelhouders en bestuurders onder andere Alain de Pauw – van de vastgoedfamilie De Pauw – en Lello Vastapane – van de aperitievenimporteur Martini & Rossi.

Tegen het einde van de jaren 70 kocht Van Wijk zich in en kreeg hij samen met zijn zakenpartner Giorgio Gherardi Dandolo een plaats in de raad van bestuur van North Europe. Aan de hand van contracten die North Europe destijds in de verzekeringsmarkt aanging, maken experts op dat achter de schermen het vernuft van de Britse verzekeringsspecialist Paul Rankin schuilging. Rankin staat er samen met zijn zakenpartner George Tiney om bekend vernuftige financiële offshore-structuren te kunnen opzetten.

Commissaris-revisor van North Europe was Raymond Krokaert, een persoon die we ook tegenkomen als bestuurder van het Office de Représentation Fiscale (ORF). Deze fiduciaire leverde diensten voor onder andere de vastgoedgroep Blaton en de Compagnie Générale des Eaux. Uit politieverslagen blijkt dat Raymond Krokaert een tijd op hetzelfde adres heeft gewoond als Jacques van Camp.

Van Camp werkte een aantal jaren als architect voor de groep Blaton en stapte nadien in de horeca. Hij werd in oktober 1983 voor zijn restaurant in Ohain door de Bende vermoord. Rond ORF viel overigens nog een andere Bende-slachtoffer. Uit gerechtelijk onderzoek blijkt dat José Vanden Eynde een tijd als bediende van ORF werkte. De man werd in december 1982 door de Bende vermoord in het restaurant waar hij als concierge werkte.
Het restaurant "Aux Trois Canards" in Ohain.

Tweede garage

Een tweede garage waarvan het criminele milieu gebruikte maakte, werd gehuurd door de firma Beau-Site Louise. Beheerder van deze firma was André Dehaut, geen onbekende in het Bende-dossier, aangezien hij de garagehouder was waar de Mazda werd gestolen die werd gebruikt voor de aanslag op rijkswachtmajoor Vernaillen. Uit gegevens waarover het gerecht beschikt zou blijken dat André Dehaut financiële steun kreeg van Hilaire Beelen – bekend van de Kirschen-zaak – en René Meulemans, een ex-kaderlid van de Banque Copine.

René Meulemans elijke relaties hebben gehad met ex-gevangenisdirecteur en schietinstructeur Jean Bultot voor de import van vee uit Paraguay. Daarnaast had hij een vastgoedvennootschap onder de naam Société Immobilière Meulemans. En samen met onder andere Jacques Declercq – ooit een belangrijke aandeelhouder van de uitgeversgroep Rossel (Le Soir) – en Jacques Lacrosse – van de vastgoedgroep De Pauw – zat hij in de vennootschap World Trade Services. Het gerecht stelde vast dat World Trade Services in 1985 verschillende grote facturen stuurde naar Juan Mendez. Deze FN-ingenieur werd in januari 1986 in zijn auto vermoord. Officieel is hij geen Bende-slachtoffer.

Het gerecht stelde vast dat Meulemans banden had met enkele medische laboratoria, waaronder die van Paul Cams. Volgens politiebronnen in Frankrijk had Cams onder andere in Marseille de hand in een aantal drugslaboratoria. Cams werd in november 1983 bij hem thuis neergekogeld op een manier die gelijkenissen vertoont met de moord op Mendez. Bepaalde gegevens zouden erop wijzen dat Cams de opbrengsten uit zijn drugsactiviteiten witwaste via een handel in metalen die door zakenman Alfred Vlassenroot werd opgezet. Vlassenroot werd in 1985 met enkele schoten in het hoofd vermoord. Officieel is het een passionele moord. Vlassenroot was 65, zijn echtgenote die de opdracht gaf was 74.

Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Paul Cams   Mer 15 Oct 2014 - 0:48

Je pense que Monsieur De Witte ne m'en voudra pas de livrer aux membres de ce forum une traduction de son article, par ailleurs fort intéressant, traduction que j'espère aussi fidèle que possible mais dont je ne puis garantir qu'elle reflète à 100% le point de vue de l'auteur dans la langue originale:


  • Le monde des affaires à Bruxelles.

    Les institutions financières et les laboratoires


    Introduction

    Deux garages dans lesquels des armes ont été trouvées lors de l'enquête sur les Tueries du Brabant, forment la pièce maîtresse d'un biotope peuplé d'un certain nombre d'hommes d'affaires Bruxellois. Plusieurs noms figurant dans ces cercles feront la une de la presse dans la première moitié des années 80 en tant que victimes des Tueurs du Brabant: Jacques van Camp, Léon Finné, José Vanden Eynde. Trois autres victimes apparaissent encore dans le même environnement, même si leurs décès n'ont jamais été attribuées aux Tueurs: Paul Cams, Alfred Vlassenroot et Juan Mendez.

    Lors de l'enquête sur les Tueries du Brabant nous sommes tombés sur un petit réseau de garages, dans lequel certains milieux criminels abritaient leurs armes et d'autres équipements. L'un des garages aurait été loué par la société Progime, une filiale de la Banque Copine. Cette banque était en difficulté en 1982 quand il est apparu qu'un certain nombre de cadres avaient gravement truqué la comptabilité. Un audit externe a indiqué à l'époque qu'il y avait un trou d'environ 1 milliard de francs dans les comptes de la Banque Copine.

    Fraude financière

    Dans le contexte de la crise entourant les fraudes financières, divers administrateurs de la banque ont été mis à la porte. Parmi eux, Léon Finné, directeur de l'agence de la Banque Copine, avenue Louise à Bruxelles, dont le nom fut rayé des registres du personnel. Après son renvoi de la Banque Copine, Léon Finné n'aurait en réalité pas mis fin à ses activités financières Selon certains témoins, Finné était un courrier qui fait la navette régulièrement entre la Belgique et le Zaïre, dont il ramenait de fortes sommes d'argent noir. Sommes qui trouvaient ensuite refuge sur les comptes à Luxembourg de la BIL. Léon Finné a été assassiné par les Tueurs en septembre 1985.

    Dans les milieux judiciaires, il a également été établi qu'il y avait un lien opérationnel entre la Banque Copine et le Crédit Commercial et Financier (CCF), une institution financière sous les ailes de l'homme d'affaires Richard van Wijk, failli en 1983 . Van Wijk, descendant d'une riche famille hollandaise, avait de très bonnes relations avec les cercles autour du CEPIC, le lobby droitier du PSC.

    Le CCF comptait parmi ses débiteurs Karel de Lombaerde, un ancien membre de la Waffen SS inspirateur du Front de la Jeunesse et du WNP, le baron Benoît de Bonvoisin, le magnat de l'immobilier Ado Blaton et Renaat Blyweert de l'entreprise de construction Amelinckx. Le plus surprenant peut-être, c'est que Carmelo Bongiorno, membre notoire de la mafia de la sous-traitance, figurait aussi sur la liste des clients de la CCF, en compagnie d' Albert Faccenda, lié au milieu du trafic d'héroïne à Bruxelles.

    La compagnie d'assurances Nord Europe Insurance & Reinsurance était un second véhicule financier des entreprises autour de Richard van Wijk. Nord Europe a été fondée en 1975, avec comme principaux actionnaires et  administrateurs, entre autres, Alain De Pauw – de la famille de promoteurs De Pauw - et Lello Vastapane - importateur des apéritifs Martini & Rossi.

    À la fin de la 70 Van Wijk s'acheta des parts, et lui et son partenaire d'affaires Giorgio Gherardi Dandolo obtinrent une place au conseil d'administration de North Europe. Sur base des contrats conclus par North Europe à l'époque sur le marché de l'assurance, les experts affirment qu'en coulisses se cachait l'ingéniosité du spécialiste de l'assurance britannique Paul Rankin. Rankin et son partenaire d'affaires George Tiney, sont connus pour leur capacité à mettre en place des structures financières offshore ingénieuses.

    Le commissaire-réviseur de North Europe était Raymond Krokaert, une personne que l'on retrouve aussi en tant que directeur du Bureau de Représentation Fiscale (ORF). Cette fiduciaire délivrait des services, entre autres, au groupe immobilier Blaton et à la Compagnie Générale des Eaux. Il apparaît des rapports de police  que Raymond Krokaert a habité un temps à la même adresse que Jacques van Camp.

    Van Camp a travaillé pendant plusieurs années comme architecte pour le groupe Blaton avant de passer au secteur de l'hôtellerie. Il a été assassiné par les Tueurs en octobre 1983 devant son restaurant à Ohain. Une autre victime des Tueurs était également liée à l'ORF. L'enquête médico-légale fait apparaître que José Vanden Eynde a été un temps employé à l'ORF. L'homme a été tué par les Tueurs en décembre 1982,  dans le restaurant où il travaillait comme concierge.

    Le restaurant « Aux Trois Canards » à Ohain.

    Second garage


    Un second garage utilisé par le milieu criminel, était loué par la firme Beau-Site Louise. Le gérant de cette firme était André Dehaut, qui n'est pas un inconnu dans le dossier des Tueries, puisqu'il tenait le garage où fut volée la Mazda utilisée ensuite pour l'attentat contre le Major de gendarmerie Vernaillen. Il apparaît des informations en possession de la justice qu'André Dehaut a reçu un soutien financier de Hilaire Beelen - connu dans l'affaire Kirschen - et de René Meulemans, un ancien cadre de la Banque Copine.

    René Meulemans apparaît de même avoir été en relation avec l'ancien directeur de prison et instructeur de tir Jean Bultot pour l'importation de bétail en provenance du Paraguay. Meulemans avait aussi une société immobilière appelée Société Immobilière Meulemans. Et, avec notamment Jacques Declercq – qui fut un actionnaire important du groupe d'édition Rossel (Le Soir) - et Jacques Lacrosse - du groupe de promotion immobilière De Pauw - il était présent dans la société World Trade Services. L'enquête a montré que World Trade Services avait envoyé en 1985, plusieurs  factures importantes à Juan Mendez, l'ingénieur de la FN assassiné en janvier 1986, dans sa voiture. Officiellement, il [Mendez] n'est pas une victime des Tueurs.

    L'enquête a montré que Meulemans avait des liens avec des laboratoires médicaux, parmi lesquels ceux de Paul Cams. Selon des sources policières en France, Cams avait la main sur un  certain nombre de laboratoires de drogue à Marseille. Cams a été abattu à son domicile en novembre 1983, d'une manière qui présente des similitudes avec l'assassinat de Mendez. Certaines informations semblent indiquer que Cams blanchissait le produit de ses activités liées au trafic de drogue, via un commerce de métaux mis en place par l'homme d'affaires Alfred Vlassenroot. Vlassenroot a été tué en 1985, de plusieurs coups de feu à la tête. Officiellement, il s'agit d'un crime passionnel. Vlassenroot avait alors 65 ans, son épouse, qui [aurait commandité le meurtre], 74 ans.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Paul Cams   Sam 14 Mar 2015 - 21:37


Il y a un fil de discussion sur Francis Dessart ...


http://archives.lesoir.be/trafic-de-passeports-de-nice-a-bruxelles_t-19900212-Z02CX4.html?queryand=%22Francis+Dessart%22&firstHit=0&by=10&when=-1&begYear=1989&begMonth=01&begDay=01&endYear=2015&endMonth=03&endDay=13&sort=datedesc&rub=TOUT&pos=4&all=10&nav=1

TRAFIC DE PASSEPORTS DE NICE A BRUXELLES

LALLEMAND,ALAIN

Lundi 12 février 1990

Ce lundi, deux inspecteurs de la police judiciaire - section finances - de la Préfecture de Paris débarquent à Bruxelles dans le cadre d'une commission rogatoire internationale. Motif: escroquerie aux faux passeports (IRD) et escroquerie à la... prévention du sida! Le dossier de l'assassinat du diamantaire Paul-José Cams devrait à nouveau être examiné.

C'est une bien curieuse histoire que découvre, ce 5 mai 1989, le préfet de police de Paris: une association dénommée «Institut des relations diplomatiques», sise à Bruxelles, procède au dépôt des statuts d'une antenne parisienne dirigée par une danseuse (sic). Objet social: développer les relations diplomatiques, humaines et internationales. Pas moins...

Les «répondants» belges ont pour nom Emile Van Huynegem, Roger Van Rossum, Francis Dessart (autant de noms bien connus dans le milieu des escroqueries), mais n'attirent guère l'attention des Parisiens. Par contre, la démesure de l'objet social, en regard des fonctions professionnelles des membres fondateurs, met immédiatement la puce à l'oreille des services judiciaires. L'association est dissoute.

Campagne européenne contre le sida ?

Les mois suivants allaient amener leur lot de surprises. Et, tout d'abord, la percée, en France, d'une association de droit belge dénommée «Campagne européenne de lutte contre le sida»: même siège social que l'IRD, membres fondateurs communs, activités communes. Mais, cette fois, on ne parle plus de «relations diplomatiques» ou de consulats fumeux, on parle gros sous, et une demande de financement est adressée à la Commission européenne pour un montant de 3.513.000 écus, soit environ 148.600.000 FB, les fondateurs n'ayant bien entendu aucune connaissance scientifique établie. L'opération se déroule sous couvert d'une société commerciale bruxelloise - Euro-conseil, qui démentira après coup avoir jamais avalisé pareille opération - et doit permettre aux bonnes âmes de l'association de se rémunérer à concurrence de quelque 285.525 FB par mois!

Fin 1989, c'est sur un tout autre trafic que les enquêteurs allaient mettre la main: près de 2.400 faux passeports diplomatiques de l'IRD sont découverts dans le sud de la France. Vendus au prix de 12.000 FF (70.000 FB) l'unité par un certain Guogui Yaboutin, ils n'ont bien entendu aucune valeur officielle. Il est finalement intercepté à Toulouse et passe aux aveux: il n'aurait fait qu'utiliser un fonds d'«invendus», faux passeports commandés par l'IRD et imprimés, mais jamais réglés à l'imprimeur.

Immédiatement, les enquêteurs parisiens, sans pouvoirs sur une association de droit belge, prient Emile Van Huynegem de bien vouloir rejoindre la capitale française afin d'entendre ses explications à ce sujet. Et le président de l'IRD, naïvement, s'y rendra... Il fait depuis lors l'objet d'un mandat de dépôt.

L'existence de deux escroqueries présumées - l'Institut des relations diplomatiques et la Campagne européenne de lutte contre le sida - vont pousser les enquêteurs à systématiser leurs recherches: outre Yaboutin sur la Côte d'Azur et un faux-vrai consul du Maroc à Monaco, ils s'intéressent à un certain Robert Verdoïa, membre à lui seul de dizaines d'associations bidon. L'homme collecte en fait sur un compte bancaire français les cotisations de nombreux pigeons de tous horizons - dont les cotisations de l'IRD en France - et redistribue les gains aux auteurs respectifs de chacune des escroqueries.

De Palerme à Paul-José Cams

Un dernier mandat de dépôt est délivré à l'encontre d'un certain Didier Geney, membre lui aussi de l'IRD et collecteur de fonds pour Campagne européenne de lutte contre le sida. Ce dernier personnage permettra de faire le lien en France entre les faussaires belges de l'IRD et un faussaire sicilien de réputation mondiale: Victor Bùsa, de Palerme. Plusieurs membres de l'IRD sont de fait en possession à la fois de faux passeports de l'IRD et de faux passeports du Parlement international pour la sécurité et la paix, une escroquerie créée au Brésil par le Sicilien.

Les ramifications de l'enquête «IRD-Cels» obligent ce lundi les inspecteurs parisiens à enquêter directement au siège des associations concernées, en territoire belge. Ils seront assistés dans leur tâche par les agents de police judiciaire qui, en novembre 1983, avaient été chargés du dossier de l'assassinat du multimillionaire Paul-José Cams. Ce n'est pas un hasard: ce vendredi, les enquêteurs semblaient décidés à établir tout lien possible entre l'assassinat de Ganshoren (Paul-José Cams était membre de l'IRD et usait sans réserve du titre brumeux de consul honoraire du Sénégal) et les développements actuels de l'IRD en France.

ALAIN LALLEMAND.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Paul Cams   Lun 16 Mar 2015 - 8:35

Citation :
Vlassenroot avait alors 65 ans, son épouse, qui [aurait commandité le meurtre], 74 ans


il faut lire l'anecdote ds les mémoires du , de vroom
Revenir en haut Aller en bas
arthur29923



Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Paul Cams   Sam 21 Mai 2016 - 14:01

baronasse antonella von cams  -odile panneckoek

photo avec buch

http://amongequals.blogspot.com/2010/12/black-widow-strikes-again.html

Baroness Antonella von Cams - Black Widow - Breaks the Silence
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paul Cams   Aujourd'hui à 10:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Paul Cams
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» La géographie culturelle selon Dominique Crozat et Jean-Paul Volle (Montpellier III)
» Prière du médecin selon Jean-Paul II
» BAILLE (Louis-Paul) Baron de Saint-Pol - Général de brigade.
» Saint Pierre et Saint Paul Apôtres et Martyrs Solennité, commentaire du jour "Sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise"
» Le Pape Jean-Paul II croyait en GARABANDAL !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: