les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 le cercle Pinay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 15  Suivant
AuteurMessage
CS1958



Nombre de messages : 2549
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Sam 9 Sep 2017 - 19:51

HERVE a écrit:

Je n'en sais que ce qui est dit sur

https://wikispooks.com/wiki/Jo%C3%ABl_van_der_Reijden

Joël van der Reijden aborde de très nombreux sujets, dont certains que je ne connais absolument pas.

En ce qui concerne les attentats du 11 septembre 2001, l'hypothèse d'un "complot" peut tenir la route mais je ne crois pas à l'utilisation d'explosifs ... L'impact des avions a été à mon avis largement suffisant pour entraîner la chute des tours du WTC.

En ce qui concerne les "témoins X" et les accusations de pédophilie, j'émettrais beaucoup de réserves et plusieurs témoignages ne me semblent pas crédibles mais ... je crois qu'il y a des choses intéressantes, malheureusement mélangées à tout le reste. Cela fait parfois penser à ce que les Italiens appellent "depistaggio" (diversion). A mon avis, Michel Libert dit la vérité au sujet des photos qu'il a vues ; il y a aussi les déclarations de Louis Sik ... Je crois que Walter Baeyens prépare un livre sur les abus sexuels ... peut-être pourra-t-il apporter un peu de clarté (s'il est suffisamment rigoureux).

Ce qui retient mon attention, c'est ce que Joël van der Reijden dit sur le Safari Club et sur Ted Shackley : "the old Safari Club network (or "Shackley group" as he more often refers to it) surrounding top CIA officers George H. W. Bush, Richard Helms, Frank Carlucci and Theodore Shackley should be considered key suspects".

Je ne sais pas si le Safari Club et Ted Shackley ont joué un rôle dans la préparation du 11 septembre 2001 mais il y a d'excellentes raisons de les soupçonner dans au moins une partie de la stratégie de la tension en Europe ; je pense bien entendu aux tueries du Brabant ainsi qu'à l'enlèvement et l'assassinat de Aldo Moro. Cela vaut en tout cas la peine de se renseigner sur ces sujets (en incluant Edwin P. Wilson qui connaissait très bien Robert K. Gray et qui a vécu en Belgique).

Je suis en train de relire "Prelude to Terror" de Joseph J. Trento...

Plus ancien mais toujours intéressant :

https://fr.scribd.com/document/357532541/The-Secret-Team

_ _ _

Quelques compléments à des messages précédents :

David Teacher, qui a beaucoup étudié le "Cercle", indique que rien dans les diverses sources écrites sur le "Cercle" ne permet d'étayer l'opinion de Alan Clark qui pense que la CIA le finançait ... certainement pas en tout cas quand le Cercle était encore très eurocentrique (avant 1968) ... tout indique plutôt que les participants aux réunions du "Cercle" se finançaient eux-mêmes.

Note : Jean Violet recevait de l'argent du SDECE/DGSE.

David Teacher est très critique sur

http://www.globalresearch.ca/meet-le-cercle-making-bilderberg-look-like-amateurs/5606887

Meet “Le Cercle” – Making Bilderberg Look Like Amateurs

Une des sources citées est

http://truepublica.org.uk/united-kingdom/david-camerons-secret-nuclear-weapons-deal-raised-17-8m-for-conservative-party-funds-sets-pretext-for-war/

qui elle-même cite "Veterans Today", grand spécialiste de la "conspirationnite-sans-preuve", à des années-lumières des recherches sérieuses ...



https://isgp-studies.com/david-teacher
C'est peu sur cette personne.
Aucune biographie.
On reste songeur.
Un simple traducteur ? Cool
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Sam 9 Sep 2017 - 21:37


Un traducteur auprès de la CEE si je ne me trompe pas...

Toujours est-il que David Teacher fait aussi référence au travail de Joël van der Reijden.

Dans "Rogue Agents", on trouve un lien vers :

https://isgp-studies.com/2010-06-20-ted-shackley-and-atlantic-cercle-inc#atlantic-cercle-inc

et plus particulièrement




Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2549
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Sam 9 Sep 2017 - 23:08

Il reste notamment à analyser la motivation de la démarche et en arrière-plan la mouvance qui reste bien mystérieuse.
Je pense que vous ne me contredirez pas.
Une hypothèse: le conflit des blocs post guerre froide.
On connait mieux la CIA-NSA etc que le FSB.... Smile
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2549
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Dim 10 Sep 2017 - 0:37

Ex-agent du COINTELPRO, (en)The Gentleperson's Guide To Forum Spies [archive], (en)Cryptome, 2012. Traduction française : Korben, Les techniques secrètes pour contrôler les forums et l’opinion publique [archive], 2012.
Revenir en haut Aller en bas
lrsn



Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 15/08/2017

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Dim 10 Sep 2017 - 0:51

Walter Baeyens pense que Joël van der Reiden n'est pas du tout sérieux. Et c'est réciproque, car M. van der Reiden a complètement démoli le dernier livre de Baeyens-Nebula- sur Amazon.com, lui donnant une étoile et conseillant aux gens de ne pas le lire.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Dim 10 Sep 2017 - 3:10


Si je me souviens bien, Walter Baeyens avait quant à lui fortement critiqué le livre de Gérald Damseaux "Les Années noires vous intéressent ?".

Tout cela devrait nous inciter à faire preuve de beaucoup de rigueur.

Il ne faut cependant pas jeter le bébé avec l'eau du bain. Joël van der Reiden, Walter Baeyens, Gérald Damseaux et d'autres ont apporté des éléments intéressants liés soit à leur expérience personnelle soit à des sources nouvelles qu'ils ont fait connaître (les archives de Walter De Bock à la KUL par exemple).

Revenir en haut Aller en bas
Willy-Nilly



Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Dim 10 Sep 2017 - 8:47

Extrait du livre 'The Nebula' de W. Baeyens (p112), qui contient quelques nouveautés:

"José Happart, one of Cools’ colleagues and competitors within the
Socialist Party, when interrogated by the police, had stated:
Cools wasn’t murdered over the Agusta helicopter millions. There
was more. Much more!
Happart claimed to possess a secret file that revealed the real backgrounds
of the Cools murder. Shortly after his bold statement Happart
received death threats. The waste maffa had put a price on his head. As
a consequence, Happart’s secret file never surfaced. Happart lived and
prospered. His political career got an unexpected boost.
Mister X’s forbidden notes had been jotted down quickly during his
interview with Happart.The handwritten French language text reveals
some of Happart’s secrets. It reads:
Meeting with Happart, his brother and an engineer, 29 August
1996.
And, further down:
Happart talks about pedophilia and the involvement of certain
magistrates; Jose starts talking about money laundering and Cools
being involved in it. At Cools’ place they discovered a fortune, up
to 2 billion Belgian francs.
Mister X continues
The money had to be recovered via Switzerland and Germany.
Happart holds the details of the accounts and of the money transfers.
The laundering was done using financial securities. The money
went to the USA and back via Switzerland. Mathot commissioned
it. Cover being provided by the UNO. One million dollar payed to
Andre Cools for services rendered. The money was provided by a
minister of Agriculture of Great Britain … close to the UNO...."


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Dim 10 Sep 2017 - 10:51

Au journal télévisé, Armand De Decker a déclaré "tout comme la Belgique a beaucoup souffert de ne pas connaître l'auteur ou les responsables et les commanditaires de l'assassinat d'André Cools. La Belgique doit savoir."

https://www.youtube.com/watch?v=cGF0rO4ZeQE





Je suis d'accord avec "La Belgique doit savoir". Pour le reste, je crois que Armand De Decker est parmi ceux qui connaissent une grande part de la vérité mais qu'il est un champion de la dissimulation... au point sans doute d'avoir trompé quelqu'un comme Jean-François Godbille pendant près de 40 ans... Les enquêtes en cours permettront d'en savoir plus et je ne serais pas surpris que l'on retrouve un "stay-behind" dévoyé derrière tout cela.

Autre élément troublant : dans le très intéressant documentaire "Italie et Mafia - Un pacte sanglant" de 2017, on apprend que Giulio Andreotti était un mafieux.

https://www.youtube.com/watch?v=D_20B-SBxjg

Mais Giulio Andreotti était parfaitement au courant de ce qui concernait les réseaux Gladio ainsi sans doute que les services secrets... et il connaissait Licio Gelli (ainsi que le père Morlion, considéré actuellement comme ayant été un agent de la CIA).

Il faut y penser quand on voit le nom de Giulio Andreotti apparaître parmi les membres du "Cercle" ainsi qu'à "Europa Christiana".

Autre élément intéressant :

Le 17 mars 1978, le lendemain de l'enlèvement de Aldo Moro, le capitaine Mario Mori a été relevé de son poste auprès du SID pour des raisons de sécurité nationale (fasciste et putschiste) et il a été désigné chef de l'unité antiterroriste de Rome.

Mario Mori était un grand admirateur de Alexandre de Marenches, celui qui a été à l'origine du Safari Club et qui détestait Jimmy Carter.

Mario Mori, devenu général, est sur le banc des accusés dans le procès Etat-Mafia :



Quand on se demande pourquoi certaines enquêtes n'aboutissent jamais ...




Dernière édition par HERVE le Dim 10 Sep 2017 - 11:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2549
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Dim 10 Sep 2017 - 11:11

CS1958 a écrit:
Ex-agent du COINTELPRO, (en)The Gentleperson's Guide To Forum Spies [archive], (en)Cryptome, 2012. Traduction française : Korben, Les techniques secrètes pour contrôler les forums et l’opinion publique [archive], 2012.



Après vérification, l'adresse d'accès par simple copier-coller sur Google est la suivante:


Korben, Les techniques secrètes pour contrôler les forums et l’opinion publique [archive], 2012
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2549
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Dim 10 Sep 2017 - 11:17

Les techniques secrètes pour contrôler les forums et l’opinion publique




Les techniques secrètes pour contrôler les forums et l’opinion publique


Attention, c'est du lourd !

Le 12 juillet dernier, le site Cryptome, sorte d'ancêtre à Wikileaks, qui publie des documents que les gouvernements et les sociétés n'aimeraient pas voir sur le net, a mis en ligne le témoignage et les explications techniques d'un ex-agent de Cointelpro. Cointelpro est une organisation US liée au FBI dont la mission était de faire de la désinformation et de foutre le bordel parmi les groupes d'activistes. Officiellement, Cointelpro a disparu en 71, mais l'organisation a juste changé de noms. Maintenant en plus d'infiltrer de manière classique des groupes d'activistes, cette ou ces organisations gouvernementales officient sur Internet pour enterrer les bad buzz et noyer le poisson sur les forums d'activistes.

Le 18 juillet, ce témoignage sur Cryptome a été mis en avant sur Slashdot par un contributeur de longue date. Et chose étrange, le post a été censuré. C'est ce qui a attiré mon attention sur le sujet.

Ce document met au jour toutes les techniques employées par les gouvernements, les désinformateurs, les politiques, etc. sur le net mais aussi dans la vraie vie pour décrédibiliser leurs adversaires et enterrer les sujets sensibles. C'est très orienté US mais ce serait une erreur de croire que ce genre de pratiques n'a pas lieu en France. C'est riche d'enseignement et au fur et à mesure que je lisais le document, je me rendais compte que j'avais déjà été le témoin de ces manipulations. À la télé dans les débats politiques, dans les interviews dans les journaux, mais chose plus troublante dans les commentaires sur mon site ou d'autres ou sur Twitter. Sans tomber dans la parano, je me demande maintenant si certaines personnes qui viennent poster et semer le doute dans certains de mes articles un peu "sensibles" sont juste des trolls qui s'emmerdent ou des agents désinformateurs.

Mais peu importe... Lisez ce document, certes un peu long, mais passionnant, qui vous permettra de "détecter" à l'avenir les tentatives de manipulation dont nous faisons tous l'objet, en tant que personne ayant une opinion, ou en tant que simple spectateur.



Techniques pour manipuler les forums sur Internet

Il existe plusieurs techniques dédiées au contrôle et à la manipulation d’un forum sur internet, peu importe le contenu ou les personnes qui sont dessus. Nous allons voir chaque technique et démontrer qu’un nombre minimum d'étapes suffit pour prendre efficacement le contrôle d’un " forum incontrôlable. "

Technique #1 – " FORUM SLIDING "

Si un post très sensible de nature critique a été posté sur le forum, il peut être rapidement supprimé grâce au " forum sliding. " Dans cette technique, un nombre de posts (ou "sujets" en français) sans rapport sont discrètement positionnés sur le forum et " vieillissent ". Chacun de ces posts sans rapport peut être appelé pour lancer un " forum slide " (glissement de forum). Deuxièmement, cette technique a besoin de faux comptes. Ils sont nécessaires pour permettre dissimuler au public la manipulation. Pour déclencher un " forum slide " et " purger " les posts critiques, il suffit de se connecter sur chaque vrai ou faux compte et de répondre aux vieux sujets avec un message de 1 ou 2 lignes. Grâce à cela, ces vieux topics sont propulsés au sommet de la liste des topics, et les topics sensibles glissent vers les autres pages, hors de la vue du public. Bien qu’il soit difficile, voire impossible, de censurer le post sensible, il est maintenant perdu dans une mare de posts inutiles et sans rapports. De ce fait, il devient efficace et pratique de faire lire au public des posts sans rapport et non-problématiques.

Technique #2 – " CONSENSUS CRACKING "

Une deuxième technique efficace est le " consensus cracking. " Pour réussir à briser un consensus, la technique suivante est utilisée. Grâce à un faux compte, un message est posté. Ce message semble légitime et censé – mais le point sensible c'est que ce post possède une HYPOTHÈSE TRÈS FRAGILE sans preuve pour appuyer ce qui est écrit. Une fois cela fait et grâce à d’autres faux comptes, une réponse en votre faveur est doucement introduite. Il est IMPÉRATIF que les deux partis soient représentés, afin que le lecteur non informé ne puisse pas déterminer quel parti détient la vérité. Au fur et à mesure des posts et des réponses, la "preuve" forte ou désinformation est doucement établie en votre faveur. Ainsi, le lecteur non informé va probablement prendre la même position que vous et, si leur position est contre vous, leur opposition à vos messages va probablement être laissée aux oubliettes. Cependant, dans certains cas où les membres du forum sont hautement éduqués et peuvent contrer votre désinformation avec des faits réels et des liens vers des sites, vous pouvez " avorter " le cassage de consensus en démarrant un " Forum sliding ".

Technique #3 – " TOPIC DILUTION "

La dilution de topic n’est pas seulement efficace lors d’un glissement de forum, elle est également très utile pour garder l’attention des lecteurs sur des problèmes sans rapport et non productifs. Il s’agit d’une technique critique et très utile pour causer une " CONSOMMATION DE RESSOURCE. " En implémentant un flux continu de posts sans rapport pour distraire et perturber (trolling), les lecteurs du forum voient leur productivité stoppée. Si l’intensité de la dilution graduelle est assez forte, les lecteurs vont arrêter de rechercher et vont simplement passer en " mode commérage. " Dans ce mode, ils peuvent plus simplement être éloignés des faits vers des conjectures et opinions profanes. Moins ils sont informés, plus il est facile et efficace de contrôler le groupe entier dans la direction que vous souhaitez. Il faut noter qu’une étude des capacités psychologies et des niveaux d’éducation doit être effectuée pour déterminer à quel niveau il faut " pousser le bouchon ". En allant trop rapidement trop loin hors sujet, cela peut déclencher une censure de la part d’un modérateur du forum.

Technique #4 – " COLLECTE D’INFORMATION "

La collecte d’information est très efficace pour déterminer le niveau psychologique des membres du forum et pour rassembler tous les renseignements qui peuvent être utilisés contre eux. Dans cette technique, un sujet "je te montre le mien, montre-moi le tien " est posté dans un environnement positif. Grâce au nombre de réponses fournies, il est possible de compiler plus d’informations statistiques. Par exemple, on peut poster " votre arme préférée " et encourager les autres membres du forum à montrer ce qu’ils possèdent. De cette façon, il est possible de déterminer par pourcentage inversé, quelle proportion du forum possède une arme à feu ou une arme détenue de manière illégale. Cette même méthode peut être utilisée en postant en tant que membre un sujet comme " Quelle est votre technique préférée pour… " Grâce aux réponses, les diverses méthodes utilisées par le groupe peuvent être étudiées et d’autres méthodes mises au point pour les arrêter.

Technique #5 – " TROLLING ÉNERVÉ "

Statistiquement, il y a toujours un pourcentage de membres du forum plus enclins à la violence. Dans le but de déterminer qui sont ces gens, il est nécessaire de poster une image sur le forum qui va délibérément inciter à une forte réaction psychologique. Grâce à cela, le plus violent du groupe peut être efficacement tracé grâce à son IP. Pour accomplir cela, il suffit simplement de poster un lien vers une vidéo d’un officier de police en train d’abuser de son pouvoir envers un individu innocent. Statistiquement, sur le million de policiers en Amérique, il y en a toujours un ou deux pris en flagrant délit d’abus de pouvoir et leurs activités peuvent ensuite être utilisées dans l’objectif de rassembler des renseignements - sans avoir besoin de " simuler " une fausse vidéo. Cette méthode est extrêmement efficace et, plus la vidéo est violente, plus la méthode est efficace. Il est parfois utile de " influencer " le forum en répondant à vos propres posts avec des intentions violentes et en déclarant que vous vous " moquez de ce que les autorités pensent !! " En faisant cela et en ne montrant aucune crainte, les autres membres du forum, plus discrets et non violents, peuvent révéler leurs vraies intentions. Cela peut ensuite être utilisé devant le tribunal lors d’une poursuite judiciaire.

Technique #6 – " ACQUÉRIR LE CONTRÔLE TOTAL "

Il est important de bien insister et de continuellement manœuvrer pour obtenir un poste de modérateur sur le forum. Une fois cette position obtenue, le forum peut être efficacement et discrètement contrôlé en supprimant les posts non favorables – et on peut éventuellement guider le forum vers un échec total et provoquer un manque d’intérêt de la part du public. Il s’agit de la " victoire ultime " car le forum n’est plus intéressant aux yeux du public et n’est plus utile pour maintenir leurs libertés. En fonction du niveau de contrôle que vous possédez, vous pouvez délibérément mener le forum vers la défaite en censurant les posts, en supprimant les membres, en floodant ou en mettant accidentellement le forum hors ligne. Grâce à cette méthode, le forum peut être rapidement tué. Cependant, il n’est pas toujours forcément intéressant de tuer un forum, car il peut être converti en une sorte de " pot de miel " pour centraliser et mal orienter les nouveaux et donc les utiliser pour vos besoins, sous votre contrôle.

CONCLUSION

Souvenez-vous bien que ces techniques ne sont efficaces que si les participants du forum NE LES CONNAISSENT PAS. Une fois qu’ils ont été mis au courant, l’opération peut complètement échouer et le forum va devenir incontrôlable. À ce moment, d’autres alternatives doivent être considérées, comme initier un faux problème juridique pour simplement faire fermer le forum et le mettre hors ligne. Cela n’est pas désirable, car cela empêche les agences du maintien de l’ordre de surveiller le pourcentage de la population qui s’oppose toujours au contrôle. Bien d’autres techniques peuvent être utilisées et développées et, au fur et à mesure que vous développez de nouvelles techniques d’infiltration et de contrôle, il est impératif de les partager avec le QG.



Les 25 règles de la désinformation

Note : La première règle et les cinq dernières (ou les six, en fonction de la situation) ne sont généralement pas directement applicables par le désinformateur traditionnel. Ces règles sont généralement plus souvent directement utilisées par les dirigeants, les acteurs clés ou au niveau de la planification stratégique de conspirations criminelles.
1. Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire. En dépit de ce que vous pourriez savoir, n’en parlez pas – surtout si vous êtes une figure publique, un journaliste, un politique, etc. Si ce n’est pas signalé, ce n’est pas arrivé et vous n'aurez pas à faire face à des problèmes.
2. Devenez incrédules et indignés. Évitez de parler des problèmes clés et concentrez-vous plutôt sur les problèmes secondaires qui peuvent être utilisés pour rendre le sujet comme étant critique de certains groupes ou thèmes sacro-saints. Cela est également connu comme le subterfuge " Comment oses-tu ! ".
3. Créez des commérages. Évitez de parler des problèmes en dépeignant toutes les charges, sans tenir compte des lieux ou des preuves, en pures rumeurs et accusations violentes. Cette méthode fonctionne surtout très bien avec une presse silencieuse, car le public ne peut connaitre les faits qu’à travers ces " rumeurs discutables ". Si vous pouvez établir une relation entre le document / le problème avec internet, utilisez ce fait pour le certifier en tant que " rumeur sauvage " émanant d’une " bande d’enfants sur internet " qui ne peut pas avoir de fondement dans la réalité.
4. Utilisez un argument épouvantail. Trouvez en un et créez un élément dans l’argumentation de votre adversaire que vous pouvez facilement contrer pour vous faire bien voir et pour ridiculiser l’adversaire. Soit vous créez un problème dont vous insinuez l’existence en vous appuyant sur l’interprétation de l’adversaire/sur l’argumentation de l’adversaire/sur la situation, ou sélectionnez l’aspect le plus faible des charges les plus faibles. Amplifiez leur impact et détruisez-les d’une façon discréditante toutes les charges, réelles et fabriquées, tout en évitant de parler des véritables problèmes.
5. Écartez vos adversaires en leur donnant des surnoms et en les ridiculisant. Cela est aussi connu comme étant le stratagème " attaquer le messager ", bien que d’autres méthodes soient des variantes de cette approche. Associez les adversaires avec des noms peu flatteurs comme " fou ", " partisan de droite ", " libéral ", " partisan de gauche ", " terroriste ", " adorateurs de complots ", " radicaux ", " miliciens ", " racistes ", " fanatiques religieux ", " déviants sexuels " et bien d’autres. Cela permet d’empêcher les autres d’éventuellement s’associer à vos adversaires de peur de se faire traiter de la même façon et vous évitez donc de parler des vrais problèmes.
6. Frappez et courez. Dans n’importe quel forum public, attaquez brièvement votre adversaire ou la position de l’adversaire et fuyez avant qu’une réponse ne soit publiée ou ignorez tout simplement la réponse. Cela marche extrêmement bien sur internet dans les environnements de type courrier des lecteurs, dans lesquels un flux continu de nouvelles identités peuvent être utilisées pour éviter d’expliquer les critiques, d’argumenter – faites simplement une accusation ou une autre attaque, ne parlez jamais des problèmes et ne répondez jamais, car ceci donnerait du crédit au point de vue de l’adversaire.
7. Motifs d’interrogation. Amplifiez chaque fait qui pourrait laisser penser que l’adversaire opère selon un parti pris. Cela évite de parler des problèmes et oblige l’accusateur à se mettre sur la défensive.
8. Invoquez l’autorité. Prétendez que vous faites partie de l’autorité ou associez-vous avec celle-ci en utilisant assez de jargon et de termes pour illustrer que vous êtes " celui qui sait " et discréditez tous les propos sans parler des problèmes ni démontrer pourquoi ou citer des sources.
9. Jouez à l’abruti. Peu importe quels sont les arguments ou les preuves sur la table, évitez de parler des problèmes sauf pour les discréditer, dire que cela n’a aucun sens, ne contient aucune preuve, n’a aucun intérêt ou est illogique. Mélangez bien pour un effet maximal.
10. Associez les critiques de l’adversaire avec de vieilles actualités. Un dérivé de l’argument épouvantail qui est une sorte d’investissement pour le futur dans le cas où le problème ne peut pas être facilement contrôlé. On peut l'anticiper pour garder le contrôle. Pour cela, lancez un argument épouvantail et faites en sorte que l’on s’en occupe assez tôt dans le cadre du plan alternatif (ou plan B). Ainsi, les charges ou critiques suivantes, peu importe leur validité, pourront généralement être associées aux charges précédentes et être considérées comme étant simplement du réchauffé, sans avoir besoin de s’en occuper – encore mieux si l’adversaire qui en est à l'origine est ou était impliqué à l’origine.
11. Établissez un plan B et ayez confiance en celui-ci. Utilisez un problème mineur ou un élément basé sur des faits, prenez la " grande route " (face publique) et " confessez " avec vigueur qu’une erreur innocente a été faite - - mais que les adversaires ont saisi là l’opportunité de la mener hors de proportion et d’insinuer des choses malhonnêtes qui, bien entendu, " n’existent pas ". D’autres personnes peuvent vous renforcer plus tard et même demander publiquement de " mettre un point final à ce non-sens " car vous avez déjà fait " la chose juste ". Bien faite, cette technique peut vous permettre d’acquérir de la sympathie et du respect pour avoir " craché le morceau " et " confessé " vos erreurs sans aborder d’autres problèmes plus graves.
12. Les énigmes n’ont pas de solution. Prétendez que l’affaire est trop compliquée à résoudre, en s’appuyant sur la multitude de personnes impliquées et d’évènements. Cela permet de faire perdre tout intérêt au problème de la part des autres personnes.
13. Logique d’Alice au pays des merveilles. Évitez de parler des problèmes en raisonnant à l’envers ou avec une logique déductive qui s’interdit tout véritable fait important.
14. Demandez des solutions complètes. Évitez de parler des problèmes en demandant à vos adversaires de résoudre le crime ou le problème dans sa totalité. Il s’agit d’un stratagème qui marche mieux avec les problèmes relatifs à la règle 10.
15. Faites correspondre les faits à des conclusions alternatives. Cela requiert une pensée créative, sauf si le crime a été planifié avec un plan B.
16. Faites disparaitre les preuves et les témoins. Si cela n’existe pas, ce n’est pas un fait et vous n’avez pas à aborder le problème.
17. Changez de sujet. Généralement en lien avec l’un des autres stratagèmes listés ici, trouvez une façon de mettre la discussion sur le côté avec des commentaires mordants et controversés dans l’espoir de détourner l’attention sur un sujet plus gérable. Cela marche surtout très bien avec les gens qui peuvent " débattre" avec vous sur le nouveau sujet et polariser la discussion dans le but d’éviter de parler des problèmes clés.
18. Contrariez et provoquez les adversaires et donnez-leur une charge émotionnelle. Si vous pouvez ne rien faire d’autre, réprimandez et raillez vos adversaires et obligez-les à répondre de manière émotionnelle, ce qui va permettre de les faire passer pour des gens stupides et beaucoup trop motivés. Non seulement vous éviterez de parler des problèmes, mais même si leur réponse émotionnelle aborde le problème, vous pouvez après éviter les problèmes en vous concentrant sur ô combien ils sont " trop sensibles pour critiquer. "
19. Ignorez les preuves présentées, demandez des preuves impossibles. Il s’agit peut-être ici d’une variante de la règle " jouer l’idiot ". En dépit des preuves qui peuvent être présentées par un adversaire sur un forum public, prétendez que la preuve n’est pas recevable et demandez une preuve qui est impossible à trouver pour l’adversaire (elle peut exister, mais elle n’est pas à sa disposition ou elle est connue comme étant quelque chose de facile à détruire ou falsifier, comme une arme de crime). Dans le but de complètement éviter de parler des problèmes, il peut être nécessaire de catégoriquement discréditer les médias ou les livres, reniez le fait que les témoins peuvent être acceptables et reniez même les déclarations faites par le gouvernement ou par d’autres autorités.
20. Fausses preuves. Dès que possible, introduisez de nouveaux faits ou indices conçus et fabriqués en conflit avec les présentations et les arguments de l’adversaire – un outil pratique pour neutraliser les problèmes sensibles ou entraver les résolutions. Cela marche encore mieux lors des crimes pour lesquels les faits ne peuvent pas être distingués des fausses preuves.
21. Faites appel à un jury d’accusation, un procureur spécial ou un autre corps habilité à l’investigation. Renversez le processus en votre faveur et neutralisez efficacement les problèmes sensibles sans ouvrir la discussion. Une fois réunis, la preuve et le témoignage doivent être secrets pour être bien gérés. Par exemple, si vous êtes de mèche avec le procureur, le jury d’accusation peut tout simplement refuser toutes les preuves utiles, les sceller et les rendre inutilisables pour des enquêtes ultérieures. Une fois qu’un verdict favorable est atteint, le problème peut être officiellement considéré comme fermé. Généralement, cette technique s’applique pour rendre le coupable innocent, mais elle peut aussi être utilisée pour obtenir des accusations lorsque l’on cherche à faire un coup monté contre la victime.
22. Fabriquez une nouvelle vérité. Créez vos propres experts, groupes, auteurs, meneurs ou influenceurs capables de créer quelque chose de nouveau et différent via des recherches scientifiques, d’investigation ou sociales ou des témoignages qui se terminent favorablement. Dans ce cas, si vous devez vraiment aborder les problèmes, vous pouvez le faire autoritairement.
23. Créez de plus grandes distractions. Si ce qui est cité ci-dessus ne fonctionne pas pour éloigner les gens des problèmes sensibles ou pour empêcher une couverture médiatique indésirable d’évènements comme des procès, créez de plus grosses histoires (ou traitez-les comme telles) pour éloigner les masses.
24. Le silence critique. Si les méthodes ci-dessus ne prévalent pas, pensez à supprimer vos adversaires de la circulation grâce à des solutions définitives afin que le besoin d’aborder les problèmes soit entièrement supprimé. Cela peut être fait par la mort, l’arrestation et la détention, le chantage, la destruction de leur personnalité grâce à la fuite d’informations ou encore en les détruisant financièrement, émotionnellement ou en leur infligeant des dommages sévères au niveau médical.
25. Disparaissez. Si vous êtes le détenteur clé de secrets ou si vous êtes beaucoup trop sous pression et que vous sentez que cela commence à être dangereux, quittez les lieux.



Les 8 traits d’un désinformateur
1) L’évitement. Ils ne parlent jamais des problèmes de manière directe ni n’argumentent de manière constructive. Ils évitent généralement les citations ou les références. À la place, ils insinuent tout et son contraire. Virtuellement, tout à propos de leur présentation insinue que l’autorité et les experts en la matière ne possèdent aucune crédibilité.
2) Sélectivité. Ils tendent à choisir les adversaires prudemment, soit en appliquant l’approche " frappe et cours " contre de simples commentateurs supportant leurs adversaires ou en se concentrant plus fortement sur les opposants clés qui sont connus pour aborder directement les problèmes. Si un commentateur devient trop discutailleur sans aucun succès, la focalisation va changer pour également inclure le commentateur.
3) Coïncidence. Ils ont tendance à apparaitre subitement sur un sujet controversé avec pourtant aucun passé de participant sur une discussion générale dans l’arène publique concernée. Ils ont, de même, tendance à disparaitre une fois que le sujet n’est plus intéressant pour la masse. Ils étaient surement censés être ici pour une raison, et ont disparu avec cette raison.
4) Travail d’équipe. Ils ont tendance à opérer en groupes auto-satisfaits et complémentaires. Bien sûr, cela peut arriver naturellement sur n’importe quel forum public, mais il y aura surement une lignée d’échanges fréquents de cette sorte, là où les professionnels sont impliqués. Des fois, l’un des participants va infiltrer le camp opposé pour devenir une source pour un argument épouvantail ou d’autres techniques conçues pour diminuer la force de frappe de l’adversaire.
5) Anti-conspirateur. Ils expriment presque toujours un certain mépris envers les " théoriciens de la conspiration " et, généralement, pour tous ceux qui pensent que JFK n’a pas été tué par LHO. Demandez-vous pourquoi, s’ils possèdent un tel mépris pour les théoriciens de la conspiration, est-ce qu’ils se concentrent sur la défense d’un seul sujet discuté sur un newgroup abordant les conspirations ? Certains peuvent penser qu’ils sont là pour essayer de faire passer tout le monde pour des fous sur chaque sujet ou pour tout simplement ignorer le groupe pour lequel ils expriment un tel mépris. Ou, certains peuvent plus justement conclure qu’ils possèdent une raison cachée pour que leurs actions disparaissent de leur chemin.
6) Émotions artificielles. Un genre étrange de sentimentalisme " artificiel " et une peau inhabituellement dure – une capacité à persévérer et à persister même face à un flot accablant de critiques et d’intolérances. Cette technique provient d’un entrainement des services de renseignement qui, peu importe à quel point la preuve est accablante, réfute tout et qui empêche d’être émotionnellement réactif ou impliqué. Pour un expert de la désinformation, les émotions peuvent sembler artificielles.
La plupart des personnes, si elles répondent avec colère, par exemple, vont exprimer leur animosité à travers leur rejet. Mais les professionnels de la désinformation vont généralement avoir des problèmes pour maintenir " leur image " et sont d’humeur changeante à l’égard de prétendues émotions et de leur style de communication plus calme et impassible. C’est juste un métier et ils semblent souvent incapables de " jouer leur rôle ". Vous pouvez piquer une colère absolue à un moment, exprimer un désintérêt ensuite et encore plus de colère plus tard – un yo-yo émotionnel.
En ce qui concerne le fait d’avoir la peau dure, aucune quantité de critiques ne va les dissuader de faire leur travail et ils vont généralement continuer leurs vieilles techniques sans aucun ajustement aux critiques sur la mise au jour de leur petit jeu – alors qu'un individu plus rationnel va vraiment s’inquiéter de ce que les autres peuvent penser et va chercher à améliorer son style de communication ou tout simplement abandonner.
7) Incohérent. Ils ont aussi une tendance à faire des erreurs qui trahit leurs vraies motivations. Cela peut éventuellement venir du fait qu’ils ne connaissent pas vraiment leur sujet ou qu’ils soient un petit peu " freudien ". J’ai noté que, souvent, ils vont simplement citer des informations contradictoires qui vont se neutraliser elles-mêmes. Par exemple, un petit joueur déclarait être un pilote de l’armée de l’air, mais avait un style d'écriture très pauvre (orthographe, grammaire, style incohérent). Il ne devait pas avoir fait d'études supérieures. Je ne connais pas beaucoup de pilotes de l’armée de l’air qui n’ont pas un diplôme universitaire. Un autre a notamment déclaré ne rien savoir d’un certain sujet, mais s’est prétendu, par la suite, expert en la matière.
Cool Constante de temps. On a récemment découvert, en ce qui concerne les Newsgroups, le facteur temps de réponse. Il y a trois façons de le voir fonctionner, surtout lorsque le gouvernement ou une autre personne avec un certain pouvoir est impliqué dans une opération de dissimulation.8.a) N’importe quel post sur un NG (Newsgroups) posté par un partisan de la vérité ciblé peut résulter en une réponse immédiate. Le gouvernement et les autres personnes habilitées peuvent se permettre de payer des gens pour s’asseoir devant et trouver une opportunité d’occasionner des dégâts. PUISQUE LA DÉSINFORMATION DANS UN NG NE MARCHE QUE SI LE LECTEUR LA VOIT – UNE RÉPONSE RAPIDE EST NÉCESSAIRE, ou le visiteur peut être aiguillé vers la vérité.8.b) Lorsque l’on a affaire à un désinformateur d’une manière plus directe, par email par exemple, LE DÉLAI EST NÉCESSAIRE – il y aura généralement un minimum de 48-72h de délai. Cela permet à une équipe de se concerter sur la réponse stratégique à adopter pour un meilleur effet et même " d’obtenir une permission " ou une instruction d’une voie hiérarchique.8.c) Dans l’exemple des NG 1) ci-dessus, on aura ÉGALEMENT souvent le cas où de plus gros moyens sont mis en place après le délai de 48-72h. Cela est surtout vrai lorsque le chercheur de vérité et ses commentaires sont considérés comme plus importants et potentiellement révélateurs de la vérité. Ainsi, un révélateur de vérité sera attaqué deux fois pour le même péché.



Comment repérer un espion

Une façon de neutraliser de potentiels activistes est de leur donner l’opportunité d’appartenir à un groupe qui ne fait que des mauvaises choses. Pourquoi ?
1) Le message ne sort pas
2) Beaucoup de temps est gaspillé
3) L’activiste est frustré et découragé
4) Rien de bon n’est accompli

Le FBI et les informateurs et infiltrés de la police vont envahir n’importe quel groupe et établiront des organisations activistes bidons. Leur objectif est d’empêcher l’éclosion de vrais mouvements pour la justice ou l’éco-paix dans ce pays. Les agents viennent en petits, moyens ou grands groupes. Ils peuvent venir de différents milieux ethniques. Il peut s’agir d’hommes ou de femmes.

La taille du groupe ou du mouvement infiltré n’est pas importante. Le potentiel d’expansion du mouvement attire les espions et les saboteurs. Ce carnet liste les techniques utilisées par les agents pour ralentir les choses, faire rater les opérations, détruire le mouvement et surveiller les activistes.

Le travail de l’agent est d’empêcher l’activiste de quitter un tel groupe afin de le garder sous son contrôle.

Durant certaines situations, pour avoir le contrôle, l’agent va dire à l’activiste :


" Tu divises le mouvement. "
[Ici, j’ai inclus les raisons psychologiques qui font que cette manœuvre fonctionne pour contrôler les gens]
Cela fait naitre un sentiment de culpabilité. Beaucoup de gens peuvent être contrôlés par la culpabilité. Les agents établissent des relations avec les activistes derrière un déguisement bien conçu de " dévouement à la cause ". À cause de leur dévouement souvent proclamé (et leurs actions faites pour le prouver), lorsqu’ils critiquent les activistes, il ou elle - étant vraiment dédié au mouvement – est convaincu que tous les problèmes sont de LEUR faute. Cela s’explique par le fait qu’une personne vraiment dévouée tend à croire que tout le monde a une conscience et que personne ne dissimulerait ni ne mentirait comme ça " en le faisant exprès . " Il est incroyable de voir à quel point les agents peuvent aller loin dans la manipulation d’un activiste, car l’activiste va constamment chercher des excuses en faveur de l’agent qui s’est régulièrement déclaré fidèle à la cause. Même s’ils, occasionnellement, suspectent l’agent, ils vont se mettre des œillères en rationalisant " ils ont fait ça inconsciemment…ils ne l’ont pas vraiment fait exprès…je peux les aider en les pardonnant et en acceptant " etc.

L’agent va dire à l’activiste :


" Tu es un meneur ! "

Cela permet à l’activiste d’améliorer sa confiance en lui. Son admiration narcissique de ses propres intentions altruistes/activistes vont augmenter tant qu’il ou elle admirera consciemment les déclarations altruistes de l’agent, qui sont délibérément conçues pour refléter celles de l’activiste.
Il s’agit de " fausse identification malveillante ". C’est le processus grâce auquel l’agent va consciemment imiter ou simuler un certain comportement pour encourager l’activiste à s’identifier à lui, augmentant ainsi la vulnérabilité de l’activiste par rapport à l’exploitation. L’agent va simuler les plus subtils concepts de soi de l’activiste.

Les activistes et ceux qui ont des principes altruistes sont plus vulnérables à la fausse identification malveillante, surtout durant le travail avec l’agent, lorsque les interactions incluent des problèmes liés à leurs compétences, autonomie ou connaissances.

Le but de l’agent est d’augmenter l’empathie générale de l’activiste envers l’agent à travers un processus de fausse identification avec les concepts de soi relatifs à l’activiste.

L’exemple le plus commun de ce processus est l’agent qui va complimenter l’activiste pour ses compétences, ses connaissances ou sa valeur pour le mouvement. À un niveau plus subtil, l’agent va simuler les particularités et les manières de l’activiste. Cela va permettre de promouvoir l’identification via mimétisme et les sentiments de " gémellité " (jumeaux). Il n’est pas inconnu pour un activiste, amoureux de l’aide perçue et des compétences d’un bon agent, de se retrouver à prendre en considération des violations éthiques et, même, un comportement illégal, au service de leur agent.

Le " sentiment de perfection " [concept de soi] est amélioré et un lien puissant d’empathie est tissé avec l’agent à travers ses imitations et simulations du propre investissement narcissique de la victime. [Concept de soi] Il s’agit là, si l’activiste le sait, au fond de lui, de leur propre dévouement à la cause, il va projeter cela sur l’agent qui le leur " reflète ".

Les activistes vont être leurrés en pensant que l’agent partage ses sentiments d’identification et ses liens. Dans la configuration d’un mouvement social/activiste, les rôles de confrontations joués par les activistes vis-à-vis de la société/du gouvernement, encouragent les processus continus de séparation intrapsychique afin que les " alliances de gémellité " entre l’activiste et l’agent puissent rendre des secteurs entiers ou la perception de la réalité indisponible à l’activiste. Littéralement, ils " perdent contact avec la réalité. "

Les activistes qui renient leurs propres investissements narcissiques [n’ont pas une très bonne idée de leurs propres concepts de soi et qu’ils SONT les concepts] et qui se perçoivent eux-mêmes consciemment comme des " aides " doté d’un certain altruisme sont extrêmement vulnérables aux simulations affectives (émotionnelles) de l’agent entraîné.

L’empathie est encouragée par l’activiste à travers l’expression d’affections visibles. La présence de pleurs, de tristesse, de désir, de remords, de culpabilité peut déclencher chez l’activiste orienté vers l’aide un fort sens de la compassion, tout en améliorant inconsciemment l’investissement narcissique de l’activiste en lui-même.

Les expressions de telles affections simulées peuvent être assez irrésistibles pour l’observateur et difficile à distinguer d’une profonde émotion.

Cela peut généralement être identifié par deux évènements : Tout d’abord, l’activiste qui a analysé ses propres racines narcissiques et est au courant de son propre potentiel pour devenir " émotionnellement accro " va être capable de rester tranquille et insensible à de telles effusions émotionnelles de la part de l’agent.

En conclusion de cette attitude tranquille et insensible, le second évènement va se produire : l’agent va réagir bien trop vite à une telle expression affective, laissant à l’activiste l’impression que " le jeu est terminé, le rideau est tombé " et l’imposture, pour le moment, a pris fin. L’agent va ensuite rapidement s’occuper d’une prochaine victime/d’un prochain activiste.

Le fait est que le mouvement n’a pas besoin de meneur, il a besoin de BOUGEURS (gens qui se bougent pour faire les choses). " Suivre le meneur " est une perte de temps.

Un bon agent va vouloir rencontrer sa victime le plus souvent possible. Il ou elle va beaucoup parler pour ne rien dire. Certains peuvent s’attendre à un assaut de longues discussions irrésolues.

Certains agents prennent des manières insistantes, arrogantes ou défensives :
1) Perturber l’agenda
2) Mettre la discussion de côté
3) Interrompe de manière répétitive
4) Feindre l’ignorance
5) Lancer une accusation infondée contre une personne.

Traiter quelqu’un de raciste, par exemple. Cette tactique est utilisée pour discréditer quelqu’un aux yeux des autres membres du groupe.

Les saboteurs

Certains saboteurs prétendent être des activistes. Elles ou ils vont…
1) Écrire des dépliants encyclopédiques (actuellement, des sites web)
2) Imprimer les dépliants seulement en anglais
3) Faire des manifestations dans des endroits qui n’intéressent personne
4) Solliciter un soutien financier de la part de personnes riches au lieu d’un soutien des gens de la classe moyenne
5) Afficher des pancartes avec beaucoup trop de mots déroutants
6) Embrouiller les problèmes
7) Faire les mauvaises demandes
Cool Compromettre l’objectif
9) Avoir des discussions sans fin qui font perdre du temps à tout le monde. L’agent peut accompagner ces discussions sans fin de boissons, de consommation de stupéfiants ou d’autres distractions pour ralentir le travail de l’activiste.

Provocateurs
1) Veulent établir des " meneurs " pour les mettre en place lors d’une chute dans le but de stopper le mouvement
2) Suggèrent de faire des choses stupides, des choses illégales pour amener des problèmes aux activistes
3) Encouragent le militantisme
4) Vouloir railler l’autorité
5) Tenter de compromettre les valeurs des activistes
6) Tenter d’instiguer la violence. L’activisme veut toujours être non-violent.
7) Tenter de provoquer une révolte parmi les gens mal préparés à gérer la réaction des autorités.

Informateurs
1) Veut que tout le monde s’inscrive partout
2) Pose beaucoup de questions (collecte d’informations)
3) Veut savoir à quels évènements l’activiste prévoit d’assister
4) Essaye de faire en sorte que l’activiste se défende lui-même pour identifier ses croyances, buts et son niveau de dévouement.

Recrutement

Les activistes légitimes ne soumettent pas les gens à des heures de dialogue persuasif. Leurs actions, croyances et buts parlent pour eux.
Les groupes qui recrutent SONT des missionnaires, militaires ou faux partis politiques ou mouvements créés par des agents.

Surveillance

Supposez TOUJOURS que vous êtes sous surveillance. À ce moment, si vous n’êtes PAS sous surveillance, vous n’êtes pas un très bon activiste !

Tactiques d’intimidations

Ils les utilisent.

De telles tactiques incluent la diffamation, la calomnie, les menaces, devenir proche d’activistes mécontents ou concernés un minimum par la cause pour les persuader (via des tactiques psychologies décrites ci-dessus) de se tourner contre le mouvement et de donner de faux témoignages contre leurs anciens collègues. Ils vont planter des substances illégales chez les activistes et monter une arrestation ; ils vont semer de fausses informations et monter une " révélation ", ils vont envoyer des lettres incriminantes [emails] au nom de l’activiste ; et bien plus ; ils feront tout ce que la société permettra.

Ce carnet ne couvre pas du tout toutes les techniques utilisées par les agents pour saboter la vie des sincères et dévoués activistes.

Si un agent est " exposé ", il ou elle sera transféré(e) ou remplacé(e).

COINTELPRO est toujours en opération de nos jours sous un nom de code différent. Il n’est désormais plus mis sur papier pour éviter d’être découvert suite à loi pour la liberté de l’information.

Le but du programme de contre-espionnage du FBI : exposer, déranger, dévier, discréditer et neutraliser les individus que le FBI considère comme étant opposés aux intérêts nationaux. La " sécurité nationale " concerne la sécurité mise en place par le FBI pour empêcher les gens d’être mis au courant des choses vicieuses réalisées par celui-ci, en violation avec les libertés civiles du peuple.



En résumé : 17 techniques pour enterrer la vérité

Des allégations d’activités criminelles fortes et crédibles peuvent faire tomber un gouvernement. Quand le gouvernement n’a pas une défense efficace et basée sur les faits, d’autres techniques doivent être employées. La réussite de ces techniques dépend grandement d’une presse coopérative et complaisante ainsi que d’un simple parti d’opposition symbolique.
1. Gardez le silence. Si ce n’est pas reporté, ce n’est pas une actualité, ce n’est pas arrivé.
2. Indigné de cire. Également connu sous le nom du stratagème " Comment oses-tu ? ".
3. Qualifiez toutes les charges comme étant des " rumeurs " ou, mieux, des " rumeurs folles ". Si en dépit de l’absence d’informations, le public est toujours mis au courant des faits suspicieux, ce n’est que par l’intermédiaire de " rumeurs. " (S’ils tendent à croire aux " rumeurs ", c’est probablement parce qu’ils sont simplement " paranoïaques " ou " hystériques. ")
4. Démolissez l’argument épouvantail. Ne vous occupez que de l’aspect le plus faible des charges les plus faibles. Encore mieux, créez votre propre argument épouvantail. Inventez des fausses folles rumeurs (ou créez des fausses histoires) et faites les entrer en action lorsque vous semblez discréditer toutes les charges, réelles et fantaisistes à la fois.
5. Utilisez des mots comme " théoricien de la conspiration ", " barjot ", " râleur ", " fou ", " cinglé " et, bien sûr, " commères " pour qualifier les sceptiques. Soyez bien certains d’utiliser des verbes et des adjectifs forts lorsque vous caractérisez les accusations et défendez le gouvernement " plus raisonnable " et ses défenseurs. Vous devez faire bien attention à éviter les débats ouverts avec toutes les personnes que vous avez ainsi calomniés.
6. Contestez les motivations. Essayez de marginaliser les personnes critiques en suggérant fortement qu’elles ne sont pas vraiment intéressées par la vérité, mais qu’elles poursuivent simplement un but politique ou qu’elles veulent simplement gagner de l’argent.
7. Invoquez l’autorité. Ici, la presse contrôlée et la fausse opposition peuvent être très utiles.
8. Écartez les charges comme étant des " vieilles nouvelles. "
9. Crachez une moitié du morceau. Cela est également connu sous le nom de " confession et évitement. " De cette façon, vous pouvez donner une impression de franchise et d’honnêteté tandis que vous n’admettez que des " erreurs " sans conséquences et pas du tout criminelles. Ce stratagème requiert souvent l’existence d’un plan B, différent de celui d’origine.
10. Décrivez les crimes comme étant incroyablement complexes et la vérité introuvable.
11. Raisonnez à l’envers, utilisez la méthode déductive avec vengeance. Avec une déduction rigoureuse, les preuves pénibles perdent toute crédibilité. Exemple : Nous avons une presse totalement libre. Si les preuves existent comme quoi la lettre de " suicide " de Vince Foster a été falsifiée, ils l’auraient reporté. Ils ne l’ont pas reporté donc il n’y a pas de telles preuves.
12. Demandez aux sceptiques de résoudre totalement le crime. Exemple : si Foster a été tué, qui l’a tué et pourquoi ?
13. Changez de sujet. Cette technique inclut la création et/ou la publication de distractions.
14. Signalez légèrement les faits incriminés, mais n’en faites rien. Cela est souvent assimilé au signalement " touche et cours ".
15. Mentir effrontément sans détour. L’une des façons les plus efficaces de faire ceci est d’attribuer les " faits " fournis aux publics à une source au nom plausible, mais anonyme.
16. Pour développer un petit peu plus les points 4 et 5, faites que vos propres compères " exposent " leurs scandales et défendent des causes populaires. Leur travail est de contrecarrer les vrais adversaires et de jouer au football sur 99 yards. Une alternative est de payer les gens riches pour ce travail. Ils vont prétendre dépenser leur propre argent.
17. Inondez internet d’agents. C’est la réponse à la question, " qu’est-ce qui pourrait pousser quelqu’un à passer des heures sur les newsgroups d’internet pour défendre le gouvernement et/ou la presse et discréditer les critiques authentiques ? " Est-ce que les autorités n’ont pas assez de défenseurs avec tous les journaux, magazines, radios et télévisions ? Certains peuvent penser que refuser d’imprimer des lettres critiques et écarter les appels sérieux ou les interdire des talkshows à la radio est suffisant comme contrôle, mais, apparemment, ce n’est pas le cas.

J'espère que vous aurez appris des trucs et que maintenant, vous saurez un peu mieux lire entre les lignes de ce qui se passe sur le net et les forums.


Posté par Korben le jeudi 2 août 2012

Nouveau SSD CRUCIAL BX300




Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Dim 10 Sep 2017 - 13:40


Citation HERVE :''Quand j'écoute ce que déclare Michel Libert :''


Lorsque l'on passe son temps à projeter ses fantasmes sur la vie d'autrui, on passe à coté de la sienne. . . .Bien fait pour libert!

Mais ou y-a-t-il un fondement à tout cela? Juste des rumeurs de branlotins.

Le seul fondement est ce ''michel libert'' et il colle ici son odeur aux vents qu'il propage.

Honteux!


Cordialement

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Dim 10 Sep 2017 - 14:03


Un message de David Teacher...

_ _ _


Temps de remettre l'église au centre du village ... le Cercle Pinay!

Je note que le sujet de ce fil semble s'être perdu dans des discussions du rapport entre moi-même et Joel Van der Reijden et, dernièrement, dans des discussions de techniques de distraction des forums - ce qui semble être réussi ici.

Répondons d'abord aux questions soulevées et puis revenons a nos moutons - pour rappel, le Cercle Pinay.

L'avant-propos de mon livre "Rogue Agents" (dont la dernière version, pour rappel, est disponible gratuitement à l'adresse https://isgp-studies.com/david-teacher) explique déjà que les recherches de Joel Van der Reijden étaient pour moi "at that time, the only serious investigation of the Cercle Pinay since the original articles by Robin Ramsay and myself in the Lobster in the late 1980s" et ont motivé mon renouveau d'interêt dans le Cercle Pinay, ce qui m'a mené a terminer mon manuscrit et de le publier par le biais du site de Joel en 2008. Je partage l'avis de Herve que, malgré les autres idées que Joël partage, son travail a eu le grand mérite de publier pour la premiere fois des listes de participation aux réunions du Cercle et, ensuite, l'existence du "Atlantic Circle, Inc.", enregistré par Shackley.

Quant aux autres idées que partage Joël, j'ai eu l'occasion de lui exprimer mon désaccord à maintes reprises sur quelques unes des théories avec lesquelles je suis en desaccord, dont la liste est longue; il suffit d'évoquer la synarchie et toute autre information venant de sources pas fiables comme Lyndon LaRouche, une existence prétendue de complot dans la mort de la princesse Diana (accident) ou dans les attaques du 9/11 (faites par Al Qaida, et échec fatal des Américains a prévoir la possibilité de telles attaques). Comme je l'ai indiqué dans le frontispice de mon livre, "The author does not necessarily endorse or espouse the contents or opinions of any website which may host this work".

Quant à la pedophilie en Belgique et ailleurs, je partage l'avis de Herve: "En ce qui concerne les "témoins X" et les accusations de pédophilie, j'émettrais beaucoup de réserves et plusieurs témoignages ne me semblent pas crédibles mais ... je crois qu'il y a des choses intéressantes, malheureusement mélangées à tout le reste" .. comme beaucoup de soi-disantes "informations" sur le Web, un amalgame de vrai et de faux. Il y a énormément de pages sur le Web qui ne font que déformer les informations fiables, fausser les quelques liens que les recherches permettent d'établir et de créer de toutes pieces des soi-disants complots de tout genre - la conspirationnite en plein, exemplifiee par des sites comme globalresearch, truepublica, veteranstoday et compagnie, rien a voir avec des recherches serieuses ...

Soyons clairs: il ne s'agit pas ici d'un fil sur des fantaisies farfelues, ni sur des techniques de distraction des forums. Revenons donc a nos moutons - le Cercle Pinay et une éventuelle implication de l'un ou l'autre de ses membres dans les tueries du Brabant Wallon. Un point d'information: je ne serais pas du tout étonné de découvrir que la CIA a financé, de temps à autre, l'un ou l'autre projet du Cercle. Nous savons par Langemann que Violet etait financé par le SDECE et par le BND, et que le Cercle a reçu des fonds du gouvernement sud-africain aux années 1970s; pas de raison à penser alors que la CIA n'a pas contribué ici et là au fil des années. Mais de là à dire, comme le prétend Clark, que le Cercle "a ete financé par la CIA", c'est un saut trop loin ...

David Teacher

Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Dim 10 Sep 2017 - 14:57


''dernièrement, dans des discussions de techniques de distraction des forums - ce qui semble être réussi ici.''

L'accent à été mis sur les techniques dernièrement, parce qu'elles semblent bien présentes
depuis longtemps déjà.

Ajouter des données qui n'en sont pas fausse le résultat.

Personnellement je m'insurge, contre ces personnes qui accusent ouvertement sans rien
derrière. L'enregistrement de libert est un exemple parmi d'autre de personnes qui feraient mieux de recoudre leurs poches et de jouer dans la cour des grands.

Cordialement


Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2549
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Dim 10 Sep 2017 - 15:29

HERVE a écrit:

Un message de David Teacher...

_ _ _


Temps de remettre l'église au centre du village ... le Cercle Pinay!

Je note que le sujet de ce fil semble s'être perdu dans des discussions du rapport entre moi-même et Joel Van der Reijden et, dernièrement, dans des discussions de techniques de distraction des forums - ce qui semble être réussi ici.

Répondons d'abord aux questions soulevées et puis revenons a nos moutons - pour rappel, le Cercle Pinay.

L'avant-propos de mon livre "Rogue Agents" (dont la dernière version, pour rappel, est disponible gratuitement à l'adresse https://isgp-studies.com/david-teacher) explique déjà que les recherches de Joel Van der Reijden étaient pour moi "at that time, the only serious investigation of the Cercle Pinay since the original articles by Robin Ramsay and myself in the Lobster in the late 1980s" et ont motivé mon renouveau d'interêt dans le Cercle Pinay, ce qui m'a mené a terminer mon manuscrit et de le publier par le biais du site de Joel en 2008. Je partage l'avis de Herve que, malgré les autres idées que Joël partage, son travail a eu le grand mérite de publier pour la premiere fois des listes de participation aux réunions du Cercle et, ensuite, l'existence du "Atlantic Circle, Inc.", enregistré par Shackley.

Quant aux autres idées que partage Joël, j'ai eu l'occasion de lui exprimer mon désaccord à maintes reprises sur quelques unes des théories avec lesquelles je suis en desaccord, dont la liste est longue; il suffit d'évoquer la synarchie et toute autre information venant de sources pas fiables comme Lyndon LaRouche, une existence prétendue de complot dans la mort de la princesse Diana (accident) ou dans les attaques du 9/11 (faites par Al Qaida, et échec fatal des Américains a prévoir la possibilité de telles attaques). Comme je l'ai indiqué dans le frontispice de mon livre, "The author does not necessarily endorse or espouse the contents or opinions of any website which may host this work".

Quant à la pedophilie en Belgique et ailleurs, je partage l'avis de Herve: "En ce qui concerne les "témoins X" et les accusations de pédophilie, j'émettrais beaucoup de réserves et plusieurs témoignages ne me semblent pas crédibles mais ... je crois qu'il y a des choses intéressantes, malheureusement mélangées à tout le reste" .. comme beaucoup de soi-disantes "informations" sur le Web, un amalgame de vrai et de faux. Il y a énormément de pages sur le Web qui ne font que déformer les informations fiables, fausser les quelques liens que les recherches permettent d'établir et de créer de toutes pieces des soi-disants complots de tout genre - la conspirationnite en plein, exemplifiee par des sites comme globalresearch, truepublica, veteranstoday et compagnie, rien a voir avec des recherches serieuses ...

Soyons clairs: il ne s'agit pas ici d'un fil sur des fantaisies farfelues, ni sur des techniques de distraction des forums. Revenons donc a nos moutons - le Cercle Pinay et une éventuelle implication de l'un ou l'autre de ses membres dans les tueries du Brabant Wallon. Un point d'information: je ne serais pas du tout étonné de découvrir que la CIA a financé, de temps à autre, l'un ou l'autre projet du Cercle. Nous savons par Langemann que Violet etait financé par le SDECE et par le BND, et que le Cercle a reçu des fonds du gouvernement sud-africain aux années 1970s; pas de raison à penser alors que la CIA n'a pas contribué ici et là au fil des années. Mais de là à dire, comme le prétend Clark, que le Cercle "a ete financé par la CIA", c'est un saut trop loin ...

David Teacher



« Temps de remettre l'église au centre du village ... le Cercle Pinay!

Je note que le sujet de ce fil semble s'être perdu dans des discussions du rapport entre moi-même et Joel Van der Reijden et, dernièrement, dans des discussions de techniques de distraction des forums - ce qui semble être réussi ici ».






1. Je constate avec beaucoup d’intérêt que les premières véritables interrogations sur le sens d’un certain nombre de rubriques et notamment sur « le cercle Pinay » remontent à hier après-midi. Quant à la publication de l’extrait relatif au site afférent aux modes de désinformation sur le Web, il ne date que d’environ deux heures. Je rappelle à toutes fins utiles que les différentes rubriques que je qualifierais pour faire simple de plus ou moins complotistes (je mesurerai ci-après la notion même) remontent maintenant « à de nombreuses années ». Monsieur David Teacher a été cité à plusieurs reprises en référence tout récemment au site Institute for the Study of Globalization and Covert Politics (ISGP)
2. je note donc une très grande réactivité lorsque nous passons d’un certain nombre de remarques dubitatives au fil du temps à une analyse plus fine, à caractère technique. Nous observons donc une capacité d’organisation hors normes qui va bien au-delà de l’intérêt particulier pour un forum qui se révélerait une potentialité pour faire passer un certain nombre de messages.
3. Ces messages ont tous un commun dénominateur. Ils sont un savant mélange, à mon sens délibéré, de digressions orchestrées et de parts de vérité. Il est d’ailleurs assez curieux par ailleurs de se tirer d’une certaine manière une balle dans le pied en faisant paraître notamment sur le site anglophone cité plus haut (mais pas seulement) des thèses d’une totale stupidité et différents travaux de recherche de journalistes d’investigation, d’universitaires, etc.
4. Il est quand même permis de s’interroger, pour la quasi-totalité de ces rubriques, sur la communication de toute une série de documents ultraconfidentiels, vrais ou faux d’ailleurs. Existe-t-il seulement ne serait-ce qu’une seule personne sur ce forum pour faire le tri et avoir suffisamment d’esprit critique ? Qui est en capacité « de produire ce genre de documents » ?
5. L’avalanche de références est par exemple tout à fait symptomatique et paradoxale en apparence. C’est une forme de désinformation assez subtile puisque qu’elle est réputée démontrée le sérieux de ce que l’on avance et qui n’est de toute façon par définition pas démontrable.
6. Évidemment, il est tout à fait évident qu’un certain nombre de sites sont en effet totalement farfelus pour ne pas dire en réalité nauséabonds. Vous les citez vous-même. Il est quand même relativement facile pour des personnes équilibrées de bien faire la différence entre certains sites et d’autres. C’est une bonne manière ici d’accréditer l’idée selon laquelle une certaine forme de désinformation n’a strictement rien à voir avec les thèses complotistes.
7. Je continue à me poser la question qui est centrale selon laquelle votre incroyable capacité d’engranger des documents de toute nature, et pas seulement des documents déclassifiés, ne relève pas d’une certaine forme d’orchestration. Qui est le chef d’orchestre dans tout cela ?
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Dim 10 Sep 2017 - 15:41


Merci CS pour ces techniques que tu apportes en instruction, enfin du concret dans une rubrique telle que celle-ci. Champion.

Cordialement



Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Dim 10 Sep 2017 - 16:34


En tout cas, cette discussion m'a fait connaître "The Atlantic Cercle, Inc."

https://isgp-studies.com/2010-06-20-ted-shackley-and-atlantic-cercle-inc#atlantic-cercle-inc

Comme c'est régulièrement le cas sur internet, certains liens ne fonctionnent déjà plus.

Par contre, je viens de trouver ce qui suit :

http://www.oss.net/dynamaster/file_archive/040319/9dd22befe47014acf01611eb66c7d70a/OSS1999-X1-07.pdf




(...)




Joël van der Reijden donne par ailleurs un autre lien vers "AFIO".

Je constate aussi que les travaux dont nous discutons se retrouvent sur

http://www.charlescarreon.com/survivorbb_rapeutation/viewtopic.php?f=60&t=2221

_ _ _


Tout ceci ne me semble pas inutile. Je crois en effet que l'équipe autour de Ted Shackley ("Secret Team") et que le Safari Club (avec lequel Ted Shackley était en contact) ont trempé dans des affaires importantes à la fin des années 1970 et sous Ronald Reagan / William Casey. Le nom de Ted Shackley apparaît dans les archives du "Cercle". Sans oublier que Ted Shackley et John K. Singlaub ont "travaillé" étroitement ensemble au Laos... et via John K. Singlaub, on arrive directement à Robert Close (et donc à Armand De Decker).



Dernière édition par HERVE le Dim 10 Sep 2017 - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Dim 10 Sep 2017 - 16:52


Thanks , but unhappy for me. . .I can't read in English. . .Rules number 2 ?

Greats
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Dim 10 Sep 2017 - 17:22


Il faut donc utiliser l'outil de traduction de Google... C'est ce que je fais pour l'italien...

Ce qui suit (pour information) est aussi en anglais :

https://wikispooks.com/wiki/Robert_Zoelly

https://wikispooks.com/wiki/Le_Cercle/2000_(Washington)

Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Dim 10 Sep 2017 - 17:33


C'est gentil à vous HERVE, mais je vais me recentrer sur les tueurs du brabant.
c'est pour cela que je suis sur ce forum, on s''éloigne du sujet là

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Dim 10 Sep 2017 - 18:04


Je ne crois pas que l'on s'éloigne du sujet.

L'intervention du Safari Club est la seule explication que je vois à la présence de Faez al-Ajjaz comme financier du WNP. Selon Michel Libert, Robert Close (proche de John Singlaub lui-même proche de Ted Shackley) et Karel de Lombaerde (WNP) se connaissaient bien.

J'irai même plus loin puisque je crois que Tony Poe (bien connu de John Singlaub et de Ted Shackley) a été un des tueurs à Braine l'Alleud et Overijse.

Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Dim 10 Sep 2017 - 18:24


HERVE,

Vous avez écrit :

''L'intervention du Safari Club est la seule explication que je vois à la présence de Faez al-Ajjaz comme financier du WNP''

Il y en a peut-être d'autres, mais pourquoi pas.

Vous écrivez souvent :

''bien connu de ''

Beaucoup de citoyens lambda ont vu un jour leur voisin/connaissance arrêté et condamné,
cela n'en fait pas pour autant des coupables.

Vous avez écrit :

''J'irai même plus loin puisque je crois que Tony Poe (bien connu de John Singlaub et de Ted Shackley) a été un des tueurs à Braine l'Alleud et Overijse.''

Il y a une ressemblance avec le P.R. du vieux en effet.
Est-ce le rôle que vous lui attribuez?
Pensez-vous qu'il n'était présent qu'à Braine et Overijse?

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Dim 10 Sep 2017 - 18:51


Tony Poe, John Singlaub et Ted Shackley sont des criminels directement responsables de centaines et de centaines de morts. On ne parle pas de "citoyens lambda".

Il faut aussi noter qu'ils connaissaient bien Guillaume Vogeleer, ce qui conduit au commandant François et à la partie la plus douteuse de la gendarmerie de l'époque (François Raes en a sauvé l'honneur).

N'oublions pas que Robert Close a aussi été sous les ordres de Lyman Lemnitzer, celui de l'opération Northwoods et ensuite du complexe militaro-industriel, l'ASC ; voir ce que Joël van der Reijden en dit :

https://isgp-studies.com/american-security-council

Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Dim 10 Sep 2017 - 19:08


Totalement d'accord avec vous, j'illustre alors de cet exemple :

Monsieur Viville, chauffeur du Major Vernaillen le jour du fameux attentat perpétré par notre
croque-mort national & comparses.

Cet homme verra en 1984 ou 1986 son fils Joris, assassiné par Francis Heaulme et un
complice jamais condamné ( un infirmier ).
L'enlèvement se produisant dans le camping ou Francis Heaulme et l'infirmier qui l'accompagne sont officiellement établis pour un temps
Au même moment dans ce même camping, Emile louis, sérial killer de son état prend lui aussi des vacances.
La vérité judiciaire établira qu'il n'y a aucuns liens.
Pas plus qu'il n'y a de de liens avec notre tueur brabancon de beijer robert et Francis Heaulme
ou beijer et Emile louis.

Pourtant beijer / Heaulme / louis sont très loin d'être des citoyens lambda.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2549
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Dim 10 Sep 2017 - 19:09

guy mayeu a écrit:

HERVE,

Vous avez écrit :            

''L'intervention du Safari Club est la seule explication que je vois à la présence de Faez al-Ajjaz comme financier du WNP''

Il y en a peut-être d'autres, mais pourquoi pas.

Vous écrivez souvent :          

''bien connu de ''

Beaucoup de citoyens lambda ont vu un jour leur voisin/connaissance arrêté et condamné,
cela n'en fait pas pour autant des coupables.

Vous avez écrit :          

''J'irai même plus loin puisque je crois que Tony Poe (bien connu de John Singlaub et de Ted Shackley) a été un des tueurs à Braine l'Alleud et Overijse.''

Il y a une ressemblance avec le P.R. du vieux en effet.
Est-ce le rôle que vous lui attribuez?
Pensez-vous qu'il n'était présent qu'à Braine et Overijse?

Cordialement


Tout d'abord, que nous retombons à nouveau dans le panneau en alimentant la rubrique. On élude. On fait comme si de rien n'était. Et finalement, les questions posées se perdront dans un océan d'informations. Et le tour est joué. Après tout, ce n'est qu'un mauvais moment à passer. Qui s'en souviendra demain ?

Ensuite, vous nous dites :''J'irai même plus loin puisque je crois que Tony Poe (bien connu de John Singlaub et de Ted Shackley) a été un des tueurs à Braine l'Alleud et Overijse.'' Alors là, en ce qui concerne l'expression « bien connu" en ce qui concerne le personnage, je le crois bien volontiers parce que lorsque l'on fait partie d'un certain milieu, tout le monde se connaît. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que l'intéressé en question ne laisse pas indifférent. Quant à faire un raccourci et résumer le palmarès d'un individu à sa connaissance de deux autres, il suffit de se renseigner sur Internet et même dans le domaine du cinéma où l'on a expliqué à tort ou à raison que Francis Ford Coppola s'était inspiré du personnage. On connaît plus discret en la matière.

Il faut quand même noter au passage que le vrai nom de l'intéressé est Anthony A. Poshepny. Sa notice figure sur Wikipédia, uniquement en anglais. On se rend compte qu'il a passé son temps en Asie du Sud-Est.

A ce titre, on peut lire :

“Agent Provocative . In the 1960s Anthony Poshepny was a CIA operative whose macabre Southeast Asian exploits drew comparisons with Col. Kurtz, the megalomaniacal anti-hero of Apocalypse Now”
By Matt Isaacs, Wednesday, Nov 17 1999

mais on peut lire également dans cet article :

“The middle two fingers of his left hand are missing, blown away in an accident long ago”.

Donc cela se remarque. Ce n'est quand même pas très discret pour une opération comme celle que vous évoquez, en Belgique.

En plus, il est né en 1924. Tout cela ne me paraît pas très raisonnable.

J'ai recherché sur ce site à la rubrique des suspects et visiblement, il n'y figure pas très curieusement.

Pourquoi ne consacrez-vous pas une rubrique spécifique à cette personne, ce qui permettrait d'y voir un peu plus clair et d'apprécier si votre thèse est plausible ou non.

Quant au Safari club, et «Faez al-Ajjaz comme financier du WNP », deux rubriques au moins peuvent être concernées sans qu'il soit nécessaire d'avoir recours à celle relative au cercle Pinay. La guerre au Liban. L'éventuelle nécessité de financer les phalanges chrétiennes, la piste du WNP ont été explorées en long en large et en travers par les enquêteurs. En outre, et incidemment, le refus de la commission rogatoire internationale pour aller chercher une arme au Liban fait l'objet également si je ne me trompe d'une rubrique.

Enfin, de manière générale, tous ces gens-là qui font partie d'un monde à part on de nombreux contacts et ne sont qu'après tout que la manifestation d'un phénomène sociologique afférent ici à des élites (?) bien particulières. Plus concrètement, si X connaît Y, y a-t-il forcément conspiration ?

Allez-vous ouvrir une rubrique spécifique, de votre propre initiative, concernant Anthony Poshepny ?

Cordialement.


Dernière édition par CS1958 le Dim 10 Sep 2017 - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: le cercle Pinay   Dim 10 Sep 2017 - 19:12

HERVE,

vous avez écrit :

''François Raes en a sauvé l'honneur''

C'est un grand homme en effet, et il était en contact avec des dévoyés crapuleux
mais n'est en rien assimilable à ceux-ci.

Cordialement

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le cercle Pinay   

Revenir en haut Aller en bas
 
le cercle Pinay
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le cercle élémental
» cercle des corrélations avec SAS
» CDIP. Cercle Généalogique des Côtes d'Armor
» le cercle vicieux de l'echec sur l'estime de soi
» Cercle des déclinaisons bloqué

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Organisations-
Sauter vers: