les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Cabo Jacques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dim



Nombre de messages : 1620
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Cabo Jacques   Jeu 7 Jan 2010 - 17:01

milieu namurois, Blijweert, Cabo, ... > Banque Copine > Finné + boxes > TBW ?

une piste à explorer? Cabo et Blijweert étaient-ils important? Mr. Verdeyen, une opinion?

“Ce n'est peut-être pas une coïncidence que l'on retrouve des armes de l'ESI, Beijer Robert, Bouhouche Madani et cs. et des boxes loués par une société immobilière dont les administrateurs sont, pour certains, en tout cas, des administrateurs du groupe Copine.” (s: Audition de Godbille Jean-François, 25-2-1997, 37-38).

Jacques Cabo: ex-adminstrateur de la Soginvest (avec Blijweert Renaat), la Banque Copine (avec Blijweert Renaat) et Progime (avec d’Arschot Schoonhoven Arnould; société immobilière lié à la location des boxes où on a retrouvé les armes de l’ESI). (s: Rapport Godbille).

Banque Copine = Banque namuroise qui a fait faillite au débit des années 80. Le capital initial était détenu par la famille Copine et plus particulièrement le compte de Meeûs d’Argenteuil Charles et Pauwels Walter. Blijweert Renaat, Cabo Jacques et d’Arschot Schoonhoven Arnould ont été administrateurs. L’activité de cette banque a fait objet d’une instruction judiciaire clôturée (prescription). Le directeur de la siège à Bruxelles (Avenue Louise) était Finné Léon, tué par les TBW. Cette banque fut ensuite rachetée par Citibank. (s: Rapport Godbille).

Renaat Blijweert: père de Koen Blijweert > dossier Atlas ("la nébuleuse"; Przed. F.), Amelinckx et autres affaires

Selon Bultot, les TBW seraient lié à un trafic d'armes et de drogue entre Israël et des pays arabes (Liban), trafic transitant par la Belgique et l'Amérique latine, grâce à l'ingénieur de la FN Mendez Juan (abattu en janvier 1986 à Rosières) qui s'occupait des «end users», des documents justifiant les ventes d'armes à destination des pays d'Amérique latine. Ces transactions seraient passées par la banque Copine via Finné Léon, abattu en septembre 1985 par les TBW près du Delhaize-Overijse. Bultot réinjecte aussi dans ses explications le vieux dossier des ballets roses en Brabant wallon, affirmant savoir que le couple Fourez Jacques-Dewit Elise, abattu par les TBW au Colruyt de Nivelles en septembre 1983, «s'occupait des invités». (s:Le soir 10/11/1995).
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1620
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Cabo Jacques   Jeu 7 Jan 2010 - 17:26

Banque Copine > CCF > Van Wijck + Gherardi Dandolo > Ordre du Rouvre, Cercle des Nations, ...

Affaire Van Wijck: déboires d'un restaurateur bruxellois. Mercredi matin, à la 49e chambre correctionnelle qui étudie les onze gros cartons de l'affaire Van Wijck Richard et consorts, on a entendu les parties civiles, c'est-à-dire les victimes. Me Le Clercq Roger défendait les intérêts d'un sympathique restaurateur de la rue des Boucher qui a été véritablement ruiné dans cette aventure. Le cas est exemplaire et mérite d'être rapporté en ses détails. Courageux homme que ce Martin Sylvain! Deux fois dans sa vie, il a construit une affaire de restauration florissante. Deux fois aussi, il a dû mettre les pouces. La première fois ce fut au Zaïre: le pouvoir nationalisa purement et simplement son entreprise. La seconde fois, il fut victime de ces personnes qui sont traduites en justice aujourd'hui. M. Martin Sylvain est d'origine française. Quand son conseiller en matières financières (un ancien de la Banque Copine) lui a proposé de placer les deux à trois millions de bénéfices qu'il a réalisés dans son restaurant de la rue des Bouchers à la CCF, organisme financier belge dont MM. Van Wijck Richard et Gherardi Giorgio sont administrateurs, M. Martin Sylvain trouve l'idée bonne. Etant Français, il pense à la CCF de son pays, qui est une institution connue, solide, sérieuse. Victime de la déconfiture de la Banque Copine, où il avait également investi quelques biens, M. Martin Sylvain se voit contraint d'aller retirer son argent à la CCF bruxelloise. On lui dit que ce retrait n'est pas possible, mais qu'on peut sans difficulté recevoir un prêt de 2,5 millions de francs, contre signature d'une traite de 3,623 millions, principal et intérêts. M. Martin Sylvain accepte, et le jour même de la signature de ce contrat de prêt, la traite qui porte la signature de M.Martin Sylvain se retrouve à la Banque de Benelux où les dirigeants de la CCF s'en servent à l'appui d'une demande d'augmentation de crédit. Quand les affaires tourneront mal pour CCF, la Banque de Benelux va réclamer le produit de cette traite à M. Martin Sylvain, le traduisant devant le tribunal de commerce, lequel ne semble connaître que la rigueur cambière et n'a que faire des relations entre M. Martin Sylvain et la CCF. M. Martin, qui a effectué d'autres dépôts à la CCF, se voit donc spolié aujourd'hui des 6,5 millions de crédit à la CCF auxquels il faut ajouter les 2,5 millions que lui réclame la Banque de Benelux. En début d'audience, on est revenu sur l'incident de la violation possible du secret de l'instruction. Le procureur du Roi émet des réserves. Ou bien le document déposé la veille par Me Magnée est un faux visant à compromettre la Sûreté-Belgique dans cette affaire, ou bien il est authentique, mais alors, il est possible que l'information ouverte débouchera sur une instruction et probablement plusieurs poursuites. - Tant qu'il n'est pas prouvé que c'est un faux, réplique Me Magnée, il faut considérer le document comme étant vrai. Et pour ce motif, j'ai déposé plainte ce matin même au nom de M. Van Wijck Richard auprès du Procureur, avec constitution de partie civile. Autre point marqué par M. Van Wijck Richard : il n'est pas impossible que le procureur renonce à l'une des préventions importantes retenues contre Van Wijck Richard relative à un détournement d'actif. Après une seconde audition de l'expert Ghyoot Marc, il appert en effet qu'en ce point précis au moins, M. Van Wijck Richard est davantage une victime qu'un escroc. On le saura au cours du réquisitoire, en cette fin de semaine. (s: Le soir 18/05/1989).

qui est le conseiller mentionné dans le texte?
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Cabo Jacques   Ven 8 Jan 2010 - 23:25

dim a écrit:
Banque Copine > CCF > Van Wijck + Gherardi Dandolo > Ordre du Rouvre, Cercle des Nations, ...

Affaire Van Wijck: déboires d'un restaurateur bruxellois. Mercredi matin, à la 49e chambre correctionnelle qui étudie les onze gros cartons de l'affaire Van Wijck Richard et consorts, on a entendu les parties civiles, c'est-à-dire les victimes. Me Le Clercq Roger défendait les intérêts d'un sympathique restaurateur de la rue des Boucher qui a été véritablement ruiné dans cette aventure. Le cas est exemplaire et mérite d'être rapporté en ses détails. Courageux homme que ce Martin Sylvain! Deux fois dans sa vie, il a construit une affaire de restauration florissante. Deux fois aussi, il a dû mettre les pouces. La première fois ce fut au Zaïre: le pouvoir nationalisa purement et simplement son entreprise. La seconde fois, il fut victime de ces personnes qui sont traduites en justice aujourd'hui. M. Martin Sylvain est d'origine française. Quand son conseiller en matières financières (un ancien de la Banque Copine) lui a proposé de placer les deux à trois millions de bénéfices qu'il a réalisés dans son restaurant de la rue des Bouchers à la CCF, organisme financier belge dont MM. Van Wijck Richard et Gherardi Giorgio sont administrateurs, M. Martin Sylvain trouve l'idée bonne. Etant Français, il pense à la CCF de son pays, qui est une institution connue, solide, sérieuse. Victime de la déconfiture de la Banque Copine, où il avait également investi quelques biens, M. Martin Sylvain se voit contraint d'aller retirer son argent à la CCF bruxelloise. On lui dit que ce retrait n'est pas possible, mais qu'on peut sans difficulté recevoir un prêt de 2,5 millions de francs, contre signature d'une traite de 3,623 millions, principal et intérêts. M. Martin Sylvain accepte, et le jour même de la signature de ce contrat de prêt, la traite qui porte la signature de M.Martin Sylvain se retrouve à la Banque de Benelux où les dirigeants de la CCF s'en servent à l'appui d'une demande d'augmentation de crédit. Quand les affaires tourneront mal pour CCF, la Banque de Benelux va réclamer le produit de cette traite à M. Martin Sylvain, le traduisant devant le tribunal de commerce, lequel ne semble connaître que la rigueur cambière et n'a que faire des relations entre M. Martin Sylvain et la CCF. M. Martin, qui a effectué d'autres dépôts à la CCF, se voit donc spolié aujourd'hui des 6,5 millions de crédit à la CCF auxquels il faut ajouter les 2,5 millions que lui réclame la Banque de Benelux. En début d'audience, on est revenu sur l'incident de la violation possible du secret de l'instruction. Le procureur du Roi émet des réserves. Ou bien le document déposé la veille par Me Magnée est un faux visant à compromettre la Sûreté-Belgique dans cette affaire, ou bien il est authentique, mais alors, il est possible que l'information ouverte débouchera sur une instruction et probablement plusieurs poursuites. - Tant qu'il n'est pas prouvé que c'est un faux, réplique Me Magnée, il faut considérer le document comme étant vrai. Et pour ce motif, j'ai déposé plainte ce matin même au nom de M. Van Wijck Richard auprès du Procureur, avec constitution de partie civile. Autre point marqué par M. Van Wijck Richard : il n'est pas impossible que le procureur renonce à l'une des préventions importantes retenues contre Van Wijck Richard relative à un détournement d'actif. Après une seconde audition de l'expert Ghyoot Marc, il appert en effet qu'en ce point précis au moins, M. Van Wijck Richard est davantage une victime qu'un escroc. On le saura au cours du réquisitoire, en cette fin de semaine. (s: Le soir 18/05/1989).

qui est le conseiller mentionné dans le texte?

Jacques CABO est important dans le livre 'la filière bleue' de Van Bosbeke (éditions EPO) ; scandale GOL, kirschen and co
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11392
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Cabo Jacques   Mer 9 Juil 2014 - 9:14


Extrait de "Kirschen et Co" :
















Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11392
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Cabo Jacques   Lun 28 Juil 2014 - 14:26


http://www.justice.public.lu/fr/jurisprudence/cour-cassation/commercial/2009/07/2653/COM090709_2653-49.pdf

(...)  La S.A. Soginvest reproche à Renaat Blijweert et à Roger D'Hondt
d'avoir commis de lourdes fautes dans la gestion de la S.A. Soginvest et de
s'être faits les complices de la S.A. Sonages (anciennement Banque
Copine) dans la transaction décrite plus haut dans le présent arrêt,
destinée à assainir les finances de Banque Copine au détriment de la S.A.
Soginvest. Ils auraient agi en leur double qualité d'administrateurs de
Soginvest et de dirigeants du groupe Amelinckx, au profit duquel ils
auraient négligé les intérêts de Soginvest, ceci ensemble avec Jacques
Cabo, qui avait la double qualité d'administrateur de Soginvest et de
dirigeant de Banque Copine.
 (...)

Dans ladite convention Renaat Blijweert et Roger D'Hondt, tous
deux liés aux Etablissements Amelinckx, y occupant des postes importants
déjà précisés dans le présent arrêt, ont représenté la SA. Soginvest en
cours de formation et se sont portés fort pour elle.

Lorsque la S.A. Soginvest a été constituée par acte du 19 décembre
1980, Renaat Blijweert et Roger D'Hondt ont chacun souscrit une action
du capital et ont été nommés administrateurs de la société ensemble avec
Jacques Cabo et Louis Lenne. (...)

Revenir en haut Aller en bas
luanda



Nombre de messages : 572
Date d'inscription : 05/12/2013

MessageSujet: Re: Cabo Jacques   Dim 14 Sep 2014 - 15:33

.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cabo Jacques   Aujourd'hui à 21:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Cabo Jacques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ALLIX (Jacques-Alexandre-François) lieutenant-général
» Saint Jacques le Majeur Apôtre et commentaire du jour "Si vous, qui êtes mauvais, savez donner de bonnes choses à vos..."
» Jean-Jacques Vélasco s’exprime enfin !
» Jean Jacques Velasco: J'ai parlé des ovnis avec Lionel Jospin et Mitterrand
» Les confessions de Jean-Jacques ROUSSEAU.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: