les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Reseau pedo criminel Zandvoort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
wil



Nombre de messages : 1286
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Reseau pedo criminel Zandvoort   Mar 23 Fév 2010 - 19:10

Pour mieux comprendre cette affaire, il me semble intéressant de lire les articles du journal "l'humanite".

17 juillet 1998 l'humanité

Internet Un important réseau pédophile découvert aux Pays-Bas


LES Pays-Bas ont appris avec stupéfaction hier la découverte à Zandvoort d’un important réseau de pédophilie sur Internet, qui diffusait des clichés particulièrement choquants de viols d’enfants parfois âgés de moins de deux ans. Le réseau disposerait de ramifications en Israël, en Allemagne, aux Etats-Unis et en Russie, selon la chaîne de télévision néerlandaise VARA qui a révélé l’affaire. La police néerlandaise a confirmé la mise au jour des clichés.

Selon la chaîne VARA, des enquêteurs privés d’une association belge de lutte contre la pédophilie, "Morkhoven", ont découvert au domicile de l’un des membres néerlandais du réseau, G. Ulrich, des milliers de photographies stockées sur disquettes et montrant des viols d’enfants. Le caractère effroyable des clichés, que VARA s’est refusé à montrer en raison de leur caractère choquant, est lié à l’extrême jeunesse des victimes.

Le caractère international du réseau paraît indéniable. "Les clichés, produits à divers points de la planète, étaient diffusés sur Internet à des clients réguliers résidant dans différents pays", a affirmé de son côté M. Vervloesem, responsable de l’association "Morkhoven". Selon le quotidien allemand "Berliner Morgenpost", qui a également enquêté, les responsables de "Morkhoven" auraient saisi au domicile d’Ulrich des listes de contacts, au nombre desquelles figureraient "beaucoup d’adresses berlinoises". Ulrich a récemment été tué à Rome. "Parce qu’il parlait trop", a déclaré M. Vervloesem. Son meurtrier présumé, dont l’identité n’a pas été révélée, est actuellement incarcéré en Italie et serait mêlé aux agissements du réseau.

Le trafic d’enfants aurait été découvert par les enquêteurs néerlandais et allemands lors de recherches pour retrouver un jeune allemand, Manuel Schadwald, disparu à Berlin en 1993 à l’âge de douze ans.
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumdediscussions.net
wil



Nombre de messages : 1286
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: 1998-07-18 Pédophilie, nouvelle affaire en Belgique   Mer 24 Fév 2010 - 12:36

Le 18 juillet 1998

Pédophilie
Nouvelle affaire en Belgique

UNE enquête a été ouverte en juin par la gendarmerie d’Alost, en Belgique, sur une nouvelle affaire de pédophilie touchant au moins la Belgique et le Portugal, après la saisie de photos d’au moins 340 adolescents, a indiqué hier un responsable de la gendarmerie belge. La brigade de surveillance et de recherche (BSR) de la gendarmerie d’Alost est en possession depuis fin juin d’au moins 340 clichés, dont plusieurs à caractère pédophile, représentant des adolescents européens qu’elle tente d’identifier. Selon Christian Dufour, procureur du roi du parquet de Termonde Ä où une instruction est ouverte depuis décembre 1997 par la juge Evy Muylaert Ä ces clichés ont été réalisés à partir de cassettes et films saisis ce même mois chez un Belge de quarante-neuf ans résidant à Tamise.

Ce Norbert D.R. avait alors été inculpé, incarcéré, puis libéré en mars 1998 par la chambre des mises en accusation de Gand. "Aucune autre personne n’a été inculpée, et aucune suspectée pour l’instant, mais l’enquête continue", selon le procureur Christian Duffour. Une commission rogatoire de la justice belge s’est rendue au début de 1998 dans l’île portugaise de Madère afin d’enquêter sur les activités de Norbert D.R.. "Ce M. Norbert a eu des contacts à Madère avec des gens qui s’occupent d’enfants", a encore déclaré le procureur, "et ceux-ci sont peut-être inculpés aux Pays-Bas, mais pas chez nous", a-t-il ajouté.

Le procureur du roi de Termonde a en revanche démenti les informations du quotidien belge "la Dernière Heure" selon lesquelles figurerait sur les photos en possession de la gendarmerie d’Alost celle de Manuel Schadwald, un adolescent allemand disparu à Berlin en juillet 1993. Le nom de cet Allemand a été cité jeudi par le quotidien allemand "Berliner Morgenpost" dans le cadre d’une enquête ouverte aux Pays-Bas sur un important réseau de pédophilie sur Internet, après saisie fin juin de matériel pédophile à Zandvoort (voir "l’Humanité" du 16 juillet).

S’agissant de la nouvelle affaire belge, "le mot de réseau est aujourd’hui un tout petit peu exagéré, mais l’enquête n’est pas encore terminée, et il se pourrait que ce soit un réseau", a également déclaré Christian Dufour. Selon la gendarmerie d’Alost, "des liens existent entre plusieurs enquêtes" en cours en Belgique et aux Pays-Bas. Les réseaux pédophiles présumés, qui font l’objet des enquêtes en Belgique et aux Pays-Bas, ont été en partie découverts par une association belge d’Anvers, Wergroep Morkhoven, spécialisée depuis le début des années quatre-vingt-dix dans la lutte contre les abus sexuels perpétrés sur des mineurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumdediscussions.net
jc1243401



Nombre de messages : 1094
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: Reseau pedo criminel Zandvoort   Mer 24 Fév 2010 - 12:39

Un projet de livre ?
Revenir en haut Aller en bas
wil



Nombre de messages : 1286
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Reseau pedo criminel Zandvoort   Mer 24 Fév 2010 - 12:53

Je ne suis pas suffisamment intelligent pour ecrire un bouquin.
Il en existe un excellent :
Le livre de la Honte aux éditions cherche Midi.
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumdediscussions.net
wil



Nombre de messages : 1286
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Reseau pedo criminel Zandvoort   Mer 24 Fév 2010 - 21:00

En 2000

Télé. Où en est l’enquête sur les réseaux pédocriminels ? L’affaire du cédérom relancée

La chaîne cryptée Canal Plus propose une investigation très poussée sur le dossier du cédérom dont l’Humanité avait révélé l’existence. Les réseaux pédophiles et leurs étranges protections au centre du scandale.

Qu’est devenu le cédérom pédocriminel dont nous avions révélé l’existence le 24 février dernier ? Qui sont les enfants violés, exhibés en 8 500 photos dont la police hollandaise a tiré un fichier de 475 portraits identifiables ? Qui sont les 14 violeurs adultes identifiables sur le cédérom ? Canal Plus relance l’affaire avec force, ce soir à 20 h 40 et dimanche 5 novembre, en clair, à 14 h 05. Le magazine de la chaîne cryptée, 90 minutes, poursuit cette enquête que la police et la justice françaises ne souhaitent visiblement pas pousser à son terme. Un travail d’investigation magistral, douloureux, mené par Anne Ginzburger, Laurence Beneux et Frédéric Lacroix, qui révèle et cerne d’incroyables blocages.

Par exemple, la remise du cédérom aux autorités judiciaires. Le 12 avril dernier, dans le 19-20 de France 3, Élisabeth Guigou, alors garde des Sceaux, argumentait que la justice ne pouvait rien faire tant qu’elle ne serait pas en possession du cédérom. Elle lançait un appel aux journalistes disposant d’informations et de documents. Message reçu. Le lendemain, nous avons remis le fameux disque au procureur général près la cour d’appel de Paris. Acte de civisme remarquable, nous dit-on. Canal Plus nous apprend qu’au moment où nous remettions le cédérom à ce haut magistrat, il en possédait déjà une copie depuis plus de onze mois ! L’association anti-pédocriminalité belge Morkhoven l’avait en effet adressée à l’Élysée en mai 1999. Par courrier recommandé. L’Élysée l’avait transmis à la Chancellerie qui l’avait immédiatement confié… au procureur général près la cour d’appel de Paris qui n’en avait rien fait ! On comprend mieux la gêne du ministère de la Justice lorsque nous avions publié notre enquête, reprise par le Figaro, toutes les radios et les télévisions. Cette médiatisation l’obligeait à " découvrir " un dossier qu’il connaissait depuis près d’un an et qu’il n’avait pas instruit.

Cette inaction peut aussi s’expliquer par le rôle du procureur des mineurs à Paris, Yvon Tallec, qui s’est lâché en mai 1999 dans un journal télévisé de France 2. Ce magistrat, qui dispose du pouvoir de classer sans suite, a déclaré sans ambages qu’il fallait minimiser cette affaire dans la mesure où la plupart des enfants du cédérom " étaient consentants ou avaient le consentement de leurs parents ". De tels propos, à réécouter dans l’enquête de Canal Plus, sont inadmissibles dans la bouche d’un magistrat dont la mission est justement de rappeler que le droit français punit toute relation sexuelle entre un adulte et un jeune mineur. Faut il rappeler à monsieur Tallec que le cédérom contient des images de nourrissons sodomisés par des adultes ? Le Conseil supérieur de la magistrature, si prompt à sanctionner tel juge trublion, ne s’est pas senti concerné par cette réflexion qui dépénalise de fait de nombreux viols d’enfants.

Faut-il s’étonner qu’aucune des procédures ouvertes à Paris à la suite de nos révélations n’a débouché sur une instruction sérieuse ? Françoise M., une des mères ayant reconnu son enfant sur le cédérom et le fichier de la police hollandaise, s’est vu répondre qu’elle s’était trompée et que l’enfant qu’elle avait identifié, sur une des photos, comme son fils était en fait un jeune Hollandais prénommé Bjorn. Information largement diffusée par le parquet de Paris aux médias. Les enquêteurs de Canal Plus ont remonté la piste jusqu’à un policier hollandais qui a démenti : Bjorn n’est pas sur le fichier !

Actuellement, plus de quinze enfants ont été reconnus par des parents, des proches, des médecins, des travailleurs sociaux, après consultation du fichier théoriquement disponible dans tous les commissariats et gendarmeries. À chaque fois, les enquêteurs et les magistrats parisiens sensés travailler sur le cédérom estiment que les parents se trompent ou qu’il s’agit de sosies. Mais cette inertie résiste mal à l’ampleur du scandale. Nous sommes en mesure de révéler que des professionnels de l’enfance en danger sont actuellement en train d’effectuer des démarches systématiques pour visionner le fichier. Plusieurs reconnaissances ont ainsi été effectuées.

Le syndrome qui semble frapper le parquet des mineurs de Paris n’a rien d’hexagonal. À Aix-en-Provence, le procureur Étienne Ceccaldi démontre, devant la caméra de nos confrères, l’existence des réseaux, à partir d’une affaire de tourisme sexuel jugée à Draguignan en 1998. Ce procureur révèle le caractère international de ce réseau à base française et explique que les " échanges d’enfants " s’effectuent de ville à ville. Il cite Lyon, Paris, Chambéry, etc. Chambéry où trois enfants du cédérom ont été identifiés par des proches. Le procureur de Chambéry, lui aussi interviewé par Canal Plus, explique benoîtement qu’il ne peut pas agir puisqu’il ne sait rien et qu’il apprend les choses en lisant la presse ! On croit rêver…

En Sicile, l’association du père Don Fortunato traque les sites pédosexuels sur Internet. En quatre ans, elle en a identifiée 24 000. Elle a débusqué un réseau international de vente sur le Web d’images d’enfants violés. La justice italienne a requis 831 renvois en justice en Italie et ciblé 660 personnes vivant à l’étranger. Et Don Fortunato est formel : " le réseau passe aussi par la France ". Près de Troyes, l’association Le Bouclier, qui poursuit le même combat, exprime son ras-le-bol. Son président, Bernard Valadon, vient d’adresser une lettre au premier ministre Lionel Jospin : " En mai 1996, j’ai déposé la première plainte contre la diffusion et l’échange pornographiques mettant en scène des enfants sur Internet. ". Opération Achille : 50 interpellations. Bilan quatre ans plus tard : " Malgré tout notre travail, rien n’a été fait… Nous avons à ce jour dénombré 56 000 adresses différentes… avec dans de nombreux cas la participation de Français constatée de manière irréfutable. " Sans suite. Par contre, une vingtaine de médecins ayant fait des signalements d’enfants en danger se retrouvent poursuivis devant le conseil de l’Ordre.

Devant un tel constat, le moment est venu d’exiger des réponses précises aux questions suivantes : À quels niveaux s’effectuent les blocages dans de trop nombreuses enquêtes en France ? Quelles sont les personnalités protégées ? Pourquoi la coopération entre les polices et les justices européennes, dont on nous rebat les oreilles à propos de l’Union européenne, est-elle aussi inexistante concernant la lutte contre les réseaux ? Pourquoi l’UNESCO vient-elle de se désengager d’une campagne d’affichage, qui devait démarrer ces jours-ci, stigmatisant la pédocriminalité ?

Les enquêteurs de Canal Plus viennent de remettre à la chancellerie un second cédérom comportant de nombreuses scènes de tortures et de viols. Subira-t-il le sort du premier ?

Serge Garde, l'Humanite
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumdediscussions.net
wil



Nombre de messages : 1286
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Reseau pedo criminel Zandvoort   Jeu 25 Fév 2010 - 9:23

2010...Plus de douze ans plus tard.

Les bébés et mineurs se trouvant sur les supports n'ont pas été identifiés (à quelques rares exceptions, par des polices étrangères).

Les auteurs de viols et de tortures sur les bébés et mineurs n'ont pas été identifiés.

Les fournisseurs des supports n'ont pas été identifiés.

Les clients ont rarement été identifiés.

etc...

Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumdediscussions.net
swansongunsung



Nombre de messages : 377
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Reseau pedo criminel Zandvoort   Sam 13 Mar 2010 - 7:45

Effectivement.

Pour les gens qui ne connaissent pas cette histoire, il y a beaucoup d'infos dans la plainte du Werkgrorp Morkhoven auprès du procureur du roi de Neufchâteau. Cette plainte était rédigée par leur avocat Patricia van der Smissen.

http://www.scribd.com/doc/28295525
Revenir en haut Aller en bas
wil



Nombre de messages : 1286
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Reseau pedo criminel Zandvoort   Sam 13 Mar 2010 - 10:59

Selon une réponse parlementaire à la député Genot, 40 000 photo sur les 80 000 (en gros) aurait été identifiés, serait des photo connus, etc...(A vérifier)
Mais pour le reste ?
Qui a photographié ?
Qui sont les adultes ?
Qui sont les éditeurs responsables ?
Qui sont les clients ?
Qui sont les personnes dans les agenda ?
etc...

Poser une question parlementaire n'interdit pas le parlementaire de vérifier la véracite de la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumdediscussions.net
swansongunsung



Nombre de messages : 377
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Reseau pedo criminel Zandvoort   Sam 13 Mar 2010 - 22:04

Les gens qui ont vu ces CD's Zandvoort sont unanimes à dire qu'ils sont des images de pornographie enfantine les plus graves qu'ils n'aient jamais vues. Des images d'enfants où on voit des tortures tellements atroces que les enfants sont soient drogués soit déjà morts...

Marcel Vervloesem du Werkgroep Morkhoven a envoyé 2 CD's à Buckingham Palace à Londres. L'envéloppe était simplement marquée pédophilie et elle était envoyée anonymement. Il n'y avait aucune indication pour dire qui l'avait envoyée.

Les images sur les CD's ont été mises dans la base de données Childbase de pornographie enfantine. Cette base de données est administrée par la SOCA (Serious Organized Crime Agency) en Grande Bretagne.

Childbase est, de loin, le système informatique le plus avancé en matière de lutte contre la pornographie enfantine. Il ne s'agit pas simplement d'un système de stockage. Il fait aussi des comparaisons automatiques entre des images. Il fait la reconnaissance automatique des visages. Mais il va plus loin que ça. Avec Childbase on voit, par exemple, quelles images ont été prises dans la même chambre dans une maison, quel type d'appareil a été utilisé pour prendre l'image....

Pas mal d'enfants ont été identifiés, mais je n'ai pas d'infos précises à ce sujet.

Les enquêteurs britanniques prenaient contact avec la Belqique pour essayer d'en savoir plus, mais ils étaient étonnés par la réaction. Les belges étaient, et sont toujours, très évasifs au sujet des ses CDs. Ils ne veulent pas en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Ruf Nachtergaele



Nombre de messages : 121
Age : 68
Localisation : Renaix
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Zandvoort CDroms   Dim 14 Mar 2010 - 9:23

http://www.scribd.com/document_collections/2376729

http://www.scribd.com/doc/28334453/zandvoort-cdroms-inhoud
http://www.scribd.com/doc/28334380/zandvoort-cdroms-vervloesem
http://www.scribd.com/doc/19577494/20-cd-roms-interpol-vervloesem
Revenir en haut Aller en bas
swansongunsung



Nombre de messages : 377
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Reseau pedo criminel Zandvoort   Dim 14 Mar 2010 - 10:48

Très bien, Ruf. On voit que les CDs ont bien été transmis à Interpol à Lyon. Difficile alors de dire que les autorités belges essayaient de faire disparaître des CDs. A moins que la Belgique n'ait pas eu le choix, parce qu'elles savaient (grâce, pour la plupart, aux efforts de Morkhoven) que d'autres pays étaient au courant de l'existence de ces CDs.

Pour info le système informatique utilisé par Interpol n'est pas Childbase. Childbase est beaucoup plus avancé et étaient développé au départ pour la Grande Bretagne, le Canada, et Hong Kong. Mais la Grande Bretagne menait le projet. En fait le régime juridique britannique est extrêmement stricte au sujet de la transmission éléctronique de pornographie enfantine. La loi ne prévoit aucune exception, même pour law enforcement. Un flic ne peut pas avoir de telles images sur son ordinateur, ou faxer des images, pour quelque raison que ce soit. La loi prévoit l'utilisation exclusive de Childbase pendant des enquêtes.
Revenir en haut Aller en bas
wil



Nombre de messages : 1286
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Reseau pedo criminel Zandvoort   Dim 14 Mar 2010 - 21:39

La version officielle actuelle, c'est que 40 000 photo auraient été identifiées. Et les autres ?
Et les photographes, les clients, les éditeurs, ...etc...???
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumdediscussions.net
swansongunsung



Nombre de messages : 377
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Reseau pedo criminel Zandvoort   Lun 22 Mar 2010 - 9:34

wil a écrit:
La version officielle actuelle, c'est que 40 000 photo auraient été identifiées. Et les autres ? Et les photographes, les clients, les éditeurs, ...etc...???
Pour avoir des réponses il faudra contacter Interpol, non? C'est quand même une enquête internationale qui est nécessaire. Difficile pour moi de critiquer les autorités belges ici. Elles ont transmis les CD's vers Interpol, non? Les autorités néerlandaises ont fait un bon boulot aussi.

Je peux bien croire qu'il y a certaine pistes précises qu'on voulait étouffer à tout prix. Mais pas les CDs proprement dit.

Lorsque je parlais de la réticience des autorités belges au sujet des CDs Zandvoort, c'était dans le contexte d'une enquête en particulier. Il s'agissait du pédophile britannique Julian Levine qui voyageait en Europe, surtout la France.

NOTE: Julian Levine est actuellement en prison pour le viol d'un enfant, mais l'enquête continue.
Revenir en haut Aller en bas
wil



Nombre de messages : 1286
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Reseau pedo criminel Zandvoort   Lun 22 Mar 2010 - 10:38

IL serait difficile de cacher les CD ?

Certes, puisqu'une multitude de copies ont été envoyées partout en europe, à chaque dirigeant européen (France, Belgique, France, Pays Bas, Angleterre...)
Etre en possession des cd veut il dire que l'on travaille dessus ?

En partie, certainement . 40 000 images auraient été identifiées, selon une réponse parlementaire.
Mais les autres ? Et il n'en reste pas une ou deux mais au moins 40 000 images pedo criminelles. Puisque selon l'article, plus de 80 000 photo seraient sur les documents. Il existe aussi les carnets d'adresses. Ont ils été exploités?

L'enquête semble terminée, cloturée. Pourquoi un parlementaire ne pourrait vérifier si tout cela est en ordre ?

A en croire un procureur de la republique francaise, il s'agissait (à l'époque) de vieilles photo, de photo connues et ou d'enfant non français. Ces propos ne reflete pas la realité. Pourquoi un procureur de la republique tient il des propos inexacts ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumdediscussions.net
wil



Nombre de messages : 1286
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Reseau pedo criminel Zandvoort   Ven 16 Avr 2010 - 14:46

Toujours intéressant de visionner.

http://www.in.com/videos/watchvideo-marcel-vervloesem-interview-de-serge-garde-par-karl-zro-12-3797081.html
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumdediscussions.net
Jo001



Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: Reseau pedo criminel Zandvoort   Lun 16 Aoû 2010 - 10:34

"Le fichier de la honte" (op "13ième Rue" van Karl Zéro; 23/05/2010) over o.a. Marcel Vervloesem, Katrien De Cuyper en de kinderpornozaak Zandvoort ... Zéér interessant!

http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.13emerue.fr%2Fwebtv%2Fles-faits-karl-zero%2Fles-faits-karl-zero-le-fichier-de-la-honte.htm&h=65d58
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reseau pedo criminel Zandvoort   Aujourd'hui à 2:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Reseau pedo criminel Zandvoort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oral d'Histoire du Droit Criminel
» histoire du droit criminel
» Quand planter des légumes devient un acte criminel...
» Criminel arrêté... enfin!
» Pédophilie : Doc Karl Zéro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AUTRES AFFAIRES CRIMINELLES :: Autres grandes affaires criminelles-
Sauter vers: