les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 European Institute of Management EIM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: European Institute of Management EIM   Mar 6 Avr 2010 - 17:23

Fin du CEPIC en 1981 > réorganisation du PIO > European Institute of Management (EIM)

"entreprise de sécurité"

EIM = René Mayerus (directeur; proche de VdB, de Bonvoisin, Bougerol, ...) + Mac Arthur Douglas II (président; > Moon) + Michel Relecom [propriétaire via Unibra; 1001 club > prince Bernhard; proche de Mobutu et du Prince Alexandre (proche de Salik et Przedbroski)]

EMI > Mayerus > Bouhouche + Beijer (ARI) > Intertel > observation de la Sûreté?

EIM > Wackenhut (> Calmette) + DIA + secte Moon

EIM > Faez El Ajjaz (> WNP)
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Mer 7 Avr 2010 - 16:16

dim a écrit:
Fin du CEPIC en 1981 > réorganisation du PIO > European Institute of Management (EIM)

"entreprise de sécurité"

EIM = René Mayerus (directeur; proche de VdB, de Bonvoisin, Bougerol, ...) + Mac Arthur Douglas II (président; > Moon) + Michel Relecom [propriétaire via Unibra; 1001 club > prince Bernhard; proche de Mobutu et du Prince Alexandre (proche de Salik et Przedbroski)]

EMI > Mayerus > Bouhouche + Beijer (ARI) > Intertel > observation de la Sûreté?

EIM > Wackenhut (> Calmette) + DIA + secte Moon

EIM > Faez El Ajjaz (> WNP)


Effectivement, tout cela est interpellant. Relecom est au cercle des Nations.
Mais le lien EIM et Faez? Etabli?
Pour moi ce Faez est une piste. Mais plusieurs sources différentes. Syrien? Arabie Séoudite? Correspondant AFP aussi... (donc France? et services français?).
Quid finalement de ce bien curieux journaliste, disparu de Belgique assez vite semble-t-il? Un agent sans doute mais de qui?
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Mer 7 Avr 2010 - 16:28

Citation :
Mais le lien EIM et Faez? Etabli?
Een oude bekende op de klantenlijst van ARI is de Saoedische geheimagent Faez El Ajjaz, die zich voor journalist uitgaf. In hun databank brengen Bouhouche en Beijer hem in verband met de affaire- Vernaillen (de moordaanslag op rijkswachtmajoor Herman Vernaillen), WNP en European Institute of Management. (s: De Morgen)

Citation :
Quid finalement de ce bien curieux journaliste
At the time Ajjaz claimed to be a journalist working for the AFP. In reality he appears to have been a Syrian in close contact with the Saudi royal family and several Middle Eastern terrorist groups. Ajjaz has been accused of working with Count Carl Armfelt, a CIA agent and WACL member in close contact with Vanden Boeynants and de Bonvoisin, in high tech military supplies to Israel, Libanon, Lybia, Iraq, the PLO, IRA, ETA, and underground militant groups in Belgium and Sweden. Other accusations against Armfelt include that he played a large role in setting up the CIA's stay-behind network in Scandinavia and that in the Netherlands he was involved in planning the countercoup in Suriname against Desi Bouterse. The countercoup failed, because Bouterse tortured and killed all the CIA, DIA, NSC and Dutch-backed countercoup operatives. In all likelihood, Ajjaz was one of many CIA-assets along the lines described in the Cercle Pinay article.
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Mer 7 Avr 2010 - 16:58

dim a écrit:
Citation :
Mais le lien EIM et Faez? Etabli?
Een oude bekende op de klantenlijst van ARI is de Saoedische geheimagent Faez El Ajjaz, die zich voor journalist uitgaf. In hun databank brengen Bouhouche en Beijer hem in verband met de affaire- Vernaillen (de moordaanslag op rijkswachtmajoor Herman Vernaillen), WNP en European Institute of Management. (s: De Morgen)

Citation :
Quid finalement de ce bien curieux journaliste
At the time Ajjaz claimed to be a journalist working for the AFP. In reality he appears to have been a Syrian in close contact with the Saudi royal family and several Middle Eastern terrorist groups. Ajjaz has been accused of working with Count Carl Armfelt, a CIA agent and WACL member in close contact with Vanden Boeynants and de Bonvoisin, in high tech military supplies to Israel, Libanon, Lybia, Iraq, the PLO, IRA, ETA, and underground militant groups in Belgium and Sweden. Other accusations against Armfelt include that he played a large role in setting up the CIA's stay-behind network in Scandinavia and that in the Netherlands he was involved in planning the countercoup in Suriname against Desi Bouterse. The countercoup failed, because Bouterse tortured and killed all the CIA, DIA, NSC and Dutch-backed countercoup operatives. In all likelihood, Ajjaz was one of many CIA-assets along the lines described in the Cercle Pinay article.

Si tout cela est exact (?) on peut imaginer pour qui roule le bonhomme... (tiens la famille royale saoudienne...? cela ne vous rappelle rien?).
Et ce qu'il a pu venir faire en Belgique.
Tiens la Mazda de Faez, elle a été fournie par Beherman-Demoen?
Détail me direz-vous? Mais tous les détails ont leur importance dans ce dossier filandreux. farao
Revenir en haut Aller en bas
swansongunsung



Nombre de messages : 377
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Jeu 8 Avr 2010 - 6:44

Dim a écrit:
accusations against Armfelt include that he played a large role in setting up the CIA's stay-behind network in Scandinavia and that in the Netherlands he was involved in planning the countercoup in Suriname against Desi Bouterse. The countercoup failed, because Bouterse tortured and killed all the CIA, DIA, NSC and Dutch-backed countercoup operatives.
Très intéressant. Les circonstances autour de Bouterse et les decembermoorden ( http://nl.wikipedia.org/wiki/Decembermoorden ) n'ont jamais été élucidées.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Jeu 29 Sep 2011 - 17:03


Mafia et CIA : les deux faces de la même pièce ?

Selon les documents déclassifiés de la CIA en 2007 intitulés "Family Jewels" (les joyaux de famille), Giancana et le chef de la mafia de Tampa/Miami, Santo Trafficante Jr. ont été contacté en septembre 1960 pour un projet d'assassinat sur Fidel Castro par l'agent de la CIA, Robert Maheu. Maheu, pour les contacter, est passé par l'intermédiaire un membre de la mafia de Chicago, en place à Las Vegas et numéro deux de Giancana, Johnny Roselli. Maheu se présentait comme un représentant des casinos et de différents intêréts économiques spolliés par Castro. (...)

A noter que Robert MAHEU (voir aussi entre autres Souharto, 1965 ) était le fondateur de International Intelligence Inc. (INTERTEL - sécurité de casinos, Howard Hughes, etc), un des clients de ARI (Beijer - Bouhouche).

C'est Majerus qui a mis Bouhouche et Beijer en contact avec Intertel.

Pensionné, recyclé chez EIM, une société américaine de renseignement, Majerus revenait aussi voir des fiches à la gendarmerie et dut être interdit de quartier.



Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Jeu 29 Sep 2011 - 17:34

EIM avait des lignes directees (contacts avec PINOCHET ,DEGRELLE ,FRANCO ,et les anciens de AGINTER au Portugal )via le secretariat de betsy Heris .
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Jeu 29 Sep 2011 - 18:36



Est-ce la Betsy Heris dont on parle ci-dessous ?


AGENDA

Page 7

Vendredi 8 juin 1990

HENRY KISSINGER DONNE DES SÉMINAIRES

Le mardi 12 juin, à l'Hôtel Prince de Galles de Paris, Henry Kissinger sera l'invité de Management Center Europe, dans le cadre des séminaires basés sur le «Top Management».

Renseignements: Betsy Heris, 02/516 19 11, Fax 02/513 71 08.



Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Jeu 29 Sep 2011 - 19:44

AH ,les americains de Benoith de Bonvoisin ,ils etaient a tu et a toi ,ainsi que de Bonvoisin l etait avec de Marenches
Revenir en haut Aller en bas
Willy-Nilly



Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Jeu 29 Sep 2011 - 20:04

N' oublions pas les liens EIM-MacArthur II-BBL-Drexel Burnham Lambert-Brasseries congolaises
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Ven 30 Sep 2011 - 13:04



Pour continuer sur Betsy Heris, je voudrais préciser son employeur :

Management Centre Europe

The European Headquarters of the American Management Association International

Rue Caroly, 15
1040 Brussels
Belgium

Telephone : (32 2) 516111

(même téléphone que ci-dessus)

A noter que ce n'est pas loin du square de Meeus ...


Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Ven 30 Sep 2011 - 15:59

billbalantines a écrit:
dim a écrit:
Fin du CEPIC en 1981 > réorganisation du PIO > European Institute of Management (EIM)

"entreprise de sécurité"

EIM = René Mayerus (directeur; proche de VdB, de Bonvoisin, Bougerol, ...) + Mac Arthur Douglas II (président; > Moon) + Michel Relecom [propriétaire via Unibra; 1001 club > prince Bernhard; proche de Mobutu et du Prince Alexandre (proche de Salik et Przedbroski)]

EMI > Mayerus > Bouhouche + Beijer (ARI) > Intertel > observation de la Sûreté?

EIM > Wackenhut (> Calmette) + DIA + secte Moon

EIM > Faez El Ajjaz (> WNP)


Effectivement, tout cela est interpellant. Relecom est au cercle des Nations.
Mais le lien EIM et Faez? Etabli?
Pour moi ce Faez est une piste. Mais plusieurs sources différentes. Syrien? Arabie Séoudite? Correspondant AFP aussi... (donc France? et services français?).
Quid finalement de ce bien curieux journaliste, disparu de Belgique assez vite semble-t-il? Un agent sans doute mais de qui?


Je rappellle que les relation n'étaient pas des meilleures entre le Quai d'Orsay et la Syrie à l'époque. Souvenez-vous de l'époque du Drakkar. Pour ce qui est de l'Arabie Saoudite, on est dans l'orbite américaine mais la sécurité des autorités était assurée pas les services français. Où plutôt l'ancienne équipe de l'Elysée, des ex gendarmes. C'est archi-connu, pas un scoop. Chirac vit dans une propriété de son ancien copain président libanais assassiné. Comme sa voiture ne rentrait pas dans la cour, il a fait élargir le portail. Comme quoi il y a des locataires qui ont de bonnes relations avec leur propriétaire... Pas bon pour les avocats....
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Sam 1 Oct 2011 - 0:59

Un complément sur l'employeur de Betsy Heris :

Management Centre Europe
The European Headquarters of the American Management Association International

Selon Wikipedia :

Pendant ces années de guerre, l'AMA, qui rassemble un grand nombre des dirigeants du monde des affaires, est très proche du pouvoir politique. Le vice président de l'AMA, Lawrence A. Appley, est lui-même à la tête de la War Manpower Commission.

Après la guerre, l'influence de l'AMA demeure importante et elle publie successivement des recommandations sur la qualité des rapports financiers en 1946 et sur la coopération avec les syndicats en 1948. C'est alors que Appley devient président et fera de l'AMA non seulement un forum de débats et un réseau d'influence mais aussi l'un des leaders de la formation de dirigeants d'entreprises.

Tout au long des années 1950, l'AMA continue de faire le lien entre le monde de la grande entreprise et le gouvernement. C'est en 1961 qu'elle commence son expansion internationale avec l'ouverture d'un centre européen à Bruxelles. Elle en ouvre ensuite un à Mexico en 1966, au Canada en 1974, au Japon en 1993, à Shanghai en 1995, en amérique latine en 1996. Pendant cette période, plusieurs centres ont également vu le jour aux États-Unis, à Atlanta, Chicago, San Francisco et Washington DC.


http://www.mce-ama.com/uploadedfiles/MCE%20News%20-%20Masdar%20City%20%203%20May%202011.pdf

Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Sam 1 Oct 2011 - 10:31

Betsy ,1 nana efficace ,suite a son intervention perso aupres de PINOCHET ,des belges (réfugiés)au CHILI ,ont ete par la dina ,manu military rembarqués en avion direction la Belgique .
Merci qui :merci BETSY .
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Sam 1 Oct 2011 - 23:23

Cette Betsy devrait écrire ses mémoires. Je serai parmi les premiers à acheter son livre.

Cela laisse rêveur de faire "le lien entre le monde de la grande entreprise et le gouvernement".

Et l'expansion internationale a commencé par Bruxelles en 1961.

Pour information, l'OTAN et le SHAPE se sont déplacés en Belgique en 1967 parce-que la France avait décidé de se retirer de la structure militaire intégrée. En 1961, la Belgique venait de vivre les troubles de la décolonisation du Congo. Bruxelles était-elle attirante pour les Américains à ce moment-là ? Difficile de le savoir ...

Alain parle de PINOCHET, DEGRELLE, FRANCO et les anciens de AGINTER au Portugal (Elio CIOLINI aussi ?)

Pour information, selon WIKIPEDIA :

Un document d'Aginter Press, titré Notre Activité Politique, est découvert fin 1974 et décrit son implication dans la stratégie de la tension : « Notre croyance est que la première phase de l'activité politique devrait être de créer les conditions favorisant l'instauration du chaos dans toutes les structures du régime (…) le premier mouvement que nous devrions faire serait de détruire les structures de l'état démocratique sous couverture d'activités communistes et pro-chinoises (…) En outre, nous avons des personnes qui ont infiltré ces groupes d'extrême gauche ». Aginter Press théorisait ainsi les actions dites « false flags ».

Selon un rapport du Sénat italien sur Gladio, la CIA a soutenu Aginter Press au Portugal. Aginter Press était « en réalité, selon les derniers documents obtenus (…), un centre d'information directement lié à la CIA et au service secret portugais, spécialisé dans les opérations de provocation ». Jean-Yves Camus précise pour sa part qu'Aginter Press était une « centrale contre-révolutionnaire qui effectuait pour le compte de plusieurs États occidentaux les sales besognes qu'ils ne pouvaient (ou ne voulaient) pas assumer. Y compris le travail d'infiltration, voire de manipulation de certains groupuscules gauchistes […] ».

Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Dim 2 Oct 2011 - 0:52

HERVE a écrit:
Cette Betsy devrait écrire ses mémoires. Je serai parmi les premiers à acheter son livre.

Cela laisse rêveur de faire "le lien entre le monde de la grande entreprise et le gouvernement".

Et l'expansion internationale a commencé par Bruxelles en 1961.

Pour information, l'OTAN et le SHAPE se sont déplacés en Belgique en 1967 parce-que la France avait décidé de se retirer de la structure militaire intégrée. En 1961, la Belgique venait de vivre les troubles de la décolonisation du Congo. Bruxelles était-elle attirante pour les Américains à ce moment-là ? Difficile de le savoir ...

Alain parle de PINOCHET, DEGRELLE, FRANCO et les anciens de AGINTER au Portugal (Elio CIOLINI aussi ?)

Pour information, selon WIKIPEDIA :

Un document d'Aginter Press, titré Notre Activité Politique, est découvert fin 1974 et décrit son implication dans la stratégie de la tension : « Notre croyance est que la première phase de l'activité politique devrait être de créer les conditions favorisant l'instauration du chaos dans toutes les structures du régime (…) le premier mouvement que nous devrions faire serait de détruire les structures de l'état démocratique sous couverture d'activités communistes et pro-chinoises (…) En outre, nous avons des personnes qui ont infiltré ces groupes d'extrême gauche ». Aginter Press théorisait ainsi les actions dites « false flags ».

Selon un rapport du Sénat italien sur Gladio, la CIA a soutenu Aginter Press au Portugal. Aginter Press était « en réalité, selon les derniers documents obtenus (…), un centre d'information directement lié à la CIA et au service secret portugais, spécialisé dans les opérations de provocation ». Jean-Yves Camus précise pour sa part qu'Aginter Press était une « centrale contre-révolutionnaire qui effectuait pour le compte de plusieurs États occidentaux les sales besognes qu'ils ne pouvaient (ou ne voulaient) pas assumer. Y compris le travail d'infiltration, voire de manipulation de certains groupuscules gauchistes […] ».


Excellente contribution. Une petite erreur : commandement intégré de l'OTAN , et non simple structure, de Fontainebleau à Mons
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Dim 2 Oct 2011 - 10:26

AGINTER PRESSE :ORDRE et TRADITION ,devise ,VERITAS UBIQUE .
Personnage charnière de Aginter et les dîners cHARLEMAGNE ........FLorimond Damman (voir les avions renifleurs)
Pour Guerin -Serac la Belgique etait 1 corps infecte ,trop de cellules communistes ds la poste ,l école ,l administration etc etc ....
En + la Belgique avait reconnu la république populaire de CHINE !
D ou l idée d organiser des coups tordus .
POUR + ,sans doute voir les travaux de la commission parlementaire sur le banditisme et le terrorisme .

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Dim 2 Oct 2011 - 11:37

Alain parle des "dîners Charlemagne".

La publication suivante (que je découvre et sur laquelle je n'ai pas encore d'avis pertinent) en parle :

http://www.8bitmode.com/rogerdog/lobster/lobster26.pdf

Je ne cite qu'un extrait :

(...) The two movements were the Paneuropean Union (PEU), founded in 1922 by Archduke Otto, and the Centre Européen de Documentation Internationale (CEDI), founded in 1949 by Archduke Otto and Pinay Circle member Alfredo Sanchez Bella, a Minister under Franco, who is reputed to have been head of European operations in the Spanish secret service, and whose brother was a leading member of Opus Dei.

It was at a symposium organised by Archduke Otto in Vienna in May 1969 that Jean Violet met the Belgian, Florimond Damman. Damman was secretary-for-life of the Académie Européenne des Sciences Politiques (AESP), which he had founded in January 1969 as a dinner club for top European conservatives. Besides the AESP, Damman also ran the Belgian PEU section, the Mouvement d'Action pour 1'Union Européenne (MAUE), and liaixd with CEDI, being close personal friends with Sanchez Bella. Damman also worked closely with Paul Vankerkhoven who ran the Belgian section of CEDI. Besides serving as a member of the Permanent Delegation of the AESP and Vice-President of MAUE, Vankerkhoven ran the Belgian section of the World Anti-Communist League (WACL), the Ligue Internationale de la Libertb (LIL), which he had founded in 1969. In the same year, Vankerkhoven also set up the right-wing club, the Cercle des Nations, a frequent meeting place for Damman, Violet and other members of the AESP, MAUE, CEDI and WACL.

Vankerkhoven worked with Damman's Europe-Grece group to organise a Cercle
des Nations reception in honour of the Greek colonels in April 1970, and Vankerkhoven and Damman jointly organised the 1970 Congress of the Anti- Bolshevik Block of Nations in Brussels.

Vankerkhoven would bea central figure in Belgian parapolitics in the 1980s

At the time Damman and Violet met, Damman was already planning a new group, CREC, together with Yves Guérin-Serac, leader of the fascist terror group Aginter Press, founded in September 1966.

The propaganda put out by Aginter Press had already been distributed for several
years by LIL's newspaper, Damocles, but Gubrin-Serac's purpose in visiting Brusscls
in January 1969 was to make more contacts.

His guide was Damman, and Damman started by inviting Guérin-Serac to the AESrs 12th "Charlemagne Dinner" on 27 January 1969. Amongst the illustrious guests were Archduke Otto and Belgian Prime Minister, Gaston Eyskens; Guérin-Serac's dinner companions at table G included the Prince and Princess of Merode and Emile Lecerf, later implicated in
rumours of a planned coup in 1973 and a strategy of tension in the 1980s.

Guérin-Serac and Damman concluded an "agreement in principle" to found a group,
CREC, which would try and reconcile two conflicting positions: the traditional right,
anti-communist but not antiparliamentarian, and the revolutionary extreme right represented by Guérin-Serac.

Guérin-Serac and Damman then met at least twice more, as detailed in a progress
report written by Guérin-Serac on 19 May 1969:

(...)

It is intriguing that Guérin-Serac mentions a meeting with Damman in Vienna in May 1969; as we have heard above, Damman met Violet in Vienna the same month - could this be a Violet/Damman/Guérin-Serac meeting? There is no indication that Damman was aware of Aginter Press' real r61e, but with his excellent intelligence contacts, it would be surprising if Violet did not know of Guérin-Serac's activities.

The Aginter Press had several functions: it ran an international intelligence service together with the Portuguesesecret service PIDE working in collaboration with the CIA, the Wcst German BND, the Spanish DGS, the South African BOSS and the Greek KYP. A further section provided for the recruitment of terrorists for bomb attacks and assassinations - an important contact here was Stefano della Chiaie, referred to in the Guérin-Serac progress report as "the group of our Italian friends". A third group dealt with psychological operations, and Aginter press' forth section,called Ordre et Tradition was an international fascist contact network with a clandestine paramilitary wing, theOrganisation Armée contre le Communisme International. It is possible that the new group CREC was intended to provide Ordre et Tradition with links to top conservative politicians, a bridge between the revolutionary fascist underground and "respectable" politicians.

The links between Aginter Press and the Pinay Circle were alluded to by Guido Giannettini in an interview with L'Espresso on 24 March 1974. Giannettini, a rightwing journalist with extensive intelligence contacts, wasdella Chiaie's protector within SID, the Italian secret service. A main suspect in the I'iazza Fontana bombing in Milan on 12 December 1969, Giannettini was one of the most active members of Aginter Press, liaising between Aginter Press, theOASand the ltalian groupcentred around d~l l a c h i a i eI.n~ t he1974 interview, Gianncttini explained:

"I passed my information on to some friends in certain lilieux of the international Right.
They passed me theirs ... the practical form for this exchange was private bulletins which circulated amongst certain European groups of the Centre-Right ... such as, for example, the Bavarian CSU party, the French "geopoliticalgroups" [eg, the Pinay Circle], and other groups in Belgium, Switzerland and almost every country in Europe."'

(...)

V, p63. Aginter-Presseet a1 Belgique, annex in Les mercenaires, Serge Dumont, EPO,
ANtwerp, 1983,pp 174-9. Dumont obtaincd his information by infiltrating AESP circles
under the pseudonym of Maurice Sartan.
L'Enquête - 20 Années de déstabilisation en Belgique, Hugo Gijsels, La Longue Vue,
Brusscls 1990 (origanl Flemish title: De Bende et Cie), p 224 et seq - despite some
inaccllracics, the best book on the '70s plans for coups d'ctat, the "mad killers of the
Brabant Wallon", the extreme right and thc strategy of tension in Uelgium. Aginter-
Press et la Belgique. The ABN was financed by the CIA and 13ND,and strongly supported
by Strauss' CSU: its headquarters are in Munich (L'Orchstre Noir, Frédéric Laurent,
Stock, Paris 1978, pp 297-Cool.

5 Aginter-Presse de Belgique.

6 For details of della Chiaie, Giannettini and Aginter Press, see Stuart Christie's excellent
Stefano della Chiaie - portrait of a black terrorist, Anarchy Magazine/Refract Publications,
London, 1984; L'Orchstre Noir; Right-wing terrorists and the extra-parliamentary Left in
post-World War I1 Europe: Collusion or Manipulation?, Jeffrey M Bale, Lobster 18, pp
2-18.

7 Aginter Press' con tact within the CSU was Strauss' newspaper, Bayern Kurier
(L'Orchestre Noir, p 133. V, p 83.


_ _ _ _ _ _


A noter, une autre mention de l'Ordre des Dominicains ... (après le père Morlion et les liens entre le père de Michel Vander Elst et le père Pire) :

An early associate of Violet's in his work for the SDECE was fellow agent Father Yves-Marc Dubois, foreign policy "spokesman" for the Dominican order, unofficial member of the Pontifical Delegation to the UN, and believed by the SDECE to be the head of the vatican secret service. The pair were active in the United Nations in the mid50s, to prevent UN
condemnation of France's Algerian policy, when Violet was attached to the French
delegation headed by Antoine Pinay.

Another major focus for Violet and Dubois' activities for the SDECE was Eastern
Europe: they received half a million francs a month from General Grossin to run "the
Church of Silence", Catholic networks behind the Iron Curtain.'

Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Dim 2 Oct 2011 - 14:59

Très bonne pioche ,L'église du SILENCE ....tiens tiens ,j en ai entendu parler ds les milieux nazis (anciens de Charlemagne et de la Wallonie )
Ils étaient des anciens des campagnes de l est ,ils travaillaient de concert avec la GD ,et étaient tjs actifs (80/90)pour la chasse au COCOS .
ET ,pour l'entraînement aux tirs ,les châtelains de ci dessus mettaient a la disposition des tontons flingueurs les douves de leurs châteaux
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Dim 2 Oct 2011 - 15:55

Au sujet des "avions-renifleurs", le livre suivant est en partie sur internet :

Les grands dossiers criminels en Belgique, Volume 1
Par Haquin-stephany

(pages 185 et suivantes)

1976, l'affaire des "avions-renifleurs"

(...) financement de groupes de droite ou d'extrême-droite ? Toutes ces questions restent posées. (...)
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Dim 2 Oct 2011 - 16:05

HERVE a écrit:
Guérin-Serac's dinner companions at table G included the Prince and Princess of Merode and Emile Lecerf, later implicated in rumours of a planned coup in 1973 and a strategy of tension in the 1980s.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Dim 2 Oct 2011 - 16:20

Avec les réserves d'usage au sujet de Père UBU ...

www.pereubu.be
3 juin 2008

L’Aginter press et la Belgique

L’Aginter Press était fort active au Portugal [soutien à Salazar] et en Espagne [un des boss de l’Aginter Press était le beau-frère de Franco].

Le Belge Florimond Damman, grand défenseur de l’impérialisme chrétien et pourfendeur du communisme au sein de la ligue mondiale anti communiste [WACL] fut tout un temps un des officiers de contact en Belgique de l’agence.

Il fut aussi fort impliqué dans l'affaire des "avions renifleurs" [où le groupe ELF se fit truander comme jamais avec des détournements invraisemblables touchant des
personnalités jusqu’au sommet de l’Etat français]. Nombreux sont ceux qui pensent que ces sommes détournées furent utilisées pour subventionner des mouvements d'extrême-droite sous couvert [et avec la bénédiction] des structures démocratiques en place.

C’est d’ailleurs toujours comme cela que fonctionnait ce Damman : membre influent de la Ligue Internationale de la Liberté, de la CREC [une association anti-communiste pure et dure], de l’Académie Européenne de Sciences Politiques [qui avait son siège à Bruxelles] et du Cercle des Nations, il était aussi le grand organisateur des "dîners causeries Charlemagne" où étaient invités les décideurs des milieux conservateurs européens : Julio
Andreotti, Otto de Hasbourg, Raymond Barre, Paul Boudin,.... Le but était de faire rencontrer des hommes d’affaires et des politiques avec une série de personnes de l’ombre
" qui pensaient bien " [lobbyman, financiers, hommes de réseaux] et qui pouvaient les influencer pour faire avancer leurs idées.

Opération Prométhée

La théorie qui sous-tendait toute ces " influences " venait directement de l’opération Prométhée. Peu après la Question Royale, des cercles conservateurs belges, partisan
d’une grande Europe anti-communiste, se retrouvaient régulièrement. De nombreux anciens militaires du Congo partageaient ces vues et étaient prêts à " aller au charbon ".

En France, le même modèle existait au sein de la " Cité Catholique ", qui fournissait l’aide logistique.

Ces croisés des temps modernes diffusaient leur prose, au départ à partir du mouvement ultra conservateur Ordre et Tradition et ensuite via l’Aginter press. C’est eux qui fomentèrent le coup d’Etat avorté en Belgique en 1973 avant d’appliquer leur modèle avec succès à la Grèce, avec la prise de pouvoir des colonels.

Déstabilisation

En Belgique, l’Aginter Press envoya ses mercenaires [recrutés parmi les anciens de l’OAS et du réseau Catena] à deux reprises pour tenter de mettre fin à l’emprise et la menace
communiste sur l’ensemble des structures de l’Etat : le 26 mars 60, ils flinguèrent un prof de l’ULG, un certain Georges Laperches. Ils rééditèrent leur tentative d’assassinat sur les frères Moureaux mais ceux-ci, se sachant surveillés, ont pu in extremis sortir par une porte
dérobée et éviter de tomber sous les balles des flingueurs.

Serge Moureaux fut, entre autres, visé par ce qu’il avait publiquement apporté son soutien aux Fellaghas du FLN. Beaucoup de ces " fellouzes " vivaient en clandestinité chez nous. Ils disposaient de relais en Belgique pour faire passer les Algériens recherchés par les autorités
françaises. Un comité viendra même aider financièrement ces " passeurs ", au rang desquels on retrouva notamment Serge Moureaux, Guy Cudell, Wilfried Martens, Roger Lallemand.

Les techniques de déstabilisation utilisées par ces réseaux Catena et toutes ces mouvances hyper cathos le furent pour justifier, sous couvert démocratique, avec l’aval du politique, une reprise en mains. Elle connut plusieurs exemples en Italie, en Espagne et en Belgique dans les années de plomb [fin des années 70 jusqu’en 1985] : tirs aveugles dans la foule, attaques et attentats sanglants pour impressionner l’opinion publique.

On sait ce qu’il en est advenu…

Louise UBU

_ _ _


Les extrêmes se rejoignent

On fait de plus en plus le lien entre extrême droite et extrême gauche.

Le cas de Constant Hormans est encore venu nous le rappeler.

Une piste pas assez exploitée selon nous dans le dossier Tueries.

Un autre cas a existé : celui d’André Legru.

Au départ assistant social, travaillant pour radio passe murailles [émission faite pour les prisonniers].

Ce militant d’extrême gauche fut suspecté d’inceste sur sa fille. Au bout du rouleau, sa femme le quitta. Il fut récupéré par des intégristes cathos qui l’aidèrent financièrement et psychologiquement jusqu’à devenir l’homme à tout faire de Feret, dans lequel, au départ, la droite bien pensante fondait beaucoup d’espoirs. Il ira même jusqu’à figurer sur les listes
de Feret.

Max UBU



Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Dim 2 Oct 2011 - 16:54

Un article récent qui montre que le présent rejoint le passé :

http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/07/15/le-monde-magazine-jean-pierre-stirbois-l-apparatchik_1549049_823448.html

Les numéros deux du Front national (2/4) : Jean-Pierre Stirbois, l’apparatchik

LE MONDE MAGAZINE | 15.07.11 | 17h36 • Mis à jour le 01.08.11 | 19h46

(...)

La liste qui a remporté la victoire compte des chiraquiens, des centristes et des frontistes, dont le numéro deux du Front national, Jean-Pierre Stirbois.

Une semaine auparavant, ce dernier avait bousculé l’échiquier politique avec le "coup de tonnerre de Dreux" : sa liste obtenait près de 17 % des voix au premier tour et il allait réussir l’exploit – obliger les droites à fusionner avec le FN. L’homme de cette victoire historique qui fait connaître le Front national aux Français est l’inverse de Jean-Marie Le Pen. L’un est austère, l’autre brillant, l’un est un tribun, l’autre un apparatchik.

Jean-Pierre Stirbois est un fils d’ouvrier né en 1945. Adolescent, il est proche de l’OAS-Métro-Jeunes. En 1965, il participe à la campagne présidentielle du candidat d’extrême droite Jean-Louis Tixier-Vignancour, dont Jean-Marie Le Pen est l’animateur. Stirbois y rencontre à cette occasion une militante prénommée Marie-France, qui va partager sa vie affective et politique.

La déroute électorale qui suivra va provoquer une lutte fratricide entre Tixier et Le Pen. Stirbois choisit le premier puis s’en va participer au lancement du Mouvement jeune révolution. "Solidariste", ce groupe réunit des anciens de l’OAS-Métro-Jeunes, leur idole est le capitaine Pierre Sergent. Au retour de son service militaire en 1969, Stirbois prend en charge le secrétariat national. "C’est là que vont se former le style et les méthodes d’organisation du futur numéro deux du FN", estime l’historien Jonathan Preda.

Stirbois veut construire une élite révolutionnaire apte à l’action clandestine. Il est lié avec Aginter Press, une officine portugaise de contre-subversion très impliquée dans les actions terroristes qui frappent l’Italie. La découverte dans sa cave d’armes et de matériel destiné à la production d’explosifs lui vaut d’ailleurs un an de prison avec sursis en 1971.

L’organisation vit alors des crises successives. En 1975, Stirbois renomme son noyau de fidèles l’Union solidariste et fonde une imprimerie. Dix ans plus tard, elle tournera à 90 % pour le FN.


_ _ _


Par ailleurs :


http://en.wikipedia.org/wiki/Guido_Giannettini

According to the magistrate Guido Salvini, in charge of the investigations concerning the 1969 Piazza Fontana bombing, "Guido Giannettini had contacts with Yves Guérin-Sérac in Portugal ever since 1964" [8]

8. Judge Guido Salvini hearing before the Italian Parliamentary Commission of investigation on terrorism in Italy, 9th session of 12 February 1997 (9ª SEDUTA - MERCOLEDI 12 FEBBRAIO 1997, Presidenza del Presidente PELLEGRINO (Italian), quoted by Daniele Ganser, NATO's Secret Armies: Operation Gladio and Terrorism in Western Europe, ISBN 0-7146-8500-3 2005, p.120)

http://en.wikipedia.org/wiki/Yves_Gu%C3%A9rin-S%C3%A9rac

Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Dim 2 Oct 2011 - 16:56

voir :les moines soldats de la cite catholique
ICTUS :INSTITUT Culturel et techniqued utilite sociale !
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Dim 2 Oct 2011 - 17:57


Conférencier dans de nombreuses villes françaises et étrangères, Jacques Trémolet de Villers a assuré à compter des années 80 la responsabilité de l'ICTUS (Institut Culturel et Technique d’Utilité Sociale), héritier de la «La Cité catholique» fondée par Jean Ousset au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

Jacques Trémolet de Villers est un avocat français au Barreau de Paris, écrivain et journaliste. C'est une figure connue des milieux royaliste et catholique traditionaliste français.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: European Institute of Management EIM   Aujourd'hui à 21:27

Revenir en haut Aller en bas
 
European Institute of Management EIM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Demande de stage technique management, svp!
» [Salon] HEM : Hautes Etudes de Management
» DUT Management Informatique !!
» Management interculturel
» Le stress au travail est lié au mode de management actuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Organisations-
Sauter vers: