les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 VMO (Vlaamse Militanten Orde)

Aller en bas 
AuteurMessage
SiscoF



Nombre de messages : 248
Age : 62
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: VMO (Vlaamse Militanten Orde)   Ven 12 Fév 2010 - 19:50

Bonjour,

Que pensez-vous du VMO (Vlaamse Militanten Orde) ? Organisation (milice privée) d'extrême-droite flamande.

Néo-nazi et par conséquent xénophobe et anti-communiste mais aussi et surtout anti-wallons/francophones et partisan d'une Flandre indépendante et d'un Etat plus fort, plus strict, le VMO est fondé et historiquement constitué de collaborateurs de l'occupation allemande nazie en Belgique (S.S. Flamands).

Simplement désignés comme "flamingants", les méthodes du VMO font peu à peu friser les autorités lorsqu'il commence à commettre des attaques et des "attentats" à la bombe vis-à-vis de commerces (généralement des bars) étrangers et francophones ou de groupes de gauche et anti-fascistes.

De nombreuses têtes dirigeantes du parti politique d'extrême-droite flamand Vlaams Belang (ex-Vlaams Blok) en sont issues.

La politique de ce parti est entre autres axée sur la sécurité, les tueries ont donc dû lui profiter indirectement.

Dates intéressantes : Le VMO est poursuivi pour milice privée en 1981 et condamné et dissout en 1983 ...

Dernier aspect (encore plus mince), les TBW ayant essentiellement été proférées dans la région francophone du Brabant (pas de différences Flamand/Wallon à l'époque), pensez-vous que si les auteurs étaient issus de l'extrême-droite cela ait son importance ?

C'est un peu tiré par les cheveux je vous l'accorde, et loin de moi l'envie d'emmêler encore plus les axes exploités, c'est une réflexion qui m'est venue à l'esprit et je ne formule aucune accusation (sur base de quels faits d'ailleurs).
Mais cela peut être une piste intéressante, au même titre que son homologue le W.N.P.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8411
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: VMO (Vlaamse Militanten Orde)   Ven 12 Fév 2010 - 23:28

WNP=VMO + 1

comme canon 88 = HH

ha sar d
Revenir en haut Aller en bas
SiscoF



Nombre de messages : 248
Age : 62
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: VMO (Vlaamse Militanten Orde)   Sam 13 Fév 2010 - 0:22

Bonsoir K et merci pour votre intervention.

Qu'entendez-vous par votre "WNP = VMO +1" ?

Le WNP, organisation très similaire il est vrai mais plutôt francophone et issue du FJ a été soupçonnée car déjà très surveillée par la SE sans compter les personnalités qui en faisaient partie (Paul Latinus par exemple).

Mis à part l'incendie de Pour, je ne vois pas en quoi ces deux organisations seraient liées.
Revenir en haut Aller en bas
jc1243401



Nombre de messages : 1089
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: VMO (Vlaamse Militanten Orde)   Sam 13 Fév 2010 - 0:42

Et si ?

source : http://www.resistances.be/tueurs2.html

Europese partij-Parti européen (EPE)

Ce minuscule petit parti néonazi fut actif, entre 1971 et 1989, à Bruxelles. Son dirigeant-fondateur, feu Jacques Borsu, dans les années 60, avait milité dans l’organisation Jeune Europe. Par la suite, il s’engagea comme mercenaire en Afrique sous les ordres de Bob Denard. L’EPE collabora avec plusieurs structures d’extrême droite (dont les NEM-Clubs, le Front de la jeunesse,...) et avec d’autres qui servaient de lieu de rencontre entre les radicaux de cette mouvance et des milieux plus fréquentables (Comité Hongrie 1956-1976 ou Pro Vita, par exemple).

Des contacts entre le dirigeant de l’EPE et des personnalités du CEPIC eurent lieu. En juillet 1976, « Europe en Avant » (« l'organe de combat du Parti européen ») publia une interview de Robert Verbelen, un ancien nazi belge recruté après la Guerre 40-45 par l’un des services secrets américains.

Ce « parti européen » fut l’allié francophone du Vlaamse militanten orde (VMO). Lors du procès de ce dernier, en 1981 à Anvers, Borsu fut d’ailleurs condamné. Autres liens: des organisations néonazies internationales comme le Nouvel ordre européen (NOE), l’ANS (groupuscule terroriste allemand), le Mouvement européen, ainsi que Léon Degrelle. Des activistes de l’EPE se retrouveront au WNP. Parmi eux : Christian Elnikoff. Suite au décès de Jacques Borsu, le 2 novembre 1989, l’EPE disparut.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
avatar

Nombre de messages : 7888
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: VMO (Vlaamse Militanten Orde)   Sam 13 Fév 2010 - 11:42

Le procès du VMO s'est déroulé quand se sont produites les premières tueries... A creuser éventuellement.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
jc1243401



Nombre de messages : 1089
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: VMO (Vlaamse Militanten Orde)   Sam 13 Fév 2010 - 13:10

Rien de bien nouveau mais quelque peu dans la ligne de réflexion proposée par SiscoF

Citation :

... C'était l'époque de Paul Latinus, découvert mort à Court-Saint-Etienne en 1985, et du groupe Westland New Post (WNP) qui entreprit d'infiltrer, y compris pour les déstabiliser, l'armée belge et le siège bruxellois de l'Otan. Paul Latinus était un ancien officier de réserve. C'était aussi le temps du Front de la jeunesse où l'on retrouvait un groupe «G» comme «Gendarmerie» et un groupe «M» comme «Militaires».

L'extrémisme de droite trouvait dans l'armée à la fois un cadre d'entraînement et un terrain de recrutement. Bert Eriksson, l'ancien leader du Vlaamse militanten orde (VMO), était un ancien paracommando. Hervé Van Laethem, dirigeant du groupe néo-nazi francophone Assaut, était un ancien sous-officier de l'armée belge.

Sur fond de guerre froide et d'anticommunisme radical, l'extrême droite rêvait de fomenter en Belgique un coup d'Etat et d'instaurer un régime proche de la dictature des colonels grecs ou du régime de Pinochet.

Les mouvements flamands et francophones ont cependant défendu à l'égard de l'Etat belge des points de vue différents. Et ils continuent à le faire aujourd'hui, même s'ils se retrouvent sur le terrain de la haine des allochtones. «L'extrême droite flamande est contre l'Etat belge. L'extrême droite francophone est unitariste», reconnaît Manuel Abramowicz, de l'ASBL antifasciste RésistanceS. «Mais pour eux, l'essentiel, c'est l'organisation du chaos. Ce qu'ils prévoient, c'est une guerre ethnique.» - La Libre Belgique 2006
Revenir en haut Aller en bas
SiscoF



Nombre de messages : 248
Age : 62
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: VMO (Vlaamse Militanten Orde)   Sam 13 Fév 2010 - 13:26

Merci pour ces précisions JC
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8411
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: VMO (Vlaamse Militanten Orde)   Sam 13 Fév 2010 - 13:53

V+1=W
M+1=N
O+1=P
ds la suite de l'alphabet
c'est seulement un hasard
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: VMO (Vlaamse Militanten Orde)   Dim 4 Mar 2012 - 22:44

Certainement un hazard :-)
Le vieux Bert avait l'habitude d'acceuillir ses invités luxo. au cafdé Odal en chantant en luxembourgeois quelques lignes de chansons patriotiques. Il se ventait d'avoir de bons copains au G.D. De qui s'agissait-il ? Francis Dossogne nous lit encore ?

Revenir en haut Aller en bas
Cheshire cat

avatar

Nombre de messages : 957
Date d'inscription : 06/08/2013

MessageSujet: Re: VMO (Vlaamse Militanten Orde)   Sam 1 Sep 2018 - 18:18

michel a écrit:
Le procès du VMO s'est déroulé quand se sont produites les premières tueries... A creuser éventuellement.
C'est probablement la branche flamande qui devrait aussi dépendre du Cercle des Nations et (les subalternes le CEPIC), aile droite du PSC-CVP et aile Gauche du PRL-PVV. 
Une organisation polycriminelle néo-nazie ; criminalité en col blanc (c'est a dire fraude fiscale,trafic d'influence, corruption de fonctionnaire, blanchiment d'argent) , proxénétisme, prostitution, traite des êtres humains et drogue (liste non exhaustive)
Avec ses clubs privés, ses lieux de rencontre (Dancings Mirano, Dancing Circus et Parc Savoy (qui se muent à l'occasion en clubs privés du Cercle des Nations).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VMO (Vlaamse Militanten Orde)   

Revenir en haut Aller en bas
 
VMO (Vlaamse Militanten Orde)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Orde de réquisition et ordre de recettes
» Bataille de CRAONNE (Aisne), 7 mars...
» Le sang versé dans le monde et le sang versé par Jésus
» Le nouveau temps des mormons.
» Le Nouvel Ordre Mondial va s'installer. Il y aura un recensement de la population...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Les axes exploités :: Extrême droite-
Sauter vers: