les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Interview Pierre Romeyer

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7733
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Interview Pierre Romeyer   Ven 30 Oct 2009 - 12:02

Monsieur Pierre Romeyer, célèbre cuisinier belge, a accepté une interview pour ce forum. Je rappelle que Monsieur Romeyer a été témoin de la fusillade entre la bande et la gendarmerie après l'attaque de l'armurerie Dekaise à Wavre.

http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/185554/pierre-romeyer-a-ete-menace.html

Comme d'habitude vous pouvez m'envoyer vos messages par mp ou à l'adresse suivante : michel1511@gmail.com

Je propose de récolter les questions jusqu'au 3 novembre 2009.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7733
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Sam 26 Déc 2009 - 15:28


_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8232
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Sam 26 Déc 2009 - 15:44

Un grand Merci pour Mr.Romeyer et Michel.
Cet interview nous guide vers une continuation de la route après la fussilade.

J'espère que plus tard , après qu'on appris plus sur la moto de Van Deuren et l'eventuel
utilisation d'un moto comme deuxième moyen de transport , qu'on peut réposer un question ou deux à Mr. Sartillot et Mr.Romeyer.

Bonne Année à nos deux lecteurs
et à toutes et à tous

Continuons cm par cm.
Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 1027
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Sam 26 Déc 2009 - 16:46

merci M.Romeyer et Michel,
Le mérite est de savoir sur base de ce témoignage, qu'un seul est sorti de la Santana....décidé à agir, les deux autres ont 'craint etre reconnus" d'ou, une deduction possible, aussi le Range de Mr.Romeyer est reconnu..par ce que, au moins l'un des 3 ..était client de la maison de Bouche....d'ou les menaces par tél....déduction ?

Bonne Année a toutes et tous...
Revenir en haut Aller en bas
romain gary



Nombre de messages : 313
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Mer 18 Mai 2011 - 9:56

une question à poser à Mr Romeyer:

à quel(s) club(s) de tir était-il affilié à l'époque des faits?
Revenir en haut Aller en bas
flanby



Nombre de messages : 281
Date d'inscription : 09/06/2012

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Lun 23 Juil 2012 - 4:39

affilié à wavre à l'époque des faits

ce qui est troublant c'est que les tueurs ont pu le reconnaitre grâce à sa plaque (accès DIV) ou grâce à la notoriété de son restaurant et peut-être que les tueurs ont déjà fréquenté son restaurant ou un des leurs a habité Hoeilaart ou eux-mêmes membres du club de tir de wavre

donc copains des gendarmes/policiers, habitants d'Hoeilaart, clients de la Maison de Bouche, membres du club de tir de wavre...ça fait un paquet de monde mine de rien mais je suppose que ça a déjà été investigué par les policiers

reste à savoir si l'apprentissage de la méthode "Jeff Cooper" était déjà généralisée à l'époque, en tout cas on l'apprenait au club de wavre...
Revenir en haut Aller en bas
stoukette69



Nombre de messages : 186
Age : 48
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Mer 1 Aoû 2012 - 15:34

Autre hypothèse, même si ce n'est pas celle que je privilégie:
Romeyer était à l'époque (et est toujours) très connu des professionnels de l'hôtellerie (n'importe quel étudiant en hôtellerie sait qui c'est). Or il a été fait allussion à plusieurs reprises que les tueurs auraient pu avoir un lien direct avec le milieu de la restauration (ex.: voir les faits Maubeuge, Nivelles,Ohain et Beersel; voire le rapport Zucker). Il n'est donc pas impossible qu'il ait été directement reconnu par au moins un des auteurs des faits.


flanby a écrit:

ce qui est troublant c'est que les tueurs ont pu le reconnaitre grâce à sa plaque (accès DIV) ou grâce à la notoriété de son restaurant et peut-être que les tueurs ont déjà fréquenté son restaurant ou un des leurs a habité Hoeilaart ou eux-mêmes membres du club de tir de wavre

donc copains des gendarmes/policiers, habitants d'Hoeilaart, clients de la Maison de Bouche, membres du club de tir de wavre...ça fait un paquet de monde mine de rien mais je suppose que ça a déjà été investigué par les policiers
Revenir en haut Aller en bas
flanby



Nombre de messages : 281
Date d'inscription : 09/06/2012

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Mer 1 Aoû 2012 - 16:36

Oui le milieu de la restauration...tjrs lui
Revenir en haut Aller en bas
AlPot



Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 18/10/2012

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Jeu 18 Oct 2012 - 10:56

Est-on certain que les tueurs ont eu la possibilité de lire la plaque du Range Roover ?
Sinon, avec l'accès aux fichiers de la DIV à cette époque, était-il possible de filtrer "les Range Roover de couleur verte sur Bruxelles", par exemple ?
Revenir en haut Aller en bas
Frédéric



Nombre de messages : 887
Age : 43
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Mer 26 Mar 2014 - 23:04

Ce qui est troublant est cet appel anonyme. Soit un mauvais plaisant, soit un appel émanant d'une personne ayant reconnu le 4/4 (pas du tout certain, car à 150 mètres, on ne peut pas lire une plaque) ou ayant accédé au dossier de l'enquête. Je pencherais plutôt pour cette dernière hypothèse.

L'individu de grande taille est décrit comme étant un professionnel, calme et déterminé, habitué à utiliser des armes, et formé de façon spécifique. Pas un voleur de poules et truand du dimanche, ce qui réduit considérablement le nombre de piste. Un témoignage similaire est produit par le médecin qui a assisté à un des hold-up.
Revenir en haut Aller en bas
perplexe



Nombre de messages : 630
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Jeu 27 Mar 2014 - 9:24

Pierre Romeyer a écrit:
Je ne chasse plus maintenant mais je suis inscris dans un club de tir à Wavre

Et si les auteurs, fréquentant le même club de tir, avaient anticipé le fait que M. Romeyer ait pu les (re)connaître ?
Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 1027
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Jeu 27 Mar 2014 - 9:50

il n'est pas utile de déformer les faits, 1)le 4 x 4 de monsieur P.Romeyer, très vite reconnaissable à l'époque, de type "Range Rover", dans une file à l'arrêt au feu, s'il y a dix voitures, il n'y avait que 1 Range, on à également pu lire, que Mr.Romeyer, serait sorti, et ramassé des douilles (?) perso, j'ai de gros doutes quant à la véracité de ces dires, 2) M.P.Romeyer aurait reçu des menaces, le jour même,3)Il y a, et c'est établi, de faux témoignages, dans chacun des faits perpétrés par les TBW,.....
4)le club de tir de Wavre, n'est autre que celui tenu par....DDekaise..........
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 807
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Sam 29 Mar 2014 - 1:11

Frédéric a écrit:
Ce qui est troublant est cet appel anonyme. Soit un mauvais plaisant, soit un appel émanant d'une personne ayant reconnu le 4/4 (pas du tout certain, car à 150 mètres, on ne peut pas lire une plaque) ou ayant accédé au dossier de l'enquête. Je pencherais plutôt pour cette dernière hypothèse.  

Je vois 2 autres possibilités :

1. Cet appel n’est en rien lié aux faits dont fut témoin le restaurateur

2. Cet appel n’a jamais existé

Il aurait intéressant de savoir si un ou plusieurs véhicules se trouvaient entre le véhicule de M. Romeyer et la VW Santana. Car dans l’affirmative, vu qu’il ne pouvait pas encore exister de dossier d’enquête seulement 3 heures après la fusillade et qu’il était impossible pour les truands d’identifier le véhicule derrière des autres, seules les 2 possibilités que j’ai soulevées resteraient crédibles.

Comme je ne vois pas l’intérêt de ces menaces et que j’imagine mal M. Romeyer prendre dans son restaurant les appels de clients (généralement des réservations) à une heure à laquelle un cuisinier se trouve encore en cuisine, j’opterais personnellement pour la dernière possibilité.

Une remarque encore : M. Romeyer déclare qu’un seul des truands est sorti du véhicule (le passager avant). Or dans le chapitre de l’enquête parlementaire qui traite du hold-up de Wavre, il est clairement précisé que c’est le passager arrière qui a abattu l’agent Sartillot (avec un fusil de chasse, probablement la canardière volée à Dinant). A se demander si ce monsieur a bien assisté à la fusillade !


Frédéric a écrit:
L'individu de grande taille est décrit comme étant un professionnel, calme et déterminé, habitué à utiliser des armes, et formé de façon spécifique. Pas un voleur de poules et truand du dimanche, ce qui réduit considérablement le nombre de piste. Un témoignage similaire est produit par le médecin qui a assisté à un des hold-up.

Que ne faut-il pas lire comme idioties ! Depuis quand un truand "professionnel" est-il plus apte à utiliser une arme qu’un truand "du dimanche" ???

Je l’ai déjà dit mais je le répète, ce qui différencie un truand professionnel d’un autre qui ne l’est pas, c’est le professionnalisme de son mode opératoire et certainement pas sa capacité à utiliser une arme ! Un truand peut très bien avoir dix ans de carrière militaire comme tireur d’élite, il n’est pas pour autant plus apte que vous à organiser une attaque à main armée ! A l'opposé, de nombreux truands "professionnels" seraient bien incapables de toucher une cible située à plus de 5 mètres. Mais eux ne devront pas commettre un cambriolage ou un car-jacking pour s'emparer d'un véhicule, ou organiser le braquage d'une armurerie pour pouvoir se fournir en armes.

Et lorsqu’on examine le mode opératoire utilisé par les truands lors des différents hold-up, le constat est sans appel : les auteurs sont bien des amateurs, des truands "du dimanche". Comme en atteste d'ailleurs les cibles et la valeur des butins. C'est donc bien chez "les voleurs de poule" et nulle part ailleurs qu'il faut chercher les coupables !
Revenir en haut Aller en bas
Frédéric



Nombre de messages : 887
Age : 43
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Sam 29 Mar 2014 - 15:46

Faux témoignage du restaurateur : possible, mais alors pourquoi ?

Quant à l'hypothèse des "voleurs de poule", elle est effectivement tout à fait possible (vous avez des arguments à faire valoir), mais je n'y crois pas. Des voleurs de poule auraient plutôt attaqué des bijouteries. Ils auraient commis des erreurs. Il y a un côté trop "professionnel" chez ces "tueurs du brabant" (ex : le changement des plaques minéralogiques). On peut par moments s'éloigner d'une certaine logique et imaginer des hypothèses peu logiques (individus anonymes aux motivations obscures) mais sur la durée des trois ans, c'est difficile.

Je pense (c'est ma propre conclusion après plusieurs mois de lecture de tout ou presque ce qui a été écrit sur ce forum, et ailleurs) que les auteurs de ces tueries sont Bouhouche, Haemers et certains de leurs proches respectifs (que je ne nommerai pas). Tout, absolument tout, peut correspondre : motivations, descriptif physique, profil psychologique, techniques d'intervention (la liste est longue) ... En gros, un mixte de deux bandes. Motivations : banditisme et acte de rébellion face à un système social, économique et politique.

A mon avis, cette bande a compté plus de 3 membres, et a fait rouler ses effectifs pour n'intervenir qu'à trois à chaque fois. Je dirais au total une dizaine de personnes, avec un soutien logistique et médical, et un coordinateur. Il y a du y avoir deux individus de grande taille, dont Haemers. Le roulement des effectifs pouvait permettre d'innocenter des membres de la bande.

Nb : les témoins ont pu se tromper à un certain moment, mais ils ne se sont pas tous trompés, et il y a un faisceau de présomptions qui va toujours dans le même sens. Je pense aussi que les réfractaires de cette bande à un moment donné ont été physiquement éliminés, s'ils représentaient une menace. J'ai quelques doutes en particulier sur les causes du décès de Bouhouche (si celui-ci est bien réel).

Je pense aussi (mais peux me tromper) que ce côté "professionnel" (plus le temps qui a passé) fait qu'il va être impossible d'identifier les auteurs. Les historiens en seront réduits à formuler des hypothèses à partir des éléments de l'enquête déclassés ou certains éléments présents sur ce forum (comme les interviews), un peu comme pour la bête du Gévaudan ou l'assassinat de Kennedy.
Revenir en haut Aller en bas
kael

avatar

Nombre de messages : 340
Localisation : au millieu du bois
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Dim 30 Mar 2014 - 17:29

je pense comme vous sur beaucoup de points , pour ce qui est du nettoyage des exécutants on pourrait imaginer que cela s'est peut-être arrêté le jour ou un des exécutant à liquider les commanditaires .
Revenir en haut Aller en bas
Robert du Bois



Nombre de messages : 686
Date d'inscription : 18/11/2013

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Dim 30 Mar 2014 - 22:33

@ kael

Les commanditaires n'ont sûrement pas été exécutés car :

1° Il y avait sûrement des personnes intermédiaires entre les tbw et les commanditaires. Ces gens là ne prennent absolument aucun risque. Les tueurs ignorent très probablement qui ils sont.

2° Si les commanditaires avaient été éliminés comment expliquez-vous que cette affaire n'a jamais été résolue ? Il est clair que depuis le début l'enquête a été mal orientée ; c'est forcément que nombre de gens se font graisser la patte, et probablement encore maintenant.
C'est bien la preuve que les commanditaires sont toujours actifs en coulisse et qu'il ne s'agit pas de VDB !
Revenir en haut Aller en bas
dcmetro



Nombre de messages : 323
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Dim 5 Mar 2017 - 1:40

"Si tu parles " ... mais parler de quoi ? Ce témoin n'a quasiment rien vu... hormis peut être la posture de tir d'un des malfrat...
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7733
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Jeu 12 Juil 2018 - 14:13


_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
dcmetro



Nombre de messages : 323
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Jeu 12 Juil 2018 - 14:15

Qu'il repose en paix. Malheureusement, un témoin précieux en moins...
Revenir en haut Aller en bas
romeo



Nombre de messages : 180
Localisation : BXL
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Dim 15 Juil 2018 - 9:53

Pierre Romeyer avait vu les tueurs du Brabant en action
ABONNÉS GILBERT DUPONT Publié le dimanche 15 juillet 2018 à 08h57 - Mis à jour le dimanche 15 juillet 2018 à 08h57


11
FAITS DIVERSLe grand chef disparu fut le premier à parler de "professionnels" et d’un coup de fil reçu à son restaurant la Maison de Bouche
L’un des grands chefs de la cuisine belge, Pierre Romeyer, est donc décédé, jeudi, à l’âge de 88 ans. Élevé au rang de baron, Romeyer a dirigé la Maison de Bouche, à Hoeilaart, l’un des rares trois étoiles du pays.

DH
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire cat

avatar

Nombre de messages : 720
Date d'inscription : 06/08/2013

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Lun 16 Juil 2018 - 1:37

Frédéric a écrit:
Faux témoignage du restaurateur : possible, mais alors pourquoi ?
Ca le met en valeur, il devient le "héro" de l'histoire et donc ca flatte son égo et l'image qu'il donne aux autres.
Devenir Baron, ca a dû lui plaire beaucoup...
Revenir en haut Aller en bas
Frédéric



Nombre de messages : 887
Age : 43
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Mar 17 Juil 2018 - 22:20

Ce que je retiens de Romeyer, c'est avoir vu un tueur en position "Cooper". Il fallait être solidement entraîné pour agir de la sorte. Il est très possible qu'un témoignage de la part de Romeyer plus précis aurait pu changer la donne.
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Mar 17 Juil 2018 - 23:45

Bonjour,
Quelle que soit la technique de tir, le résultat parle ; deux gendarmes au tapis lors de la confrontation qui les a opposés au(x) tueur(s).
Le selfcontrol était bien dans le camp des méchants.
La confiance des autres tueurs dans le costaud est telle qu'ils ne lui ont pas prêté main forte.
Certains pensent que les tueurs étaient des branquignols. Pourtant ils ont tenu la dragée haute à deux gendarmes expérimentés et ultra-déterminés. Sans doute étaient-ils mal entraînés au tir et étaient-ils mal équipés en armes et en voiture. S'ils avaient eu des GP, ils auraient pu tirer 26 coups au lieu de 14. Sartillot aurait descendu le costaud. Car il a manqué de munition(s). Le costaud aussi et cela l'a obligé à se saisir d'un autre fusil dans la VW.
Pourquoi les autres tueurs n'ont-ils à ce moment pas tiré sur le gendarme? Peur de contrarier le costaud ou pas envie de tuer un de leurs ex-collègues.
Pourtant le vieux à Wavre n'a pas tremblé pour terminer le policier Haulotte.
Si les gendarmes avaient disposé d'une voiture plus puissante ils auraient gardé le contact et un (meilleur) contrôle de la situation. Ils n'auraient pas été surpris de voir réapparaître sous leur nez les tueurs. Etaient-ce du reste les mêmes auteurs qu'à Wavre?
Revenir en haut Aller en bas
arthur29923



Nombre de messages : 269
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Ven 20 Juil 2018 - 22:30



pour info

Le baron Pierre Romeijer (connu sous le nom de Romeyer) est un chef cuisinier belge né à Etterbeek le 28 juin 1930 et mort le 12 juillet 20181.

Enfance
Pierre Romeijer nait le 28 juin 1930 à Etterbeek dans la banlieue bruxelloise. Son père est tapissier-garnisseur et sa mère infirmière. Au début de la guerre, ses parents l’envoient dans le Jura dans l’espoir qu’il soit moins sujet aux problèmes d’approvisionnement. La situation en France n’étant guère plus enviable, il revient en Belgique et c’est peu après ce retour que ses parents divorcent. Il part alors vivre avec son frère et sa mère.

Apprentissage
Celle-ci décide alors de placer son fils en cuisine, certaine que, dans ce métier, son fils aura toujours son repas assuré. C’est ainsi que le jeune homme entre à l’âge de 14 ans en apprentissage, au restaurant L’Alsacienne, sous la férule du chef Georges Michel, à une époque où les fourneaux sont encore alimentés au charbon. Dans une chaleur infernale, qui oblige à se changer intégralement deux fois par jour, tout se fait encore à la main, avec les conséquences médicales que ceci entraîne, nombre de professionnels de l’époque étant frappés, entre autres, par la tuberculose. Les cuisiniers ne sont alors souvent considérés que comme des domestiques relégués dans des caves où les directeurs ne descendent que rarement.

Service militaire
Ayant devancé l’appel, Pierre Romeijer débute son service militaire à 17 ans dans la marine. Engagé tout d’abord en Angleterre, dans la Royal Navy, il devient ensuite cuisinier sur un dragueur de mines belge.

Premiers pas professionnels
Dès son retour, il retourne au Savoy, où il avait déjà œuvré en 1946, juste avant de servir sous les drapeaux, et c’est là qu’il entame véritablement sa carrière en passant par tous les postes. Quatre ans plus tard, fort d’un bagage déjà solide, il décide alors de changer d’air et entre au Carlton, toujours à Bruxelles, sous la direction du chef Julien Vermeersch.

Prix Prosper Montagné
Ayant remporté en 1950 le 1er prix culinaire Albert Couvreur, il décide alors de se préparer pour la compétition culinaire belge la plus prestigieuse de l’époque, le Prix Prosper Montagné, et remporte celui-ci en 1955. Déçu par le peu de reconnaissance de la part de son employeur, il devient alors chef de cuisine au Royal Automobile Club, où son expérience lui permet de doubler son salaire par rapport à son emploi précédent.

Belvédère
C’est précisément à ce même Royal Automobile Club qu’il est remarqué par le comte Georges Moens de Fernig, tout récemment investi en tant que commissaire général de l’Exposition universelle de 1958. Séduit par le talent du jeune chef, ce gestionnaire avisé décide de lui confier les cuisines du Belvédère, un domaine royal appelé à devenir le haut lieu de réception de toutes les têtes couronnées, vedettes et personnalités reçues officiellement en Belgique à l’occasion de l’Exposition. Là, dans des conditions inimaginables, sans aucune limite budgétaire, il va avoir l’occasion de servir en un an pas moins de 75.000 repas de haut luxe et quelque 300.000 cocktails.

Val Vert
Une fois l’Exposition terminée, Pierre Romeijer se sent plus que jamais prêt pour se lancer dans l’aventure de son premier restaurant. C’est ainsi qu’en association avec un partenaire, il ouvre en 1959 le restaurant le Val Vert à Hoeilaart. Conscient de sa responsabilité, il ne ménage pas ses efforts et travaille durant trois ans sans prendre un jour de congé, espérant, devant le succès remporté, pouvoir reprendre les parts de son associé et ainsi enfin travailler entièrement à son compte. Malheureusement, celui-là ne l’entend pas de cette oreille.

Maison de Bouche
C’est alors que Pierre Romeijer se voit offrir en 1967 l’opportunité d’acquérir une très belle propriété située tout près du Val Vert, également à Hoeilaart. Celle-ci, située en plein cœur de la forêt de Soignes, au beau milieu d’un parc magnifique, va devenir « La Maison de Bouche », appelée à devenir le haut lieu des exploits du cuisinier.

Michelin
Rapidement remarqué par la critique, le restaurant de Pierre Romeijer ne tarde pas à décoller. Rapidement récompensé par une première étoile en 1969 au Guide Michelin, une seconde en 1971, il atteint le sommet de la galaxie pneumatique en 1983 avec trois étoiles, un niveau suprême qu’il maintiendra jusqu’à sa cessation d’activité en 1994.

Maîtres Cuisiniers de Belgique
Pierre Romeijer aurait souhaité adhérer à l’Association des Maîtres Cuisiniers de France. Seulement ce groupement, qui s’appelait jusqu’en 1967 l’Association des Maîtres Queux, n’admet en son rang ni étrangers, ni femmes. En 1980, lors d’une rencontre avec ses collègues Pierre Wynants (Comme chez Soi) et Jacques Deluc (Barbizon), il imagine alors de mettre sur les fonds baptismaux une association professionnelle qui regrouperait les meilleurs chefs de son propre pays. C’est ainsi que nait l’Association des Maîtres Cuisiniers de Belgique, dont il sera le premier à assurer la présidence, ceci avant Pierre Fonteyne, Guy Van Cauteren, Alain Deluc, Robert Van Duüren et depuis mai 2012, Frank Fol3.

Euro-Toques
En 1979, lors d’un repas de mille couverts, donné à l’occasion du millénaire de la ville de Bruxelles, en présence, entre autres, d’une impressionnante assemblée de chefs européens, Pierre Romeijer avait lancé l’idée, un peu sans trop se prendre au sérieux au début, d’une « Europe des Casseroles ». Le projet va lentement mais sûrement faire son chemin jusqu’à ce qu’en 1986, soutenu par son grand ami Paul Bocuse, il lance « Euro-Toques, la Communauté européenne des cuisiniers », une association à l’échelle du continent reposant sur une charte regroupant tous les professionnels de la cuisine respectueux des usages du métier, des produits et de la manière de travailler ceux-ci.

Livre
En 1990 paraît aux éditions Didier Hatier le livre « Une certaine idée de la cuisine : Pierre Romeyer ». Fruit de longues conversations entre Pierre Romeijer et le célèbre chroniqueur touristique et gastronomique Walter Fostier, cet ouvrage revient sur la déjà longue carrière du cuisinier et sur sa vision du métier.

Japon
En 1991, Pierre Romeijer suscite la polémique lorsqu’il annonce avoir revendu une partie de son activité au groupe brassicole japonais Asahi. Celui-ci était alors candidat à l’acquisition de plusieurs établissements gastronomiques en Europe, à l’image du Lucas Carton d’Alain Senderens, à Paris. Tout le landerneau gastronomique belge4 s’agite jusqu’à ce qu’il soit clair que Pierre Romeijer n’a en fait revendu que les murs de l’établissement ainsi que le droit d’utiliser son nom pour une ligne de produits vendus exclusivement en Extrême-Orient. Et donc à l’exclusion de son fonds de commerce, rien ne changeant dans le fonctionnement de celui-ci. Contrairement aux rumeurs les plus fantaisistes, allant jusqu’à parler de l’arrivée de baguettes à la place des couverts !

Fermeture
En 1994, après 50 ans d’activité professionnelle ininterrompue5, Pierre Romeijer, qui avait pourtant un projet d’hôtel en tête, connaît quelques problèmes de santé. Il décide alors de s’arrêter au sommet de sa carrière, afin de profiter d’une retraite bien méritée. La vente du matériel du restaurant ainsi que de sa cave, en 1995, attire un très nombreux public de curieux et de nostalgiques de ce qui fut un des plus beaux établissements du pays.

Hommages
Trophée Baron Pierre Romeyer
Depuis 2004, Euro-Toques Belgique organise chaque année le Trophée Baron Pierre Romeyer6,7,8,9. Cette compétition destinée aux écoles hôtelières a pour ambition de distinguer des élèves s’affrontant dans des conditions de concours professionnelles.

École Hôtelière Provinciale Pierre Romeyer
L’Institut d’enseignement provincial secondaire (IPES) de Wavre10,11,12 a baptisé sa section hôtelière « École hôtelière provinciale Pierre Romeyer » en hommage au grand homme de cuisine. C’est dans ses locaux qu’est organisé chaque année le Trophée Pierre Romeyer évoqué plus haut.

Distinctions
Anoblissement

Blason de Pierre Romeijer, anobli en 2002.
En 2002, Pierre Romeijer s’est vu conférer le titre de baron13 à titre personnel, une première dans l’histoire de la Belgique au sein duquel jamais aucun cuisinier n’avait fait l’objet d’un tel honneur.

1950 : 1er prix culinaire Albert Couvreur.
1955 : 1er prix Prosper Montagné.
1958 : Diplôme d’Honneur ( Ehrenurkunde ) Verband der Köche.
1963 : Diplôme du 3e congrès mondial de la gastronomie par la Confrérie des Rôtisseurs.
1964 : Oscar de la cuisine du Club des Gastronomes.
1964 : Diplôme du Club des 33 à titre personnel.
1964 : Diplôme de l'Académie Culinaire de France.
1965 : Chevalier de la commanderie de l'Ordre des Coteaux de Champagne.
1967 : Chevalier de l’Ordre des Chevaliers des Bretvin - Officier du Club Prosper Montagné.
1973 : Cuoco d’ Oro Aziende autonome di Soggiorno turismo Marina di Caorle.
1974 : Membre des Rencontres Internationales Gastronomique de Genève.
1974 : Membre de Tradition et Qualité.
1979 : Clé d’Or de Gault et Millau.
1980 : Conseiller culinaire du Bailliage de Belgique de laConfrérie de la Chaîne des Rôtisseurs.
1982 : Membre Emérite de l'Ordre International de la gastronomie française.
1983 : Membre des Relais et Château.
1984 : Commandeur de l'Association International des Maîtres-Conseils en gastronomie française.
1985 : Médaille d’Or de la Ville de Bruxelles.
1986 : Médaille d’Or Village Reine Fabiola.
1988 : Diplômé le 6 mai à Paris du Club des Cent, diplôme n° 181.
1990 : L'Homme de l'Année, Rose d’Or remise par les jeunes restaurateurs à Paris.
1990 : Meilleur Artisan de Belgique, remis par le ministère des Classes Moyennes.

Ordres et médailles
1958 : Médaille commémorative de leurs Altesses les Princes de Monaco.
1958 : Médaille d’Argent de Sa Majesté Le Roi Georges 1er de Grèce.
1974 : Chevalier de l'ordre de Léopold II.
1975 : Médaille d’Or du Travail.
1976 : Chevalier de l’ordre du Mérite agricole.
1988 : Doyen d’Honneur du Travail.
1991 : Chevalier de l'ordre de Léopold.
1996 : Doyen d’Honneur Emérite du Travail.
2002 : Officier de l'ordre du Mérite agricole.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Romeijer

--------
Comte Georges Florent Auguste Marie Moens de Fernig (Liège, 28 août 1899 - Zelem, 16 août 1978) fut ministre belge et commissaire général de l'Expo 58.


Biographie
Interrompant une carrière dans l'industrie, Moens fut, en tant que technicien n'appartenant pas à un parti politique, ministre du ravitaillement (1946, gouvernement Spaak II), du ravitaillement et de l'importation (1947-1949, gouvernement Spaak III) ainsi que du commerce extérieur (1948-1949). Il fut en plus désigné comme coördinateur pour l'exécution du Plan Marshall en Belgique. En 1951 il fut nommé commissaire-général du gouvernement pour l'exposition universelle de Bruxelles (Expo 58).

Il fit après 1959 une carrière de banquier auprès de la Banque Lambert et de la Banque de la Société Générale de Belgique. Il fut également président de Fabrimetal et consul-général du Honduras.

.https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Moens_de_Fernig
Revenir en haut Aller en bas
Roulio

avatar

Nombre de messages : 319
Localisation : Ixelles
Date d'inscription : 03/10/2017

MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   Dim 29 Juil 2018 - 16:07

Ci précédemment,
arthur29923 a écrit:


pour info

Le baron Pierre Romeijer (connu sous le nom de Romeyer) [...]
--------
Comte Georges Florent Auguste Marie Moens de Fernig (Liège, 28 août 1899 - Zelem, 16 août 1978) fut ministre belge et commissaire général de l'Expo 58.

[...]
.https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Moens_de_Fernig

> Merci 'arthur29923' d'avoir relayé ces informations de fond toujours intéressantes.

Cependant, il serait judicieux que vous nous précisiez pour quel(s) intérêt(s) particulier(s) ou pour quelle(s) interprétation(s) qui seraient vôtres, vous avez mis en gras certains passages.

Merci d'y penser et d'en faire ce que bon vous semblera

Bien à vous arthur29923
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview Pierre Romeyer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview Pierre Romeyer
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vidéo-interview : "Pierre Hillard décrypte pour nous le Mondialisme" !
» Le journaliste Pierre Jovanovic - sur Notre Dame de Fatima
» Vidéo-Interview : "L'effondrement est pour bientôt," - Pierre Hillard" !
» Revue de presse de Pierre Jovanovic sur RIM
» [Interview]Sébastien Lanotte - Pierre Daimant Minéraux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: BIBLIOGRAPHIE ET INTERVIEWS :: Interviews :: Interview Pierre Romeyer-
Sauter vers: