les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Deferm, Léon-François

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Deferm, Léon-François   Mar 20 Jan 2009 - 12:43

LEON FRANÇOIS DEFERM. Homme d'affaires
ENTREPRENDRE

Domicilé à Monaco, Léon-François Deferm séjourne de plus en plus souvent au Costa Rica, sa nouvelle base. De repli ?

Mes parents «n'étaient guère fortunés», explique Léon-François Deferm. «Je travaillais les week-ends pour me faire un peu d'argent.» A 26 ans, il se lance dans le business et crée une société médicale de promotion, Medical Service, qui rapidement, prospère. Pratiquement au même moment, vers 1970, il fait la connaissance de Guy Mathot, par épouses interposées : «Nos femmes travaillaient toutes deux à Bruxelles pour compte de firmes pharmaceutiques. Un jour, elles se sont présenté leur conjoint respectif. Les couples ont sympathisé.»

En 1976, Deferm vend Medical Service à des Américains pour la coquette somme de 25 millions de dollars (1 dollar = 37 francs à l'époque), s'installe aux Etats-Unis, y poursuit ses circonvolutions dans le monde de l'industrie et de la finance ; inaugure des bureaux à Londres et New York, dresse des antennes à Singapour, Luxembourg, etc.

Administrateur de sociétés.
Au début des années quatre-vingts, il revient en Belgique, hanter les conseils d'administration de plusieurs holdings dont il possède des parts quand il n'en est pas tout simplement le big boss. Il est «administrateur de sociétés» : Socobom, Trident Ventures, Abfin qui deviendra par la suite Abay-T.S. , Intres, etc. Il est également président du Conseil d'administration d'Imsay International, possède des participations dans Amser (Advanced Manufacturing Services), croise l'itinéraire de firmes comme Réforme et Nizet ou Distrimeuse. Sa technique ressemble à celle de Bernard Tapie : reprendre des entreprises boîteuses à peu de frais, les remettre en selle par un traitement de cheval. Et les revendre à bon prix avec à la clef, une substantielle plus-value.

Deferm n'accumule pas que les réussites. Parmi les revers cuisants : la production des décodeurs pour la chaîne Canal +. Un marché qu'il aurait dû obtenir en association avec la RTBF. Mais qui lui échappera et fera perdre quelques dizaines de millions à la chaîne publique.

Fin des années quatre-vingts : Unisys décide de se défaire d'une partie de ses activités européennes, parmi lesquelles sa filiale liégeoise, installée sur le site industriel des Hauts Sarts. Léon-François Deferm se propose de sauver l'outil, et par conséquent plusieurs centaines d'emplois. Il rachète l'ensemble pour la somme symbolique de 1.000 francs firme et installations. Unisys garantit pour sa part l'équivalent de 470 millions de francs en heures de travail et une enveloppe sociale de 345 millions destinée à payer une partie des salaires du personnel. Ou, le cas échéant, des préavis. Deferm met sur pied, pour les besoins de la cause, Trident Technology Holding. Et dans l'orbite de TTH, place plusieurs sociétés satellites, telles que Trident Ventures, Trident Manufacturing, Trident Engineering, Sige (Société Intergroup Europe).

Nom de Zeus.
Le 29 août 1988, TTH contracte un mariage d'affaires avec la société liégeoise d'informatique Zeus Computers dont le patron, Claude Delperdange, s'était proposé pour reprendre la filiale d'Unisys. Deferm lui avait toutefois damé le pion. Zeus Computers transfère son siège social sur le site de Trident et est recapitalisé : Trident apporte 7 millions, payés cash. Quelques mois plus tard : divorce. Chacun reprend ses billes. Claude Delperdange meurt assassiné par son épouse, d'un coup de fusil de chasse, quelques jours seulement avant que ne disparaisse, également de mort violente, André Cools...

Deferm bénéficiera initialement du soutien actif de «parrains» politiques et de syndicaux liégeois. Le conseil d'administration de TTH reflète cette synergie. Y siègent : Jacques Vandebosch, aujourd'hui bourgmestre socialiste de Seraing, Georges Goldine, libéral, administrateur délégué de la Compagnie Générale des Eaux, Jean Sequaris, social-chrétien, alors vice-président de la SRIW et Georges Viatour, ex-directeur de l'INIEX.

Plus surprenante, la présence de Léo Van Tuyckom, proche du CVP, soupçonné d'être l'un des argentiers occultes du parti social chrétien flamand, et dont le nom émergera lors du krach d'Electrorail.

Van Rossem dixit.
Au printemps 1989, TTH ferme ses portes dans des conditions obscures qui, aujourd'hui encore, interpellent. Trident aurait dû bénéficier des retombées du contrat Agusta. Pour Jean-Pierre Van Rossem, l'homme du Moneytron, Deferm et Mathot, avec la bénédiction de Guy Spitaels, auraient détourné une commission occulte, quelque 165 à 175 millions de francs, versée par Agusta, au nez et à la barbe d'André Cools. Lequel, ayant découvert le pot aux roses, s'apprêtait à endosser la veste du «repenti» et à tout révéler à la Justice. Pris de panique, les deux compères l'auraient expédié en enfer.

Van Rossem n'en a jamais été à une affabulation près. Il n'en demeure pas moins que Deferm entretient de singulières relations avec des individus au passé équivoque. Tel Michel Van der Elst, l'avocat jugé et condamné à 8 ans de prison pour l'enlèvement de Paul Vanden Boeynants et pour ses liens avec la bande Haemers.

«Je gère mes affaires privées. Je place des fonds, j'achète et je vends des actions», se défend Deferm qui, aujourd'hui, a jeté son dévolu sur le Costa Rica. Comme base de repli ?

Sergio Carrozo


Source : http://74.125.77.132/search?q=cache:KV3tLwNvk2MJ:trends.be/fr/archives/1995/13%2520mars%25201995/LEON%2BFRAN%25C7OIS%2BDEFERM.%2BHomme%2Bd%27affaires-6618-229320.html+%22l%C3%A9on-fran%C3%A7ois+deferm%22&hl=fr&ct=clnk&cd=11&gl=be

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Jeu 25 Fév 2010 - 23:04

Au sujet de Léon-François DEFERM ...

_ _ _ _ _

http://archives.lesoir.be/condamnation-de-leon-deferm_t-20051230-0043H7.html

Condamnation de Léon Deferm

MATRICHE,JOEL

Vendredi 30 décembre 2005

Justice Coups bas au préjudice d'une société liégeoise


Léon-François Deferm, dont l'entreprise Trident avait fait une faillite retentissante à la fin des années 80, a-t-il voulu se refaire une santé en spoliant une jeune société liégeoise ? La cour d'appel de Liège vient de répondre par l'affirmative en le sommant de rendre, pour un euro symbolique, les 440 actions qu'il détenait dans le capital de Comgis, une société de cartographie.

« C'est la fin d'une longue procédure, soupire Claude Darimont, un des patrons de Comgis. Pendant trois ans, nous avons dû nous battre en même temps qu'assurer notre développement, c'était éreintant. »

Tout commence donc en 2002 lorsque cette entreprise, spécialisée dans la conception de logiciels d'information géographique, entre en contact avec des partenaires vietnamiens. Pour assurer le développement de leur société, Claude Darimont et l'industriel Laurent Minguet ouvrent leur capital à Léon-François Deferm. Ce dernier avait fait parler de lui il y a une quinzaine d'années lorsque son entreprise, Trident, mise sur pied (avec la bénédiction de quelques mandataires socialistes) pour bénéficier des compensations de la firme Agusta, avait dû mettre la clef sous le paillasson.

Très vite, Léon-François Derferm s'implique plus que de raisons dans les négociations avec les Vietnamiens. Au point que l'équipe de Comgis soupçonne des manoeuvres déloyales. Et porte l'affaire devant les tribunaux. « Alors qu'il nous dénigrait auprès de nos partenaires, M. Deferm voulait, sous le nom de sa société luxembourgeoise, obtenir des droits de distribution concurrents », continue C. Darimont.

Concédant qu'il y avait une « mésintelligence profonde » entre ces actionnaires, les magistrats ont donc autorisé les fondateurs de Comgis à récupérer leurs actions. La société de M. Deferm, qui avait fait appel d'un jugement similaire rendu en première instance, est en outre condamnée pour « procédure téméraire et vexatoire ».

_ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Ven 26 Fév 2010 - 9:38

http://archives.lesoir.be/justice-requisitoire-sec-au-tribunal-a-bruxelles_t-20030619-Z0N8JZ.html?queryand=%22L%E9on-Fran%E7ois+DEFERM%22&firstHit=0&by=10&when=-1&sort=datedesc&pos=3&all=39&nav=1

Justice - Réquisitoire sec au tribunal à Bruxelles Rachats d'immeuble « mafieux »

Jeudi 19 juin 2003

Justice - Réquisitoire sec au tribunal à Bruxelles

Rachats d'immeuble « mafieux »

Magouilles dans le monde de l'immobilier bruxellois ou bien tractations chaudes liées à la spéculation immobilière qui sévissait dans la capitale de l'Europe ? Aux yeux de l'avocat général Jean-François Godbille, venu requérir devant la chambre financière du tribunal correctionnel de Bruxelles, la première hypothèse ne fait pas de doutes. Il s'agit bien de fraudes financières à grande échelle.


Plusieurs personnalités sont citées dans cette affaire. L'homme d'affaires Léon-François Deferm a, lui, bénéficié de la prescription en chambre du conseil. Restent le notaire Philippe Boute, le conseiller fiscal Michel Verdeyen, le promoteur immobilier Freddy Voss et une demi-douzaine d'autres prévenus.


En cause notamment les opérations financières liées à la vente de l'immeuble Esders, en 1989, dans le centre de Bruxelles. Ces opérations ont été qualifiées de mafieuses par l'avocat général. Le bâtiment est parti pour l'équivalent de 3,5 millions d'euros. Juste après il est racheté pour 4,5 millions. Puis il s'envole à près de 7,5 millions. Finalement, l'immeuble sera détruit par un incendie criminel.


Pratiques mafieuses ? Jean-François Godbille a rappelé qu'il avait été question de menaces de mort proférées par Freddy Voss pour récupérer une reconnaissance de dette. Puis par Michel Verdeyen. Il requiert donc leur condamnation à, respectivement, 1 an et 3 ans de prison. Et 30 mois pour le notaire Boute.
Revenir en haut Aller en bas
m verdeyen



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/10/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Ven 26 Fév 2010 - 10:15

HERVE a écrit:
http://archives.lesoir.be/justice-requisitoire-sec-au-tribunal-a-bruxelles_t-20030619-Z0N8JZ.html?queryand=%22L%E9on-Fran%E7ois+DEFERM%22&firstHit=0&by=10&when=-1&sort=datedesc&pos=3&all=39&nav=1

Justice - Réquisitoire sec au tribunal à Bruxelles Rachats d'immeuble « mafieux »

Jeudi 19 juin 2003

Justice - Réquisitoire sec au tribunal à Bruxelles

Rachats d'immeuble « mafieux »

Magouilles dans le monde de l'immobilier bruxellois ou bien tractations chaudes liées à la spéculation immobilière qui sévissait dans la capitale de l'Europe ? Aux yeux de l'avocat général Jean-François Godbille, venu requérir devant la chambre financière du tribunal correctionnel de Bruxelles, la première hypothèse ne fait pas de doutes. Il s'agit bien de fraudes financières à grande échelle.


Plusieurs personnalités sont citées dans cette affaire. L'homme d'affaires Léon-François Deferm a, lui, bénéficié de la prescription en chambre du conseil. Restent le notaire Philippe Boute, le conseiller fiscal Michel Verdeyen, le promoteur immobilier Freddy Voss et une demi-douzaine d'autres prévenus.


En cause notamment les opérations financières liées à la vente de l'immeuble Esders, en 1989, dans le centre de Bruxelles. Ces opérations ont été qualifiées de mafieuses par l'avocat général. Le bâtiment est parti pour l'équivalent de 3,5 millions d'euros. Juste après il est racheté pour 4,5 millions. Puis il s'envole à près de 7,5 millions. Finalement, l'immeuble sera détruit par un incendie criminel.


Pratiques mafieuses ? Jean-François Godbille a rappelé qu'il avait été question de menaces de mort proférées par Freddy Voss pour récupérer une reconnaissance de dette. Puis par Michel Verdeyen. Il requiert donc leur condamnation à, respectivement, 1 an et 3 ans de prison. Et 30 mois pour le notaire Boute.

Puis je me permettre de rappeler une fois de plus que la Cour d' Appel de Bruxelles a prononcé un acquittement total en ce qui me concerne !
Ce genre d' informations incomplètes porte préjudice et n' apporte certainement rien !
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Ven 26 Fév 2010 - 11:40

Désolé si l'information n'est pas complète et pourrait vous porter préjudice.

Il est clair que ce fil concerne Mr Léon-François Deferm et pas vous.

Dans les archives du Soir il n'y a que deux articles qui mentionnent votre nom.

Le premier est ci-dessus.

Le second est :

http://archives.lesoir.be/justice-tribunal-de-bruxelles-vaste-mais-ancienne_t-20031003-Z0NLPE.html?queryand=%22Michel+Verdeyen%22&firstHit=0&by=10&when=-1&sort=datedesc&pos=0&all=2&nav=1

Justice - Tribunal de Bruxelles Vaste mais ancienne fraude immobilière

BELGA

Vendredi 3 octobre 2003
Justice - Tribunal de Bruxelles

Vaste mais ancienne fraude immobilière

JEAN-PIERRE BORLOO


Aboutissement, jeudi, dans un gros et vieux dossier de fraude financière à Bruxelles impliquant le notaire Philippe Boute (51 ans), le conseiller fiscal Michel Verdeyen (53 ans) et l'ex-promoteur immobilier Freddy Voss (55 ans).

La présidente de la 49e chambre du tribunal correctionnel, Laurence Massart, a prononcé un jugement fouillé, les déclarant coupables.


Il s'agissait principalement de fraudes liées à la vente de l'immeuble Esders dans le centre de Bruxelles. Il faudrait plutôt parler des ventes successives et d'envolée des prix à chaque étape. Car l'immeuble de la place Sainte-Catherine s'est vendu, d'abord, pour 3,5 millions, puis pour 4,5 millions et enfin 7,5 millions d'euros. Le tout en quelques mois. Il est ensuite parti en fumée suite à un incendie criminel. Simple effet de la spéculation ?


Pour le savoir, toutes les transactions ont été passées au crible. Ainsi que les comptes des protagonistes. Une enquête qui a pris des années. Ces ventes se sont passées, en fait, à la fin des années 1980 ! Ce qui a permis au notaire Boute d'échapper à une peine. Vu le dépassement du délai raisonnable en ce qui le concerne, il a juste fait l'objet d'une simple déclaration de culpabilité.


Les activités frauduleuses des autres prévenus se sont par contre prolongées dans le temps. Ce qui fait qu'ils n'ont pu bénéficier de la clémence liée au délai raisonnable.


Le tribunal a déclaré les faux destinés à masquer les ventes successives, établis. Michel Verdeyen a été condamné à 10 mois de prison ferme et à une amende de 5.000 euros. Et Freddy Voss a écopé d'un an de prison avec sursis et d'une amende de 1.000 euros.


Lors de son réquisitoire, le procureur Jean-François Godbille avait demandé des peines allant de 30 mois, pour Boute, à 3 ans, pour Verdeyen, et un an pour Voss. (D'après Belga.)·

_ _ _

Je suppose qu'il ne vous conviendra pas non plus. Je ne doute cependant pas de ce que vous dites au sujet de la Cour d'Appel.

Pour en revenir au sujet, que pensez-vous de Mr Deferm ?
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Ven 26 Fév 2010 - 11:50

Deferm (et son homme de main Cravate) semble aussi bien se débrouiller (Tradeast Network) en Afrique, voir les liens avec Pierre Otto Mbongo.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Jeu 10 Nov 2011 - 9:22



On parle beaucoup de DEFERM dans :

http://www.scribd.com/doc/50944311/Rossem-qui-a-tue-Andre-Cools

Il a eu des liens avec Adil KASHOGGI (en décembre 1988, il signait le rachat de la villa de Adil KASHOGGI, à MARBELLA pour le prix de 100 millions).

Adil est le frère de Adnan KASHOGGI.

Il s'agit d'une famille très intéressante :

http://www.ibrattleboro.com/article.php/20050118202414324

http://www.umsl.edu/~thomaskp/hougan.htm

http://www.nicematin.com/article/cannes/palais-khashoggi-les-travaux-reprennent-dix-huit-ans-apres

_ _


The "information" apparently came from a Lockheed agent, Adnan Khashoggi. A portly and balding Arab sophisticate, Khashoggi compares himself to J. P. Morgan and presides over an empire that includes more than 50 companies, ranging from banks in California to ships in Indonesia, a meat-packing plant in Brazil, and a Paris fashion house called jungle jap.

Traveling the world in his own Boeing 727, Khashoggi was paid $106 million by the Lockheed Corporation between 1970 and 1975 ; during the same period he represented the Northrop Corporation, billing it more than $100 million for his services as a go-between. A friend of Richard Nixon's (and a contributor to his campaign), Khashoggi served as intermediary between the White House and the late King Faisal during the 1973 Mideast War. In a 1972 cable from Beirut, a Lockheed executive reports: (...)

_ _


Pour la petite (ou la grande) histoire :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Adnan_Khashoggi

(...) Khashoggi fait la connaissance en Égypte de Mohamed Al-Fayed, qui avait rencontré sa sœur Samira sur une plage d'Alexandrie[1]. Al-Fayed et Samira se marieront en 1954 (Adnan a alors 19 ans), de cette union naîtra un fils, Dodi Al-Fayed. (...)

Khashoggi fait la connaissance en Égypte de Mohamed Al-Fayed, qui avait rencontré sa sœur Samira sur une plage d'Alexandrie[1]. Al-Fayed et Samira se marieront en 1954 (Adnan a alors 19 ans), de cette union naîtra un fils, Dodi Al-Fayed.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dodi_Al-Fayed

_______________________


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Mar 16 Juil 2013 - 9:29

Un article qui vient de sortir :

http://fr.scribd.com/doc/154044733/Alain-Mathot-Leon-Francois-Deferm

Extrait :




Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Mar 16 Juil 2013 - 11:50


Dans le même article ... revoilà Michel Vander Elst (Haemers, Nihoul, etc)



Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Mar 8 Oct 2013 - 8:57


Et revolà Léon-François Deferm !


http://www.lalibre.be/actu/belgique/les-luxueuses-depenses-en-cash-d-alain-mathot-52537e9f35706e5fd9248b22


Les luxueuses dépenses en cash d’Alain Mathot


Boutsen Bruno Publié le mardi 08 octobre 2013 à 05h40 - Mis à jour le mardi 08 octobre 2013 à 07h26


Des voyages à l’étranger et un séjour sur un yacht durant l’été 2008 intéressent la justice.

Comme évoqué dans notre édition de ce week-end, l’affaire Intradel-Inova, soit "l’un des dossiers politico-judiciaires liégeois les plus aboutis des 15 dernières années", a connu une étape importante. Après une instruction qui aura duré près de six ans, le juge Philippe Richard, spécialisé dans les matières économiques et financières, a transmis ce dossier sensible au parquet. Dans l’air depuis un certain temps, l’information a d’ailleurs été confirmée officiellement vendredi soir par la procureur du Roi de Liège Danièle Reynders. Au moment de boucler son enquête, relative à la construction par la société française Inova de l’usine Uvélia, unité de valorisation énergétique des déchets de l’intercommunale Intradel, le juge Richard a décidé d’inculper six nouvelles personnes. Ainsi, au député-bourgmestre PS de Seraing Alain Mathot, à l’ancien échevin PS de Honnelles Alain Basilien, à l’ex-PDG d’Inova France Philippe Leroy et au consultant Dominique Cerutti, s’ajoutent désormais l’ancien directeur général d’Intradel Roger Croughs, l’homme d’affaires belge Léon-François Deferm ainsi que le consultant Adelio Tarchini. Les trois autres nouveaux inculpés sont des hommes d’affaires étrangers ayant selon la justice liégeoise participé au vaste système présumé de corruption mis en place.

Incontestablement, et ce même s’il bénéficie comme les autres inculpés de la présomption d’innocence, l’étau judiciaire est en train de se resserrer autour d’Alain Mathot. Lequel, fils de feu Guy Mathot, est un des hommes qui comptent au sein de la fédération liégeoise du PS. Ce qui lui est reproché par la justice liégeoise, ce sont tout d’abord des contacts répétés, entre 2006 et 2008 mais essentiellement en 2007, avec le corrupteur présumé, à savoir Philippe Leroy. Il s’agirait d’appels téléphoniques mais aussi de rendez-vous parisiens durant lesquels ce dernier aurait selon ses dires remis de l’argent en cash au député-bourgmestre de Seraing. Le chiffre de 722 000 euros est évoqué par l’ancien patron d’Inova France, lequel fait partie des deux inculpés à être en aveux, mais est nié par Alain Mathot, qui a affirmé n’avoir commis "aucun acte contraire à la légalité" et pour qui la justice veut "fabriquer un coupable".

Outre les relevés téléphoniques et bancaires de ce dernier, ce sont aussi ses dépenses que les enquêteurs ont passé au peigne fin. Et il en ressort des dépenses en cash jugées suspectes de quelque 200 000 euros, dépenses qui ne seraient pas issues de retraits bancaires et que le principal intéressé aurait du mal à justifier. Il est question notamment de deux voyages effectués à l’étranger, l’un en Argentine fin 2007 (environ 11 000 euros) et l’autre en Thaïlande début 2009 (environ 13 000 euros). Autre élément du dossier qui pose question : un séjour auquel le député-bourgmestre de Seraing a été convié durant l’été 2008 par Léon-François Deferm, un proche de la famille Mathot. Ce dernier aurait loué pour un montant de 32 000 euros un yacht de luxe d’une vingtaine de mètres via une société offshore dénommée Cartwright. Selon la justice liégeoise, on se situerait ici au cœur du système supposé de blanchiment d’une partie des commissions occultes versées par Inova à divers intermédiaires via plusieurs filières de fausses factures.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Dim 16 Fév 2014 - 8:23


http://www.hiking-trail.net/video_youtube/TRIDENT%20Part%202%20de%204/g3m4sLI8xvw





http://www.hiking-trail.net/video_youtube/TRIDENT%20Part%203%20de%204/W8kPMLrW5Uo




Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Dim 16 Fév 2014 - 8:49



http://mariannebelgique.blogspot.be/2013/07/intradel-alain-mathot-t-il-touche-des.html





http://www.lameuse.be/826347/article/regions/liege/actualite/2013-10-04/rebondissement-dans-l-affaire-uvelia-apres-alain-mathot-roger-croughs-et-leon-





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Dim 16 Fév 2014 - 9:07


Une traduction du livre "Les tueurs du Brabant et la CIA" de Guy Bouten, pages 170 et 171 :

"Le baron de Bonvoisin fut introduit à la Compagnie Générale des Eaux (France) par Alain Griotteray, ancien agent de la CIA et rédacteur en chef de la publication d'extrême-droite "Minute".

Grâce à l'appui de la CGE, il put faire passer de l'argent au PS liégeois, surtout au réseau autour de Guy Mathot et son copain Léon Deferm."

_ _ _


Sur Alain Griotteray ...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Griotteray

(...)   Il fut le premier journaliste étranger à s'entretenir avec Ronald Reagan  (...)

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/09/01/01016-20080901ARTFIG00342-deces-d-alain-griotteray-hussard-de-la-droite-.php

_ _ _


The Craft We Chose: My Life in the CIA
Par Richard L. Holm





Sur l'auteur :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_L._Holm

Richard L. Holm, surnommé Dick Holm, est un agent de la CIA qui servit sous treize directeurs d'agence successifs et fut décoré de la plus haute médaille de l'agence de Langley, la Distinguished Intelligence Medal (en).

Après avoir participé au soutien de la guérilla Hmong du général Vang Pao lors de la guerre civile laotienne, pendant la guerre du Viêt Nam, il travaille au Zaïre, à Hong Kong puis à Paris, où il est nommé chef de station de la CIA. Il est expulsé de France en 1995, après que Charles Pasqua a révélé une affaire d'espionnage économique menée par la CIA contre les intérêts français, et contraint de prendre une retraite anticipée.  (...)

_


Richard L. Holm a bien connu Tony Poe (il en parle dans son livre) et je me demande s'il a connu Guillaume Vogeleer. Il faudrait disposer de dates précises.


_ _ _


https://sites.google.com/site/tueriesdubrabant/interview-guy-bouten

(...)

Est-il exact que Finné était un informateur de la DEA ? Avez-vous la preuve que Mendez et Finné se connaissaient ? Avez-vous rencontré des agents de la DEA lors de vos investigations ?

Finné était en contact avec Glen Cooper, un agent de la DEA-CIA à Bruxelles , j'ai rencontré trois anciens agents de la CIA : Pete Bagley, Alain Griotteray et Philip Agee.

Note :

Tennent H. Bagley vit à Bruxelles...

http://yalepress.yale.edu/yupbooks/book.asp?isbn=9780300121988

Tennent H. (“Pete”) Bagley served twenty-two years in the CIA, handling spies and defectors in Clandestine Services and rising to chief of Soviet bloc counterintelligence. He is now a writer and researcher based in Brussels, Belgium.

http://www.nytimes.com/2007/06/03/books/review/Thomas-t.html

(...) In 1967, Bagley was sent abroad to be station chief in Brussels (not, he asserts, as a punishment for failing to crack Nosenko, but as part of a routine rotation of assignments). (...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Dim 16 Fév 2014 - 18:01



Sur Alain Griotteray

Il a eu des liens avec Albertini et avec la secte Moon.

Voir Article 21 du 2° trimestre 1990 ("La maison Albertini") :

(...)  Tous vont travailler à écarter les «archéo-gaullistes» qu'incarne Jacques Chaban-Delmas, au profit circonstanciel de Valéry Giscard d'Estaing, et, croient-ils, pour le triomphe final de Jacques Chirac et de ses amis.

Si Albertini n'a pas de contact direct avec le candidat des Républicains Indépendants, ils ont au moins des amis communs, comme Alain Griotteray, un temps dirigeant de l'hebdomadaire Minute et signant, dans les publications de l'IHS, sous le nom d'Alain Brayance. (...)

_ _


Dans le livre "L'empire Moon" de Jean-François Boyer :

Griotteray Alain, 318, 319, 326, 329




















Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Dim 16 Fév 2014 - 18:23


Il est aussi question de Alain Griotteray dans "L'orchestre noir" :


http://fr.scribd.com/doc/87383221/L-orchestre-noir-P2-CHP2









Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Dim 16 Fév 2014 - 18:46



Sur Richard L. Holm

https://www.cia.gov/library/center-for-the-study-of-intelligence/kent-csi/vol43no3/pdf/v43i3a02p.pdf

Richard L. Holm était désigné en janvier 1965 pour reprendre en main le réseau CIA de la province orientale, décapité par la rébellion Simba et par l'emprisonnement du chef de base Grinwis, vice-consul US emprisonné par les Simba et libéré le 24 novembre 1964.

Holm s'est rendu chez l'agent Big Bill à Bunia pour qu'il l'aide à obtenir des informations sur les trafics d'armes destinés aux rebelles et pour retrouver des anciens informateurs du réseau Grinwis, mais il a eu un accident d'avion.

_ _ _


http://lemondedurenseignement.hautetfort.com/index-7.html

(...)  Après Charles Cogan, c'est Jay Gruner, ancien chef de station a Bucarest de 1971 a 1974 qui prend la tête de la station de Paris, juste le temps que le scandale de l'Irangate (livraisons d'armes a l'Iran ,en échange,les otages américains au Liban étaient libérés), auquel Grunner a pris part,le rattrape.

C'est donc a Richard Holm, un officier traitant spécialiste de l'Afrique,de prendre le relais. Holm peut compter sur une solide expérience au sein de l'Agence: Il a été en poste au Laos,au Congo,a Hong Kong et Bruxelles (Où, en tant que chef de station, il a retourné un officier du KGB) ,avant de se retrouver a la tête de la station de Paris. C'est a ce moment que,bénéficiant des informations d'un terroriste recruté en 1987, la CIA réussit a déterminer ou est Ramiez Sanchez, dit "Carlos", le fameux terroriste. L'information est transmise a  une DST furieuse contre Carlos pour l'asssassinat Rue Toullier en 1975 de deux de ses inspecteurs, et en accord avec les autorités soudanaises,réussit a kidnapper Carlos et a l'envoyer a Paris,ou il sera jugé et condamné.

En pleines négociations du GATT ,la station de Paris monte une opération pour connaître la position de la France sur le dossier du GATT. Pour cela est utilisée Mary Ann Baumgartner,une officier de la CIA en "immersion profonde",agissant sous une couverture commerciale. C'est en avril 1992 que Baumgartner rencontre,lors d'un cocktail a l'UNESCO en avril 1992,Henri Plagnol, jeune haut fonctionnaire du Conseil d'Etat. Elle se dit chargée des relations publiques du Dalas Market Center,une fondation américaine. Baumgartner est très bien introduite dans le tout-Paris,et elle déjeune a 5-6 reprises avec Plagnol au Cercle Interallié, Rue du Faubourg Saint-Honoré. Elle "cultive" le contact avec Plagnol, jusqu'a lui demander en décembre 1992 de rédiger pour sa fondation une étude relative au contentieux franco-américain autour de l'OTAN, du GATT et des problèmes monétaires. Plagnol remet son rapport à l'officier de la CIA, tout en ignorant que Baumgartner fait partie de l'Agence de renseignement US. L'officier de la CIA remet $2000 au haut fonctionnaire. Sauf que quand Plagnol se retrouve conseiller au cabinet du 1er Ministre, la DST alerte le Cabinet de Edouard Balladur, et Plagnol démissionne.

_ _ _


Il faut savoir que Richard Holm a connu Guillaume Vogeleer ...

_ _ _


http://cia-spotters.blogspot.be/2007/03/les-cos-de-la-cia-paris.html





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Lun 17 Fév 2014 - 10:40


Il serait très intéressant de savoir si James Pavitt a été en contact avec Félix Przedborski à Vienne, notamment parce que Félix Przedborski conduit au prince Alexandre (Argenteuil, Mercedes...) et donc à la comtesse de Liedekerke (WNP, Paul Latinus, Portenart...).

Il faut également se renseigner sur les faits et gestes de Richard Holm lorsqu'il était en poste à Bruxelles. Il faut se souvenir qu'il a été en contact avec Guillaume Vogeleer en Asie. Son séjour au Congo a été marqué par un terrible accident d'avion ; il ne sera peut-être pas facile de savoir avec qui il a eu des liens en Afrique centrale..

Une des sources d'information (sans doute très incomplète) est le livre qu'il a lui-même écrit :

The Craft We Chose: My Life in the CIA
Par Richard L. Holm










Il a donc préparé son séjour en Belgique en 1984 et a dû arriver en 1985. Ses enfants étudiaient à la St John's school à Waterloo (une école internationale prisée des anglophones). Waterloo est entre Braine l'Alleud et Argenteuil...

Il est intéressant que via cette école (selon lui), il a rencontré Ray Jenkins :

I played tennis a couple of times a month with Ray Jenkins, another St. John's parent. ... he supervised the sale and distribution of Levi's jeans in Europe.

Il y avait une usine Levi's Jeans à Arlon ; le bâtiment est maintenant occupé par Ferrero (la famille Ferrero vit en Belgique).

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Lun 17 Fév 2014 - 11:20



Deux autres extraits :





_ _ _





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Lun 17 Fév 2014 - 11:44



http://www.youtube.com/watch?v=I6ss0_gulzk





Publiée le 26 avril 2012


Former top CIA officer, Dick Holm, speaks about his new book "The Craft We Chose: My Life in the CIA" and provides a rare, behind-the-scenes look at the life and work of a member of the nation's clandestine service. He discussed his 35 years of gathering intelligence for the U.S., a career that spanned seven countries on three continents under 13 CIA directors, in the critical pursuit of information to protect the nation's security.

Filmed on April 26, 2012 at the Dole Institute of Politics

_ _ _


Dick Holm est intéressant car il devait connaître Benoît de Bonvoisin (notamment via Alain Griotteray qui a introduit Benoît de Bonvoisin à la Compagnie Générale des Eaux) ... qui a "arrosé" Guy Mathot et son ami Léon-François Deferm.

Léon-François Deferm était et est encore très proche de Michel Vander Elst ... un personnage central vers Haemers - Vanden Boeynants, Nihoul - Dutroux et Lebrun - CSIS (Davignon ... mais aussi Strauss, Kissinger, Abshire...)

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t2547p45-philippe-lebrun

Bien entendu, Deferm conduit aussi à Przedborski (qui a peut-être rencontré James Pavitt à Vienne) ... qui mène au prince Alexandre et à la famille de Liedekerke (WNP, Latinus ... Davignon).

Je ne comprends pas encore pourquoi André Cools a rencontré Félix Przedborski alors que les idéologies qui les animaient étaient différentes...

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Lun 17 Fév 2014 - 13:06



En Belgique, Dick Holm a coopéré au moins une fois avec Raymond van Calster.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Stay-behind_en_Belgique

Le SDRA 8 était au service de la Belgique, mais aussi de l'OTAN et dépendait par conséquent du ACC ou Allied Clandestine Committee (c'est le chef du Service général de Renseignement de l'armée belge, le général Raymond Van Calster, qui occupera la présidence du ACC en 1990) et du CPC ou Clandestine Planning Committee.

_ _





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Lun 17 Fév 2014 - 14:22



"Dick" Holm apparaît (brièvement) dans le reportage suivant :

http://www.dailymotion.com/video/xf0hsu_cia-guerres-secretes-d-une-guerre-a_school





Il est venu à Bruxelles il y a peu de temps.


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Sam 1 Mar 2014 - 10:14


Intéressant article dans Marianne Edition belge de ce samedi ...

Un rappel du fait que plusieurs prête-noms belges de Léon-François Deferm apparaissent dans les grandes affaires judiciaires de ces 25 dernières années (si pas plus) :

Michel Vander Elst, Philippe Cravate, Claude Scailquin, Gérard Martin, Jean-Philippe Lautraite ...

Michel Vander Elst est l'éminence grise de Deferm et l'architecte de ses montages financiers ...

Il n'est pas fait mention de Félix Przedborski mais il ne devrait pas être loin.

Reste une question ouverte : y a-t-il un lien entre Félix Przedborski et James Pavitt qui ont été en poste à Vienne à la même époque ?

Pavitt était le chef de la station de la CIA à Luxembourg à l'époque du Bommeleeër ...

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Sam 1 Mar 2014 - 10:24


Rappel du dossier ATLAS :

Around 1985/86, Leon DEFERM (personal friend of Guy Mathot, Edmond Leburton and Michel Daerden etc...) was introduced to PRZEDBORSKI, for whom he started to launder large amounts of money.

(In this context we were told of the involvement of French CGE Compagnie Générale des Eaux and Lyonnaise des Eaux)

It is interesting to note that Przedborski and Deferm shared a mistress by the name of Helena KOHLBRUNER, who was recently arrested in Geneva in possession of (securities / shares / bonds / notes).

The person who introduced DEFERM was the Brussels lawyer Marc KADANER

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Sam 1 Mar 2014 - 11:01


A relire :

http://archiviostorico.corriere.it/1993/aprile/20/sangue_veleni_per_affare_Agusta_co_0_9304201802.shtml

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Jeu 13 Mar 2014 - 22:11


http://whqlibdoc.who.int/wholis/3/WHA45_Div-3_eng.pdf








A titre d'information, la déléguée belge était Laurette Onkelinx.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Aujourd'hui à 19:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Deferm, Léon-François
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [résolu]Photo étrange lors d'une enquête
» carte du trafic aérien français
» ALLIX (Jacques-Alexandre-François) lieutenant-général
» La personnalité préférée des Français........en prison !
» CHARPENTIER Henri-François-Marie - Comte et général .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: