les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 les plaques immatriculations

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: les plaques immatriculations   Lun 29 Juin 2009 - 12:08

Bonjour

en vue de faire un Excell avec des données de voiture je propose de grouper ici tout les données des plaques immatriculation copiées ou volées.

Par exemple

Golf GTI van Camp:copie de Golf d'un habitant "rue du Mail"
acheté par hasard VAG Waterloo


Questions: Le NUMERO
Qui?
achete quand?
lien VAG: il existe vehicules industrièles VAG dans cette Rue!
Weykamp semble -t-avoir travaillé à un moment (?)

pourquoi Waterloo: VAG Waterloo donnaient des fortes reductions pour le personnel Gendarmerie?:J'ai lu il y a des années que c'est VAG Waterloo qui vendait toutes les voitures de la Gendarmerie. (?)
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: FGK991 devient A et N   Lun 29 Juin 2009 - 12:15

D&PNL :Pag 60 et 57

le numero contient un A et un N pendant l'attaque à Beersel

Le n° origine chez van Camps était FGK 991

comme cela on peut trouver quand il a ete inscrite et qui la vendu aussi : VAG Waterloo? Correct!

confirmée et Additionée:3 juillet 2009: après Anderlues suite dans six annees d'enquete:
Anderlues =golf van Camp repaint en noir:

Citation :
Enfin les plaques apposées sur la Golf avaient été copiées sur celles de la Golf d’un habitant de la rue du Mail à Ixelles, fréquentant le concessionnaire VAG de Waterloo. Une curieuse coïncidence: c’est ce garage d’Ieteren qui avait vendu à Mme Van Lidth la VW Golf Rabbit volée le 14 février 1983 à Plançenoit. C’est aussi dans ce garage VAG de Waterloo que fut volée I’Audi 100 de M. Jacques Culot, mitraillée par les tueurs sur le parking du Delhaize de Genval. Après le coup d’Anderlues, les enquêteurs parlent carrément de provocation...


et site BVN:

Citation :
Zo werden bijvoorbeeld de nummerplaten op de Golf die ze in november en december 1983 gebruikt hebben, gekopieerd naar die van een andere klant van de Waterlose concessionaris


un jour je pense d'avoir lu que VW-Rue du mail livrait toutes les camionettes de la gendarmerie et VW Waterloo toutes les Porsche et GTI plus tard,

par hasard


Dernière édition par K le Mar 26 Juil 2011 - 18:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: BMW 525 DFU847 affaire annexe   Lun 29 Juin 2009 - 13:06

six années d'enquete:
Citation :

Sur la piste de voleurs de cigarettes
Le 5 décembre 1985, perquisition au domicile de l’amie de Van Esbroeck. Mais les oiseaux se sont déjà envolés: Van Esbroeck et Dominique Salesse ont quitté le pays. Le 16 décembre 1985, la chambre du conseil de Bruxelles autorise la remise en liberté provisoire de Jean Bultot, l’enquête sur son rôle dans-le commerce et la détention d’armes et de munitions illégales n’ayant rien révélé de très concret. Deux jours plus tard, Léopold Van Esbroeck est arrêté au hasard d’une nouvelle perquisition. Il nie toute participation au vol de cigarettes au Delhaize de Lokeren. Salesse, quant à lui, est toujours recherché très attentivement. Les enquêteurs découvrent que Dominique loue des box de garages pour véhicules d’occasion. On retrouve dans l’un de ces box de l’avenue Edmond Machtens, à Molenbeek, des tickets d’approvisionnement d’essence mentionnant le numéro de plaque DFU847. Des vérifications démontrent que la BMW 5251 immatriculée DFU847 a été mêlée à un accident de circulation à Marseille, le 13 juin 1985, trois mois avant les raids de Brainel’Alleud, d’overijse et d’Alost. La BMW 5251 avait été volée à Knokke-Heist et rapatriée de France par la compagnie d’assurance après l’accident. Dans le coffret à gants, les gendarmes retrouvent un négatif de film. Après développement, les enquêteurs indentifient deux personnes sur les photos: Philippe De Staerke et Apostolos Papadopoulos. Le Grec Apostolos Papadopoulos, alias ‘Stéreo’, alias ‘Serge’, mesure 1,94 m. Il est blond et marche en claudiquant légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Dinant :voiture et plaques inconnues   Lun 29 Juin 2009 - 13:21

voiture inconnu:six années d'enquete:

Citation :
Dinant, le 13 mars 1982 Un agréable samedi de mars qui fleure bon le printemps sous un soleil dont la douceur efface, sur les bords de la Meuse, le souvenir de l’hiver. On se bouscule au pied de la Citadelle. Le touriste est encore rare à cette époque de l’année et des automobilistes cherchent à se garer sur la place Collard. Rien que de très naturel pour un samedi comme les autres dans une charmante petite ville où tout le monde s’adresse le bonjour. Ou presque. Sur la place Collard, deux hommes descendent d’une voiture dont ils rabattent les portières. Des gens pressés. Ils s’engagent dans la rue Adolphe Sax qui est à Dinant ce que la rue Neuve est au centre de Bruxelles. D’un pas rapide,-ils longent cette maison transformée en musée où naquit au début du siècle dernier celui qui devait inventer un instrument de musique à vent et lui donner son nom, le saxophone. Dans la rue Sax, les deux passants ralentissent le pas quand ils arrivent bientôt à hauteur de l’armurerie Bayard, un spécialiste en articles pour la chasse et la pêche. Coup d’œil à gauche et à droite. Ils ouvrent la porte et une sonnerie carillonne dans le magasin. Dans l’arrière-salle, le patron relève la tête, dépose un tournevis et vient finalement au devant de ses clients. Mais il n’aperçoit personne. Quelqu’un, sans doute, qui aura hésité et sera sorti après avoir entrouvert la porte.. . 11

Joseph Cattaï en est là de ses pensées quand le carillon retentit une seconde fois. Le commerçant qui se retourne n’a que le temps d’apercevoir deux silhouettes qui s’encourent du magasin avec à la main un long fusil de chasse. Bien trop rapides pour qu’il puisse espérer les rattraper. Ce n’est pourtant pas l’envie qui manque à Joseph Cattaï qui étouffe de rage. Au fond de la rue Sax et près de la fameuse place Collard où ils ont laissé leur voiture, les clients pressés de l’armurerie Bayard sont remarqués par un passant qui les décrit comme étant un homme de taille assez moyenne accompagné d’un grand costaud très corpulent. Toujours est-il que les voleurs s’engouffrent dans une voiture qui bondit sur les chapeaux de roues en direction de la France. Aucun témoin ne relève l’immatriculation du véhicule. La brigade de gendarmerie de Dinant ouvre une enquête et l’armurier Joseph Cattaï, qui déteste les histoires et aurait préféré terminer l’après-midi à taquiner la carpe dans la Meuse, doit expliquer aux enquêteurs comment les voleurs ont pu se dissimuler dans le magasin en l’entendant arriver. Et comment ils ne lui ont dérobé dans le presentoir où étaient rangées plusieurs autres armes, qu’un seul fusil sans grand intérêt, conçu pour la chasse au canard. Une canardière que l’armurier s’était procurée chez Centaure, une firme d’armements installée rue Trappée à Liège. La crosse en bois devait encore être travaillée mais ce travail de finition n’avait rien d’urgent pour Cattaï, qui n’ignorait pas que ce modèle d’arme pourvu d’un double canon de quatre vingt centimètres n’est que très peu vendu dans notre pays. Les munitions de calibre dix sont assez rares en Belgique. Ces canardières servent surtout à la chasse dans les marais de Sologne.. Visiblement, le cas ne passionne pas la gendarmerie de Dinant qui a suffisamment d’affaires en cours et de chats à fouetter pour se lancer à la recherche de petits gangsters dont l’intérêt se réduit à une arme destinée à tirer le canard. On pense à Dinant que ces voleurs ne peuvent être que des chasseurs et sans doute des Français de passage en Belgique. Bref, les années passent et nul n’entend plus parler de la fameuse canardière de l’armurerie Bayard. Un beau matin de janvier 1987, des inspecteurs de la police judiciaire de Nivelles surprennent Joseph Cattaï dans son magasin et lui annoncent qu’ils viennent de retrouver une arme de chasse signalée volée dans l’armurerie cinq ans plus tôt: sciée en morceaux emballés dans un sac en plastique repêché au fond du canal de Charleroi, à quelques centaines de mètres en aval du plan
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Maubeuge SANTANA   Lun 29 Juin 2009 - 13:25

six années d'enquete:

Citation :
Deux agents longent le square Lafayette et le troisième emprunte la rue Albert Ier. Ce dernier découvre le premier la voiture des cambrioleurs garée devant l’entrée du magasin, une double porte vitrée que les malfaiteurs, après avoir tenté en vain de s’introduire par l’arrière, ont finalement été obligés de faire voler en éclats. La voiture est immatriculée en Belgique.

Aucun autre donnée depuis?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Braine ALLEUD -Overijse   Lun 29 Juin 2009 - 13:28

six années d'enquete:

Overijse

Citation :
... Un ballet d’ambulances et des sirènes hurlant dans la nuit. C’est l’effarement entre Bruxelles et le Brabant wallon. Sur place, les gendarmes perdent un temps fou à recouper les témoignages, qui divergent d’une personne à l’autre. La VW Golf était-elle bleu foncé, vert forêt, grise ou noire? Dans la panique générale, un témoin croit pourtant avoir relevé une partie de l’immatriculation, ‘FPF 8. .‘. De précieuses minutes sont ainsi perdues en hésitations diverses et quand les


Dernière édition par K le Jeu 23 Déc 2010 - 17:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: un mysterieux SAAB turbo ....   Lun 29 Juin 2009 - 13:34

Six années d'enquete:

Citation :
Citation :
Les enquêteurs se seraient immanquablement aperçus de la présence d’une Saab 900 turbo immatriculée SX 678 abandonnée durant tout l’été sous une bâche dans un terrain vague appartenant à l’entrepreneur en pompes funèbres Richard Brouette. La justice ne serait pas obligée de s’appuyer sur le témoignage d’Alain Capron, un adolescent de quatorze ans, recueilli plusieurs mois plus tard à la table familiale par son père, le commissaire en chef de la police à Boussu. Mais cet été de l’année 1983, la maladie du sommeil frappe le Brabant wallon.

Je pense que ce donnée n'est pas confirmée?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: le Golf que le garagiste de Eccausines a vu.....et le SAAB3   Lun 29 Juin 2009 - 13:43

Six années d'enquete:

Citation :
Un dernier témoin affirmait avoir reconnu Baloo Beckcr dc sa fenêtre située juste en face de la filature où les tueurs du Brabant étaient à la recherche de sept gilets pare-balles. Mais Hector Riské, à septante-trois ans, n’a pas survécu au traumatisme de cette nuit et le malheureux est décéde quelque temps plus tard d’une attaque cardiaque. De la bouche d’un cousin de Robert Becker, les enquêteurs avaient également apris que Baloo. les derniers temps, était j la recherche de nlaaues de voiture et d’ailes de Volkswagen Golf. Ils

"Robert Beckrr, Ralo pour les intimes. (Photo Roland Piens)"

avaient même recueilli le témoignage d’un garagiste d’Ecaussines qui déclarait avoir reçu à la fin du mois d’octobre 1983 la visite de deux hommes qui ne semblaient pas être ‘très droits dans leurs bottes’, pour reprendre l’expression utilisée par ce témoin. Ils circulaient à bord d’une Golf de teinte rouge, semblable à celle qui avait été dérobée au début du mois à l’auberge des Trois Canards, à Ohain. Les deux hommes étaient à la recherche d’une portière de réemploi. Intrigué, le garagiste d’Ecaussinnes avait même relevé la plaque d’immatriculation de la Golf et dévisagé attentivement ses deux clients. Pour lui non plus, il n’y avait pas de doute, il s’agissait bien de Robert Becker et de Francesco Nardella, un garagiste italien de cinquante-deux ans installé rue de Valenciennes à Boussu, un nom que citait déjà Michel Cocu dans ses aveux sur la tuerie du Cohuyt de Nivelles. Du coup, Francesco Nardella n’allait par tarder à se retrouver à la police judiciaire de Nivelles, sommé de s’expliquer sur la découverte d’un spray de peinture noire de marque Silkers à base de polyuréthane dont les analyses menées par les laboratoires Dupont de Nemours en Belgique, puis aux Etats-Unis, allaient démontrer qu’elle était identique à celle utilisée pour repeindre en noir la Golf rouge volée aux ‘Trois Canards’. L’enquête a démontré que ce spray de peinture avait été fourni à Nardella par un certain Max Urbain, dit Max le Ferrailleur, qui confirma le fait dans les locaux de la police judiciaire et ajouta qu’il connaissait le couple Fourez-Dewit abattu à Nivelles. Le monde est petit! On avait découvert qu’un membre de la tribu Becker s’était tué quelques semaines plus tôt dans la région de Liège au volant d’une autre Saab 900 turbo volée.

Qui connait ce garagiste et quelle Golf et plaque c'était?

Qui connait l'histoire du peinture?

Qqpart ici j'ai lu que deux gendarmes a la retraite disaient qu'ils on trouvés dans des boxes qu'ils devaient observer ,des bobonnes de peintures.
qui connait la date de cet accident de Saab 900 turbo?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: SAAB 4 sans plaques   Lun 29 Juin 2009 - 13:53

Citation :
Six années d'enquete:
Citation :
Un entrepreneur en toitures de Lodelinsart, Joël Labort, 33 ans est quant à lui certain d’avoir vu une Saab 900 turbo bleu nuit, désimmatriculée, garée au début de l’été 83 près du garage Nardella. Son témoignage est très précis. La Saab était équipée de phares longues portée, d’un spoiler à l’avant et d’une bande de caoutchouc sur le coffre arrière.

pas de nouvelles?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Chevrolet de Davila   Lun 29 Juin 2009 - 13:54

Six années d'enquete

Dans les années 1977-80, la justice belge avait été amenée àenquêter sur les activités de Carlos Davila qui. parallèlement à ses activités à la FN, exploitait le club privé ‘El Puma’, dans la rue du Marché au Fromage à Bruxelles. Officiellement, ‘El Puma’ n’é229

tait à Bruxelles qu’un centre culturel sud-américain. Mais la gendarmerie belge était parvenue à établir que sous cette couverture se dissimulait une antenne de la CIA par laquelle le milieu latinoaméricain de Bruxelles était facilement surveillé. Carlos Davila utilisait d’ailleurs un break Chevrolet pourvu de plaques d’immatriculation attribuées en Virginie à la firme ‘Replica-Model’

03juillet 2009 je met un peu plus parce que c'est interessant:

Citation :
Juan Mendez devient donc avec Alain Coesens le responsable de la division Défense et Sécurité de la FN pour l’Amérique latine, l’Espagne et le Portugal. Son prédécesseur était Carlos Davila del Pielago, que le père d’Alain avait rencontré à l’époque où il était notre ambassadeur à Lima. Le père d’Alain Coesens s’était d’ailleurs étonné de ce qu’un Péruvien ait été chargé par notre Fabrique nationale de négocier avec le gouvernement péruvien. On trouvera sans doute une explication dans le fait que Carlos Davila, un ancien capitaine parachutiste et ancien bras droit du président péruvien, avait dû quitter le Pérou pour des raisons politiques. Sa femme appartenant à la famille d’un des fondateurs de la Kredietbank. c’est assez naturellement qu’il choisit la Belgique pour terre d’accueil.. . Dans les années 1977-80, la justice belge avait été amenée à enquêter sur les activités de Carlos Davila qui. parallèlement à ses activités à la FN, exploitait le club privé ‘El Puma’, dans la rue du Marché au Fromage à Bruxelles. Officiellement, ‘El Puma’ n’é229

tait à Bruxelles qu’un centre culturel sud-américain. Mais la gendarmerie belge était parvenue à établir que sous cette couverture se dissimulait une antenne de la CIA par laquelle le milieu latinoaméricain de Bruxelles était facilement surveillé. Carlos Davila utilisait d’ailleurs un break Chevrolet pourvu de plaques d’immatriculation attribuées en Virginie à la firme ‘Replica-Model’, une couverture de la CIA dirigée par Sam Cummings. Cette enquête sur Carlos Davila avait été effectuée à la BSR de Bruxelles par le maréchal des logis Madani Bouhouche. Quand les investigations du gendarme Bouhouche révélèrent l’existence de liens entre Carlos Davila et un trafic de came, et que Paul Dessard, à la FN, fut mis au courant des relations troubles qu’entretenait Carlos Davila avec la CIA, de sérieux problèmes surgirent à Herstal mais Davila ne fut toutefois pas remercié, l’enquête menée par la justice belge ne présentant pas de danger immédiat pour le renom de la firme. Davila quitta bien plus tard la fabrique d’armes pour la société américaine Sherwood, où I’ancien capitaine parachutiste péruvien s’était fait miroiter de bien meilleures conditions. _.

Par hasard déjà des années avant Bouhouche enquetait sur le prédécesseur de Mendez ?????,


Dernière édition par K le Ven 3 Juil 2009 - 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Mazda de l'attaque de Vernaillen   Lun 29 Juin 2009 - 13:57

six années d'enquete:

Citation :
c’est à un miracle que la famille Vernaillen doit de n’avoir pas été décimée dans cet attentat. Madame Vernaillen doit la vie à sa fille aînée qui essaya de la mettre à l’abri des projectiles. La fille du major Vernaillen tendit ensuite une arme à son père qui avait eu le réflexe de se jeter immédiatement à plat ventre au living. Le véhicule des agresseurs, une Mazda, croisa les services de secours lorsque ceux-ci arrivèrent sur les lieux de la fusillade L’enquête démontra notamment qu’une arme de chasse de type ‘Remington’ tirant des balles explosives avait été utilisées par les tueurs lors de l’attentat. Ce genre de projectiles n’est habituellement pas disponible dans le commerce. Quant à la voiture utilisée pour commettre l’attentat, elle fut retrouvée, sans plaque d’immatriculation, sur le campus de I’UCL à Woluwe-SaintPierre. Les spécialistes du laboratoire de la gendarmerie observèrent qu’un trou avait été percé dans le toit du véhicule, que ce trou était destiné à placer une antenne mais que l’émetteur avait disparu.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Toyota camionette de Paris XL   Lun 29 Juin 2009 - 14:01

six années d'enquete:

Citation :
Le 9 novembre 1987, les enquêteurs retrouvkrent dans un box de garage de l’avenue Louise une camionette Toyota munie de fausses plaques d’immatriculatiotr.

numero?

additioné :4juillet 2009 sources Mendez .PDF
volé sur voie publique avec cleés!
retrouveé boxe 179,rue du Beau site

reproduction immatriculation, CLF136 de qui?


Dernière édition par K le Sam 4 Juil 2009 - 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Renault 25 avec les armes dans le coffre   Lun 29 Juin 2009 - 14:04

six années d'enquete:

Citation :
Des locataires du complexe Louise indiquèrent que Bouhouche louait un second garage à l’avenue d’Hippocrate, tout pr&s du campus de l’université catholique de Louvain, g Woluwe. Les enquêteurs touchaient à la vérité. Avenue d’Hippocrate, la PJ de Nivelles retrouva une Renault 25, volée en 1985 et pourvue elle aussi de fausses plaques d’immatriculation imitées sur celle d’un véhicule identique. La Renault avait été volée, à Bruxelles, à l’un des directeurs de Renault Belgique. En ouvrant le coffre, étouffant de joie, les enquêteurs mirent la main sur ce qu’ils recherchaient inconsciemment depuis cinq ans : la plupart des armes volées au groupe Diane au Nouvel An 1981-82 ainsi qu’une bonne partie de la collection d’armes volée en mai 1985 chez l’ingénieur Juan Mendez à Overijse.

numero immatr.?


Dernière édition par K le Ven 3 Juil 2009 - 20:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: SANTANA du tumuli   Lun 29 Juin 2009 - 14:07

six annees d'enquete:

Citation :
Et la Santana de Wavre méritait qu’on la fasse ‘parler’. C’est vers 221130 que la voiture fut retrouvée en feu le long de la drève des Tumuli, juste derrière la clinique César de Paepe à Watermael-Boitsfort. Les fausses plaques de la Volkswagen reproduisaient exactement celles d’une Santana appartenant à un habitant de la rue Léon Vanderkindere, à Uccle.


rue Vanderkindere à confirmer

2907 2009:add.:

la liste que Michel a donné:

Citation:
Plusieurs objets furent retrouvés dans la voiture incendiée :
- 8 douilles de 9 mm
- deux billes métalliques provenant de chez dekaise.
- un pèse-lettre

Le 16/10/82, un adolescent découvre au carrefour de la drève du sanatorium et de la drève sainte-corneille divers objets : des cartes de banque appartenant à dekaise et l'un de ses clients victime de l'agression, des blocs de mousse du siège arrière de la santana, une plaque d'immatriculaion coupée DSN237 (copie d'une plaque attribuée à un véhicule identique dont le propriétaire était domicilié avenue Huysmans 225 à Ixelles), un soulier coupé et un polo déchiré, un journal espagnol El Pais, divers documents appartenant à Dekaise, une monture de lunettes sans verre, des morceaux de papiers manuscrits.


Dernière édition par K le Mer 29 Juil 2009 - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Peugeot plaque d'origine   Lun 29 Juin 2009 - 14:09

six années d'enquete

Citation :
Ce qui permet de penser que l’agression avait une nouvelle fois été bien préparée. En effet, le 28 janvier, vers 20h50, deux individus munis d’une arme ressemblant à une kalashnikov, avec une p&rée en bois, avaient contraint un employé du ministère de la Culture française à leur céder sa voiture, la fameuse Peugeot 504 qui portait alors les plaques ‘D 705 F’. M Raymond Dewee dût egalement remettre ses papiers d’identité ainsi que son permis de conduire, deux documents qui n’ont jamais été retrouvés au cours de l’enquête.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Saab turbo à l'abandon:SX976   Lun 29 Juin 2009 - 14:14

six années d'enquete:

Citation :
la chaussée d’Alsenberg où la voiture inutilisable fut abandonnée. On retrouva dans le coffre les 45 kilos de café et les 50 litres d’huile dérobés au Colruyt de Nivelles. La Saab 900 turbo avait été pourvue de fausses plaques SX 976

il me semble avoir lu que ce numero est le numero d'un voisin d'un general de la gend. (à reconfirmer)

Addition. 29072009

le numero d'immatriculation du SAAB est SX976 (P&D) fausse plaque

dans notre site doc de la dernière heure 210188 je trouve que la plaque a été copié d'un habitant rue des cocinelles à ....Ixelles plein dans le miel...

-----------

additionné 15122010: ds colruyt-Nivelles pdf on trouve

numéro de plaque attribué à une autre SX676 SAAB 900 (il s'agit en réalité d'une reproduction) dont le propriétaire KAW. Sim. est domicilié, à 1180 avenue des Aubépines -



Dernière édition par K le Dim 12 Déc 2010 - 20:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Les plaques jettées à l'eau à Ronquieres   Lun 29 Juin 2009 - 14:20

Six années d'enquete

Citation :
Ces individus, dit-il, sont arrivés en Golf GTI en dans une Mercedes blanche. II avait déjà aperçu à plusieurs reprises deux voitures rôdant aux alentours du plan incliné de Ronquières. Il s’agissait d’une Renault 30 ou d’une VW Passat blanche et d’une GTI, d’abord 203

d’un gris métallisé. ensuite de teinte verte. C’est cette dernière qui a été retrouvée dans les bois de La Houssière. En général, il n’y avait que deux chauffeurs, plus rarement un troisième individu assis a l’arrière. Ce sont eux qui ont jeté les armes retrouvées plus tard dans le canal avec plusieurs vestes pare-balles, le baby coffre et l’argent du Delhaize d’Alost. Les tueurs se sont également débarrassés des plaques minéralogiques, qui n’ont pas été retrouvées. Selon ce témoin, ces individus avaient l’habitude de

Les plaques jettées à l'eau sont en Aluminium ou plastique et n'ont pas pu être detectées par le bateau specialisé allemand qui a aidé à trouver les armes en Fer.

Qui connait plus sur ce bateau?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: le BMW 535i dans la fossé apres Lokeren   Lun 29 Juin 2009 - 14:24

Six années d'enquete:

Citation :
Une BMW dans le fossé
Le lendemain du prononcé de l’arrêt condamnant Claude Leroy à dix-huit mois de prison, et plus précisément dans la nuit du 4 au 5 décembre 1985, des cambrioleurs s’introduisirent au Delhaize de Lokeren et mirent la main sur 164.142 francs de cigarettes et quelques bouteilles de vin. Une alarme se déclencha et la police de Lokeren, vite sur place, recueillit un témoignage faisant état de la fuite en direction de I’E-17 d’une BMW au volant de laquelle se trouvait un individu porteur d’une cagoule. A 5 h 05, une patrouille de la police spéciale des autoroutes découvrit une BMW dans un fourré à Merelbeke. Les policiers remarquèrent des signaux lumineux dans une rue adjacente et, s’y rendant, tombèrent nez à nez avec Edouard Ophalffens et sa femme Maria Bressan. Les cigarettes volées furent retrouvées, dans le coffre de la voiture. Ophalffens et Bressan nièrent toute participation au cambriolage mais finirent par avouer ne pas être étrangers au vol des cigarettes dans le supermarché de Lokeren. Les deux cambrioleurs du Delhaize de Lokeren, dirent-ils, avaient eu de malencontreux ennuis mécaniques. Après avoir poussé la BMW dans le fossé, ils avaient téléphoné à Ophalffens et Maria Bressan pour leur livrer le butin. Le début d’une enquête qui allait durer plusieurs années commençait par une banale panne de Voiture.
213

I.cs gendarmes sont stupCfaits quand ils inspectent le véhicule d’un peu plus près. La BMW a en effet été entit:rement transforméc. Une prise de contact a été installée dans le coffre à gants et ne nécessite aucune clé. la banquette arrière a été démontée et une ouverture a été pratiquée entre le siège et le coffre à bagages qui peut, lui. être ouvert de l’intérieur. Les enquêteurs se rappellent alors que la Volkswagen Santana utilisée pour l’attaque de l’armurerie Dekaise à Wavre avait elle aussi été transformée de la même façon. De plus, ils découvrent dans la BMW des cartouches neuves de douze ballettes ‘legia’, sortes de munitions utilisées notamment au Delhaize d’Alost. La BMW 535i a été volée à Zaventem le 2 novembre 1985 et des plaques minéralogiques y ont été apposées, pareilles à celles d’unc autre BMW, non suspecte celle-là. Le procédé avait déjà été employé à de nombreuses reprises par la bande de Nivelles dans le but d’induire les enquêteurs en erreur. Les coïncidences ne sont encore que tr&s légères, mais elles suffisent à justifier un complément d-enquête. sous la houlette du juge d’instruction Freddy Troch et la responsabilité du substitut Willy Acke du parquet de Tcrmondc. En étudiant au peigne fin le pas& d’ophalffens et de Maria Bressan, les enquêteurs découvrent très vite que le couple travaille depuis belle lurette avec Dominique Salesse, Christian Solemé et Léopold Van Esbroeck. Le souvenir de ce dernier provoque immédiatement un déclic chez les enquêteurs. l’affaire des bons de caisse du curé de Wieze.. .

Numero?
Revenir en haut Aller en bas
Kranz



Nombre de messages : 765
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: les plaques immatriculations   Lun 29 Juin 2009 - 14:32

K a écrit:

Les plaques jettées à l'eau sont en Aluminium ou plastique et n'ont pas pu être detectées par le bateau specialisé allemand qui a aidé à trouver les armes en Fer.

Si elles n'étaient pas emballées, les plaques ont peut-être été entraînées plus loin par des courants ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: BMW 520 gris   Lun 29 Juin 2009 - 19:44

michel admin

Citation :
Sujet: Re: Ixelles Sam 11 Avr 2009 - 19:55

--------------------------------------------------------------------------------

Une BMW 520 grise
En décembre 1985, même pas 2 mois après le massacre d’Alost, il s’est passé une chose étrange.

Van Den Abiel a reçu une facture de la société Bruxelloise de dépannage ‘Les Dépanneuses Oranges’.

Van Den Abiel a été prié de payer la somme de 4.403 franc, pour soi-disant avoir abandonné sa voiture à Ixelles, Place Flagey le 28 décembre 1985.

La police avait donné l’ordre au service de dépannage d’enlever la voiture vers le garage de la police situé rue Vandenbroeck. Van Den Abiel n’en revenait pas. Ceci était impossible!

Sa voiture, une Mercedes 300 grise, se trouvait simplement devant sa porte. La plaque d’immatriculation que Les Dépanneuses Oranges donnait lui appartenait effectivement mais la voiture qui portait la plaque d’immatriculation ne correspondait pas.

Il s’agissait d’une BMW 520 grise. Quelqu’un avait donc copié la plaque et l’avait installé comme une fausse plaque d’immatriculation sur la BMW 520. Les tueurs du Brabant avaient quelque chose avec des voitures.

Mr .van den Abiel a déjà perdu 2 membres de sa famille a Alost+ 3-sième blessé pendant l'attaque de ALOST.
Revenir en haut Aller en bas
a h



Nombre de messages : 187
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: les plaques immatriculations   Mar 30 Juin 2009 - 3:24

K a écrit:
six années d'enquete:

Citation :
Le 9 novembre 1987, les enquêteurs retrouvkrent dans un box de garage de l’avenue Louise une camionette Toyota munie de fausses plaques d’immatriculatiotr.

numero?
Le pv dont je parle dans le sujet "Ixelles", concerne en fait le vol de cette camionette. On a retrouvé des objets appartenant à cette camionnette près d'une voiture brulée, ayant servie à une attaque des tbw. Les tueurs auraient donc utilisé cette camionnette comme véhicule secondaire. Et c'est là que c'est important. Quand les tueurs ont volé ce véhicule, personne, et probablement pas la police, n' a accordé de l'importance à un simple vol de voiture. Les tbw volaient des voitures avec la clé de contact disponible. Soit parce que c'était plus pratique pour redémarrer en vitesse ou soit parce qu'ils étaient incapables de traficoter une voiture pour la faire démarrer. Dans ce second cas, comment se sont-ils pris pour voler cette camionnette? Par ruse, par opportunisme? Il serait bon de réentendre les propriétaires ou chauffeurs de ces véhicules volés à l'époque. On serait peut être surpris d'apprendre que cette camionnette avait mise en réparation dans un garage quelque temps avant et que maintenant avec le recul, on se rend compte que le garagiste avait fait un double de la clé. Il faut à nouveau interroger le chauffeur, lui demander si des gendarmes ne s'étaient pas intéresser d'un peu trop près à son véhicule. Déjà, savoir comment elle a été volée, serait utile. En tout cas, refaire l'enquête des vol de ces véhicules "inintéressants"
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: les plaques immatriculations   Mar 30 Juin 2009 - 9:43

a h a écrit

Citation :
Les tueurs auraient donc utilisé cette camionnette comme véhicule secondaire. Et c'est là que c'est important

le Toyota a été volé par x en octobre 81 et après utilisé pour le vol du dinghy à Knokke
en préparation du chantage des grands magasins par un idée de Bouhouche;

Cet idéee à avorté mais on a bien creusé le tunnel vers le Senne.

il n'y a Rien qui relié cet toyota aux faits des TBW sauf l'endroit ou en a trouvé le chargement de cette camionette :Tumuli près de l'endroit ou en a trouvé le Santana Brulé

lire aussi

Citation :
Sujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982 Ven 14 Déc 2007 - 14:20 La carcasse de la santana fut retrouvée drève des Tumuli. En 1987, des enquêteurs découvrent dans un box loué par Bouhouche une Toyota qui avait été volée en octobre 1981 à un chauffeur d'une firme de parfum. Le contenu de la Toyota (caisses de parfums) fut découvert quelques jours après le vol à la...drève des Tumuli.


et

Citation :
Sujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982 Jeu 20 Déc 2007 - 11:30
michel a écrit:billbalantines a écrit:michel a écrit:La carcasse de la santana fut retrouvée drève des Tumuli. En 1987, des enquêteurs découvrent dans un box loué par Bouhouche une Toyota qui avait été volée en octobre 1981 à un chauffeur d'une firme de parfum. Le contenu de la Toyota (caisses de parfums) fut découvert quelques jours après le vol à la...drève des Tumuli.
Faudrait donc en savoir plus sur le contexte du vol de cette camionnette de Paris XL... qui? pourquoi? Et donc qui avait comme habitude d'abandonner ses larcins à la drêve du Tumuli... La camionnette Toyota fut volée à Bruxelles. Quel est l'intérêt de voler un tel véhicule? On notera qu'on retrouvera en forêt avec les caisses du parfum le siège passager du véhicule. Les enquêteurs ont pensé que cette toyota aurait servi de véhicule-relais lors de l'attentat contre Vernaillen.

note : vernaillen = 26 octobre 1981

Santana au tumuli= 30september 1982 donc une année après

Vol du dinghy: je ne sais pas là il faut que je cherche:

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/la-piste-mafieuse-racket-f39/projet-de-ranconnage-des-grands-magasins-t345.htm

Donc si vous trouvez des liens:exposez!

par exemple :le voleur et videur du toyota <(diff)> deteneur
peut avoir un connexion avec celui qui a laissé le Santana Là:mais il faut connaitre les endroits à 10 metres près! Peut-etre tous les bandits utilisaient la drève des Tumuli à ce moment là c'était l'autoroute vers Bruxelles reservés aux gangsters (mais bloqué à la fin par la barrière?,que les connaisseurs savaient contourner à un certain moment? et plus tard cela devenait un cul de sac avec l'abandon du Santan qui d'ailleurs roulait avec un radiateur troué par balles.

Je fais un ligne de temps en powerpoint qui vous aidera mais c'est loin d'être fini .
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: toyota=Vehicule sous-marin   Mar 30 Juin 2009 - 10:10

Bonjour

il faut aussi rechercher sur le site le mot "sous-marin"
dans le language flic ça semble être une voiture d'observation

lire

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/articles-de-presse-f23/mort-du-gendarme-bouhouche-t79-30.htm?highlight=livres+anciens



et ce que B.R. a dit lui meme ,et que j'avais pas compris tout de suite.

Citation :
B.R.

Sujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982 Jeu 20 Déc 2007 - 14:31

--------------------------------------------------------------------------------

michel a écrit:
Citation :
.... La camionnette Toyota fut volée à Bruxelles. Quel est l'intérêt de voler un tel véhicule? On notera qu'on retrouvera en forêt avec les caisses du parfum le siège passager du véhicule.
Non Michel, pas vous quand même!
Cette camionnette dont vous parlez a été retrouvée dans le boxe 179 du la rue du Beau Site et il ne manquait aucun siège !
Quand à l'intérêt possible d'un tel véhicule... ? N'avez-vous jamais pensé à un sous-marin ?


Donc le toyota peut avoir été utilisé à plusieures entreprises.

Combien de km parcouru?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: le golf GTI ETS 124   Mar 30 Juin 2009 - 11:42

Sur la face avant de bouquin de Guy Bouten je voit une golf que je ne peux pas situer.
il manque le capot moteurs et les portes.Il n'est ni découpé ni cramé
a plaque immatriculation ETS 124

Cest celui du cimetière qu'on a trouvé le même soir d'Alost ou une autre encore?

Merci pour les informations.
additioné 11/07/2009

trouvé dans mes doc powerp source?:

Vol dune autre Golf GTI GRIS Dans la nuit , on signalait qu’une Golf grise à demi démontée venait d’etre abandonnée sur un parking rue De Vleminck prèes du cimetiere de Strombeek.   Un habitant du quartier dit avoir vu vers 1 heures du matin une Mercedes 200 de couleur blanche à coté de cette Golf GTI et des va et vients suspects entre les deux véhicules. Policiers et Gendarmes sont arrivés. La laboratoire de la Police judiciaire et un officier en charge de ‘antiterrorisme aussi. Très vite , ils ont conclu que la Golf Volée Avenue des Arts à Bruxelles ,samedi ,apres 21 heures n’avait donc pas pu servir deux heures plus tôt au Delhaize d’ Alost.   Neanmoins , il est troublant que la portière avant gauche et le capot du moteur avaient disparu , de même que le pommeau du levier des vitesses et certaines autres accessoires. A l’interieur, la police a découvert deux boites de cartouchzes Type Browning 764 ? pleine ,une paire de bo(it?)tes vertes,des chapeaux de feutre et des lodens-chasseurs. La voiture appartient à une habitante de LASNES.    

qui en sait plus?
Merci


Dernière édition par K le Sam 11 Juil 2009 - 10:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a h



Nombre de messages : 187
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: les plaques immatriculations   Mer 1 Juil 2009 - 2:05

Merci K. Mais comment cette camionnette a-t-elle été volée? Volée par X? Et L était pas loin. Razz . Il semblerait, à la lecture de deux articles de la DH, que lors de l'abandon de la santana, on ait retrouvé des échantillons s'étant trouvés dans la camionnette. Les échantillons étaient propres et secs alors que de la pluie était tombée la veille.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les plaques immatriculations   

Revenir en haut Aller en bas
 
les plaques immatriculations
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» "Philou" Marre de ces plaques rouges!!!!
» sclérose en plaques et alimentation
» [PLAQUES] Je cherche à déchiffrer ma plaque de cheminée!!!
» Gènes de la sclérose en plaques
» Document sur differents types de plaques palatines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: LES TUEURS: INDICES, PROFILAGE, PORTRAITS ROBOTS... :: Eléments matériels , indices-
Sauter vers: