les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 REFLEXION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
wil



Nombre de messages : 1286
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: REFLEXION   Mar 21 Oct 2008 - 11:50

michel a écrit:
Je pense belges (ou français) parce que les auteurs connaissaient fort bien la région.

Dans ces milieux celui qui parlera de trop sait très bien que ses compagnons d'armes ne le rateront pas.

Lorsque l'on intervient dans une opération, on doit repérer les lieux c'est un minimum. Donc l'argument vaut ce qu'il vaut. En tout cas , dans les unités "spéciales" on repère toujours.

Pour les compagnons d'armes, oui; mais est ce le seul milieu où l'on agit ainsi? Dans le grand banditisme, on liquide aussi les balances.

Mais on parle dans le vide.
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumdediscussions.net
michel
Admin


Nombre de messages : 7238
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: REFLEXION   Mar 21 Oct 2008 - 13:07

wil a écrit:
Mais on parle dans le vide.

Justement non.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Marc



Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: REFLEXION   Mar 21 Oct 2008 - 14:45

Michel, comme je peux suivre le fil du sujet, on constate deux pistes : mercenaires - unités spéciales.

Corrigez moi svp, mais dans une des tueries on parle de la présence d'une personne qui aurait un handicap (marche - jambe ???)

Pour moi si réellement cette personne à un handicap, elle ne sait pas faire partie d'une unité spéciale.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7238
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: REFLEXION   Mar 21 Oct 2008 - 14:50

Les témoins ont décrit un homme de grande taille qui boitait légèrement.

On peut imaginer qu'il s'agisse d'un ancien d'une unité et blessé par après.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Marc



Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: REFLEXION   Mar 21 Oct 2008 - 14:59

Exact Michel on peut imaginer. Mais dans ma réflexion, j'essaye d'éliminer.

Il ne nous resterait plus que des mercenaires.

Cela m'étonnerait fort que notre sûreté de l'état ne dispose pas de listes des mercenaires belges et étrangers (de l'époque) – une vérification pourrait être pertinente. Il existe un Comité R qui pourrait faire une enquête en collaboration avec la cellule.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7238
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: REFLEXION   Mar 21 Oct 2008 - 15:26

La Sûreté ne s'est jamais intéressée à cette affaire (ou pas assez) vu qu'on ne considérait pas cela comme des délits politiques.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Marc



Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: REFLEXION   Mar 21 Oct 2008 - 15:30

Michel, vous n'allez quand même pas me dire que la sureté (civil + militaire) n'a pas fiché pareils individus (mercenaires = danger pour la sécurité intérieure et extérieure du pays ) - vous rigolez ou quoi.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7238
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: REFLEXION   Mar 21 Oct 2008 - 15:38

Je n'ai pas dit cela. J'ai dit que le dossier tbw n'a jamais été une priorité.

Je pense que cette liste de mercenaires devrait être établie.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: REFLEXION   Mar 21 Oct 2008 - 16:00

Citation :
La Sûreté ne s'est jamais intéressée à cette affaire (ou pas assez) vu qu'on ne considérait pas cela comme des délits politiques.

Michel vous venez de me donner un bon argument pourquoi on a camouflé les attaques au Lux et en B comme du chantage ou du grand banditisme.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7238
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: REFLEXION   Mar 21 Oct 2008 - 16:11

Excusez-moi titu. Pourriez-vous être plus explicite?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: REFLEXION   Mar 21 Oct 2008 - 17:34

Au Luxembourg les "Bommeleeer" ont camouflé leurs actions au début comme un chantage contre la CEGEDEL. Ils se sont fait la peine d'écrire des lettres et à formuler des revendications. Au début il s'agissait de 100.000 dollars, puis 250.000 etc... Je me suis toujours demandé pourquoi ils ont fait cela. Une raison pourrait etre qu'on ai mis la police judiciaire sur le dossier (notre sureté, à ne pas confondre avec la votre) puisqu'il ne s'agissait apparemment pas de délits politiques. On a activé le service de renseignement que après les premiers attentats contre des symboles nationales. De meme pour le soutien par des service étrangers comme le FBI et le BKA allemand. Voilà ce qui donnait une longueur d'avance aux Bommeleeer envers leurs adversaires, qui étaient au début de simples gendarmes avec un équipement limité.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: REFLEXION   

Revenir en haut Aller en bas
 
REFLEXION
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» reflexion sur le doute en citation (tout un programme)
» Groupe de reflexion !
» Travail de reflexion
» Daily reflexion...
» T/F - REFLEXION/EMOTION SELON NIETZSCHE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Les axes exploités :: Autres pistes-
Sauter vers: