les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Jandrain, Jean-Claude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Mar 6 Mar 2012 - 18:50

.


Dernière édition par K le Mer 20 Aoû 2014 - 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Claude Sunain



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 29/02/2012

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Mar 6 Mar 2012 - 21:22

aurore a écrit:
Claude Sunain a écrit:
Si Latinus a présenté toutes ces personnes à Jandrain c'est qui lui faisait confiance
Effectivement. Vous avez raison. Il faut s'intéresser très fort à Jandrain.

Claude Sunain a écrit:
Qui est ce Robert dit " le bègue ?
Police d'Ixelles (sans certitude) ou Sûreté (toujours sans certitude), selon le témoignage de Simone DOLIMONT (connaissance Latinus): PV 18/10/1985

Elle dit aussi que Jandrain avait été abondonné par sa mere et avait été élévé par un certain Mr de Buyst.

Si Mr de Buyst = Colonel de Buyst, on a peut-être une explication pourquoi Latinus faisait confiance à Jandrain. On sait que Colonel de Buyst a été entendu par les enquêteurs.

Dans le livre Namen uit De Doofpot

Een goede relatie van Bougerol, rijkswachtkolonel Mayerus, werd op dezelfde dag van de statutenwijziging in 1981 beheerder-directeur van EIM. De Bende-enquêteurs Ruth en Lachlan verklaarden voor de Bendecommissie bis dat Mayerus het WNP, toen iemand er lid wou van worden, als een legitieme organisatie voorgesteld had: ‘Mayerus zou aan kolonel De Buyst, die omtrent dit dossier werd verhoord, meegedeeld hebben dat WNP effectief voor de Staatsveiligheid werkt en dat het hier om een eerlijke en zuivere zaak ging. (...) In elk geval liet kolonel Mayerus zich niet meeslepen toen hij uitlegde waar het WNP voor stond. Hij zei: Geen probleem. Het is veilig, goed en in het belang van de Staat.‘

J'ai pu lire également les auditions de Dolimont S. et de Helman Marie-Jeanne épouse de Jandrain en recoupant toutes ses auditions avec celles de Laffineur et de Jandrain la CBW passe à côté d'un témoin important !

Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Mar 6 Mar 2012 - 22:06

Claude Sunain a écrit:
aurore a écrit:
Claude Sunain a écrit:
Si Latinus a présenté toutes ces personnes à Jandrain c'est qui lui faisait confiance
Effectivement. Vous avez raison. Il faut s'intéresser très fort à Jandrain.

Claude Sunain a écrit:
Qui est ce Robert dit " le bègue ?
Police d'Ixelles (sans certitude) ou Sûreté (toujours sans certitude), selon le témoignage de Simone DOLIMONT (connaissance Latinus): PV 18/10/1985

Elle dit aussi que Jandrain avait été abondonné par sa mere et avait été élévé par un certain Mr de Buyst.

Si Mr de Buyst = Colonel de Buyst, on a peut-être une explication pourquoi Latinus faisait confiance à Jandrain. On sait que Colonel de Buyst a été entendu par les enquêteurs.

Dans le livre Namen uit De Doofpot

Een goede relatie van Bougerol, rijkswachtkolonel Mayerus, werd op dezelfde dag van de statutenwijziging in 1981 beheerder-directeur van EIM. De Bende-enquêteurs Ruth en Lachlan verklaarden voor de Bendecommissie bis dat Mayerus het WNP, toen iemand er lid wou van worden, als een legitieme organisatie voorgesteld had: ‘Mayerus zou aan kolonel De Buyst, die omtrent dit dossier werd verhoord, meegedeeld hebben dat WNP effectief voor de Staatsveiligheid werkt en dat het hier om een eerlijke en zuivere zaak ging. (...) In elk geval liet kolonel Mayerus zich niet meeslepen toen hij uitlegde waar het WNP voor stond. Hij zei: Geen probleem. Het is veilig, goed en in het belang van de Staat.‘

J'ai pu lire également les auditions de Dolimont S. et de Helman Marie-Jeanne épouse de Jandrain en recoupant toutes ses auditions avec celles de Laffineur et de Jandrain la CBW passe à côté d'un témoin important !


Henry Moelant, le géant?
un temps inculpé dans le dossier puis non lieu.
Qui a sa photo? Un pote à Calmette qui fréquente le BIBKA
Revenir en haut Aller en bas
Claude Sunain



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 29/02/2012

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Mar 6 Mar 2012 - 22:12

Et en même temps si quelqu'un à une photo de ce Jandrain ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Mer 7 Mar 2012 - 8:26

.


Dernière édition par K le Mer 20 Aoû 2014 - 11:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Mer 7 Mar 2012 - 8:55

.


Dernière édition par K le Mer 20 Aoû 2014 - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Claude Sunain



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 29/02/2012

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Mer 7 Mar 2012 - 23:41

J'ai une question pour vous "K" vous avez fait partie des enquêteurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Claude Sunain



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 29/02/2012

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Mer 7 Mar 2012 - 23:59

Dans l'audition de Dolimon je lis que Latinus,Jandrain et un certain Robert ayant une difficulté d'élocution donc j'en déduis que Dolimont parle de Robert le bègue. Ils auraient eu un entretien ensemble dans un café place Stéphanie à Bruxelles.

Cette conversation a été entendue par Dolimon qui était avec eux et qui c'était installée à la table voisine, elle dit ceci dans son audition au JI Schlicker.

Dolimont : je me suis installée à une table voisine mais j'ai entendu qu'ils parlaient de filière de drogue. C'est Jandrain qui en parlait. Quand j'ai rencontré Paul pour la dernière fois en novembre 1983, im m'a dit être sur une filière de drogue Franco-Belgo-Libanaise. A propos de cette filière il m'a parlé d'un certain Aladin.

On remarque encore que Jandrain devait être impliqué, mais dans quoi et quel était son rôle du renseignement ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Jeu 8 Mar 2012 - 8:00

.


Dernière édition par K le Mer 20 Aoû 2014 - 11:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Jeu 8 Mar 2012 - 8:08

.


Dernière édition par K le Mer 20 Aoû 2014 - 11:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Claude Sunain



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 29/02/2012

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Jeu 8 Mar 2012 - 11:28

En effet, quel rôle avait Dolimont dans tout ça ?

En ce qui concerne Libert, qui devait contacter "DOLI"est surement le diminutif pour Dolimont je ne vois pas de qui d'autre il pourrait parler ?

Par contre j'ai une hypothèse qui pourrait confirmer que DOLI est la même personne que Dolimont.

Je pars de l'audition de Dolimont à Schlicker du 18-10-1985, celle-ci évoque les sentiments que Latinus éprouve pour elle.

Je pense que ses sentiments étaient faux, que c'était une forme de manipulation de Latinus dans le but de servir le WNP.

Nous savons que les activités du WNP étaient surveillées, donc Latinus N°1 et Libert N°2 aussi.

Si des missions spéciales devaient être exécutées, ça devait être fait dans la clandestinité; donc le plus discret possible !

L'intérêt de se servir de Dolimont comme contact intermédiaire entre Latinus et Libert est de ne pas attirer l'attention des services qui surveillent le WNP et ses membres.

Ex: Latinus transmait ses ordres à Dolimont qui transmait à Libert et Libert s'occupe du bon déroulement de la mission.

Si Latinus et Libert se rencontrent là, la discrétion n'est plus de mise, car ils étaient surveillés! La rencontre du N°1 et N°2 attire d'office l'attention !

Qu'est-ce que vous en pensez "K" ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Jeu 8 Mar 2012 - 13:37

.


Dernière édition par K le Mer 20 Aoû 2014 - 11:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Claude Sunain



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 29/02/2012

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Jeu 8 Mar 2012 - 13:59

Ce qui est clair, ce qui fait nul doute Paul Latinus était un homme redoutable et idéologiste convaincu.

Il fallait le faire taire à tout prix, car il avait créé son propre réseau de renseignement et détenait des informations compromettantes!
Revenir en haut Aller en bas
Claude Sunain



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 29/02/2012

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Jeu 8 Mar 2012 - 21:39

Comme je l’ai fait antérieurement sur les informations concernant Jandrain Jean-Claude, il est bon de s’arrêter et de centraliser le flux d’informations.



Cette action a pour but de restituer toutes ces informations, le plus fidèlement possible par rapport à ce que tous les témoins et suspects ont racontés dans leurs auditions.



Peut-être aussi que des ex-membres du WNP peuvent nous aider à comprendre, peut-être pas aux yeux de tout le monde mais par messages privés s’ils préfèrent.



Aussi n’hésitez pas, à corriger mes erreurs et à apporter des informations si vous en avez.



Récapitulatifs suivant les auditions, du Commandant e.r. Laffineur, de Jandrain, de Helman épouse de Jandrain, de Dolimont.



Début des années 80 Jandrain rencontre Latinus, entre l’année 1981-82 d’après son audition du 31 octobre 1985.



Dolimont dira que Latinus était généralement accompagné de Jandrain, elle précise plus loin dans cette même audition que Latinus fréquente assidument Jandrain et qu’ils fréquentaient un café de Wavre appelé César-Palace.





Dolimont donne une description du physique de Jandrain taille environ 1,85 m cheveux type afro et il est mulâtre (couleur de peau type nord-africain)





Jandrain affirmera, lors de son audition par le Juge d’Instruction Schlicker que Latinus lui dira effectué des enquêtes privées pour la Sûreté de l’Etat. Il évoque aussi la création d’un commando de 7 personnes plus quelques personnes qui servaient pour l’intendance et des chauffeurs.



Latinus demanda à Jandrain de faire parti du commando ce qu’il a accepté pendant quelques semaines. De là Jandrain est envoyé pour s’entraîner dans la salle d’arts-martiaux, bien connue dans cette affaire le BIKBA rue Moris à Bruxelles. Dolimont dira, dans son audition du 18 octobre 1985 que Latinus avait parlé Jandrain et que s’il voulait se perfectionner dans les arts martiaux il devait aller rue Moris à Bruxelles chez un certain Francis (Jean-Francis Calmette) et d’ajouter que cette personne pouvait tuer sans laisser de trace. Dolimont s’est rendue en compagnie de Latinus à cette salle à Bruxelles et d’avoir attendue Latinus dans la voiture et elle n’a jamais rencontré le Francis en question qu’elle cite dans son audition.



Jandrain décri Jean-Francis Calmette comme étant une personne sans scrupules mesurant 1,82m baraqué la quarantaine et ajoute qu’il a une préférence pour le Beretta 9mm. Jandrain sait que Calmette s’entraînait au tir sur cible mobile dans une salle privée se situant du côté de Bruxelles ou de Charleroi. Jandrain affirme que Marcel Barbier allait également dans le même club de tir sur cible mobile avec Calmette.



Jandrain dit que Calmette et Barbier étaient présents à une manifestation à la centrale nucléaire et lors des problèmes de Fourons. Jandrain ajoute que dans la salle BIKBA existait un clan très fermé qui était le commando et qu’un garagiste se rendait à titre personnel dans cette salle.



Latinus fera connaître à Jandrain, Albert Toch et un certain Robert dit le bèguequi s’occupait de réunions politiques. Jandrain rencontrera également via Latinus un certain El Ajjaz. Latinus avait collecté des renseignements auprès d’El Ajjaz. Jandrain affirme, que Latinus et le Colonel Mayerus se connaissent.



Jandrain rencontrera encore par le biais de Latinus Marc Attana ou Attala un libanaisami du Président Gemayel du Liban. Jandrain termine en disant que Latinus parlait d’un copain Harry M. et qu’il n’a jamais rencontré personnellement.



Jandrain se confiera une première fois au Cdt e.r. Laffineur de la gendarmerie 1 an avant l’audition du Cdt Laffineur pour révéler que Latinus ne c’était pas suicidé mais qu’il avait été tué. Jandrain, dira bien connaître Latinus et Marcel Barbier.



Jandrain s’adressera au Cdt Laffineur suite aux attaques de Braine l’Alleud et d’Overijse où un enfant sur un vélo aura été abattu de sang froid par l’un des tueurs le 27-09-1985. Le Cdt Laffineur évoque les 7 personnes du groupe action que Jandrain lui a raconté et a ajouté que les 8 gilets pare-balles volés Tamise correspondaient à leurs besoins. Dans sa déposition le Cdt Laffineur parle de la salle d’arts martiaux le BIKBA, de Jean-Francis Calmette en parlant de lui il fait allusion à son passé militaire en disant que celui-ci a fait la Corée.



Le Cdt Laffineur dira de Calmette, qu’il a une prédilection pour les Beretta et les armes de petits calibres et que dans la salle où il donne les cours d’arts martiaux s’entraînent également des policiers.



Le Cdt Laffineur indique que dans cette salle, s’entraîne un homme de 1,90m un flamand pesant entre 90 kg et 120 kg aux yeux bleu vert et quasi chauve. Il précise que Jandrain, lui a dit que l’on apprenait à tuer en 7 points.



Le Cdt Laffineur dira que ce groupement avait un armurier, mais Jandrain ignorait son identité et qu’il y avait aussi un garagiste ayant pignon sur rue à la Bascule chaussée de Waterloo.



Le Cdt Laffineur toujours suivant les informations de Jandrain, dit que celui-ci connaît un Marc d’origine libanaise qui travaillent avec Calmette ils placent tous les deux des systèmes de sécurité (vitres et alarmes) dans des ambassades dont certainement l’ambassade du Liban.



Le Cdt Laffineur évoque à propos de ce Marc qu’il connaît le Président Gemayel du Liban qui a été assassiné.



Le Cdt Laffineur parle également de la mère de Latinus, celle-ci aurait possédé deux carnets un bleu et un bordeau plus un dossier secret sur l’opération de Kolwezi. La mère de Latinus aurait détruit ce dernier dossier.



Jandrain à parlé également au Cdt Laffineur, du double meurtre commis par Marcel Barbier et que cet assassinat n’était pas un assassinat gratuit du groupe mais un règlement de comptes pour des problèmes financiers.



Le Cdt Laffineur parle du groupe des 15 qui en voulait au Colonel Kadhafi, le groupe voulait exercer une pression sur le terrorisme Libyen. Dans le groupe des 15 il y avait une petite femme.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Jeu 8 Mar 2012 - 22:53

.


Dernière édition par K le Mer 20 Aoû 2014 - 11:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Ven 9 Mar 2012 - 10:52

.


Dernière édition par K le Mer 20 Aoû 2014 - 11:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Ven 9 Mar 2012 - 11:04

.


Dernière édition par K le Mer 20 Aoû 2014 - 11:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Claude Sunain



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 29/02/2012

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Ven 9 Mar 2012 - 19:48

K a écrit:
bien , très bon résumé

il manque les infos d'autres PV's par exemple ds laquelle on décrit l'existance des salles d'entrainement à Ostende, Bruges, Gand, Anvers et Wavre & Ottignies.


ds l'usine de Tamise il y avait des "Stickers" à coté des portemanteaux du personnel pour des salons de coiffure, de club de football et d'un club de KARATE ..... par hasard.

Les infos des autres PV dont vous parlez "K" qui parlent de l'existence de salles d'entrainement, est-ce qu'ils ont été perdus ?

Est-ce que l'on a une idée de la localisation de ces salles ?

Concernant l'usine de Tamise c'est quand même très intrigant, que Jandrain était persuadé que c'était destiné au groupe action du WNP ?
Revenir en haut Aller en bas
Claude Sunain



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 29/02/2012

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Ven 9 Mar 2012 - 20:19

K a écrit:
puis il faut mettre dans le ligne de temps que ces entrainements de karaté okinawa ont tout a coup arreté sur ordre de de...en quelle periode ????;

les entrainements avait pour but pour envoyer des gens au libie, dit on mais les gens ont refusé d'y aller donc isl ne connaissaient pas la raison de leurs entrainement au début.

ou c' était vrai et on avait un raison quelconque pour s'attaquer à kadafi ou c'etait une leurre


j'ai parcouru des knack d'époque et c'est vrai que Kadafi était ds la presse

pe il voulait encore sa bombe , qui sait ?

car on a retrouvé recemment plein de materiel non identifié ds le desert après la mort de kadafi


certains parlait de, yellow cake , restes de trafic anterieure ?

en tout cas on avait déjà van baelen (pourtois, ,kee ?) melangé avec un trafic de ce genre mais recemment en relisant la presse le soir j'ai lu que pendant le proces dehaut-aziz pour le vol du la voiture utilisé pendant l'attaque vernailen il y avait querelle+ complement d'enquete : il y avait d'autres trafic avec le zaire et 2 zairois sont nommees dont 1 mecanno de bord de air zaire;

n'oublions pas que la mazda semble volé devant air zaire par un zairois ?

on parlait de trafic de diamant, voitures volées et yellow cake .

Dans l'audition du Commandant e.r. Laffineur de la gendarmerie, disait que le groupe des 15 en voulait au Colonel Kadhafi.

Si on en parle, c'est qu'il devait se préparer quelque chose ? Il n'y jamais de fumée sans feu.

Je pars de l'hypothèse suivante, bien entendu ce n'est que le fond de ma pensée et peut-être je me trompe.

Le Colonel Kadhafi est arrivé au pouvoir en 1969, à l'époque ou le Cdt Laffineur en parle dans son audition c'est en 1985. Après 15 années d'un régime totalitaire, il devait y avoir une envie de renversement du régime du Colonel Kadhafi. Comme l'on sait il était puissant le Colonel Kadhafi contrôlait tout dans son pays, ses hommes étaient infiltrés partout à tous les niveaux de la société.

La seule possibilité d'une action, doit venir de l'extérieur de la Libye !

Mais pourquoi choisir le WNP ? Je n'ai aucune idée ?

Si le WNP préparait une action contre le Colonel Kadhafi, la préparation des agents devait se situer entre 1983-84.

Par contre qui dans le WNP, avait le profil physique pour remplir cette mission ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Ven 9 Mar 2012 - 20:27

.


Dernière édition par K le Mer 20 Aoû 2014 - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Ven 9 Mar 2012 - 20:35

.


Dernière édition par K le Mer 20 Aoû 2014 - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Ven 9 Mar 2012 - 23:22

la mission "kadhafi", ça sent le Mossad...
Revenir en haut Aller en bas
Claude Sunain



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 29/02/2012

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Lun 12 Mar 2012 - 17:08

Claude Sunain a écrit:
K a écrit:
puis il faut mettre dans le ligne de temps que ces entrainements de karaté okinawa ont tout a coup arreté sur ordre de de...en quelle periode ????;

les entrainements avait pour but pour envoyer des gens au libie, dit on mais les gens ont refusé d'y aller donc isl ne connaissaient pas la raison de leurs entrainement au début.

ou c' était vrai et on avait un raison quelconque pour s'attaquer à kadafi ou c'etait une leurre


j'ai parcouru des knack d'époque et c'est vrai que Kadafi était ds la presse

pe il voulait encore sa bombe , qui sait ?

car on a retrouvé recemment plein de materiel non identifié ds le desert après la mort de kadafi


certains parlait de, yellow cake , restes de trafic anterieure ?

en tout cas on avait déjà van baelen (pourtois, ,kee ?) melangé avec un trafic de ce genre mais recemment en relisant la presse le soir j'ai lu que pendant le proces dehaut-aziz pour le vol du la voiture utilisé pendant l'attaque vernailen il y avait querelle+ complement d'enquete : il y avait d'autres trafic avec le zaire et 2 zairois sont nommees dont 1 mecanno de bord de air zaire;

n'oublions pas que la mazda semble volé devant air zaire par un zairois ?

on parlait de trafic de diamant, voitures volées et yellow cake .

Dans l'audition du Commandant e.r. Laffineur de la gendarmerie, disait que le groupe des 15 en voulait au Colonel Kadhafi.

Si on en parle, c'est qu'il devait se préparer quelque chose ? Il n'y jamais de fumée sans feu.

Je pars de l'hypothèse suivante, bien entendu ce n'est que le fond de ma pensée et peut-être je me trompe.

Le Colonel Kadhafi est arrivé au pouvoir en 1969, à l'époque ou le Cdt Laffineur en parle dans son audition c'est en 1985. Après 15 années d'un régime totalitaire, il devait y avoir une envie de renversement du régime du Colonel Kadhafi. Comme l'on sait il était puissant le Colonel Kadhafi contrôlait tout dans son pays, ses hommes étaient infiltrés partout à tous les niveaux de la société.

La seule possibilité d'une action, doit venir de l'extérieur de la Libye !

Mais pourquoi choisir le WNP ? Je n'ai aucune idée ?

Si le WNP préparait une action contre le Colonel Kadhafi, la préparation des agents devait se situer entre 1983-84.

Par contre qui dans le WNP, avait le profil physique pour remplir cette mission ?

Concernant toujours cette pseudo mission qui était de former des agents pour infiltrer les services de sécurité du Colonel Kadhafi, j'ai encore une hypothèse.

En analysant ce que Deprêtre disa à propos de Jandrain à savoir ceci :

Dans le cadre de notre premier rapport d’expertise, nous
avions relevé, dans l’examen de l’axe de recherche Latinus,
cette non-exécution d’apostilles par le gendarme Dussart,
certaines de ces apostilles concernant des liens possibles
avec les tueries du Brabant, notamment une concernant le
nommé Jandrain (voir notre premier rapport d’expertise
du 16 janvier 1997, p. 30; adde audition de M. Deprêtre,
5 février 1997, 2e partie, pp. 1 et 2 : une des apostilles, celle
du 18 octobre 1985, de M. Schlicker, indiquait qu’une
personne suspecte semblait correspondre aux descriptions
faites de certains auteurs du vol avec violence de la Peugeot
504 et des faits du Delhaize du Genval, M. Deprêtre
s’interrogeant sur la personne de M. Jandrain).


Voici le signalement des individus de l'atta que du Delhaize en question :

Signalement des auteurs :



  • Auteur 1 : 1m85 - Passe-montagne ou cagoule de motard de teinte brune, verte ou gris foncé.
  • Auteur 2 : Plus petit que le précédent - Cheveux noirs crépus - Portait un masque.
  • Auteur 3 : 1m85 - Costaud - Cheveux crépus - Teint basané - +/- 40 ans - Portait un masque.

On pourrait en déduire que quand on voit le signalement pour 2 des auteurs, il y a 2 éléments qui m'interpellent c'est-à-dire :

a) un qui a auteur à les Cheveux noirs crépus

b) un auteur qui a les cheveux crépus le teint basané et +/-40ANS

Ensuite dans l'audition de Dolimont elle décrit le physique de Jandrain comme mesurant 1,85m cheveux afro (=Jackson fives=crépus) et mulâtre (=teint basané)

Coïncidence ? Bref on comprend mieux pouquoi Deprêtre s'interroge sur la personne de Jandrain !

Maintenant je relis encore l'audition de l'épouse de Jandrain c'est-à-dire Helman et qui m'a mit la puce à l'oreille.

Extrait de son audition :

Paul Latinus nous a fait rencontrer un certain Marc, un Libanais qui était marié avec une noble.Il avait été le compagnon de classe du Président Gemayel qui a été assassiné.

Helman parle sans aucun doute de Marc Manassa Libanais qui était marié avec Bérangère d'Oultremont et désigné, comme un ex-agent de la SE libanaise par Damsaint.

Avec ces infos réunies mon hypothèse est la suivante :

Il se pourrait qu'un plan de destabilisation du régime de Kahadafi, aurait été préparé et confié au WNP mais qui en était le commanditaire ?

C'est pourquoi, Latinus à présenté Jandrain à Menassa dans le but peut-être de préparer cette mission et de former Jandrain à Cet effet.

Pourquoi ? En lisant les infos sur le physique de Jandrain par Dolimont, il devait ressembler à un nord-africain donc il pouvait aisément se fondre dans la masse après une bonne formation.

Pourquoi Menassa ? Peut-être parce qu'il était un ex-agent de la SE libanaise et qu'il devait être qualifié dans ce domaine.

In fine, beaucoup de questions se posent, beaucoup de coïncidences que l'on ne peut pas passer à côté!


Dernière édition par Claude Sunain le Lun 12 Mar 2012 - 21:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Lun 12 Mar 2012 - 21:44

On a beaucoup parlé aussi d'un pistolet ayant servi dans la première vague et qui devait se trouver à Beyrouth.
A deux fois, une commission rogatoire devait partir au Liban pour le récupérer mais elles ont été annulées au dernier moment.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Mar 13 Mar 2012 - 12:44

.


Dernière édition par K le Mer 20 Aoû 2014 - 11:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jandrain, Jean-Claude   Aujourd'hui à 21:25

Revenir en haut Aller en bas
 
Jandrain, Jean-Claude
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Blasons et corporations - Jean-Claude Dusserre
» Le livre Natures sensibles de Jean Claude Allard
» salut c'est jean claude
» Charlemagne, jean-Claude, conseiller de préfecture
» MOREAU Jean-Claude - Général d'Empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: