les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Deferm, Léon-François

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Ven 4 Avr 2014 - 17:38


Il faut aussi relire

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t1930-mathot-guy

en se souvenant des liens entre Léon-François Deferm et Guy Mathot.

_ _ _


(...)  Un soir, au début des années 80, une voiture quitte Bruxelles pour Liège, en route pour une étrange aventure. Au volant, Philippe Moureaux, l'actuel homme fort du PS bruxellois, à l'époque chef de cabinet du ministre PS Guy Spitaels. A bord, trois officiers de l'armée pensionnés, les conseillers militaires les plus importants du parti socialiste wallon, connus sous le nom de "socquettes rouges". Il s'agit du général-aviateur Guy Sokay, du commandant de l'armée Henri D'Hondt et du colonel d'aviation Mike Viseur. Normalement, leur tâche est de veiller à ce que le flux de commandements arrive sans interruption à l'industrie wallonne de l'aviation. Ce soir-là ils ont prévu de commettre un cambriolage.

Le but du voyage est une maison du Sart-Tilman, sur les hauteurs de Liège, plus précisément située sur la Route du Condroz. C'est là qu'habite Georges Cywie, un homme d'affaires totalement inconnu du grand public à l'époque. Il fait déjà nuit quand ils arrivent à destination. Ils descendent de la voiture et tentent de déchiffrer le nom sur la sonnette. Les lumières du jardin s'allument brusquement. Un homme furieux crie "Et alors les rigolos, vous avez fini votre cinéma ?" Les quatre "visiteurs" s'enfuient vers leur véhicule et foncent vers Bruxelles comme quatre garnements qui se sont fait attraper. (...)

Revenir en haut Aller en bas
bernarddeboussu



Nombre de messages : 1114
Localisation : BORINAGE
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Ven 4 Avr 2014 - 18:15

Mais il semble bien que ce calibre 7,65mm revient très souvent!

C'est, sinon un calibre inefficace pour la défense personnelle, tout au moins quelque chose de "pratique" pour éliminer des individus d'une balle bien placée...derrière l'oreille, par exemple! Wink
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Ven 4 Avr 2014 - 20:09



En 1964, Alain Blume était major à la Fatac, l'aviation de transport militaire du Congo mise en oeuvre par la Force Aérienne Belge. Il n'aurait pas pu rencontrer Guillaume Vogeleer qui n'était qu'un simple mercenaire dans le groupe Noddyn à Bumba.

En tant qu'adjoint du chef de la Fatac, il avait fort à faire pour rendre opérationnel les DC-3 fournis par les Américains et il travaillait à Baka , à mille kilomètres de Bumba. Etant officier supérieur, il ne fréquentait pas la "piétaille" et encore moins les mercenaires.

Voir :

http://www.congo-1960.be/LaForceAerienneTactiqueCongolaise.html

(...) La première mission de la Force Aérienne Belge était de préparer l'installation à Baka d'un détachement chargé de constater les réparations nécessaires à la remise en état de Lumwe et à la centrale électrique de la Kilubi, Il était commandé par le lieutenant colonel BEM De Cock qui se rendit au Congo en DC-6B le 1er juin 1964 avec le major Sokay, le capitaine Aerts, le capitaine Van Helsen et sept sous-officiers spécialistes.

(...) Les deux premiers DC-3 s'envolèrent en direction de Baka, mais le cpn Hadermann poursuivit sa route vers Elisabethville dans un des bimoteurs avec le major aviateur Blume, officier d'opérations de la FATAC. Le lendemain, l'appareil qui s'était posé à Baka effectua un vol local avec l'adjudant Devisscher aux commandes, puis les deux bimoteurs retournèrent à Léopoldville pour un Air Test et ils furent immatriculé 9TPKA et 9TPKB. Ils rejoignirent ensuite Baka. La création de aviation logistique congolaise dénommée Force Aérienne Tactique Congolaise ou FATAC débuta réellement le 22 juin 1964, lorsque les installations aériennes de Lumwe furent prêtes et q'une grande partie du détachement FAéB était en place. Les hangars de Baka accueillirent les appareils de transport et la tour de contrôle était entièrement opérationnelle.

Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Ven 4 Avr 2014 - 20:35

IL y a un De COCK qui etait SGR/S adj ...le 2me patron de SGR .......
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Mer 2 Mar 2016 - 20:47


Un documentaire intéressant ... il est question de Deferm ...

20:25 - Mercredi 02 mars

Devoir d'enquête Alain Mathot: "On veut m'abattre"

http://www.rtbf.be/tv/guide-tv/detail_devoir-d-enquete?uid=1095881940668&idschedule=9b2f15e9ea2a598c63c356bf5f7b086b

« La justice fabrique un coupable » ... C'est ainsi qu'Alain Mathot se défend ! Depuis 5 ans, le député-bourgmestre de Seraing est au coeur de la tourmente.

Inculpé dans l'affaire Intradel, il est soupçonné d'avoir touché 700.000 euros de pots de vin dans le cadre de l'attribution du marché pour la construction d'un incinérateur en région liégeoise. Le fils de Guy Mathot, ancien ministre socialiste éclaboussé, lui aussi, par de nombreux scandales, se dit à son tour victime d'un acharnement judiciaire.

Nous sommes allés à la rencontre d'un homme politique pressenti comme ministrable et dont la carrière est en sursis depuis que le scandale a éclaté. Un bourgmestre qui se bat pour redresser une des communes les plus pauvres de Wallonie.

Devoir d'Enquête fait le point sur un dossier qui a débouché sur l'inculpation d'une vingtaine de personnes et de sociétés. C'est une des plus vastes affaires de corruption présumée en Belgique où il est question de détournements, pots de vin et trafic d'influence.

Reste à Alain Mathot un espoir : celui que les parlementaires ne lèvent pas son immunité.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Jeu 3 Mar 2016 - 10:31


Le documentaire est maintenant disponible sur :

http://www.rtbf.be/video/detail_devoir-d-enquete?id=2088613

Devoir d'enquête

Alain Mathot - Sécurité sociale - Soif d'argent








_ _ _


http://www.lacapitale.be/1504629/article/2016-03-02/alain-mathot-ps-doit-repondre-d-organisation-criminelle-voici-tous-les-chefs-d-I

Alain Mathot (PS) doit répondre d'organisation criminelle: voici tous les chefs d'inculpation

Le «Devoir d’Enquête», diffusé mercredi soir sur la RTBF, était un très bon portrait du député-bourgmestre de Seraing, Alain Mathot. Un portrait sans complaisance qui fait la part belle au dossier judiciaire pour lequel une vingtaine de personnes et sociétés ont été inculpées. La RTBF a brossé un tour d’horizon complet de l’affaire. Ou presque…


Revenir en haut Aller en bas
arthur29923



Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Mer 9 Mar 2016 - 23:46


(???)

http://www.radicalparty.org/fr/content/laffaire-dutroux-les-myst%C3%A8res-de-laudi-80

La Chambre des mises en accusation de Liège se prononcera le 3 mars sur le renvoi définitif ou non des inculpés de l'affaire Dutroux.

On parle à nouveau beaucoup de la voiture Audi 80 qui a servi d'alibi à Michel Nihoul pour justifier ses nombreux coups de téléphone.

Au départ, une simple copie de carte grise qui indique sans contestation que l'Audi 80 est immatriculée dès sa mise en circulation FBD-444 au nom d'une société INTRES.

En traçant l'historique de la voiture, on constate que, toujours en 88, la société INTRES s'associe à d'autres entreprises pour créer la société anonyme Management Car Consultant.

La voiture conserve toujours la même plaque. Pas étonnant, si l'on sait que cet immeuble de prestige, situé 30, avenue Franklin Roosevelt à Ixelles, est à l'époque le siège d'INTRES, et qu'il suffit de faire le tour du pâté de maison pour se retrouver à l'arrière du même immeuble au siège social de Management Car.

Point commun entre toutes ces sociétés, elles sont contrôlées par l'homme d'affaires Léon-François Deferm, un industriel auquel la justice et la presse vont s'intéresser en 1993 dans le cadre des compensations Agusta en liaison avec la mort d'André Cools.

A l'époque déjà, le bras droit de Léon Deferm s'appelle Claude Scailquin. C'est aussi lui qui dirige la société de leasing Management Car. Pour Claude Scailquin, l'Audi 80 a été cédée fin 92 à Marleen Decockere, la compagne de Michel Nihoul.

Une version qui pose question, car le véhicule conserve la même plaque et reste au nom de la société Management Car jusqu'en mai 96, soit peu avant que les enquêteurs ne la saisissent dans l'entourage de Dutroux.

Quel est dès lors la nature exacte des liens qui unissent Michel Nihoul à l'entourage des sociétés concernées? Une question qui prend tout son sens si l'on sait que deux témoins clés qui fournissent le second alibi de Michel Nihoul concernant Bertrix sont étroitement associés à ces sociétés.

C'est le cas de Michel Vander Elst, déjà condamné dans le cadre du procès Haemers pour avoir fourni un appui logistique à la bande. Une coïncidence troublante de plus dans un dossier qui en compte décidément beaucoup.
, 27 J
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Ven 8 Avr 2016 - 8:44


http://www.lalibre.be/economie/actualite/panama-papers-le-madoff-belge-la-famille-santens-et-leon-francois-deferm-egalement-cites-5707311f35708ea2d452638d

Panama Papers: Le "Madoff belge", la famille Santens et Léon-François Deferm également cites

Belga   Publié le  vendredi 08 avril 2016 à 06h18  - Mis à jour le  vendredi 08 avril 2016 à 06h25

(...)

Les Panama Papers indiquent également que Léon-François Deferm, inculpé dans le dossier Intradel, a créé en 2010 une société aux îles Vierges britanniques qui a notamment viré 160.000 euros sur son compte en 2012. Des fonds qui ont ensuite été transférés vers des proches.

(...)

_ _ _ _


Rappel :

http://archives.lesoir.be/affaire-intradel-d-alain-basilien-a-alain-mathot_t-20111223-01QJRV.html?queryand=%22L%E9on-Fran%E7ois+Deferm%22&firstHit=0&by=10&when=-1&sort=datedesc&pos=0&all=40&nav=1

Vendredi 23 décembre 2011

L’ombre de Léon-François Deferm

Entendu à quelques reprises par les enquêteurs, notamment à la mi-novembre 2011, Léon-François Derferm est, en région liégeoise du moins, presqu’une légende : âgé aujourd’hui de 69 ans et domicilié en Thaïlande, ce Liégeois d’origine modeste a d’abord travaillé comme garçon de café et a créé sa première société – de promotion médicale – à 26 ans. Au milieu des années 70, il a revendu cette même entreprise à un groupe américain pour 25 millions de dollars. C’est le début d’une fortune et d’une réputation qui ne cesseront de croître.

Pour le meilleur et pour le pire puisque dans les années 90, l’homme d’affaires vit erronément son nom associé au dossier Agusta (le sexagénaire n’a jamais été condamné par la justice).

Proche de Guy Mathot puis de son fils Alain (dont il est le parrain), il serait un des trois hommes qui, en 2004, se sont rendus au siège de la société des Constructions industrielles de la Méditerranée (CNIM) en espérant la convaincre de leur confier la promotion de sa candidature pour la construction du nouvel incinérateur d’Intradel à Herstal. La CNIM était en effet le seul concurrent d’Inova-France pour ce chantier à 200 millions d’euros. Un haut cadre de la CNIM a effectivement confirmé au Soir avoir reçu l’homme d’affaires et deux autres personnes (1) dans son bureau mais leur avoir opposé une fin de non-recevoir. Coïncidence ou conséquence, le marché a été attribué à Inova en 2005.

Léon-François Deferm, suppute la justice, n’aurait pas pour autant perdu au change puisqu’il aurait reçu, via la société Oekotec (Liechtenstein), un million d’euros extraits d’une manne de six millions initialement versée par Inova à une société à capitaux suisses implantée à Spa (lire ci-contre). Si cet argent lui a effectivement été versé, quelles prestations s’agissait-il de rémunérer ? Dans les semaines, sinon les mois qui viennent, la justice devrait sans doute apporter plus de précisions et explications à ces éléments.

(1) Les deux accompagnateurs de Léon-François Deferm à la CNIM auraient été, croit savoir la justice, un ancien avocat bruxellois proche de M. Deferm et un homme d’affaires d’origine basque. Aucun des deux n’a été inculpé.


Note : l'ex-avocat = Michel Vander Elst ... un proche de Michel Nihoul à qui il a fourni un alibi ... et lié aussi à Patrick Haemers ...

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Ven 8 Avr 2016 - 9:41



Le Soir - 8 avril 2016




Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7026
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Ven 8 Avr 2016 - 10:31

Deferm très proche des milieux d'affaires liégeois, ami de Guy Mathot et d'André Cools, ami du sulfureux Claude Delperdange... Et très rarement inquiété.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deferm, Léon-François   Aujourd'hui à 7:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Deferm, Léon-François
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [résolu]Photo étrange lors d'une enquête
» carte du trafic aérien français
» ALLIX (Jacques-Alexandre-François) lieutenant-général
» La personnalité préférée des Français........en prison !
» CHARPENTIER Henri-François-Marie - Comte et général .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: