les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un article de steven brown

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7021
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Un article de steven brown   Ven 6 Fév 2009 - 14:22

On trouvera un article sur les tbw écrit par un certain steven Brown qui doit être un journaliste néerlandais. Je epux faire traduire si cela intéresse quelqu'un.
Bende van Nijvel in Amsterdam-Noir?



Enkele jaren geleden kreeg ik een brief uit België op mijn post adres in Nederland. Ik geloof dat ik op dat moment in Canada woonde. De brief was afkomstig van de Belgische politiecommissaris die belast is met het eeuwig durende onderzoek naar de leden van de Bende van Nijvel.

De betreffende politiecommissaris schreef in die brief - kort samengevat- dat hij over informatie beschikte dat ik en de mijne mogelijk ooit in Amsterdam contact hebben gehad met één van de vermoedelijke bende leden. Dat klopte. Twee Happy Freunden, niet de kleinste die ook de eer hadden om met die Reus van de Bende van Nijvel te praten dachten werkelijk waar dat zij ieder moment zouden worden vermoord. Ze waren nog nooit zo bang geweest. Eentje van hen barste toen hij het mij vertelde spontaan in huilen uit en die was tegen de twee meter met de bijnaam “Bonk”. Het ging in dit geval kennelijk om één van de beruchtste leden van de bende van Nijvel, die naar ik later vernam van de journalist van het Belgische blad Primo zelfmoord heeft gepleegd.

Ik beschrijf summier dat betreffende contact reeds in 1994 in mijn boek "Drugsbaron in spijkerbroek". De Belgische politie vroeg mij of ik bereid was met hem daar over te spreken. Hij was bereid mij te ontmoeten waar ik wilde en al mijn ‘onkosten’ te vergoeden. Ik heb die brief naast mij neergelegd en besloten er niet op te antwoorden. De laatste keer dat ik ooit met justitie heb gesproken was in de zaak Hoogland en dat heeft mij miljoenen gekost en twee kogels in mijn lijf opgeleverd. En word ik sinds mijn getuigenis in de zaak -Hoogland door de beruchte Maffia- journalisten en politie -informanten Coca Peter en Bruine Rat Bas belaagd en aan de schandpaal genageld. Justitie liet zelfs toe dat de Bruine Rat een beloning van 500.000-, gld. voor mijn moord op mijn hoofd zette, die tot de dag van vandaag nog steeds van kracht is. Bovendien ben ik nadien alleen maar met keiharde leugens en woordbreuk geconfronteerd door lieden van justitie, te weten om er een paar te noemen de voormalig advocaat-generaal mevr. Korvinius, voormalig Hoofd Officier van justitie De Wit aka Papa Blanca, voormalig Hoofd Officier Vrakking en voormalig Officier van Justitie Teeven

De één liegt nog harder dan de ander. Enige weken daarna kreeg ik een telefoontje van de afdeling het stiekeme Vergiet van Amsterdam. De zoveelste. Geïrriteerd vroeg ik gelijk of ze weer eens duistere informatie hadden dat ik weer eens vermoord ga worden, aangezien dat het enige is wat zij mij altijd te vertellen hebben sinds 1994. “Nee, nee, deze keer niet Steve“, antwoordde hij lacherig als een boer met kiespijn. “Ik bel je op verzoek van België. De politiecommissaris die belast is met het onderzoek van de bende van Nijverdal wil je graag spreken.” Ik antwoordde hem kwaad: “Ik wil niks te maken meer hebben sinds de zaak-Hoogland met de Justitie Bende van Leugenaars en Staats ‘Vergiet’- sluipmoordenaars

en hing hem spraakloos op.


Source : http://stevenbrown.web-log.nl/stevenbrown/2009/01/bende-van-nijve.html

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Ella



Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 11/12/2005

MessageSujet: Un article de steven brown   Dim 8 Fév 2009 - 23:04

Traduction texte Steven Brown +/- :

Il y a quelques années j’ai reçu une lettre à mon adresse au Pays-Bas. Je pense que j’habitais au Canada à ce moment-là. La lettre provenait d’un commissaire de la police belge qui était en charge du dossier interminable sur les membres des TBW.
Le commissaire en question écrivait dans cette lettre – en résumé - qu’il possédait comme information que j’avais eu contact autrefois avec 1 membre probable des TBW.
C’était exact. Deux Happy Freunden (joyeux amis) qui avaient eu aussi l’honneur de parler avec le géant de la bande pensaient réellement qu’ils allaient être assassinés à n’importe quel moment.
Ils n’avaient jamais eu aussi peur. Un des deux me l’a raconté spontanément en pleurant et il mesurait presque 2m et il avait le surnom de « Bonk ». Il s’agissait dans ce cas apparemment d’un des membres de la bande et qui s’est suicidé par après suivant un journaliste du magazine belge Primo.
J’ai déjà donné une description de ce contact en 1994 dans mon livre « Drugsbaron in spijkerbroek » (baron de la drogue en jeans). La police belge me demandait si j’étais prêt à parler sur le sujet. Il était prêt à me rencontrer où je voulais et de me rembourser tous mes frais. J’ai déposé cette lettre et j’ai décidé de ne pas répondre. La dernière fois que j’ai parlé en justice c’était dans l’affaire Hoogland et cela m’a couté des millions et 2 balles dans mon corps. Et depuis mon témoignage dans l’affaire – Hoogland je suis assailli par les infâmes journalistes de la maffia et informateurs de la police Coca Peter et Bruine Rat Bas.
Justice a même admis que Bruine Rat donne une récompense de 500.000 Fl. pour mon meurtre sur ma tête et qui est toujours d’application à ce jour. En plus, depuis ce jour j’ai toujours été confronté à des intraitables mensonges de la part de membres de la justice, pour en nommer quelques uns l’ancien avocat général Mme Korvinius, l’ancien Officier de la justice De Wit aka Papa Blanca, l’ancien officier et chef Vrakking et l’ancien officier de la justice Teeven.
L’un ment encore plus fort que l’autre. Quelques semaines après j’ai reçu un appel de la division ‘het stiekeme Vergiet’ (passoire hypocrite) d’Amsterdam. Pour la énième fois j’ai demandé irrité s’ils avaient encore une fois des informations obscures que j’allais de nouveau être tué puisque c’est la seule chose qu’on me raconte depuis 1994.
Non, non, non, pas cette fois-ci Steve, qu’il m’a répondu en riant.
« Je te téléphone à la demande de la Belgique. Le commissaire de la police qui est en charge du dossier des Tueries du Brabant Wallon aimerait te parler »
J’ai répondu fâché : « Je ne veux rien entendre depuis l’affaire Hoogland, avec la justice Bende van Leugenaars (Bande de Menteurs) et ’ Staats ‘Vergiet’ (Etat passoire) – sluipmoordenaars (tireurs d’élites) et j’ai raccroché.
Source:
http://stevenbrown.web-log.nl/stevenbrown/2009/01/bende-van-nijve.html

Bien à vous,
Ella
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Un article de steven brown   Lun 9 Fév 2009 - 14:02

Encore un Monsieur qui a une bonne opinion de la justice et de son bras armé.
C'est assez fréquent et un peu dans tous les pays.
Revenir en haut Aller en bas
kael



Nombre de messages : 318
Localisation : au millieu du bois
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: Un article de steven brown   Lun 9 Fév 2009 - 22:01

le livre en question peut se lire en résumé ici:
http://books.google.be/books?id=eIfNjMSMBFcC&printsec=frontcover&dq=Drugsbaron+in+spijkerbroek&hl=fr
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un article de steven brown   Aujourd'hui à 13:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Un article de steven brown
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» biberon du dr Brown''s
» Commentaire de l'article 34 de la constitution
» article de la voix du nord de 1998
» Article : Végétarien ou végétalien ?
» article positif aussi!!! vgr dans le figaro du 14/ 01/ 09

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: DOCUMENTATION SUR LES TUERIES DU BRABANT :: Documentation :: Autres documents et sites web-
Sauter vers: