les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
K



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Ven 8 Jan 2010 - 14:52

indice 6.: partout on a caché que Mendez a travaillé à alost et connait donc Pod.

pod. voisin de van den abi.

Van den abi grandpère :ds sa famille :3morts et 1 enfants gr blessé ds attaque ALOST

Bouh. sembe y venir aussi

et la brigade sans resultats ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Ven 8 Jan 2010 - 14:54

indice 7;:
plusieures victime et Mendz ont des liens /interêt ds l'extreme droite + Degrelle

(voir personnes impliques.pdf -visite chez mendez)
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Ven 8 Jan 2010 - 14:58

indice 8

lien avec Espagne ds
TBW et avec
Mendez:origine,commerce ,ETA
+ reconnu par sartillot/ds Santana /journal el pais
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Ven 8 Jan 2010 - 15:24

Masset pag 180

Citation :
Certes quelques liens entre les deux dossiers ont été explicités lors des audition:
-location de la BUANDERIE
-Decouvertes du pistolet à la Bolognaise
-WNP,
-fiat Rouge

je ne comprends pas pourqoui Masset y voit des liens mais cela me facilite la vie
donc 4 indices en plus en plus

Minus va tomber par terre par tant de conneries.....

moi je m'appelle pas Doraene .
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Ven 8 Jan 2010 - 15:32

donc indice 13

Bou voulait parler en 1988

Citation :
Section E addendum :le sort reservé à un PV de 1988 en cause de Bouhouche

Répondant à llne question du député Delellze:
"Avez-vous connaissance d'un document, datant du 5 août 1988, signé de M. J. Gilbert, commissaire en chef aux délégations judiciaires et intitulé "Affaire dite tueurs du Brabant Wallon, affaire Madani Bouho'u­che" ?
Il fait état d'une proposition de M. Bouhouche se disant à même de fournir à l' enquêteur les noms des personnes qui ont commis les faits du Brabant Wallon.

Selon lui, des contacts qu'il avait eu avec elles, ces personnes lui ont permis, en fonction des renseignements qui lui ont été demandés sur l'organisation des surveillances exercées par les services de police sur les magasins Delhaize et le recoupement précis qu'il a pu faire par la suite, d'avoir une conviction certaine sur la culpabilité de ces personnes.

Ce document daté du 5 août 1988 est adressé au procureur du Roi de Nivelles.
Vous l'a-t-on transmis ?", le juge d'instruction Troch répond : "Je ne puis m'en souvenir" (Audition du 25 avri11997, pp. 28-29).

Le juge d'instruction Lacroix fournira la même réponse négative. (Audition du 23 mai 1997, pp. 74 à 76).

De même que l'enquêteur de la cellule Brabant Wallon Riva. (Audition du 3 jllin 1997, pp. 13 à 17, en avançant cependant les réserves d'usage).

Et de même que le juge d'instruction Hennart. (Audition du 17 jllin 1997, p. 39). Nous renvoyons pour le surplus de l'examen de cette question supra, pp. 116 à 119.




ben oui tout le monde ignorait que Bou. voulait aider

c'est connu non?

et à qui Bou. avait demandé cet info?....... signor?
Revenir en haut Aller en bas
minus



Nombre de messages : 356
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Ven 8 Jan 2010 - 19:09

K a écrit:
... Mendez et Bouh etaient ensemble ds project racket grands magasins,(dinghy-Buanderie) pour delhaize un racket a ete envisagé aussi.
Mendez n'a servi que de prêt nom pour la location de l'entrepôt rue de la Buanderie. Pour le reste il n'était même pas au courant.
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1364
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Ven 8 Jan 2010 - 23:02

minus a écrit:
K a écrit:
... Mendez et Bouh etaient ensemble ds project racket grands magasins,(dinghy-Buanderie) pour delhaize un racket a ete envisagé aussi.
Mendez n'a servi que de prêt nom pour la location de l'entrepôt rue de la Buanderie. Pour le reste il n'était même pas au courant.

Désolé mais la thèse de l'accusation est : Mendez a été recruté par 'l'organisation' (déclaration Bouhouche à Doraene p 114 ter) et a dû prouver qu'il était prêt à mouiller sa chemise. C'est donc en pleine connaissance de cause qu'il rend service en louant sous un faux nom l'entrepôt. (idem p 156) Ce qui ne veut pas dire qu'il était au parfum du mobile final de l'opération. (le racket). Mais il aurait pu l'être... Surtout si le but est de financer 'l'organisation' à la sauce Spaggiari ou Thibaut de Boesinghe (casse rue Haute)
Et hypothèse dès lors..., sa trouille en 85 après l'attaque d'Alost peut être liée à cela. Il peut avoir eu vent du projet de racket et s'être rendu compte qu'il était devenu 'réalité' sous un autre scénario. Et qu'il risquait d'être impliqué ...pour complicité dans l'affaire de la buanderie.
Mendez, le maillon faible...?
Ce n'est qu'une hypothèse bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
minus



Nombre de messages : 356
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Sam 9 Jan 2010 - 4:44

billbalantines a écrit:
minus a écrit:
K a écrit:
... Mendez et Bouh etaient ensemble ds project racket grands magasins,(dinghy-Buanderie) pour delhaize un racket a ete envisagé aussi.
Mendez n'a servi que de prêt nom pour la location de l'entrepôt rue de la Buanderie. Pour le reste il n'était même pas au courant.

Désolé mais la thèse de l'accusation est : Mendez a été recruté par 'l'organisation' (déclaration Bouhouche à Doraene p 114 ter) et a dû prouver qu'il était prêt à mouiller sa chemise. C'est donc en pleine connaissance de cause qu'il rend service en louant sous un faux nom l'entrepôt. (idem p 156) Ce qui ne veut pas dire qu'il était au parfum du mobile final de l'opération. (le racket). Mais il aurait pu l'être... Surtout si le but est de financer 'l'organisation' à la sauce Spaggiari ou Thibaut de Boesinghe (casse rue Haute)
Et hypothèse dès lors..., sa trouille en 85 après l'attaque d'Alost peut être liée à cela. Il peut avoir eu vent du projet de racket et s'être rendu compte qu'il était devenu 'réalité' sous un autre scénario. Et qu'il risquait d'être impliqué ...pour complicité dans l'affaire de la buanderie.
Mendez, le maillon faible...?
Ce n'est qu'une hypothèse bien sûr.
Vous employez dans votre réponse et avec prudences les mots:
"thèse de l'accusation",
"il aurait pu l'être",
"Et hypothèse" et encore
"Ce n'est qu'une hypothèse".
En rappelant la thèse de l'accusation, vous reparlez des fameux rapports dont le contenu servait Bouhouche dans le contexte déjà bien expliqué sur ce forum.

Vous faites bien et de la sorte, vous pouvez imaginer tout et n'importe quoi.

BR, de son côté, ne rapporte simplement que ce qu'il sait, que ce qu'il a vécu.
Et il sait que Mendez n'était pas au courant de projet de Bouhouche dans l'affaire de la Buanderie. Il pense du reste que sinon, Mendez aurait tout simplement refusé.
Revenir en haut Aller en bas
bricolly



Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Dim 7 Mar 2010 - 22:47

HAQUIN,RENE; PIRAUX,SYLVAIN

Mardi 1er juillet 1997







Du dossier Mendez aux tueries, aucun lien matériel, mais... Une collection d'indices. Et des acteurs qui touchent aux pistes avancées dans les tueries du Brabant. Il
n'y a aucun lien entre les tueries et Mendez. Rien ! Beijer, Bouhouche,
Bultot, Amory n'ont jamais dit quelque chose de probant sur les tueries
du Brabant. Mais on peut suivre tout. Alors, c'est qu'on a du temps à
perdre !, lançait le juge Hennart le 17 juin à la commission
parlementaire d'enquête. Entendu hier, le commissaire
Jean-Pierre Doraene - qui enquêta sous la direction de Hennart jusqu'en
octobre 1989, quand il fut viré et accusé de faire rapport sur
l'enquête au procureur Deprêtre, ce que Doraene conteste
catégoriquement - répliquait : - Pourquoi avoir éliminé la PJ
de l'enquête ? Je n'en sais rien. On dérangeait peut-être. Mais tout ce
que nous avons fait l'a été loyalement. Y a-t-il un lien matériel ?
Non. Mais depuis 1988, le dossier Mendez révélait une structure
criminelle organisée. Nous avons dix-sept indices qui conduisent au
dossier des tueries. Si on ne cherche pas à partir de ces indices,
autant attendre alors qu'un des auteurs fasse une hypothétique
confession ! Bouhouche et Beijer nous ont apporté 23 informations
inédites sur le réseau des flats et des boxes loués, sur les armes et
véhicules volés et planqués, sur un projet préparé mais avorté de
racket contre GB-Inno-BM. Affirmer qu'ils n'ont jamais rien dit de
probant sur les tueries, je trouve cela invraisemblable ! RETOUR SUR LES INDICES Directeur
de l'office de lutte contre la délinquance financière organisée,
Jean-Pierre Doraene a réétudié depuis 18 mois l'hypothèse d'un racket
et a réanalysé les indices qui conduisent du dossier Mendez aux
tueries. Dès la fin de 1986, après l'arrestation de Bouhouche,
Beijer parlait des tueries à plusieurs enquêteurs. En décembre 1987, on
découvrait dans son ordinateur le réseau des flats, des boxes, les faux
noms utilisés, les armes et véhicules volés, le stockage d'explosifs.
Puis l'ex-gendarme Amory révéla le projet de racket contre GB-Inno-BM,
la location dès 1985 par Mendez, sous le faux nom de Lopez, d'une
ancienne brasserie qu'un tunnel reliait au réseau d'égouts de
Bruxelles, et le projet d'évasion de Bouhouche. C'est alors que la
femme de Bouhouche, arrêtée, a «donné » le pistolet «à la bolognaise»
caché dans son congélateur. Jusqu'à sa mort, l'expert en balistique
Dery (contredit par d'autres) maintiendra que cette arme touchait aux
tueries. - Quand je le lui ai appris en prison, le 18 janvier
1988, ajoute Doraene, Bouhouche s'est effondré. Il a dit : «Quel coup
fourré !» Puis il m'a «donné» les armes cachées sous le pont de
Vilvorde : des armes volées à la gendarmerie en 1981 et chez Mendez en
1985. C'est que, pour lui, qui niait toujours tout, il y avait un lien
possible entre le GP «à la bolognaise» et les tueries. Je pense
d'ailleurs qu'aujourd'hui, une nouvelle expertise de ce GP serait
intéressante. De même, on n'a jamais fait l'enquête sur le pistolet
7,65 mm abandonné par Beijer et Bouhouche après le meurtre de Suleiman
à Anvers en 1989. Or ce 7,65 mm provenait de l'école de gendarmerie. La
synthèse des enquêtes sur le réseau des boxes et des flats loués de
1981 à 1987 conduit à l'attentat chez le major Vernaillen en 1981 et à
l'attaque de l'armurerie Dekaise, à Wavre, en 1982. Elle révèle qu'en
1981, Bouhouche, contacté par Latinus pour rejoindre le WNP, «sortit»
de la BSR de Bruxelles, avec l'aide de Beijer, les dossiers de
Jean-Claude Garot (rédac'chef de Pour), de Francis Dossogne (Front de
la jeunesse) et de l'attentat anti-juif d'Anvers. Le 1er août
1988, en prison à Namur, Bouhouche fit une déclaration sur les tueries,
citant des noms. Le procureur Deprêtre a-t-il gardé pendant sept ans le
PV de cette conversation, signé par le commissaire Gilbert ? M. Doraene
le dément : Le procureur de Nivelles a transmis le PV au substitut du
dossier Mendez, pour transmission à la cellule «tueries» à Charleroi.
Le procureur a aussi dit au commissaire Gilbert d'en parler au juge
Hennart. Il l'a fait. Moi, j'en ai parlé à la cellule «tueries » à
Charleroi en 1994. Mais entre 1988 et 1994, nous n'avons eu aucune
réaction de Charleroi. Tableau à l'appui, Doraene s'interroge
aussi sur les raisons de la panique de Mendez après la tuerie d'Alost,
sur les doublettes de plaques utilisées par Bouhouche, provenant de la
même officine que celles des voitures des tueries. Les acteurs du
dossier Mendez touchent à toutes les pistes avancées dans les tueries :
les clubs de tir, la gendarmerie, l'extrême droite... Aujourd'hui, la commission tentera de voir s'il existe un lien entre les tueries et les CCC. RENÉ HAQUIN Bouhouche, de sa prison : «Du vent !» Je
vois trop souvent mon nom dans les journaux. La commission s'est
installée sur la piste Beijer-Bouhouche. C'est du vent ! Il n'y a pas
eu d'organisation. Les flats et les boxes loués, c'est une technique.
Du simple banditisme. Avec Mendez, on a trafiqué des armes. Les armes
provenant de l'ESI n'ont servi à rien. Il fallait des endroits pour
stocker tout ça. Au procès, les jurés m'ont mis sur le dos tous les
faux en écriture relatifs aux locations, même ceux rédigés quand
j'étais en prison ! Quand j'ai donné les armes de Vilvorde, c'était
pour faire sortir ma femme. C'est en substance ce que nous dit
Madani Bouhouche, par téléphone, de Jamioulx, où il purge une peine de
20 ans. Arrêté depuis 1986 mais entretemps libéré, il a été condamné en
1995 et réarrêté. - Je n'ai rien à dire sur les tueries du
Brabant, poursuit le détenu. Parce que je ne sais rien. J'ai été
confronté en 1987 avec des témoins de la tuerie d'Overijse-. Ça n'a
rien donné. Maintenant les enquêteurs reviennent en demandeurs. Ils me
disent que je dois savoir quelque chose. Non. Le juge Hennart a été
très clair. Quant au PV de 1988 sur mon entretien à la prison de Namur
sur les tueries, c'était un attrape-nigaud. Mais avec un passé comme le
mien, ma parole ne pèse pas lourd. Bouhouche nous dit aussi
qu'une expertise sanguine le concernant figure au dossier Mendez, que
son test ADN doit avoir été fait. Ce n'est pas certain. Les enquêteurs
de la cellule de Jumet ne disposent que depuis peu de temps d'une
vingtaine d'empreintes génétiques exploitables, mais il faudra en
éliminer certaines, comme des mégots de cigarettes fumées par une des
victimes. Ce travail, dit-on dans les milieux de l'enquête,
doit se poursuivre cet été avant la reprise d'auditions et
d'éventuelles vérifications sur des personnes suspectes, identifiées
notamment grâce aux portraits-robots. R. Hq.
Revenir en haut Aller en bas
romain gary



Nombre de messages : 313
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Lun 22 Mar 2010 - 15:33

un indice: le H&K volé a l'ESI, détenu par Mendez un temps, repris par Bouhouche a selon le petit frère de Tonio Mendez servit dans les faits de Alost. Il affirme l'avoir reconnu (sur quel document) dans quelles circonstances à la CBW...

Quelqu'un peut-il nous renseigner sur les douilles du fusil mitrailleur utilisé à Alost? S'agit-il d'une Kala.? Quel calibre est utilisé dans une Kalashnikov? Et dans une H et K????e
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Mer 24 Mar 2010 - 20:29

les H&K donnent une impression speciale sur les douilles.

je n'ai jamais lu confirmation sur les douilles de Alost

Attention aussi avec "le H&K retrouvé chez Mendez" :il y a plusieures versions ds les articles.

Attention aussi avec une "trouvaille" une semaine après sur le toit ou avec les bruits sur une changement de vetements qqpart à alost.
Revenir en haut Aller en bas
m verdeyen



Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 29/10/2009

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Mer 24 Mar 2010 - 22:42

Oulahlah, je parie qu' à la fin vous arriverez à la conclusion que Mendez était le cerveau de tout ! Il était ingénieur, non ?
L' un d' entre vous a déjà utilisé un HK ou un Ak 47 ?
Revenir en haut Aller en bas
felix



Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 29/07/2006

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Jeu 25 Mar 2010 - 13:04

HK, ce n'est jamais qu'une marque. Demander "quelle est le calibre d'une HK", c'est comme demander "quelle est la cylindrée d'une Peugeot".
Et puis quand on voit que pour certain un AK 47 est un "fusil-mitrailleur"...
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Jeu 25 Mar 2010 - 13:05

@ Verdeyen

une visite auprès de Affelou ou Essilor est à prescrire
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Jeu 25 Mar 2010 - 13:13

et maintenant que mr Verdeyen est là

c'est le moment de lui demander de s'informer si

José qu'il connait bien ,a un jour contacté la famille van ABIEL.

vu ses recherches cela nous éparnerait beaucoup d'efforts.

On va bien voir s'il apporte autres chose que ses histoires habituelles.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3169
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Sam 7 Juil 2012 - 17:38

Il est question d’un trafic d’armes de MENDEZ avec un dénommé Zenon SIEVERT dans l’ouvrage de Guy BOUTEN, en page 329 :

Enquête: Nihoul, son système et ses connexions
Jean-Frédérick Deliège Philippe Brewaeys et Michel Petit
Le Soir Illustré

En septembre 1986, la gendarmerie de Schaerbeek enquête, sur plainte d'un certain Liarakos, sur un chèque sans provision émis en octobre 85 par la société Candy Medical. La société appartient à Juan Borges, qui est interpellé le 9 septembre. Borges donne une avance de 120.000 francs et s'engage à rembourser le solde avant le 30 septembre. Rendez-vous est d'ailleurs pris avec les gendarmes à cette date.
Le Soir illustré, date indéterminée
Le 29 septembre, l'un des enquêteurs, le 1er maréchal des logis chef Hennebot, reçoit un coup de téléphone de Michel Nihoul qui se présente comme membre du cabinet de juristes et conseils Cadreco, avenue de la Toison d'Or à Ixelles. C'est le cabinet d'Annie Bouty, avocate radiée du barreau en 1984. Nihoul explique au gendarme que Borges les a consultés et qu'il demande à surseoir le payement de sa dette d'une quinzaine de jours. La réponse du gendarme est simple: si Liarakos est d'accord, c'est bon; s'il ne l'est pas, le dossier sera transmis au parquet. Dans la seconde hypothèse, Nihoul demande qu'ils préviennent alors Annie Bouty, qui s'occupe du dossier. Manifestement la réponse de Liarakos est négative puisque, début octobre, les gendarmes de Schaerbeek tentent, en vain, d'intercepter Borges qui ne s'est pas présenté au rendez-vous du 30 septembre. Le 6 octobre, étonnement: le commandant du district de gendarmerie de Bruxelles, le major Torrez, contacte le 1er mdl Hennebot, lui ordonnant que plus rien ne soit fait dans cette enquête sans qu'il soit prévenu personnellement. Le 8 octobre, les deux enquêteurs rencontrent le major Torrez. Celui-ci leur explique qu'il a reçu un appel d'un membre du cabinet du ministre de la Défense nationale, François-Xavier de Donnéa. Selon cette personne, le maréchal des logis Seront, ami de Liarakos, aurait fait illégalement pression sur Juan Borges. Le major Torrez leur ordonne de rédiger un procès-verbal sur cette affaire et précise qu'il n'est pas nécessaire d'intercepter Borges et de transmettre le dossier au parquet. Le 29 octobre, après avoir lu le rapport des deux enquêteurs, le major reviendra sur sa décision et l'enquête pourra continuer. En attendant, Borges a bénéficié d'un sursis d'un mois... Cette affaire est particulièrement exemplaire de ce que l'on peut appeler le "système Nihoul-Bouty". D'un côté, on intervient directement auprès des enquêteurs au nom d'un "cabinet de juristes", une dénomination qui fait penser à un cabinet d'avocats, mais ce cabinet n'est en fait qu'une asbl de conseil juridique. Car, rappelons-le, Annie Bouty est, à l'époque, déjà radiée du barreau de Bruxelles. Elle sera d'ailleurs condamnée en 89 et 94 pour escroquerie, abus de confiance et organisation d'insolvabilité. De l'autre côté, on fait intervenir le cabinet de la Défense nationale. Cela dit, il est fort probable que ce soit Nihoul lui-même qui ait téléphoné au major Torrez, se faisant passer pour un membre du cabinet de Donnéa. Tout jeune commandant du district de Bruxelles, le major Torrez est tombé dans le panneau et a, probablement, pensé bien faire en obéissant aux ordres de son patron d'alors, le ministre de la Défense nationale. Contacté par nos soins, l'ancien ministre nous a dit être fort étonné de n'avoir pas été contacté, à cette occasion, par le major Torrez, afin de vérifier l'authenticité du contenu de cet appel téléphonique. "De plus, rappelle-t-il, le ministre de la Défense n'avait aucun pouvoir d'injonction vis-à-vis de la gendarmerie en matière judiciaire". En attendant, le coup de bluff a fonctionné. Et il permet de bien comprendre pourquoi nombre de gens ont toujours considéré Michel Nihoul comme un personnage important, ayant le bras long comme il aimait, d'ailleurs, s'en vanter lui-même.

Des dossiers lourds
Mais cette affaire est également exemplaire du milieu dans lequel évoluaient Annie Bouty et Michel Nihoul. Car Juan Borges est loin d'être un inconnu de la justice. Le nom de ce Portugais, né à Port Lyautey (Maroc) en 1954, apparaît dans divers dossiers judiciaires concernant des trafics d'armes, de stupéfiants, d'oeuvres d'art, etc. Des dossiers liés aux tueries du Brabant wallon, à l'assassinat de l'ingénieur de la FN, Juan Mendez, ou encore au meurtre du peintre Mandelbaum. En janvier 1987, le corps du peintre Stephan Mandelbaum est découvert dans la carrière des Grands-Malades à Beez, près de Namur. En février, six personnes sont arrêtées et inculpées dans le cadre de cette affaire, parmi lesquelles Rami Weinbaum, Nouriel Nourielli, Sylvain Alalouf et Juan Borges. Rami Weinbaum, le principal suspect, se suicidera en prison durant l'été. Weinbaum était un ancien agent du Mossad, le service secret israélien. Il travaillait dans l"'import-export" et gérait des sociétés à Macao et Hong Kong. Il était soupçonné de trafics de textiles, d'ivoire et d'or entre l'Asie et l'Afrique. Il était également administrateur de la Leumi Bank of Israël. Nouriel Nourielli sera libéré en novembre 1987, suite à une erreur commise par le greffe de la prison de Namur. Selon certains services de police belges, Nourielli était un officier israélien travaillant pour les services de sécurité de l'ambassade d'Israël en Belgique. Avant de s'établir en Belgique, il avait été condamné à six ans de prison pour trafic de drogue aux Etats-Unis. L'affaire Mandelbaum, instruite par le juge Coméliau de Namur, tourne autour du vol d'un tableau du peintre Modigliani. Vol commis au préjudice d'une dame âgée résidant place Stéphanie à Bruxelles. Coïncidence: dans ce même immeuble résidait à l'époque Giulio Mongia, dont le nom apparaît aux côtés de Borges dans divers dossiers de trafics d'armes. Quant à Sylvain Alalouf, son nom apparaissait déjà en 1984 dans un dossier d'instruction relatif à un trafic d'armes à destination de l'Iran. A ses côtés, Georges Drouviotis (condamné en 96) dont le nom se retrouve dans le dossier d'enquête sur l'affaire de l'Irangate. Le procès Mandelbaum n'a jamais eu lieu. L'affaire Mendez Le 25 mars 1987, le procureur général de Bruxelles diffusait une note (1er bureau 1337/86) dans laquelle Nouriel Nourielli, Sylvain Alalouf et Christian Moeris sont soupçonnés d'être liés au meurtre de l'ingénieur de la FN, Juan Mendez Blaya. Le meurtre de Mendez, retrouvé mort le long de l'autoroute, à Rosières, le 7 janvier 1986, n'a jamais été élucidé. On a longtemps soupçonné l'ancien gendarme Madani Bouhouche de l'avoir commis mais il a été acquitté devant les assises. C'est en octobre 1986 que des gendarmes de la brigade de Ciney enquêtant sur un petit truand, Zénon Sievert (né à Haïfa en 1962), découvrent que ce dernier est en contact avec Christian Moeris, dans le cadre de la fourniture, en Israël, de 1.000 pistolets P38 et 50.000 munitions. Interrogé, Moeris (agent d'assurance ayant des activités dans l'import-export) explique que la commande provenait, en fait, de Juan Borges qui agissait pour le compte de Nouriel Nourielli. Il explique également aux enquêteurs que Borges était à la recherche d'armes, d'avions et de camions destinés à la Libye et au Kenya. Mais Moeris est également entendu sur des déclarations de Sievert à qui il avait donné l'impression d'être bien au courant du meurtre de Mendez. Moeris nie et déclare n'avoir pu faire qu'une seule allusion à cette affaire: le 7 janvier 1986, se rendant à Bruxelles, il avait eu son attention attirée par deux voitures arrêtées sur le début de la bretelle de sortie de Rosières. Un homme se trouvait à l'extérieur et parlait avec une personne qui se trouvait à l'intérieur d'un des véhicules. Par après, les gendarmes se rendront compte que l'explication de Moeris ne tenait pas la route. L'enquête n'ira d'ailleurs pas beaucoup plus loin puisque l'un des deux gendarmes, Jean-Marie Van Mullen, sera arrêté dans le cadre de l'affaire Bauloye pour des faits de corruption au terme d'une enquête menée par l'équipe du commissaire Marnette de la PJ de Bruxelles. Une enquête, documents à l'appui, qui ne tient guère la route.
L'affaire Kirschen
En 1986, le juge d'instruction Jean-Claude Van Espen place sous mandat d'arrêt deux belges d'origine pakistanaise: les frères Zahirud et Salahud Din. Les deux hommes, résidant à Uccle, sont soupçonnés de trafic d'or, d'uranium 235 et de mercure rouge. Pour réaliser leurs trafics (le seul trafic d'or portait sur plus de 100 millions de dollars), ils utilisent les services de l'agent de change Kirschen & Co. Cet agent de change est, alors, au centre d'un énorme dossier de fraude fiscale également instruit par le juge d'instruction Van Espen. En janvier 1986, les deux gérants de l'agence sont arrêtés. L'un d'eux, Hilaire Beelen, est très proche des milieux libéraux. Mais ce qui nous intéresse dans cette histoire, c'est que Salahud Din travaillait dans ces trafics avec un certain Michael Brandwain, mêlé ces dernières années aux dossiers Comuele et M&S International directement liés aux activités de la mafia russe en Belgique, tout en entretenant des relations commerciales avec Juan Borges. Le monde est décidément bien petit. Service de sécurité de la CEE On pourrait encore décrire longtemps ce milieu criminel dont faisaient partie certains clients de Michel Nihoul et Annie Bouty. Et nous ne manquerons pas d'y revenir. Relevons toutefois qu'en mars 1986, le BCR de la gendarmerie avait enquêté sur Borges. Les bureaux de sa société Candy Medical se trouvaient alors avenue de Tervueren à Woluwe-Saint-Pierre. L'adresse fut contrôlée par le BCR qui devait noter ceci dans son rapport : "Cet immeuble est complètement loué par les services de sécurité de la Communauté Européenne". Voilà qui paraît bien étrange. Par ailleurs, nous avons appris qu'en 1986, Juan Borges avait une "amie", dentiste de son état. Son cabinet est installé au rez-de-chaussée d'un immeuble d'Ixelles. Au premier étage vivait Roland Corvillain, expert comptable condamné pour pédophilie, et au second, Serge Fransevitch, également bien connu de la justice. L'épouse de Corvillain, et d'autres personnes, ont témoigné, auprès des enquêteurs de Neufchâteau, avoir vu à de nombreuses reprises Michel Nihoul dans cet immeuble. Qu'y faisait-il? Il n'y a toujours pas de réponse à cette question. Mais le dossier intéresse vivement Neufchâteau. D'autant plus que Juan Borges a été, à partir de 89, "l'ami" d'Annie Bouty. Et, l'été dernier, lors des perquisitions qui ont précédé l'arrestation de l'ancienne avocate par Neufchâteau, des éléments ont été trouvés, démontrant qu'elle était toujours en contact avec Borges, qui vit actuellement en Guinée.

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Mar 3 Sep 2013 - 12:24

un peu d'histoire pour rafraichir :

la cavale de xxx. ne durera que qqs semaines avant que l'activité criminelle est repris  donc qui ne l'a pas aidé ?

FEVRIER 1988

>>>quand  :


Citation:
Ce qui étonne UBU c'est que ce n'est pas la première fois que l'ex candidat officier de l'Ecole militaire prend la poudre d'escampette. Après un congé pénitentiaire en février 1988, il ne rejoint pas la prison où il purgeait une peine de 6 ans pour vol de meubles Louis XV et Louis XVI et de tableaux de grands maîtres [Fragonnard, Picasso, Monet]. Proche des milieux de l'extrême droite, xxxxxxxxx avait bénéficié du parrainage de Daniel Feret pour rejoindre le sud de la France.Le stratagème était bien au point:il avait fait passer via l'avocat de son co-détenu yyyyyyyy un message à la femme de ce dernier sssssssssssssst qu'il ne rentrerait pas en prison et qu'il fallait l'extrader Feret, futur président du FN, demandait à ses hommes d'organiser la grande cavale et de prévenir les curés chargé de recueillir xxxxxx dans le sud de la France. Ce réseau très solidaire, composé d'anciens de l'OAS, disposait de relais un peu partout en France pour l'amener à destination. Il séjournera ainsi notamment dans les Bouches du Rhône et au Prieuré de Nantes.
Ce qui est beaucoup plus étonnant, c'est que la hiérarchie militaire était parfaitement au courant de ces manoeuvres d'exfiltration et n'a rien fait  pour les obstruer. Pire, quand xxxxxxxx reprit ses anciens réflexes de vol , il n'était même pas filé ! Cela aurait à tout le moins pu empêcher le meurtre de ces malheureux bijoutiers hollandais...

Aujourd'hui, cette piste pour le retrouver n'est même pas évoquée dans la grande presse, ni
par le chef d'enquête, elle est pourtant fort crédible.

Cette histoire est aussi un exemple frappant d'un peu exploitée  dans le dossier des Tueries du
Brabant : des agents de l'Etat sont au courant voire impliqués dans le dossier mais personne n'ose
creuser.

UBu s'en chargera ! (à suivre...)


.  UBU…..bouboule-

((>> a  peine 6 semaines après son non retour de vacances au prison il y a déjà impliqué ds l’affaire moons voir son proces plus tard :………>>>>>:



Citation:
Réquisitoire, plaidoiries pour xxxx et première plaidoirie pour VVVVVVv hier aux assises de Liège où se termine l'examen du dossier du double assassinat des diamantaires Ludovic et Patrick Moons, le 13 avril 1988 à Anvers. Rappelons que cette affaire est jugée à Liège parce que tous les accusés sont francophones.
Pas d'argument surprise dans le réquisitoire de l'avocat général Hubert Massa qui, comme l'avait fait la partie civile, reproche à la défense d'avoir voulu déformer la réalité et d'avoir manqué de rigueur. Pour lui, le duo xxxx-Vvvvvv était déjà entré en action en 1984 dans une affaire d'attaque à main armée avec vol d'un diamant et de tableaux, qui valut à xxxxxxxx sa première condamnation. ???)

ce date du congé penitentiaire est introuvable mais important car le gogoff avait repris des interrogations des cadres WNP et ceci ds le cadre de l'affaire MENDEZ, ce qui est enigmatique car ces pv's n'arivent pas aux  au CBW avant quatre ans.


ADD: finalement retrouvé:



Citation:
DEMANDÉE PAR L'ACCUSÉ
À l'époque de son acquittement, xxxxx purgeait par ailleurs une peine de six ans prononcée par la cour d'appel de Bruxelles pour plusieurs vols avec violences. Le 19 février 1988, à l'occasion de son 8e congé pénitentiaire, il avait décidé de ne pas rejoindre la prison de Verviers où il était alors incarcéré et s'était enfui en France puis aux Pays-Bas avec son amie ccccc.
Dénoncé par son amie après leur arrestation aux Pays-Bas, xxxxxxxx avait, à l'issue de son procès en février dernier à Liège, été condamné à mort pour le double assassinat des diamantaires anversois Ludovic Moons, 46 ans, et son fils Patrick, 26 ans, tués dans leurs bureaux le 13 avril 1988. À Liège, il avait lui-même réclamé la peine capitale. Une demande satisfaite par les jurés liégeois. (D'après B.)


tout ceci laisse penser que xxxx a eu son congé pénitentiaire pour ne pas été interrogé.

car entre le premier février 1988 et son 8- tième congé ça chauffe ds les baraques des enquêteurs fraichement arrivés

l'école militaire a voulu protéger sa réputation ? ou était- elle impliqué ds certaines des ces affaires ?

------------
vu les auditions de  


22 fevrier 1988:

23 fevrier 1988:

24 fevrier 1988:


Citation:
Le 25 février 1988, en vue d'assurer une meilleure collaboration
et coordination des enquêtes, les cinq procureurs généraux ont
convenu que dans le cadre des affaires dites des « tueurs du
Brabant wallon » et « Mendez », les copies de tous les procès-
verbaux seront dorénavant communiquées et échangées entre les
procureurs du Roi et juges d'instruction concernés.



et ça dure 4 ans !!!


ouah !






fin du cavale


Citation:
Au lendemain du double assassinat des diamantaires anversois, on découvrit dans une poubelle, sur un parking de l'autoroute Anvers-Eindhoven, un des attaché-cases volés à la Rijstraat. Puis, vingt-quatre heures plus tard, on retrouva une pièce de l'arme du crime dans le canal, à Bourg-Léopold. Les gendarmes bruxellois signalèrent aussi qu'un repris de justice, vvvvvvv, tentait d'écouler des dollars et des diamants probablement volés aux diamantaires assassinés. Il y eut encore des informations anonymes qui menèrent au jeune frère xxxxxxx et, par lui, à la Montgomerylaan à Eindhoven, où xxxxxx et son amie cccccc furent arrêtés le 30 avril avec le jeune frère xxxxxxx, ....... et ......... La police hollandaise y saisit de nombreuses armes de poing, un riot gun et des grenades.


la cavale a donc duré du 19 février 1988 au 30 avril 1988  c'est un peu court pour le promenade des anglaises.


--

vu au fait que personne pose des questions sur les auditions du 22 , 23, 24 février 1988 et que cela continu 2 ans plus tard ,ribedebi ,de nouveau auditions des membres WNP pour Hennart et van Dorpe (comité superieur de contrôle)

dans le cadre de son dossier 86/2  == MENDEZ ? , on comprend qu'on a raté qqs étapes ???

(remember les 20 liens entre les dossiers mendez TBW) mais ici c'est des membres WNP !!!


Citation:
Citation :
PV 102069 du 27/02/1990
Verbalisants: Vandijck et Verlinden Eddy de BSR Nivelles
Objet: audition de SCH......

"Je désire m'exprimer en langue française et fais choix de cette langue en justice. Je vous ai accompagné durant la perquisition qui a été effectuée ce jour en mon domicile entre 09.35 heures et 11.00 hrs. Vous étiez accompagnés de monsieur Francis Dorpe du Comité supérieur du contrôle, lequel a également mis à exécution un mandat de perquisition délivré par monsieur le juge d'Instruction Collin à Bruxelles. Ayant pris connaissance du mandat de perquisition dont vous êtes porteur, je sais qu'ill a été délivré par Monsieur le Juge d'Instruction Hennart dans le cadre de son dossier numéro 2/86. Vous avez saisi un bon nombre de documents dont l'inventaire sera établi en fin d'audition en ma présence.
Q: Pouvez-vous nous expliquer, en détail, les circonstances de votre ren- contre avec Paul Latinus? R:Durant l'année 1978, je crois, je me suis inscrite à un moment donné dans le club de rencontre "Club de l'amitié" à Ixelles, rue Mignot Delstanche 2
...
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Mar 3 Sep 2013 - 13:00

si ce V= V , copain de xxx


Citation :
:
- Rapports Sûreté Etat - Plaque minéralogique + V -

CA56 - CBW - 16.08.1991 - PV 24662/91

Sur demande des enquêteurs de la CBW, sont joints au dossier deux rapports de la
Sûreté de l'Etat des 17.10.1991 et 05.11.1991 (* 36 + 37) reprenant différents renseig-
nements sur les numéros de plaques minéralogiques des voitures ayant servi notamment
aux faits de Nivelles, ainsi que dans le cas de l'affaire Mendez et reprenant des
renseignements relativement à V.
Il s'agit de rapports plus anciens qui ne paraissent pas avoir été communiqués au
responsabie de l'enquête des tueries du Brabant à l'époque.

Revenir en haut Aller en bas
Clairel



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 30/05/2014

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Ven 30 Mai 2014 - 18:48

Un fait néanmoins fort troublant dont la famille Mendez m'avait fait part peu après le décès de leur frère est que ce dernier avait constitué un dossier qu'il avait soigneusement caché prévenant son épouse que si il lui arrivait malheur elle devait le remettre aux autorités ,c'est ce que cette dernière ignorant le contenu du dossier a fait !!! Si ce n'est qu'elle l'a donné au premier arrivé chez elle après le meurtre ´´ à Madani Bouhouche et ce dossier ne fut bien sûr jamais retrouvé Beyer doit en savoir plus ????????
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7569
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Sam 31 Mai 2014 - 13:19

Clairel a écrit:
Un fait néanmoins fort troublant dont la famille Mendez m'avait fait part peu après le décès de leur frère est que ce dernier avait constitué un dossier qu'il avait soigneusement caché prévenant son épouse que si il lui arrivait malheur elle devait le remettre aux autorités ,c'est ce que cette dernière ignorant le contenu du dossier a fait !!! Si ce n'est qu'elle l'a donné au premier arrivé chez elle après le meurtre ´´ à Madani Bouhouche et ce dossier ne fut bien sûr jamais retrouvé       Beyer doit en savoir plus ????????

Elle devait avoir confiance en Bouhouche... Mad 

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Mer 5 Nov 2014 - 12:24

indices+

l'adresse avenue du trone 83a ou b KROONLAAN 83A/b ont été retrouvé ds le clampin de bou pag 364

c'est là que fredo a fait la moitie d'une perquisition après  temoignage d'une femme a vu le santana là  avant Wavre.


indice ++ : l'affaire du parking beau site le soir de Wavre où un Viet con est arreté avec le fiston d'un juge , Bruno s'échappe

Beijer pretend pas connaitre ce vietnamien avant d'être en affaires avec lui et plus ....


Dernière édition par K le Mer 5 Nov 2014 - 17:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
romeo



Nombre de messages : 170
Localisation : BXL
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Mer 5 Nov 2014 - 12:48

83a rue du trone Ixelles? c'est ca k?
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego

avatar

Nombre de messages : 1103
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Mer 5 Nov 2014 - 15:43

Avenue du Trône n'existe pas.
C'est Rue du Trône ou Avenue de la Couronne ?


Dernière édition par Et In Arcadia Ego le Mer 5 Nov 2014 - 17:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Mer 5 Nov 2014 - 16:55

83 , maison eclectique dixit ,avec portail , maison devant et derrière maintenant firme pour capotes de voitures décapotable ,déménagé là peu  après Wavre je pense


là fredo a saboté ou c'est par paraisse  qu'il  n'a pas perquisitioné derrière.

donc qui était ce locataire "STILLEMANS"    , l'homme silencieux ?) p365 beet

-Davilla qui a tenté  de louer la clinique radium pas si loin de là  (aff  derochette Loubna ds annees plus tard)
mais problèmes  de  comodo du aux grandes quantités de munitions

-ou le silencieux copain de bouhouche : buslik ?

clos du parnasse , connait pas ?  ça date que je connaissais le coin un peu
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   Mer 5 Nov 2014 - 17:51

il semble que je fais des erreurs

c'est bien KROONLAAN 83 a/B Elsene pag364
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez   

Revenir en haut Aller en bas
 
20 indices/liens theor entre le doss. TBW et le doss Mendez
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Frontière entre ésotérisme et psychiatrie
» Liens spirituels entre Saint François d'Assise et le Pape François
» Liens communs entre Thème Progressé et Transits
» Liens entre l'Apartheid, nazisme et sionisme.
» Benoît XVI évoque des liens entre Jésus et les juifs de Qum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Explorer les affaires connexes aux tueries du Brabant? :: Affaire Mendez-
Sauter vers: