les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 CCC et tueries du Brabant : même combat?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7135
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: CCC et tueries du Brabant : même combat?   Mer 12 Aoû 2009 - 8:51

Monsieur Jean-Claude Marlair me fait parvenir me texte suivant :

Lorsque
j’énonce « tueurs du Brabant wallon », j’entends par là les acteurs
ultra-violents du 27 sep 85 à Braine l’Alleud + Overijse et du 09
nov à Alost. Je tiens « à part » les affaires de 82 -
83 afin de me débarrasser l’esprit d’une multitude d’incompréhensions
rendant le sujet parfaitement opaque et incontrôlable. Ce qui m’a
toujours intéressé, c’est évidemment la simultanéité
des faits reprochés aux CCC et ceux portés à charge de la
bande Braine-Overijse-Alost.
Ces drames ont marqué d’une pierre noire « La grande peur des
Belges
» issue des années 82 et 83. Alimentée par les images de
la tragédie du Heysel, par les coups fumants de Patrick Haemers and
Co et par une situation politique intérieure qui se déglinguait, cette
psychose atteignit son paroxysme fin 85. Et ce qui m’a frappé tout
aussi sûrement, c’est le synchronisme loupé de la mise
sous les verrous des deux bandes qui semaient la terreur dans notre
petite Belgique : les CCC et les tueurs du Brabant.



Un bref
rappel s’impose, que René Haquin nous a fait vivre dans « Les
grands dossiers criminels en Belgique
. » Souvenons-nous ! Le samedi
14 déc 85, la presse annonce l’arrestation imminente du chef des
CCC. Le lendemain 15 déc, dans « Face à la Presse », W. Martens répète
son opposition à toute enquête parlementaire. Jean Gol annonce qu’il
éclaircira la situation au Parlement le 17 déc. Et promet aussi une
issue rapide dans les deux enquêtes : CCC et tueries du Brabant…comme
s’il avait possédé des informations vitales. Or, le lundi 16 déc,
on boucle le quatuor des CCC à Namur. La belle affaire ! Les tueurs
du Brabant, eux, courent toujours…


Aussi,
une question lancinante me revient à l’esprit : qu’est-ce qui
peut bien différencier les attentats portés au passif des extrémistes
de gauche de ceux de leurs farouches ennemis, les phalanges de droite ?
Il n’existe pas de réponse scientifique à cette question, mais on
peut chercher et trouver une issue d’une manière empirique.

Ainsi,
on constate que les terroristes d’extrême gauche revendiquent ou
signent TOUJOURS leurs actions. Parce qu’ils sont en quête d’une
forme de « pureté » dont ils s’abreuvent le plus souvent,
parce qu’ils ont besoin d’une reconnaissance populaire ( prolétarienne
dans leur jargon ) pour légitimer leur combat. Ce fut le cas de Pierre
Carrette et des siens tout au long de leurs aventures.

Par contre,
l’extrémiste de droite, lui, Ne revendique PAS ses coups bas, si
ce n’est parfois pour les faire endosser par ceux d’en face. Parce
qu’il serait absurde de prêcher l’Etat fort, l’Ordre, la Discipline…
tout en maniant l’explosif et les armes à feu contre ceux que l’on
est censé protéger. Cette réalité fut particulièrement mise en
lumière dans l’Italie des années 70 et 80.

De ce
constat, il résulte une différence fondamentale dans la conduite du
combat mené par les uns et les autres. L’extrême gauche sélectionne
ses cibles parmi les symboles de la lutte anticapitaliste. Et va éviter
les bains de sang à caractère populaire. Par contre,
à l’autre bord, on frappe à l’aveugle, pour marquer l’opinion
publique : faire mal où cela fait le + mal, où on s’y attend le moins,
où la stupeur rejoint l’horreur ! Semer la terreur, créer une psychose
d’insécurité, en bref « déstabiliser l’Etat », tels sont
les buts ultimes des extrémistes armés de tous poils. Et on a beau
me dire que ces buts sont pareils, les méthodes, elles, différent
radicalement


En ce
qui concerne la situation vécue chez nous en 1985, il est patent que
les tueries du Brabant de l’automne portent la griffe de l’idéologie
d’extrême droite, quels qu’en fussent les auteurs ! Je le redis :
il s’agit d’une simple vue empirique des choses. Mais elle NE peut
en AUCUN cas être écartée. La géomatique, la psychanalyse, le profiling…ne
sont pas des sciences exactes. Elles n’ont rien ni de formel ni d’absolu :
tout juste sont-elles là pour éclairer les chercheurs
et les enquêteurs chargés de résoudre une énigme.

Alors,
les CCC et les tueurs du Brabant, même combat ??? Même objectif : faire
vaciller l’Etat de droit, j’en conviens ! Même combat : JAMAIS !

Et qu’on
ne vienne pas me gonfler les roubignoles avec les truands, petits ou
gros poissons : ce n’est pas la même bouillabaisse !



Cela,
au moins, devrait être clair.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1429
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: CCC et tueries du Brabant : même combat?   Mer 12 Aoû 2009 - 23:05

Un bémol si ce monsieur le permet... et si l'on admettait, juste à titre de réflexion, que les tireurs de ficelles aient été les mêmes ?... Cette incompatbilité vous apparaîtrait-elle toujours aussi tordue ?... Réfléchissez bien aux intérêts qui se trouvent derrière la personnalité des "abuseurs publics" les plus bruyants !

En matière de criminalité, les seuls crimes "gratuits" sanglants sont l'oeuvre d'individus souffrant de quelques formes de pathologies irrépressibles (pas d'arrêts dans le temps)... comment alors éviter la question fondamentale ; "mais à qui a bien pu profiter le crime ?"... Curieux ou pas, la première réflexion qui vous surgit à l'esprit le fait avec la même vivacité qu'un pavé soixante-huitard dans la tronche d'un CRS !

A défaut d'une base incontournable, mieux vaut ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain... A mon humble avis, le principal handicap de ces enquêtes repose surtout sur le culte de certains ego exacerbés... posséder des convictions n'implique pas forcément que celles des autres relèvent de l'absurde. La politique des petits pas a toujours été payante... lorsque ceux qui la cultivent s'ingénient à ne pas marcher sur les pieds des autres. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2030
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: CCC et tueries du Brabant : même combat?   Mer 12 Aoû 2009 - 23:29

Je l'ai déjà écrit mais ce qui me stuféfie dans ce dossier, c'est que les mêmes erreurs ont été commises dans toutes les parties de cet iceberg, un peu comme si on avait rassemblé une série de dossiers non-élucidés afin de s'en servir comme paravent.
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1638
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: CCC et tueries du Brabant : même combat?   Jeu 13 Aoû 2009 - 9:00

Citation :
et si l'on admettait, juste à titre de réflexion, que les tireurs de ficelles aient été les mêmes ?

c'était le cas en Italie, donc pourquoi pas en Belgique...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CCC et tueries du Brabant : même combat?   Jeu 13 Aoû 2009 - 14:27

À titre d'exemple, en 1984 eu lieu une conférence de la WACL (World Anti Communist League) au Luxembourg. Dans ce cadre, les participants pouvaient participer à un Workshop, "Guerre subversive et psychologique". Bien entendu, il ne s'agissait pas des stratégies à employer pour contrer la subversion communiste. Il s'agissait d'apprendre à utiliser des techniques de subversion afin de combattre le laxisme en matière de sécurité dans nos pays. La conviction profonde, qu'il fallait se tourner contre sa propre population, afin de gagner la guerre froide était omniprésent dans ces cercles. La politique de la tension était bien ancrée dans la tête de beaucoup de gens, même si la note Westmoreland n'était pas authentique. Quant aux effets, voulus ou pas, des CCC et des TBW, ces gens devaient les approuver. Pour le reste, il existe une infinité de nuances qu'on laisse-faire, sympatise, soutien, instrumentalise ou ordonne qch à qn. Je pense qu'à la fin on n'arrivera pas à résoudre quel était le lien exacte entre les services de l'état d'un côté et les CCC et TBW de l'autre côté. Mais est-ce vraiment essentiel ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CCC et tueries du Brabant : même combat?   Jeu 13 Aoû 2009 - 14:57

Je trouve qu'il y a une certaine naïveté dans la présentation de l'équation:
desestabilisation -> réaction répressive -> renforcement de l'autorité de l'État = but de l'extrème-droite.

L'établissement d'un pouvoir autoritaire, arbitraire et répressif, démasquant ainsi tous les maux dénoncés par la subversion, est aussi un des buts du terrorisme d'extrème-gauche. La subsersion et le terrorisme visent toujours les esprits au travers de la destruction matérielle. Quand la guerre révolutionnaire est encore au stade de la clandestinité, les efforts de l'avant-garde révolutionnaire portent vers l'obtention de la supériorité numérique en agissant sur les esprits indécis. Plus l'Etat réagit avec violence et autorité, plus le nombre des indécis rejoignant les thèses révolutionnaires grandit.

Je n'invente rien, tout est dans les écrits des théoriciens de la guerre révolutionnaire.
Revenir en haut Aller en bas
wil



Nombre de messages : 1286
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: CCC et tueries du Brabant : même combat?   Ven 14 Aoû 2009 - 23:02

Jacques B. a écrit:
Je trouve qu'il y a une certaine naïveté dans la présentation de l'équation:
desestabilisation -> réaction répressive -> renforcement de l'autorité de l'État = but de l'extrème-droite.

L'établissement d'un pouvoir autoritaire, arbitraire et répressif, démasquant ainsi tous les maux dénoncés par la subversion, est aussi un des buts du terrorisme d'extrème-gauche. La subsersion et le terrorisme visent toujours les esprits au travers de la destruction matérielle. Quand la guerre révolutionnaire est encore au stade de la clandestinité, les efforts de l'avant-garde révolutionnaire portent vers l'obtention de la supériorité numérique en agissant sur les esprits indécis. Plus l'Etat réagit avec violence et autorité, plus le nombre des indécis rejoignant les thèses révolutionnaires grandit.

Je n'invente rien, tout est dans les écrits des théoriciens de la guerre révolutionnaire.

Effectivement, c'est bien la théorie mais la pratique est très différente
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumdediscussions.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CCC et tueries du Brabant : même combat?   Sam 15 Aoû 2009 - 0:02

La théorie est très souvent mise en pratique, autre chose est qu'elle réussisse. Dans le cas de la guerre révolutionnaire, on pourrait citer les sandinistes du Nicaragua qui ont complété toutes les phases décrites par les théoriciens (surtout Guevara). Le résultat final, c'est aussi un autre problème.
Revenir en haut Aller en bas
luanda



Nombre de messages : 572
Date d'inscription : 05/12/2013

MessageSujet: Re: CCC et tueries du Brabant : même combat?   Mer 6 Aoû 2014 - 16:25

LE DANEMARK JUGE SES TERRORISTES UN PROCES QUI FAIT SONGER A CELUI DE NOS CCC COMME UN AIR DU PROCES DES CCC BELGES
OLSEN,JAN M.
Page 17;18
Lundi 24 septembre 1990
Le Danemark juge ses terroristes
Un procès qui fait songer
à celui de nos CCC
COPENHAGUE
De notre correspondant
particulier

En mars 1983, des malfaiteurs dérobent 8,3 millions de couronnes (45 millions de FB) dans une banque près de Copenhague. Le mois suivant, les douaniers français de l'aéroport de Roissy arrêtent deux membres du FPLP en possession de l'argent dérobé au Danemark.
De 1983 à 1988, la capitale danoise connaît une série d'attaques à main armée très «professionnelles». Surprenant pour un pays paisible où le grand banditisme est plutôt rare et le terrorisme international quasi absent.
En novembre 1988, quatre hommes, déguisés en policiers, dévalisent un transport de fonds arrivant à la poste centrale de Copenhague. Dans leur fuite, ils abattent un policier.
Consternés, les enquêteurs s'interrogent. Ils n'ont rien sur ces grands professionnels. Dans le «milieu», personne ne connaît ces braqueurs. La mort du jeune gardien de la paix va pousser la police à chercher ailleurs et à se tourner vers ses propres services de renseignement. Le contre-espionnage aiguille la police sur la postérité de Gotfred Appel que ce service, connu sous ses initiales PET, filait de façon régulière depuis 1975.
En avril 1989, plusieurs membres du groupe d'Appel sont arrêtés.
JAN M. OLSEN
Article page 18
Comme un air du procès des CCC belges...
Suite de la page 17
Coup de chance, en mai, la voiture de l'un des sympathisants est accidentée et les policiers y découvrent une adresse à Copenhague. La police prend d'assaut ce no 2 de la Blekingegade et tombe, stupéfaite, sur une planque digne d'une caverne d'un Ali Baba terroriste.
On n'avait jamais vu cela au Danemark, pays si tranquille: faux papiers, radios ultra-sophistiquées pour écouter les fréquences de la police, uniformes de policiers et un fichier, surnommé le «dossier Z», contenant des informations sur plus de 500 Juifs danois et sympathisants sionistes. La police trouve aussi un agenda qui décrit en détail le scénario du dernier hold-up en date, et des plans pour l'enlèvement du fils d'un milliardaire suédois, accompagnés d'une demande de rançon de 875 millions de francs belges.
Mais le plus impressionnant reste à découvrir dans une pièce dissimulée: un arsenal. Citons simplement une trentaine de mines diverses, 28 roquettes antichar, 108 grenades, revolvers et 60 kilos d'explosif du type Sprandeg/46 de fabrication suédoise.
De quoi mener une guerre civile, expliqua le commissaire chargé de l'enquête.
Un des prévenus avouera au procès que les armes et explosifs étaient destinés au FPLP. Une partie des explosifs Sprandeg/46, volés dans un dépôt d'armes en Suède en 1982, avait été trouvé dans une cache du FPLP dans la forêt de Fontainebleau, au nord de Paris, en 1986 par la DST. Dans la planque à Copenhague, on trouva, en 1988, une carte de la forêt avec une croix indiquant l'emplacement des explosifs.
L'affaire en a pris une dimension internationale.
Nous avons eu de nombreux échanges d'informations avec la police danoise, nous a dit le juge parisien, Gilles Boulouque, spécialiste des affaires de terrorisme. Mais les explosifs de Fontainebleau n'ont rien à voir avec les attentats parisiens à la penthrite de septembre 1986, a-t-il précisé.
A la veille du procès de la bande à Copenhague, la police a annoncé qu'un Suisse, qui a fréquenté l'extrême-gauche, Marc Roland Rudin, est soupçonné d'avoir participé au hold-up de la poste et d'avoir tué le policier. Des empreintes digitales, trouvées dans la cache, trahissent Rudin, auteur de deux attentats à l'explosif en Suisse en 1979 et 1980. La bande à Appel nie connaître Rudin, qui se trouverait actuellement à Damas, en Syrie, là même où le FPLP avait son QG.

Les prévenus tentent de brouiller les pistes, mais les contacts avec le FPLP sont indéniables et les preuves accablantes. La bande d'Appel joue la carte d'une bande de Robin des Bois, qui volaient dans un pays avec un niveau de vie élevé pour en faire cadeau au tiers monde.
L'argent du hold-up de la poste fut envoyé à diverses organisations de libération dans le Sud, a avoué[/strike] Carsten Nielsen, jeudi, sans autres précisions. Il a ajouté J'ai caché l'arme du crime et je sais qui a tué le policier.
A proprement parler, aucune accusation de terrorisme n'est reprise au procès car la bande, même si elle visait à créer une terreur psychologique, n'a pas perpétré d'actes terroristes sur le sol danois. Malgré cela, les enquêteurs sont persuadés de ce que la bande d'Appel était une antenne active du FPLP. A preuve les explosifs, mais aussi le «fichier Z», qui était destiné au FPLP. Pour cela, des accusations d'espionnage au profit d'un service de renseignement étranger ont été retenues.
Gotfred Appel n'a jamais été mis en cause. Il quitta en 1978 le KAK lorsqu'il vola en éclats et fut remplacé par d'autres cellules fort semblables. Dans une interview récente, le maître à penser a toutefois concédé qu'il n'excluait pas l'usage de la violence et apprit aux membres du KAK a manier des armes à feu. Ceux qui devenaient membres du KAK savaient que ce n'était pas une organisation politique comme les autres.
JAN M. OLSEN

http://archives.lesoir.be/le-danemark-juge-ses-terroristes-un-proces-qui-fait-son_t-19900924-Z03427.html
Revenir en haut Aller en bas
dislairelucien



Nombre de messages : 1145
Age : 77
Localisation : B - 6660 Houffalize
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: CCC et tueries du Brabant : même combat?   Mer 6 Aoû 2014 - 21:45

Toujours à faire les poubelles du forum?
Vous n'avez rien d'autre à nous présenter en rapport avec les TBW ?
Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 995
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: CCC et tueries du Brabant : même combat?   Ven 8 Aoû 2014 - 13:19

Sleep 
Revenir en haut Aller en bas
g.damseaux



Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Re: CCC et tueries du Brabant : même combat?   Sam 9 Aoû 2014 - 9:32

C'est une théorie qui se tient. Il y a de nombreux points communs. J'en cite quelques-uns dans mon bouquin. C'est ma façon de voir les choses, à mon sens pas sans fondement.
A voir ?
Revenir en haut Aller en bas
dislairelucien



Nombre de messages : 1145
Age : 77
Localisation : B - 6660 Houffalize
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: CCC et tueries du Brabant : même combat?   Sam 9 Aoû 2014 - 10:54

Des points communs entre techniques de groupes terroristes d’extrême gauche , qu'ils soient Danois Allemands Belges ou autres c'est chou vert et vert chou.

MAIS POUR CE QUI EST DES CCC RAPPEL
Clandestinement, les CCC sont mises sur pied en juin 1983. Ses initiateurs sont des militants marxistes-léninistes. Le premier attentat a lieu le 2 octobre 1984 et vise les locaux de la firme américaineLitton,

Les trois campagnes des CCC sont thématiques et ciblent ceux qu'ils appellent des symboles du système capitaliste, de l'impérialisme américain et de l'État belge : des entreprises impliquées dans la production de matériel militaire, les sièges ou locaux de partis politiques gouvernementaux, des infrastructures militaires belges, de la gendarmerie et de l'OTAN, des sièges du patronat belge et des banques. Les CCC agissent sur l'ensemble du Royaume. Le11 décembre 1984, ils organisèrent une opération de grande envergure contre les oléoducs de l'OTAN traversant la Wallonie.

Le 16 décembre 1985 Pierre Carette, Didier Chevolet, Bertrand Sassoye et Pascale Vandergeerde sont arrêtés."

CCC constitution en juin 83 donc exclu de la première vague TBW
Premier attentat en octobre 84 Arrestation décembre 85 ...
Peu de temps et de moyens pour mener de front les attentats CCC et TBW !!!
ACTIONS COMPLÈTEMENT ANTINOMIQUES !!!

Les CCC étaient des idéalistes: pas des tueurs ( d' enfants entre autres ).
Evidemment on ne prête qu'aux riches


Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7583
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: CCC et tueries du Brabant : même combat?   Lun 13 Avr 2015 - 7:23

.... la buanderie


les agents traitants russes et belges se battaient pour avoir une place de parking ds cette rue !


au meme moments que les duponts (tjang IRC ou TOC ?) creusaient les CCC plongaient ds l'obscurité et le LCr qui les aidaient,  s'installent ds cette même rue .


le probable IRC surnommé "Joe Dalton" (et con -frères ) y installaient même le chauffage .


cela donne beaucoup de mouvements ds cette rue tranquille.


normal que les copy-cats des ccc ont arreté les travaux.

d'ailleurs

(ici sur site) HENNART et Lacroix 's'engueulent plus tard devant le comm2
Hennart déclare que Mendez n'a pas loué la Buanderie.


qui a connu ce surnommé "Joe Dalton " ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7583
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: CCC et tueries du Brabant : même combat?   Lun 13 Avr 2015 - 8:55

mais ici

haquin situe le fin du contrat de location pour le mi 1984

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t1672p75-le-proces-bouhouche-beijer

alors que d'autres écrivent mi 1985

Revenir en haut Aller en bas
g.damseaux



Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Axes d'enquête : CCC et tueries du Brabant : même combat?   Lun 13 Avr 2015 - 9:58

@ K : quoiqu'en disent certains, la concomitance de faits semblables dans divers pays d'Europe Occidentale dans la décennie 80 , interpelle : bombes au Luxembourg, en RFA, en Italie, en Belgique; explosifs danois stockés en France et dans le pays d'origine, groupes de tueurs en RFA (Baader), en France ( A.D.) , en Belgique ( Tueries ) , tout cela sur une "ligne de temps" très courte... avec un point commun supplémentaire : l'impuissance généralisée à apporter une réponse judiciaire claire à ces faits :
Quelle a été la motivation profonde des auteurs de ces actes ( lorsqu'ils ont été interrogés, ce qui n'est pas la majorité des cas.) ... nous n'en savons RIEN.

Un de nos amis forumistes me posait , il y a quelques temps, la question de savoir si le "Baron Noir" aurait pu être le financier ET des CCC ET des tueries ....
Je sens parfois, mon fauteuil se dérober sous mes fesses.... ( Souvenirs de carrière !!! )
Lorsque je me rappelle toutes les explorations judiciaires que ce digne Benoît a subies pendant deux décennies, des perquisitions, des interrogatoires, des incarcérations, des analyses fiscales... tout cela pour en arriver à un acquittement pur et simple... dans le quasi silence complet de la presse ( payée par l'Etat ) laquelle ne s'est pas fait un devoir de rectifier toutes les vilénies publiées sur son compte....
Qui bien au contraire, relaie les paroles d'un journaliste suspect d'être IRC, qui accuse le Baron d'avoir obtenu son acquittement par corruption du président de la cour d'appel...; sans sanction aucune !!!
Le Baron a amusé le peuple, a créé un écran de fumée, bien malgré lui, tout comme Bultot.
Et ces deux faits constituent, à eux seuls, une preuve de l'action concertée au niveau national.
Je pense avoir été assez clair ( à mes risques et périls ) concernant le financement des CCC ????
Je pense avoir donné assez d'indications ( et de preuves ) de la coalition objective des autorités judiciaires avec les commanditaires des CCC ?
Je pense avoir été assez précis quant à la désinformation organisée par "certains" de l'ensemble du public belge ( voir les exemples donnés à partir du livre de Mrs Carpentier et Moser ) ???
Que faut-il de plus ???
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7583
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: CCC et tueries du Brabant : même combat?   Mar 14 Avr 2015 - 15:06

tous ces histoires sont à digerer...

au moment de leurs arrestations aucune des personnes me semble etre  capable de jouer "l'artificier"

ils en manquent des membres à l'appel

juste avant l'arrestation une fille punk est sorti du restaurant

on le signale ds un golf rouge en direction de bruxelles
là elle reussi à Jette de traverser une blocade vers 16H00

vers 18H10 alerte natioale pour la police : rien


ds les milieu de la pj on est certain que la voiture était equipée d'un girophare bleu...

le soir et standaard 17/12 /85


qui on a lu plus
Revenir en haut Aller en bas
g.damseaux



Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Autres pistes :: CCC et tueries du Brabant : même combat ?   Mar 14 Avr 2015 - 16:06

Si souvenirs exacts, je signale 4 personnes , membres certaines du groupe et qui n'ont pas été inquiétées. Vous pouvez y ajouter IRC 857 qui fréquente un appart. des CCC depuis de longs mois et qui ne fournit ( officiellement) aucune info à la SE....

La "punk" n'a pas eu de contact avec les 4 au restaurant de Namur.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7583
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: CCC et tueries du Brabant : même combat?   Jeu 16 Avr 2015 - 9:32

interessant les derniers semaines avant leurs arrestations

ou , même on depose une lettre de revendication ds un immeuble où le president de la commission a loué un appart et en plus cela en plein alarme ds le louisalaan car ils avait mis tout près une valisete avec bombe sur les rails

(ccc pag 70)

.....finalement un bout de ficelle
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7583
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: CCC et tueries du Brabant : même combat?   Jeu 16 Avr 2015 - 13:28

meme sur wicki ils parlent de manipulations de diverse services secrets

le profil des 4+ ¨memebres arretés n'explique pas la technicité des certaines attaques

http://nl.wikipedia.org/wiki/Cellules_Communistes_Combattantes


Citation :
Complottheorieën[bewerken]

Volgens sommigen zouden er aanwijzingen zijn dat de CCC gemanipuleerd werden door de veiligheidsdiensten. Dit zou onder andere blijken uit:
het feit dat de identiteit en de radicale oriëntatie van de personen die later de CCC zouden vormen, reeds in 1978 bij de veiligheidsdiensten bekend was. Dit zou aantonen dat de CCC diep geïnfiltreerd was door de veiligheidsdiensten.
de 'professionaliteit' waarmee de diefstal van het dynamiet van een zeer goed beveiligde locatie, alsmede de professionaliteit waarmee de aanslagen op de NAVO pijplijnen werden uitgevoerd. Deze professionaliteit is, gelet op de achtergrond van de gearresteerde CCC-leden, nauwelijks te verklaren zonder hulp van buitenaf.
het feit dat de campagne van de CCC samenviel met de terreurcampagne van de Bende van Nijvel en paste in de zogenaamde strategie van de spanning zoals beschreven in een nota van de Amerikaanse generaal Westmoreland uit 1970. Bijna gelijktijdig met de ontmanteling van de CCC komt ook een einde aan de terreur van de Bende van Nijvel.
het feit dat, alhoewel de CCC na arrestatie van de vier belangrijkste leden geacht werd ontmanteld te zijn, er in april 1997 nog een opslag van explosieven en wapens van de CCC gevonden werd. De huur voor de garage die als opslagruimte diende, werd gedurende al die jaren betaald.

Er zijn geen concrete bewijzen voor de manipulatie van de CCC gevonden en Pierre Carette ontkent dit in de enkele interviews die hij gegeven heeft. In februari 2006 berichtte De Morgen op basis van een onderzoek naar infiltratie van de Belgische inlichtingendiensten in de CCC echter dat in het collectief Ligne Rouge dat de CCC ondersteunde en ook steun verleende aan RAF gevangenen, een infiltrant zat van de Staatsveiligheid. Pierre Carette stond aanvankelijk aan het hoofd van de Ligne Rouge, maar verdween in de clandestiniteit op het moment van zijn lidmaatschap van de CCC. Hij werd opgevolgd door Christopher Vercauteren die werd ondersteund door Maurice Appelmans. Deze laatste man wordt in het onderzoek dat De Morgen heeft ingezien aangemerkt als informant van de Staatsveiligheid
.

Voetnoten[bewerken]
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7583
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: CCC et tueries du Brabant : même combat?   Jeu 16 Avr 2015 - 13:37

mais où j'ai lu que c'est surtout la dernière campagne avec des "cocos" ou "cocoricos" Françaises avant leur arrestation


vu l'attaque en france à VERSAILLES (CEOA), simultanément avec celle de pipeline (Worte-Pete).........en Belgique
puis les lettres de revendication devant le batiment et puis la deuxième lettre ds la rue du grand Charles

trop c'est teveel


qui pourrait savoir où habitait le president de la commission !

oui , c'est cela ,...

et qui sont les collègues  et surtout le patron de cette service plus tard : l'officier traitant de Wood-Gardiner !  


on nage complètement ds le monde des services secrets de diff pays d'europe ! soi -disant chargés de proteger mais tous sont des anciens agents provocateurs ou de lobbying ?


Dernière édition par K le Jeu 16 Avr 2015 - 19:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
g.damseaux



Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Autres pistes :: CCC et tueries du Brabant : même combat ?   Jeu 16 Avr 2015 - 13:55

La question ne se pose pas de savoir s'ils avaient les compétences pour manier des explosifs... c'est à la portée de n'importe qui, de quiconque motivé.

La question se pose de savoir quel but poursuivent des gens qui sont incapables de rédiger un communiqué de revendication sans sombrer dans le verbiage obscur.
Et encore, s'il s'agit de renverser le pouvoir en place, de créer la "révolution", on attaque le pouvoir et non à d'obscures formes du capitalisme ( firmes privées, banques, etc.) . En plaçant la moitié moins de bombes aux portes des maisons privées de Ministres ou de quelques parlementaires chefs de groupes, ils étaient assurés de voir s'effondrer ce système pourrissant.

Et encore une fois, pour ceux qui s'inquiète d'un rôle éventuel de "services secrets" ou autre forme d'ingérence gouvernementale, il suffit de se poser la question du financement ...
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7583
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: CCC et tueries du Brabant : même combat?   Jeu 16 Avr 2015 - 14:14

d'autres attentats ne sont pas connus par google ni par les diff auteurs


pourtant on en trouve trace ds "la belgique étranglée par trois écrivains post , sour et ..

edité par Scial par hasard pas si loin où habitent boug et merc à l'époque par hasard nat.


les essais de debut (casserole non explosé près du diamant sous une camionette de la gendarmerie,
le test ds un fossé avec du nitrate d'ammonium? près de l'univ louvain la neuve ds un champ qqs part
puis la cabine electrique en flandre près de passendale ypres?


cela fait trois et aussi les affaires du bureau de recrutement de Namur quand G passe vers lux et à son retour à haute Vitesse ,la Caisse de GAlant cad le WE où le palais de justice est souflé avec le bureau commun des juges J.I des bommeleer et le JI de GELli en vaudrouille au paraguauy pour y interroger le fiston de gelli , par hasard arreté a laeroport là-bas


tout cela pour y impliqué G patron de Monitor qui gère la protection des bases de l'otan/usa

finalement secu recupère ce contrat , est -ce le but ?

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7583
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: CCC et tueries du Brabant : même combat?   Jeu 16 Avr 2015 - 14:17

Citation :
En plaçant la moitié moins de bombes

le même chose chez les bommeleer en lux qui s'attaquent à des pylonnes de moindre importance et surtout de tension
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7583
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: CCC et tueries du Brabant : même combat?   Jeu 16 Avr 2015 - 19:15

les compagnons de route du CCC seraient impliqués avant déjà en France ds un attentat contre l'armee à paris le

15 juillet 1983

mais il y avait d'autres le même jour à orly avec du semtex

http://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_de_l'a%C3%A9roport_d'Orly


contre les comptoirs du turkisch Airlines

par contre aucune trace du deuxième attaque contre des camions mil. pour protester contre la mise en tôle de et la presence des troupes françaises au Liban (CCC pag 70-)

pourtant ds le n°1 de ligne rouge on trouve le communiqué donc à ce moment Carette connaissait ces gus depuis longtemps (p70)

ref Oriach condamné à 6ans : bande crim.23 juin 83
attentat   15 juillet 83 contre des camions mil.à PARIS info introuvable

donc si pag 29 est correcte parution ligne Rouge depuis septembre 83>juin 84 ((Carette plonge) :parution chaque mois
2-3 juin 1984 vol du dynamite

puis apres les premieres attentats
oct 84 > janv 85 chaque mois puis chaque 2 mois :communiqués CCC


donc cet attentat du 15 juillet 83 du groupe de coco français n'est pas lie au vol du dynamite en Belgique

je me demande même si cet attaque a eu lieu !


carte visite pour rentrer en contact avec AD et Carette ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CCC et tueries du Brabant : même combat?   

Revenir en haut Aller en bas
 
CCC et tueries du Brabant : même combat?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» LE MYSTERE DU MAL - LE COMBAT SPIRITUEL
» Le Combat Spirituel
» AUX POSTES DE COMBAT (Doubles pages) 1939-1945
» combat de chien et porc épic
» Heavy Metal ? Classique ? Même combat !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Les axes exploités :: Autres pistes-
Sauter vers: