les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 les opinions des differents enquet. sur les liens TBW-Mendez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: les opinions des differents enquet. sur les liens TBW-Mendez   Dim 3 Jan 2010 - 12:25

je vais scané,copié les differents opinions ici.
Votre aide S.V.P


Dernière édition par K le Dim 3 Jan 2010 - 17:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: au début   Dim 3 Jan 2010 - 17:11

ds Masset

Citation :
Chapitre 111. La coordination des enquêtes Brabant Wallon - Mendez durant la période Nivelles jusque janvier 1987

Ainsi qu'il a été précisé ci-dessus, d'un point de vue chronologique, il apparaît que la coordination des enquêtes Brabant wallon - Mendez
a pu être envisagée


1.-à Nivelles entre 1982, date des premiers faits des tueries du Brabant instruits à Nivelles et 1987, date du dessaisissement de Nivelles au profit de Charleroi.

2.-Cette même préoccupation aurait pu exister entre 1985 et 1987 entre l'enquête tueries du Brabant instruite à Termonde et le dossier Mendez instruit à Nivelles ;

pour ce dernier aspect, aucune précision utile n'a été apportée dans le cadre des auditions de la présente Commission d'enquête.


Par contre, pour le premier aspect, il apparaît que la coordination des enquêtes Brabant-wallon et Mendez entre 1982 et 1987 a pû être réalisée

par le juge d'instruction Schlicker lui-même, puisqu'il était en charge des deux enquêtes.

Entendu à ce propos, le juge d'instruction Schlicker déclare :

-"Question du président :
Vous dites vous-même avoir senti l'existence d'une relation entre ces deux dossiers. Dès lors, n'avez-vous pas eu le réflexe de mettre les informations intéressantes concernant Latinus et Mendez dans le dossier des tueries pour les faire valoir dans cette enquête-là ?

- Réponse de M. Schlicker: "Non, c'est vrai" ( ... )


-Question du député Viseur:

"Mais vous avez une piste d'extrême droite, toute une série de noms qui présentent un intérêt réel mais qui apparemment vont être dissociés, des noms qui tournent autour du WNP et, en octobre 1985, une attention particulière sur la peugeot 504 utilisée dans le Brabant wallon et dont on parle aussi dans le dossier Mendez.

Tout cela ne vous amène pas, ne fût-ce que par un rapport au Procureur du Roi ou au Procureur général à dire que vous avez un sentiment réel qu'il existe des conjonctions ?

-Réponse de M. Schlicker :

-"M. le Procureur du Roi en était conscient et le savait." -

Question de M. Viseur:
-"Il n'y a pas eu alors une unité de la cellule Mendez et de la cellule Brabant wallon.
Vous ne vous êtes pas interrogé à ce sujet?

- M. Schlicker:
-On avait monté une cellule Mendez qui fonctionnait bien. Je faisais la liaison entre les deux.

- Question de M. Viseur: Vous étiez seul pour faire la liaison entre les deux ?

- Réponse de M. Schlicker : " Oui "


- Question de M. Viseur:
- "Dans des dossiers aussi volumineux ! Compte tenu que vous aviez encore d'autres dossiers à traiter, n'était-il pas dangereux de dire que vous étiez la seule personne à pouvoir faire le lien?
Le lien peut être intellectuel mais il doit aussi être matériel

- Réponse de M. Schlicker :
- "Les enquêteurs avaient des contacts entre eux

- Question du Président :

-"Vos successeurs, dont M. Hennart, qui a traité le dossier Mendez et M. Lacroix qui a traité le dossier tueries n'ont pas pu profiter de votre connaissance de ces éléments et du lien eventuel que vous établissiez. Ces éléments ont été perdus puisque l'on a pas pu en profiter dans les dossiers. Cela était peut-être très bien au moment ou vous traitiez les deux dossiers, maïs après ces dossiers ont été traités par deux juges d'instruction différents.
Et à ce moment-là, des éléments connexes n' étaient plus évidents pour vos successeurs

­Réponse de M. Schlicker :"Je sais bien"

-Question de M. Viseur: "Entre mai 1985 et janvier 1986, vous faites toute une série d'apostilles, notamment à M. Dussart. Leur contenu montre manifestemment des liens entre les deux dossiers. M. Dussart ne donne pas suite à ces apostilles ( ... )

-Question du président:

-"Il a été découvert en février 1986 que Bouhouche avait vendu à la Belgian Law Enforcement Agency deux carabines de la même marque que celle volée chez Dekaise . C'est sur cette base quie vous avez entamé l' enquête sur la relation entre Bouhouche et les clubs de tir pratique.

­Réponse de M. Schlicker:
-"Je sais qu'en février 1986, nous devions être en plein dans la recherche des armes volées à Mendez, c'était le grand sujet de préoccupation parce qu'on essayait de trouver le mobile du meurtre de Mendez.
Je sais qu'on était en train de tourner tant et plus.

- Question du président:
-"Voilà de nouveau le problème Mendez et tueries du Brabant avec le manque de parallélisme entre les deux ( .. )" (Audition du 4 février 1997 p. 25, 36 à 37 et deuxième partie, p. 15).
...

Le substitut de Prelle de la Nieppe, du parquet de Nivelles, chargé du dossier des tueries du Brabant, déclare :
- "Je ne peux malheureusement pas vous répondre sur ce point parce que je n'ai jamais traité le dossier Mendez.
Il est vrai que dans le cadre du dossier des tueries, lors de nos réunions de la cellule info, M. le juge d'instruction Schlicker me transmettait quelques procès verbaux intéressants d'auditions de certaines personnes recueillies dans le cadre de l'affaire Mendez" (Audition du 4 février 1997, p. 53).
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: commentaire   Dim 3 Jan 2010 - 17:19

Très interessant ici le troisieme peugeot 504 ds Mendez
à coté de celui volé a braine mai 1986,
à coté de celui de Dewee (qui connaissait Latinus et un autre de forces nouvelles ds le même ministère.)

Pourqoui cet envolé de 504: facile a voler ???

Deuxieme truc: je me rappelle rien sur les armes volées a Dekaise.
Ici en en trouve une vente de deux armes similaires .
Mais bou. n'était -t-il pas en tôle après son l'arrestation apres le meurtre de Mendez en février 1986 -a controler.

Et Dekaise tenait bien ses livres d'armuriers donc facile a controler si c'étaient les siens ou pas .
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Doraene   Ven 8 Jan 2010 - 13:37

Quant à M. Doraene, chargé au sein du service d'appui de la cellule Brabant wallon d'intervenir en tant que service spécialisé dans le domaine financier pour vérifier le dossier Delhaize et en second lieu, à titre personnel, en tant qu'ex-enquêteur du dossier Mendez, d'y puiser toute une série d'éléments qui pourraient intéresser le dossier du Brabant wallon, il précise :

"Si vous le permettez, j'aimerais faire une démonstration devant la commission. A mon avis, le centre de vos préoccupations est de savoir s'il y a un tien matériel entre le dossier Mendez et le dossier Brabant wallon: Je dis: "Non", aujourd'hui il n'y a pas de tien matériel". Il faut être ciair sur ce point (....)

De plus, je dois vous dire que j'ai aussi été sollicité par M. le juge d'instruction Lacroix pour répondre à un questionnaire de plus de 100 questions déposé par les avocats de la partie civile de quelques victimes du Brabant wallon,

Maître Graindorge et Magnée; ces derniers, avant une chambre du Conseil du mois d'octobre, avaient remis une série de questions dont certaines concernaient le dossier Mendez.

J'ai pris en charge les questions Mendez pour y répondre et transmettre les informations à M. le juge d'in­struction Lacroix (00') Encore une fois, je tiens à dire qu'il n'y a pas d' élément matériel qui retie le dossier Mendez au dossi~r du Brabant wallon; cependant, il y a une volonté manifeste de M. Lacroix d'explorer cette hypothèse comme on exploit l'hypothèse d'un racket sur Delhaize.

Ce sont des hypothèses de travail qui sont consolidées par toute un série d'indices qui méritent d'être vérifiés.
J'en parlerai à huis cios tout-à-l'heure; j' ai énuméré 17 ou 18 indices (00')
Je tiens à rappeier devant cette commission, pour que les choses soient ciaires, qu'il n'y a pas d'élément matériel étabtissant un tien.
Tout ceci est une hypothèse de travail, c' est une piste comme n'importe quelle autre piste." (Audition du 30 juin 1997, pp. 26,66 à 68 et 99); eet enquêteur défend sa façon d'approcher la problématique : "une enquête ne doit pas nécessairement démarrer sur un élément matériel de culpabilité.
Cela peut aussi commencer par un certain nombre d' indices ou de faisceaux convergents qualifiés de troublants, ou que sais-je encore.
Or, ici, nous avons une collection d'éléments troublants. Je vous en parlerai tout-à­l' heure, j' en ai recensé 17.
Si on veut persister à dire: parce qu'il n'y a pas d'éléments matériels, on ne conçoit pas que le dossier Brabant wallon puisse s' orienter vers le dossier Mendez, s' il faut attendre l'élément matériel nous n'avons plus qu'à espérer simplement qu'un jour ou l'autre, l'un des auteurs souffrant d'une maladie incurable fasse des aveux, à l'articie de la mort.
C' est évidemment irraisonnable d' attendre une telle issue." (Audition du 30 juin 1997, p. 32).
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Hennuy & Hennart   Ven 8 Jan 2010 - 13:43

Citation :


Quant au juge d'instruction Hennuy, sur ce thème, il déclare :

"Question du président : précisément, vous avez fait, M. Hennuy, un début d'étude comparative en 1991-1992.
Vous avez parlé du questionnaire établi par M. Riva, qui comportait 13 pages.
Pourquoi étiez-vous aussi intéressé dans le dossier Mendez ?
Quel fut le résultat de ce début d'étude comparative ?

- Réponse de M. Hennuy : Comme je l' ai dit tout à l' heure, je n' étais pas en mesure, ne connaissant rien de l' affaire, d'estimer s'il était opportun de poursuivre ou d' aban­donner telle piste en cours au moment où j'ai pris le dossier en charge.

A mon arrivée j' ai constaté que, parmi les axes d' enquête retenus, il y avait un axe Bouhouche - Beijer.

C'était M. Riva qui y travaillait plus particulièrement.
C'est lui, qui, de sa propre initiative, avait fait cette synthèse.
Sans savoir si cela était opportun, j' ai répercuté cette synthèse à M. Hennart
pour qu' il y fournisse les réponses.

Mais à cette époque j' étudiais encore le dossier et j'allais encore le faire pendant un certain temps. De ma propre autorité, je n'ai pas voulu esquiver ou interrompre une piste." (Audition du 15 juillet 1997, pp. 35-36).

Le juge d'instruction Hennart poursuit, pour sa part:
-"Je dois bien constater que M. Hennuy avec qui j' ai entretenu d' excellents rapports, affirme également, qu' en termes d' éléments matériels, il n'y a rien de concreto

On revient toujours avec un certain nombre d'hypothèses que l'on formule, mais le courage de toutes les hypothèses, c' est aussi le courage d'aucune !" (Audition du 15 juillet 1997, p.17).
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Hennart et Schlicker   Ven 8 Jan 2010 - 13:59

Citation :
Chapitre II. Existence ou non d'hypothèses communes ou de lens matériels entre les faits des tueries du Brabant et les faits du dossier Mendez

Le fossé peut paraître énorme entre les conceptions d'enquête des juges Lacroix et Hennart, à entendre le premier déclarer : "Ce que je voulais en réalité, c' était voir si, à travers la lecture faite par des gens qui connaissaient les faits du Brabant wallon no us ne pouvions pas retirer un élément positif (du dossier Mendez). Et si M. Hennuy a posé une série de 80 questions suite à un rapport fait par M. Riva, no us constatons maintenant qu'après la lecture que no us avons faite du dossier, no us avons aussi peut-être 80 nouvelles questions à poser. Mais nous devons d'abord les poser aux intéressés; c'est le travail que nous sommes en train de préparer, je ne l'ai pas caché", et le confronter au second qui déclare : SUf une question de M. Deleuze, "mais le juge d' instruction actuel de l'affaire des tueries suit quand même cette piste Mendez, Bouhouche, Beijer I

Réponse de M. Hennart : "c' est qu' il a vraiment du temps à perdre. Sauf s' il a découvert quelque chose d'extraordinaire depuis.
On entend dire que les liaisons avec l'affaire Mendez sont évidentes, qu'il faut absolument poursuivre (. .. )
Aujourd'hui, il est insup­portable que l'on agite encore l'affaire Mendez comme étant une des pistes à suivre."
(Confrontation des 4 juges d'instruction, Auditions du 15 juillet 1997, pp. 22 et 32).

Cette conviction, de l'époque actuelle, de poursuivre les investigations en direction des protagonistes du dossier Mendez, est diversément partagée, voire rejetée par les témoins entendus par la présente Commission d'enquête.
Renvoyons tout d'abord à notre premier rapport rédigé le 16 janvier 1997, dans le cadre précisé à la Section A du premier chapitre, précisant que l'axe de recherche liaisons Mendez figure au dossier d'instruction de Charleroi sous la référence F14 comportant 603 pièces rassemblées dans trois cartons : l'analyse du dossier qui avait été faite mettait en avant certains points de contact entre les dossiers tueries du Brabant et Mendez , ainsi que la collaboration entre les cellules Brabant walion et Mendez (Voir notre premier rapport du 16 janvier 1997 pp. 58 à 67).

Le juge d'instruction Schlicker, entendu, précise:

"Après avoir été dessaisi du dossier (Brabant wallon) nous avons continué à investiguer dans l'affaire dite Mendez. Nous avons eu le sentiment, que, quelque part, nous allions retrouver la précédente affaire (. .. ) Le Président : "Mais les informations dans l'enquête Mendez vous paraissaient utiles dans votre enquête sur les tueries du Brabant wallon ?

- M. Schlicker : "Exacte­ment" (. .. )

Le Président: "Je voudrais revenir sur l'enquête Mendez, comme vous avez vous-même mené l' enquête Mendez pendant un certain temps

-M. Schlicker: "Pendant 1 an !" - Le Président : "Avez-vous senti un lien entre les deux dossiers des tueurs du Brabant et Mendez ?

- M. Schlicker: "C' est une conviction" (Audition du 4 février 1997, pp. 3, 4 et 23).
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: les opinions des differents enquet. sur les liens TBW-Mendez   Ven 8 Jan 2010 - 14:04

donc celui qui y croit c'est le seul qui à instruit les deux affaires et qu'on a désaisit!:Schlicker:(addition: dessaisit tbw fin janvier 1987, mendez jan 1988)

le suivant Hennart n'authorise plus l'access et dit qu'on a du temps a perdre.

mais pourqoui on a caché au population que Mendez a travaillé à Alost !!!

Delta avais cet information???


Dernière édition par K le Ven 8 Jan 2010 - 14:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Van Lierde   Ven 8 Jan 2010 - 14:28

Citation :


Le substitut Van Lierde du parquet de Nivelles, précise :

"Le Président : "Vous souvenez-vous que le dossier Mendez était réellement intéressant pour l'enquête des tueries du Brabant wallon ?

- M. Van Lierde: "c'était intéressant, étant donné la personnalité des personnes qui intervenaient dans le dossier Mendez. La plupart étaient des anciens gendarmes qui faisaient du tir pratique.
Il est évident que ces personnalités étaient susceptibles d'être prises en compte au cours de I'enquête des tueries du Brabant.
Le dossier Mendez relatait certains faits qui faisaient penser aux tueries du Brabant
wallon ( ... ). Il y avait des choses qui présentaient des similitudes et qui donnaient à penser que l' on ne devait pas ignorer ces gens dans les recherches concernant les tueurs du Brabant wallon". (Audition du 21 mars 1997, pp. 29-30).

"Question du député Deleuze :

Dans le cadre de ce dossier (Mendez) avez-vous eu connaissance de liens avec les affaires des tueries du Brabant?

- Réponse de M. Van Lierde:
J'ai évoqué tout-à-l'heure des aspects du dossier et l'épisode du dinghy.
Des déclarations de certains inculpés laissaient à penser que ( ... ) mais, tout comme le juge d' instruction, je crois, je n'ai pu constater de faits ou d'éléments effectifs concrets et avérés, sinon on aurait agi autrement.
Mais la personnalité des prévenus, le genre de formation qu'ils avaient eu, les faits qu'ils avaient commis, faisaient qu'on ne pouvait pas les exclure. C'était un profil qui pouvait correspondre". (Audition du 21 mars 1997, pA8).
Revenir en haut Aller en bas
minus



Nombre de messages : 356
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: les opinions des differents enquet. sur les liens TBW-Mendez   Ven 8 Jan 2010 - 19:01

K a écrit:
Doraene a dit ... s' il faut attendre l'élément matériel nous n'avons plus qu'à espérer simplement qu'un jour ou l'autre, l'un des auteurs souffrant d'une maladie incurable fasse des aveux, à l'articie de la mort.....
Encore une idée à la con de Doraene.
Pourquoi un type qui aurait été assez fort pour garder le silence toute sa vie, viendrait tout à coup s'épancher sur son passé et donc trahir ses compagnons d'armes, face à la mort?
Ah oui, la peur de l'au-delà ou de l'enfer affraid
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1470
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: les opinions des differents enquet. sur les liens TBW-Mendez   Ven 8 Jan 2010 - 21:55

minus a écrit:
Pourquoi un type qui aurait été assez fort pour garder le silence toute sa vie, viendrait tout à coup s'épancher sur son Ah oui, la peur de l'au-delà ou de l'enfer affraid

Ca s'est pas mal vu, minus.... mais chez ceux qui "croient"... or, les nettoyeurs de bénitiers foisonnent autour de ces affaires. Surtout dans le noyau le plus dur.

Mais bon... quant à fonder des espoirs sur cette "possibilité"...
Revenir en haut Aller en bas
jc1243401



Nombre de messages : 1089
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: les opinions des differents enquet. sur les liens TBW-Mendez   Ven 8 Jan 2010 - 22:07

minus a écrit:
Pourquoi un type qui aurait été assez fort pour garder le silence toute sa vie, viendrait tout à coup s'épancher sur son passé et donc trahir ses compagnons d'armes, face à la mort ?
C'était quoi encore dans l'attentat de la 404 ? Ah oui " mort de gens d'armes "
Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 996
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: les opinions des differents enquet. sur les liens TBW-Mendez   Ven 19 Mar 2010 - 12:21

en fait, tous ceux qui ont apporté du positif dans les enquètes, sont soit des cons, des minables, des incapables, ou écrivent des torchons...., qu'est donc devenu Monsieur Doraene ...? qqn en sait il plus ..? j'estime étrange, et je pèse mes mots, qu'il aura fallu 25 ans, pour trouver un lien entre l'affaire de Walibi, et les auteurs des autres faits....TBW! Dernière question, pourquoi Mr.Doraene devait il déposer à huit clos ? secret de l'instruction je suppose ?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7211
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: les opinions des differents enquet. sur les liens TBW-Mendez   Ven 19 Mar 2010 - 12:32

Doraene est responsable à la police fédérale actuellement.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 996
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: les opinions des differents enquet. sur les liens TBW-Mendez   Ven 19 Mar 2010 - 13:19

merci Michel
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: les opinions des differents enquet. sur les liens TBW-Mendez   Ven 19 Mar 2010 - 14:54

Michel je ne sais pas mais j'ai l'impression d'avoir lu que Doreane à pris sa retraite anticipé a 55 ans

à confirmer
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7211
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: les opinions des differents enquet. sur les liens TBW-Mendez   Ven 19 Mar 2010 - 14:58

Jean-Pierre Doraene s’en va pour raisons personnelles

DUBOIS,FREDERIC
Jeudi 26 mars 2009
Charleroi Le directeur judiciaire démissionne

Portrait

Jean-Pierre Doraene, le directeur judiciaire et patron de la police fédérale de Charleroi a décidé de jeter le gant, pour des « raisons personnelles ». Mais en coulisses, les rumeurs remettent en question l’intégrité du « dirju » carolo soumis, dit-on, aux pressions dues aux affaires politico-judiciaires. Des bruits de couloir démentis formellement par le Procureur du Roi, Christian De Valkeneer. Après une période de repos, Jean-Pierre Doraene rejoindra la PJF de Nivelles le 1er mai, où il secondera Jean-Luc Noël. Un retour aux sources puisque c’est dans la cité des Aclots qu’il a entamé sa carrière, en 1982.

Devenu ensuite directeur de l’Office central de lutte contre la délinquance économique et financière organisée, il accepte en 1999, le poste de commissaire en chef de la police judiciaire près le Parquet de Charleroi. Un Pays Noir dévasté par l’affaire Dutroux, où les BSR et la PJ se toisent. Et c’est dans cette ambiance que Jean-Pierre Doraene devient directeur du Service Judiciaire A et entame la fameuse réforme des polices.

Dès 2001, une vague de criminalité déferle sur Charleroi surnommée illico « Chicago-sur-Sambre ». Mais à force de courbes et de statistiques qui préparent une riposte stratégique sur le terrain, Jean-Pierre Doraene et ses troupes amènent la bande de la Basse-Sambre devant la cour d’assises. Une première en Belgique. Les tiger-kidnappeurs suivront le même chemin, grâce au plan d’action « Charles Quint » mis en place en collaboration avec le Parquet et les autres corps. L’année 2005, elle, voit l’arrivée des affaires politico-financières, avec une charge de travail qui s’accroît subitement.

Mais les statistiques que Jean-Pierre Doraene exhibe à chaque occasion le prouvent : Charleroi est un gigantesque labo de la réforme des polices, cité en exemple après avoir été descendu en flèche. Au successeur de M. Doraene d’en assurer la pérennité. En attendant l’appel aux candidatures, le commissaire divisionnaire Gilles Quinet se chargera de l’intérim
.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: les opinions des differents enquet. sur les liens TBW-Mendez   Ven 19 Mar 2010 - 15:00

quelle vitesse michel ! 4 minutes top chrono
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: les opinions des differents enquet. sur les liens TBW-Mendez   Ven 19 Mar 2010 - 15:02

si t'a la solution TBW en 1/2 demi heure je suis preneur!
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7211
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: les opinions des differents enquet. sur les liens TBW-Mendez   Ven 19 Mar 2010 - 16:08

Bien vu surtout de votre part k. Vous devenez une vraie encyclopédie vivante de l'affaire!

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
romain gary



Nombre de messages : 313
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Re: les opinions des differents enquet. sur les liens TBW-Mendez   Lun 22 Mar 2010 - 15:19

j'ai relu à plusieurs reprise l'interview faite du frère de Tonio Mendez, telle que publiée sur le site flamand. Plusieurs éléments interpellent:
-il voit en Bouhouche l'auteur de l'assassinat de son frère,
-Il voit dans l'arme retrouvée chez Bouhouche l'arme du crime mais celle-ci aurait été en partie transformée par les soins de Bouhouche pour rendre l'expertise plus compliquée.
-plus interpellant, il était très proche de son frère et il trouve à Bouhouche un mobile tangible, à savoir que Tonio aurait bien possédé un H&K volé en 82 à l'ESI, que Bouhouche lui aurait dérobé par la suite;

Le point suivant demanderait une vérification par un expert de l'affaire: Mendez "Frère" aurait reconnu lors de ses visites à la cellule un H&K parmi les armes de la tuerie d'Alost. Arme officiellement qualifiée de Kalashnikov.

A ce titre, il me semble que quelque part sur ce site, l'un des témoins survivants de Alost, semblait avoir reconnu sur la mitraillette un écusson métallique brillant, comme il en existe sur les H&K.

Bref, Tonio aurait été plongé dans l'état d'agitation que l'on sait après les faits d'Alost car il était persuadé que Bouhouche avait utilisé son H&K (sans doute pour le mouiller???)

Ensuite, Tonio aurait tenté de négocier avec Dani B. la récupération de son stock d'armes qui lui a avait été dérobé (il aurait vu sur le registre du commerce d'armes ouvert par Dani, des munitions spéciales et une quantité comparables à celles qu'il lui avait été dérobées...)

Tonio aurait donc d'après son frère menacé Dani de le balancé pour les TBW s'il ne lui rendait pas ses armes....

Si il est prouvé simplement que un des H et K a été utilisé lors des faits de Alost, alors on tient un élément tangibles pour impliquer Bouhouche (et Beijer) dans les tueries car Beijer revendique le vol des H-K à l'ESI.

Autre élément important de cette interview qui prend aujourd'hui a posteriori un intérêt particulier: les soupçons du frangin sur Bou. ont tous été confirmé par Beijer dans son livre...

Il ne voyait pas de personne au dessus de Dani Bouhouche: il dresse de lui (plus avis d'un directeur de prison) le portrait d'un psychopathe qu'il accuse d'être responsable des tueries du Brabant.

Autre appel à lancer sur ce site: qui peut prouver que Dani connaissait J-C darville??? par les tirs pratiques?

Il est à noter que le frère de Tonio Mendez a mené sa propre enquête, qu'il a rencontré à de nombreuses reprises les enquêteurs de la cellule, qu'il considérait Doraene comme un des seuls enquêteurs valables...

Il dit aussi qu'il pouvait mettre un contrat sur la tête de Bouhouche... que c'était facile pour lui, qu'il avait les moyens et les contacts pour le faire... l'a-t-il fait?

Je constate une chose de cette interview: le petit frère de Tonio ne s'est jamais remis de la mort de son aîné; il est persuadé que Dani Bouhouche est un dangereux psychopathe, qu'il est l'assassin de son frère, que la plupart des enquêteurs sont stupides ou aveugles, que le dossier Pinon comme d'autres ont été lancés par Dani pour brouiller les pistes....

Voilà un homme qui avait toutes les raisons de se faire justice lui-même...

Il a revendu sa société de traduction, mené son enquête sur ses propres fonds. C'était un homme visiblement intelligent qui s'exprimait intelligemment.

Bouhouche au coeur du système, manipulant les uns et les autres... Beijer: quel rôle???
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1626
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: les opinions des differents enquet. sur les liens TBW-Mendez   Lun 22 Mar 2010 - 15:30

Citation :
Autre appel à lancer sur ce site: qui peut prouver que Dani connaissait J-C darville??? par les tirs pratiques?
Bouhouche semble avoir connu Robert Darville. Robert Darville serait lié à Jean-Claude Darville (voir Damsaint) ? Donc: Bouhouche aurait pu connaitre JC Darville, mais il y a une manque serieuse de preuves. L'appel de Romain Gary est intéressant. D'ailleurs, toute information sur JC Darville peut être important.
Revenir en haut Aller en bas
romain gary



Nombre de messages : 313
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Re: les opinions des differents enquet. sur les liens TBW-Mendez   Lun 22 Mar 2010 - 15:38

avec J-C Darville, on a un lien effectif entre la Belgique et la Suède (voir Damsaint)

la Suède implique J-C Darville et "Tête d'oeuf" mais aussi Haemers: attaques de fourgons Securitas en Suède selon le même modus operandi que en Belgique.

Entre Haemers et Darville JC, qui trouve-t-on? Bouhouche, qui revendait des armes à Haemers, qui connaissait Darville Robert...

Autre appel lancé à la dextérité des forumistes: qui aurait pu servir de tête de pont entre Bouhouche et la filiaire Boraine? Amory???

C'est une question, signor don pedro, sans plus!
Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 996
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: les opinions des differents enquet. sur les liens TBW-Mendez   Lun 22 Mar 2010 - 15:45

1000+, comme d'hab ,opinion partagée...
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1626
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: les opinions des differents enquet. sur les liens TBW-Mendez   Lun 22 Mar 2010 - 15:49

Citation :
Entre Haemers et Darville JC, qui trouve-t-on? Bouhouche, qui revendait des armes à Haemers, qui connaissait Darville Robert...
mais est-ce qu'on peut prouver que Robert Darville était le lien entre JC Darville et Bouhouche ou Haemers? Il serait déjà bien de savoir le lien de parentage entre JC et Robert...

et si qqun connait JC Darville, j'aimerai bien qu'il regarde un peu les portraits robots sur http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/videos-et-photos-f22/devoir-d-enquete-rtbf-3-mars-2010-t1876-105.htm?highlight=rtbf on ne sait jamais...

Citation :
qui aurait pu servir de tête de pont entre Bouhouche et la filiaire Boraine? Amory???
on a parlé aussi de Bouhouche > WNP > Latinus > Cocu mais sans preuves...

“Une série de recherches reposent sur une allégation de Libert Michel selon laquelle Latinus aurait eu, au sein du WNP, une garde personnelle dont Cocu Michel aurait fait partie. Les résultats de ces recherches se sont avérés totalement négatifs.” (s: Audition de Morlet, 21-4-1997, 10).
Revenir en haut Aller en bas
romain gary



Nombre de messages : 313
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Re: les opinions des differents enquet. sur les liens TBW-Mendez   Lun 22 Mar 2010 - 16:30

Quand est-ce que Latinus s'est totalement grillé en balançant les auteurs du double meurtre de la rue Pastorale aux enquêteurs?

Une constante chez Bouhouche: il travaillait avec des types qu'il tenait dans la main: pas trop le profil de Latinus...

Pour moi, le lien entre Bouhouche et Darville est à chercher du côté des clubs de tirs pratiques... Et Dekaise?

Y a-t-il des anciens membres de clubs de tirs qui les auraient vu tous le deux?

Toujours Mendez Junior dit qu'il a suivi des cours de tir pratique aux USA pour infiltrer ce milieu: pour lui, c'étaient des fanatiques...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les opinions des differents enquet. sur les liens TBW-Mendez   

Revenir en haut Aller en bas
 
les opinions des differents enquet. sur les liens TBW-Mendez
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Liens retour et partenariat
» [Blog, Liens & Droit Héraldique] Le site de Marc Baronnet
» Liens entre l'Apartheid, nazisme et sionisme.
» Benoît XVI évoque des liens entre Jésus et les juifs de Qum
» Liens entre l'ésotérisme et le fascisme...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Explorer les affaires connexes aux tueries du Brabant? :: Affaire Mendez-
Sauter vers: