les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 le Dernier Mensonge (Robert Beijer)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Jeu 11 Jan 2018 - 11:21


Extrait des archives de Walter De Bock...

Les éventuels commentaires seront les bienvenus.





Revenir en haut Aller en bas
Hubert Bonisseur de La Ba



Nombre de messages : 212
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Jeu 11 Jan 2018 - 11:38

Sur un autre fil :

NRB a écrit:
Merovingien a écrit:
NRB, pourriez-vous nous éclairer cette phrase que vous avez prononcée devant l'inspecteur Etienne de la PJ de Bruxelles après votre arrestation en 1987?

"En in de marge van de verhoren ging Beijer bovendien aan het praten. Hij verstrekte ons ‘informatie’, o.m. over de eventuele betrokkenheid van Bouhouche in extreemrechtse kringen die met de Bende van Nijvel konden te maken hebben.

Beijer zei ons ook: “Rendez-vous bien compte que le coffre qu’on à trouvé dans le canal avec des pièces d’armes venant de faits différents, ne s’y trouvait pas par hasard.

En er zijn nog andere elementen die ik verkies achter gesloten deuren uiteen te zetten."
Afin d'éviter toute confusion, je souhaite préciser que je ne me suis jamais entrenu en néerlandais avec l’inspecteur Étienne.
Au sujet de la phrase que vous citez et présentée ainsi, c’est simplement un “fake”. Comme mentionné dans la phrase précédente en néerlandais (avec emploi du conditionnel), j’ai évoqué hors PV des hypothèses comme par exemple mes soupçons de l’implication éventuelle des MB dans le WNP. Rien de plus
Revenir en haut Aller en bas
Human



Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 21/11/2015

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Jeu 11 Jan 2018 - 13:48

Hubert Bonisseur de La Ba a écrit:
Sur un autre fil :

NRB a écrit:
Merovingien a écrit:
NRB, pourriez-vous nous éclairer cette phrase que vous avez prononcée devant l'inspecteur Etienne de la PJ de Bruxelles après votre arrestation en 1987?

"En in de marge van de verhoren ging Beijer bovendien aan het praten. Hij verstrekte ons ‘informatie’, o.m. over de eventuele betrokkenheid van Bouhouche in extreemrechtse kringen die met de Bende van Nijvel konden te maken hebben.

Beijer zei ons ook: “Rendez-vous bien compte que le coffre qu’on à trouvé dans le canal avec des pièces d’armes venant de faits différents, ne s’y trouvait pas par hasard.

En er zijn nog andere elementen die ik verkies achter gesloten deuren uiteen te zetten."
Afin d'éviter toute confusion, je souhaite préciser que je ne me suis jamais entrenu en néerlandais avec l’inspecteur Étienne.
Au sujet de la phrase que vous citez et présentée ainsi, c’est simplement un “fake”. Comme mentionné dans la phrase précédente en néerlandais (avec emploi du conditionnel), j’ai évoqué hors PV des hypothèses comme par exemple mes soupçons de l’implication éventuelle des MB dans le WNP. Rien de plus

N'y aurait-il pas confusion? La phrase "En er zijn nog andere elementen die ik verkies achter gesloten deuren uiteen te zetten." fait partie du commentaire de WDB et non de la réponse de RB.
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1348
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Jeu 11 Jan 2018 - 20:19


Bonsoir Chronos,

vous avez écrit :

'' Les tueurs étaient incapables de s’approvisionner en armes sans devoir recourir à un vol à l’étalage ou s’attaquer de jour à une armurerie (opération ô combien périlleuse). ''

DINANT : - Etant donné qu'il est très difficile de trouver un calibre 10 qui est aussi rare qu'une robe à bretelles de chez Wittock ou qu'un HK5 SD,

- Etant donné qu'il y a 2 voleurs dans le magasin et qu'ils ne repartent qu'avec une seule arme.

On peut supposer que les tueurs voulaient ce calibre 10.

Le vol à l'étalage, puisqu'il est possible en ce cas, restait le plus approprié. . .Pas de cris, pas de coups de feu.

WAVRE : - Etant donné la réputation d'armurier de Dekaize, bricoleur de génie.

- Etant donné la personnalité trouble de Dekaize, trafiquant d'armes.

- Etant donné qu'il est toujours incapable de dresser une liste de ce qu''on lui a volé.

>>>> Il n'est pas objectif d'émettre des conclusions quant-à la nature précise de l'opération, ou du vol.


Vous avez écrit ce jour et sur un autre fil :

'' je me ferai à l'avenir moins présent sur ce forum (cela devrait en réjouir plus d'un).''

Ce n'est pas mon cas, et si vous permettez que je vous donne mon avis. . .Ne vous en occupez pas et laissez les jouer dans la cour des petits. . .


Toujours au plaisir de vous lire Chronos,
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 843
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Ven 12 Jan 2018 - 0:57

guy mayeu a écrit:

Bonsoir Chronos,

vous avez écrit :    

'' Les tueurs étaient incapables de s’approvisionner en armes sans devoir recourir à un vol à l’étalage ou s’attaquer de jour à une armurerie (opération ô combien périlleuse). ''

DINANT : - Etant donné qu'il est très difficile de trouver un calibre 10 qui est aussi rare qu'une robe à bretelles de chez Wittock ou qu'un HK5 SD,

- Etant donné qu'il y a 2 voleurs dans le magasin et qu'ils ne repartent qu'avec une seule arme.

On peut supposer que les tueurs voulaient ce calibre 10.

Le vol à l'étalage, puisqu'il est possible en ce cas, restait le plus approprié.  . .Pas de cris, pas de coups de feu.

WAVRE : - Etant donné la réputation d'armurier de Dekaize, bricoleur de génie.

- Etant donné la personnalité trouble de Dekaize, trafiquant d'armes.

- Etant donné qu'il est toujours incapable de dresser une liste de ce qu''on lui a volé.

>>>> Il n'est pas objectif d'émettre des conclusions quant-à la nature précise de l'opération, ou du vol.


Bonjour Guy et meilleurs vœux !

Nous avons déjà évoqué le vol de Dinant précédemment. Rien ne me convaincra qu'une personne capable de se fournir en armes sur le marché parallèle (ou ailleurs) irait voler à la sauvette une canardière dans une armurerie, surtout pour s'en servir par la suite pour commettre des vols à main armée.

Pour Wavre, on peut imaginer tout et n’importe quoi. Mais il est un fait avéré que les tueurs sont repartis de l’armurerie avec un sac rempli d’armes de poing et qu’à partir de ce moment-là ils employèrent des armes d’autres calibres (.22 .38 .357 .45) pour commettre leurs méfaits que ceux utilisés jusque-là (7,65 et 9mm)

Le hold-up chez Dekaise est sans nul doute en réalité une conséquence de la fusillade de Maubeuge, suite à laquelle les tueurs ont dû prendre conscience qu’ils n’étaient pas suffisamment bien armés en cas de confrontation avec les forces de l’ordre. La puissance de feu des tueurs lors du cambriolage du Colruyt de Nivelles un an plus tard fût d’ailleurs tout autre que celle de Maubeuge, dans des situations pourtant fort similaires.

Au total, il existe 5 éléments qui démontrent que les tueurs avaient des difficultés à se fournir en armes :

- le vol de la canardière à Dinant (une arme inappropriée pour des attaques à main armée)
- le hold-up chez Dekaise
- le vol des 7,65 à Nivelles
- le vol de l'Arminius calibre 38 à Anderlues
- le réemploi systématique d’armes "chaudes"

S’il n’y aurait eu qu’un ou deux éléments en ce sens, d'autres explications auraient pu être envisageables, mais avec autant d’éléments, non, le doute n’est pour moi pas permis. Et ce simple constat élimine d'un seul coup bien des pistes.

Mais à chacun son avis bien sûr.

Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1348
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Ven 12 Jan 2018 - 7:32


Meilleurs vœux à vous aussi Chronos!

vous avez argumenté :

'' - le vol de la canardière à Dinant (une arme inappropriée pour des attaques à main armée)
- le hold-up chez Dekaise
- le vol des 7,65 à Nivelles
- le vol de l'Arminius calibre 38 à Anderlues
- le réemploi systématique d’armes "chaudes" ''

1) LE HOLD UP CHEZ DEKAISE

J'ai écrit plus haut une partie des raisons pour lesquelles j'évite de me prononcer à ce sujet

2) LE VOL DE LA CANARDIERE

Le canon scié ( c'est ce qu'ils vont en faire ) est une arme efficace pour les attaques, et elle est fréquemment utilisée par bon nombre de braqueurs efficaces ou non.
Le calibre 10 reste le plus performant de ceux ci car son tir couvre une très grande surface.
Bien que le recul et son poids rendent son usage difficile, ces tueurs savent le manier et l'ont démontré.

3) LE VOL DES 7,65 A NIVELLES ET CELUI DE L'ARMINIUS A ANDERLUES

Nous avons à faire à des tueurs psychopathes. Bien souvent ceux-ci aiment à se souvenir de ces
moments ou ils se sentent exister, les 4 traits relevés sur le calibre 10 démontrent cette tendance,
on peut alors supposer qu'il(s) emporte(nt) les armes de leurs victimes comme des trophées.

4) LE REEMPLOI SYSTEMATIQUE D'ARMES CHAUDES

Vous m'avez appris, comme bien d'autres choses en matière de balistique, qu'au début des années 80, la balistique judiciaire en était à ses balbutiements, qu'il n'y avait pas de banque de données.

J'en profite pour reposter ici un des avantage de la conservation des armes chaudes :

'' - La conservation dans un endroit neutre: Si elle est trouvée elle n'incrimine personne.
Mais l'avantage est que si un membre de la bande est sous les verrous, un complice pourra toujours
la faire réapparaitre chez un quidam, elle devient alors une pièce à conviction qui innocentera son
utilisateur réel>>>> La conservation est aussi une protection. ''

Dani Bouhouche était un flic et un gangster efficace, intelligent, ses connaissances en matière d'armement étaient grandes, il n'éprouvait pas de problèmes à s'en procurer.
Pourtant Dani Bouhouche conservait les armes chaudes.


Cordialement Chronos,



Revenir en haut Aller en bas
Frédéric



Nombre de messages : 933
Age : 43
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Ven 12 Jan 2018 - 12:57

Les empreintes, traces ADN multiples, ne correspondent pas de tout évidence à celles de MB. Il y a sans doute des similitudes entre certains modes opératoires de MB et des tueurs mais cela peut s'expliquer de façon logique. Et surtout, je ne vois pas MB s'attaquer à van Camp, pour le vol d'une voiture. A mon avis, fausse piste.

La piste évoquée par Chronos en décembre reste plausible, en revanche, à savoir un inconnu des services de police qui passe par la case délinquance lors de week-ends, pour arrondir ses maigres revenus, et qui emploie des moyens disproportionnés par rapport aux butins. Un prédateur ou braconnier urbain discret, passé par l'armée, type Lelandais.
Revenir en haut Aller en bas
Tahchak



Nombre de messages : 244
Date d'inscription : 23/10/2017

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Ven 12 Jan 2018 - 14:52

Frédéric, pour parler d' "une bande de tueurs fous du Brabant Wallon" (existe-t-elle seulement?) , il faudrait donc un certains nombre d'attaques menées par un trio , tel que décrit par Chronos, et dès Maubeuge. Auquel un bandit (Bouhouche?) auquel refilé des armes chaudes, éventuellement dirigé vers des cibles bien précises (ex:Nivelles) . Ce même bandit , sûr de ses connaissances dans les milieux politiques, de gendarmerie, d'extrême-droite, d'armurerie, de trafics divers, pouvant à l'occasion rediriger ces mêmes armes chaudes vers une ou l'autre bande, dont la sienne,pour effectuer d'autres attaques, règlements de compte , auxquels des De Staercke, ou Haemers, et même un Cocu, voire un CB ont pu participer à une ou deux occasions, par nécessité... Tout le monde mouillé, tout le monde se tait.Garantie que toute recherche finira dans une impasse? Le dossier Pinon COMPLET et ses photos.
Revenir en haut Aller en bas
falco



Nombre de messages : 395
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Ven 12 Jan 2018 - 17:04


Bonjour,

Je pense que parfois, on confond tueries du Brabant et tueurs du Brabant.

Ce n'est pas parce que les mêmes armes ont servi à une douzaine d'attaques, que c'étaient les mêmes tireurs.

Ce n'est pas parce que c'était les mêmes véhicules non plus.

On admet qu'il y a eu deux vagues d'attaques, puisqu'il y a interruption assez longue entre les deux, mais aussi parce qu'il y a modus operandi différent notamment la violence.

Pourtant on peut remarquer que dans la première vague, c'est pareil, çà commence "en douce" et à un moment, çà dégénère. La violence augmente.

Tout au long des vols, attaques, assassinats, on peut d'ailleurs constater qu'à chaque fois, un indice est abandonné volontairement pour qu'un lien soit créé, entre un fait et le ou les suivants.



Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1348
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Ven 12 Jan 2018 - 17:19


Falco,

vous avez écrit :

'' Tout au long des vols, attaques, assassinats, on peut d'ailleurs constater qu'à chaque fois, un indice est abandonné volontairement pour qu'un lien soit créé, entre un fait et le ou les suivants.''

Tout juste Falco, les indices et signatures débutent à Ohain le 02 Octobre 1983, en même temps que le port de masques de carnaval, juste après que la presse leur ait mis un nom et qu'un palmarès leur soit attribué le 24 Septembre 1983

Cordialement
_________________________________________________________________________________

QUI A DONNE L'ORDRE DE LAISSER ALOST SANS DEFENSE CE JOUR LA ?
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 843
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Dim 14 Jan 2018 - 2:32

guy mayeu a écrit:
2) LE VOL DE LA CANARDIERE

Le canon scié ( c'est ce qu'ils vont en faire ) est une arme efficace pour les attaques,

Pourquoi dans ce cas les tueurs n’ont-ils pas scié leurs 2 fusils à pompe ?

En réalité, scié le canon d'un fusil vous fait perdre en précision et en efficacité sur des cibles à moyennes et longues portées, et ne vous avantage au niveau de l'efficacité que si vous tirez à bout portant. Scier le canon d'un fusil ne présente donc que peu d'intérêt.

Evidemment, si votre fusil est une canardière et que vous souhaitez vous en servir pour truander, la question de l'intérêt de scier ou non les canons ne se pose même pas, vous n'avez tout simplement pas le choix.

guy mayeu a écrit:
et elle est fréquemment utilisée par bon nombre de braqueurs efficaces ou non.  

Les braqueurs utilisent généralement des armes de poing, rarement des fusils et encore beaucoup plus rarement des fusils à canon scié (je parle bien sûr des braqueurs contemporains et non pas de l'époque de John Dillinger). L’usage d’une canardière doit lui être très certainement un cas unique dans les annales de la criminalité belge.


guy mayeu a écrit:
Le calibre 10 reste le plus performant de ceux ci car son tir couvre une très grande surface.
Bien que le recul et son poids rendent son usage difficile, ces tueurs savent le manier et l'ont démontré.

Ils se sont surtout empressés de remiser cette arme au placard après le hold-up chez Dekaise. Et de s’équiper de fusils à pompe calibre 12 autrement plus maniables.


guy mayeu a écrit:
3) LE VOL DES 7,65 A NIVELLES ET CELUI DE L'ARMINIUS A ANDERLUES

Nous avons à faire à des tueurs psychopathes. Bien souvent ceux-ci aiment à se souvenir de ces
moments ou ils se sentent exister, les 4 traits relevés sur le calibre 10 démontrent cette tendance,
on peut alors supposer qu'il(s) emporte(nt) les armes de leurs victimes comme des trophées.

Dans ce cas, ils ont visiblement oublié d’emporter leurs "trophées" à Wavre et à Hoeilaart (ils les auraient pourtant bien mérités). Curieux hasard, ce jour-là, ils venaient de se constituer une réserve d’armes.

Quant aux fameux "trophées" de Nivelles, les tueurs n’ont guère du leurs accorder une grande importance puisqu’ils furent utilisés seulement 2 semaines après leur acquisition et qu'ils finirent de surcroît en pièces détachées dans les eaux boueuses d’un canal.

guy mayeu a écrit:
4) LE REEMPLOI SYSTEMATIQUE D'ARMES CHAUDES

Vous m'avez appris, comme bien d'autres choses en matière de  balistique, qu'au début des années 80, la balistique judiciaire en était à ses balbutiements, qu'il n'y avait pas de banque de données.

J'en profite pour reposter ici un des avantage de la conservation des armes chaudes :

'' - La conservation dans un endroit neutre: Si elle est trouvée elle n'incrimine personne.
Mais l'avantage est que si un membre de la bande est sous les verrous, un complice pourra toujours
la faire réapparaitre chez un quidam, elle devient alors une pièce à conviction qui innocentera son
utilisateur réel>>>> La conservation est aussi une protection. ''

Encore faut-il pénétrer discrètement chez ce quidam pour cacher l'arme en question, espérer que celui ne possèdera aucun alibi pour toutes les fois où celle-ci aura servie et alerter la police afin qu’elle mène une perquisition. Police qui, en absence d’autres éléments probants et compte tenu des circonstances, conclura très certainement au coup monté.

Voici maintenant à quoi s’expose un criminel inconscient ou imprudent qui réutilise des armes chaudes : en cas d’arrestation en flagrant délit (par la force si nécessaire), il se verra poursuivi non seulement pour le délit en question mais également pour tous les délits où cette arme fut utilisée. Pour nos tueurs, s’ils étaient reconnus coupables, cela aurait signifié de facto la prison à vie là où ils auraient pu être condamnés à du simple sursis pour un fait anodin.


guy mayeu a écrit:
Dani Bouhouche était un flic et un gangster efficace, intelligent, ses connaissances en matière d'armement étaient grandes, il n'éprouvait pas de problèmes à s'en procurer.
Pourtant Dani Bouhouche conservait les armes chaudes.    

Raison pour laquelle je ne crois pas que le Browning GP35 saisi chez lui soit l'arme qui servit à assassiner Mendez. Cette arme ne fut d'ailleurs jamais expertisée par un laboratoire réputé.

Peut-être que M. Beijer, s’il nous lit, pourrait nous éclairer sur le sujet en nous précisant si les armes que ses comparses et lui utilisaient pour commettre leurs méfaits étaient conservées, ou si, au contraire, ils s'empressaient de les faire disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 843
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Dim 14 Jan 2018 - 2:40

falco a écrit:

Bonjour,

Je pense que parfois, on confond tueries du Brabant et tueurs du Brabant.

Ce n'est pas parce que les mêmes armes ont servi à une douzaine d'attaques, que c'étaient les mêmes tireurs.

Même mode opératoire, même signalement, même comportement. Soit les individus étaient les mêmes, soit ils ont été clonés.


falco a écrit:
On  admet qu'il y a eu deux vagues d'attaques, puisqu'il y a interruption assez longue entre les deux, mais aussi parce qu'il y a modus operandi différent notamment la violence.

Non le mode opératoire est dans les moindres détails le même entre les 2 vagues. Et la violence est déjà omniprésente dans les faits de la première vague.


falco a écrit:
Tout au long des vols, attaques, assassinats, on peut d'ailleurs constater qu'à chaque fois, un indice est abandonné volontairement pour qu'un lien soit créé, entre un fait et le ou les suivants.

De quels indices parlez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
NRB



Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 28/12/2017

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Dim 14 Jan 2018 - 5:01

Chronos a écrit:

guy mayeu a écrit:
Dani Bouhouche était un flic et un gangster efficace, intelligent, ses connaissances en matière d'armement étaient grandes, il n'éprouvait pas de problèmes à s'en procurer.
Pourtant Dani Bouhouche conservait les armes chaudes.    

Raison pour laquelle je ne crois pas que le Browning GP35 saisi chez lui soit l'arme qui servit à assassiner Mendez. Cette arme ne fut d'ailleurs jamais expertisée par un laboratoire réputé.

Peut-être que M. Beijer, s’il nous lit, pourrait nous éclairer sur le sujet en nous précisant si les armes que ses comparses et lui utilisaient pour commettre leurs méfaits étaient conservées, ou si, au contraire, ils s'empressaient de les faire disparaître.
- En ce qui me concerne, il aurait été hors de question d'utiliser une arme ayant servi, une deuxième fois.
- Par contre, si les TBW sont un grand montage, on ne peut exclure l'utilisation multiple d'armes chaudes dans le but de brouiller les pistes ou d'en induire une en particulier.
- Pour ce qui concerne MB, c'est une autre histoire. Il aimait tant les armes que les jeter était un vrai désastre. Il se croyait tellement fort qu'il disait qu'il pouvait tromper n'importe quel expert et au fait, il y est parvenu. Dans le GP dont vous faites référence, seul le canon était sujet à caution. Car les autres pièces il pouvait plus facilement les remplacer. Contrairement à ce que vous affirmez, plusieurs laboratoires sérieux ont examiné ce GP. Il y a eu des expertises et contre-expertises, Dury d'abord (mais lui, c'est le clown de la farce), laboratoire de l'école militaire, laboratoire bien connu du Carme en France etc...
Revenir en haut Aller en bas
Quidam67



Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 17/03/2017

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Dim 14 Jan 2018 - 10:29

Une question revient régulièrement par rapport à la "canardière à canons sciés":
Chronos a écrit:

Pourquoi dans ce cas les tueurs n’ont-ils pas scié leurs 2 fusils à pompe ?

Voici une petite réponse technique.
Un fusil de chasse est une arme très simple, bon marché et facile à trouver (du moins en cal 12). Il s'agit généralement de 1 ou 2 canons lisses, placé côte à côte (sur les armes plus chic ou modernes, ils sont supperposés) et qui permet donc de tirer 1 ou 2 coups. Vous prenez un scie à méteau et hop avec un peu de sueur en quelque minute vous racoursissez le canon et l'arme reste totalement fonctionnelle mais moins précise. Pour avoir une idée de la chose, regardez le western El Dorado avec John Wayne, Robert Mitchum et James Caan. Dans ce film James Caan n'est pas un cowboy mais un joueur de pocker, il ne sait pas utiliser une arme (sauf le couteau) et John Wayne essaye de lui apprendre... sans résultat et par dépit ils vont voir un copain armurier qui leur vend une fusil a canon scié. A voir absolument, l'explication de l'armurier suédois mais aussi une scéance d'entrainement très explicite et encore plus tard John Wayn qui se prend un plomb perdu dans les fesses car il avait le malheur de ne pas être totalement derrière James Caan lors d'un coup de feu ;-)
Pour terminer, il n'y a même pas besoin d'être clean ou de faire cela à angle droit ... regarder ce qu'est advenu de la canardière cal10.

Un Riotgun ou fusil à pompe est aussi un "fusil de chasse en cal 12" mais c'est une arme nettement plus complexe et donc plus chère. Comme sur les winchester de l'époque western, ces armes ont 2 "tubes" supperposés. En haut, il y a le canon et en bas le "magasin" qui contient les munitions l'une derrière l'autre poussées par un ressort. Selon la longueur (= contenance) du magasin, il est possible de tirer entre 4 et 7 coups. A chaque action de l'armement (la glissière pour les riotguns et la poignée ovale pour les winchester; voir même automatiquement avec le SPAS 12 "de Schwarzenegger" qui a un moment été présenté comme une arme TBW), la chambre s'ouvre, la douille vide est éjectée et une munition arrive du "tube inférieur".
Il est donc impossible de raccourcir une telle arme d'un simple coup de scie!!!
De plus si techniquement c'est faisable (en raccoursissant corrcetement le ressort, en reconstruisant l'avant du magasin,...), l'intérêt est vraiment limité puisse qu'on diminue le nombre de munition... or justement l'avantage du riotgun sur le fusil de chasse est d'en avoir plus!


PS: Si vous regarder El Dorado, qui est un bon film, je vous invite aussi à regarder Rio Bravo et Rio Lobo. Ces 3 films ont la particularité d'avoir été fait par le même réalisateur Howard Hawks avec le même acteur principal John Wayne et à partir du même scénario. Ils se sont tellement amusé en faisant le 1ier (le sublime Rio Bravo), qu'ils ont fait un 2ième (très bon) puis une 3ième qui lui est une peu moins inspiré.
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1348
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Lun 15 Jan 2018 - 18:22

Bonjour Chronos,

vous avez écris :

Citation :
Pourquoi dans ce cas les tueurs n’ont-ils pas scié leurs 2 fusils à pompe ?

Vous en connaissez vous des gars qui scient des fusils à pompe ?
Sinon 2 tueurs armés de fusils à pompe et un d'un canon scié. . .Calibre 10 ? 12 ?

PS : Merci Quidam pour votre exposé toujours aussi précis qu'un UZI

vous avez écris :  

Citation :
Les braqueurs utilisent généralement des armes de poing, rarement des fusils et encore beaucoup plus rarement des fusils à canon scié (je parle bien sûr des braqueurs contemporains et non pas de l'époque de John Dillinger).

Il y en a beaucoup pourtant

vous avez écris :

Citation :
L’usage d’une canardière doit lui être très certainement un cas unique dans les annales de la criminalité belge.

Tout à fait d'accord avec vous sur ce point Chronos, mais c'est aussi une arme rare, donc peu de chances de trouver d'autres cas.

vous avez écris :

Citation :
Ils se sont surtout empressés de remiser cette arme au placard après le hold-up chez Dekaise. Et de s’équiper de fusils à pompe calibre 12 autrement plus maniables.

Voici ce que David Vandesteen à vu à Alost ( calibre 10 ? 12 ? ).



Vous avez écris :  

Citation :
Dans ce cas, ils ont visiblement oublié d’emporter leurs "trophées" à Wavre et à Hoeilaart (ils les auraient pourtant bien mérités). Curieux hasard, ce jour-là, ils venaient de se constituer une réserve d’armes.

Pourtant lorsqu'ils ont volé les 7,65 à Nivelles, ils possédaient toujours cette réserve d'armes. . .Lorsqu'ils ont dérobé l'Arminius aussi.

En se mettant 2 minutes à leur place, on se rend compte que la situation
n'est pas la même du tout :      

La différence est que à Wavre, la priorité était de dégager le combi qui bloquait leur Santana et leur fuite. . .A Hoeilaart, il leur fallait fuir avec un véhicule endommagé par messieurs Campine et Sartillot.

A Nivelles, ils étaient seuls contrairement aux cas de Wavre et Hoeilaart
ou il ne fallait pas trainer avec les témoins.

A Anderlues, il y avait un temps prévu dans leur préméditation pour remplir leur sacs. . .L'occasion fait le larron.

Mais surtout, j'ai émis cet argument pour vous signaler que ce n'est pas parce que l'on prend l'arme d'un mort que c'est obligatoirement parce que l'on n'a pas la capacité d'en trouver, cela n'a rien à voir.
De même, ce n'est pas parce que l'on ramasse l'arme d'un mort que c'est
forcément un trophée.

TANT QUE L'ON N'EST PAS ENTIEREMENT SUR, L' ARGUMENT NE PEUT ETRE PRIT EN COMPTE.

Vous avez écris :    

Citation :
Encore faut-il pénétrer discrètement chez ce quidam pour cacher l'arme en question, espérer que celui ne possèdera aucun alibi pour toutes les fois où celle-ci aura servie et alerter la police afin qu’elle mène une perquisition. Police qui, en absence d’autres éléments probants et compte tenu des circonstances, conclura très certainement au coup monté.

Il s'agit là de détails Chronos, quant à la'' justice '' (. . .) il ne lui faut pas grand chose pour acculer un innocent. . .Merdeux qu'ils sont. . .Le fait que les borains se retrouvent en cours d'assises illustre parfaitement mon propos.

Vous avez écris :    

Citation :
Raison pour laquelle je ne crois pas que le Browning GP35 saisi chez lui soit l'arme qui servit à assassiner Mendez.

NRB vous a répondu mieux que je ne l'aurais fait. Merci à vous NRB.

Je crois que l'on peut donc conclure que Madani Bouhouche conservait les armes chaudes.
Madani Bouhouche savait se procurer des armes et malgré cela conservait les armes chaudes.


Cordialement Chronos
___________________________________________________________

qui a donné l'ordre de laisser alost sans defense ce jour là ?
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 1040
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Mar 16 Jan 2018 - 7:32

Pourquoi conserver des armes chaudes lorsque l'on ne manque pas d'armes propres ? Sans doute pour créer de fausses pistes ou simplement créer des éléments de preuve pour nuire à un ennemi. A moins qu'il ne s'agisse d'une collection particulière. Dans le cas de BM, je ne crois pas à cette dernière hypothèse.
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1348
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Mar 16 Jan 2018 - 12:36

Bonjour Etienne,

vous avez écrit :  

Citation :
Pourquoi conserver des armes chaudes lorsque l'on ne manque pas d'armes propres ? Sans doute pour créer de fausses pistes ou simplement créer des éléments de preuve pour nuire à un ennemi.

J'abonde en votre sens pour le coté pratique.

Vous avez écrit :  

Citation :
A moins qu'il ne s'agisse d'une collection particulière. Dans le cas de BM, je ne crois pas à cette dernière hypothèse.

C'était pourtant un des aspects du garçon :  

J'ai lu que MB conservait aussi le moindre article qui relatait ses exploit et c'est ainsi que les inspecteurs ont trouvé chez ses parents un article de journal ou il était question du vol au greffe
du tribunal. . .D'ou la mise en examen qui s'en suivit.

Il avait aussi pour habitude de conserver des souvenirs tels que ce morceau d'hélice ramassé quelque part sous l'entrepôt de la rue de la buanderie qu'il a fait dorer puis couler dans un bloc de résine.

Cordialement
_________________________________________________________________________________

QUI A DONNE L'ORDRE DE LAISSER ALOST SANS DEFENSE CE JOUR LA ?
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1348
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Mar 16 Jan 2018 - 19:46

Bonsoir Chronos,

juste un petit mot supplémentaire à propos de mon interprétation de leur besoin de la canardière :  

Au point de vue du calibre, beaucoup souhaiteraient l'avoir toujours un rien plus gros, et ce n'est pas pour autant qu'ils savent se servir de leur arme, justement, d'où le besoin.

En comparaison et sans grivoiserie aucune, simplement la comparaison s'y prête bien, je dirai
que ce n'est pas parce que l'on est monté comme un cheval que l'on ne s'en sert pas comme un âne. . .C'est une réalité.

Vous faisiez remarquer sur le premier fil '' Bonkoffsky '' que géant était mauvais tireur et vous aviez entièrement raison, c'est même un raté de la gâchette, ce tueur de gosse.
Géant à besoin d'un plus gros calibre, il tire comme une douille, mais selon moi, ce n'est pas pour cela qu'il ne sait pas trouver des armes.

Mais comme vous le faisiez remarquer, chacun son avis.


Cordialement Chronos,
_________________________________________________________________________________

QUI A DONNE L'ORDRE DE LAISSER ALOST SANS DEFENSE CE JOUR LA ?
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 1040
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Mar 16 Jan 2018 - 22:03

Combien de géants ont tirés. Où et quand ? Sur qui et avec quel résultat ? A Alost, 2 géants sont évoqués dont HP dont je ne crois pas qu'on ait jamais dit qu'il ne savait pas se servir d'un flingue. Quant à BC, même si on admet qu'il buvait trop et que son éviction de la Diane est due à un non respect des règles de mise en sécurité lors d'un entraînement au tir, je ne pense pas qu'il faille le confondre avec le personnage d'un vieux film de cowboys. Un juxtaposé de calibre 10 à canon sciés et une arme de saturation à courte distance et de terreur. Pas idéale pour tuer. Pour cela, celui que l'on nomme le tueur (MP ?) auquel on attribue la grande majorité des exécutions se servait de calibres plus raisonnables. Au vu de la dispersion des impacts sur les véhicules visés avec les canons lisses, il semble que l'usage du Faul avec ses canons sciés n'ait pas été privilégié.
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1348
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Mar 16 Jan 2018 - 22:52

Le nombre disproportionnés de géants n'est jamais qu'une création de certains esprits pour faire rentrer leur théories dans une réalité. . . peut-être, mais jusque maintenant,en se basant sur les faits, il n'y en a jamais eu qu'un seul, ca c'est du concret! Et ceux qui l'ont vu à visage découverts, David Vandesteen et Philippe Clerbois, ont vu Patrick Haemers, ce qui est mieux qu'un PR comme identification comparative ( à part le 4,10,14 et nouveau, qui eux peuvent être pris en compte en fonction de la ressemblance, on jurerait des photocopies ), d'où li s'agit de PH ou de quelqu'un lui ressemblant très fort.

Un calibre 10 a bel et bien servi à Hoeilaart ( et Wavre par osmose ), car on a retrouvé des petits plomb cubiques utilisés pour la chasse aux canards.

David Vandesteen à restitué ce qu'il à vu, via un dessinateur ( parce que si on attend la justice.  . .)
et sur ce PR, il y a un juxtaposé de chasse. . .Maintenant rien ne dit que c'est du calibre 10, peut-être du 12 ?
Concernant Bonkoffsky. . .J'aimerai toujours que l'on m'explique ce qu'il y a sur lui ??????
Si aujourd'hui, un tueur du brabant venait se livrer ( la seule solution pour un proc comme de vakeneer ), notre système, et je dit bien nous, lui dirait : '' Vous connaissez Bonkoffsky ?
Non, et bien circulez! '' On en est malheureusement là. . .

Bien cordialement à Vous Etienne
_________________________________________________________________________________

QUI A DONNE L'ORDRE DE LAISSER ALOST SANS DFESE CE JOUR LA ?
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2324
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Mar 16 Jan 2018 - 22:59

guy mayeu a écrit:
Le nombre disproportionnés de géants n'est jamais qu'une création de certains esprits pour faire rentrer leur théories dans une réalité. . . peut-être, mais jusque maintenant,en se basant sur les faits, il n'y en a jamais eu qu'un seul, ca c'est du concret! Et ceux qui l'ont vu à visage découverts, David Vandesteen et Philippe Clerbois, ont vu Patrick Haemers, ce qui est mieux qu'un PR comme identification comparative ( à part le 4,10,14 et nouveau, qui eux peuvent être pris en compte en fonction de la ressemblance, on jurerait des photocopies ), d'où li s'agit de PH ou de quelqu'un lui ressemblant très fort.

Un calibre 10 a bel et bien servi à Hoeilaart ( et Wavre par osmose ), car on a retrouvé des petits plomb cubiques utilisés pour la chasse aux canards.

David Vandesteen à restitué ce qu'il à vu, via un dessinateur ( parce que si on attend la justice.  . .)
et sur ce PR, il y a un juxtaposé de chasse. . .Maintenant rien ne dit que c'est du calibre 10, peut-être du 12 ?
Concernant Bonkoffsky. . .J'aimerai toujours que l'on m'explique ce qu'il y a sur lui ??????
Si aujourd'hui, un tueur du brabant venait se livrer ( la seule solution pour un proc comme de vakeneer ), notre système, et je dit bien nous, lui dirait : '' Vous connaissez Bonkoffsky ?
Non, et bien circulez! '' On en est malheureusement là. . .

Bien cordialement à Vous Etienne
_________________________________________________________________________________

QUI A DONNE L'ORDRE DE LAISSER ALOST SANS DFESE CE JOUR LA ?

Et pourtant, on a dit à David que P.H était en prison à ce moment là et on laisse supposer que Philippe Clerbois à eu des visions.
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1348
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Mar 16 Jan 2018 - 23:13

'' On a laisser supposer à Philippe Clerbois qu'il a eu des visions ''. . .Décidemment, notre système
judiciaire relève de l' IDIOCRATIE la plus totale ou de la COMPLICITEla plus malsaine.

L'agent RENARD, CBW lui m'a bien conseillé de ne pas venir parler sur ce forum, parce que c'était dangereux! Et ce 3 mois après qu' il m'ait dit que mon suspect ne pouvait avoir participer aux tueries, donc il ne s'agissait pas d'aller contre une enquête en cours.

Pour moi il ne s'agit ni plus ni moins que d'une complicité la plus grossière!

PS : SI des membres du comité P, nous lisent je veux bien etre confronté
à la plus nulle ou la plus pourrie des police. . .

___________________________________________________________

C'EST DES POURRIS DU MEME CORPS QUI LAISSAIENT DEJA LES TUEURS LIBRE DE ZIGOUILLER DES ENFANTS A ALOST CE JOUR, NON ?


Dernière édition par guy mayeu le Mer 17 Jan 2018 - 0:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 843
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Mar 16 Jan 2018 - 23:35

NRB a écrit:
- En ce qui me concerne, il aurait été hors de question d'utiliser une arme ayant servi, une deuxième fois.

Le contraire m’aurait fort étonné.

NRB a écrit:
- Par contre, si les TBW sont un grand montage, on ne peut exclure l'utilisation multiple d'armes chaudes dans le but de brouiller les pistes ou d'en induire une en particulier.

Les TBW ne sont en rien un grand montage, une simple lecture objective des faits permet de comprendre que ce sont tout simplement 3 quidams (parmi lesquels un psychopathe en quête d'émotions fortes) qui se sont mis à truander sur le tard suite à des difficultés financières, commençant d’abord par commettre des cambriolages dans des commerces pour y voler des victuailles, pour ensuite perpétrer des attaques à main armée dans des supermarchés.

Tous les autres scénarios envisagés et envisageables ne tiennent pas la route et sont contredits par des éléments du dossier. Mais de toute évidence, les gens (et en particulier une juge qui a fait de la Cellule un lieu prisé de tout ce que notre royaume compte comme affabulateurs et mythomanes) n’aiment guère les explications toutes simples.


NRB a écrit:
 - Pour ce qui concerne MB, c'est une autre histoire. Il aimait tant les armes que les jeter était un vrai désastre. Il se croyait tellement fort qu'il disait qu'il pouvait tromper n'importe quel expert et au fait, il y est parvenu. Dans le GP dont vous faites référence, seul le canon était sujet à caution. Car les autres pièces il pouvait plus facilement les remplacer. Contrairement à ce que vous affirmez, plusieurs laboratoires sérieux ont examiné ce GP. Il y a eu des expertises et contre-expertises, Dury d'abord (mais lui, c'est le clown de la farce), laboratoire de l'école militaire, laboratoire bien connu du Carme en France etc...  

Il aimait les armes, soit, mais un Browning GP35 n’a rien de particulier et n’a de surcroît pas une grande valeur à la revente. Pourquoi l’aurait-il dès lors conservé ? Et puis, s'il est vraiment l'auteur de ce meurtre et que cette arme est bien celle qu'il a utilisée pour abattre sa victime, il lui aurait suffi de la cacher quelque part ailleurs qu’à son domicile s'il désirait malgré tout ne pas s’en débarrasser. Le temps au moins de voir quelle direction allait prendre l’enquête.

Par ailleurs, si l’ex-femme de Bouhouche n’a pas menti sur la présence de son mari au domicile le matin du meurtre lorsqu'elle est partie déposer les enfants à l'école, il n’a dans ce cas pas pu en être l’auteur (conclusions tirées par le jury). Le GP35 en question, ne serait par conséquent pas l’arme du crime (sauf coup monté fort peu probable). Une nouvelle expertise de cette arme avec les moyens actuels, autrement plus fiables qu’à cette époque, lèverait définitivement tout doute sur la question.
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 843
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Mer 17 Jan 2018 - 0:18

guy mayeu a écrit:

Vous en connaissez vous des gars qui scient des fusils à pompe ?

A vrai dire, pas plus que de personnes qui scieraient un simple fusil puisque cela n’a en réalité que très peu intérêt (sauf si, à défaut de posséder une arme de poing, vous désirez transporter votre fusil sous votre manteau pour aller commettre un méfait).

guy mayeu a écrit:

vous avez écris :

Citation :
Ils se sont surtout empressés de remiser cette arme au placard après le hold-up chez Dekaise. Et de s’équiper de fusils à pompe calibre 12 autrement plus maniables.

Voici ce que David Vandesteen à vu à Alost ( calibre 10 ? 12 ? ).

Il faudrait plus exactement écrire : "voici ce qu’il croit avoir vu" (à condition déjà que ce dessin représente réellement ce qu’il dit avoir vu).

Comme je l’ai déjà dit et répété à plusieurs reprises, les tueurs étaient équipés à Alost de 2 fusils à pompe calibre 12 (RG1 et RG2) et d’une mitraillette de calibre 9mm. Les nombreuses douilles retrouvées sur les lieux sont là pour l’attester (à noter qu'aucune douille calibre 10 ne fut jamais retrouvée lors des différents méfaits perpétrés par la bande).

De plus, l’individu qui a tiré sur sa famille n’est pas Géant mais Tueur, un individu aux yeux foncés portant une perruque noire (PR 21).


guy mayeu a écrit:
La différence est que à Wavre, la priorité était de dégager le combi qui bloquait leur Santana et leur fuite. . .

Il faut croire que non puisque l'un des truands pris la peine de s'agenouiller sur le corps du policier pour l'achever d'une balle en pleine tête. Ramasser l'arme de celui-ci lui aurait pris 2 petites secondes de plus.

guy mayeu a écrit:

Mais surtout, j'ai émis cet argument pour vous signaler que ce n'est pas parce que l'on prend l'arme d'un mort que c'est obligatoirement parce que l'on n'a pas la capacité d'en trouver, cela n'a rien à voir.

Cette explication est pourtant l’explication la plus logique et la seule réellement vraisemblable.


guy mayeu a écrit:

De même, ce n'est pas parce que l'on ramasse l'arme d'un mort que c'est
forcément un trophée.

TANT QUE L'ON N'EST PAS ENTIEREMENT SUR, L' ARGUMENT NE PEUT ETRE PRIT EN COMPTE.

Vous avez une manière toute personnelle de raisonner Guy !

Une analyse ne se base pas sur un élément mais sur un ensemble d’éléments. Et ici tous les éléments (les 5 que j’ai énumérés précédemment) vont tous dans le même sens : les tueurs ne disposaient pas de contact nécessaire pour se fournir en armes sur le marché parallèle.

De plus, ce constat s’insère lui-même parfaitement dans une théorie plus globale quant au profil général des tueurs, une théorie alimentée et confortée par toute une série d’autres constats faits à partir d’autres éléments.

Comme en finalité j’obtiens un tout extrêmement cohérent, le risque d’erreur dans l’interprétation d’un élément est quasiment nul.

Et grâce à ce tout cohérent, il m’est même possible de déduire à partir de quelques informations si un suspect est réellement ou non impliqué dans les tueries (Tinck, Bonkoffsky,...) ou par exemple d’affirmer que Wittock faisait de la publicité pour ses gilets pare-balles dans les pages d’or sans les avoir au préalable consulter, et cela sans risque de me tromper.


guy mayeu a écrit:

Vous avez écris :    

Citation :
Encore faut-il pénétrer discrètement chez ce quidam pour cacher l'arme en question, espérer que celui ne possèdera aucun alibi pour toutes les fois où celle-ci aura servie et alerter la police afin qu’elle mène une perquisition. Police qui, en absence d’autres éléments probants et compte tenu des circonstances, conclura très certainement au coup monté.

Il s'agit là de détails Chronos, quant à la'' justice '' (. . .) il ne lui faut pas grand chose pour acculer un innocent. . .Merdeux qu'ils sont. . .Le fait que les borains se retrouvent en cours d'assises illustre parfaitement mon propos.

Non il ne s’agit pas là de détails (il est toujours plus facile de dire que de faire). De plus, la découverte chez un individu d’une arme ayant servi (d’après la balistique) pour commettre un crime n’est pas en soi une preuve de sa culpabilité. Le verdict dans le procès du meurtre de Mendez en est un excellent exemple.

Quant aux borains, ils se sont retrouvés en cour d’assises non pas à cause du Ruger mais suite à leurs multiples aveux.


guy mayeu a écrit:

NRB vous a répondu mieux que je ne l'aurais fait. Merci à vous NRB.

Je crois que l'on peut donc conclure que Madani Bouhouche conservait les armes chaudes.

Non on ne peut tirer une telle conclusion puisque Bouhouche n’a en finalité pas été reconnu coupable du meurtre de Mendez (il lui aurait été impossible d’être présent sur les lieux à l’heure du crime selon le jugement rendu). Nous sommes donc aux yeux de la justice en présence du cas que vous avez décrit précédemment (abandon d’une arme chaude chez un individu pour le faire accuser d’un meurtre qu’il n’a pas commis).


guy mayeu a écrit:

Madani Bouhouche savait se procurer des armes et malgré cela conservait les armes chaudes.

En admettant que Bouhouche soit bel et bien l’auteur du meurtre de Mendez et que le Browning GP35 soit bien l’arme du crime, cela signifierait effectivement qu’il aurait conservé une arme chaude, mais nous ne serions malgré tout absolument pas dans un cas analogue à celui des tueurs du Brabant, et ce pour 2 raisons :

De un, les tueurs conservaient non seulement des armes chaudes mais de plus les réutilisaient. Ce qui n’est pas du tout comparable car des liens entre différentes affaires étaient ainsi créés. Avec les risques décrits dans mon message précédent.

De deux, sauf erreur de ma part, l’analyse balistique a conclu que les traces laissées par le percuteur et l'extracteur du GP35 ne correspondaient pas aux traces retrouvées sur les douilles présentes sur les lieux du crime. Autrement dit, l’arme aurait subi des modifications importantes en vue de tromper les expertises au cas où elle aurait été saisie.

Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1348
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   Mer 17 Jan 2018 - 2:37

Bonsoir Chronos,

vous avez écrit :  

Citation :
Il faudrait plus exactement écrire : "voici ce qu’il croit avoir vu" (à condition déjà que ce dessin représente réellement ce qu’il dit avoir vu).

Comme je l’ai déjà dit et répété à plusieurs reprises, les tueurs étaient équipés à Alost de 2 fusils à pompe calibre 12 (RG1 et RG2) et d’une mitraillette de calibre 9mm. Les nombreuses douilles retrouvées sur les lieux sont là pour l’attester.

De plus, l’individu qui a tiré sur sa famille n’est pas Géant mais Tueur, un individu aux yeux foncés portant une perruque noire (PR 21).


David a vu la même tête que Philippe Clerbois, et puis, il y a les projectiles qu'on a retrouvé dans le corps de David aussi.
La famille à été tirée au début de l'attaque sur le parking et David plus tard dans le magasin.

Quant-aux douilles de calibre 10, qui a pourtant bien servi à Hoeilaart, on n' a pas retrouvé de douilles non plus.

Vous avez écrit :

Citation :
Il faut croire que non puisque l'un des truands pris la peine de s'agenouiller sur le corps du policier pour l'achever d'une balle en pleine tête. Ramasser l'arme de celui-ci lui aurait pris 2 petites secondes de plus.

Sauf si l'arme est glissée sous un véhicule, ou bien que ce soit géant qui  ait cette détestable manie de charognard. . .Il n'était pas présent à Wavre, ni à Hoeilaart, mais bien à Nivelles et Anderlues.

Vous avez écrit :  

Citation :
Cette explication est pourtant l’explication la plus logique et la seule réellement vraisemblable.


La seule, une fois que toutes les autres seront réfutées, et puis n'oubliez pas que malheureusement il n'ont pas la même logique que vous et moi.
Votre logique et la mienne ne sont pas forcément '' la plus '' et surtout pas '' la seule ''

Vous avez écrit :

Citation :
Vous avez une manière toute personnelle de raisonner Guy !

Merci Chronos, sans oublier que confronter nos idée élargi notre vision des choses. . .Et puis, merci, car ne nous trouvez vous pas un peu atypique. . .Je préfère cela que la cécité de la juge Michel et du proc de valkeneer. . .Sans rire, je les plaint, ils sont à l'image de Thémis les pauvres. . .

Vous avez écrit :    

Citation :
Une analyse ne se base pas sur un élément mais sur un ensemble d’éléments. Et ici tous les éléments (les 5 que j’ai énumérés précédemment) vont tous dans le même sens : les tueurs ne disposaient pas de contact nécessaire pour se fournir en armes sur le marché parallèle.
.

J'ai bien conscience de la chose, mais laissez moi vous rappeler que dans votre addition, vous n'avez que 4 arguments et non 5 :

1) Le vol de la canardière
2) L'attaque de Wavre
3) La réutilisation d'armes chaudes
4 )Ils ramassent les armes sur les morts. A Nivelles et à Anderlues,
si ils avaient répété cette action 14 fois, vous n'en compteriez pas 18 j'espère, du moins je ne le pense pas, si ?  

Vous avez écrit :    

Citation :
De plus, ce constat s’insère lui-même parfaitement dans une théorie plus globale quant au profil général des tueurs, une théorie alimentée et confortée par toute une série d’autres constats faits à partir d’autres éléments.

Comme en finalité j’obtiens un tout extrêmement cohérent, le risque d’erreur dans l’interprétation d’un élément est quasiment nul.

Et grâce à ce tout cohérent, il m’est même possible de déduire à partir de quelques informations si un suspect est réellement ou non impliqué dans les tueries (Tinck, Bonkoffsky

Pareil pour moi Chronos et nous sommes aussi d'accord sur les cas de Bonkoffsky et Jean-Marie Tinck, et il ne nous a pas fallut longtemps pour comprendre l'impasse que représentent ces ''pistes''

Vous avez écrit :  

Citation :
ou par exemple d’affirmer que Wittock faisait de la publicité pour ses gilets pare-balles dans les pages d’or sans les avoir au préalable consulter, et cela sans risque de me tromper.

Je vous remercie encore une fois pour cet apport, c'est du concret.
Je ne me base pas non plus sur du vent.

Vous avez écrit :  

Citation :
Non il ne s’agit pas là de détails (il est toujours plus facile de dire que de faire

Les tueurs sont des voleurs, c'est vous qui le dites, pas seulement moi,
et un voleur à pour habitude d'entrer chez l'habitant pour y dérober des
objets. . .L'opération se passe ici en sens inverse, c'est le dépôt.
Les voleurs sont souvent des délateurs et organiser une délation est à leur portée, mais il y a d'autres techniques

Vous avez écrit :

Citation :
De plus, la découverte chez un individu d’une arme ayant servi (d’après la balistique) pour commettre un crime n’est pas en soi une preuve de sa culpabilité

Non, mais cela influe sur l'enquête et les tueurs ont dans leurs mobiles,
en dehors du vol, le fait qu'ils influent sur l'enquête, comme à Anderlues.

Vous avez écrit :

Citation :
Le verdict dans le procès du meurtre de Mendez en est un excellent exemple.

Oui, l'arme de Bouhouche à servi à tuer Mendez, sauf le percuteur,
Chronos, je ne vais pas polémiquer sur ce point. . .

Vous avez écrit :  

Citation :
Quant aux borains, ils se sont retrouvés en cour d’assises non pas à cause du Ruger mais suite à leurs multiples aveux.


Oui, mais ils ont été arrêté suite à la découverte de cette arme. ..Ils auraient avoué avoir fait sauter la pont de la rivière Kwai avec les pourris qui les interrogeaient. . .Leurs neurones de limités ( les flics ) avaient comme seul argument les coups. . Laissez moi 15 minutes avec de valkeneer et il avouera sa participation, et il signera des aveux !
J'ai fait pleurnicher, entre autre les flics léon coulon et Rudy wurth, ou un nom approchant, flics de la rue Bouteille à Seraing et 3 autres pourris de leur race, je les ai bien ouverts à coups de pompes alors que j'étais menotté dans le dos et que ces batards me tabassaient pour la possession de 2,8grammas de canabis et d'un couteau Laguiole lors d'un control routier. . Pisseuses qu'ils sont, j'ai été réprimandé pour ces faits. . ..Je suis pas un borain moi!!!!

Vous croyez qu'il n'est pas aisé de faire condamner un homme, ni de manipuler une enquête avec des réduits du ciboulot de la sorte. ..La CBW  est tellement nulle qu'elle illustre le parfait exemple d'une justice que l'on manipule à coups de carotte. . .Bon je fais une pause et réserve ma plus grosse diarrhée aux assassins de Laroche qui ont écourté la vie d'un gamin innocent en toute impunité!!!!!!!!

La Belgique à la police et la magistrature la plus apte pour ce genre de manipulations.

Vous avez écrit :

Citation :
Non on ne peut tirer une telle conclusion puisque Bouhouche n’a en finalité pas été reconnu coupable du meurtre de Mendez (il lui aurait été impossible d’être présent sur les lieux à l’heure du crime selon le jugement rendu). Nous sommes donc aux yeux de la justice en présence du cas que vous avez décrit précédemment (abandon d’une arme chaude chez un individu pour le faire accuser d’un meurtre qu’il n’a pas commis).

Oui, il a aussi été innocenté de l'attentat Vernaillen, du vol d'arme à l'ESI,
de la bombe dans la Peugeot du Goff. . .ETC. . .Lisez le dernier mensonge, un excellent bouquin auquel ce fil est dédié et qui démontre combien ces ânes en bleu et ces magistrats sont d'une nullité crasse.
Et par expérience je peut vous dire qu'ils sont monnayable. . .

Vous avez écrit :

Citation :
En admettant que Bouhouche soit bel et bien l’auteur du meurtre de Mendez et que le Browning GP35 soit bien l’arme du crime, cela signifierait effectivement qu’il aurait conservé une arme chaude, mais nous ne serions malgré tout absolument pas dans un cas analogue à celui des tueurs du Brabant, et ce pour 2 raisons :

De un, les tueurs conservaient non seulement des armes chaudes mais de plus les réutilisaient. Ce qui n’est pas du tout comparable car des liens entre différentes affaires étaient ainsi créés. Avec les risques décrits dans mon message précédent.

De deux, sauf erreur de ma part, l’analyse balistique a conclu que les traces laissées par le percuteur et l'extracteur du GP35 ne correspondaient pas aux traces retrouvées sur les douilles présentes sur les lieux du crime. Autrement dit, l’arme aurait subi des modifications importantes en vue de tromper les expertises au cas où elle aurait été saisie.

Chronos, Bouhouche conservait les armes chaudes point.
Un autre exemple. . .Le fruit du vol de l'ESI. . .Ne pas réutiliser des armes chaudes, c'est le comportement de Robert Beijer et comparez, vous verrez que ce n'est pas la même attitude . . .

MADANI BOUHOUCHE CONSERVAIT LES ARMES CHAUDES ET IL SAVAIT S'EN PROCURER MIEUX QUE BEAUCOUP D'INDIVIDU


Cordialement Chronos
___________________________________________________________

QUI A DONNE L'ORDRE DE LAISSER ALOST SANS DEFENSE CE JOUR LA?


Dernière édition par guy mayeu le Mer 17 Jan 2018 - 12:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le Dernier Mensonge (Robert Beijer)   

Revenir en haut Aller en bas
 
le Dernier Mensonge (Robert Beijer)
Revenir en haut 
Page 12 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le plus grand mensonge du siècle dernier ?
» Le grognard Putigny- Baron d'empire.
» Dom Robert : les oiseaux rares
» Disparition du dernier régiment de zouaves
» Renseignement Dauptain Nicolas Robert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: BIBLIOGRAPHIE ET INTERVIEWS :: Bibliographie :: Autour de l'affaire-
Sauter vers: