les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Sart   Jeu 1 Mar 2007 - 6:13

Pour etre complet
Page Une
Mardi 18 octobre 1994 N° 243
Page 15

Beijer: armes et explosifs à l'analyse

Par HAQUIN,RENE
Photo de MILUTIN,ROGER
Illustration
Le «butin» déterré dans un bois de Sart-Dames-Avelines correspond aux révélations faites par Beijer. L'enquête reprend, en même temps que le procès continue.
L'impressionnant butin déterré vendredi soir sur les indications données par Robert Beijer, qui, ce jour-là, a guidé les enquêteurs vers deux caches d'armes trouvées dans une vaste propriété privée de Sart-Dames-Avelines, est actuellement examiné par la laboratoire de la police scientifique et le service de déminage de l'armée, et n'a sans doute rien à voir ni avec les tueries du Brabant, ni avec l'assassinat en 1950 du député communiste Julien Lahaut, comme certains l'avançaient imprudemment hier.

Au procès qui se poursuit aux assises du Brabant, le commissaire de PJ de Bruxelles Philippe Benneux, qui dirigeait les recherches vendredi, a fait l'inventaire des armes, munitions, crosses, explosifs, détonateurs électriques et documents volés, et a commenté les deux films video réalisés sur le terrain pendant les fouilles, à l'intention de la Cour et des jurés.
Beijer avait parlé de ces caches d'armes dès la fin 1987 à un enquêteur nivellois, en précisant qu'il existait un danger potentiel parce qu'à proximité se trouvait un plan d'eau près duquel jouaient des enfants. Ce qui correspond: l'une des deux villas de la propriété, qui donne sur une vaste pelouse et un étang, est habitée par le fils du propriétaire et ses enfants, âgés d'une dizaine d'années.
DÉMÉNAGÉS PAR PRÉCAUTION D'UN BOX LOUÉ RUE LEPAGE
Beijer a réaffirmé hier avoir été chargé vers le début 1987 de planquer une VW Passat (volée le 16 décembre 1986 à Watermael-Boitsfort) dans le box 23 du parking des Marchés, rue Léon Lepage à Bruxelles, dans le cadre des opérations «Enterprise» attribuées, selon Beijer, à des hommes de la Sûreté de l'État. L'épouse de Bouhouche a dit à Beijer que la voiture devait servir à l'évasion de son mari, incarcéré depuis janvier 1986. Dans ce box, Beijer dit avoir vu une moto et une sorte de «kit bag» apparemment bourré d'armes. C'est après sa première incarcération en octobre 1987 que Beijer, se sentant piégé par l'enquête à laquelle il avait collaboré en livrant plusieurs caches d'armes, a, de sa prison, fait demander à un ami de sortir le sac d'armes, puis à un autre d'aller le planquer, sans informer le premier de ce que le second faisait. Je prenais mes précautions, dit-il. J'avais aussi demandé de sortir de la Passat des documents, dont un agenda, que je ne retrouve pas. Il dit ignorer aussi où est passée la moto.
DES HK, COMME A L'ESI, ET LE STECHKINE DE CASTRO?
Dans la première cache, deux pistolets mitrailleurs Heckler und Kock (comme les HK volés à l'ESI en 1982) de cal. 9 mm court, quatre crosses, un pistolet Stechkine de cal. 9 mm Makarov de l'armée rouge (rare à l'époque et semblable au Stechkine volé chez Mendez en 1985, qui l'avait reçu d'un colonel péruvien, lui-même l'ayant reçu de Raoul Castro, le frère de Fidel), un pistolet FN cal. 22 modèle Medalist, un pistolet semi-automatique Smith et Wesson modèle 41, cal 22 long, des chargeurs remplis de cartouches .22, un chargeur vide et 46 documents communaux dont trois passeports 43 cartes vierges ou usagées provenant de Chaumont-Gistoux (cambriolage de juillet 1981), de Cuesmes, de Nivelles et Wavre (où l'on ne se souvient pas de tels vols).
En outre, un silencieux de marque «Unique», un sac de munitions, notamment des fameuses Hollow Point (le type de munitions de Bouhouche, de la Sûreté et de l'assassinat de Mendez en janvier 1986) et trois plaques de voitures, l'une originale (P 26) volée il y a une dizaine d'années à un sénateur, et deux duplicata immatriculés DEE 501 et EDY 991, dont l'un volé à la brigade de gendarmerie d'Uccle (où Bouhouche fut affecté lorsqu'il dut quitter la BSR).
Dans la deuxième cache, découverte dans le même bois, à six mètres de la première, on a retrouvé des boues jaunes pronvenant de bâtons de dynamite liquéfiés, avec des emballages d'origine rongés, des détonateurs électriques, seize chargeurs et une grenade à fragmentation de type américain.
Le tout, fortement attaqué par l'humidité et enduit de boue, fait actuellement l'objet d'analyses en laboratoire. Sans jeu de mots facile, les résultats des recherches sur la provenance de ces armes, munitions et explosifs pourraient aussi être explosifs. On se souvient des allusions de néo-nazis du WNP à des caches d'armes et d'explosifs, ainsi que des déclarations de Martial Lekeu, autre ex-gendarme parti aux États-Unis, qui parlait aussi de caches d'explosifs, à l'époque du «groupe G» et des tueries du Brabant...
GENDARMES TROP CURIEUX ET NOUVEAUX DEVOIRS D'ENQUETE
Commentant les recherches de vendredi, la défense de Beijer a regretté que malgré ses craintes et les consignes du président, des gendarmes de la BSR et de la brigade de Nivelles sont néanmoins venus sur les lieux. Un juré s'est assuré qu'ils avaient bien été identifiés. Ca veut dire que les informations ont circulé dans les états-majors pendant le week-end, avant de parvenir à votre Cour, a remarqué Beijer.
A l'avocat général qui lui rappelait des confidences d'époque, échangées avec Amory (il fut bien question entre eux d'explosifs et d'un projet de vol dans une carrière du Namurois), Beijer a sèchement répliqué que l'enquête n'avait pas révélé de vol dans la région (il y en eut cependant un en mai 1984 à Écaussines, à l'époque de l'attaque du camp des Chasseurs ardennais à Vielsalm), et que plutôt que de supputer sur ces explosifs, il est préférable d'attendre les résultats.
On en saura peut-être alors un peu plus sur la rovenance, a-t-il conclu.

Beijer joue donc toujours la carte de sa crédibilité, dans ce spectaculaire rebondissement provoqué au procès. Les caches d'armes existaient. Mais rien jusqu'ici ne prouve que ce «butin», secrètement déplacé à l'époque pour établir sa bonne foi, ait réellement été manipulé dans le cadre des fameuses missions «Enterprise» qu'il attribue à des hommes de la Sûreté. Suspense...
RENÉ HAQUIN
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Sart   Jeu 1 Mar 2007 - 6:14

Pour etre complet

Page Une
Mardi 18 octobre 1994 N° 243
Page 15

Lahaut, c'était du 11.43 mm...
Par LALLEMAND,ALAIN

Rudy Van Doorslaer, historien au Centre de recherches et d'études historiques de la Seconde Guerre mondiale, un des auteurs du livre «L'Assassinat de Julien Lahaut, une histoire de l'anticommunisme en Belgique» (1) est formel: l'arme qui a servi à abattre le député communiste le 18 août 1950 est un Colt. 45. Une arme militaire, lourde (plus d'un kilo), capable de tirer à distance, et utilisant des cartouches de 11.43 mm, ce qui rendait les quatre douilles retrouvées à l'époque fort reconnaissables.
Une arme sans doute commune, adoptée par l'armée américaine depuis la Première Guerre mondiale, et dont le calibre sera également retenu par les services secrets britanniques. Mais une arme d'un tout autre registre que celles dont la trace sera retrouvée à Sart-Dame-Avelines: tant au niveau des armes que des munitions, il est donc exclu d'opérer un lien quelconque entre la cache Beijer et l'assassinat politique de 1950.
A. L.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Sart   Jeu 1 Mar 2007 - 6:42

michel a écrit:
Il semblerait qu'il y a de longues années de cela, les enquêteurs ont reçu un renseignement comme quoi des armes "chaudes" avaient été enterrées dans un domaine du nom de "Bati Saint Bernard" à Sart-Dame-Aveline propriété d'un certain Pierre V.
Celui-ci aurait déclaré qu'il avait mis les "enquêteurs" dans sa poche lors de la perquisition. On dit aussi de l'homme qu'il était membre de...Gladio!
Permettez-moi de profiter du fil de Sart pour vous rappeler combien il faut être méfiant à l’égard d’une info et combien toutes ces pistes créées souvent par la presse en mal de sensionalisme, sont fausses et détournent l'enquête.
Je ne résiste pas à replacer ici, une copie des commentaires devant la Commission d'enquête de deux excellents enquêteurs de la cellule.
Ils nous donnent une belle leçon d’objectivité.

Actualité informations générales et société
Samedi 7 juin 1997 N° 131
Page 35

Le regard de deux enquêteurs de la première heure sur l'énorme dossier de Jumet
Tueries du Brabant : des pistes mais pas un indice
Par HAQUIN,RENE; THIENPONT,PIERRE-YVES

La commission " bis " sur les tueries a entendu hier deux " vieux " engagés dans l'enquête depuis 1985, restés jusqu'ici dans l'anonymat et qui, sur les multiples pistes suivies, ont remis les pendules à l'heure, dans la simplicité, la transparence et la rigueur. Ce sont les sous-officiers de gendarmerie Lionel Ruth et Alain Lachlan.

Ruth dit que l'enquête sur les tueries est différente de toute autre. Ici nous n'avons rien, ni éléments matériels, ni identification. Il est partisan des cellules mixtes, à condition de faire travailler les gens ensemble. Originaire de province, il déplore le complexe de supériorité des bruxellois de la PJ et de la BSR.

Où mena la piste des gendarmes ou des militaires ? Nulle part, mais des noms pleuvent : Beijer, Bouhouche, Lekeu, Marbaix, Lhost, Majerus, Beaurir, Bougerol, l'expert en balistique Dery. Un bout d'enquête sur René Majerus, colonel de gendarmerie décédé en 1985, révèle par exemple qu'à la demande d'un colonel aviateur qui ne savait que dire à son filleul incité par Latinus à entrer au WNP, Majerus avait répondu que le WNP travaillait avec la Sûreté et était sérieux et propre. Pensionné, recyclé chez EIM, une société américaine de renseignement, Majerus revenait aussi voir des fiches à la gendarmerie et dut être interdit de quartier.

Un ex-gendarme de l'antiterrorisme dit aussi que Majerus avait, dans les années 70, tenté d'introduire Calmette (acolyte de Latinus) comme instructeur d'arts martiaux. Calmette qu'on retrouvait aussi avec Barbier, dans les violences racistes imputées à la société (américaine) Wackenhut qui gardiennait City 2 dans les années 79-81.

L'extrême droite dans les tueries ? Deux lieux de regroupements intriguent : le bois d'Hourpes où se retrouvaient Latinus, Barbier, Libert et d'autres du WNP (et où furent abandonnées deux Golf volées et utilisées par les tueurs) et le bois de La Houssière où Nemery, Lammers, Bultot et d'autres du WNP allaient tirer (et où furent trouvés des indices calcinés des tueries de 1985 à Braine, Overijse et Alost).

- On a toujours voulu rester terre à terre, dit Lionel Ruth. Au bois d'Hourpes, le lieu de rencontre des gens du WNP était bien le lieu où on a retrouvé les Golf des tueurs. Au bois de La Houssière, le lieu des tirs des gens du WNP en 1981 ne correspondait pas aux endroits où on a retrouvé les indices liés aux tueries des Delhaize en 1985.

Ruth et Lachlan disent n'avoir pas été empêchés d'enquêter sur ces pistes, ni par le parquet de Nivelles, ni par celui de Charleroi. Pour eux, la réduction des effectifs de la cellule de Jumet en 1994 ou le dessaisissement de Termonde en 1990 ne révèle pas une volonté de bloquer ces enquêtes qui toutes restent ouvertes. Mais ces décisions doivent être réexaminées dans le contexte d'époque.

Une lettre du général de gendarmerie Beaurir félicitant Dossogne, le leader du Front de la Jeunesse, figurait-elle dans les pièces saisies par la BSR de Bruxelles, comme l'a affirmé Balfroid, de la BSR de Wavre ? Moi je n'ai pas vu de telle lettre, dit Lachlan qui a lu toute une nuit les documents saisis.

Les deux " vieux " enquêteurs disent aussi n'avoir pas vu tous les documents dont la commission parlementaire dispose aujourd'hui. Notamment un bout de rapport concernant le colonel Lhost et le vol d'armes au groupe Diane en 1981.

Qu'en fut-il de la piste rose, d'une cassette video compromettante pour des personnages importants du pays ? Lachlan ne confirme qu'à demi la déclaration faite par son ancien collègue Balfroid, de la BSR de Wavre, qui mettait en cause le procureur Benoit Dejemeppe :

- Balfroid avait appris qu'après l'attaque à l'auberge de Beersel en décembre 1982, l'attaché-case de la victime, retrouvé vide, aurait contenu cette cassette qui provenait d'un notaire et aurait été rachetée à prix d'or par un entrepreneur. Nous avons cherché. Sur apostille du juge Schlicker, nous avons demandé à voir le dossier de l'escroquerie au rachat de la raffinerie de Feluy. Ce n'est pas le procureur Dejemeppe, mais bien le juge Harmel qui nous a refusé l'accès à ce dossier. Parce que c'était explosif.

Et de la piste Bultot ? Ruth et Lachlan voulaient aller à deux au Paraguay pour obtenir des confidences de Bultot comme témoin. Les enquêteurs de Termonde (dans le dossier De Staercke) et ceux de Nivelles (dans le dossier Mendez) voulaient l'entendre comme suspect. C'est finalement le commissaire De Vroom qui partit seul à leur place, pour raisons d'économies. A deux, notre devis de déplacement n'atteignait pas le tiers de ce qu'a coûté le voyage de De Vroom seul, disent-ils, amers à l'égard de l'actuel patron de la PJ...

Lionel Ruth ajoute, en conclusion : Nous avons beaucoup travaillé sur ce dossier, avec notre mémoire humaine. Dommage que nous ne soyons plus aujourd'hui qu'une poignée à bien connaître ce dossier...

RENÉ HAQUIN
Revenir en haut Aller en bas
nobody



Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Sart   Jeu 1 Mar 2007 - 10:03

Mouai,...
N'avez vous pas l'impression d'avoir été...b...? Et à plusieurs reprises?
Revenir en haut Aller en bas
minimouse



Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Sart   Jeu 1 Mar 2007 - 10:31

Ik wens vanuit de Aalsterse context hier toch nog te reageren op twee kleine onopvallende zinswendingen van de heer Beijer.

Mijnheer Beijer heeft het over mijnheer Ruth en mijnheer Lachlan, twee onderzoekers van de CBW.

Hij zegt:

"deux exellents enquêteurs de la cellule"

"bien connaître le dossier".

In naam van enkele nabestaanden en ooggetuigen in Aalst wil ik hier op de meest formele wijze tegenspreken dat deze mensen de kartons van Aalst goed zouden kennen ("bien connaître le dossier"?) en zij hebben in de dossiers Temse en Aalst nog op geen enkele wijze blijk gegeven van "exellents enquêteurs" (?) te zijn.

Wel integendeel!
Revenir en haut Aller en bas
nobody



Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Sart   Jeu 1 Mar 2007 - 12:41

Ce n'est pas le procureur Dejemeppe, mais bien le juge Harmel qui nous a refusé l'accès à ce dossier. Parce que c'était explosif.


Et cela en est resté là.

Connaissez vous l'origine des armes trouvés?
Si vous avez dit la vérité sur les caches, pourquoi les flics ne semblent pas avoir retrouvé la troisième?

Un magistrat donne un ordre, les flics ne le respectent pas. Un juré demande que l'on prenne l'identité des flics (bon réflexe)...et cela en reste là.
Bah oui, tout est normal.
Qui a ordonné à Dupond et Dupont d'aller sur place et de ne pas respecter l'ordre du haut magistrat?
Comme me disait un magistrat, il y a des choses au dessus de la loi, des endroit où l'on ne peut perquisitionner et des auditions que l'on ne peut faire.

On remarque qu'a de nombreuses reprises, vous avez proposé à la justice de collaborer, avec sincèrité apparamment. Vous n'en avez pas recu de "remerciement". 14 ans c'est pas ce qu'on appelle un remerciement. Malgré cela vous semblez rester en contact, mettre sur un piedestal, certains, etc...pourquoi?

Que souhaiteriez vous en échange , pour dire le reste?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Sart   Jeu 1 Mar 2007 - 14:29

nobody a écrit:
Mouai,...
N'avez vous pas l'impression d'avoir été...b...? Et à plusieurs reprises?
Pas tres claire votre question? Dans quel domaine?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Sart   Jeu 1 Mar 2007 - 14:32

nobody a écrit:
Ce n'est pas le procureur Dejemeppe, mais bien le juge Harmel qui nous a refusé l'accès à ce dossier. Parce que c'était explosif.
De quel dossier vous parlez la?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Sart   Jeu 1 Mar 2007 - 14:58

nobody a écrit:
Et cela en est resté là.
Que pouvais-je faire, assis dans le box des accusés?
Connaissez vous l'origine des armes trouvés?
Oui pour certaines d'entre elles. D'autres, je devine et d'autres, je ne sais pas!
Si vous avez dit la vérité sur les caches, pourquoi les flics ne semblent pas avoir retrouvé la troisième?
Pourquoi j’aurais menti? Je n’étais pas obligé de parler de cette cache!
Je l'ignore. J'ai insisté pour qu'ils cherchent encore mais... peut-être trop fatigué! Il ne faut pas y voir spécialement une manipulation, c'est tout simplement peut-être de l'incompétence!

Un magistrat donne un ordre, les flics ne le respectent pas. Un juré demande que l'on prenne l'identité des flics (bon réflexe)...et cela en reste là. Bah oui, tout est normal.
Oui et en plus, tout cela se fait publiquement devant le Jury et les journalistes!
Qui a ordonné à Dupond et Dupont d'aller sur place et de ne pas respecter l'ordre du haut magistrat? Comme me disait un magistrat, il y a des choses au dessus de la loi, des endroit où l'on ne peut perquisitionner et des auditions que l'on ne peut faire.
Il ne faut pas de suite voir tout en noir! C'est peut-être simplement de la curiosité et cela leur faisait mal sans doute que ce soit la PJ qui décroche cette mission! Finalement, de la simple jalousie peut-être!
On remarque qu'a de nombreuses reprises, vous avez proposé à la justice de collaborer, avec sincèrité apparamment. Vous n'en avez pas recu de "remerciement". 14 ans c'est pas ce qu'on appelle un remerciement.
Là, je vous arrête! Je n'ai jamais dit que j'étais innocent. Certes 14 ans, c'était beaucoup pour les infractions reconnues mais j'ai accepté ce verdict.
Malgré cela vous semblez rester en contact, mettre sur un piedestal, certains, etc...pourquoi?
Il faut savoir reconnaître les qualités de son ennemi s’il en a! D’autre part, l’amitié avec certains a primé sur la fonction et les faits!
Que souhaiteriez vous en échange , pour dire le reste?
Je ne peux rien vous dire. Des négociations sont en cours!
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Sart   Jeu 1 Mar 2007 - 16:30

nobody a écrit:
Mouai,...
N'avez vous pas l'impression d'avoir été...b...? Et à plusieurs reprises?
Ne perdez pas de vue que la petite affaire de Sart n'est rien du tout comparé au reste!
Juste une aiguille dans une botte de foin!
Revenir en haut Aller en bas
nobody



Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Sart   Jeu 1 Mar 2007 - 17:19

B.R. a écrit:
nobody a écrit:
Ce n'est pas le procureur Dejemeppe, mais bien le juge Harmel qui nous a refusé l'accès à ce dossier. Parce que c'était explosif.
De quel dossier vous parlez la?

J'ai repris dans le texte que vous recopié :

Qu'en fut-il de la piste rose, d'une cassette video compromettante pour des personnages importants du pays ? Lachlan ne confirme qu'à demi la déclaration faite par son ancien collègue Balfroid, de la BSR de Wavre, qui mettait en cause le procureur Benoit Dejemeppe :

- Balfroid avait appris qu'après l'attaque à l'auberge de Beersel en décembre 1982, l'attaché-case de la victime, retrouvé vide, aurait contenu cette cassette qui provenait d'un notaire et aurait été rachetée à prix d'or par un entrepreneur. Nous avons cherché. Sur apostille du juge Schlicker, nous avons demandé à voir le dossier de l'escroquerie au rachat de la raffinerie de Feluy. Ce n'est pas le procureur Dejemeppe, mais bien le juge Harmel qui nous a refusé l'accès à ce dossier. Parce que c'était explosif.


Propos venant des deux enquéteurs que vous qualifiez (les enquéteurs) de "bons", corrects, etc...
Revenir en haut Aller en bas
nobody



Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Sart   Jeu 1 Mar 2007 - 17:23

B.R. a écrit:
nobody a écrit:
Mouai,...
N'avez vous pas l'impression d'avoir été...b...? Et à plusieurs reprises?
Pas tres claire votre question? Dans quel domaine?

Je me dis que vous avez été à l'encontre de la loi. Qu'à plusieurs moments, vous proposez la négociation (un marché). Ce ne sera qu'en cours d'assises, que le président acceptera (en partie). Mais vous, vous ne semblez pas avoir recu une diminution de peine. Donc je me demande si on ne vous à pas roulé dans la farine. On recueille ce que vous avez à donné, et ensuite on vous condamne à une peine , assez lourde. On doit le reconnaitre.
Revenir en haut Aller en bas
nobody



Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Sart   Jeu 1 Mar 2007 - 17:40

B.R. a écrit:
nobody a écrit:
Et cela en est resté là.
Que pouvais-je faire, assis dans le box des accusés?

Rien, c'est sur. Mais vu que chacun semblait dire que vous disiez la vérité. Que part des faits, cela se confirmait. Je ne vois pas pourquoi vous auriez menti pour une troisième cache. Si on n'a pas cherché plus loin, on peut se demander pourquoi? Comme vous dites, surement de la fatigue, où il faisait trop chaud, ou bien le lait était resté sur le feu.

Connaissez vous l'origine des armes trouvés?
Oui pour certaines d'entre elles. D'autres, je devine et d'autres, je ne sais pas!

Peut on imaginer que certaines (voir de la troisième cache), venaient du coté de l'Ardenne?

Si vous avez dit la vérité sur les caches, pourquoi les flics ne semblent pas avoir retrouvé la troisième?
Pourquoi j’aurais menti? Je n’étais pas obligé de parler de cette cache!
Je l'ignore. J'ai insisté pour qu'ils cherchent encore mais... peut-être trop fatigué! Il ne faut pas y voir spécialement une manipulation, c'est tout simplement peut-être de l'incompétence!


Je n'ai pas dis que vous aviez menti. Je suis persuadé que sur ce point, vous avez dit la vérité.
Je trouve que l'incompétence à bon dos. Je n'y vois pas une manipulation. Puisque cela n'existe pas, il n'y a pas de raison.


Un magistrat donne un ordre, les flics ne le respectent pas. Un juré demande que l'on prenne l'identité des flics (bon réflexe)...et cela en reste là. Bah oui, tout est normal.
Oui et en plus, tout cela se fait publiquement devant le Jury et les journalistes!

Et vous, qui n'avait pas l'air bete, ca ne vous fait pas tilt?

Qui a ordonné à Dupond et Dupont d'aller sur place et de ne pas respecter l'ordre du haut magistrat? Comme me disait un magistrat, il y a des choses au dessus de la loi, des endroit où l'on ne peut perquisitionner et des auditions que l'on ne peut faire.
Il ne faut pas de suite voir tout en noir! C'est peut-être simplement de la curiosité et cela leur faisait mal sans doute que ce soit la PJ qui décroche cette mission! Finalement, de la simple jalousie peut-être!

Je ne vois pas tout en noir, je reflechis.
Ha oui, la jalousie, je n'y avais pas pensé. C'est sur que pour la jalousie, la gendarmerie dépassera des ordres de magistrat, et donc se retrouvera dans l'illégalité. La jalousie est elle une circonstance atténuante en procédure? Moi je veux bien que chacun possède ses idées, meme que des morts ne soient pas morts mais sur une ile avec Elvis, JFK et Luther King (si vous voyez ce que je veux dire),...mais il y a des moments où cela ne tient pas. Je ne parle pas pour votre version, mais pour l'hypothese.


On remarque qu'a de nombreuses reprises, vous avez proposé à la justice de collaborer, avec sincèrité apparamment. Vous n'en avez pas recu de "remerciement". 14 ans c'est pas ce qu'on appelle un remerciement.
Là, je vous arrête! Je n'ai jamais dit que j'étais innocent. Certes 14 ans, c'était beaucoup pour les infractions reconnues mais j'ai accepté ce verdict.

Que vous acceptiez, soit. Mais c'était cher payé, on peut au moins le reconnaitre.

Malgré cela vous semblez rester en contact, mettre sur un piedestal, certains, etc...pourquoi?
Il faut savoir reconnaître les qualités de son ennemi s’il en a! D’autre part, l’amitié avec certains a primé sur la fonction et les faits!

No comment

Que souhaiteriez vous en échange , pour dire le reste?
Je ne peux rien vous dire. Des négociations sont en cours!
Pourquoi négocier?
Vous avez été condamné. Vous etes très loin sur les iles au soleil. La prescription est à la porte. Vous ne risquez plus rien.
Et vous, vous voulez négocier. Quel intéret? Quel avantage, à part de mettre vos mains dans un nid de vipères?
Revenir en haut Aller en bas
nobody



Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Sart   Jeu 1 Mar 2007 - 17:43

B.R. a écrit:
nobody a écrit:
Mouai,...
N'avez vous pas l'impression d'avoir été...b...? Et à plusieurs reprises?
Ne perdez pas de vue que la petite affaire de Sart n'est rien du tout comparé au reste!
Juste une aiguille dans une botte de foin!

Je ne perd rien de vue (du moins , je l'espère).
C'est pour cela que je me demande si vous n'avez pas plus à perdre qu'à gagner?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Sart   Jeu 1 Mar 2007 - 19:03

[quote="nobody"][quote="B.R."]
nobody a écrit:
.... Qu'à plusieurs moments, vous proposez la négociation (un marché). Ce ne sera qu'en cours d'assises, que le président acceptera (en partie)
Vous vous trompez! Je n'ai rien demandé en contre partie aux assises. J'ai somme toute, répondu à la question d'un juré et cela a abouti à cette découverte...
Revenir en haut Aller en bas
nobody



Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Sart   Jeu 1 Mar 2007 - 19:11

J'en prend bonne note, néanmoins vous avez proposé votre collaboration auparavant aux flics et JI? Sauf erreur de ma part.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Sart   Jeu 1 Mar 2007 - 19:14

nobody a écrit:
J'en prend bonne note, néanmoins vous avez proposé votre collaboration auparavant aux flics et JI? Sauf erreur de ma part.
Oui, vous l'avez bien lu ci-dessus et cela portait, entre autre sur ces armes, mais du temps qu'elles étaient encore en box!
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Sart   Ven 2 Mar 2007 - 3:23

minimouse a écrit:
Mijnheer Beijer heeft het over mijnheer Ruth en mijnheer Lachlan, twee onderzoekers van de CBW.
Hij zegt:
"deux exellents enquêteurs de la cellule"
"bien connaître le dossier".
In naam van enkele nabestaanden en ooggetuigen in Aalst wil ik hier op de meest formele wijze tegenspreken dat deze mensen de kartons van Aalst goed zouden kennen ("bien connaître le dossier"?) en zij hebben in de dossiers Temse en Aalst nog op geen enkele wijze blijk gegeven van "exellents enquêteurs" (?) te zijn.
Wel integendeel!
Oui, d'accord avec vous!
J'aurais dû préciser que je pense surtout à la partir francophone du dossier. Parce qu'en plus, comme si les faits n'étaient pas assez complexes, le problème linguistique vient encore alourdir cette affaire. Pour ce que je disais au sujet de ces deux enquêteurs, ce n'est que mon avis personnel et je faisais surtout référence à leur objectivité. Cela fait très longtemps que je ne les ai plus rencontrés.
Revenir en haut Aller en bas
nobody



Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Sart   Ven 2 Mar 2007 - 9:24

Objectivité?

Comme vous dites, c'est votre avis
Revenir en haut Aller en bas
raygil



Nombre de messages : 266
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Sart   Ven 2 Mar 2007 - 9:37

Pour ce que que connais du dossier, je partage l'avis de B.R. concernant ces deux enquêteurs.
Revenir en haut Aller en bas
nobody



Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Sart   Ven 2 Mar 2007 - 9:45

Etonnant, car l'un d'eux confirme les propos de dossier explosif par la disparition d'une cassette. Dossier interdit d'acces pour ce motif. C'est ces enqueteurs qui l'on réaffirmait. Ils accréditent les propos de Balfroid, à l'exception que la pression ne venait pas du procureur mais d'un JI.
Voir plus haut dans ce fil, article RH.
Revenir en haut Aller en bas
minimouse



Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Sart   Sam 3 Mar 2007 - 12:18

raygil a écrit:
Pour ce que que connais du dossier, je partage l'avis de B.R. concernant ces deux enquêteurs.

Mijn Heren,

Waarom zijn jullie allemaal zo vriendelijk voor de equêteurs van de CBW?

Worden jullie door hen betaald? Hebben ze u promotie beloofd? Of straffeloosheid (zoals bij mijnheer Beijer, misschien)?

Ik begrijp niet waar -in uw ogen- de onderzoekers van de CBW hun goede reputatie vandaan halen? Wat hebben zij dan al gedaan? Kan iemand mij dat eens uitleggen? Kunt mij slechts 1 enkele onderzoeksdaad noemen van de CBW -in zijn 15-jarige bestaan (hoera!)- die tot iets concreets heeft geleid?

Van mijnheer Beijer kan ik nog begrijpen dat hij poeslief is tegen de enquêteurs want hij is met hen aan het "onderhandelen"... Zo kennen we hem trouwens (Sart-Dame-Avelinnes, e.a.).

Maar waarom gebeuren er hier op dit forum contant tussenkomsten om de onderzoekers van de CBW te beschermen, mijnheer Michel (Administrateur)?

Ik maak mij daar ernstig zorgen over.

Het kan toch niet de bedoeling zijn van dit forum om na te gaan wat er nog leeft rond de zogenaamde Bende van Nijvel en om die laatste 'witte raven' dan publiekelijk te discrediteren? Zoals Bendecommissie-2 met de laatste waardevolle onderzoekers gedaan heeft?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Sart   Sam 3 Mar 2007 - 12:44

Minimousse,

Personne ici ne défend les enquêteurs de Jumet. Moi, je ne les connais pas.

Des devoirs enquête intéressant ont été faits ces dernières années :

1. Publication de nouveaux portraits-robots.
2. Fouille dans le bois de la Houssière.
3. Géomatique
4. Commission rogatoire en Espagne.
5. ...

La cellule travaille.

Vous n'avez même pas confiance en M. Vos?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
nobody



Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Sart   Sam 3 Mar 2007 - 13:16

Monsieur Minimouse ou madame,

Certains defendent les enquéteurs, c'est exact. Des raisons objectives ou subjectives existent pour cela.
D'autres , non aucune confiance en eux; pour des raisons objectives ou subjectives.
Le forum regroupe certainement chaque tendance.

Comme Michel le souligne, des actes ont été posés, mais cela veut il dire que l'enquete avance?

Gesticuler est il le synonyme de travailler?
A leur décharge, les enqueteurs n'ont pas l'obligation de résultat, ils ont l'obligation de moyens. C'est bien différent.
Revenir en haut Aller en bas
raygil



Nombre de messages : 266
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Sart   Sam 3 Mar 2007 - 13:28

[quote="nobody"]Etonnant, car l'un d'eux confirme les propos de dossier explosif par la disparition d'une cassette. Dossier interdit d'acces pour ce motif. C'est ces enqueteurs qui l'on réaffirmait. Ils accréditent les propos de Balfroid, à l'exception que la pression ne venait pas du procureur mais d'un JI.

Je ne connais pas tout, et par ailleurs, je peux me tromper mais si je me base sur cet extrait:
" Cette affirmation est infirmée par les collègues Ruth et
Lachlan, membres de la cellule Brabant Wallon : « J’ai eu
l’occasion d’examiner les documents contenus dans un coffre,
une ancienne cantine de l’armée. Il y avait énormément
de documents relatifs au Front de la Jeunesse. Cette cantine
avait été saisie chez le papa de Dossogne par la BSR de
Bruxelles. Nous avons été invités à en examiner le contenu.
Je pense avoir lu chaque document car nous y avons passé
une nuit complète mais je ne crois pas avoir vu ce document.
J’ignore où M. Balfroid a pu voir ce document car, à l’époque,
M. Balfroid ne faisait plus partie de l’enquête.
M. Balfroid ne vous a pas dit dans quel contexte il avait vu
ce document ? En tout cas, personnellement, je n’ai pas vu
cette lettre. ».
Concernant la cassette, si vous avez le texte qui me contredit, je suis preneur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sart   Aujourd'hui à 11:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Sart
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ferme bio du petit Sart
» Affichage ostensible de prospérité en Belgique
» 30 après Seveso l'Italie est toujours la proie des pollueurs
» Présentation des membres 2012-2013
» une météorite dans un jardin de Sart Walhain?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les lieux-
Sauter vers: