les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Tueries du Brabant: l’ADN comme dans l'affaire Grégory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lagloupette02

avatar

Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Tueries du Brabant: l’ADN comme dans l'affaire Grégory   Mer 25 Nov 2009 - 8:16

Tueries du Brabant: l’ADN comme dans l'affaire Grégory(25/11/2009)

© BELGA
25 ans après,un profil ADN complet isolé par Bio.be

BRUXELLES Exactement comme dans l’affaire Grégory (qui date du 16 octobre 1984), des indices matériels conservés depuis un quart de siècle dans l’enquête sur les tueries du Brabant (1982-1985) sont examinés en ce moment par un laboratoire belge, lequel utilise les dernières technologies pour tenter d’isoler des traces d’ADN exploitables.

Le laboratoire auquel ces pièces sont confiées n’est pas l’INCC (Institut national de criminalistique et criminologie), mais Bio.be à Gosselies. Bio.be assure disposer de technologies performantes d’un niveau comparable à Biomnis à Lyon.

Et un résultat : selon son directeur Olivier Froment, Bio.be serait parvenu à isoler de l’ADN sur un mégot de cigarette et à établir un profil génétique complet alors qu’à ce stade l’ADN isolé sur ce mégot par d’autres techniques n’avait livré qu’un profil fragmentaire.

En 2003, quatorze indices matériels furent montrés au public. Selon Olivier Froment, de l’ordre de “vingt pièces” (armes, pièces de vêtements…) cette fois ont été remises à Bio.be, à la demande de la juge d’instruction en charge, Martine Michel. À ce stade, les résultats sont négatifs sur la plupart. Plusieurs analyses sont même terminées. Bio.be n’exclut pas que d’autres pièces lui soient soumises, poursuit M. Olivier Froment qui dit aussi avoir trouvé, sur certaine(s), des “mélanges d’ADN de trois ou quatre personnes […], donc inexploitables ” en l’état actuel de la technologie du moins.

Installé sur le parc scientifique de l’Aéropôle de Charleroi et proche du Biopôle ULB-Charleroi, Bio.be regroupe les activités de l’Institut de pathologie et de génétique.

Pour son directeur, le défi est certainement plus dur à relever que dans l’affaire Grégory : “Pour autant que je sache, le fameux timbre (sur la lettre du Corbeau) n’avait pas trop été manipulé et la partie collée avait pu être préservée. S’agissant des pièces à conviction des tueries du Brabant, certaines ont séjourné dans l’eau plus de 15 jours, beaucoup ont été manipulées à mains nues et rares ont été conservées dans de bonnes conditions. Ainsi, on ignorait à l’époque que des traces se conservaient mieux dans le papier que dans des sachets en plastique.”

Pour autant, un résultat déjà positif de ces examens discrets, mais que nous révélons, est donc le profil génétique complet au départ d’un ADN isolé sur un des mégots trouvés dans le cendrier à l’arrière du taxi Mercedes du taximan, M. Constantin Angelou, tué vers le 11 janvier 1983 entre Bruxelles et Mons et retrouvé à l’état de cadavre dans le coffre du véhicule, un assassinat matériellement indiscutablement lié aux tueries du Brabant qui ont fait au total 28 victimes tuées en Belgique entre le 30 septembre 1982 et le 9 novembre 1985.

Comme dans l’affaire Grégory, reste le plus ardu, le lier à un suspect.

Gilbert Dupont

© La Dernière Heure 2009
Revenir en haut Aller en bas
oeilneuf



Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Basècles
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: Tueries du Brabant: l’ADN comme dans l'affaire Grégory   Mer 25 Nov 2009 - 13:04

Les commentaires postés par certain sont parfois interresant :





"Tout a été préparé dans le
quartier de la rue Fritz Toussaint et du boulevard général
Jacques. Demandez donc des explications à monsieur Baurir qui
travaillait dans le coin.."



autre commentaires

"mais bien sur ,ce sont des prédateurs
comme le disait si bien jean , des tireurs délites avec des voitures
dont les portières etait blindées et le moteurs conflés, un ancien
gendarme qui ce réfugie au etat unis et qui dit savoir des choses et
la miracle pas de mandat d extradition, mais bien sur ce sont des
prédateurs 28 morts pour quelques paquets de café"
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Tueries du Brabant: l’ADN comme dans l'affaire Grégory   Mer 25 Nov 2009 - 13:35

Citation :
de la rue Fritz Toussaint et du boulevard général Jacques

la caserne, quoi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tueries du Brabant: l’ADN comme dans l'affaire Grégory   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tueries du Brabant: l’ADN comme dans l'affaire Grégory
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» parfois la tête comme dans un étau !!!
» Article: "Les exoterres sont probablement des Arrakis, comme dans la saga Dune"
» «Je me sens comme dans une pluie de larmes» (Vivaldi)
» comment créer un diaporama avec photos, légendes voire sections/chapitrages comme dans les DVD?
» Saint Josaphat Archevêque de Polotsk et martyr, commentaire du jour "Comme dans les jours de Noé"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: DOCUMENTATION SUR LES TUERIES DU BRABANT :: Documentation :: Articles de presse-
Sauter vers: