les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Paul Cams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
FAITESVITE



Nombre de messages : 989
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: Paul Cams   Ven 28 Jan 2011 - 23:33

billbalantines a écrit:
dentifrix a écrit:
je ne sais pas si c'était déjà connu. (Cams = Chevalier SMOM)

"Cams était franc-maçon. Il appartenait à l'ordre templier de Malte."


Suffit pas de savoir qu'il était franc maçon, faut savoir quelle obédience et si possible quelle loge?
Car pas mal d'arrangements entre amis ont pu freiner l'enquête. De même, un stand de tirs dans sa maison est assez particulier... pas la première fois que la maçonnerie sert de couverture à de sordides trafics.
Suffit de voir la P2 en Italie.
Financement occulte de partis?
Et quid du fameux 'Will Tura', le gars chanteurs que l'on retrouve dans le dossier Dutroux où il fréquentait le 'studio' de l'avenue Molière où aurait été enregistré des films pédo-pornographiques.
Voir piste Weinstein.

@bill bah il a dit de quelle loge il est, la loge 'ordre templier de Malte'!!

@dentifrix pour une fois qu'on peut déconner 2 minutes ne le prenez pas mal d'autant plus que c'est le journaliste qui a écrit une connerie plus grosse que lui, mais franc-maçonnerie c'est une chose, ordre de Malte une autre et les Templiers une troisièmes. Du coup la phrase prête à sourire puisqu'elle mélange astucieusement les 3...mais ne veut rien dire.
Par contre je suis curieux d'avoir sess sources parce que du coup est-il franc-maçon, templier, chevalier de l'ordre de Malte ou les 3? Comme quoi faut pas se fier aux articles de journaux, c'est nimporte quoi!!
Revenir en haut Aller en bas
dentifrix



Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Re: Paul Cams   Sam 29 Jan 2011 - 10:24

Dans le livre 'Kirschen & Co'

Dans la SA New Carlton (but: reprendre le Carlton de Josi) se sont associés Beelen, Cams et Van Aerschot (ex trésorier PVV), membres de la Grande Loge.
==============

SMOM est un ordre établi et reconnu au niveau diplomatique par pas mal de nations.
=Ordre Souvereine Militaire de Malte=Ordre de Saint-Jean=descendants des Chevaliers Hospitaliers de Jérusalem.
Au cours du temps il y a eu des branches vers la Russie (sous le Tsar, non sous le Pape) de là= aux USA= Shickshinny Knights
Branche en Allemagne Chevaliers Teutoniques (non sous le pape), voir Canossa, Barbarossa,conqu^te du 'Lebensraum' dans l'Est,Novogorod, Pologne, Prussie.. Empire Millénaire...mythes nazis
Templiers, les premiers banquiers style Rothschild, devenus trop influents: liquidés
Napoléon a mis fin à tous ces ordres.
SMOM/OSJ= récemment réactivé et reconnu par le Vatican=privilèges 'diplomatiques' officiels.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Paul Cams   Sam 29 Jan 2011 - 11:18

Une imprimerie spécialisée dans la fabrication des faux passeports de l'Ordre (et autres documents du même cru) tournait à plein rendement en bord de Meuse dans les années 80. Et notamment pour le SAC... "section Lascorz"... spécialistes de l'escroquerie et de l'extorsion de fond de haute volée !
Revenir en haut Aller en bas
dentifrix



Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Re: Paul Cams   Sam 29 Jan 2011 - 14:10

@Faitesvite.
Ben oui, on est là pour rigoler. Quant à Will Tura: il est mentionné dans le livre parce que Cams, du temps ou il était encore vendeur de hairspray, fréquentait les shows de WTura pour ensuite vendre aux fans féminins ses produits sur lesquels il avait fait imprimer le portrait de l'artiste. Après il a vendu des hairspray personnalisés avec la photo du coiffeur dessus. ça faisait chic non.
Voilà les miracles du marketing américain qui ont propulsé notre self-made man Cams vers son premier milliard! le compteur s'est arrêté en '83 à 2 milliards ( qui étaient les héritiers? testament de Cams ?)
Moi personellement je considère lancer un spray hygiénique avec la photo de Olie di Ropu!
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Paul Cams   Mer 21 Sep 2011 - 14:47


Sur un autre fil, on parle de l'avocat Jean-Paul DUMONT, ami de Sergio FERRARI.

Ce dernier est le maillon principal du rapport PANDA sur la mafia en Belgique et au Luxembourg.

Ce rapport est sur :

http://www.docstoc.com/docs/95762959/Op�ration-Panda

(désolé pour la mauvaise qualité)

A la page 2, on lit que Sergio Ferrari réside à l'adresse suivante :

Av du Sermon 25 à Ganshoren

Sauf erreur, il s'agit de l'adresse de Paul CAMS ...

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Paul Cams   Lun 6 Fév 2012 - 13:45



Citation :

Raymond Meurice. Nommé dans l’affaire Cams (Cams aurait griffonné sur un papier « 362 Avenue Louise » avant de mourir : l’adresse de l’avocat Gérald Kaisin, ami de Meurice et devenu président de la fondation Cams). Epoux de Lily Van Nieuwenhoven. Amant de Pannecoeke. Ami d’enfance de Cams. Détournement de fonds divulgé par Giovani Machioni (proche de Cams, assassiné en ‘81).


Gérald Kaisin est le père et Grégory Kaisin est le fils (cabinets à l'avenue Louise)

_ _ _


Y a-t-il un lien avec ce qui suit ?

Voir :

http://books.google.be/books?hl=fr&id=toIEAQAAIAAJ&q=Kaisin

Dans le livre

L'enquête: 20 années de déstabilisation en Belgique (Hugo Gijsels)

(difficile à trouver, voir le fil de discussion sur le sujet)

on parle de Eloy Kaisin à la page 224 ("ex-proche collaborateur de Paul Vanden Boeynants et de Edmond Nerincx").

_ _ _


Il y a aussi un Georges KAISIN à la brigade Piron ...

_ _ _


Edmond Nerincx n'était-il pas vice-président de la Chambre des représentants ?

Selon http://oghb.be/sites/default/files/heraut/heraut_115.pdf

il serait décédé à Uccle le 6 novembre 2010.





Revenir en haut Aller en bas
leMonocle



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 15/03/2012

MessageSujet: Re: Paul Cams   Mer 18 Avr 2012 - 11:12

Article sur la fraude fiscale à grande échelle
Source : http://archives.lesoir.be/marien-et-verhorft-sont-ecroues-pour-faux-et-usages-de-_t-19950209-Z093MR.html
New Larem, vous connaissez

CLAEYS,JANINE - Page 3 - Lundi 8 mai 1989

New Larem, vous connaissez? Dans le monde médical en tout cas, chacun sait qu'il s'agit du plus gros laboratoire de biologie clinique du pays, surtout depuis qu'il a fusionné avec son concurrent principal, CDH. Beaucoup sont au courant que New Larem rachète des dizaines de petits laboratoires, concurrents directs ou canards boiteux. Il apparaît en plus que New Larem serait la «propriété» d'un Belge, André Verhoeft, ostéopathe, et non pas, comme on le croyait, celle d'un grand groupe anglais, Allenford.

Rien à redire à tout cela, ni au fait que les liens entre New Larem et bien d'autres sociétés, pas nécessairement médicales, sont étroits. Sauf bien sûr si une construction savamment imaginée et sans cesse remise sur le métier, avec des sociétés qui meurent pour renaître aussitôt, avec des administrateurs qui ne sont que des prête-nom, avec des factures gonflées en faveur de sociétés amies, n'aboutissaient à une évasion fiscale importante, si pas à des dépenses d'assurance maladie excessives. Sans doute, le ministre des Affaire sociales, Philippe Busquin, avait-il quelques soupçons puisqu'il a fait procéder à une enquête discrète. Pour que des centaines de millions ne filent pas sous le nez des Belges - si ces fraudes fiscales et sociales sont exactes - mais qu'au contraire ils viennent renflouer les caisses publiques, et favorisent même le secteur de la santé.

Un beau roman policier, cette étude réalisée pour le compte de Philippe Busquin. On y retrouve de nombreuses adresses à l'île de Man, au grand-duché de Luxembourg, et même à Monaco. Un polar parfois difficile à suivre tant les acteurs sont nombreux, tandis que le nom de Verhoeft ne revient que rarement. Et encore, lorsqu'on le lit il s'agit parfois de Corneille, le papa, ou de Daniel, le frère, qui travaille dans le milieu de l'immobilier, et qui ferait payer cher ses travaux à New Larem!

Il y a aussi des noms fort connus, que ce soit dans le monde médical ou l'immoblier: dans une revue mensuelle bien considérée dans le milieu des médecins, et qui semble avoir des liens étroits avec le labo, on retrouve une dizaine de professeurs de toutes les universités du pays dans la composition du comité scientifique. D'ailleurs, le travail technique de New Larem est considéré comme excellent et rapide, et personne ne le met en cause.

Personne n'a le droit, non plus, de reprocher une politique d'absorption tant que les méthodes ne sont pas exagérément agressives, et tant que les investissements nécessaires pour y arriver respectent les règles financières du pays. Mais l'I.S.I. (Inspection spéciale des impôts) s'intéresserait déjà depuis un certain temps à toutes les sociétés créées puis liquidées par les acteurs de ce roman...

Quand vint le raider

Le rapport confidentiel sur New Larem exécuté pour le ministre Busquin donne à penser qu'il existerait un vaste réseau international de transfert de fonds. La chaîne partirait du secteur de la biologie clinique belge. Assez jeune, ce réseau, puisque la première société L.A.R.E.M. («laboratoire d'analyses et de recherches médicales»), initialement appelée «laboratoire d'analyses médicales, en abrégé Médicolabo», est née en 1975, et qu'il faut attendre 1980 pour la voir prise d'assaut par des hommes d'affaires, et plus particulièrement par André Verhoeft, qui apparaîtra progressivement comme le raider de la biologie médicale belge. Mais intelligemment, car il se contente, dans la plupart des opérations, de tirer les ficelles sans guère se montrer...

Quelques bizarreries du début? En 1983, il y a deux liquidations de Larem, oui, deux en une seule année; il y aurait eu une ou des pertes artificielles; surtout, on n'aurait pas fait autre chose si on avait voulu embrouiller l'ensemble, et ainsi réaliser des gains fiscaux; une pratique de sous-traitance (de près de 50 % du chiffre d'affaire) très coûteuse est inventée... Larem, puis New Larem I et New Larem II: n'a-t-on pas voulu tirer un large profit d'une pratique de plus-value de cessation d'activité développée à outrance d'une société à l'autre, indique le rapport, tandis que la seconde liquidation n'aurait servi que d'opération-tampon? Rien n'a été oublié, jusqu'à la vente du nom...

Essentielle, la création de la société Allenford Belgium, qui pourrait être un élément supplémentaire aux manoeuvres de liquidation de 1983. Car, contrairement à ce que beaucoup pensent, Allenford Belgium ne serait pas véritablement l'enfant de la londonienne Allenford Ltd: cette dernière serait en quelque sorte fictive, constituée par un bureau d'avocats de Bristol - qui en ont créé beaucoup d'autres tout aussi fictives - avec comme administrateurs des gens de l'île de Man, comme toujours aussi. Allenford n'a donc eu aucune activité tant qu'Allenford Belgium n'était pas née... D'après le rapport, «Allenford Belgium est incontestablement l'instrument de concentration physique des laboratoires de biologie clinique du groupe New Larem». Et d'expliquer commment New Larem et Allenford Belgium se compléteraient, pour le plus grand bien des impôts du groupe.

Qualité oblige

Aujourd'hui, New Larem-Bruxelles («Bruxelles» ayant été ajouté en 1986) a cédé son activité à CDH (Centre de diagnostic hormonal), activité qui consiste en «goodwill» (ndlr: en quelque sorte la notoriété), des stocks ainsi qu'un ensemble d'éléments spécifiquement administratifs». Par ailleurs se réalise une absorption-fusion entre New-Larem-Bruxelles et New-Larem-Namur, avec ce dernier nom qui seul subsistera. Et en contrepartie de ce qu'elle a obtenu, CDH cède la moitié de ses parts sociales à New Larem-Namur. Une double opération jugée intelligente.

Intelligent, André Verhoeft l'est sans conteste. Sans guère de capitaux au départ, il côtoie aujourd'hui la belle société médicale et des affaires (n'est-il pas associé avec des Blaton, Dupuis, De Pauw... dans le Parc-Savoy). Il a, aussi, veillé à la qualité de son labo. Il n'empêche: si le rapport réalisé pour Philippe Busquin ne se trompe sur aucun point capital, ce labo aurait dépassé les bornes de nos législations fiscale et sociale.


JANINE CLAEYS.
Revenir en haut Aller en bas
leMonocle



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 15/03/2012

MessageSujet: Re: Paul Cams   Mer 18 Avr 2012 - 14:04

Concernant l'assassinat de Paul Cams

Source: http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/75654/un-crime-pas-encore-elucide.html


Une veuve introuvable

En vingt ans, pas moyen de mettre la main sur Odile Pannecoeck

GANSHOREN Le pire est qu'en vingt ans d'enquête, personne n'a jamais été arrêté, inculpé ni même vraiment inquiété après le meurtre le 17 novembre 1983 dans sa villa à Ganshoren de l'homme d'affaires influent et richissime qu'était Paul Cams. Il s'en est fallu de peu pourtant. Des légistes, les premiers, ont éveillé l'attention des policiers sur des contradictions. Le soir du 17 novembre, le souper a été servi à table vers 18 h, au plus tard 19 h. Odile Pannecoeck avait préparé du lapin.À l'autopsie pourtant, le Dr Raphaël Rillaert constatait que la digestion était trop peu avancée. Le légiste retrouvait des morceaux de viande quasi intacts. Le décès était intervenu beaucoup plus tôt que 21 h 55. On prétendait pourtant que PaulCams pris de fringale avait encore bu du café vers 21 h 30, dévoré une tartine de fromage en tranche et avalé un comprimé d'Halcion, un hypnotique. A nouveau, l'autopsie démentait: faux.

Bref, l'avant-veille de Noël 1983, le juge Guido Bellemans faisait mettre un familier de la victime à sa disposition. Cette personne a été interrogée toute une nuit. Elle a tenu bon. Paul Cams avait été tué exactement comme décrit. C'était incompatible avec les constatations matérielles mais bon, le juge a hésité... et le témoin numéro 1 fut libéré sans avoir été inculpé. Depuis lors, il n'a plus jamais été inquiété.

Et Odile Pannecoeck? Elle disparaît de la circulation en janvier 1984 et n'a probablement depuis lors plus jamais remis les pieds en Belgique. Forfanterie? Elle prétendait avoir été mariée dans les règles à Paul Cams. On sait depuis assez peu que c'est faux. Une commission rogatoire au Sénégal a établi qu'elle s'était servi d'un certificat de mariage... sans valeur en Belgique acheté au Sénégal... pays dont Cams était le consul général à Bruxelles. Elle s'est installée dans une luxueuse propriété à Marbella. Dans les années 1990, son nom a été cité en marge une affaire criminelle en Espagne: devenue baronessa Antonella de Cams, cette fille de patron de café y avait repris un ami. Et celui-ci a également été tué, de plusieurs coups de fusil. L'été dernier enfin, la juge bruxelloise Sonia Sosnowski envoyait pourtant des policiers en Espagne. Ceux-ci sont rentrés bredouilles. Odile Pannecoeck serait introuvable. Le testament de Paul Cams lui avait laissé plusieurs centaines de millions. Gil.

© La Dernière Heure 2003


Vrai ou faux?
Revenir en haut Aller en bas
aurore



Nombre de messages : 203
Date d'inscription : 09/08/2010

MessageSujet: Re: Paul Cams   Mer 18 Avr 2012 - 16:48

Selon ce fil http://www.bendevannijvel.com/forum/viewtopic.php?id=507&p=1 André Verhoeft, Michel Litwak et Edgard Zwirn aurait tué Cams.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Paul Cams   Mer 18 Avr 2012 - 18:18



Andre Verhoeft est-il le directeur du Laboratoire D'Analyses Medicales Roman Pais ?

http://www.rplab.be/fr/index.cfm

Il faut noter que Sergio Ferrari ("La Ferrarese", rapport "Panda" sur la mafia belgo-luxembourgeoise) réside dans la maison de Paul Cams. Peut-on faire l'hypothèse que les exécutants faisaient partie de la mafia ?

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Paul Cams   Mer 18 Avr 2012 - 19:00

le deuxième mari ...........de pancake n'etait pas visé ,par des attaquants qui passaient (en voiture ) mais il a essayé de sauver qq'un et est abattu aussi , si je me rappelle bien


je pense aussi qu'elle a refusé l'héritage de Cams (pour sauver sa vie ?)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7024
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Paul Cams   Lun 2 Juil 2012 - 12:31

L'affaire semble définitivement classée. L'assassin court toujours.

http://bendevannijvel.com/nieuws/2012/0207_moordenaar_van_miljardair_zal_nooit_worden_gestraft.html

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Paul Cams   Lun 2 Juil 2012 - 14:15

il y en avait pourtant des liens à explorer, menant au monde ténébreux des labos médicaux, où on se réalise une fois de plus qu'on peut tout se permettre prévu que...
Revenir en haut Aller en bas
romeo



Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Paul Cams   Mer 4 Juil 2012 - 10:48













L’assassin du milliardaire a gagné

(04/07/2012)






Qui a tué Paul Cams ? Un des meurtres mystérieux des années de plomb est prescrit

GANSHOREN Le 17 novembre 1983, Paul Cams, 44 ans, est rentré des États-Unis via Londres, en Concorde : Cams ne voyageait qu’en Concorde. Sa compagne, Odile Pannecoecke, est venue l’attendre à Bruxelles-National. En Mercedes avec chauffeur, le couple a regagné la villa blanche de l’avenue Jacques Sermon à Ganshoren, près de la Basilique.

Odile avait préparé du lapin. Paul manquait d’appétit. Puis Odile est grimpée à l’étage et a regardé Dalla s.

Resté au rez, Cams a pris un comprimé de Halcion et regardé Les yeux de Laura Mars . Un vrai Mystère de la chambre jaune : Odile racontera que vers 21 h 55, elle a entendu plusieurs coups de feu, s’est levée et, du haut des escaliers, a cru voir quelqu’un en bas qui s’enfuyait. Comment était-il entré ?

Paul Cams était devenu immensément riche grâce à une gamme de produits capillaires inventés par lui dans les années 1960 : en 1983, cet homme valait 2 milliards (au moins 100 millions d’euros d’aujourd’hui).

Tué de trois balles dans la tête. Le ou les assassins de Cams peuvent respirer. Se dénonceraient-ils sur la grand-place, la justice serait impuissante à le(s) juger : il a, ou ils ont, gagné.

Pendant 28 ans, le parquet de Bruxelles a retardé la prescription. Mais c’est désormais fini : le dossier de l’assassinat le 17 novembre 1983 de l’homme d’affaires bruxellois est prescrit depuis avant-hier lundi 2 juillet.

Ce soir-là, l’exécution de Cams déplaça du monde, le juge Bellemans, dit le Shérif, et les deux fines lames de la PJ, De Vroom et Frans Reyniers, décédé le mois passé.

Cams connaissait du monde. Proche des libéraux flamands, il finançait les campagnes de Willy Declercq, son ami dont il partageait la crinière argentée. À l’égal de Nobel, le Belge a créé un prix de la Paix, Pax Mundi, qu’il venait d’octroyer à Sadate, le président égyptien. Lino Ventura, Will Tura étaient des amis.

Côté face cachée, on s’étonne de trouver dans ses penderies, des toges blanches avec croix de Malte : franc-maçon, Cams appartient à l’Ordre des Templiers.

Ainsi qu’une salle de tir aménagée dans les caves de la villa. Villa pourtant protégée par le système de sécurité le plus sophistiqué de l’époque, sauf qu’on avait oublié ce soir-là de le brancher.

Les tueries du Brabant ayant débuté deux mois plus tôt au Colruyt de Nivelles, d’aucuns n’ont pas manqué d’imaginer quelque lien.

Un instant soupçonnée, Odile Pannecoecke quitta la Belgique pour Malaga. Elle a maintenant 71 ans. Elle est devenue espagnole. En 93, son nom fut cité en marge d’un nouveau fait-divers sanglant, un autre meurtre d’un ami proche; tragique fatalité.

Depuis lundi, la justice bruxelloise doit s’avouer vaincue : l’affaire, devenue un cold case , est définitivement prescrite.



Gilbert Dupont

© La Dernière Heure 2012


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Paul Cams   Mer 4 Juil 2012 - 10:57



Cette maison de Ganshoren exerce un véritable attrait pour des personnages douteux : Somville, Ferrari (voir le rapport PANDA sur la mafia belgo-luxembourgeoise) ...

Est-ce le stand de tir ? Les systèmes anti-intrusion ? Ou autre chose ...


Revenir en haut Aller en bas
aurore



Nombre de messages : 203
Date d'inscription : 09/08/2010

MessageSujet: Re: Paul Cams   Jeu 5 Juil 2012 - 10:00

dim a écrit:
il y en avait pourtant des liens à explorer, menant au monde ténébreux des labos médicaux, où on se réalise une fois de plus qu'on peut tout se permettre prévu que...
Effectivement. Selon Falstaff (son pseudo sur l'autre site), c'est VERHOEFT, ZWIRN et LITWAK qui seraient les responsables (c'est LITWAK qui aurait tiré) et elle a expliqué pourquoi. Vrai? Faux? Qui sait? Mais une chose est certaine. Les flics étaient au courant de ses accusations et ils n'ont strictement rien fait.
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Paul Cams   Jeu 5 Juil 2012 - 10:31

et quid Biorim?
et quid Ul. lens de Scho.o ten?
et quid > Sobex > Haemers ...?
et quid Zw irn > Gherardi Dand olo ?
Revenir en haut Aller en bas
w424785



Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Paul Cams   Ven 28 Sep 2012 - 22:18

EEN ONDERNEMEND MAN

Bepaald een dynamische, ondernemende figuur! Daniel Verhoeft (Etterbeek 30/10/48) behaalde met vlag en wimpel zijn diploma van
industrieel ingenieur. Op zijn 21ste begon hij als ondernemer in de bouw, met de nadruk op ontwerpen en renovatie. Na verloop van
enkele jaren stond hij aan het hoofd van een onderneming die 200 mensen tewerkstelde. Daniel was overal werkzaam in Europa.
Behalve in Belgie bouwde Daniel in Zuid-Frankrijk, op Ibizia en in Zwitserland.

Zijn eerste ervaring in de horeca dateerde van 1985, toen hij zich associeerde met de groep Blaton, De Pauw en Dupuis voor de
uitbating van het 'Parc Savoy', dat binnen de korst mogelijke tijd een Michelin ster binnenhaalde.

In 2002 leerde hij Luciléne kennen, een aantrekkelijke Braziliaanse met wie hij trouwde. Samen openden ze het restaurant
spektacle "Show Brazil" op nummer 17 van de Greepstraat.

In 2005 kreeg Daniel Verhoeft een Braziliaanse diplomatieke functie in Belgie.

En in 2007 startte hij met "Chez Stans" , daarbij zeker profiterend van zijn relaties in de wereld van de kunst en het toneel.

En nu heeft deze 'ondernemende ondernemer' niet kunnen weerstaan aan de charmes van "Ravenstein".
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Paul Cams   Sam 29 Sep 2012 - 14:29


En français :

http://www.ardenneweb.eu/reportages/2009/le_renouveau_du_restaurant_le_ravenstein_avec_nicoletta

Voir aussi ce qui est dit de Noël suir

http://www.bendevannijvel.com/forum/viewtopic.php?pid=2224

Je n'ai pas d'avis pertinent là-dessus ... Quelqu'un a-t-il approfondi les choses ?

Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Paul Cams   Sam 29 Sep 2012 - 20:10

daniel, c'est le frère de andré verhoeft, non? andré verhoeft > zwirn, noël, cams, ...

puis parc savoy > cercle des nations, etc.

c'est du très chaud car noël mène vers cryns, mendez, de bonvoisin, delhuvenne, exercises paramilitaires, etc
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Paul Cams   Sam 29 Sep 2012 - 21:43


Ce doit en effet être le cas ...


http://archives.lesoir.be/new-larem-vous-connaissez_t-19890508-Z01LWM.html

New Larem, vous connaissez

CLAEYS,JANINE

Page 3

Lundi 8 mai 1989

New Larem, vous connaissez? Dans le monde médical en tout cas, chacun sait qu'il s'agit du plus gros laboratoire de biologie clinique du pays, surtout depuis qu'il a fusionné avec son concurrent principal, CDH. Beaucoup sont au courant que New Larem rachète des dizaines de petits laboratoires, concurrents directs ou canards boiteux. Il apparaît en plus que New Larem serait la «propriété» d'un Belge, André Verhoeft, ostéopathe, et non pas, comme on le croyait, celle d'un grand groupe anglais, Allenford.

Rien à redire à tout cela, ni au fait que les liens entre New Larem et bien d'autres sociétés, pas nécessairement médicales, sont étroits. Sauf bien sûr si une construction savamment imaginée et sans cesse remise sur le métier, avec des sociétés qui meurent pour renaître aussitôt, avec des administrateurs qui ne sont que des prête-nom, avec des factures gonflées en faveur de sociétés amies, n'aboutissaient à une évasion fiscale importante, si pas à des dépenses d'assurance maladie excessives. Sans doute, le ministre des Affaire sociales, Philippe Busquin, avait-il quelques soupçons puisqu'il a fait procéder à une enquête discrète. Pour que des centaines de millions ne filent pas sous le nez des Belges - si ces fraudes fiscales et sociales sont exactes - mais qu'au contraire ils viennent renflouer les caisses publiques, et favorisent même le secteur de la santé.

Un beau roman policier, cette étude réalisée pour le compte de Philippe Busquin. On y retrouve de nombreuses adresses à l'île de Man, au grand-duché de Luxembourg, et même à Monaco. Un polar parfois difficile à suivre tant les acteurs sont nombreux, tandis que le nom de Verhoeft ne revient que rarement. Et encore, lorsqu'on le lit il s'agit parfois de Corneille, le papa, ou de Daniel, le frère, qui travaille dans le milieu de l'immobilier, et qui ferait payer cher ses travaux à New Larem!

Il y a aussi des noms fort connus, que ce soit dans le monde médical ou l'immoblier: dans une revue mensuelle bien considérée dans le milieu des médecins, et qui semble avoir des liens étroits avec le labo, on retrouve une dizaine de professeurs de toutes les universités du pays dans la composition du comité scientifique. D'ailleurs, le travail technique de New Larem est considéré comme excellent et rapide, et personne ne le met en cause.

Personne n'a le droit, non plus, de reprocher une politique d'absorption tant que les méthodes ne sont pas exagérément agressives, et tant que les investissements nécessaires pour y arriver respectent les règles financières du pays. Mais l'I.S.I. (Inspection spéciale des impôts) s'intéresserait déjà depuis un certain temps à toutes les sociétés créées puis liquidées par les acteurs de ce roman...

Quand vint le raider

Le rapport confidentiel sur New Larem exécuté pour le ministre Busquin donne à penser qu'il existerait un vaste réseau international de transfert de fonds. La chaîne partirait du secteur de la biologie clinique belge. Assez jeune, ce réseau, puisque la première société L.A.R.E.M. («laboratoire d'analyses et de recherches médicales»), initialement appelée «laboratoire d'analyses médicales, en abrégé Médicolabo», est née en 1975, et qu'il faut attendre 1980 pour la voir prise d'assaut par des hommes d'affaires, et plus particulièrement par André Verhoeft, qui apparaîtra progressivement comme le raider de la biologie médicale belge. Mais intelligemment, car il se contente, dans la plupart des opérations, de tirer les ficelles sans guère se montrer...

Quelques bizarreries du début? En 1983, il y a deux liquidations de Larem, oui, deux en une seule année; il y aurait eu une ou des pertes artificielles; surtout, on n'aurait pas fait autre chose si on avait voulu embrouiller l'ensemble, et ainsi réaliser des gains fiscaux; une pratique de sous-traitance (de près de 50 % du chiffre d'affaire) très coûteuse est inventée... Larem, puis New Larem I et New Larem II: n'a-t-on pas voulu tirer un large profit d'une pratique de plus-value de cessation d'activité développée à outrance d'une société à l'autre, indique le rapport, tandis que la seconde liquidation n'aurait servi que d'opération-tampon? Rien n'a été oublié, jusqu'à la vente du nom...

Essentielle, la création de la société Allenford Belgium, qui pourrait être un élément supplémentaire aux manoeuvres de liquidation de 1983. Car, contrairement à ce que beaucoup pensent, Allenford Belgium ne serait pas véritablement l'enfant de la londonienne Allenford Ltd: cette dernière serait en quelque sorte fictive, constituée par un bureau d'avocats de Bristol - qui en ont créé beaucoup d'autres tout aussi fictives - avec comme administrateurs des gens de l'île de Man, comme toujours aussi. Allenford n'a donc eu aucune activité tant qu'Allenford Belgium n'était pas née... D'après le rapport, «Allenford Belgium est incontestablement l'instrument de concentration physique des laboratoires de biologie clinique du groupe New Larem». Et d'expliquer commment New Larem et Allenford Belgium se compléteraient, pour le plus grand bien des impôts du groupe.

Qualité oblige

Aujourd'hui, New Larem-Bruxelles («Bruxelles» ayant été ajouté en 1986) a cédé son activité à CDH (Centre de diagnostic hormonal), activité qui consiste en «goodwill» (ndlr: en quelque sorte la notoriété), des stocks ainsi qu'un ensemble d'éléments spécifiquement administratifs». Par ailleurs se réalise une absorption-fusion entre New-Larem-Bruxelles et New-Larem-Namur, avec ce dernier nom qui seul subsistera. Et en contrepartie de ce qu'elle a obtenu, CDH cède la moitié de ses parts sociales à New Larem-Namur. Une double opération jugée intelligente.

Intelligent, André Verhoeft l'est sans conteste. Sans guère de capitaux au départ, il côtoie aujourd'hui la belle société médicale et des affaires (n'est-il pas associé avec des Blaton, Dupuis, De Pauw... dans le Parc-Savoy). Il a, aussi, veillé à la qualité de son labo. Il n'empêche: si le rapport réalisé pour Philippe Busquin ne se trompe sur aucun point capital, ce labo aurait dépassé les bornes de nos législations fiscale et sociale.


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Paul Cams   Dim 30 Sep 2012 - 11:03



FRAUDE AUX LABOS:LA FRANCE ETAIT,ELLE AUSSI,VISEE TRANSFERTS DE CLIENTELE DE PARIS VERS NICE?

LALLEMAND,ALAIN ; MILUTIN,ROGER

Page 17

Jeudi 2 mars 1995


Les cerveaux de la fraude présumée à la biologie clinique ont été libérés. Ils auraient pourtant tenté d'exporter leur modèle en France.

PARIS

De notre envoyé spécial

La chambre des mises en accusation de Bruxelles a libéré ce mercredi, sans conditions, Rudi Mariën et André Verhoeft, instigateurs présumés de la fraude LBS-CDH Larem aux laboratoires de biologie clinique, inculpés pour faux et usages de faux en vue d'éluder l'impôt («Le Soir» des 8, 9, 10 et 16 février). Une première ordonnance de la chambre du conseil les avait libérés sous conditions, suscitant les appels croisés du Parquet et des intéressés, et, en conséquence, la prolongation de leur détention.

Au moment de cette libération, il convient pourtant de verser au dossier le témoignage de Philippe Moreaux, qui habite Paris où il a été le partenaire de Rudi Mariën et André Verhoeft. M. Moreaux, qui a vécu le «système Mariën» de l'intérieur, dénonce des pratiques de dimension internationale.

Dans quel cadre les avez-vous rencontrés la première fois?

- Cela remonte à novembre 1989. Mon entreprise, Biomed SARL, était numéro trois ou numéro quatre des laboratoires français. Je cherchais à modifier le capital. MM. Mariën et Verhoeft étaient très intéressés par un «laboratoire de sous-traitance» parisien, soit ce qu'on appelle à l'heure actuelle un «laboratoire de référence», ces labos qui ne ramassent que les analyses spécialisées.

Quel était leur projet?

- Augmenter leur surface (Ndlr: de marché). Ils donnaient l'impression d'une grande puissance financière. M. Verhoeft me paraissait être au-dessus de M. Mariën et, surtout, il semblait dominer la discussion financière.

Quand les choses se sont-elles dégradées?

- (...) À partir de leur prise de majorité, Verhoeft et Mariën, ont voulu mettre en oeuvre leur plan, qu'ils ne m'avaient jamais expliqué.

C'était quoi, leur «plan»?

- C'était simple: transposer le système belge à Paris. Mariën avait une seule équation en tête: comme le rapport entre les populations belge et française est de l'ordre de 1 à 5, et qu'ils faisaient en Belgique l'équivalent de 200 millions de FF en chiffre d'affaires, Mariën se voyait à la tête d'un milliard de francs français dans la biologie. Je l'ai entendu dire cela cinquante fois...

En pratique: ramasser toutes les analyses courantes et non courantes. Ce qui, en France, est un non-sens. Ils n'ont pas pu mettre en pratique ici les mêmes manoeuvres qu'en Belgique, car ils étaient surveillés par toute la profession, qui les attendait. Toute la clientèle Biomed de laboratoires n'était pas prête à changer ses façons de faire: parce que c'était interdit - on ne peut pas transmettre (Ndlr: à un laboratoire tiers) des analyses courantes - et puis parce que les laboratoires avaient l'habitude de faire ces analyses eux-mêmes.

«C'est interdit»: pour des raisons déontologiques?

- Oui. Un labo doit faire les analyses courantes lui-même.

La déontologie était inconnue de M. Verhoeft?

- Complètement. Mariën non plus n'en avait rien à faire. Ils se sont assis dessus.

Se greffe sur ceci que M. Mariën a un halo d'«intouchable»: il a obtenu en huit mois son autorisation d'être biologiste à Paris, alors même que la Commission de nomenclature - l'organisation professionnelle - avait dit qu'il ne l'aurait jamais. La commission n'a malheureusement qu'un rôle consultatif, le ministre de la Santé peut passer outre, et c'est ce qui s'est passé: le ministre Bruno Durieux a reconnu l'équivalence de biologiste de M. Mariën, et le ministre Bernard Kouchner lui a donné la possibilité d'exercer à Paris, (bien qu'il exercât déjà en Belgique). La profession de biologiste est normalement exclusive , on ne peut exercer qu'à un endroit en même temps, mais il a profité du vide (juridique): Mariën n'avait qu'un laboratoire en France.

Selon le parquet de Bruxelles, MM. Verhoeft et Mariën étaient spécialisés en quelque sorte dans le «doublement» de sociétés de biologie par des sociétés de moyens qui avaient pour but de faire sortir l'argent hors de Belgique. Avez-vous vu la même chose en France?

- (...) Ils n'ont pas eu le temps. Ne pouvant pas faire du ramassage d'analyses comme ils le prévoyaient, ils ont voulu acheter des laboratoires comme en Belgique. Ils ont rapidement acquis le laboratoire Ibex. Dans la société Ibex, il y avait une société de course - société indépendante pour le ramassage d'analyses -, appelée Medicourses SARL. Ils ont racheté tout cela. Leur idée, c'était de pomper, via Medicourses, les bénéfices de Biomed - Ibex en majorant la facturation.

Par surfacturation, l'argent partait de Biomed - Ibex vers Medicourses. Et puis?

- Très simple: le Luxembourg. Medicourses devait avoir son siège transféré au Luxembourg. Ce qui n'a pas été fait. Ça n'a jamais fonctionné parce qu'ils n'ont jamais réussi à payer ne fût-ce que la vraie facture. Admettons - je dis «admettons», mais c'est le chiffre véritable - que la vraie facture soit de l'ordre de 300.000 FF mensuels. Ils l'avaient doublée (600.000), mais n'ont jamais réussi à payer les 300.000 FF qui couvraient les frais de cette société. La société s'est retrouvée en déficit, alors qu'elle était prévue en super-bénéfices.

Avez-vous compris, dans votre contexte français, à quoi pouvait servir leur société holding, Med Holding Amsterdam?

- Oui. Elle a été créée au début de 1991 pour assurer le règlement des associés de Biomed. (...) Il fallait que l'argent belge sorte de Belgique...

Et l'argent français? Peut-être n'y avait-il pas encore d'argent français?

- Non. L'amorce du système, c'est de l'argent belge qui va en Hollande, qui se mélange à l'argent de Paribas et est réinvesti dans le système (Ndlr : français).

Transferts de clientèle

de Paris vers Nice?

Des membres du comité d'entreprise de Biomed ont dénoncé ces derniers mois des transferts de clientèle de Paris vers Nice, de Biomed vers une société dénommée Labs. Jeux de concurrence? Non pas, puisqu'on a parlé un moment - avant de se heurter probablement à un obstacle technique - d'un rachat de Labs par Biomed.

Y a-t-il eu en fait changement tactique, et Labs serait-il, en sous-main, une propriété des mêmes actionnaires? Se trouverait-on ainsi face à une copie parfaite du système belge, la clientèle étant reportée d'une faillite à l'autre à tel point qu'un certain M. Bergez, du comité d'entreprise de Biomed, parlera même de fuite en avant vers une situation de faillite que tout laisse supposer être volontaire ?

Les réponses de M. Moreaux:

Que s'est-il passé ces derniers mois dans le Midi de la France?

- Verhoeft a voulu vendre des analyses à Saint-Tropez. Avec Philippe Cryns, ils ont été racoller sur la Côte d'Azur, directement chez les médecins, avec réunion et petite sauterie en bord de piscine. Ce n'était pas franchement illégal, pas franchement légal; déontologiquement, cela ne se fait pas.

M. Cryns a été condamné chez nous pour trafic de cocaïne. En 1992, quand vous apprenez qu'il entre à la direction de Biomed, quelle est votre réaction et celle du personnel ?

- J'ai trouvé cela scandaleux parce qu'il avait un contact direct avec le corps médical.

Dans le dossier belge, on parle par ailleurs de la société bruxelloise Servilab. Elle aussi est apparue en France...

- On retrouve Servilab à chaque fois qu'il y a un virement de fonds dans la société Biomed, officiellement par un apport en compte courant de Mariën ou de Verhoeft. C'est Servilab qui servait aux augmentations de capital de Biomed.

En 1993, Servilab rentre dans la société Medicourses (devenue entre-temps Mediservices), ce qui permet à l'heure actuelle de continuer à faire fonctionner la société Biomed - liquidée! - par Mediservices interposée.

Expliquez-moi...

- Par un tour de passe-passe, le jour de sa liquidation, le 28 décembre 1994, Biomed a été cédée, avec la bénédiction du tribunal de commerce et pour un million de francs français, au laboratoire Labs, à Nice. Or, ce Labs, il est depuis un an dans Mediservices...

Les faillis se seraient rachetés eux-mêmes... Donc, Labs - Biomed - Mediservices, c'est un remake français de CDH-Larem...

- ... LBS et compagnie!

ALAIN LALLEMAND

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Paul Cams   Dim 30 Sep 2012 - 11:07



http://fr.eannu.com/verhoeft,1.html

http://www.ardennesmagazine.be/reportages/region_e/Belgique/090924-nicoletta/article.htm

Revenir en haut Aller en bas
CLEMENTL.



Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: Paul Cams   Dim 30 Sep 2012 - 11:22

[quote="dim"]daniel, c'est le frère de andré verhoeft, non? andré verhoeft > zwirn, noël, cams, ...
:study:
Daniel (Dany) = Etude & Renovation S :study: :
voir actionnaires de ...et liens avec Zaire.
voir Transintra (revendu à groupe français) et sociétés satellites.
Contournement de l'embargo ONU sur South Africa.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Paul Cams   Dim 30 Sep 2012 - 13:35


Je ne connaissais pas mais je constate que

Transintra = expéditions maritimes (import/export/douane), agences maritimes, agences de voyage

avec une présence à Anvers et au Zaïre

Actuellement :

http://www.sdv.com/Pages/SDV.aspx

_ _

L'import/export, c'était aussi le business de Jacques Foccart ...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paul Cams   Aujourd'hui à 2:51

Revenir en haut Aller en bas
 
Paul Cams
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» La géographie culturelle selon Dominique Crozat et Jean-Paul Volle (Montpellier III)
» Prière du médecin selon Jean-Paul II
» BAILLE (Louis-Paul) Baron de Saint-Pol - Général de brigade.
» Saint Pierre et Saint Paul Apôtres et Martyrs Solennité, commentaire du jour "Sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise"
» Le Pape Jean-Paul II croyait en GARABANDAL !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: