les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Tom

avatar

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Mar 20 Jan 2009 - 21:17

Fouilles à Elouges : liées aux tueries du Brabant ?

mardi 20.01.2009, 19:35
Des enquêteurs de la police fédérale et des membres du DVI (Disaster Victim Identification Team) de la police fédérale mènent depuis lundi soir des fouilles dans un jardin de la rue du Commerce à Elouges (Dour). Selon le quotidien La Province, qui rapporte l’information mardi soir sur son site internet, ces recherches pourraient être liées aux tueries du Brabant. Les fouilles se sont poursuivies mardi durant toute la journée. « Les recherches effectuées par la police fédérale seraient en rapport avec le volumineux dossier des tueries du Brabant wallon », indique La Province sur son site.

lesoir.be ,fil info , 19h35
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7564
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Mer 21 Jan 2009 - 8:12

La cellule du Brabant fouille à Élouges (21/01/2009)
On chercherait davantage des armes ou pièces de voiture que des corps
ÉLOUGES D'importantes fouilles sont menées à Élouges, près de Mons, depuis lundi, par la Protection civile de Ghlin. Fouilles menées sur le terrain d'une ancienne casse appartenant à un homme décédé il y a à peu près un an.
Ces investigations sont menées sur requête de la cellule du Brabant wallon et sont donc liées aux tueries du même nom, a-t-on pu apprendre hier en fin d'après-midi. Une information aléatoire a conduit les enquêteurs à fouiller les lieux, visiblement de façon minutieuse. En délimitant de petits périmètres, en les dégageant des véhicules qui s'y trouvent encore, et en sondant le sol à l'aide d'engins de génie civil.
D'après nos informations, ces fouilles n'ont rien donné jusqu'ici. Pas plus de cadavres (la présence sur place d'une équipe de la DVI pouvait le laisser penser) que d'objets liés à l'enquête.
Elles devraient se poursuivre encore aujourd'hui à Élouges sur une propriété particulièrement bien gardée depuis lundi. Les autorités judiciaires ont par ailleurs précisé que les propriétaires du site n'étaient pas visés par cette enquête. Pas plus qu'il n'était question ici de la fameuse filière boraine, acquittée aux assises de Mons en juin 87.
Les tueries du Brabant avaient fait 28 morts et de nombreux blessés de l'été 82 à novembre 85. Moment où un policier avait fait part de sa certitude d'avoir touché celui qu'on appelait le Géant, qui n'a jamais été identifié. Le renforcement de la cellule Brabant il y a peu montre que les autorités souhaitent donner un coup d'accélérateur à cette enquête, et cela même si la piste menant à Élouges devait s'avérer infructueuse.


Grégory Dufert et Gilbert Dupont


Source : dh.net

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7564
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Mer 21 Jan 2009 - 10:29

Ce lieu est à 30 minutes en voiture de Maubeuge.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
lagloupette02

avatar

Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Mer 21 Jan 2009 - 10:43

michel a écrit:
La cellule du Brabant fouille à Élouges (21/01/2009)
On chercherait davantage des armes ou pièces de voiture que des corps
ÉLOUGES D'importantes fouilles sont menées à Élouges, près de Mons, depuis lundi, par la Protection civile de Ghlin. Fouilles menées sur le terrain d'une ancienne casse appartenant à un homme décédé il y a à peu près un an.
Ces investigations sont menées sur requête de la cellule du Brabant wallon et sont donc liées aux tueries du même nom, a-t-on pu apprendre hier en fin d'après-midi. Une information aléatoire a conduit les enquêteurs à fouiller les lieux, visiblement de façon minutieuse. En délimitant de petits périmètres, en les dégageant des véhicules qui s'y trouvent encore, et en sondant le sol à l'aide d'engins de génie civil.
D'après nos informations, ces fouilles n'ont rien donné jusqu'ici. Pas plus de cadavres (la présence sur place d'une équipe de la DVI pouvait le laisser penser) que d'objets liés à l'enquête.
Elles devraient se poursuivre encore aujourd'hui à Élouges sur une propriété particulièrement bien gardée depuis lundi. Les autorités judiciaires ont par ailleurs précisé que les propriétaires du site n'étaient pas visés par cette enquête. Pas plus qu'il n'était question ici de la fameuse filière boraine, acquittée aux assises de Mons en juin 87.
Les tueries du Brabant avaient fait 28 morts et de nombreux blessés de l'été 82 à novembre 85. Moment où un policier avait fait part de sa certitude d'avoir touché celui qu'on appelait le Géant, qui n'a jamais été identifié. Le renforcement de la cellule Brabant il y a peu montre que les autorités souhaitent donner un coup d'accélérateur à cette enquête, et cela même si la piste menant à Élouges devait s'avérer infructueuse.


Grégory Dufert et Gilbert Dupont


Source : dh.net
Tueries Brabant: fouilles de Dour ne donnent rien (21/01/2009 09:53)


Aucun élément n'a encore été mis au jour à ce stade des fouilles, dans le jardin de la rue du Commerce à Dour-Elouges, a annoncé mercredi la police fédérale. Les recherches sont en rapport direct avec le dossier des tueries du Brabant wallon. C'est sur base de différentes informations et de recoupements d'enquêtes que cet endroit, jugé propice à la dissimulation de certains objets, est entièrement inspecté. Aucun aveu spontané n'a été retenu. Il s'agit d'une vérification de routine. Les fouilles, qui se font à l'aide d'une grue, se poursuivront jusque mercredi soir ou jeudi au plus tard, selon les conditions climatiques. Les tueries du Brabant ont eu lieu en Belgique et en France, principalement dans le Brabant, en deux vagues dans la première moitié des années 1980. Les auteurs n'ont jamais été identifiés. Lors de leurs nombreuses agressions, ils ont abattu 28 personnes. (NLE)


© BELGA
MONS 21/01 (BELGA)
Revenir en haut Aller en bas
Dimitri

avatar

Nombre de messages : 222
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Mer 21 Jan 2009 - 18:25

c'est marrant tout ca, il y a 2 semaines (le 09/01) on a diffusé un reportage sur l'affaire des TBW et pif paf poum voila que subitement on trouve un terrain vague a fouiller.
Cette émission a peut etre motivé quelqu'un a parler ou alors la cellule fait ca pour faire du genre. comme si ils étaient encore sur le coup...
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2208
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Mer 21 Jan 2009 - 21:01

Je parie pour la 2° solution car la 1° serait injurieuse pour la première équipe.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7564
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Jeu 22 Jan 2009 - 8:13

Tueurs du Brabant : des ossements humains à ElougesRédaction en ligne

jeudi 22 janvier 2009, 07:36

Des ossements humains ont été mis au jour mercredi à Elouges (Dour) au cours de fouilles liées au dossier des tueurs du Brabant, annonce ce jeudi la RTBF.
Belga (archives)

Belga (archives)

Belga (archives)
Les ossements devront faire l’objet d’une expertise approfondie.

La police fédérale, le DVI (identification de victimes) et la protection civile fouillent depuis lundi un terrain privé, rue du Commerce. Selon la cellule de Jumet, en charge de l’enquête relative aux tueries du Brabant, les fouilles visaient à rechercher des armes ou des pièces de véhicules en rapport avec ces faits.

(Belga)


Source : www.lesoir.be

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7564
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Jeu 22 Jan 2009 - 8:53

Tueurs du Brabant: Des ossements découverts à Elouges(22/01/2009)

© BELGA
Des ossements humains ont été mis au jour mercredi à Elouges au cours de fouilles liées au dossier des tueurs du Brabant


ELOUGES Les ossements devront faire l'objet d'une expertise approfondie. La police fédérale, le DVI (identification de victimes) et la protection civile fouillent depuis lundi un terrain privé, rue du Commerce. Selon la cellule de Jumet, en charge de l'enquête relative aux tueries du Brabant, les fouilles visaient à rechercher des armes ou des pièces de véhicules en rapport avec ces faits.


Deux faits précis...


Le parquet général de Mons n'a pas voulu préciser ce que la Cellule d'enquête des tueries du Brabant, basée à Jumet, recherche depuis lundi, en fouillant une ancienne casse de voitures, la casse Blanchart, à Élouges.

Selon nos infos, ces recherches concernent de façon spécifique deux faits attribués aux tueurs du Brabant wallon lors de la première vague , celle des années 1982 et 1983.


L'attaque de l'épicerie Piot , la nuit du 13 au 14 août 1982, place des Nations à Maubeuge, lors de laquelle un policier français, Christian Delacourt, fut blessé par balle par les tueurs qui prirent la fuite à bord d'une VW Santana retrouvée le mois suivant en forêt de Soignes, près de Bruxelles (après l'attaque de l'armurerie Dekaise à Wavre, le 30 septembre 1983).



La découverte , le 12 janvier 1983, à Mons, dans le coffre de sa Mercedes, du corps du chauffeur de taxi grec de Bruxelles M. Constantin Angelou, enlevé huit jours plus tôt près de la gare du Midi à Bruxelles (un homicide en lien avec l'assassinat le 22 décembre 1982 à l'Auberge du Chevalier, près du château de Beersel, de son concierge José Vanden Eynde).


En fouillant ce chantier de démolition, les policiers, à la recherche de "tout indice utile" (il peut s'agir d'armes, etc.) veulent vérifier des informations qui leur sont parvenues récemment.

L'endroit était exploité, jusqu'à son décès le 12 février 2008, par un dépanneur, M. Daniel Blanchart, né le 27 mars 1955 : certains ont déjà voulu l'assimiler aux tueries et à celui des trois auteurs principaux désigné comme étant le Géant .

M. Blanchart, qui n'avait que 52 ans, était honorablement connu dans l'entité d'Élouges, où chacun appréciait sa gentillesse, sa serviabilité et sa parfaite correction. Quant au physique, sa taille (moyenne : de l'ordre de 1 m 80, de mémoire) ne correspond pas davantage.

Recherches pour l'instant négatives, et terminées ce soir.




Grégory Dufert et Gilbert Dupont

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7564
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Jeu 22 Jan 2009 - 9:37

Des ossements humains à ElougesRédaction en ligne

jeudi 22 janvier 2009, 09:18

Des ossements humains ont été mis au jour mercredi à Elouges près de Dour au cours de fouilles liées au dossier des tueurs du Brabant, annonce ce jeudi la RTBF.
Belga (archives)

Belga (archives)

Belga (archives)
Rien ne permet actuellement de dire que les ossements découverts à Elouges ont un rapport avec les tueries du Brabant, indique-t-on jeudi à Jumet auprès de la Cellule en charge de cette enquête. Des analyses doivent être pratiquées en vue d'une éventuelle identification.

Le chef d'enquête de cette cellule confirme que c'est bien mercredi soir, au moment où les travaux de fouilles sur ce site allaient se terminer, que des ossements ont été découverts. Il ne s'agit pas d'un corps entier, mais bien d'ossements.

La seule certitude actuelle est qu'il s'agit bien d'ossements humains, qui devraient faire l'objet d'analyses en laboratoire, afin de déterminer s'il s'agit des restes d'un homme ou d'une femme, et tenter de dater l'ancienneté de ce ossements. Il est donc totalement impossible, à l'heure actuelle, d'établir un lien entre cette découverte et l'énigme jamais résolue des tueries du Brabant.

On indique également que ces ossements peuvent provenir de terres de remblais, en rappelant que le cimetière d'Elouges n'est pas situé loin des lieux de la découverte.

La police fédérale, le DVI (identification de victimes) et la protection civile fouillent depuis lundi un terrain privé, rue du Commerce. Selon la cellule de Jumet, en charge de l’enquête relative aux tueries du Brabant, les fouilles visaient à rechercher des armes ou des pièces de véhicules en rapport avec ces faits.

(Belga)

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7564
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Jeu 22 Jan 2009 - 10:11

En utilisant la fonction ITINERAIRES dans google maps, on voit qu'Elouges se trouve à 30 minutes par la route de Maubeuge et à 20 minutes de Mons (taximan Angelou). Les routes ont peut-être changé depuis. Mais cela reste un point de chute intéressant en ce qui concerne la première vague.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7564
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Jeu 22 Jan 2009 - 10:57

Des ossements humains retrouvés à Elouges près de Dour
C'est ce qu'ont découvert hier la police, le DVI et la protection civile au cours de fouilles liées au dossier des tueurs du Brabant, alors qu'ils cherchaient des armes ou des pièces de voitures. Les ossements seront analysés.


Ossements humain retrouvés, la piste des tueurs du Brabant? ...

--------------------------------------------------------------------------------


"Ce sont bien des ossements humains", a confirmé Lionel Ruth, chef d'enquête à la cellule du Brabant wallon à Jumet, au micro de Nathalie Pierard ce matin sur Bel RTL. Mais selon lui, il est trop tôt pour tirer des conclusions. En effet, rien ne permet actuellement de dire que les ossements découverts à Elouges ont un rapport avec les tueries du Brabant, indique la cellule.

M. Ruth confirme que c'est bien mercredi soir, au moment où les travaux de fouilles allaient se terminer sur le terrain qui appartenait à l'ancien dépanneur-démolisseur Daniel Blanchard, rue du Commerce à Elouges, que les ossements ont été découverts. Il ne s'agit pas d'un corps entier, mais bien d'ossements. "La technique et les analyses ont permis d'indiquer que les ossements retrouvés et qui étaient profondément enfouis dans le jardin, étaient des ossements humains", a confirmé le commissaire de la cellule d'enquête. "Les tueurs du Brabant wallon ont agi en 1982 et en 1983 à Mons. Géographiquement, il était donc judicieux de procéder à des recherches sur ce terrain. Mais aucun aveu, ni élément ne permettent de spécifier que les objets recherchés étaient liés à des faits précis", a encore précisé M. Ruth. "Il s'agit de vérifications dans un cadre élargi de l'enquête, suite à des recoupements de témoignages et de faits".

Selon cette cellule en charge de l'enquête relative aux tueries du Brabant, les fouilles visaient à rechercher des armes ou des pièces de véhicules en rapport avec ces faits.

Ils pourraient provenir du cimetière d'à côté ...

Après avoir mis à jour les ossements, un médecin légiste s'est rendu sur place. Il procédera à une expertise approfondie en vue d'une éventuelle identification et ses conclusions devraient être connues dans le courant de la journée. Concrètement, les ossements devraient faire l'objet d'analyses en laboratoire, afin de déterminer s'il s'agit des restes d'un homme ou d'une femme, et tenter de les dater. On indique également que ces ossements peuvent provenir de terres de remblais, en rappelant que le cimetière d'Elouges n'est pas situé loin des lieux de la découverte.

Les fouilles qui ont commencé lundi ont été suspendues hier mais reprennent dès ce matin. Elles se poursuivront encore toute la journée et peut-être demain vendredi. La protection civile encadrée par la Division d'Identification des Victimes et les enquêteurs est toujours sur place pour aider les enquêteurs dans leur travail de fouilles.

Vos questions sont attendues pour l'émission "Faits Divers"

Aujourd’hui, entre 12h30 et 13h00, l’émission « Fait Divers » sur Bel RTL reviendra sur les fouilles qui se déroulent pour l’instant à Elouges près de Dour, sur les traces des tueurs du Brabant. Vingt-cinq ans après les faits qu’espèrent encore retrouver les enquêteurs ? Est-il encore possible de récolter des témoignages cruciaux dans ce dossier ? Georges Huercano se posera toutes ces questions et attend les vôtres. Vous avez été touchés de près ou de loin par ce tragique fait divers des années 80 ? Vous avez une information à faire partager ? Nous attendons vos témoignages sur rtlinfo.be et au 070/344.050.


Source : www.rtlinfo.be

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Marc



Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Jeu 22 Jan 2009 - 13:18

Émission radiophonique ce midi sur Bel RTL


Il a été question d'un témoignage d'une certaine Geneviève qui s'est fait en son temps voler son véhicule. Elle était suivie, selon ses dires, par un ou des individus circulant en Peugeot noire.

Avons-nous plus d'informations à ce sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
deach



Nombre de messages : 368
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Jeu 22 Jan 2009 - 14:12

Sauf erreur ils étaient 3 à Genval et a t'elle prècisé si ils étaient 3 à bord de la 504 et sait on si cette même 504 était noire à Genval ???
Revenir en haut Aller en bas
kael

avatar

Nombre de messages : 334
Localisation : au millieu du bois
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Jeu 22 Jan 2009 - 21:34

La découverte de dents, un morceau de mâchoire et de nouveaux fragments d'ossements humains enfuis à Elouges, dans l'entité de Dour, a été confirmée jeudi après midi par le commissaire Lionel Ruth.
Les fouilles ont permis de mettre au jour de nouvelles pièces provenant d'une stature humaine sur le terrain qui appartenait à l'ancien dépanneur-démolisseur Daniel Blanchard, aujourd'hui décédé. Les restes sont brisés et éparpillés en profondeur mais ils étaient concentrés dans la même zone de recherches. Les dents permettront aux experts d'analyser plus rapidement l'origine et l'appartenance de ces os, ce qui permettra d'identifier la personne à laquelle ils seraient reliés. Les fouilles devraient se poursuivre encore vendredi à la recherche d'autres indices éventuels.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7564
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Ven 23 Jan 2009 - 9:39

Les habitants n'apprécient pas ce remue-ménage
ÉLOUGES La petite vie tranquille des riverains de la rue du Commerce d'Élouges est perturbée depuis lundi matin par le va-et-vient incessant à la fois des véhicules et des journalistes.
Quand on demande aux voisins de décrire Daniel Blanchart, l'ancien propriétaire du terrain sur lequel les fouilles sont pratiquées, les avis sont unanimes : c'était un homme sympathique et très agréable.
Marie, qui habite du même côté de la rue, a connu M. Blanchart : "C'était un homme extrêmement serviable, prêt à donner sa chemise pour les autres."
Elle ne comprend pas comment on pourrait le soupçonner d'un éventuel lien avec les tueurs du Brabant wallon. "C'est totalement impossible."
Pour Christian Lecomte, actuel compagnon de l'ex-femme de Blanchart, il s'agit sûrement d'une erreur. "C'était un ami de longue date. Trente années de camaraderie, ça permet de vous certifier que Blanchart était un homme correct et droit."
Le responsable des établissements Blanchart travaillait comme ouvrier puis s'est installé il y a six mois avec la veuve de son ami. La société n'a pas changé de nom. Il espère que ça ne lui portera pas préjudice.
L'homme explique , soulagé, que, malgré les machines imposantes qui déblayent le sol, la Protection civile travaille proprement sans rien abîmer. Il déplore cependant son manque à gagner car s'il a pu continuer à effectuer des dépannages, il n'a pas pu travailler correctement.
Dans les petits villages, ce genre d'événement fait jaser. "Le terrain arrière est complètement emmuré. On ne voit pas ce qui s'y passe..." , confie une passante.


Nathalie De Reuck
© La Dernière Heure 2009

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7564
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Ven 23 Jan 2009 - 9:41

On va fouiller sous le squelette (23/01/2009)
Celui qui fait fantasmer les enquêteurs de Jumet
ÉLOUGES Killer était assis, dos à la route, dans le coffre arrière de la VW Golf GTI de la tuerie du Delhaize d'Alost le 9 novembre 1985. Ce soir-là, un samedi, les tueurs viennent d'exécuter huit clients et membres du personnel du supermarché.
C'est probablement le plus âgé des trois auteurs, qu'on surnomme le Vieux , qui pilote. À son côté, le plus grand, dont la taille a toujours impressionné, surnommé le Géant .
Dans le coffre, Killer tire sur tout ce qui bouge. Pour la première fois depuis les débuts en 1982, les tueurs vont tomber sur un bec : Eddy Nevens, policier moniteur de tir à Alost.
Nevens prend la position de tir et allume la Golf. Il a toujours prétendu qu'il avait touché Killer et ses collègues attestent que si Nevens l'affirme, c'est que c'est vrai. Et c'est ce qui peut expliquer l'arrêt des tueries.
Dans l'analyse comportementale qui est faite des suspects, Killer est le chef, le meneur, déjà depuis 1982, et celui qui aurait tué au moins 23 des 28 victimes de la bande.
La VW Golf est retrouvée dans les bois de la Houssière : c'est ce qui justifiera les semaines de fouilles entreprises en 2005 dans ces bois de Braine-le-Comte. Où rien n'a été trouvé.
Mercredi encore, à 16 h du moins, les policiers de Jumet engagés à Élouges n'avaient plus guère d'espoir. Pour eux, une fausse piste de plus. Jusqu'au coup de grue inespéré, jusqu'aux ossements. Ceux-ci n'ont toujours pas été dégagés.
On procède comme en archéologie, au tamis, millimètre par millimètre, et ce sera peut-être fini ce soir. Après on ira voir "en dessous" . Annoncées mercredi comme "quasi terminées" , les fouilles vont durer. Au moins la semaine prochaine.


Gil.
© La Dernière Heure 2009

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7564
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Ven 23 Jan 2009 - 9:52

Deux commentaires sur cet épisode :

- Même si les ossements appartiennent à un membre de la bande, on ne serait guère avancé malgré l'ADN.
- les voisins du ferrailleur le décrivent comme un individu aimable, gentil,... Je dis cela aussi de mes voisins et ils disent la même chose de moi. Mais aucun journaliste ne semble vouloir passer au peigne fin son pedigree.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Ella



Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 11/12/2005

MessageSujet: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Ven 23 Jan 2009 - 9:57

Michel bonjour,

Il me semblait avoir lu un témoignage de Mr. Nevens (livre Guy Bouten)
qui est différent, par exemple que le coffre de la voiture était fermé. Je pense que c'est intéressant. Si vous voulez je peux vous faire parvenir la traduction, ...si je retrouve le témoignage dans le livre, faut que je cherche un peu.

Bonne journée,
Ella
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7564
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Ven 23 Jan 2009 - 10:01

Avec plaisir, Ella.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7564
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Ven 23 Jan 2009 - 10:41

La tombe de Killer ? (23/01/2009)
Les fouilles à Élouges ont peut-être enfin permis de débloquer l'enquête sur les tueries du Brabant
ÉLOUGES D'abord, ce préambule : si les restes exhumés à Élouges datent d'avant 1980, et ajoutons même d'avant le 9 novembre 1985, ils n'auront pas fait progresser de 1 mm l'enquête sur les tueries, un faux espoir de plus. "La vérité, c'est que nous sommes comme vous : obligés d'attendre une datation fiable."
Mais si, tout à l'heure, ce week-end ou la semaine prochaine, les anthropologues confirment que les restes ne datent pas de la guerre, de 150 ans ou encore d'avant, mais bien d'environ 25 ans, alors la solution du plus grand dossier criminel belge, avec 28 assassinats non élucidés entre 1982 et 1985, alors peut-être cette solution est à portée.
du bon travail de police. Des recoupements ont conduit à cette casse d'Élouges que Daniel Blanchart exploitait depuis 34 ans, et donc déjà à l'époque des tueries. Blanchart ? Le ferrailleur décédé l'an passé à l'âge de 52 ans, peu après s'être marié avec une Camerounaise de 26 ans rencontrée sur Internet, dont il a eu un enfant.
Du travail d'enquête classique et une évaluation ont précédé les fouilles d'Élouges.
Il y a des témoignages : des personnes citées depuis des années dans le dossier des tueries ont fréquenté l'endroit.
Dans les tueries, le milieu de la ferraille intervient depuis toujours comme un fil rouge.
Il peut expliquer ces armes grossièrement rafistolées qu'utilisaient les tueurs, les canons découpés sans soin; les vêtements qu'ils portaient, comme ce gros manteau d'homme des bois ; leur mobile, des butins dérisoires, des sacs de café, des bidons d'huile, peu d'argent, dont ne voudrait aucun truand classique. Élouges enfin, en plein Borinage, proche de Maubeuge, un des centres de la carte des tueries , a tout pour séduire.
Pas du tout mélangés comme on l'a d'abord dit en pensant à des restes pouvant provenir du cimetière voisin, les ossements sont au contraire cohérents, provenant d'un seul et même squelette. Pas de vêtements, pas de bijoux, rien, à ce stade : pour empêcher l'identification ?
Depuis des années , l'enquête imagine qu'un des tueurs, pas le Géant ni le Vieux , mais le surnommé Killer , le tueur au riot-gun, a lui-même été tué en 1985. Il était le meneur, le chef, celui des trois qui aurait tué 23 des 28 victimes. Hier soir, les policiers de Jumet avaient cet espoir fou d'avoir trouvé sa tombe.


Gilbert Dupont
© La Dernière Heure 2009

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7564
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Ven 23 Jan 2009 - 10:51

Communiqué de presse du parquet :



22/01/2009

TUEURS DU BRABANT

Communiqué de presse du procureur général de Mons:
Le procureur général, Claude MICHAUX, confirme que ce 21 janvier 2009, des ossements humains ont été découverts enfouis sur le site d’ELOUGES, dont le président J-P. RAYNAL, juge d’instruction en charge de l’enquête sur les tueries du Brabant, a ordonné la fouille.


Une expertise est en cours afin de tenter de dater le décès, d’en déterminer la cause et d’identifier cette personne. Il est donc prématuré de mettre cette découverte en relation directe ou indirecte avec les tueries.

Les fouilles sont poursuivies à la recherche d’éventuels indices matériels.

Un prochain communiqué écrit fera en temps utile le point sur l’évolution de ces recherches, dans les limites du secret de l’instruction, de l’intérêt de l’enquête et de la présomption d’innocence.






Jumet, le 22 janvier 2009
Claude MICHAUX

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1886
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Ven 23 Jan 2009 - 10:57

Trois mots représentant un culte ; "secret de l'instruction" !

Une bouffonnerie qui n'a jamais eu d'effet que lorsque la rupture de ce secret aurait pu indisposer des puissants... ceux là mêmes qui s'adonnent à une partie d'echecs continue, en déplaçant des pions d'avantage promus en raison de leurs "connaissances" politiques qu'en fonction de la connaissance du droit !... de leur probité ? Ne serait-ce pas faire offence à ce terme rien qu'en l'évoquant en la circonstance ?

Espérons juste que ce magistrat sera moins sensible au traditionnel "renvoi d'ascenseur", coutume immuable, déplorée par un ancien président de cour de cassation battant sa coulpe à l'heure de la retraite; car lui même avouait n'avoir pu échapper à ce réflexe, ce chant des sirènes de l'ambition.
Revenir en haut Aller en bas
Marc



Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Ven 23 Jan 2009 - 11:07

michel a écrit:
Deux commentaires sur cet épisode :

- Même si les ossements appartiennent à un membre de la bande, on ne serait guère avancé malgré l'ADN.
- les voisins du ferrailleur le décrivent comme un individu aimable, gentil,... Je dis cela aussi de mes voisins et ils disent la même chose de moi. Mais aucun journaliste ne semble vouloir passer au peigne fin son pedigree.

Michel, on vous sent pessimiste !

Pour rentrer dans le débat de vos commentaires, vous dites on ne serait guère avancé malgré l'ADN. Votre réaction serait-elle le fait qu'il n'y a pas d'ADN de comparaison ?

Pour le second commentaire, là je peux un peu vous rejoindre. Admettons que ce soit "la piste", combien de journalistes devront faire marche arrière avec ce qu'ils ont déjà écrit !
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7564
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Ven 23 Jan 2009 - 11:14

Disons réaliste. Il faut attendre le résultat des test adn et autres. Maintenant avec un adn, on peut encore comparer avec les familles de suspects. sinon, je vois mal les autorités faire une comparaison avec l'ensemble de la population.

gardons l'espoir cependant.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
B.R.



Nombre de messages : 1874
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   Ven 23 Jan 2009 - 11:44

Marc a écrit:
.... Pour le second commentaire, là je peux un peu vous rejoindre. Admettons que ce soit "la piste", combien de journalistes devront faire marche arrière avec ce qu'ils ont déjà écrit !
Parce que vous croyez qu'ils feront marche arrière! Mais non! Ils vont trouver des formules alambiquées et faire des contorsions diverses pour expliquer que finalement, ils avaient bien pressenti les choses et que tout ce qu'ils ont raconté pendant des années, tous ces gens qu'ils ont traînés dans la boue, tout cela, "et bien, ma foi" diront-ils, ce sont des dégâts collatéraux du travail difficile de journalistes. Ce n'était pas volontaire mais il fallait bien faire du papier!
Voyez comment Gilbert Dupont est déjà occupé à retourner sa veste pour la unième fois!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)   

Revenir en haut Aller en bas
 
lesoir.be 20/01/2009 (fouilles dans le Borinage)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» 2009: flash dans le ciel
» 2009:articles dans les journaux locaux des objets observés dans le 02 !
» La filière pharmacie gagnée par la contestation : le mouvement des étudiants s’amplifie
» Les blockhaus aujourd'hui ! LA RECHERCHE DE GUIGUI
» Phénomene observable dans le Ciel en Décembre 2009...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: DOCUMENTATION SUR LES TUERIES DU BRABANT :: Documentation :: Articles de presse-
Sauter vers: