les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 De Staercke, Philippe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Lun 29 Nov 2010 - 18:32

Le titre à lui seul fait office d'introduction Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Lun 29 Nov 2010 - 22:01

Un article qui trouverait aussi sa place dans le fil "Dominique Salesse" :

http://archives.lesoir.be/alain-moussa-deux-jours-en-cavale_t-19901031-Z03861.html

ALAIN MOUSSA DEUX JOURS EN CAVALE

HAQUIN,RENE

Mercredi 31 octobre 1990

Barreaux sciés à l'EDS de Tournai

Pendant la nuit de dimanche, Alain Moussa, 38 ans, l'un des membres de la bande de Philippe De Staercke condamnée à de lourdes peines il y a deux ans à Gand pour une longue série de hold-up, a réussi à scier les barreaux de sa cellule, à l'institut de défense sociale de Tournai. L'homme avait disparu quand les gendarmes et les pompiers sont arrivés pour éclairer le préau où l'on croyait pouvoir le récupérer.

Le tribunal de Termonde avait renvoyé vingt-trois prévenus en correctionnelle, parmi lesquels sept étaient absents, dont l'ancien directeur de prison Jean Bultot, à l'époque déjà installé au Paraguay. Le parquet de Termonde reprochait à la bande une vingtaine d'agressions à main armée ainsi que des vols de voitures (des BMW), de matériel video, d'alcool et de cigarettes.

Philippe De Staercke, considéré comme le chef de la bande, a également été inculpé dans le cadre de la tuerie de novembre 1985 au Delhaize d'Alost. Il y aurait en effet été vu cet après-midi-là, arrivé à bord de la voiture d'Alain Moussa. Mais, devant les maigres indices recueillis contre lui, la chambre du conseil de Termonde avait fini par lever le mandat d'arrêt décerné dans le cadre de ce dossier.

C'est par ailleurs dans le cadre de l'enquête du juge d'instruction Troch sur la «bande de Baasrode» que le magistrat obtint, en 1986, une petite information sur des armes «chaudes» abandonnées quelque part au fond d'un canal, dans la région de Ronquières. Cette information fut recueillie dans l'entourage de Moussa et d'un coïnculpé, Nicolas Karasilis, et permit, on s'en souvient, la découverte en novembre 1986 des deux sacs contenant les restes des armes utilisées pour les tueries du Brabant.

Après sa condamnation, Alain Moussa avait obtenu d'être interné provisoirement et se trouvait ainsi depuis plusieurs mois à l'hôpital psychiatrique de Tournai. Mais on a appris hier soir que sa cavale avait déjà pris fin: Alain Moussa a été repris hier après-midi dans l'agglomération bruxelloise...

R. Hq.
Revenir en haut Aller en bas
B.G.



Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Lun 29 Nov 2010 - 22:18

michel a écrit:
HERVE a écrit:
Je ne vois que

Lettre Ouverte Aux Tueurs Du Brabant Wallon , Souvenirs D' Un Ex-Gangster Van Esbroeck, Léopold

( 1998 ??? )

Ceux qui possèdent ce livre devraient le relire. Il s'agit pour moi d'un livre à clefs compréhensible uniquement de quelques initiés. Une sorte d'assurance-vie pour Van Esbroeck qui mélange le vrai et le faux et place au détour d'une page sans raison apparente l'un ou l'autre nom à titre d’anecdote. Mais son message me semble clair : surtout qu'il ne m'arrive rien sinon...

TOUT A FAIT D'ACCORD


(mis à part l'un ou l'autre amalgame...)

Quel que soit l'auteur, journaliste, écrivain, ex-gangster ou autre... un nom est de toute façon souvent cité: Albert (Bruno) Farcy.
Très très très souvent. Pour ne pas dire toujours...

Petite question: pourquoi lorsqu'on évoque ce nom ou les affaires louches dans lesquelles il aurait trempé, esquive-t-on?
Dans le même esprit: pourquoi, dès qu'on aborde le sujet du BND, n'y a-t-il que des réactions "tempérées" (quand il y a des réactions...)
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Lun 29 Nov 2010 - 22:59

HERVE a écrit:
Un article qui trouverait aussi sa place dans le fil "Dominique Salesse" :

http://archives.lesoir.be/alain-moussa-deux-jours-en-cavale_t-19901031-Z03861.html

ALAIN MOUSSA DEUX JOURS EN CAVALE

HAQUIN,RENE

Mercredi 31 octobre 1990

Barreaux sciés à l'EDS de Tournai

Pendant la nuit de dimanche, Alain Moussa, 38 ans, l'un des membres de la bande de Philippe De Staercke condamnée à de lourdes peines il y a deux ans à Gand pour une longue série de hold-up, a réussi à scier les barreaux de sa cellule, à l'institut de défense sociale de Tournai. L'homme avait disparu quand les gendarmes et les pompiers sont arrivés pour éclairer le préau où l'on croyait pouvoir le récupérer.

Le tribunal de Termonde avait renvoyé vingt-trois prévenus en correctionnelle, parmi lesquels sept étaient absents, dont l'ancien directeur de prison Jean Bultot, à l'époque déjà installé au Paraguay. Le parquet de Termonde reprochait à la bande une vingtaine d'agressions à main armée ainsi que des vols de voitures (des BMW), de matériel video, d'alcool et de cigarettes.

Philippe De Staercke, considéré comme le chef de la bande, a également été inculpé dans le cadre de la tuerie de novembre 1985 au Delhaize d'Alost. Il y aurait en effet été vu cet après-midi-là, arrivé à bord de la voiture d'Alain Moussa. Mais, devant les maigres indices recueillis contre lui, la chambre du conseil de Termonde avait fini par lever le mandat d'arrêt décerné dans le cadre de ce dossier.

C'est par ailleurs dans le cadre de l'enquête du juge d'instruction Troch sur la «bande de Baasrode» que le magistrat obtint, en 1986, une petite information sur des armes «chaudes» abandonnées quelque part au fond d'un canal, dans la région de Ronquières. Cette information fut recueillie dans l'entourage de Moussa et d'un coïnculpé, Nicolas Karasilis, et permit, on s'en souvient, la découverte en novembre 1986 des deux sacs contenant les restes des armes utilisées pour les tueries du Brabant.

Après sa condamnation, Alain Moussa avait obtenu d'être interné provisoirement et se trouvait ainsi depuis plusieurs mois à l'hôpital psychiatrique de Tournai. Mais on a appris hier soir que sa cavale avait déjà pris fin: Alain Moussa a été repris hier après-midi dans l'agglomération bruxelloise...

R. Hq.

Intéressant cet article. Lien entre Moussa et De Staercke et surtout le lien avec la découverte de Ronquière...
c'est donc bien un témoignage nouveau qui mène vers le canal...et ce serait un grec qui renseigne
Nicolas KARASILIS????
Profil? Qui a entendu parler de ce gars?
Revenir en haut Aller en bas
romeo



Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Lun 29 Nov 2010 - 23:15

Philippe De Staerke avait la passion des plans machiavétiques.Il parlait par exemple d'abattre un gardien de prison en tirant depuis une camionnette en marche.
Nicolas Karafilis affirme que Philippe lui a confié en cellule qu'il avait 28 ans et 28 morts
sur la conscience
Revenir en haut Aller en bas
SiscoF



Nombre de messages : 251
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Lun 10 Jan 2011 - 21:44

michel a écrit:
Condamné par la cour d'Appel de Gand à 20 ans de prison en 1987 pour une série de braquages violents.

Qu'entend-on par "braquages violents" ? Ca fait un peu pléonasme.

Quand on regroupe tout, il semble ne pas à exclure que De Staercke et sa bande aient pu être utilisés pour brouiller les pistes ou servir de bouc-émissaire.
Plusieurs témoignages pointent dans cette direction, et on parle d'éléments matériels pour 87, quels étaient-ils ?

Reste ses aveux rétractés. Ca arrive qu'un suspect avoue sous la contrainte lors de certains interrogatoires mais un type comme De Staercke je ne sais pas, puis reste la phrase "avec la complicité de membres de forces de sécurité du Royaume" (ce qui peut comprendre plusieurs choses : policiers, gendarmes, militaires, sûreté, ...).

Moment de faiblesse et d'honnêteté ou morceau de pain jeté en pâture sous la pression (où est-ce qu'il va cherche tout ça) ?
Revenir en haut Aller en bas
Marlair Jean-Claude



Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Paroles paroles...   Lun 10 Jan 2011 - 22:52

Patrick,

Il y eut tellement de mots "clefs" prononcés qu'on NE peut même PLUS s'en souvenir ! Pourtant, ceux que vous nous rappelez-là ont une telle profondeur, dans la bouche d'un gangster justement, qu'ils NE peuvent être le fruit NI du hasard NI celui d'une bête " manipulation. "
Cela fait plaisir à lire.

Très cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Mar 11 Jan 2011 - 7:55

" Avec la complicité de membres de forces de sécurité du Royaume"
Belle phrase en effet et sujette à beaucoup d'interpétations mais sur ce que l'on connait de la manière d'agir et de parler de Philippe De Staercke, je ne pense pas que cette phrase proviennent de l'intéressé, elle a du être interprétée.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Mar 11 Jan 2011 - 9:32

Tout dépend du statut de celui qui a reçu les "aveux". A titre perso, je vois mal un flic traduire une phrase prononcé par un malfrat quasi analphabète en termes académiques... si tant est qu'il possède lui même les lettres pour !

Par contre vous avez quantité de juges d'instruction qui "réinterprètent" les aveux reçus en cours d'instruction... A les entendre lorsqu'on les épingle sur ce sujet délicat (rarement chez les avocats assez complices envers cette pratique douteuse) ils ne répondent qu'à un souci de "correction de texte"... qui, dans la majorité des cas, se traduit en "correction d'aveu". Ceci sous couvert d'une instruction que nul ne songe à leur contester... alors qu'en Belgique le diplome universitaire est tout à fait superflu pour embrasser une carrière de magistrat, me suis-je laissé dire.

Ce genre d'acrobatie linguistique fut l'une des grandes spécialités d'un magistrat présent dans le dossier des TBW; Jean-Claude Lacroix... ancien avocat ayant opté pour des revenus plus réguliers grace à ses appuis politiques, certes, mais assez imbu de ses capacités pour prétendre donner des cours de sémantique française à un... Français au moins aussi lettré que lui... et bien moins con que les clients qu'il bernait au quotidien... tout au moins ceux qui n'avaient pas l'heur de lui plaire, ou de servir ses intérêts !

Dans ces évènements, il apparait certain que les "forces de sécurité du royaume" ont merdé... même si pour le plus grand nombre celà se limita à l'incompétence ou au manque de conscience professionnelle. Mais il serait surtout très intéressant de voir une (vraie) commission d'enquête... filmée et ouverte au grand public; comme les "grands jury U.S (aux moeurs tellement plagiées au Plat-Pays) si la volonté de savoir reste authentique chez les émules de Machiavel.... placer les magistrats sur la celette et les tarabuster en leur collant le nez dans les confidences merdiques lâchées de-ci et delà.

Mais voilà !... Ce que ces privilégiés par protections politiques peuvent s'autoriser envers n'importe quel citoyen lambda, fut-il mineur et soumis au feu roulant des questions hors présente rassurante d'un adulte pendant des heures, devient totalement inadmissible lorsqu'il s'agit de se pencher sur le degré de sincérité... ou d'honnêteté tout court... d'une catégorie socio-professionnelle rarement sujette aux états d'ame.

Se faire à l'idée que cette affaire est avant tout protégée par une colossale fumisterie équivaut à accomplir le premier pas vers la vérité... même si ce constat est effroyable à admettre dans un pays supposé à l'avant garde du respect des droits.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Mar 11 Jan 2011 - 10:16



Je ne sais pas très bien ce que l'article suivant apporte de neuf ... mais il est récent :

http://www.humo.be/tws/deze-week/21570/de-bende-van-nijvel-twee-dagen-na-overval-in-aalst-gingen-de-verdachten-frieten-eten.html

De Bende van Nijvel: twee dagen na overval in Aalst gingen de verdachten frieten eten

Door (ab), 10/01/2011 - 09u15

'Johnny De Staercke riep nog: 'Jongens, gaan we hier betalen of niet?''
Bijna achtenveertig uur na de bloedige aanslag in Aalst door de Bende van Nijvel kreeg een frituuruitbater in Vilvoorde de bende van Philippe 'Johnny' De Staercke - de latere hoofdverdachte in het Bende-onderzoek - en zijn broer Léon over de vloer.

Maandag 11 november 1985 is een mistige, sombere dag. In de goed draaiende Vilvoordse frituur van B.J. aan de rijksweg Brussel-Mechelen is al de hele dag abnormaal weinig volk geweest. Iedereen zit thuis op deze feestdag. Het land is ook in rouw na de overal, twee dagen eerder, in de Delhaize in Aalst. De beruchte Bende van Nijvel was er iets voor sluitingsuur met zware wapens binnengevallen en had daarbij acht mensen gedood.


Enkele quotes van frituuruitbater B.J.

»Het eerste wat Johnny deed toen hij binnenkwam, langs de zijdeur, was naar de schuifdeuren aan de voorkant van mijn frituur stappen om te testen hoe het slot werkte en of de deuren opengingen. Zodra hij de deuren open en dicht kreeg, leek hij wat meer op zijn gemak en werden er frieten besteld. Johnny voerde het hoge woord; de rest zei amper iets, behalve een oudere man die ik later herkende als Léon De Staercke, zijn oudere broer. Léon was gekleed in een leren jekker en hij droeg halfhoge cowboylaarzen die helemaal onder de modder zaten.»

»Een halfuur later vertrokken ze. Johnny vroeg met zijn piepstem aan de mannen: 'Wel, jongens, was het goed? Heeft het gesmaakt? Gaan we hier betalen of niet?' Toen kreeg ik het wel even warm. Maar uiteindelijk hebben ze betaald en zijn ze vertrokken.»

»Ik heb de link met de Bende van Nijvel en de overval in Aalst niet onmiddellijk gelegd omdat er altijd werd gesproken over drie gangsters, geen vijf. Maar een jaar later (op 6 maart 1986, red.) werd Johnny De Staercke aangehouden en verscheen zijn foto paginagroot in de krant. Ik herkende hem direct. Dat gezicht, die grote muil, die arrogantie: dat vergeet je niet. Ook Léon herkende ik op foto's in de krant. Ik was zeker van hen allebei: zij waren het. En ik dacht: verdorie, ik heb twee dagen na Aalst waarschijnlijk de Bende van Nijvel over de vloer gehad.»

Het volledige artikel leest u in Humo 3671 van dinsdag 11 januari 2011.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Mar 11 Jan 2011 - 16:12

Un article de deux pages vient de paraître dans le magazine " Humo " (en néerlandais) de ce jour. Il est en néerlandais. Il est relatif à la bande de Philippe De Staercke qui aurait été manger dans une "friterie" deux jours après la tuerie d'Alost.
Revenir en haut Aller en bas
IMduM



Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Jeu 17 Fév 2011 - 12:49

Le grand banditisme



accueil- les faits - l'enquête - éléments matériels - portraits-robots - affaires connexes - forum de discussion - bibliographie - liens -contact
Le clan De Staercke

Dans la nuit du 4 au 5 décembre 1985, la gendarmerie découvre une BMW tombée dans un fossé. Dans le coffre du véhicule seront retrouvées des fardes de cigarettes provenant d’un cambriolage dans un Delhaize à Lokeren. La BMW avait subi des modifications comme les véhicules utilisés par les tueurs du Brabant (coffre s’ouvrant de l’intérieur,…). Des munitions Legia pour riot-gun identiques à celles utilisées à Alost se trouvent encore dans le véhicule.

La Justice va lancer un grand coup de filet et va mettre sous les verrous une série d’individus soupçonnés d’avoir commis une centaine de braquages et de cambriolages : Philippe De Staercke, son frère Julien De Staercke, un grec d’une taille impressionnante Apostolos Papadopoulous, Robert De Staercke, Léon De Staercke.

La famille De Staercke, originaire de Leeuw Saint Pierre, est une famille de gitans ayant des casiers judiciaires assez chargés.

Ces éléments intéresseront au plus au point le juge d’instruction Freddy Troch chargé de l’enquête sur la tuerie d’Alost. En 1987, la bande De Staercke également mieux connu sous le nom bande de Bassrode est condamnée par le tribunal de Gand à des peines de prison très lourdes pour ces faits de grand banditisme. Le jour même, le juge d’instruction Troch délivre un mandat d’arrêt à l’encontre de Philippe De Staercke qui est soupçonné d’avoir participé à la tuerie d’Alost. Deux éléments ont emporté la conviction du juge : la compagne de De Staercke a déclaré l’avoir accompagné le 9 novembre 1985 en reconnaissance au Delhaize d’Alost. Le soir de cette attaque, De Staercke a remis une valise à un complice. Les experts affirmeront que des armes se sont trouvées dans cette valise de marque Samsonite. Il existait également des indices laissant croire que De Staercke et certains membres de sa bande étaient impliqués dans deux autres affaires attribuées aux tueurs : le vol d’une Saab à Braine-L’Alleud et l’attaque de l’auberge des Trois Canards. De Staercke s’était également évadé de prison le 16 septembre 1983. Il lui était physiquement possible d’avoir participé à la tuerie de Nivelles.

De Staercke nia ces accusations. Le Grec Papadopoulos, qui boitait légèrement, comme le géant de la bande sera fortement soupçonné d’avoir pris part à la tuerie d’Overjse. Mais il était impossible qu’il se trouve à Alost car il était en prison ce jour-là. Les enquêteurs de la cellule Delta de Termonde (qui s’occupaient des dossiers de Tamise) ont imaginé que la tuerie d’Alost n’aurait été qu’une opération destinée à donner un alibi à Papadopoulos.

En 1990, les dossiers traités par le Parquet de Termonde sont transférés au Parquet de Charleroi dans un souci de centralisation.

En 1991, De Staercke écrit un courrier à l’hebdomadaire flamand Panorama où il s’accuse d’avoir participé aux attaques d’Overijse, de Braine et d’Alost en compagnie de plusieurs gendarmes et d’un militaire sur ordre direct d’un ancien membre de la Sûreté de l’Etat, d’un commandant de gendarmerie et d’un colonel de l’armée. Le Procureur général de Mons Demanet tiendra une conférence de presse où il expliquera que les propos de De Staercke n’apportaient aucun élément neuf. Il est vrai également que De Staercke n’apportait aucune indice concret de sa culpabilité.

POURQUOI FAIRE CELA ALORS???
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7025
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Jeu 17 Fév 2011 - 12:51

Il semblerait que de Staercke soit passé aux aveux pour passer en cour d'Assises et se faire acquitter par manque de preuves et être débarrasser de cette affaire.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Jeu 17 Fév 2011 - 13:36

michel a écrit:
Il semblerait que de Staercke soit passé aux aveux pour passer en cour d'Assises et se faire acquitter par manque de preuves et être débarrasser de cette affaire.
Il est certain aussi que lorsque la bande est passée en jugement avec Salesse et Léopold van Eesbroeck, ils ont pris un maximum pour les faits qui leurs étaient reprochés.
Une manière aussi pour la justice de faire preuve de fermeté afin de calmer les craintes du petit peuple.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Mar 31 Mai 2011 - 19:11

Aux dernières nouvelles ( en France), des recherches étaient opérées dans cette commune. En avril 2011 ? Quelle interprétation leur donner ? P.D.S. après un examen de toutes les informations en ma possession a le profil idoine. Avec les borains en"petites mains" et des commanditaires probablement au dessus sans aller jusqu'au complot, nonobstant le rôle trouble de quelques ex-fonctionnaires de la gendarmerie. J'ai trouvé intéressant le tableau des réseaux sans partager l'analyse quand on remonte dans la hiérarchie.Pourquoi Guérin-Sérac dont on ne parle nulle part ?Une barbouze sans intérêt a priori...
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Mar 31 Mai 2011 - 19:14

Yves Guérin-Sérac (alias Jean-Robert de Guernadec, alias Yves Guillou, alias Ralf), est un militant catholique anti-communiste français, animateur de la fausse agence de presse Aginter Press, hébergé par le Portugal de Salazar.

Ex-officier de l'armée française, il avait pris part à la guerre d'Indochine (1945-54), la guerre de Corée (1950-53) et la guerre d'Algérie (1954-62). Yves Guérin-Sérac était aussi membre de la 11e Demi-Brigade parachutiste de choc (« 11e choc »), bras armé du service action du SDECE [1]. Après les accords d'Évian de mars 1962, il fuit en Espagne franquiste, où Franco l'engage pour combattre l'opposition. Il partit ensuite pour le Portugal de Salazar.
Wikipedia.
Pourquoi se serait-il attaqué à la Belgique ?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7025
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Mer 1 Juin 2011 - 9:02

CS1958 a écrit:
Aux dernières nouvelles ( en France), des recherches étaient opérées dans cette commune. En avril 2011 ? Quelle interprétation leur donner ? P.D.S. après un examen de toutes les informations en ma possession a le profil idoine. Avec les borains en"petites mains" et des commanditaires probablement au dessus sans aller jusqu'au complot, nonobstant le rôle trouble de quelques ex-fonctionnaires de la gendarmerie. J'ai trouvé intéressant le tableau des réseaux sans partager l'analyse quand on remonte dans la hiérarchie.Pourquoi Guérin-Sérac dont on ne parle nulle part ?Une barbouze sans intérêt a priori...

Quelle commune?

CS1958 a écrit:
Yves Guérin-Sérac (alias Jean-Robert de Guernadec, alias Yves Guillou, alias Ralf), est un militant catholique anti-communiste français, animateur de la fausse agence de presse Aginter Press, hébergé par le Portugal de Salazar.

Ex-officier de l'armée française, il avait pris part à la guerre d'Indochine (1945-54), la guerre de Corée (1950-53) et la guerre d'Algérie (1954-62). Yves Guérin-Sérac était aussi membre de la 11e Demi-Brigade parachutiste de choc (« 11e choc »), bras armé du service action du SDECE [1]. Après les accords d'Évian de mars 1962, il fuit en Espagne franquiste, où Franco l'engage pour combattre l'opposition. Il partit ensuite pour le Portugal de Salazar.
Wikipedia.
Pourquoi se serait-il attaqué à la Belgique ?

Rien ne démontre qu'il s'est attaqué à la Belgique. Mais dans le cas contraire, dans le cadre d'un idéal européen?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Mer 1 Juin 2011 - 9:31

bien que...

Belgique = cercles des nations = PEU/CEDI/WACL/AESP/... > Damman/Vankerkhoven/... > grands diners charlemagne > 27/01/1969: Guérin-Sérac à table avec Emile Lecerf

même periode (1969): Guérin-Sérac + Damman > CREC (jamais réalisé)

Lecerf > NEM > coup raté de 73?
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Mer 8 Juin 2011 - 3:00

CALCULS DE DISTANCES (VIA MICHELIN)



I. Sint-Pieters-Leeuw – 1420 Braine-l'Alleud



Il existe 1 itinéraire possible :



R0 N25

Temps00h23 dont 00h07 sur autoroutes

Distance24 km dont 14 km sur autoroutes





II. Sint-Pieters-Leeuw – 1300 Wavre



Il existe 3 itinéraires possibles :



1. R0

Temps00h41 dont 00h26 sur autoroutes

Distance57 km dont 46 km sur autoroutes



2. R0

Temps00h40 dont 00h21 sur autoroutes

Distance54 km dont 38 km sur autoroutes



3. R0 N25

Temps00h42 dont 00h21 sur autoroutes

Distance57 km dont 39 km sur autoroutes





III. Sint-Pieters-Leeuw – 1650 Beersel



Il existe 2 itinéraires possibles :



1. Lotstraat Beerselsestraat R0 N25



Temps00h10 dont 00h26 sur autoroutes

Distance7 km dont 46 km sur autoroutes



2. Alsembergsesteenweg R0



Temps00h13 dont 00h01 sur autoroutes

Distance9.5 km dont 2 km sur autoroutes





IV. 1. Overijse – 1420 Braine-l'Alleud



Il existe 1 itinéraire possible :



R0 N25



Temps00h27 dont 00h08 sur autoroutes

Distance30 km dont 13 km sur autoroutes





IV. 2. Overijse – Sint-Pieters-Leeuw (Leeuw-Saint-Pierre)



Il existe 2 itinéraires possibles :



1. R0 R0 N25



Temps00h37 dont 00h19 sur autoroutes

Distance47 km dont 33 km sur autoroutes



2. R0 E429



Temps00h40 dont 00h15 sur autoroutes

Distance50 km dont 27 km sur autoroutes





V. Sint-Pieters-Leeuw (Leeuw-Saint-Pierre) – Aalst (Alost)



Il existe 1 itinéraires possible :



Temps00h31 dont 00h12 sur autoroutes

Distance36 km dont 23 km sur autoroutes
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Mer 8 Juin 2011 - 21:39

dim a écrit:
bien que...

Belgique = cercles des nations = PEU/CEDI/WACL/AESP/... > Damman/Vankerkhoven/... > grands diners charlemagne > 27/01/1969: Guérin-Sérac à table avec Emile Lecerf

même periode (1969): Guérin-Sérac + Damman > CREC (jamais réalisé)

Lecerf > NEM > coup raté de 73?


Je suggère de faire glisser les infos ci-dessus sur le fil 'Aginter' + Guérin-Sérac s'il existe.
Effectivement cette piste AGINTER est très intéressante. Je suis en train de réunir une doc sur le sujet. On a là des gars qui ont un beau pédigré 'terroriste' et en cheville avec des moyens politico-financiers puissants.
Contexte : reproduire une 'Grèce des colonels' partout où c'est possible. Avec des contacts avérés en Belgique. J'y reviendrai.
AGINTER est une couverture en lien avec GLADIO et des actions anti-communistes au sein des pays européens.
Mais faut réactiver toutes ces infos dans le fil qui convient.
Sauf si Philippe De Staercke a croisé ce réseau sur son parcours...?
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Dim 24 Mar 2013 - 11:20

Une photo de lui (sauf erreur de ma part) :





http://www.nieuwsblad.be/article/detail.aspx?articleid=DMF20130322_00515091


(...) Toen de nieuwe Bende-speurders het lijvige dossier bestudeerden, struikelden zij over twee belangrijke mijlpalen in het onderzoek: de vermeende betrokkenheid van Philippe ‘Johnny' De Staercke bij de laatste Bende-overval in Aalst en de twee zoekoperaties naar bewijsmateriaal in het kanaal in Ronquières.

Philippe ‘Johnny' De Staercke was de opvliegende leider van een bende dieven, inbrekers en overvallers die het vaak gemunt hadden op warenhuizen. Op basis van de getuigenis van zijn vriendin werd De Staercke door Troch en zijn mannen beschouwd als de man die op 9 november 1985 voor rekening van de Bende van Nijvel op verkenning trok naar de Delhaize van Aalst. Enkele uren voordat daar een bloedbad werd aangericht.

Maar de verdenking werd nooit hardgemaakt. De ­Staercke werd zelfs buiten vervolging gesteld.

‘Geen wonder', stellen de nieuwe Bende-speurders. ‘Er zijn geen materiële aanwijzingen gevonden dat De Staercke betrokken was bij de overval. De verhoren van zijn vriendin en haar dochter bulken van de ingefluisterde antwoorden. De Staercke had alleen het ideale profiel om een verdachte te zijn. In werkelijkheid werd hij ingeschakeld als lokaas om het onderzoek op een dwaalspoor te zetten. Hoe is Delta in deze val kunnen trappen?'


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Dim 24 Mar 2013 - 11:28

http://fr.scribd.com/doc/5449867/Les-Tueurs-six-annees-denquete

(... ) Coup de tonnerre à Termonde au début de l’été 1987: le juge d’instruction Freddy Troch inculpe l’ancien légionnaire Philippe De Staerke, dit “Johnny”, pour sa participation au Delhaize d’Alost le 9 novembre 1985 à la dernière tuerie attribuée à la bande de Nivelles, comme la presse flamande désigne les tueurs du Brabant. Philippe De Staerke, c’est l’ami de Jean Bultot, l’ancien directeur adjoint de la prison de Saint Gilles réfugié au Paraguay avec l’épouse d’un ancien magistrat du parquet de Bruxelles au lendemain de l’arrestation à Nivelles d’un ancien gendarme de la BSR de Bruxelles pour le meurtre mystérieux commis à Rosières d’un cadre de la Fabrique Nationale d’armes de guerre de Herstal: c’est le menu (chargé) de la troisieme partie de ce livre.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Dim 24 Mar 2013 - 11:54

Habran avait deux bandes, une à Liège et une à Bruxelles. C’est à cette dernière que Léon De Staercke appartenait. Il a aussi fait partie de la bande de Baasrode. C’est ce qu’on appelle en jargon policier, "un beau mec" : un homme qui braque mais se tait. Un gros poisson assurément, malgré ses 75 ans. Le "vieux" ? Cet extrait d'article de presse date de 2012. Deux des PR restants sur le site CBW font quand même penser à Léon. Qu'est-ce qui l'a disculpé pour les faits de la seconde vague ?
Revenir en haut Aller en bas
Merovingien



Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 23/06/2011

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Dim 24 Mar 2013 - 21:48

La CBW a relu l'ancien dossier d'enquete sur PDS établi par la cellule Delta de Termonde. Les nouveaux enquêteurs de la CBW ont fait un rapport de synthèse foudroyant sur cette analyse. Leur conclusion est très simple: il n'y a aucun élément ni preuve que PDS aurait participé ou aurait contribué à l'attaque d'Alost. Au contraire pour la CBW le dossier de PDS est un dossier monté par la cellule de Termonde afin de pouvoir culpabiliser PDS.
Revenir en haut Aller en bas
Kranz



Nombre de messages : 743
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Dim 24 Mar 2013 - 21:48

CS1958 a écrit:
Deux des PR restants sur le site CBW font quand même penser à Léon. Qu'est-ce qui l'a disculpé pour les faits de la seconde vague ?

Il est facilement identifiable par sa petite taille d'après Henry.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De Staercke, Philippe   Aujourd'hui à 0:07

Revenir en haut Aller en bas
 
De Staercke, Philippe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» KACOU PHILIPPE est un faux prophète
» La République Française est une double oligarchie - Philippe Nemo
» Tombeau de Philippe Pot, Grand Sénéchal de Bourgogne.
» 26 mai : Saint Philippe Néri
» DENFERT-ROCHEREAU Pierre-Philippe - lieutenant-colonel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: les suspects-
Sauter vers: