les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 De l'entrainement au passage à l'acte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Kranz



Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: De l'entrainement au passage à l'acte   Lun 27 Juil 2009 - 15:00

Jacques B. a écrit:


Donc retrouver des plombs de cal. 12 n'apportera pas grand chose pour identifier l'arme mais peut donner d'autres infos comme distance de tir, position du tireur, etc...

Je pense qu'on se base sur les douilles pour identifier ces armes.
Revenir en haut Aller en bas
Kranz



Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: De l'entrainement au passage à l'acte   Lun 27 Juil 2009 - 15:03

Jacques B. a écrit:


Pourtant selon la description des projectiles récupérés dans l'affaire Angelou, l'analyse n'a pas dû être simple. Un rapport (ou du moins un résumé des conclusions) est-il disponible?

Jamais rien vu de tel, mais si mes lectures sont exactes il s'agissait d'un pistolet .22
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'entrainement au passage à l'acte   Lun 27 Juil 2009 - 15:09

Dans le cas des fusils de chasse. il n'y a pas d'autres solutions. D'ailleurs il serait intéressant de voir les croquis (ou de les refaire) de chaque braquage pour en déduire d'après la position des douilles et les témoignages le parcours exact de chaque braqueur dans chaque attaque.
E. Vos laisse entendre que "tueur" était parti à la chasse aux victimes à Alost Ce n'est vraiment pas banal, des croquis avec les emplacements des étuis éjectés seraient très utile.

Quant au .22. Je ne suis pas certain que l'état des projectiles (éclatés) ait pû permettre de relier à 100/100, les meurtres Angelou, Van Den Eyde et chien de Jadot.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'entrainement au passage à l'acte   Lun 27 Juil 2009 - 15:20

L'utilisation du .22 justement est très significative. Tirer au .22 sur la police, des véhicules ou des cibles éloignées est complètement absurde. Par contre, comme utilisé sur Angelou au moins, (pour les autres il faudrait plus de détails) fait très "pro" à cause de l'utilisation de munition de faible puissance (= modérateur de son) et de tête hollow point (dum-dum = fragmentation.)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7138
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: De l'entrainement au passage à l'acte   Lun 27 Juil 2009 - 15:26

Je ne suis pas certain que des hollow point ont été utilisées dans le cas Angelou mais bien de le meurtre de Mendez.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'entrainement au passage à l'acte   Lun 27 Juil 2009 - 15:36

Le meurtre de Mendez c'est du hollow point (tête creuse) aussi mais en 9P.
Je n'arrive plus à retrouver où j'ai lu (livre Dupont et Ponsaers?) que du .22 hollowpoint avait été tiré sur Angelou. Dans la liste des munitions il y a du .22 subsonique hollow point. Les blessures de Angelou ne paraissent pas compatible avec une balle hollow point lancée à pleine charge mais ont l'air de l'être si la munition est subsonique.
C'est difficile de se faire une idée seulement sur des écrits de deuxième main. Il y a plusieurs versions contradictoires de beaucoup de choses, un peu partout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'entrainement au passage à l'acte   Lun 27 Juil 2009 - 16:28

Par exemple dans ce fil: http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/armes-et-munitions-f42/pistolet-semi-automatique-de-calibre-22-lr-fn-t1216.htm
il est dit que l'arme utilisée est un pistolet FN. Felix explique que certaines des munitions utilisées peuvent avoir inutilisé le mécanisme semi-automatique de l'arme.
Tout celà fait nettement moins "pro" qu'un revolver qui n'éjectera pas les douilles sur les lieux.

Sans vouloir en faire une hypothèse, les faits dégagent un arôme de mythomanie maniaque des armes où des techniques plus ou moins "pros" sont mélangées avec des choses relevant de la légende urbaine, du mythe ou de l'amateurisme. Revue sur les munitions, cartouchières artisanales, bric-à-brac de calibres différents, télécommandes, cisaillage des cartouches de 12, choix du cal 12, non-usage des pistolet-mitrailleurs...

Même dans l'hypothèse d'un plan avec des objectifs cachés, les exécuteurs n'ont pas l'air d'un commando bien huilé. Ce qui ne veut pas dire qu'il ne soit pas possible de manipuler un groupe de cinglés.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1429
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: De l'entrainement au passage à l'acte   Lun 27 Juil 2009 - 20:27

Petite précision pour limiter les risques de "départs tous azimuts".

Les ogives des anciennes balles subsoniques de 22lr (ou 5.5, pour ceux qui préfèrent) avaient la "pointe creuse"... moins dans le but de leur conférér des vertus expansives et ainsi augmenter leur "puissance d'arrêt" (pers) que pour les freiner au débouché du canon afin qu'elles ne franchissent le mur du son... "détail technique" qui permettait à la charge de rester assez puissante pour activer le mécanisme d'une carabine semi-automatique sans sortir les gardes-chasse de leurs rêveries bucoliques pirat .

En clair; avec un mono-coup ou un coup par coup tirant à culasse vérouillée, la balle "perforée" ne gagnait pas grand chose en performance par rapport à une chemisée cuivre à charge réduite, mais elle risquait fort de mettre à mal les modérateurs de son (simili-silencieux) à "pack" ou à compensation mécanique (ressorts) par sa force de départ accrue.

Une cartouche 22 subsonique à tête perforée n'a donc par les vertus d'une hollow point. Les but pouorsuivis sont radicalement différents.

Cependant, quelques armuriers bricoleurs parvenaient à transformer ce type de munition en "balle au mercure"... tout à fait performante, elle, et aux ravages à faire dresser les cheveux sur la tête des chirugiens pour un calibre aussi modeste ( Une armurerie des USA en créait d'origine pour la CIA, NSA et autres services férus de "discrétion" afin d'approvisionner le fameux "Hi-Standard").

J'ignore en quel sens s'est incliné la législation belge, mais il semble que ce fut à l'origine d'une directive CE que cette munition fut prohibée. Une cartouche pourvue d'une charge moins puissante la remplaça, occasionnant pas mal d'incidents de tirs sur les armes de facture ancienne. Mais ces munitions sont toujours extrêmement recherchées ( et c'est peut-être ce qui risque de vous faire bicher pour l'explication du "sang animal") par les braconniers d'un certain âge... ou leurs héritiers ayant récupéré les armes anciennes fonctionnant à merveille avec un silencieux sérieusement entretenu.

L'orientation de vos investigations n'est donc pas idiote... de loin s'en faut !... Mais n'allez pas confondre "hollow point" et bête "balle subsonique" à usage pacifique... sauf pour le gibier braconné, il va sans dire !

La destination de la munition tout comme le type de "motivation" des tueurs peuvent s'en voir radicalement modifiées... tout comme leur profil, donc ! clown
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'entrainement au passage à l'acte   Lun 27 Juil 2009 - 21:03

michel-j a écrit:
La destination de la munition tout comme le type de "motivation" des tueurs peuvent s'en voir radicalement modifiées... tout comme leur profil, donc !

Surtout si dans les motifs des tueurs en relation au choix des armes, il y a des trucs dûs aux mythes de l'époque.

Puisque ce sujet parle d'entrainement, il faut aussi compter avec la connaissance du terrain qu'avaient les tueurs. J'ai fait quelques cartes, les itinéraires et lieux des faits dessinent des schémas très parlants, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'entrainement au passage à l'acte   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'entrainement au passage à l'acte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Qu'est-ce qui marque le passage du Moyen Age aux temps modernes ?
» passage de la nuit des sens à la nuit de l'esprit
» Passage obligé, avec plaisir :-)
» Acte de consécration au Sacré-Cœur de Jésus, par Sainte Marguerite-Marie Alacoque
» Entrainement pour la stylistique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Les axes exploités :: Autres pistes-
Sauter vers: