les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Haemers, Patrick

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22
AuteurMessage
arthur29923



Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Haemers, Patrick   Mer 14 Fév 2018 - 11:34

http://www.lesoir.be/archive/recup/%25252Fhaemers-du-blouson-dore_t-19890301-Z01EUA.html

Haemers, du blouson doré

au cerveau du rapt de VDB

Rarement enquête judiciaire aussi difficile au départ aura dénoué aussi vite l'énigme du rapt de Paul Vanden Boeynants et, du coup, aura fait progresser une série d'autres dossiers noirs de la criminalité des dernières années. Au point qu'Evelyne Braibant, la compagne d'un lieutenant de Haemers, interpellée lundi à Bruxelles, a même été laissée en liberté, après interrogatoire.

Les indices accumulés désignent la bande de Patrick Haemers, du nom de l'insaisissable grand blond, ce fils de commerçant nanti de Woluwe, qui bascula d'une jeunesse facile dans la grande criminalité. Un blouson doré auquel il faut aujourd'hui coller au front l'étiquette d'ennemi public numéro un.

Du viol en bande d'une prostituée dans les années 70 à sa plus récente condamnation à deux ans pour fausses factures, de l'indulgence du tribunal de Tournai en 1983 pour un mini hold-up à son évasion sanglante du fourgon cellulaire en 1987, Patrick Haemers a quasi tout accumulé: l'alcool, la drogue, la violence, les attaques de fourgons en Belgique et, croit-on, en Norvège, les razzias sur une famille ou sur les clients d'un restaurant, le rapt de VDB et la dernière attaque à l'explosif d'un blindé de la G.M.I.C.

Son nom est aujourd'hui cité dans la plupart des dossiers lourds de ces dernières années, y compris dans les tueries du Brabant, à cause d'un riot-gun saisi à Nivelles en 1985 et des masques de carnaval découverts dans la dernière planque d'Uccle.

C'est trop pour un seul homme, même s'il est le chef d'une poignée de hors-la-loi et qu'il n'a pas pu lui-même participer à tout. Mais c'est trop aussi pour qu'il ne soit pas aujourd'hui traqué partout et par toutes les polices.

On peut craindre que Haemers soit ainsi arrivé à un point de non-retour, qu'il ait dépassé depuis belle lurette le niveau du «bandit d'honneur» que s'attribuait François Besse pour s'enfermer comme Jacques Mesrine dans l'«instinct de mort».

RENÉ HAQUIN.

EN PAGE 6

Nos informations

Patrick Haemers, du blouson

doré à l'ennemi public n°1...

Du viol d'une prostituée qu'il «paya» de trois ans de prison dont il purgea quartorze mois, voici, avec l'enlèvement de V.D.B. et l'attaque à l'explosif du fourgon blindé à Grand-Bigard, Patrick Haemers arrivé, à trente-six ans, au faîte de sa vie de criminel. Il est aujourd'hui l'ennemmi public numéro un, l'homme traqué comme le furent avant lui des Somville, des Besse et autres Mesrine.

Trois ans pour viol un soir de saoulerie. Deux ans, le minimum, pour un petit hold-up (5.000 francs), en 1981, à Deerlijck, commis avec l'arme de son frère Eric et en présence de son père Achille. Deux ans encore pour une affaire de fausses factures. En cavale depuis août 1987, quand ses amis attaquèrent le camion cellulaire qui le ramenait de Louvain à Bruxelles.

Enfant choyé par une grand-mère trop bonne, distraite et aveuglée, pourri par l'argent de son père, riche commerçant d'articles de sports de l'avenue Georges Henri à Woluwe-Saint-Lambert, Patrick Haemers eut une jeunesse facile. Cancre aux études, avisé dans le commerce, il aimait le hockey sur glace mais surtout la parade. A la recherche de satisfactions immédiates, butinant les filles comme des fleurs, avalant les verres de Stella trois par trois au Chalet, un de ses premiers quartiers généraux, à l'époque où il cassait voiture sur voiture, brûlait les feux en ville, les nuits de virée, sans se soucier des ennuis qui suivraient.

Avec la drogue et l'alcool, le hash, l'héro, le whisky et, dit-on aujourd'hui, la cocaïne, il se fit plus solitaire, plus secret, mais on le vit longtemps au zinc des Cerisiers, le bistrot de l'avenue voisine, à Woluwe. En janvier 1983, en correctionnelle à Tournai, le bon président Carbonnelle lui avait infligé le minimum (deux ans et une amende) comme à contre-coeur, lui faisant promettre de se désintoxiquer et de ne plus fréquenter le milieu dans lequel il s'abîmait déjà.

C'était trop tard. Son frère Eric prit ses distances, ouvrit un bistrot que la police dut fermer, avenue Georges Henri, il y a quelques années, après une scène de coups de feu. Patrick installa ses pénates à Grez-Doiceau puis à Chaumont-Gistoux. Il fréquenta dans la région de Wavre et à Bruxelles, au Happy et ailleurs, quartier Louise, des milieux interlopes où se côtoyent des fils dévoyés de bonnes familles, des truands, des sorteurs tranquilles et des «politiques» aux idées pures et dures.

De ces deux années qui séparèrent sa rapide libération de sa ré-arrestation à Bruxelles en octobre 1986, le nom de Patrick Haemers s'attacha à une invraisemblable série d'actions criminelles. Une série telle qu'on se prenait à dire que c'était un peu trop pour un seul homme. Son riot-gun, saisi à Nivelles en 1985, aurait, disait-on, tiré dans une des attaques des tueurs du Brabant. Patrick dînait parfois aux Trois Canards, le restaurant d'Ohain dont le patron Jacques Van Camp fut abattu en octobre 1983. On le cita encore en août 1984 après l'attaque du bureau de poste de Casteau. Puis en mai 1985 pour l'attaque d'un fourgon postal à Neufvilles, avant l'attaque à l'explosif, deux fois meurtrière, du fourgon postal de Verviers en novembre 1985. Le grand blond, c'était peut-être Haemers. Le grand blond qui avait loué, en mai 1984, l'appartement de Dampremy où l'on saisit 50 kilos d'explosifs des C.C.C. volés à Ecaussinnes? Haemers? Puis les attaques de Drogenbos, d'Evere, de Leerbeek, de Wezembeek, de Schaerbeek, contre des fourgons Securitas. Au total: quatre tués et plus de cent millions de butin. Haemers? Il ne pouvait tout de même avoir fait tout cela et avoir aussi été quelque temps en prison!

Il est arrêté en octobre 1986 avec Philippe Lacroix, confondus tous deux par la saisie chez lui d'armes, de munitions spéciales, d'argent provenant d'un fourgon Securitas et des clés du fourgon. Il écope de deux ans de prison pour fausses factures en avril 1987, quatre mois avant sa «libération» par un commando d'amis qui blessèrent le chauffeur du fourgon cellulaire et un gendarme à Heverlee. Haemers plonge alors dans la clandestinité totale, en même temps que son amie Denise Tyac et leur petit garçon.

Les enquêtes qui le visent s'internationalisent. La Mercedes de Denise Tyac, saisie en Norvège au début d'octobre 1986 par la police, touche au meurtre d'un garde de Securitas lors d'une agression dans un grand magasin de Malmö, par un grand blond à perruque, le 26 mars 1986. La police norvégienne fait aussi le rapprochement entre le «grand blond de Dampremy» et un autre grand blond à perruque, aperçu plusieurs fois devant le domicile d'Olof Palme, Premier ministre norvégien, avant son assassinat.

D'où le rapprochement fait par les Norvégiens, à la fin de l'année 1986, entre les attaques contre Securitas en Norvège et en Belgique, l'assassinat d'Olof Palme et les tueries du Brabant. Sans doute trop, encore, pour un seul homme...

Haemers dans la nature, son nom revient aussitôt dans une attaque à main armée à Leeuw-Saint-Pierre, dans les vols d'uniformes, d'armes et de dossiers (notamment un fichier des détenteurs d'armes de la commune) au commissariat de Lasne, dans la razzia sur les clients et la caisse des Jardins d'Agrippine, à Overijse, dans d'autres agressions dont la liste se termine provisoirement par l'enlèvement de V.D.B. et l'attaque à l'explosif, meurtrière à nouveau, contre un fourgon de la G.M.I.C. à Grand-Bigard, à la fin de janvier de cette année.

Né à Schaerbeek le 2 novembre 1952, Patrick Haemers avait la stature d'un hockeyman, la mentalité commerçante et le magasin de son père à sa disposition, des yeux bleus mais un regard de «grand veau», disaient les filles qui le fréquentaient à son époque de vitesse, de drogue et d'alcool...

Etrange coïncidence enfin entre lui et Eric Lammers, qu'on sait aussi en contact avec la bande de Patrick Haemers. Deux fils de bonne famille, deux jeunes gâtés, avec lesquels la justice a eu parfois quelque clémence, deux fils adorés par leurs pères, puisqu'Achille Haemers alla jusqu'à ramasser l'attaché-case du hold-up de Patrick à Deerlijck, en 1981 (il fut acquitté au nom de la sollicitude paternelle), et que Maurice Lammers suivit Eric dans l'attaque du camion de cigarettes à la fin de 1984...

RENÉ HAQUIN.
Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 661
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Haemers, Patrick   Mer 14 Fév 2018 - 12:18

Article du 1er Mars 1989.
Tout cella semble bien possible mais quand même :
« ... Le grand blond, c'était peut-être Haemers. Le grand blond qui avait loué, en mai 1984, l'appartement de Dampremy où l'on saisit 50 kilos d'explosifs des C.C.C. volés à Ecaussinnes? Haemers?  ... »

Et
 « ...Les enquêtes qui le visent s'internationalisent. La Mercedes de Denise Tyac, saisie en Norvège au début d'octobre 1986 par la police, touche au meurtre d'un garde de Securitas lors d'une agression dans un grand magasin de Malmö, par un grand blond à perruque, le 26 mars 1986. La police norvégienne fait aussi le rapprochement entre le «grand blond de Dampremy» et un autre grand blond à perruque, aperçu plusieurs fois devant le domicile d'Olof Palme, Premier ministre norvégien, avant son assassinat. ...»
Après 30ans rien ne viens infirmés ces hypothèses, Et si ont tien compte du témoignage de David VDS
ont se dit que René avait peux être vu juste ?
B.L. reste muet comme une carpe.


Dernière édition par pierre le Mer 14 Fév 2018 - 22:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
pierre



Nombre de messages : 661
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Haemers, Patrick   Mer 14 Fév 2018 - 21:28

On sait maintenant avec certitude que PH comme MB étaient
des confidents de Latinus.




...
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
pierre



Nombre de messages : 661
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Haemers, Patrick   Mer 14 Fév 2018 - 21:56

On sait aussi que VDB à participé à l'organisation de son propre kidnapping.
Et que d’après AH son entourage professionnel aurait pris contact
en vue d'aider à rassembler la caution Brésilienne …


VDB Prix du meilleure comédien 1989. Quel talent.
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
pierre



Nombre de messages : 661
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Haemers, Patrick   Mer 14 Fév 2018 - 22:07

Dans son livre DT écrit qu'il est possible qu'il fessait des aller/retour en Belgique.

Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
Willy-Nilly



Nombre de messages : 212
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: Haemers, Patrick   Jeu 15 Fév 2018 - 7:35

pierre a écrit:
On sait aussi que VDB à participé à l'organisation de son propre kidnapping.
Et que d’après AH son entourage professionnel aurait pris contact
en vue d'aider à rassembler la caution Brésilienne …

VDB Prix du meilleure comédien 1989. Quel talent.

Rançon payée 62 millions FB, dont 12 millions pour VDB (carnet Willy Acke)
PH travaillait déjà pour VDB à l'age de 20 ans. Il a été introduit chez VDB par son père Achille.
Revenir en haut Aller en bas
Willy-Nilly



Nombre de messages : 212
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: Haemers, Patrick   Jeu 15 Fév 2018 - 7:49

Rançon payée par Israel? ça vous étonne? VDB était un ami d'Israel. C'est VDB qui avait commandé plus de 100 Mirage V chez Dassault. Marcel Dassault s'appelait BLOCH, il était juif.
Les Mirages III et V chasseurs israeliens autant que français.

https://www.youtube.com/watch?v=kCTMmWjzRpc
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12797
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Haemers, Patrick   Jeu 15 Fév 2018 - 8:46


Sans oublier que Paul Vanden Boeynants correspondait avec Douglas MacArthur II.

A mon avis, ils étaient tous les deux au courant de l'existence des réseaux stay-behind...

Douglas MacArthur II a bien connu les autorités militaires belges à l'époque de l'opération "Dragon rouge" (1964).




Dernière édition par HERVE le Jeu 15 Fév 2018 - 8:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Haemers, Patrick   Jeu 15 Fév 2018 - 8:53

Ne pas confondre israélite et Israélien.
Le Mirage est français, le Kfir est israélien.
Si demain, les Américains refusent d'honorer un commande de F35, la Belgique pourrait produire un avion inspiré du F35, si elle en est capable.
Ce ne sont pas les juifs qui ont tué le Christ.


Dernière édition par Etienne le Sam 17 Fév 2018 - 0:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Willy-Nilly



Nombre de messages : 212
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: Haemers, Patrick   Jeu 15 Fév 2018 - 9:03

@Etienne. Jetez enfin ces bouquins d'histoire de la primaire.
Revenir en haut Aller en bas
arthur29923



Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Haemers, Patrick   Ven 16 Fév 2018 - 17:27


"le fait ce serait passée le 7 mars 1987"


Édouard de Faucigny-Lucinge, de haute naissance, son père étant prince, avait, alors qu’il était âgé de vingt-trois ans, commis avec deux comparses trois agressions à main armée contre des commerçants et avait tenté de désarmer un policier en faction place du Panthéon, devant le domicile de Laurent Fabius, ancien Premier ministre.

https://thepremierees.blog4ever.com/les-comparutions-immediates

pour info
Paris, 14 octobre.
le soir 16/10/1989 à 00:00
Jacques Cordy


Trois condamnations relativement indulgentes dans l'affaire des «blousons dorés»-gangsters, à la cour d'assises de Paris. Edouard de Faucigny-Lucinge, 23 ans, le chef de la petite bande s'est vu infliger huit ans de réclusion criminelle, au lieu des dix requis par l'avocat général. Ses comparses, Laurent Communier et Philippe Lachavanne, tous deux âgés de 22 ans, ont «pris» sept et six ans de la même peine.

Ces jeunes gens de bonne famille s'étaient dévoyés durant quatre mois, le temps de trois agressions à main armée et d'une fusillade-poursuite avec des policiers. Ils avaient fait «bonne impression», il est vrai, aux jurés, et aux avocats des parties civiles. Il n'est pas jusqu'au procureur qui n'ait été influencé favorablement par la manière dont ils ont répondu aux accusations formulées contre eux.

Ce dernier avait finalement prononcé un réquisitoire assez modéré, d'une sérénité qui n'excluait cependant pas la sévérité. S'il avait conclu sur une demande de peines de prison assez fortes, c'est qu'il avait fait valoir que, plus que d'autres, de par leur naissance dans des milieux aisés, de par leur éducation et par les études supérieures auxquelles ils avaient eu accès, ils avaient eu plus de chance que d'autres jeunes gens de leur âge; et s'étaient donc livrés à un gâchis plus grand qu'il convenait de sanctionner en proportion.

Réalité brutale

Ni le fils du prince de Faucigny-Lucinge, ni ses compagnons de (mauvaise) route ne s'étaient dérobés à la réalité brutale des faits. Ils avaient reconnu leur aveuglement d'un moment, et ne s'étaient pas esquivés à leurs responsabilités. Agresser un bijoutier ou un armurier, l'arme au poing; s'attaquer de nuit, en tirant nombre de coups de feu, à des policiers; préparer le rapt (non exécuté) de la fille de Serge Gainsbourg: tout cela relève du pur banditisme. Ils ne l'ont pas nié et ne se sont guère cherché d'excuses.

Ils n'ont pas non plus véritablement expliqué leur comportement durant tout ce temps où ils s'étaient fait du cinéma. Des fils à papa qui s'ennuyaient et qui étaient prêts à toutes les bêtises? Un des avocats des parties civiles (les policiers tirés comme des lapins, place du Panthéon) les avait tout de même qualifiés de bande de voyous, estimant qu'ils n'étaient pas les enfants de choeur qu'ils veulent paraître à présent. L'autre avocat (représentant les commerçants braqués par le trio) avait déclaré que, pour lui, il y avait place à l'espérance-.

JACQUES CORDY.
http://www.lesoir.be/archive/recup/%25252Findulgence-pour-trois-fils-a-papa_t-19891016-Z02228.html

besse george -17 novembre1986 (ad)
boutboul perrot- 28 decembre 1985
Revenir en haut Aller en bas
falco



Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: Haemers, Patrick   Ven 16 Fév 2018 - 17:38


Bonjour Arthur,

Voulez-vous dire que Patrick Haemers était un pauvre petit qui s'ennuyait et était prêt à toutes les bêtises? Un pauvre gamin?

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
C.P.



Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 05/01/2018

MessageSujet: Re: Haemers, Patrick   Ven 16 Fév 2018 - 17:56

HERVE a écrit:

Sans oublier que Paul Vanden Boeynants correspondait avec Douglas MacArthur II.

A mon avis, ils étaient tous les deux au courant de l'existence des réseaux stay-behind...

Douglas MacArthur II a bien connu les autorités militaires belges à l'époque de l'opération "Dragon rouge" (1964).


Bonjour Hervé,

La présence de l'ambassadeur des USA, votre "sulfureux" Douglas Mac Arthur II, peut-être considérée comme normale, voire obligatoire lors d'une remise d'un ordre national à un officier américain par le Roi des Belges. Cela n'implique pas pour autant que le dit Mac Arthur II soit copain comme cochon avec les colonels Caldwell (USAF) et Laurent (cmdt du Rgt Para-commando).

Bien à vous
Revenir en haut Aller en bas
C.P.



Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 05/01/2018

MessageSujet: Re: Haemers, Patrick   Ven 16 Fév 2018 - 18:01

Quant à notre VDB national, grand homme d'état, grand maître de la finance, champion international de la combine, ne fut-il pas qualifié lors de son procès de, je cite de mémoire, "fraudeur invétéré" ou quelque chose du genre, par la Présidente du tribunal?
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Haemers, Patrick   Ven 16 Fév 2018 - 19:01

Willy-Nilly,
À quels livres faites-vous allusion ?


Dernière édition par Etienne le Ven 16 Fév 2018 - 19:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
falco



Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: Haemers, Patrick   Ven 16 Fév 2018 - 19:02

Revenir en haut Aller en bas
arthur29923



Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Haemers, Patrick   Ven 16 Fév 2018 - 23:25


pour rappel

https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Loiseau

affaire Dominique Loiseau sur fond de scandale du gang des ripoux

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gang_des_postiches

Berliner explique aux autres son expérience en matière d'effraction sur les modèles réduits de coffres-forts "Fichet-Bauche

g berliner
Il est le demi-frère de Bruno Berliner, gangster français des années 1980, membre du célèbre gang des postiches
A l'âge de quinze ans il quitte sa famille pour vivre avec une secrétaire de maison de disques
il connaît un premier succès en 1974 avec sa chanson Pour toi je veux vivre.
--------
fichet -bauche

-spaggiari Albert trouve un travail à la société Fichet-Bauche, fabricant de coffres-forts. Celle-ci se trouve à Dakar
au senegal
https://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Spaggiari

il me semble avoir lu que m tyack haemers parle aussi de fichet bauchet (?)pour leur villa(?)
pour un test ?
------
casse de la general a nice et casse de la rue haute

des titres ???

-----
Revenir en haut Aller en bas
arthur29923



Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Haemers, Patrick   Dim 18 Fév 2018 - 18:46

fichet bauche
peut etre que m bouhouche (ancien des stup?) avait apprit la faiblesse de c est coffres
et avait un projet du meme genre au depard de la rue de la buanderie

--------------

Achille avait repris une boulangerie à Montpellier où, disent les policiers, le père du grand blond vendait à présent des... pistolets en mie de pain.

Nous avons appris, hier, le décès, à Montpellier, du père de Patrick Haemers, le plus fameux truand belge des vingt dernières années. Son décès nous a été confirmé par le maïeur de Woluwe, Georges Désir.

Courtraisien de naissance, Achille Haemers a longtemps vécu dans cette commune bruxelloise, plus exactement avenue Georges Henri.

Egalement patron de bar (s), Achille tenait à Woluwe un commerce florissant d'articles de sport.

En septembre 1981, Achille et Patrick Haemers braquaient ensemble l'agence BBL de Deerlijk. L'affaire leur avait rapporté un demi-million. Avec le recul, le braquage apparaît comme le premier méfait (connu) de Patrick Haemers. Le fils bon élève avait vite appris et s'était vite transformé en cerveau d'une bande redoutable de solides braqueurs de fourgons. A Deerlijk, l'époque des débuts, père et fils s'étaient pourtant fait repérer stupidement: un témoin avait relevé l'immatriculation de la BMW volée juste avant le braquage. Fin des années 1980, Haemers fils, lassé des hold-up sanglants, enlevait l'ex-Premier ministre Paul Vanden Boeynants. Au début des années 90, il était retrouvé au Brésil et extradé, en cage, comme un fauve, vers la Belgique.

http://www.dhnet.be/archive/deces-du-pere-haemers-51b86500e4b0de6db9a480bf

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t1066p125-service-d-action-civique-sac#105722

Cette société avait soi-disant des filiales en France, en Espagne et en Suisse. L'enquête a révélé qu'en fait, ces filiales n'existaient que sur papier. Le laboratoire de Bruxelles mélangeait de l'héroïne à du son. Le produit était ensuite exporté en Suisse et en Suède, et l'héroïne séparée du son. Le produit des ventes était destiné au SAC, dont le chef était un certain Bougriart
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Haemers, Patrick   

Revenir en haut Aller en bas
 
Haemers, Patrick
Revenir en haut 
Page 22 sur 22Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22
 Sujets similaires
-
» Saint Patrick et commentaire du jour "Ne devais-tu pas...avoir pitié de ton compagnon
» Le cinquième rêve de Patrick van eersel
» Tu m'appelles en arrivant de Patrick Sébastien
» Traductions effectuées par: MR PATRICK ROUILLY du site Photovni
» Le Canon de St Patrick (spiritualité celtique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: les suspects-
Sauter vers: