les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les ombres de l'Europe Unifiée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dim



Nombre de messages : 1638
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Les ombres de l'Europe Unifiée   Dim 7 Mar 2010 - 19:01

Et si on parlait de la mouvance Pan-Europe?

Et de Otto de Habsbourg... Archiduc atlantiste et leader du monarchisme catholique en Europe. Opus Dei. Partisan de l'unité européenne, président du Comité international pour le français langue européenne, du Mouvement pan-européen (1973-2004) et député au Parlement européen (1979-1999). Diplômé de l'université belge de Louvain en sciences sociales et politiques. En janvier 2007, il renonce à son rôle de prétendant au trône et c'est son fils aîné, l'archiduc Karl von Habsburg-Lothringen, qui lui succède. Membre de la Ligue anti-communiste mondiale (WACL). Il a créé à l’abri de l’Espagne franquiste le centre européen de documentation internationale (CEDI), qui organise chaque année un séminaire à l’Escorial pour les dirigeants opusiens du continent. Il a également créé une Académie européenne de sciences politiques (AESP) qui lui permet d’étendre son influence dans la droite non-catholique. Et a pris le contrôle du mouvement Pan-Europe de de Koudenhove-Kalergi Richard. En un mot, il exerce un magistère incontesté sur toutes les organisations européennes atlantistes.


Dernière édition par dim le Dim 7 Mar 2010 - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1638
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   Dim 7 Mar 2010 - 19:05

L'Académie Européenne de Sciences Politiques (AESP):

- Société secrète dirigée par Damman Florimond
- Lié à l'affaire des avions renifleurs
- Cité comme la loge Propaganda Uno (P1)?
- Cité comme pro-apartheid
- Membres: Töttösy Ernest, Pons Vittorio, de Bonvoisin Benoît, vanden Boeynants Paul, von Habsburg Otto, Andreotti Giulio, van den Bosch Vincent, Violet Jean, de Marcken de Merken Bernard, Kunnen Walter, Lombardo Ivan-Matteo, Pesenti Carlo, de Villegas Alain, Valori Giancarlo Elia
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1638
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   Dim 7 Mar 2010 - 19:08

Centre Européen de Documentation Internationale (CEDI)

- Fondé en 1948 par von Habsburg Otto et Sanchez Bella Alfredo
- Organisation ultra-conservative et pro-Franco
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7583
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   Dim 7 Mar 2010 - 19:11

pro Franco...

dim

vous avez un idee de quel façon degrelle a fait fortune en espagne?

je pense d'avoir lu que c'est en installant des maisons pour des bases americaines qq parts mais je ne comprends pas car Espagne n'etait pas ds l'otan pendant longtemps=.
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1638
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   Dim 7 Mar 2010 - 19:15

Damman Florimond:

- Militant pour une Europe forte et de droite
- Maillon de référence d'un réseau international anticommuniste impliqué dans des actions clandestines
- Un des personnages principaux à l'Union des Fédéralistes Européens de von Habsburg
- Dirigeant de l'AESP
- Anticommuniste influent
- Officier de contact en Belgique d'Aginter Press
- Membre du CREC et du Cercle des Nations
- Co-fondateur du comité Hongrie 1956-76
- MAUE
- Cercle de Politique Etrangère
- Ligue International de la Liberté (LIL, WACL belge) et ABN
- Ami de Colin Jean Florian, Vankerkhoven Paul et Van Wijck Richard
- Impliqué dans l'affaire des avions renifleurs
- Organisateur des dîners-causeries Charlemagne
- Ancien collaborateur des Jeunesses nationales à Gand (mouvement qui avait soutenu l'invasion de l'Erythrée par Mussolini)
- Co-fondateur de l'Action pour une Europe nouvelle et atlantique


Dernière édition par dim le Dim 7 Mar 2010 - 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1638
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   Dim 7 Mar 2010 - 19:16

Citation :
c'est en installant des maisons pour des bases americaines

correct
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7135
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   Dim 7 Mar 2010 - 19:20

Quel lien avec les TBw puisque vous classez votre premier message dans autres pistes?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1638
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   Dim 7 Mar 2010 - 20:27

Citation :
Quel lien avec les TBw
En bref:

la piste politique, anticommuniste et atlantiste ...
Opus Dei + WACL + CIA + OTAN + ... > Pan Europe + CEDI + Cercle Pinay + AESP > Ordre du Rouvre + Cercle des Nations + CEPIC + Comité Hongrie + PIO + ...

la piste terroriste n'est jamais loin: Aginter Press, P2, OAS, SAC, MSI, WNP, ...

Du Bouten, c'est vrai, mais avec l'accent sur le coté catho/opus et l'internationale noire


Dernière édition par dim le Dim 7 Mar 2010 - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1638
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   Dim 7 Mar 2010 - 21:09

Violet Jean
Étudiant en droit à l’époque du Front populaire, Jean Violet milite à l’extrême droite. Il participe au complot de la «Cagoule» de Deloncle Eugène dans lequel il est enrôlé sous le numéro 221. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il suit Deloncle Eugène dans sa dérive nazie. Il s’engage au sein du Mouvement social révolutionnaire (MSR) et participe à la création de la Légion des volontaires français contre le bolchévisme (LVF). À la Libération, il bénéficie de l’aide de l’Opus Dei, échappe à l’épuration et ne tarde pas à rejoindre les réseaux atlantistes. On ne sait trop à partir de quand, il sert d’officier de liaison entre les services secrets français et allemands, alors entièrement encadrés par la CIA. Il reçoit un salaire mensuel de 6 000 deutschmarks du général Gehlen. Au début des années 70, il adhère à la Société du Mont-Pèlerin, dont il devient bientôt membre à vie. Ce think tank très select réunit la fine fleur des économistes ultra-libéraux. Avocat au barreau de Paris, il mène une carrière d’homme de l’ombre dont il ne sortira, malgré lui, qu’à l’occasion de sa mise en cause dans une affaire rocambolesque de détournements de fonds publics, l'affaire des avions renifleurs. (s: Voltairenet). Il est cité comme membre du Cercle Pinay et de l'Académie Européenne de Sciences Politiques qui, selon certains, pourrait être la “loge Propaganda Uno” (P1). (s: Humo 15/11/1990).


Dernière édition par dim le Dim 7 Mar 2010 - 21:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1638
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   Dim 7 Mar 2010 - 21:11

Kunnen Walter
Industriel anversois (Wilrijk). Mêmbre de l'Académie Européenne de Sciences Politiques (AESP). Anticommuniste et patron du mensuel Europa Eén Federaal (s: DBNL). Ex-DSK. Fréquentait Spaak Paul-Henri (s: Ruys Manu, Een Levensverhaal). Fondateur du “Beweging voor de Verenigde Staten van Europa” (BVSE) avec son épouse Debray Diane et Le Grelle Daniël en 1956, un mouvement ultradroite qui fait parti de l'Union européenne des fédéralistes UEF, militant pour une Europe féderale. La société compte Cardon de Lichtbuer Daniël, Claes Willy, Close Robert, von Habsburg Otto parmi ses sénateurs d'honneur. (s: BVSE). Patron de http://www.archibo-biologica.be/Archibo Biologica, et “bioénergéticien” se présentant comme professeur-guru en “biomagnetisme”?


Dernière édition par dim le Dim 7 Mar 2010 - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1638
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   Dim 7 Mar 2010 - 21:11

Töttösy Ernest (Ernö)
Aristocrate et avocat belgo-hongrois anticommuniste né au Szombathely (Hongrie) en 1918 (mek.niif.hu). Anticommuniste. Arrêté en 1952, sous le régime de Staline Joseph. Le récit de ses peines physiques et tortures psychiques subies durant sept mois se trouve relaté dans son livre ”L'empire des Fous” (L'Harmattan, 1989). Auteur du livre “Hongrie 1956-1976” avec Dessart Francis (Artigraph, 1976). Comité Hongrie, CIA, CEPIC et PIO. Il quitte la Hongrie en 1956 pour s'installer à Bruxelles, obtenant la nationalité belge et recevant de l'aide de Caritas Catholica. Il fonde En 1977 le comité Hongrie 1956-76 (en réalité une antenne de la CIA) avec Dessart Francis, Lecerf Emile, Damman Florimond, Borsu Jacques, Mercier Bernard et de Stankovich Victor. La première réunion de ce comité a eu lieu au rue Béliard 39 (adresse du CEPIC et du PIO lié à vanden Boeynants Paul et de Bonvoisin benoit). (s: Humo 15/11/1990). P7 et AESP. Töttösy aurait été membre de la branche belge de la très mystérieuse “loge P7” et de l'Académie Européenne de Sciences Politiques. (s: Humo 15/11/1990). Un “Ernest Töttösy” est secrétaire général du ”Tilapia Food Aid Organisation” (s: ulb.ac.be).
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1638
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   Dim 7 Mar 2010 - 22:02

http://www.isgp.eu/organisations/introduction/PEHI_Otto_von_Habsburg_bio.htm

des extraits:

Opus Dei was founded in 1928 and at least in later times this group's objectives would essentially merge with those of the Paneuropa Union: 1) keep the Soviets out of Europe, and 2) create a Roman Catholic-oriented European superstate.

The Paneuropean Union is also responsible for the 12 stars on a blue ground as official symbol for Europe, which symbolizes the stars of the virgin Mary.

Otto founded the European Centre of Documentation and Information (CEDI), "whose objective was to construct around the Spanish Borbóns a federation of European states united in Christianity and anti-Communism.

One of Otto's political secretaries, Jacques G. Jonet, is named as a co-founder of low-profile ultraconservative/fascist European-integration groups as Ordre du Rouvre, the Institut Européen pour la Paix et la Sécurité (IEPS), the Société Internationale de Wilton Park (Wilton Park conferences), and Cercle des Nations. [...] Jonet has been named as a member of Mouvement d'Action pour l'Union de l'Europe (MAUE), the Habsburg-founded Centre of Documentation and Information (CEDI), and CEPIC.

Inter-European unity has long been a quest of the Habsburg dynasty. Otto himself often speaks of the similarities between the Holy Roman Empire of the Middle Ages and his view of a coming United States of Europe. In this regard, Otto has stressed the importance of religion in the formation of a united Europe. He regards Christianity as Europe’s bulwark: ‘The cross doesn’t need Europe, but Europe needs the cross.
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1638
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   Lun 8 Mar 2010 - 15:54

American Committee on a United Europe (ACUE)

Structure par laquelle le CIA a financé, infiltré et controlé des mouvements paneuropéens comme le “European Mouvement” (EM; 380000£ entre 1949 et 1953) et le “European Youth Campaign” (EYC; 1340000£ entre 1951 et 1959), mais aussi (indirectement?) le Conseil de l'Europe, le plan Shumann et Communauté européenne de défense.

Membres du committée: Donovan Bill, Bedell Smith Walter, Dulles Allen et Braden Thomas (tous CIA). (s: Rogue Agents). Financé par la Fondation Rockefeller et la Fondation Ford (s:Wikipedia).
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1638
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   Lun 8 Mar 2010 - 15:57

European Movement (EM)

Mouvement paneuropéen crée en 1949 stimulé et financé par le CIA via le American Committee on a United Europe ACUE. Dirigé par Retinger Joseph et Sandys Duncan, rivalisant avec le mouvement Pan-Europe. Le CIA a aussi financé le European Youth Campaign (EYC), une autre initiative de Retinger Joseph (s: Rogue Agents).

Selon le journaliste Pritchard Ambrose Evans, le mouvement européen a été financé par la CIA, avec pour mission de pousser à la constitution d'un parlement européen. Les leaders du Mouvement européen, Schuman Robert, Spaak Paul-Henri étaient directement financés par l'agence américaine, au travers des fondations Fondation Ford et Fondation Rockfeller. Cette affirmation est fondée sur les assertions de l’historien américain Aldrich Richard qui note : «One of the most interesting US covert operations in postwar Europe was the Founding of the European Movement». Ce lancement précède donc la création de L’American Committee on United Europe, (ACUE) dirigé par d’éminentes personnalités de l’«Intelligence américaine » organisé, de l’aveu même d’Aldrich, «in the early Summer of 1948 by Dulles Allen and Donovan Bill, who were responding to separate requests of assistance from Count Coudenhove-Kalergi Richard and from Churchill Winston». [En fait c’est le 29 mars 1949 que l’ACUE est officiellement lancé à l’occasion d’un dîner offert en l’honneur de Churchill Winston] S’il est vrai que la contribution de l’ACUE au ME atteignit entre 48 et 61% (et pas les 2/3 comme l’affirme Aldrich) du budget total du ME entre 1948 et 1958 (date de dissolution de l’ACUE), ce fait mérite d’être remis dans le contexte de l’époque, marqué par la Guerre froide et nuancé par trois constatations: 1) L’Europe occidentale accueillait au même moment avec reconnaissance l’aide du plan Marshall dont personne ne conteste aujourd’hui l’importance pour le relèvement et l’unification progressive de l’Europe ; 2) L’aide de l’ACUE fut utilisé pour des actions spécifiques et ne non pour le budget ordinaire du ME: 1) la Campagne européenne de la jeunesse (1951-58) en réponse au rassemblement européen de la Jeunesse organisé par les communistes à Berlin à l’été 1951; 2) le Comité d’action pour la Communauté européenne internationale du ME présidé par Spaak Paul-Henri centré sur le développement de l’intégration au sein de l’Europe des Six, 3) L’ACUE fut, tout au long de la période, particulièrement attentif à n’intervenir en aucune manière dans les programmes d’action du ME, dans la crainte justement d’être accusé de manipuler cette organisation. Il considéra simplement le ME comme «un agent indépendant» susceptible de véhiculer la culture politique fédéraliste. L’utilisation des fonds n’était pas soumise à un contrôle très strict, le Mouvement en disposant assez librement. (s: Wikipedia).
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1638
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   Lun 8 Mar 2010 - 16:04

Retinger Joseph

Né en 1888 à Cracovie. Le “père d'ombre” de l'Europe. Retinger commence à s'intéresser à l'Europe dès 1917. Les années 30-40s, Retinger débattait avec des chefs d'autres gouvernements comme Jaspar Marcel-Henri, Van Zeeland Paul, Spaak Paul-Henri. Après la guerre, Retinger était un exilé de l'Europe de l'Est et se lança dans la bataille de l'intégration européenne. Le 17 septembre 1946, Retinger parla avec Van Zeeland Paul qui à précédé la mise en place de Ligue Indépendante de Coopération Européenne (LICE) devenu la ligue européenne de coopération économique (LECE). Dans la pensée de ses créateurs cette ligue devait être un groupe de pression réunissant les élites politiques pour une construction de l'Union européenne sur une base libérale. Au début des années 1947, les organisations proeuropéennes se créaient de manières exponentielles. On peut citer la United Europe Movement avec le gendre de Churchill à sa tête, l'Union européenne des fédéralistes de Brugmans et l'union interparlementaire de Coudenhove-Kalergi Richard ou Nouvelles équipes internationale. Retinger entrait en contact avec ses associations mais ne rencontra pas de difficultés mis à part avec Coudenhove- Kalergi Richard. Ce dernier gardait jalousement sa place de pionnier de l'Europe. Retinger avait pour but de coordonner toutes ses organisations. Pour cela il organisa le congrès de La Haye (7 au 10 mais 1948). Il a une volonté de mettre en place une politique culturelle des pays de l'Est pour ne pas que les cultures soient noyées sous la culture soviétique. De ce fait il demande la création d'un fond international destiné aidé les actions culturelles des émigrés. Le 25 septembre 1952, se tient à Paris la première conférence sous la présidence du prince Bernhard des Pays-Bas. Y sont présents: Rykens, Van Zeeland, de Gasperi, Pinay, Mollet, Brauner. Ce fut une réussite dès lors les réunions deviennent annuelles. Et prirent le nom de Bilderberg group, en relation avec le nom de l'hôtel dans lequel se déroula la première conférence de ce groupe lobbiste. l'objectif dévoilé de Bilderberg s'inscrit des lors dans le cadre d'un rapprochement des blocs européen et nord americain, dans le but de consolider un axe majeur: l'axe euro-atlantique.
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1638
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   Lun 8 Mar 2010 - 16:39

Thus was formed the European Movement (whose first congress at the Hague in 1948 is- the origin of the Council of Europe), which received substantial contributions from US government secret funds as well as private sources via the American Committee for a United Europe (ACUE). The names mentioned above are significant in the present context: Leffingwell preceded John McCloy and David Rockefeller as CFR chair, 1946-53, and had been a CFR director since 1927, while Franklin was executive director of the CFR 1953-7 and was later a Trilateral Commission Co-ordinator: also, incidentally an in-law of the Rockefellers.

US funding for the European Movement extended beyond 1952, most of it going to the European Youth Campaign, initiated by John McCloy, whose own career virtually personifies the Atlantic ruling class as a whole: a corporate lawyer of relatively humble origins, he became, through his contacts at Harvard, assistant Secretary of War 1941-45 and first President of the World Bank (IBRD), which he revamped to suit the interests of Wall Street; and then US High Commissioner for Germany 1949-52 (where, among other things, he enabled Krupp to regain control of his steel companies, advising on the establishment of the Krupp-Stiftung, modelled on the Ford Foundation - he was connected to Adenauer through his German wife, whose sister married Lewis Douglas, J. P. Morgan financier and later US ambassador to Britain), after which he became a director of both the Chase Manhattan Bank and the Ford Foundation in 1953. He was also an active member of the Bilderberg Group, becoming chair of the Council on Foreign Relations itself.

As for ACUE, its chair was William Donovan (who ran OSS - forerunner of the CIA during the war) and its vice-chair was Allen Dulles (who was a leading figure in the CFR War and Peace Study Group during the early part of the war, and later the director of the CIA); and it was run in Europe by another CIA executive, Thomas W. Braden.

Moreover, virtually all the European institutions we take for granted today, or treat as if they 'emerged' as a matter of course, from the ECSC, EEC and Euratom down to the present European Union, were conceived, designed and brought into existence through the agency of the people involved in Bilderberg.

www.bilderberg.org/bblob.rtf
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1638
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   Lun 8 Mar 2010 - 16:44

Monnet himself, who mentions-neither Retinger nor Bilderberg in his memoirs (Monnet 1978), cannot have been unaware of the activities of these crucial constituents of his programme. However much he may be portrayed in the hagiographies as a far-sighted idealist, Monnet was, first and foremost, an international financier, with an extensive network of connections on both sides of the Atlantic, occupying a particular place in the configuration of capitalist interests forming what Van der Pijl calls the Atlantic circuit of money capital (Van der Pijl 1984). He was, for example, a close friend of all the key figures in the US power structure; but, more importantly, his network centred around the New York investment banks Lazard Freres (run by Andre Meyer who was also on the board of Rockefeller's Chase International Bank), and Goldmann Sachs, which, after the war gravitated into the Rockefeller orbit. Monnet's right-hand man, Pierre Uri, was European director of Lehman Brothers; and Robert Marjolin, one of Monnet's assistants in the first modernisation plan, subsequently joined the board of the Chase Manhattan Bank. Uri and Marjolin were also active in Bilderberg. When Monnet resigned from his position of 'High Authority' in the ECSC in 1955 to run his Action Committee for a United States of Europe (ACUSE), his secretary at ECSC, Max Kohnstamm who had earlier been private secretary to Queen Wilhelmina, (i.e. Prince Bernhard's mother-in-law), and then Dutch representative in the Schuman Plan negotiations, became the vice-president of ACUSE, which had extensive overlaps with Bilderberg. Kohnstamm, for example, later became a member of the Executive Committee of the Trilateral Commission, and Georges Berthoin, who was Monnet's private secretary at the ECSC 1951-55, took over Kohnstamm's place on the Trilateral Commission in 197S. Francois Duchene and Paul Delouvner, who both worked for ECSC in the fifties (and joined the Trilateral Commission in the 1970s), Guy Mollet and Antoine Pinay were in the Bilderberg network.

It would be simply too large and complex a matter to trace the twists and turns in the politics of European unification since the period from the fifties to the present. Too much water has flowed under the bridge, and it is doubtful that it is any longer even the same bridge, so many times has Europe' or the European idea' had to be periodically 'relaunched'. Instead of even attempting this in broad outline, I will draw attention very briefly to the role played by secretive and unaccountable organisations of members of the European economic and political elites. One little-reported group, for example, which seems to wield immense influence is the European Round Table of Industrialists (ERT). To my knowledge there have only been two or three reports of this group in the British press, and yet in articulating the demands and interests of the largest and most powerful European multinational corporations, it surely calls for close study. I suspect this is the same group as that mentioned in passing in Charles Grant's biography of Jacques Delors. Delors' arrival as European Commissioner in 198S, he says, could not have occurred at a more propitious moment: he had spent the autumn of 1984 searching for a 'Big Idea' to relaunch the EEC. 'That autumn, in Brussels, Delors had met a group of officials and industrialists brought together by Max Kohnstamm, who had been Monnet's chief assistant. After Monnet's death in 1979, Kohnstamm had become one of the guardians of the sacred name of federalism. The Kohnstamm group advised Delors to make the internal market his priority and to lay down a timetable of eight years (the life of two Commissions) for its achievement...... At the same time Wisse Dekker, the chairman of Philips, made several speeches calling for the EEC to remove its internal barriers by 1990.' (Grant 1994, p. 66) If this is in fact referring to the same group as that known as the European Round Table of Industrialists (ERT), then we have an example of a continuity between the fifties and today. This ERT comprises the chairs/CEOs of the leading European multinational corporations and it is by no means a mere assembly of dignitaries. This is an extremely powerful body. According to research conducted by the ASEED collective, its reports feed directly into the European Commission decision making process. One of its first reports, for example, entitled 'Missing Links', urged the immediate construction of a series of large-scale transport projects, including the Channel Tunnel. As well as Dekker of Philips, other leading figures in the ERT are Agnelli of Flat, Gyllenhammer of Volvo, and Denys Henderson of ICI.

www.bilderberg.org/bblob.rtf
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1638
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   Lun 8 Mar 2010 - 16:45

A lire absolument:

http://www.isgp.eu/organisations/Rogue_Agents_the_Cercle_Pinay_complex_1951_1991.pdf
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11786
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   Mer 27 Fév 2013 - 13:43







Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1638
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   Mer 27 Fév 2013 - 14:21

j'ai pas envie de tout recopier ici, mais pour ceux que ça interesse: j'ai fait une petite analyse des liens entre Paneurope, l'extrème droite et les ordres templiers ICI
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7583
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   Mer 27 Fév 2013 - 14:36

hapsbourg et de maranches premier ministre du giscard d' estaing , c'est fort bien cet article:

http://en.wikipedia.org/wiki/Alexandre_de_Marenches

et

wicki:giscard:

Citation :
Grandes étapes du septennat[modifier]

Gouvernement Chirac (27 mai 1974 - 25 août 1976)[modifier]
1974 : Plan de lutte contre l'inflation, majoration de l'impôt sur les sociétés et les gros contribuables, relèvement du taux d'intérêt de l'épargne, économies budgétaires, économies d'énergie.
9 juin : Démission du Ministre des Réformes du gouvernement Chirac, Jean-Jacques Servan-Schreiber, en protestation contre le début de la 8e campagne française d'essais nucléaires.
28 juin : Vote de la loi fixant la majorité civile à 18 ans.
3 juillet : Fin de la politique d'incitation à l'immigration en France.
16 juillet : La journaliste Françoise Giroud devient la première secrétaire d'État à la condition féminine.

1975 : 17 janvier : Vote de la loi autorisant sous certaines conditions l'avortement appelée aussi loi Veil.
31 janvier : Remaniement ministériel.
Début de la modernisation du réseau téléphonique avec le triplement des lignes sur 7 ans.
11 juillet : Institution du divorce par consentement mutuel.
15 novembre : Première réunion des 6 pays les plus industrialisés de la planète à Rambouillet.
Le cap du million de chômeurs est franchi en fin d'année.

1976 : 9 janvier : Naissance de la compagnie Elf Aquitaine.
12 janvier : Remaniement ministériel.
14 mars : Le Franc sort du serpent monétaire européen.
15 avril : La construction du supergénérateur nucléaire nommé Superphénix est décidée.
29 avril : Décret donnant droit au regroupement familial des immigrés.
Fondation de la COGEMA (Compagnie Générale des Matières Nucléaires) et de l'Institut de protection et de sûreté nucléaire (IPSN).
25 août : Démission de Jacques Chirac.


Gouvernement Barre (27 août 1976 - 12 mai 1981)[modifier]
1977 : 31 janvier : Inauguration du centre Georges-Pompidou à Paris
Élections municipales des 13 et 20 mars remportées par la gauche qui prend le contrôle de 156 villes de plus de 30 000 habitants. Jacques Chirac, élu maire de Paris contre Michel d'Ornano, le candidat soutenu par les giscardiens.
29 mars : Remaniement ministériel.
27 juin : Le territoire français des Afars et des Issas accède à l'indépendance.
6 octobre : Adoption de la loi informatique et libertés contre l'utilisation abusive des fichiers nominatifs informatiques.






De gauche à droite : Giulio Andreotti, Takeo Fukuda, Jimmy Carter, Helmut Schmidt et Valéry Giscard d'Estaing, lors du sommet économique du G7, le 16 juin 1978 à Bonn.




Valéry Giscard d'Estaing et le président de la République fédérale d'Allemagne, Karl Carstens. 1978 : 27 janvier : Discours de Verdun-sur-le-Doubs17,18,19,20,21 (dit « discours du bon choix »), par lequel Valéry Giscard d'Estaing met en garde les français sur les conséquences institutionnelles et les blocages politiques que provoquerait une victoire de la gauche aux élections législatives du mois de mars. Il déclare qu'il ne démissionnerait pas mais n'aurait pas les moyens d'empêcher une majorité de gauche d'appliquer son programme.
1er février : Fondation de l'UDF regroupant centristes et giscardiens afin de soutenir l'action de Valéry Giscard d'Estaing.
le 19 mars : La majorité de droite (RPR-UDF) remporte les élections législatives.
19 mai : Le président envoie des troupes parachutistes à Kolwezi au Zaïre, afin de libérer les occidentaux pris en otage par des rebelles au gouvernement zaïrois.
5 décembre : Accord sur le Système monétaire européen (SME) qui établit un système de taux de change stable et ajustable entre les pays membres de la Communauté économique européenne
6 décembre : Appel de Cochin de Jacques Chirac qualifiant l'UDF et les giscardiens de « parti de l'étranger » pour leurs prises de position pro-européennes.

1979 :
13 mars : Création de l'ECU, l'unité de compte européenne
10 juin : Premières élections au suffrage universel au Parlement Européen. Simone Veil en devient la première présidente.
11 juillet : Loi n°79-587 relative à la motivation des actes administratifs et à l'amélioration des relations entre l'administration et le public.
10 octobre : Début de l'affaire des diamants. Le Canard enchaîné accuse le président de la République d'avoir reçu de Bokassa 1er, Empereur déchu de Centre Afrique des diamants en cadeaux lors de visites officielles. Le Canard enchaîné estime la valeur de ces diamants à un million de francs. La défense maladroite de Giscard va accréditer les informations du journal satirique et va avoir une influence négative sur sa campagne de réélection.
30 octobre : Le ministre du travail Robert Boulin, accusé par des lettres anonymes, publiées par Le Canard enchaîné, d'avoir acquis de manière illégale, une garrigue, est retrouvé mort dans un étang de la forêt de Rambouillet. L'enquête n'a toujours pas permis d'aboutir à des conclusions définitives.

1980 (année déclarée « Année du Patrimoine » par le gouvernement français, le 9 août 197822) : 2 février : l'ancien ministre Joseph Fontanet est assassiné. Le meurtre reste non élucidé.
Septembre : Selon Valéry Giscard d'Estaing, les premières Journées du patrimoine ont été décidées par lui-même et organisées en France en septembre 198023, la première journée "Portes ouvertes" au Palais de l'Élysée ayant d'ailleurs été inaugurée par lui en 197724.
Le pays compte à la fin de l'année plus de 1,5 million de chômeurs. La dette publique de la France représente 20,8 % du PIB.
Bilan[modifier]


et les avions ???
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7583
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   Mer 27 Fév 2013 - 14:53

c'est toujours le même problème :

en une premiere feuille on dessine l'état major qui se reunit et qui cherche des financiers assez con comme van Wijck pour y perdre toute sa fortune dans la presse et autres "Eventails"
mais il manque toujours une page du milieu entre la dernière , la page des épouvantails

les TBW avec leurs patalons sale ,les cheveux gras, le loden dechiré.

pourtant il y les P.V. avec des noms données par les cadres WNP et même des policiers qui font l'audition sur ces déclarations avec d'autres human resources agents, ces réponses évasives sur sa presence au drêve de nivelles où Calm. semble avoir habité vers 1979 ,etc

d'autre noms cités ds ces pvs parlent de % sur Modulmed ancien histoire de pompe a fric
aussi monté par ce van Wijck ,en expansion vers 1980 , puis en prison en février 1983

les finances promis par tout ce bataclan de la premier page de l'état major se tarit et pourtant le premier vague continue un peu , auto- financé,, ou avec d'autres buts ,, comme par exemple pour resoudre une problème qui traine comme un boulet (les chantages et Nivelles?)


qui va écrire la page du milieu ? Modulmed 1 &2 , drève de nivelles ,SCHOLL et SCHAL,....Way UP et down


Dernière édition par K le Mer 27 Fév 2013 - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
rob1



Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   Mer 27 Fév 2013 - 19:50

K a écrit:
hapsbourg et de maranches premier ministre du giscard d' estaing , c'est fort bien cet article:
Comme tu dis Laughing

Il semble aussi, selon certains ouvrages, que Marenches n'était pas forcément un maître-espion malgré son style "force tranquille" qu'il s'est efforcé de propager ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les ombres de l'Europe Unifiée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les ombres de l'Europe Unifiée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eclipse Partielle de Lune le 31.12.09, visible en Europe, en Afrique, en Asie, et en Australie
» Pour les TL : Revue Europe sur Pascal Quignard
» on regrettera l'Europe
» Les limites orientales de l'europe
» [Papier] Blasons des Villes d'Europe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Les axes exploités :: Autres pistes-
Sauter vers: