les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7564
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Mer 6 Mai 2009 - 11:08

Un témoin direct de l'attaque de Braine l'Alleud (delhaize) a accepté de répondre à une interview. Vous pouvez donc m'envoyer vos questions par mp ou à michel1511@gmail.com . Elles seront transmises à l'intéressé qui précision importante était (et est encore) médecin.

Je récolte les questions jusqu'au lundi 11 mai.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7564
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Mer 17 Juin 2009 - 9:26

L'interview du docteur Jacques D. témoin des faits de Braine l'Alleud est disponible ici :

http://tueriesdubrabant.googlepages.com/interviewjacquesd.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Kranz



Nombre de messages : 758
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Mer 17 Juin 2009 - 10:33

Témoignage très lucide, merci.
Petite remarque à chaud, un accent est moins perceptible quand la voix est criée je pense, mais pour une oreille habituée au parler de son pays, pas d'accent signifie souvent accent de Belgique, même s'il semble neutre.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7564
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Mer 17 Juin 2009 - 10:38

Le témoin parle d'un géant cagoulé. Pourtant le portrait-robot du géant (Overijse, une demi-heure après Braine) est celui-ci :



Il y a quelque chose qui cloche...

1. Ou le géant s'est changé entre-temps pour s'affubler de lunettes et d'un chapeau et a laissé tombé la cagoule.
2. Ou deux bandes ont agi.
3. Ou ce portrait-robot est bidon.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2209
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Mer 17 Juin 2009 - 11:02

Il doit être plus séduisant de penser que deux bandes ont agi.
Bandes liées bien sur, ce qui dénote une opération d'envergure organisée dans un but bien précis.
Démontrer la désorganisation des forces de l'ordre dès que les faits sortent d'un canevas classique.
Revenir en haut Aller en bas
james007



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Mer 17 Juin 2009 - 12:06

Apparemment les auteurs ont prononcé deux phrases.
Un de ces phrases m'interpelle :

"Le premier qui bouge, je le coupe en deux"

Ca ne vous inspire rien ?
Le gars a un riot gun en main, et un riot gun ça ne coupe pas en deux !
Ca transperce...

Qui pourrait utiliser ce genre de menace ?

Où, vis-à-vis de qui et dans quels contexte pourrait-on utiliser ce genre de menaces ?
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1885
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Mer 17 Juin 2009 - 12:39

Un individu assez connaisseur pour opérer un chainage entre les plombs ?... Projectile capable alors de sectionner un membre ou d'éviscérer un individu sans coup férir ?

Reste aussi l'emploi d'une "figure de réthorique" susceptible d'inspirer l'épouvante... L'A.B.C du braquage, en fait. Mais qui présente malheureusement l'avantage d'être connue des adeptes (de l'exploitation) du syndrôme de Stockolm.

Face à ces deux alternatives, je crains fort que le "cercle" des suppositions ne puisse s'amenuiser beaucoup. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7564
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Mer 17 Juin 2009 - 15:34

Marc Toussaint a écrit:
Apparemment les auteurs ont prononcé deux phrases.
Un de ces phrases m'interpelle :

"Le premier qui bouge, je le coupe en deux"

Ca ne vous inspire rien ?
Le gars a un riot gun en main, et un riot gun ça ne coupe pas en deux !
Ca transperce...

Qui pourrait utiliser ce genre de menace ?

Où, vis-à-vis de qui et dans quels contexte pourrait-on utiliser ce genre de menaces ?

Vous avez une idée en tête?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Kranz



Nombre de messages : 758
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Mer 17 Juin 2009 - 18:49

michel a écrit:
Le témoin parle d'un géant cagoulé. Pourtant le portrait-robot du géant (Overijse, une demi-heure après Braine) est celui-ci :



Il y a quelque chose qui cloche...

1. Ou le géant s'est changé entre-temps pour s'affubler de lunettes et d'un chapeau et a laissé tombé la cagoule.
2. Ou deux bandes ont agi.
3. Ou ce portrait-robot est bidon.
Ou comme relaté par le témoin il faisait plutôt doux ce jour là; autrement dit une cagoule un gilet pare-balles et un manteau (des gants ?) ça devait faire assez chaud dans l'excitation des attaques, et ce drôle de petit chapeau du portrait robot pourrait correspondre à une cagoule relevée sur la tête.
Les lunettes ont servi à compenser le manque de dissimulation sans cagoule ou alors il en portait déjà à Braine et il a été gêné par la buée et la transpiration, ce qui lui a fait relever sa cagoule pour l'attaque suivante.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1885
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Mer 17 Juin 2009 - 19:40

Uniquement le Spase (ortho non garantie !), Eve... Mais à l'époque il n'était qu'au stade de l'étude... Je m'étais laissé dire que l'un d'eux, en provenance d'Israël -à l'essai- avait disparu lors du cambriolage de l'ESI... ou simultanément. Bref, sur les rares exemplaires présents dans le royaume, tous aux mains de la gendarmerie, l'un manqua à l'appel.

Cette arme anti émeute, ou de combat urbain, de conception Israélienne, est un calibre 12 qui ne tire pas en rafale... C'est un riot-gun... mais qu'on ne recharge qu'une seule fois... comme un pistolet dit "automatique", en somme.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1885
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Mer 17 Juin 2009 - 22:07

J'ai répondu à cette "menace".

L'ABC du braquage (ou de l'arrestation d'un individu dangereux) est de provoquer une peur suffisante pour abolir toute envie de résistance, mais mesurée quand même poour ne pas déclancher une panique (éléments devenant alors incontrôlables)... Cette expression imagée peut en effet appartenir à une catégorie ou l'autre... Mais, à mon humble avis, il s'agit là d'un "arsenal" de professionnel... On menace du pire pour paraitre plus sympa ensuite; mise en route du mécanisme du syndrome de Stockolm.

Vu l'équipe de charognards présents... cette "attention" me parait un rien curieuse quand même... Mu par les objectifs que nous connaissons, le gars aurait tout aussi bien pu flinguer un objet en verre (spectaculaire + bruyant = pétrifiant) et en cas de panique, allumer carrément.

Maintenant si nous avons à faire à de véritables baroudeurs connaisseurs en arme, le tireur pouvait fort bien avoir confectionné des munitions "chaînées"... un truc de dingue qui occasionne des dégats effroyables... Le gars (artisan de la confection, ou ayant essayé la munition avant ) pouvait tout aussi bien "transmettre une image". Seul l'étude des impacts éventuels pourraient répondre à cette question.

Marc avait très certainement une idée derrière la tête... comme, par exemple, la connaissance d'un individu dont cette menace aurait servi de "signature"... Chez un individu très agressif, très déterminé, la menace n'illustre pas forcément un résultat concrêt... Un peu comme un bagarreur qui dira "je vais t'applatir" ou "t'écraser" ou "te pulvériser"... c'est pas tous les jours que la police relève de telles victimes ( heureusement !) mais ce type de menace est des plus banal.

Maintenant, en ce qui concerne ta question pour les mercenaires... j'ai pas mal creusé la question... Ce type d'action ne colle pas des masses avec le profil du mercenaire soucieux de "ne pas chier où il mange" (Eh oui ! Ils ont aussi des métaphore très... typées !). D'autant que -mais ça c'est un avis strictement personnel- l'extrême droite n'a pas du tout besoin de faire appel à du personnel extérieur dès lors qu'on "agite la menace du drapeau rouge"... Tous les ingrédients se trouvaient en Belgique !

La possible interférence du SAC à laquelle pense K (pas idiote du tout, bien au contraire !) ne se serait située -pour moi, et si elle fut effective- qu'à un niveau plutôt technique... la mise sur pied d'un chantage à grande échelle comme celà s'est passé en France durant plusieurs décennies... Paris avait d'ailleurs son animateur spécialisé es-Q (Taki) et son furieux-fürer (Charly Larscorz)... La seule donnée "génante" réside dans la rapidité avec laquelle ce se serait passé... Les éléments pensants -et fuyards- du SAC n'ont franchi la frontière qu'après les élections françaises de 1981... Certes y avait-il de très très gros poissons rattachés à cette "gentille" confrérie, mais ceux-là s'intéressaient plutôt et en priorité à l'exploitation des vitrines... avec espoir de pouvoir ouvrir des Eros Center comme en Allemagne. Du moins oeuvraient-ils d'arrache pied en ce sens quand une guerre au finish les a effacés du marché... et de la surface de la terre.
Revenir en haut Aller en bas
james007



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Jeu 18 Juin 2009 - 13:38

EVE a écrit:
merci , Michel-j queen
donc , j imagine que l expression " je te coupe en deux " s assimile plutot à qq qui est entrainé à tirer en rafale ?? mercenaire Etc ... ou je suis à côté de la plaque ??

le riot gun est un fusil qui tire des plombs comme un fusil de chasse.

L'expression "je te coupe en deux" était utilisée en Afrique, par les mercenaires et les combattants locaux...
parce que ce qui effrayait le plus les gens c'était de se faire couper à la machette !
Revenir en haut Aller en bas
Luc



Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Jeu 18 Juin 2009 - 13:51

Chacun a sa petite explication, pour moi, la menace "je te coupe en deux" renvoie directement à l'usage de la mitraillette et au tir en rafale. En tout cas une expression à attribuer à une personne qui est habituée aux armes.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1885
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Jeu 18 Juin 2009 - 14:53

Exact !... Il y a même des régions ou cette action est attribuée au froid ; "je suis coupé en deux", s'exclame celui qui est "gelé".

Bien entendu, le froid mis à part, toutes les pistes sont exploitables... et notamment celles qui ont rebuté les enquêteurs officiels.
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2209
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Jeu 18 Juin 2009 - 16:07

C'est pour moi, indiscutablement une phrase de militaire venue de l'époque ou on se battait à l'épée, à l'arme blanche.
Il est fort possible que cette phrase soit restée dans le jargon.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1885
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Jeu 18 Juin 2009 - 19:31

Fort possible, Henry !... depuis l'abolition de la peine de mort dans nos contrées resserrées, on ne coupe plus trop ses concitoyens en deux... ou alors, en multiples morceaux pour les zélés contrevenants aux lois classiques.

Mais ne pensez-vous pas que cette expression "militaire" a largement étendu ses bases dans la polpulation civile ?... Bien même au delà du pur langage faubourien ?

Le mercenaire haut gradé (ancien officier supérieur du "mandarin" de la profession; Bob) m'a tout simplement objecté ; "il aurait fallu qu'ils placent la barre (prime) très très haut !"... Puis, après un temps de réflexion (l'affaire n'avait pas tellement monopolisé son attention) ; " Dis-moi, il y a eu des vagues de gros braquages avant çà ?... Comme qui dirait, pour concocter une caisse noire à cette intention ?".

Connaissant l'individu et (tout au moins une part de) son passé, j'ai tout lieu de penser que s'il avait pu emmerder le monde en haut lieu en riposte des tracas qu'il eut à affronter; il se serait fait une joie de flanquer la pagaille en diffusant largement la nouvelle !... et gratis, en plus !
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7564
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Jeu 18 Juin 2009 - 21:03

Kranz a écrit:
michel a écrit:
Le témoin parle d'un géant cagoulé. Pourtant le portrait-robot du géant (Overijse, une demi-heure après Braine) est celui-ci :



Il y a quelque chose qui cloche...

1. Ou le géant s'est changé entre-temps pour s'affubler de lunettes et d'un chapeau et a laissé tombé la cagoule.
2. Ou deux bandes ont agi.
3. Ou ce portrait-robot est bidon.
Ou comme relaté par le témoin il faisait plutôt doux ce jour là; autrement dit une cagoule un gilet pare-balles et un manteau (des gants ?) ça devait faire assez chaud dans l'excitation des attaques, et ce drôle de petit chapeau du portrait robot pourrait correspondre à une cagoule relevée sur la tête.
Les lunettes ont servi à compenser le manque de dissimulation sans cagoule ou alors il en portait déjà à Braine et il a été gêné par la buée et la transpiration, ce qui lui a fait relever sa cagoule pour l'attaque suivante.

Explication séduisante. Mais il semble que le chapeau soit un "bob". Il en ont perdu un de la sorte à Nivelles et à Alost (soit ils sont très maladroits, soit c'était une façon pour eux de lier les deux vagues).

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1885
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Jeu 18 Juin 2009 - 21:18

Ces "bob" ont été ramassés ? Classées comme pièces à conviction avec tout le soin voulu ?

Avec les progrès de la recherche en matière de génétique, d'ADN ?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7564
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Jeu 18 Juin 2009 - 21:22

michel-j a écrit:
Ces "bob" ont été ramassés ? Classées comme pièces à conviction avec tout le soin voulu ?

Avec les progrès de la recherche en matière de génétique, d'ADN ?

Parallèlement, les analyses d'échantillons tels que les traces de salive sur les mégots de cigarettes trouvés dans les cendriers du taxi d'Angelou (abattu le 12 janvier 1983), un ruban adhésif saisi sur la Saab après l'attaque de Tamise en 1983, des traces sur deux chapeaux récupérés l'un après l'attaque du Colruyt de Hal en 1983, l'autre après l'attaque au Delhaize d'Alost en 1985, un cheveu trouvé sur un des chapeaux, ont permis aux scientifiques de la KUL de dégager une vingtaine d'empreintes génétiques de base, sans certitude cependant que toutes correspondent à l'empreinte d'un tueur. Le professeur Cassiman dit avoir aussi dégagé des indices de comparaison à confronter à d'autres éléments d'enquête, notamment les ADN de suspects correspondant aux portraits-robots.

source : Le soir 1998

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Kranz



Nombre de messages : 758
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Jeu 18 Juin 2009 - 21:41

michel a écrit:
Kranz a écrit:
ce drôle de petit chapeau du portrait robot pourrait correspondre à une cagoule relevée sur la tête.

il semble que le chapeau soit un "bob". Il en ont perdu un de la sorte à Nivelles et à Alost

Pas d'après le portrait robot, les bords sont minuscules et le dessus part en "pointe", ce qui ne correspond absolument pas au chapeaux pêcheur/chasseur/mercenaire retrouvés dans les affaires, ces galurins ont le sommet aplati.

http://images.google.be/images?client=firefox-a&rls=org.mozilla🇫🇷official&channel=s&hl=fr&q=chapeau+bob&um=1&ie=UTF-8&ei=X5g6So-2BYOOjAfa6ryhDQ&sa=X&oi=image_result_group&resnum=1&ct=title
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1885
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Ven 19 Juin 2009 - 8:59

Je m'étais fait aussi la même réflexion, Kranz... Pour ma part, je songeais à un couvre-chef "de circonstance", juste utilisé pour dissimuler une cagoule roulée au sommet du crâne avant de passer à l'action; par exemple, pour des gars en attente, assis dans une voiture... Cagoule visible, Stetson ou casque intégral représenteraient, en effet, un moyen sûr de trouver un bulletin d'accueil pour la prison locale !
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7564
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Sam 20 Juin 2009 - 20:44

Les conditions climatiques étaient bonnes ce 27 septembre: il faisait doux (j'avais ma veste d'été), il ne pleuvait pas; dans mon souvenir la fin d'après midi avait été très agréable

Comme à Alost, il s'agissait d'une belle journée douce et sèche. Les auteurs devaient éviter deux écueils : la pluie et le gel (même si le gel est assez improbable fin septembre en début de soirée) susceptibles de freiner leur fuite.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
dcmetro



Nombre de messages : 315
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Mar 28 Fév 2017 - 3:05

michel-j a écrit:
Uniquement le Spase (ortho non garantie !), Eve...   Mais à l'époque il n'était qu'au stade de l'étude...   Je m'étais laissé dire que l'un d'eux, en provenance d'Israël -à l'essai- avait disparu lors du cambriolage de l'ESI...   ou simultanément. Bref, sur les rares exemplaires présents dans le royaume, tous aux mains de la gendarmerie, l'un manqua à l'appel.

Cette arme anti émeute, ou de combat urbain, de conception Israélienne, est un calibre 12 qui ne tire pas en rafale...   C'est un riot-gun...   mais qu'on ne recharge qu'une seule fois...   comme un pistolet dit "automatique", en somme.

Les fusil SPAS-12 et SPAS-15 sont fabriqués par la societé Italienne FRANCHI

Il s'agit de Shotguns Semi-automatiques, arme existant depuis le début du 20eme siecle. Rien de révolutionnaire hormis leur design de science fiction qui en font fait des stars d'Hollywood.
Revenir en haut Aller en bas
dcmetro



Nombre de messages : 315
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   Mar 28 Fév 2017 - 3:20

james007 a écrit:
Apparemment les auteurs ont prononcé deux phrases.
Un de ces phrases m'interpelle :

"Le premier qui bouge, je le coupe en deux"

Ca ne vous inspire rien ?
Le gars a un riot gun en main, et un riot gun ça ne coupe pas en deux !
Ca transperce...

Qui pourrait utiliser ce genre de menace ?

Où, vis-à-vis de qui et dans quels contexte pourrait-on utiliser ce genre de menaces ?

Selon moi, n'importe qui peut employer cette menace. N'avez vous jamais remarqué comment l'esprit humain est capable exagération, d'hyperboles et d'imagination lorsqu'il s'agit de menaces ?

"Je vais t'arracher la tète" phrase banale lors d'une bagarre entre individus... Cela signifie t'il que la personne a un passé d'Ours Grizzly ou de Freddy Kruger ? non

"Je te coupe en deux" "Je te lamine en 4" "je te trucide la gueule" sont autant de phrase que n'importe quel truand voulant impressionner sa victime peut employer.

Son usage ne renseigne sur rien.

L'interview de ce docteur est extrêmement précieuse. On sent qu'il s'agit d'un individu calme et raisonné, soucieux de ne donner que les éléments dont il est SUR et qu'il a lui même constatés.

Son témoignage est ce qui permet le mieux de se représenter la scène. Et on remarque que ce qu'il décrit diffère sur bien des plans de ce qu'on peut lire dans invraisemblable amoncellement de littérature liée au TBW, bien souvent truffé d'erreurs factuelles.

Pas vraiment de cris et de panique. Un hold-up assez banal si on excepte les meurtres.

De plus, un élément m'a troublé. juste après la tuerie les clients on payé leur courses et se sont en allé... je trouve ça presque hallucinant. A des années du climat de guerre civile, de panique, de ville a feu et a sang décrit ci ou la.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview d'un témoin de Braine l'Alleud.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [BELGIQUE] Braine-l'Alleud
» Présentation
» WATERLOO le champ de bataille et le Hameau du LION en DANGER
» visite de la haie sainte
» Messe anniversaire de la mort de son S.M. NAPOLEON 1er

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: BIBLIOGRAPHIE ET INTERVIEWS :: Interviews :: Interview Docteur Jacques D.-
Sauter vers: